«

»

Fév 21

3 choses que tous les couples devraient savoir pour etre heureux

couple heureux 1bisÊtre heureux en couple, pas si simple

 

Je reçois beaucoup de mails et de commentaires de personnes qui ont eu toutes sortes de mauvaises surprises dans leurs relations amoureuses ces derniers temps et se sentent à des années lumière d’être heureux en couple.

 

Même si cela n’explique pas tout, je sais que les années 8 (2015, 2+0+1+5=8) et les années 9 (2016, 2+0+1+6=9) sont propices aux changements relationnels.

 

Un gros nettoyage se fait et la vie réoriente les couples à l’insu de leur plein gré !

 

Je me suis dit qu’un peu de compréhension pouvait aider à accepter ce qui est, quand bien même ce qui « est » se présente sous forme de rupture ou de situation dite désagréable.

 

Pour qu’un couple soit heureux, il faut qu’il sache faire de la haute voltige entre le présent et le passé, c’est ce que je vous propose de faire dans cet article.

.

.couple heureux2

.

Je vais vous décrire la face cachée de vos problèmes relationnels pour que vous puissiez les aborder dans un « oui » plutôt que dans une résistance.

 

Si vous trouvez que vous n’êtes pas heureux (se) en couple, sachez que tous vos problèmes relationnels sont basés sur un manque d’amour à l’intérieur de vous (pas chez l’autre) et engendrent la peur :

 

  • peur de la rupture
  • de l’éloignement
  • de l’abandon
  • du rejet
  • de l’indifférence
  • de l’oubli
  • de la séparation
  • de la trahison
  • de la manipulation
  • de la souffrances
  • de la solitude
  • de la critique
  • du jugement
  • de l’agressivité
  • de la violence
  • de la mort
  • de l’injustice
  • de l’envahissement
  • de l’exclusion
  • de l’enfermement
  • d’être contrôlé
  • de perdre l’amour etc…

 

Votre travail va consister à retrouver l’amour en vous avant de vouloir régler votre problème. (simple mais il fallait y penser) C’est ce que nous allons voir dans cet article.

.

« Aucun problème n’est résolu par le même niveau de conscience qui l’a créé. »

Albert Einstein

 

 

1°) Comment vivre un couple heureux malgré l’insatisfaction latente

.

.couple heureux3

L’insatisfaction peut être psychologique, émotionnelle, physique, sexuelle, voire spirituelle. Vous la croisez dans votre vie lorsque vous pensez à votre relation et que vous dites : je n’ai pas envie de « ça ».

 

Vous sous-entendez par là que votre insatisfaction vient de naître (ou elle est là depuis quelque temps) et il est très clair pour vous que c’est l’état de la relation qui génère votre insatisfaction.

 

Vous vivez aussi avec la croyance mentale, « un couple heureux ne devrait pas vivre l’insatisfaction ». Il n’y a aucun problème avec l’insatisfaction du moment que vous savez quoi en faire!

 

Votre compagne ou votre conjoint ne remplit aucune de vos attentes et pire, il (elle) fait exactement ce que vous n’aimez pas qu’il (elle) fasse.

 

  • Pas assez de fun et de nouveauté
  • Trop de silence, d’argumentations ou de tension
  • Pas assez de sorties
  • Pas d’initiative
  • Pas assez de prise en charge des corvées et des impondérables
  • Pas assez de présence
  • Pas assez ou trop de relations sexuelles
  • Trop de contraintes familiales ou professionnelles
  • Pas assez de vacances
  • Pas assez de réconfort et d’empathie
  • Pas assez d’espace d’expression vraie

Etc…

 .

.

.couples_terapy

 

Vous oubliez en route que l’insatisfaction vient de beaucoup plus loin que ces dernières années. (ou alors vous êtes amnésique;-))

 

L’insatisfaction vient de votre petite enfance et ce n’est pas parce que vous n’aviez pas le bon jouet à Noël.

 

Je ne voudrais justement pas casser votre jouet mais si vous pensez avoir eu une enfance de rêve et si vous vivez l’insatisfaction aujourd’hui, c’est que vous avez tout repeint en rose.

 

Je ne vous blâme pas, cela vous a probablement aidé à arriver jusqu’à aujourd’hui mais ne  négligez pas le fait que vos besoins d’enfants n’ont sans doute pas été satisfaits, j’entends par là des besoins primordiaux qui sont autres que boire, manger, dormir et se laver les dents.

 

Voici une petite liste de besoins pour vous rafraîchir la mémoire:

 

  • acceptation,
  • bien-être,
  • harmonie,
  • appartenance,
  • appréciation,
  • humour,
  • réconfort,
  • soutien,
  • ressourcement,
  • empathie,
  • intimité,
  • chaleur humaine,
  • délicatesse,
  • douceur,
  • tendresse,
  • affirmation de soi,
  • intégrité,
  • détente,
  • expression,
  • communion,
  • reconnaissance,
  • camaraderie,
  • communication,
  • espoir etc…

 

Très aimés, vous l’avez sans doute été mais satisfaits peut-être pas!

 

Vous ne pouvez pas savoir, enfant que tous ces besoins ne sont pas satisfaits car vous n’avez pas d’élément de comparaison, sauf lorsque vous commencez à échanger réellement à l’école avec de vrais amis.

.

.couple heureux 4

Cette insatisfaction que vous ressentez pourtant est stockée dans votre inconscient et pour ainsi dire, immunisée pendant un certain temps, le temps qu’il vous faut pour grandir et trouver la relation de votre choix..

 

Lorsque vous développez des liens adultes et que vos besoins relationnels commencent à être satisfaits, lorsque justement vous aimeriez vivre un couple heureux, l’immunité est alors levée pour que vous puissiez « travailler » ces aspects difficiles de votre éducation.

 

Vous avez alors à vous libérer de l’empreinte psychique (et parfois physique) que cette insatisfaction a créé en vous, et faire le deuil de ce qu’il ne vous a pas été possible de vivre.

 

Si vous voulez vivre un couple heureux c’est à dire, avoir une relation amoureuse satisfaisante sans avoir fait ce travail au préalable, vous vivez dans une grande illusion;-)

.

.couple heureux5

Il vous reste cependant une option au cas où vous n’auriez pas fait ce travail de nettoyage…c’est de le faire au sein même de la relation.

 

Et oui les relations, c’est aussi fait pour vous libérer de vos anciens schémas, à condition de les connaître bien entendu.

 

Si vous n’avez pas cette conscience, vous allez croire que c’est la relation qui réveille tous vos inconforts et vos insécurités. Vous allez probablement quitter la relation et tenter de faire ailleurs un couple heureux et l’histoire va se répéter indéfiniment.

 

Ainsi, la prochaine fois que vous êtes tenté(e) de « coller » sur la relation vos propres insatisfactions, souvenez-vous de l’origine de l’insatisfaction dès votre plus jeune âge.

 

Pour faciliter le nettoyage, vous pouvez utiliser n’importe quelle technique de thérapie ou faire Ho’oponopono à propos de cet enfant en vous et de votre interprétation erronée de la réalité de la relation.

.

.couple heureux6

Je ne suis pas en train de dire que les relations adultes ne sont jamais insatisfaisantes.

 

Ce que je dis par contre, c’est que, tant que vous n’avez pas fait le ménage dans vos propres insatisfactions, vous ne savez pas ce qui cloche vraiment dans la relation mais vous êtes en quête d’un couple heureux.

 

Or, il n’est pas question d’être en quête mais bien de le vivre!

 

Peut-être aussi que lorsque vous aurez nettoyé vos insatisfactions personnelles, il ne restera pas grand chose d’insatisfaisant dans la relation. Sans vous en apercevoir, vous vivrez un couple heureux.

 

Je vois ces erreurs d’interprétation dans la relation tous les jours auprès de mes clients. Je le vois aussi chez moi ! Ce qui me fait le plus travailler dans le lien, par exemple, c’est le besoin de soutien.

 

Concrètement en 2016, j’en ai mais régulièrement, lorsque je suis aux prises avec une émotion ou que je piétine parce que je ne sais pas faire au niveau de la technique, je vis cette insatisfaction de ne pas être assez soutenue.

 

Si je ne travaille pas cet aspect de moi qui se croit toujours toute seule en charge de tout, je fais peser mon histoire personnelle sur la relation.

 

J’ai à remplacer la peur de ne pas être soutenue par mettre du cœur sur ma mémoire. Si je n’étais pas vigilante, je pourrais me faire croire que cela est du à la relation.

 

Je sais qu’il n’en est rien et ce qui me permet de vite décrocher de mes revendications, c’est la certitude que si un vrai problème s’élève au sein de la relation, l’autre va aussi le travailler de son côté pour se dégager de sa propre histoire.

 

Ce qui m’amène à un deuxième problème majeur dans la relation : le manque de communication vraie

 

2°) Comment vivre un couple heureux malgré le manque de communication

 

Je vois peu de couple ensemble dans le développement personnel. Ce qui signifie que des hommes et des femmes prêts à travailler sur eux se retrouvent dans des relations où l’autre n’a aucune idée du travail personnel à faire sur lui-même.

 

Pire, votre compagne ou votre compagnon pense que ce sont des « conneries » spirituelles ou de la psychologie de bas étage.

 

Ce n’est pas une bonne raison pour quitter la personne ! Vos enfants ne connaissent rien à vos livres de développement personnel et cela ne vous empêche pas de les aimer !

 

Êtes-vous certain(e) d’avoir utilisé la communication vraie ?

 

Communiquer honnêtement, c’est pouvoir dire de façon authentique ce qui se passe en vous. Pas sous forme de plainte ou de reproche déguisé.

.

.couple heureux7

Communiquer vrai, ce n’est pas se permettre de tout dire à l’autre. De façon un peu généralisée, les femmes ont plus de facilité à parler de leurs ressentis et de leur vie intérieure.

 

Les hommes souvent n’ont pas appris ce que veut dire communiquer et ce n’est pas l’école qui comble cette lacune!

 

Ils racontent ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont vu ou ce qu’a dit le voisin. Ils ne comprennent pas ce qu’ils pourraient en dire de plus, ce sont des faits objectifs.

 

Les femmes, de leur côté,  pensent parfois que communiquer c’est dire ce qu’on pense de machin, de ce qu’a fait machine… ou dire ce qu’elles pensent de ce que leur mari a fait ou pas fait.

 

Communiquer n’est pas dire ce qu’on pense mais dire ce que ça nous fait vivre et ressentir. Pourquoi est ce si important d’exprimer ce que cela vous a fait vivre et ressentir? Parce que vous êtes unique et incomparable.

 

Si l’homme ou la femme qui vit avec vous raconte ce qu’il(elle ) a fait de façon objective, alors n’importe qui pourrait faire l’affaire. Allez vous promener avec n’importe qui et il vous décrira le même paysage.

 

Si vous allez voir une exposition, hommes et femmes vont peut être s’entendre sur le fait d’exprimer ce qu’ils ressentent face à un tableau.

.

.couple heureux 8

.

Mais cela est très réducteur. Communiquer c’est pouvoir dire aussi ce que cela vous a fait d’aller au musée avec lui ou elle, que ce soit en termes élogieux ou sur le mode « ça n’ a pas été facile pour moi ».

 

C’est aussi raconter ce qui vous a touché en dehors du tableau. Lorsque ce groupe d’handicapés est arrivé devant le tableau, par exemple, ça m’a fait…

 

Lorsque mon sac a sonné quand je suis sorti du musée…quand le motard m’a demandé de me ranger en sortant du musée etc…

 

Ce que vous aimez voir au cinéma, c’est sans doute de l’action plus que des tableaux statiques mais vous aimez aussi qu’il y ait une transformation du héros.

 

Le héros fait des prises de conscience et modifie son comportement, ce qui a pour effet de modifier sa vie et la vie de ses proches.

 

Il en est de même dans la communication dans la relation. Si l’autre fait ou dit quelque chose qui me dérange, me pétrifie ou m’active, j’ai à trouver en moi le courage d’exprimer ce que ça me fait…plutôt que de me taire ou de commencer ma phrase par « j’en ai marre que tu »….

.

.couple heureux 9

Une fois que vous avez exprimé combien c’était difficile pour vous, vous devez sous-entendre: « mais je vais m’en occuper »…

 

Ce qui signifie : j’ai conscience que c’est quelque chose à moi qui vient de s’activer, je vais le nettoyer et retrouver en moi un espace aimant au lieu de rester fixé sur la colère ou la peur que ce que tu as fait a réveillé en moi.

 

Si l’autre se tait, ne le forcez pas à parler, vous n’avez pas à le prendre en charge. Voyez plutôt ce que cela vous fait qu’il se taise et « travaillez » dessus.

 

Pas de couple heureux possible si vous ne faites pas attention à la façon dont vous communiquez. Vous voyez le travail se fait même si vous n’avez as en face de vous un grand gourou du développement personnel.

 

3°) La face cachée de la trahison

 

Vous n’avez pas besoin d’avoir une double vie pour que l’autre se sente trahi et vice versa. Dès que la trahison s’introduit dans votre vie, c’est la fin de votre couple heureux.

 

Il suffit parfois d’un regard dans une soirée ou un repas au restaurant  pour que l’énergie bascule dans la relation .

 

La communication est brisée et chacun est en retrait avec une projection négative sur la relation:

 

  • pour celui qui se sent abandonné et mis en danger 
  • pour celui qui se sent vaguement coupable d’avoir fait ce qu’il ne fallait pas faire.

.

.couple heureux 11

Ne vous y trompez pas, ce n’est l’adulte en vous qui est blessé. Ce dernier sait que c’est sans doute le surplus d’alcool qui a provoqué cela.

 

L’enfant en vous, par contre se sent rejeté, humilié, blessé, trahi et en grande insécurité.

 

Si vous ne faites rien pour cet enfant, vous avez 2 réactions possibles : le retrait (mais vous le ferez payer plus tard) ou la colère qui peut aussi se traduire par un jugement ou de la plainte.

 

Si vous passez immédiatement dans la colère sans sentir la blessure, vous allez vous identifier à quelqu’un de puissant alors que justement vous êtes à votre niveau le plus vulnérable.(et vous n’aimez pas cela)

 

Personne n’aime cet enfant vulnérable en cas de trahison et personne n’aime se voir sous son aspect jaloux.

 

N’essayez pas non plus de la jouer, « chacun est libre » en vous coupant de votre possessivité. ce ne sont que des idées mentales sur la relation, la véritable question du moment est: qu’est ce que tu sens?

 

Surveillez aussi votre posture victime du triangle de Karpman, vous n’avez pas à vous identifier totalement à l’enfant trahi.

 

Il y a en vous plusieurs facettes à l’œuvre si vous êtes celui ou celle qui se sent trahi. (Au passage se sentir trahi n’est pas une émotion mais un jugement) :

 

  • une part de vous est en colère (elle défend celle qui est fragile et vulnérable) contre l’autre.
  • une est en colère contre elle-même et s’en veut de se découvrir jalouse
  • une pense que ce sont des broutilles
  • une autre aurait vraiment besoin d’être prise dans les bras.
  • une autre encore est dans la confusion totale car une parie de son monde vient de s’écrouler

.

.couple heureux 13

A propos de confusion, il en est de même pour la personne qui est considérée comme celle qui trahit. Son travail est aussi d’identifier toutes les parties d’elles à l’œuvre :

 

  • celle qui se sent coupable mais impuissante à modifier la situation
  • celle qui aimerait rassurer l’autre de toute son affection
  • celle qui en a marre de ne pas être libre de faire ce qu’elle veut
  • celle qui a peur de la colère de l’autre
  • celle qui est morte de trouille à l’idée que l’autre pourrait la punir en la quittant.

 

Contrairement à ce que vous pensez, la personne qui « trahit » n’a pas tellement plus de libre arbitre que la personne trahie. Elle aussi est au cœur d’une mémoire dont elle ignore tout.

 

Alors, comment concilier tout ce monde agité, ne pas renoncer à son couple heureux et ne pas succomber à la confusion?

 

En n’oubliant pas de faire un pas en arrière tout en sachant que c’est probablement une mémoire qui a besoin d’être identifiée ou nettoyée.

 

Les histoires de mes clientes peuvent aller du simple flirt dans une soirée jusqu’à faire un enfant avec quelqu’un d’autre .

 

Qu’est ce qui peut se cacher derrière une pareille mémoire? Très souvent une mémoire trans-générationnelle.

 

C’est un peu comme si la vie d’un ancêtre se remettait en scène dans la vie d’un de ses descendants. Pour ceux qui sont à l’aise avec la croyance de vies parallèles ou « antérieures », et si cet ancêtre c’était vous?

 

Apprendre à remettre de l’amour et de l’acceptation dans ce type de mémoire n’est pas une mince affaire. C’est pourtant ce que la vie peut vous demander.

 

Un peu de sagesse et beaucoup de conscience de ce qui se joue n’est pas superflu. Même si vous ne le savez pas, 90 % des histoires de trahison nous ramènent aussi à l’enfance.

 

Vous en doutez ? Que pensez-vous avoir ressenti petit, lorsqu’un nouvel enfant a fait irruption dans votre vie, ravissant tous les regards et l’attention de la mère ?

.

.couple heureux 14

Qui est ce troisième larron qui vient s’immiscer dans votre vie à deux ? Très souvent c’est le petit frère ou la petite sœur. C’est d’autant plus vrai si ce dernier ou cette dernière a eu une particularité que vous n’aviez pas…par qui avez-vous eu peur d’être remplacé? Certainement pas un amant ou une maîtresse!

 

  • il était doux et sage alors que vous êtiez le colérique
  • il était en colère et violent alors que vous étiez le sage et gentil
  • il travaillait mieux que vous ou c’était le cancre
  • il était meilleur en sport,
  • il avait une maladie qui demandait beaucoup d’attention
  • il avait un handicap qui accaparait beaucoup la famille
  • Il ressemblait à un membre de la famille etc…

 

Et si vous n’avez pas de concurrent direct, il se peut que vous portiez un conflit larvé (ou avéré) de vos parents. Ce sont eux qui ont vécu (ou failli vivre) la trahison, c’est vous qui portez la mémoire.

 

J’espère que votre niveau d’espoir d’avoir un couple heureux est remonté…et que vos illusions en ont pris un petit coup dans l’aile.

 

Je vous ai présenté 3 difficultés relationnelles récurrentes afin que vous puissiez rapidement retrouver votre cœur et quitter le drame pour continuer à vivre votre couple heureux malgré les turbulences.

.

.couple heureux 15

Un seul secret : arrêter de croire que c’est la faute de l’autre si….il n’y a jamais eu d’autre histoire que la votre et cela n’a rien à voir avec la relation…

 

Vous connaissez les turbulences relationnelles, vous avez traversé, vous avez échoué sur la plage? Vous en avez tiré une grande leçon de vie ? Laissez un commentaire!

 

D’autres articles sur le sujet qui pourraient vous intéresser:

La crise du couple, même pas mal!

Et s’il fallait choisir entre chercher l’âme sœur et réussir sa vie de couple ?

Le triangle de Karpman, à quoi aimez-vous jouer?

Amour inconditionnel: êtes-vous vraiment honnête en amour?

Être heureux en couple, voulez-vous une relation qui dure?

Rêvez-vous d’une vie de couple qui réponde à vos besoins?

Comment lâcher prise dans les relations en 9 étapes?

20 comments

  1. annie

    Merci Hannah pour ce point sur les relations de couple.

    J’apprécie votre façon de présenter les différents aspects de nos scénarios relationnels et de décrypter avec les multiples facettes qu’ils recouvrent, beaucoup issus de notre enfant intérieur.

    Le lire remet quelques notions aptes à pratiquer « autrement »… avec plus de succès et de s&tisfaction dans la relation.

    A bientôt

    Annie

    1. Hannah

      Bonsoir Annie,
      Les bons conseils pour une vie épanouie ne pèsent
      pas lourds face à des mémoires stockées dans
      l’inconscient.
      AUtant s’occuper tout de suite des mémoires…;-)

  2. MILAZZO

    Bonjour Hannah,

    Très bon article, comme d’habitude 😉
    J’ai connu la trahison, l’abandon, la colère, etc… suite à ma séparation de 2009, je vis toujours seule et très sincèrement, en ayant appris à me connaître avec mes souffrances d’enfance, qui ont conduit à tout cela, maintenant j’ai peur de l’autre !!!
    Je ne sais pas mais je crois que je ne suis pas encore prête à reconstruire un « couple », je n’y crois plus, donc pas guérie 🙂
    Car l’autre est toujours là : nous n’avons pas encore coupé le dernier lien, l’appartement acheté en commun, ce qui est en cours !!!

    Merci pour ces explications sur le relationnel amoureux, pas si facile à mettre en œuvre
    Anne-Marie

    1. Hannah

      Bonjour Anne-Marie,
      Je suis toujours émerveillée de la beauté des scénarios…
      tant que le deuil de la relation et de toutes les projections
      qu’on avait fait sur elle, n’est pas fait, il reste une attache
      bien concrète.
      Lorsque ça dure un peu, c’est qu’il faut investiguer les
      projections…

  3. ISABELLE SEGURA

    Merci Hannah pour cet éclairage différent comme toujours. Je me retrouve pleinement dans cet état des lieux. Par contre, travailler sur ces mémoires trans-genérationnelles n’est pas chose aisée. On sent bien que ce n’est pas ici que cela se joue mais accéder à ces mémoires et les nettoyer…pas évident.

    Voilà longtemps que j’ai appris par un travail intérieur appris à enlever mes lunettes de soleil pour voir mon enfance telle qu’elle était réellement et non pas comme un conte de fées. J’étais seule, tous les projecteurs étaient braqués sur moi alors, j’ai dû me sur-adapter pour arriver à faire ce que l’on attendait de moi et combler un manque.

    Arrivée à la cinquantaine, en couple depuis plus de 23 ans, je ne peux plus me sur-adapter aujourd’hui. Le vrai moi a envie de vivre. Alors c’est un vrai travail à faire que d’aller chercher cet enfant intérieur, il faut sentir et re-sentir.

    Merci pour ces pistes de réflexion.

    A bientôt.

    Isabelle

    1. Hannah

      Bonsoir Isabelle,
      Avec Ho’oponopono, il n’y a pas besoin de savoir exactement
      d’où vient la mémoire pour commencer à la nettoyer en s’adressant
      à la petite et à la mémoire.
      Aujourd’hui c’est difficile de se sur-adapter et c’est une bonne
      nouvelle!

  4. mona

    Bonjour Hannah
    comment allez vous,
    tu as raison, il faut toujours commencer par soi meme, si on ne s’aime pas, comment peut-on aimer l’autre ?
    j’en sais quelque chose, avec 16 ans de mariage !!! j’ai appris plusieurs choses,
    mon mariage n’a pas pu durer juste pour rester avec quelqu’un, c’etait et c’est toujours un choix,
    on se demande parfois, qu’est ce que l’autre me rapporte, et moi qu’est ce que je rajoute a sa vie,
    mais je ne compte jamais sur mon conjoint pour mon bonheur, mon epanouissement personnelle, il fait parti certe de ma vie, on partage plusieurs choses ensembles, et avec l’arrivée de ma petite fille, c’est un autre rythme de vie,
    mais je garde pour moi des moments pour travailler, pour dessiner, pour faire du sport………
    Le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.
    merci
    bon courage
    mona
    limonasblog.wordpress.com
    mona Articles récents..Bonheur : 15 clés pour être plus heureuxMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Mona et merci pour votre commentaire
      être heureux ça se joue à chaque instant en apprenant
      à se dépouiller de tout ce qu’on se raconte à
      propos des relations!

  5. Antoine

    salut Hannah
    Chap 2 : vivre un coupe heureux malgré le manque de relation, nous ramène donc à une ou des mémoires, pourtant certains hommes, même s’ils seraient rares, peuvent savoir communiquer, dire leurs sentiments et/ ou leurs ressentis, même l’avoir fait plusieurs fois, et s’entendre dire qu’il rabâchent,
    « …mais je vais m’en occuper… », frustrant non ? encore une mémoire à nettoyer, finalement toujours seul…??
    Finalement reste : « …Apprendre à remettre de l’amour et de l’acceptation dans ce type de mémoire n’est pas une mince affaire. C’est pourtant ce que la vie peut vous demander… »
    demeure tout de même un sentiment d’inachevé, de raté, comment ai je pu voir « mon » autre dans cette personne, comment en sommes nous arrivés là ?, toujours un renvoi à soi même, mais ne cherchions nous pas un alter ego, et pourquoi pas ego si alter,
    impossible, un rêve, la communion ?
    à+

    1. Hannah

      Bonjour Guy,
      Je pense que la communion est possible mais pas tant que l’autre
      est mon miroir et pas tant qu’il est là pour me rappeler le
      travail que j’ai à faire en moi et qui n’est pas achevé.
      Dès qu’on devient autonome dans le nettoyage (et donc qu’on n’aurait
      plus besoin de l’autre), alors la relation apparaît, l’autre est
      un plus pas l’élément essentiel.

  6. gilbert

    bonjour
    merci pour cette article
    tout es une question de mémoire;dur dur a accepté
    meme si je pratique ho’oponopono et que votre livre sur la face caché et génial
    pas toujour evident a vivre l’ego pointe toujour son nez au mauvais moment
    l’amour comme un baume sur les mémoire et le petit enfant au fond de nous qui les portent
    20 ans de mariage et ces fini!je ne connaissait pas ho’oponopono,juste les arts martiaux
    alors les mémoires!!!
    maintenant je vis autrement,mais une vie a deux pas encore
    on es créateur de sa vie non?
    a bientôt
    merci pour tout prenez soin de vous
    claude

    1. Hannah

      Bonjour Claude,
      Oui on est créateur de sa vie mais souvent de façon très
      inconsciente. ce sont surtout nos mémoires qui créent au début 😉
      Est ce qu’on veut vraiment une autre relation aujourd’hui,
      c’est une vraie question à se poser.
      Peut-être qu’aujourd’hui vous avez besoin de digérer et de
      trouver à vous « nourrir » autrement que par une relation.
      Dès que cela sera en place,la relation vient comme une cerise
      sur le gâteau mais pas comme nourriture principale.

  7. Francia

    Bonjour,
    Merci de votre article
    Je suis mariée depuis 18 ans et cet article me concerne tres bien;
    Durant environ 10ans les problèmes se succedèrent dans notre couple : adultères à plusieurs reprises, communication zéro c’est moi qui ne dis rien car je ne savais pas quoi dire devant son autoritarisme pourtant on est ingénieur tous les deux on était dans la même classe et donc même diplôme, critique incessante de la part de belle famille,manque d’argent,……
    Je jouais chaque fois la victime , je ne sais pas qui je suis ni ce que je veux; nos enfants sont les vrais victimes

    Depuis ces temps je cherchais le remède dans des livres , des sites de developpement personnel, de thérapie, j’ai lis beaucoup la bible, et ce n’est que l’année dernière après une séance TIPI que je réalise que le vrai problème n ‘est autre que moi qui ne m’aime pas assez et qui continue d’incarner mes passées difficiles à tous ce qui sont autour de moi, maintenant je rend compte que la solution c’est de m’aimer profondement, aimer surtout les parties souffrantes en moi. C’est certes difficile mais choisir entre continuer d’être victime, isolée, blessée, …. et aimer en acceptant d’être responsable de mes malheurs : sans hésiter je choisis la deuxième et je trouve que la methode ho oponopono m’aide beaucoup. Maintenant je commence à me connaitre et à m’affirmer, je demande pourquoi attendre si longtemps à souffrir avant de me connaitre moi même et de voir tous autours de moi s’améliorer, mon mari il traite aussi ses passés de son côté. Je veux encore approfondir cette méthode.

    Merci, votre écrit me renforce davantage à chaque ligne

    Une question: nous constatons que les enfants sont atteints des problèmes de notre couple avant, notre fille est terrorisée chaque fois qu’elle affronte un adversaire en tennis sur terrain car j’avais toujours une colère explosive5(son père aussi) quand elle était petite, est ce qu’elle va se soigner si nous nous occupons de nos passés?
    Francia

    1. Hannah

      Bonjour Francia et merci de votre partage.
      Oui les enfants portent leurs parents et même
      au-delà dans l’arbre comme vous-même.
      Plus vous allez nettoyer, plus ils seront légers mais
      ils ont aussi leurs propres mémoires à nettoyer et un
      petit travail intérieur ne fait pas de mal!
      Les enfants ne portent pas que les conséquences de leur
      éducation, ils portent aussi les conflits inconscients
      non résolus de leurs parents;
      La-dessus vous ne pouvez pas grand chose à part résoudre, comme
      vous le faites, vos conflits intérieurs…
      L’héritage ce n’est pas que le niveau socio-culturel
      et la couleur des cheveux de ses ancêtres 😉

  8. Roseline

    Bonjour Hannah et merci pour ton article.

    Dans ma relation de couple, j’en suis à ma 6 ème année de « nettoyage » et si je porte un regard sur ces années, je vois une évolution bien nette dans le chemin parcouru, et aujourd’hui je peux dire que le travail qui m’est demandé quasiment quotidiennement est vécu beaucoup plus dans l’acceptation et l’accueil que dans la frustration et la colère comme c’était souvent le cas auparavant. Et ça change tout ! Quel soulagement !

    Ho’oponopono y est pour beaucoup. Quelle aide précieuse.

    A bientôt, je t’embrasse

    1. Hannah

      Bonjour Roseline,
      Oui les relations conscientes ne sont pas des contes
      de fées mais bien des histoires d’amour 😉

  9. rdvunmedecin

    Salut
    après avoir lu cet article, c’est ma femme qui va être contente.

  10. Emmanuelle

    Bonjour, je suis toute nouvelle sur le blog et contente d’y être 🙂
    Waw j’ai cru que je ne finirais jamais cet article ! c’est très complet et vous avez parler de tout dans les moindres détails, un vrai guide de couple
    J’ai beaucoup aimé et me suis reconnue dans le phrase » très aimés, vous l’avez sans doute été mais satisfaits peut-être pas! » Justement l’amour ne suffit pas dans un couple, certes ça aide beaucoup mais la complémentarité et l’entente ont des pouvoirs magiques pour faire durer la vie de couple
    Encore une fois je suis contente de tomber sur votre espace et je file découvrir tes autres publications
    À très vite

    1. Hannah

      Bonsoir Emmanuelle,
      Oui j’écris des articles un peu longs même si chaque
      fois je me dis, bon tu vas faire court cette fois
      ci 😉
      N’hésitez pas à me donner vos impressions si vous en lisez d’autres.

    2. Hannah

      Merci Emmanuelle pour votre appréciation.
      Oui je commence toujours un nouvel article en me disant,
      « ça y est j’ai réussi à faire plus court » mais au final,
      ce sont toujours des kilomètres d’article, heureusement
      que je n’en écris plus un par semaine!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge