Archives de la Catégorie : Guérison

Oct 20

6 façons de trouver l’arme fatale pour soigner un rhume naturellement ou l’enrayer

soigner un rhume1La piste émotionnelle pour soigner un rhume

 

Vous avez peut-être réussi à échapper au rhume cet automne dès que le froid s’est fait sentir. Ce n’est pas mon cas. Cela faisait à peu près 3 ans que je ne m’étais pas ruée à la pharmacie pour soigner un rhume.

 

J’étais assez fière de mon système immunitaire depuis plusieurs années et puis voilà les symptômes qui déboulent un soir :

 

  • nez bouché
  • nez qui coule
  • éternuements
  • yeux qui pleurent
  • fièvre
  • gorge irritée
  • mal de tête
  • fatigue

 

Sachant que vous avez à l’intérieur de votre corps assez de bactéries pour vous tuer, comment se fait-il que la barrière du système immunitaire en laisse passer une soudainement ?

 

Vous allez me répondre, le refroidissement, l’humidité et la proximité avec quelqu’un de contagieux ?

 

C’est ce que je croyais avant…je passais ma journée dans une école et je me disais que la proximité des enfants enrhumés devait y être pour quelque chose.

 

Seulement cette fois-ci je n’avais pas croisé de personne infectée…et le froid ne s’était pas installé…alors quoi ?

 

1°) Le décodage biologique peut-il aider à soigner un rhume?

 

Alors le décodage biologique a d’excellentes pistes de réflexion qui pourraient bien être votre arme fatale pour soigner le rhume.

 

Rassurez-vous je vous en donne 5 autres si celle-ci n’est pas à votre goût !

 

Bernard Tihon parle d’un conflit de puanteur : vous vous sentez agressé par un intrus (son odeur) qui vient sur notre territoire.

.

.soigner un rhume2

.

Vous fermez (bouchez plutôt)) votre nez pour ne plus le sentir et donc retrouver un climat de sécurité.

 

En général, ce type de situation se termine par une séparation qu’on vit comme quelque chose de « moche ».

 

Était-ce la bonne piste pour soigner mon rhume?

 

Avec le décodage biologique, j’ai donc investigué en remontant à 48 heures avant l’apparition du rhume puisque c’est 48H après que le conflit intérieur soit solutionné que le cerveau déclenche les symptômes.

 

  • Si vous avez plutôt le nez bouché (et que cela vous gêne la nuit), vous êtes dans le cas décrit plutôt.

 

  • Si vous avez beaucoup d’écoulement nasal, c’est une façon élégante de pleurer sans attirer l’attention sur votre tristesse.

 

  • Si votre gorge s’irrite, c’est sans doute aussi parce vous ne vous êtes pas donné le droit de parler.

 

Ces stress émotionnels (par exemple ici: envahissement de territoire, l’odeur de l’intrus, la tristesse qu’on ne peut pas montrer, les paroles qu’on ne peut pas dire) sont un des plus grands facteurs d’affaiblissement temporaire du système immunitaire.

 

Voilà donc pourquoi ce dernier a laissé passer la bactérie responsable. Ce qui est formidable, c’est que, selon les symptômes, vous pouvez même décoder ce qui vous a le plus affecté !

.

.

Colony of pathogen bacterias - 3d render

Étonnamment pour moi, je n’avais pas le nez bouché (alors qu’avant c’était mon pain quotidien de l’hiver)…en plus de l’écoulement nasal.

 

Il semblait donc s’agir, dans mon cas du moment, d’une tristesse profonde impossible à exprimer avec un fond de mal de gorge parce que je n’avais pas pu dire.

 

Une des conséquences magiques de Ho’oponopono

 

J’ai vite trouvé l’évènement en question…un échange de mails où il n’avait pas été possible de parler franchement.

 

J’avais fait Ho’oponopono immédiatement, je pense que c’est la raison pour laquelle je n’ai pas considéré l’autre comme un intrus nauséabond (qui m’a permis de ne pas avoir le nez bouché!)

 

Par contre, il me restait un fond de tristesse que le rhume me permettait d’évacuer en admettant que j’en sois consciente ! C’est là tout le truc, vous ne pouvez pas vous débarrasser de quelque chose dont vous n’êtes pas conscient!

.

.soigner un rhume4

.

J’ai testé quelques uns des remèdes-miracle que je vous énumère plus bas. Mon rhume allait déjà beaucoup mieux.

 

C’est en discutant avec une amie que j’ai pu goûter le fruit du ho’oponopono que je n’avais pas cessé de faire pendant tout le rhume.

 

Je lui explique mon histoire, et elle me répond: « tu sais, en Communication Non Violente on nomme son émotion et le besoin non satisfait.

.

.soigner un rhume5

.

Je lui rétorque : « mais j’ai nommé mon besoin, sauf que c’est un client donc je n’avais pas à lui nommer mon émotion ».

 

Elle répète.. « oui mais en CNV on nomme son émotion…

 

J’allais lui rétorquer «oui mais en thérapie, on ne charge pas le client avec ses propres émotions » mais je n’ai pas eu le temps.

 

L’évidence m’a alors terrassé : je ne me suis pas donné le droit de nommer ma tristesse !

 

J’étais identifiée au thérapeute qui doit rester neutre face à ses propres émotions alors que c’est la femme en moi qui aurait du nommer son émotion !

 

Révélation ! Mon rhume s’est arrêté net, juste après avoir senti la tristesse liée à la révélation.

 

Je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas prendre de médicaments ou ne pas consulter mais si vous voulez que les remèdes fonctionnent, il est bon de vous dégager de la charge émotionnelle en partie responsable du symptôme…

 

Celle qui a, en fait, généré le stress et donc abaissé la barrière immunitaire qui a laissé passer la bactérie.

 

C’était limpide. Le rhume a fait place à une grande clarté d’esprit et Ho’oponopono a fait place à un sentiment de gratitude pour la situation et la personne en question.

.

.soigner un rhume7

C’était presque le bonheur d’avoir été malade !

 

Ceci dit, voici 5 autres remèdes efficaces, le temps que vous trouviez la source émotionnelle de votre rhume dans les 48h qui ont précédé le 1er éternuement !

 

2°)L’argile verte pour soigner un rhume

 

Je ne connais rien de mieux que l’argile verte pour soigner un rhume mais aussi des dizaines d’autres bobos.

 

Dernièrement, une amie m’a rappelé ses bienfaits pour soigner un des (nombreux) petits barzois de la portée d’Henya (notre lévrier Barzoï).

 

Comme cette dernière a du subir une opération post accouchement et qu’elle est encore sous anti-biotiques, ce sont les petits qui ont du voir leur lait altéré et un surtout (Kundun, oui c’est l’année des K)) qui a eu des crampes d’estomac ;

 

Il a suffi d’un peu d’argile dans l’eau que boit la mère et tout est rentré dans l’ordre. Il faut savoir que l’argile est:

 

  • antiseptique
  • bactéricide
  • apaisante

 

Elle permet entre autre:

 

  • d’éliminer les toxines
  • d’absorber les gaz
  • de cicatriser rapidement

 

Pour toutes ces bonnes raisons, les animaux continuent de prendre des bains de boue (d’argile) pour cicatriser leurs blessures.

 

Vous pouvez vous aussi l’utiliser pour accélérer la guérison et soigner un rhume.

.

.soigner un rhume8

Mode d’emploi : vous allez avoir besoin:

  • d’un bol
  • d »argile (2 cuillers à café rases)
  • d’eau tiède (minérale ou bouillie)
  • une demi cuiller à café de sel (gros ou fin)
  • une pipette, un compte goutte ou un pot « neti ».

 

(Le pot Neti est un récipient en céramique ou en argile, voire en plastique, On le trouve facilement sur le web pour quelques euros que vous ne regretterez pas.)

 .

.soigner un rhume11

.

  1. Versez dans un verre ou dans un bol 2 cuillères à café rases d’argile, de l’eau tiède et une demi cuillère à café de gros sel.
  2. Mélangez la solution à base d’argile verte, et versez-en dans la pipette ou le neti.
  3. Au dessus du lavabo ou dans votre jardin, penchez le buste à l’horizontal avec la tête tournée sur le côté et introduisez la pipette ou l’anse du neti dans la narine la plus élevée.
  4. Appuyez sur la pipette une fois ou deux ou versez simplement le liquide dans la narine afin qu’elle ressorte par la narine inférieure. La solution saline doit circuler d’une narine à l’autre. Ce n’est pas toujours agréable mais est ce que votre rhume l’est ?
  5. Après ce geste soufflez fortement par les narines pour éliminer les restes de liquide .
  6. Tournez ensuite la tête sur l’autre côté et procédez de la même façon pour l’autre narine: la solution à base d’argile doit toujours être administré dans la narine supérieure

 

3°) Faites une infusion de fleurs de sureau pour soigner un rhume

 

Vous pouvez consommer les fleurs fraiches ou séchées. Faites infuser deux cuillères à café de fleurs séchées de sureau dans de l’eau chaude et vous pourrez profiter rapidement de leurs vertus

 

  • antivirales
  • anti-inflammatoires,
  • anti-histaminiques, (allergies)
  • anti-rhumatismales
  • antioxydants

.

.soigner un rhume9

qui vont vous permettre de venir rapidement à bout de votre rhume.

 

4°) Utilisez les huiles essentielles pour vous soigner un rhume

 

Pour le nez bouché

 

Utilisez l’huile essentielle de niaouli. Versez quelques gouttes d’huile sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois par jour.

 

Vous pouvez aussi verser quelques goutes dans un bol fumant d’eau chaude pour faire une inhalation avec une serviette éponge sur la tête.

 

Pour enrayer un rhume

 

Utilisez une goutte d’eucalyptus radiata dans une cuiller de miel et laissez le fondre sous la langue.

 

Vous pouvez aussi appliquer une goutte sur la peau au niveau des sinus en massant de façon circulaire ;

 

Pour le nez qui nez qui coule

 

Utilisez Ravinsara en massant les ganglions sous les mâchoires et derrière les oreilles.

 

Vous pouvez aussi en imbiber un mouchoir et le respirer dans la journée. Sachant que le sucre alimente le rhume, je ne vous conseille pas d’en mettre une goutte sur un sucre !

.

.soigner un rhume10

.

5°) L’eau salée pour soigner un rhume

 

Vous pouvez utiliser en solution nasale de l’eau salée (disponible pour enfants aussi) sous forme de spray.

 

Vous pouvez aussi vous gargariser avec de l’eau tiède très salée (3 cuillers à soupe pour un verre d’eau chaude.

 

 

6°) Le Dien’Chan’ pour soigner un rhume

 

Je vous réfère pour cela à un article que j’ai écrit il y a quelques années mais dont l’efficacité est redoutable surtout lorsque le rhume est à son tout début.

 

Faites un massage de façon vigoureuse au tour des ailes du nez avec vos deux index de haut en bas de chaque côté du nez comme le montre la photo . Ensuite faites de même sous les narines

.

.soigner un rhume 12

Vous pouvez trouver la totalité de l’article sur la reflexologie faciale Dien’Chan ici.

Du nouveau à propos de mon livre sur Ho’oponopono:il sortira à la fin du mois mais est déjà disponible sur le site de l’éditeur. En savoir plus sur l’ouvrage, cliquez ici

 .

.

.hohohopreview

Et vous qu’est ce qui fonctionne pour signer un rhume? Avez-vous déjà réussi à décoder un rhume? Laissez un commentaire!

Sep 02

Comment Ho’oponopono vous aide à garder la sante?

Ho'oponopono, garder la sante12Ho’oponopono et l’année 8 pour garder la santé

 

Si vous trouvez que la vie n’est pas facile en ce moment, c’est que vous êtes bien aligné avec cette année.

Si vous trouvez au contraire qu’elle répond à tous vos désirs, c’est que vous êtes aussi bien en phase avec 2015.

 

Vous allez voir que les deux ne sont pas contradictoires et vous verrez aussi comment Ho’oponopono peut vous aider quelle que soit la situation, même si votre souci majeur est de garder la santé

 

Nous l’avons déjà vu, en début d’année : nous sommes en année 8 universelle. Pour déterminer cela additionnez tous les chiffres qui composent 2015 :2+0+1+5= 8. Le 8 est un des chiffres les plus sacrés car il unit le monde physique et le monde spirituel.

 

Le 8 couché est le lemniscate, signe de l’éternité qui circule en vous. Ce symbole signifie aussi que tout ce qui s’éloigne revient à sa source et que tout mouvement est issue d’une cause et a un effet.

 

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais cette année, les causes et les effets semblent se rapprocher au point d’être quasiment vécus en même temps. Je m’explique : au temps de nos grands-mères l’effet d’une cause pouvait se manifester 30 ans plus tard…

 

Prenons un exemple : une femme a fait un enfant avec un « ennemi » de l’époque et a passé sous silence cette information capitale pour la vie de sa fille. Trente ans plus tard sa fille a fait un enfant avec un étranger qu’elle avait rencontré lors de son voyage en Inde sans comprendre pourquoi et sans l’avoir cherché.

 

Répétition de l’histoire grâce à la loi d’attraction : vous attirez à vous ce qui vibre dans vos cellules même si vous n’en êtes pas conscient.

 

Il y a encore une dizaine d’années, vous pouviez passer au travers des gouttes : si vous aviez raté 3 fois votre concours, il suffisait d’insister encore un peu pour passer en force. Aujourd’hui ce n’est plus possible : si vous ne vibrez pas à la fréquence de votre objectif, rien ne vous le fera atteindre même si vous vous acharnez.

 

A l’inverse, si vous vibrez à une certaine fréquence, vous allez la matérialiser rapidement, même si vous avez tout fait pour l’éviter.

 

Je ne suis pas en train de dire qu’il suffit de penser à quelque chose pour qu’il se matérialise…votre pensée est inefficace car issue de votre cerveau conscient qui peut recevoir 15000 bits d’information par seconde.

.

.Ho'oponopono,retrouver la sante3

.

.

Par contre, si vous vibrez à une croyance stockée dans votre subconscient, elle va avoir beaucoup de pouvoir pour se manifester car le cerveau mammalien qui l’abrite reçoit plus de 15 millions de bits d’information par seconde. Votre petite volonté ne fait pas le poids.

 

Pour garder la santé, il ne suffit donc pas de le vouloir ou de manger sainement, il faut que votre inconscient soit d’accord!

 

Mon expérience personnelle avec Ho’oponopono pour garder la santé psychique

 

Pour vous donner un exemple personnel, cette année, je me suis beaucoup amusée (façon de parler!) avec une croyance que je pensais avoir dépassée : « je suis seule au monde et personne ne peut m’aider ».

 

Je sais d’où me vient cette croyance mais savoir ne suffit pas à éradiquer ! Il a donc fallu l’expérimenter dans la matière pour la regarder de plus près.

 

Vous avez peut être écouté mon première webinaire sur le secret des couleurs…il a fallu près de 2 mois pour le mettre en place, alors que, sans croyance cela aurait pris 5 minutes !

 

Il a fallu que j’accepte de sentir que toute seule je n’y arriverais pas. (contrairement à la croyance qui dit que je suis toute seule et donc que je dois à tous prix y arriver !)

 

J’ai rarement vu autant de galères réunies. Chaque fois que ça allait marcher (en me faisant aider), j’étais sans doute rattrapée par l’autre morceau de ma croyance qui dit « personne ne peut m’aider ».

 

Alain a aussi ses propres croyances en la matière qui pourraient s’intituler… « le père n’est pas aidant ». Ainsi toute personne qualifiée pour guider (comme un père) se transformait en personne inefficace de façon tellement récurrente qu’il valait mieux en rire !

 

Vous voyez ce que ça peut donner deux croyances qui se renforcent dans un couple… Ce n’est pas le moment d’accuser l’autre d’incapable mais bien de voir la mémoire à l’œuvre chez les deux en même temps.

 

Il était aussi question de faire naître un projet, alors toutes les mémoires de naissance difficile étaient aussi au rendez-vous.(et ce n’est pas faute de les avoir déjà travaillées!)

.

.Ho'oponopono, garder la sante13

.

Ho’oponopono a été d’un grand secours : celui de ne pas s’énerver ni se décourager mais bien de continuer à nettoyer. Si vous voulez en savoir plus sur cette technique de guérison, cliquez sur le lien.

 

Les mémoires en question pendant l’année 8

 

L’année 8 est une année de justice, de justesse et de rééquilibrage. Quoiqu’il se passe dans votre vie aujourd’hui et ce depuis le début de l’année, ce n’est que l’effet d’une cause.

 

Toutes les mémoires et croyances enfermées dans votre subconscient ont émergé cette année dans votre vie afin que vous puissiez les voir en lumière et faire la paix avec.

 

C’est ce que je comprends de la citation biblique:

 

« Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur terre ; je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée ».

Mathieu 10.34

 

 

Qu’est ce que l’épée? C’est justement l’épée de la justice, là où l’effet dans votre vie est la partie visible de tout ce qui est enfermé en vous depuis des générations.

.

.ho'oponopono ,garder la santé 5

.

En effet, l’humanité entière se transmet de générations en générations des messages et recommandations de survie. C’est ainsi que vous pouvez vous surprendre à remplir les placards de denrées de base alors que vous n’avez pas vécu la guerre.

 

Vous avez vu dans un précédent article que certaines des mémoires transgénérationnelles étaient incrustées dans le cristal (l’émail) de vos dents. Nous ne sommes pas les seuls à transmettre les mémoires afin de mieux survivre: les animaux font de même.

 

Mettez des rats dans une cage dont certains barreaux sont électrifiés. Dès la première génération, les rats évitent de toucher les barreaux électrifiés. A la seconde générations aucun rat ne s’en approche et c’est ainsi pour toute leur descendance.

 

Nous portons aussi dans nos cellules tous les conflits non résolus de nos ancêtres, à commencer par ceux de nos parents. Ainsi, la suite du verset biblique prend tout son sens:

 

« Car je suis venu mettre la division entre un homme et son père, entre une fille et sa mère, entre une belle-fille et sa belle-mère et un homme aura pour ennemis les gens de sa maison. »

Mathieu 10.35

 

Entendre par « ennemi », les mémoires de situations souffrantes non résolues comme la maladie, l’emprisonnement, la perte d’êtres chers, les épidémies etc…

.

.Ho'oponopono, garder la sante16

« Mettre la division entre un homme et son père », ce n’est pas introduire la zizanie entre eux mais bien trancher les mémoires transgénérationnelles et souffrantes que les pères n’arrêtent pas de transmettre à leurs fils.

 

Ce sont souvent des mémoires de territoire, de mort jeune sur les champs de bataille, de veuvage (femmes mortes en couches), de rivalités fratricides, de métier imposé (un fils au business familial, un à l’armée l’autre chez les curés), d’héritages, de partage des biens etc…

 

Idem pour les mémoires que les mères transmettent à leur fille, mémoires d’esclave, de perte d’enfants, d’utilisation sexuelle, viols et naissances illégitimes, non existence dans le monde, pas de droits, dépendance financière, veuvage (morts à la guerre), mort en couches etc…

 

Quant aux difficultés belle-mère/belle-fille, nous sommes dans les rivalités de clans, de classe sociale etc…N’oubliez pas que la belle-mère (ou la belle-fille) qui vous pose problème est toujours la face cachée de ce que vous n’avez pas résolu avec votre propre mère!

 

Toutes sortes de leçons de vie non apprises par vos ancêtres car trop souffrantes ou ne faisant pas de sens avec leurs croyances limitées. Vous avez tous vu des films où les protagonistes s’insurgent contre Dieu parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi ils sont confrontés à des mémoires aussi douloureuses.

 

« Si Dieu est amour, pourquoi laisse t-il des horreurs se produire sur terre? » Dieu n’a rien à voir avec cela. Si une horreur arrive, c’est parce que la loi de cause à effet…ce qui est à l’intérieur de chacun (même si c’est inconscient ou transgénérationnel) doit se manifester à l’extérieur afin d’être travaillé et libéré.

 

Les épreuves sont ainsi comme des cours obligatoires à l’université de la vie. Tant que la leçon n’est pas assimilée ou la mémoire nettoyée, elle se représente régulièrement, ce qui provoque souvent un découragement: « je croyais en avoir terminé avec cette mémoire ou cette croyance! »

 

La réalité, c’est que si elle se manifeste encore dans le monde, c’est qu’il en reste un morceau, cela ne veut pas dire que vous n’avez rien fait.

 

Les mémoires et le fonctionnement de l’univers

 

Pour mieux comprendre comment tout cela fonctionne, Je vous propose de re-visionner la course des planètes autour du soleil, lui même tournant autour d’un autre centre (car il n’est pas le centre de l’univers)…


 

 

 

 

 

Nous sommes habitués à regarder le cosmos à plat avec une terre qui tourne autour d’un soleil statique, il n’en est rien. Le soleil n’étant pas le centre de l’univers, il tourne lui aussi!

 

C’est un peu pareil avec vos mémoires, vous tournez autour en spirale et lorsqu’elles se manifestent à nouveau, vous êtes souvent un octave au-dessus par rapport à la dernière manifestation.

 

Plus vous êtes avancés (dans le nettoyage de la mémoire ou de la croyance) et plus il peut se révéler difficile de se débarrasser des derniers restes de problèmes non résolus parce qu’ils sont souvent bien cachés. Parfois même, vous êtes arrivé sur terre avec !

 

Rassurez-vous, vous ne tournez jamais en rond, rien ne tourne en rond, même pas la terre. Elle ne revient jamais à la même place, vous non plus. Avec le 8, on atteint le 8ème degré de la gamme musicale (qui comporte 7 notes): L’Octave !

.

.hooponopono, garder la santé 7

.

.

Ainsi, au cours de cette année 2015 qui n’est pas terminée, avez-vous peut-être manifesté dans votre vie:


  • Une mémoire transgénérationnelle
  • une perte
  • un accident
  • une croyance
  • la répétition d’une expérience douloureuse
  • une séparation
  • un clash
  • une difficulté financière accrue.


Sachez que cela n’est qu’une facette de l’année 8. L’année 8 étant aussi celle de la récolte et la rétribution : toutes ces épreuves ont un sens. Elles vous permettent de libérer vos croyances parce que vous les voyez à l’œuvre.


Ce qu’il vous reste à faire cette année 8 et la bonne nouvelle

 

 

  • Nettoyer les blessures du cœur en acceptant l’épreuve et le chemin qu’elle permet de parcourir.
  • Libérer les mémoires non acceptées des ancêtres
  • Nettoyer les conflits intérieurs non résolus de vos parents

 

 

La bonne nouvelle!

 

Votre subconscient n’est pas qu’un lieu de stockage des mémoires difficiles, il est aussi le siège de vos dons, votre potentiel insoupçonné et de toutes sortes de capacités pour mener à bien les raisons pour lesquelles vous êtes sur terre.

 

Votre attitude peut modifier instantanément votre réalité. Quelles qu’aient été les épreuves de cette année, vous pouvez transformer 2015 en une année pleine d’abondance et de succès personnels.

.

.Ho'oponopono, garder la sante14

.

.

Ho’oponoponopo et la responsabiité

 

C’est là qu’Ho’oponopono intervient. Ce qui se manifeste n’est pas un problème auquel vous êtes soudain confronté comme une maladie ou un deuil : c’est une mémoire que vous portez et qui, sans doute ne vous appartient même pas.

 

Avec cette conscience de n’être responsable que de porter la mémoire et non de la créer, vous pouvez parler à la mémoire prise au piège dans votre subconscient :

 

  • je suis désolé,
  • s’il te plait pardonne-moi
  • je te remercie
  • je t’aime.

 

Pardonne-moi de ne pas avoir vu que tu étais une mémoire. Merci de me donner une chance de te nettoyer. Aimer une mémoire, c’est justement aimer ce que vous considérez comme un ennemi.

 

Vous êtes aussi responsable de comment vous prenez la mémoire. Allez-vous la prendre comme un affront personnel de la vie et vous battre avec ? Ho’oponopono vous aide à vous réconcilier avec la mémoire, quelle que soit sa violence.

 

Est-ce une injustice de la vie ou juste un effet de vos mémoires familiales et transgénérationnelles ? Pouvez-vous accepter que ce soit à vous de la nettoyer sans vous rebeller ?Si c’est une maladie, allez-vous accepter les précieuses indications qu’elle vous donne en fonction de l’organe touché ?

.

.Ho'oponopono, garder la sante15

.

.

Ho’oponopono n’est pas fait pour vous soigner miraculeusement mais pour que vous puissiez accepter ce qui arrive et le travail intérieur qui vous est proposé.

 

Avec la méthode Ho’oponopono, vous allez développer le réflexe de ne plus considérer une épreuve comme une catastrophe mais comme l’opportunité de nettoyer la mémoire qui a créé la situation.

 

Vous allez aussi apprendre à sortir rapidement de la culpabilité,  « j’aurais pu, j’aurais du, ah si seulement…. », une mémoire ne vous laisse pas de marge ! Il n’y a rien que vous auriez pu faire ou dire autrement…la preuve, vous ne l’avez pas fait !

 

Quelle que soit l’épreuve, vous retrouvez rapidement votre sourire et le sens de la vie. Dans cette énergie lumineuse où vous n’êtes pas dans une division intérieure souffrante, votre vibration reste paisible.

 

Par la loi d’attraction, vous allez alors attirez d’autres expériences qui vont conforter votre paix intérieure…jusqu’à la prochaine mémoire ! Vous lâchez tranquillement l’idée et l’objectif d’avoir tous les jours un ciel sans nuages.

 

Vous devenez confiant(e) : quoi qu’il arrive, c’est juste une opportunité de nettoyer une mémoire. Vous arrêtez d’anticiper fiévreusement les bonnes expériences tout en rejetant frénétiquement celles que vous nommez mauvaises.

 

Vous êtes au présent, vous vivez quoi ! Et la vie vous renvoie des expériences vivantes à la hauteur de votre vibration. Il n’y a aucune raison, dans cet état d’esprit que votre santé se détériore.

 

Et si elle le fait, ce sera juste une autre mémoire à nettoyer, jusqu’à ce que vous puissiez changer d’octave.

 

Si vous désirez en savoir plus sur Ho’oponopono, je vous annonce la sortie prochaine de mon livre Ho’oponopono, la face cachée. Plus de renseignements Ici

 

Et vous, c’était comment 2015 jusqu’à aujourd’hui? Laissez un commentaire!

 

 

 

 

 

Juil 19

Et si la procrastination était un outil de gestion du stress ?

procrastination1La procrastination n’est pas forcément l’expression d’un stress

 

Le thème de ce mois-ci est « ralentir pour réussir ». Je me suis aperçue rapidement dans ma vie que, pour « réussir » ce que j’entreprends, je dois me concentrer sur l’essentiel.

 

Or l’essentiel, contrairement aux idées reçues, ne réside pas essentiellement dans la compétence et le travail bien fait. Il existe un facteur primordial à ne pas négliger : l’état dans lequel vous faites les choses conditionne leur résultat.

 

Alors ralentir, pourquoi pas, du moment que le ralentissement vous permet de changer d’état. Je me souviens il y a des années d’un ami qui avait perdu son smartphone dans un taxi à Bali.

 

La première chose que je lui ai conseillé de faire c’est une courte méditation (ralentir donc) pour modifier son état intérieur car dans le stress, rien ne peut se résoudre.

 

Au moment où il sortait de sa méditation, l’hôtel recevait un coup de fil du chauffeur de taxi qui venait de trouver un téléphone dans son taxi !

 

Cet article est écrit dans le cadre de la Croisée des blogs de développement personnel.org. Elle est organisée par Alexandre (le véritable créateur des Croisées) du blog c’éclair.

 

L’idée de ralentir le rythme ou le temps m’a fait immédiatement penser à deux sujets qui y sont rattachés :

 

  • Le premier : la procrastination, car remettre au lendemain, n’est ce pas une façon de ralentir ?
  • Le second : ralentir le temps est directement associé à une petite glande située au niveau du cou.

 

Cette dernière fabrique des hormones permettant d’accélérer ou ralentir le métabolisme ainsi que la vitesse du processus de croissance.

 

Il s’agit de la thyroïde, en lien avec l’hypophyse (et l’hypothalamus) qui aide à la stimuler ou la ralentir selon les besoins. C’est ce dont je vais vous parler maintenant.

 

Vous verrez, en fin d’article, comment la procrastination peut réellement répondre à un besoin de ralentir en évitant d’attaquer sa thyroïde.

.

.
procrastination2

.

.

.procrastination15

.

Stress, temps et thyroïde

 

Pour en revenir à cette petite glande, c’est elle qui fournit à l’organisme l’énergie dont il a besoin et qui régule les organes pour qu’ils fonctionnent à la vitesse adaptée.

 

De façon générale, les hormones thyroïdiennes permettent de réguler:

 

  • Le rythme cardiaque
  • La pression artérielle
  • La sudation

 

Elles ont le pouvoir de vous faire fonctionner en sur-régime ou à la vitesse d’un escargot. Ainsi ralentir pour réussir n’est pas qu’une gestion de volonté et de vitesse d’action, c’est aussi toute une modification physiologique qui s’opère en vous.

 

Lorsque la glande thyroïde est trop active (hyperthyroïdie), vous voulez faire tout très vite.

 

C’est souvent le résultat d’un traumatisme non conscient (dans votre propre vie ou transmis par l’arbre généalogique) où il a fallu faire vite pour survivre et rester en vie.

 

C’est le cas chez certains animaux où la portée est trop nombreuse. Il faut se dépêcher d’attraper une mamelle car il n’y en a pas pour tout le monde.

 

Vous pouvez aussi vouloir accélérer le temps pour être plus grand, plus âgé, plus instruit, pour être accepté, pour voir se rapprocher un événement heureux, pour éviter de sentir quelque chose de désagréable ou d’angoissant, pour être en lien ou se sentir appartenir.

 

Dans le cas de l’hypothyroïdie, c’est l’inverse, la thyroïde ralentit. C’est aussi le résultat d’une mémoire ou d’un traumatisme où il aurait fallu plus de temps pour pouvoir agir et ainsi éviter le pire.

 

Il peut s’agir d’une sanction pour ne pas avoir fait quelque chose à temps ou la nécessité d’avoir plus de temps pour faire mieux les choses et donc être mieux accepté, devenir meilleur, se sentir appartenir…

 

Si vous (ou dans votre famille) avez ou avez eu des soucis de thyroïde, sachez que la première direction à prendre est de repérer vos réactions face à la notion de temps. Tout est une question de perception très subjective :

 

  • ou bien vous avez vécu des situations stressantes et marquantes où « il faut aller vite ».
  • ou bien vous avez expérimenté des situations stressantes ou vous avez pensé « j’ai besoin de plus temps ».

 .

.procrastination3

.

.

Quelques notions de décodage biologique

 

Ce qui est formidable, au niveau de votre corps, c’est que la biologie s’adapte. La maladie (dans le cas de la thyroïde par exemple) est un ressenti non conscient qui s’incarne dans la biologie.

 

Ainsi, dans le corps, chaque organe a une fonction biologique:

 

  • l’estomac digère
  • les poumons respirent
  • les os soutiennent le corps
  • l’épiderme permet de toucher
  • le larynx d’exprimer, demander de l’aide
  • le rectum d’évacuer, libérer

 

Lorsque vous vivez un conflit interne avec une émotion (que vous ne sentez pas ou dont vous ne savez que faire), votre biologie est touchée. Le plus étonnant, c’est que le cerveau ne fait pas la distinction entre un conflit biologique et un conflit émotionnel.

 

Par exemple, votre estomac sera touché si vous mangez un met indigeste mais il sera également touché si vous ne digérez pas le comportement d’un de vos proches à votre égard ou si vous êtes écœuré par les actes d’un illustre inconnu.

 

Ainsi, selon votre ressenti purement subjectif :

 

  • si vous vous sentez seul et isolé, c’est l’épiderme qui sera touché
  • si vous n’osez pas demander, ce sera le larynx
  • si vous vous sentez souillé par un propos blessant, ce sera le derme
  • si vous vous sentez bousculé ou au contraire, impatient, ce sera la thyroïde.

 

Comme un enfant qui prend tout au premier degré, le symptôme dans votre corps, se présente comme une solution temporaire à votre problème.

 

Dans un conflit de séparation par exemple, l’eczéma va faire en sorte que les cellules superficielles de la peau soient éliminées dans le but d’améliorer le contact dans plus de proximité.

 

Il diminue ainsi la distance entre votre peau et celle de la personne dont vous vous sentez séparé.


Si c’est au niveau du sein que vous fabriquez trop de cellules, l’idée est de fabriquer plus de lait, et ainsi de nourrir d’avantage celui, celle que l’on croit en danger ;

 

Si vous avez plus de nausée et de vomissement, cela permet symboliquement d’éliminer plus de contrariété indigeste etc.

 

Que vous soyez le genre de personne qui accélère ou qui ralentit, c’est votre thyroïde qui va exprimer votre problématique au temps.

.

.procrastination4

.

La forme que prend la pathologie n’est jamais le fruit du hasard. Le cerveau va ainsi modifier le fonctionnement de l’organe qui paraît le plus approprié pour répondre aux besoins du moment.

.

« Nous ne sommes pas là pour guérir de nos maladies, mais nos maladies sont là pour nous guérir ». Carl Gustav Jung

 

 

Les maladies sont là pour vous guérir… mais vous guérir de quoi? En général, de quelque chose qui est caché, invisible, inconscient. Il s’agit souvent d’un choc émotionnel oublié ou d’une mémoire transmise par vos ancêtres et dont vous ne connaissez même pas l’origine.

 

La maladie n’est qu’une réaction, elle n’est pas un problème en soi. C’est un peu comme la procrastination, ce n’est pas le feu dans la maison mais la sirène du détecteur de fumée. Le véritable problème est caché par la maladie ou la procrastination.

 

Imaginez par exemple qu’une femme souffre en apparence de stérilité. La stérilité n’est pas le problème, c’est juste une réaction. Qu’est ce qui peut bien être un problème transmis par les ancêtres et dont la stérilité serait une forme de solution, une réparation ?

 

Sans doute des mémoires d’enfants qui n’ont pas survécu et qui ont généré beaucoup de souffrances dans la famille.

 

Puisque dans la mémoire, les enfants meurent, en étant stérile, cette femme n’aura pas à souffrir d’une perte dont il est difficile de se remettre.

 

Vous comprenez comment, dans toute maladie, le corps tente de trouver une solution à un problème beaucoup plus vaste derrière le symptôme apparent. La stérilité est alors vécue comme une gestion du stress (venant des ancêtres) plutôt que comme un problème!

.

.procrastination16

.

Accélérer ou ralentir, les conflits liés à la thyroïde.

 

Les dysfonctionnements de la thyroïde signent souvent l’impuissance devant une situation. Voici quelques raisons qui sont à l’origine des pathologies de la thyroïde :

 

  • impuissance face au danger (ex un enfant tombe et vous n’avez pas eu le temps d’intervenir)
  • il y a un danger qu’on voit venir, il faudrait agir vite mais on se sent impuissant à régler le problème.
  • il y a une urgence et personne ne fait rien
  • il y a plusieurs urgences en même temps à traiter
  • impossible de s’organiser
  • trop de fatigue pour assumer
  • peur de l’étranglement
  • impatience, on veut tout, tout de suite
  • assister à un conflit alors qu’on est très jeune, on ne veut pas prendre parti mais il faudrait agir car la situation est dangereuse et on est trop petit.
  • si on avait agi plus vite …
  • si on avait compris plus vite…
  • il faut se dépêcher de vivre comme si la mort était proche

 

Il est important de distinguer les deux façons de se comporter face au temps:

 

 

 .

.procrastination5

.

1-  Hyperthyroïdie

 

C’est le besoin d’aller plus vite et d’augmenter le métabolisme du corps qui génère des situations où il est question de :

 

  • Une plus grande vivacité et efficacité de la personne ( au détriment de son bien-être)
  • Un besoin de se nourrir avant les autres (comme si sa vie en dépendait)
  • Un besoin de fuir en cas d’agression
  • Pouvoir se dégager rapidement (comme si on avait peur d’être entravé)
  • Être plus efficace pour accomplir toutes les tâches.(être soi ne suffit pas, il faut être bon voire exceptionnel)
  • Pouvoir tout assumer, même ce qui paraît au-dessus de ses forces
  • Être plus rapide que les autres
  • Accélérer alors que tout semble fonctionner au ralenti (impatience chronique)
  • Peur d’arriver en retard, il faut se dépêcher (même s’il n’y a aucun danger à la clé)
  • Faire vite à la place des autres (qui répond à une urgence interne mais qui n’a rien à voir avec la situation réelle)
  • Tout est au ralenti alors qu’on se sent hyper actif
  • Anxiété, agitation, irritabilité

 

Voici un exemple tiré des expériences de Christian Flèche :

 

Une personne a été licenciée et est obsédée par le fait de retrouver un travail. Elle ne dort plus, ne mange plus. Elle est dans cette urgence, dans ce comportement non voulu, non choisi qui se décide en elle.

 

C’est la plainte dans le corps, dans le comportement, dans l’émotion à travers l’envahissement de l’impatience. Dans ce cas, l’élimination du problème, le fait de trouver des solutions rapidement semble vitale.

 

La croyance est « si je reste trop longtemps en contact avec le problème, je ne vais pas survivre ».

 

A partir de cette croyance là, on va chercher à quel moment l’inconscient a mis en place cette croyance, car toute croyance a une histoire.

 

Pour le cas présenté, la croyance remonte à la naissance de la personne qui s’est déroulée dans un contexte d’angoisse de la mère liée à un délai trop long entre la perte des eaux et l’arrivée à l’hôpital pour accoucher. « Il faut faire vite pour survivre ».

 

L’expérience vécue a donné cette croyance et cette croyance n’est plus jamais remise en question. L’expérience s’est généralisée dans tous les actes de la vie (trouver un travail, une compagne, une maison, …) et se solde souvent par une hyperthyroïdie.

Christian Flèche

 

.

.

.procrastination7

.

2- Hypothyroïdie

C’est le besoin de ralentir le métabolisme car on se sent débordé

 

L’hypothyroïdie est souvent le résultat d’une usure de la thyroïde : le conflit interne lié au temps (à l’urgence et à l’impuissance) à trop duré sans trouver de résolution.

 

L’hypothyroïdie est aussi parfois la phase de réparation d’une hyperthyroïdie où il fallait faire vite pour réussir, survivre ou sauver quelque chose ou quelqu’un. Le corps bascule dans la pathologie inverse pour se réguler.

 

Souvent, c’est l’expression d’un conflit actif dans lequel on s’est senti impuissant même en faisant le plus vite possible avec la sensation de « je n’y arriverai jamais ».

 

Les situations et ressentis liés à l’hypothyroïdie :

 

  • Vouloir être né plus tôt
  • Regrets, nostalgie
  • Se sentir incompris, pas reconnu, vite découragé
  • Auto-dévalorisation
  • Arrive toujours en retard ou parfois toujours en avance (il lui faut plus de temps)
  • N’a pas assez de temps pour tout faire
  • Se sent vite dépassé par les évènements
  • Tout va trop vite
  • Il faut faire vite mais on n’y arrive pas
  • Culpabilité à ne pas être efficace
  • Perte de mémoire
  • Victime (qui s’ignore) face aux évènements
  • Lenteur, sensation d’inefficacité, confusion (même si c’est faux)
  • Avoir la ferme intention d’y arriver mais sans résultat
  • Attendre toujours le dernier moment pour faire les choses et s’en vouloir de ne pas y arriver (on y vient à la procrastination!)
  • Peur d’avoir à se battre et se sentir impuissant (alors qu’il n’y a aucun danger)
  • Prise de poids, frilosité
  • Asthénie

 

Voici un autre exemple (d’hypothyroïdie cette fois) tiré des expériences de Christian Flèche :

 

Une dame  souffre d’hypothyroïdie. La question à se poser est : en quoi est-ce la solution à une situation stressante? Elle retrouve après investigation une scène d’enfant où elle fait du vélo, mais les freins ne fonctionnent plus. 

 

Elle est dans une descente et  le vélo va vite, beaucoup trop vite et elle se retrouve dans les ronces.

 

Son père se précipite vers elle et la gronde en la giflant. Elle a eu peur et se sent si triste quand son papa lui crie dessus. Si seulement elle avait pu ralentir ce vélo, tout cela ne serait pas arrivé.

 .

.procrastination 18

..

Je voudrais en profiter pour vous parler d’un cas spécial, la thyroïdite de Hashimoto.

 

Tout d’abord parce que c’est une pathologie qui circule dans ma famille et surtout parce ce symptôme est l’expression d’une double problématique : accélérer et ralentir en même temps !

 

Ex : au moment de l’accouchement, il faut faire vite à partir du moment où la future mère a perdu les eaux, et en même temps ralentir le moment de la délivrance si le trajet est trop long.

 

Lors d’une naissance difficile, il faut faire vite pour que le bébé ne souffre pas trop et en même temps, ce dernier ressent l’émotion de sa mère qui ne va pas y arriver.

 

Selon mon expérience, les problèmes de thyroïde vous viennent de vos ancêtres. Vous héritez de leurs caractéristiques:

 

  • physiques
  • psychiques
  • socio-culturelles
  • lieux de vie
  • métiers
  • dons

mais aussi de leurs conseils en survie dans votre propre biologie!

 

Votre cerveau archaïque traite la réalité comme si vous étiez toujours confronté à la vie sauvage de la préhistoire et aux horreurs du moyen-âge.

 

En fait, les maladies, les troubles psychiques et les blocages psychologiques sont la conséquence d’un « malentendu entre la pensée humaine contemporaine et les réflexes de votre cerveau archaïque d’hier portant les mémoires de vos ancêtres ».

 

Voici ci-dessous une liste des problèmes possibles transgénérationnels auxquels étaient confrontés vos ancêtres: vous pouvez avoir hérité de leur problématique au temps alors que les dangers mortels sont aujourd’hui très réduits.

 

Ceci peut expliquer en partie pourquoi vous développez une pathologie de la thyroïde pour un événement plus anodin contemporain qui n’a rien de grave ni d’urgent.

 

C’est parce que ce terrain était déjà miné par vos ancêtres qui ont enduré des souffrances liées à la rapidité nécessaire ou au besoin de temps supplémentaire. Ce peut être à propos de:

 

  • Les récoltes (faire vite sinon la récolte est perdue), peur de la famine
  • Les accouchements (faire vite pour trouver une sage-femme, ralentir la naissance)
  • Lors des avortements, faire vite avant qu’il ne mette en danger la vie de la mère.
  • Les épidémies qu’on ne savait pas guérir, faire vite en cas de contamination pour ne pas infecter toute la famille
  • Être plus rapide que les autres pendant les période de restrictions pour ne pas mourir de faim
  • La nécessite de s’exiler en temps de guerre, agir vite, urgence à fuir tout en voulant rester pour ne pas perdre ses biens
  • La guerre, les camps, accélérer le temps quand c’est insupportable
  • Ralentir la vie lorsqu’on doit partir au front pour passer plus de temps avec ses proches.
  • Les tremblements de terre, les bombes : faire vite pour retrouver les personnes en vie.

 

Bien évidemment, si vous portez certaines de ces mémoires ancestrales, vous ne développerez pas nécessairement de pathologie dans votre corps.

 

Pourtant, comme cette femme qui paniquait lorsqu’elle a été licenciée, vous angoissez régulièrement à propos de:

     

  • Attraper une maladie même si vous êtes en bonne santé
  • Mourir de faim simplement parce que vous êtes en insécurité financière
  • Peur d’être contaminé
  • Peur de ne pas survivre à un accouchement ou a une opération malgré la sécurité médicale d’aujourd’hui
  • Peur de perdre un proche simplement parce qu’il rentre à l’hôpital
  • Peur de perde un membre de votre famille simplement parce qu’il prend l’avion

etc…

.

.procrastination9

.

Vous croyez dur comme fer que le problème qui vous préoccupe est au présent alors que ce sont souvent la plupart du temps des réminiscences de votre cerveau archaïque et des craintes que portaient vos ancêtres.

.

.

procrastination10.

Alors quelles solutions si vous avez un problème au temps ?

 

1°) Pister votre désir de perfection, souvent lié à la procrastination.

 

Vouloir être parfait ou faire quelque chose parfaitement est une des raisons pour lesquelles vous aimeriez avoir plus de temps, et pour laquelle vous procrastinez régulièrement.

 

Il est naturel de vouloir bien faire les choses mais le désir de perfection cache une vraie problématique à l’autorité.

 

Contrairement à ce que vous vous racontez, ce n’est jamais pour vous-mêmes que vous désirez être parfait : c’est toujours pour quelque chose ou pour quelqu’un.

 

Ou vous redoutez la sanction, le rejet et la critique ou vous recherchez la validation, la reconnaissance et l’amour.

 

Si vous arrivez de l’enfance avec une blessure ou un manque, aucun travail parfait ne vous donnera l’amour que vous n’avez pas reçu ni n’effacera les coups que vous avez reçus.

 

Si c’est la perfection qui vous anime, procrastiner, gagner du temps et retarder le produit final afin qu’il soit meilleur est une perte de temps.

 

2°) Affranchissez-vous du temps terrestre

 

Le temps est un problème purement terrestre 3D. Au niveau des rêves, il n’existe pas, vous mélangez allègrement tous les temps et toutes les époques au sein du même rêve.

 

En plein cœur d’une méditation, vous n’êtes plus assujetti au temps, il n’a plus lieu d’être. Au niveau du cœur, le temps n’a plus aucune importance non plus.

 

Souvenez-vous que le temps n’existait pas lorsque vous étiez enfant, il vous a été transmis.

 

Si vous avez la chance d’avoir des enfants ou des petits enfants en bas âge, vous allez comprendre très vite que le temps est un concept non intégré chez eux.

.

.procrastination11

Il se stabilise vers 7ans. En maternelle l’apprentissage de « hier, aujourd’hui et demain » n’est pas simple et nécessite un long martelage !

 

Un enfant est en même temps alerte et méditatif, tout se joue au présent, il n’y a pas de passé et pas de futur.

 

Par la méditation ou l’espace du cœur, vous pouvez retrouver l’innocence de l’enfant qui rêve et qui n’a pas la notion du temps.

 

Une fois que vous en êtes dégagé, retournez à votre ouvrage, vous aurez changé d’état et vous aurez dissous le stress au temps.

 

3°) Faites une séance de thérapie quantique

 

Il est aussi possible de se faire aider, surtout lorsque la problématique au temps génère des émotions et vous empêche de réussir dans vos entreprises.

 

Si vous êtes plutôt du genre à avoir besoin de plus de temps, la procrastination ne va faire que retarder le problème.

 

Vous pensez gagner du temps et gérer le stress en repoussant votre tâche au lendemain ou à la Saint Glinglin mais vous ignorez les raisons qui vous font procrastiner et qui peuvent être :

 

  • Un réel besoin de prendre du temps pour prendre soin de vous-mêmes, dans ce cas, faites-le vraiment, ne restez pas devant l’ordi à lire des mails tout en évitant de vous mettre à l’essentiel.

 

  • Un besoin de récréation pour oublier toutes vos frustrations d’enfant liées à l’école, aux devoirs et aux obligations. Prenez une demi heure toutes les 2 heures pour jouer et remettez-vous au travail.

 

  • Acceptez de sentir l’état d’impuissance et de soumission dans lequel la tâche que vous avez à faire vous plonge. Tout cela peut se travailler rapidement en séance.

 

  • Acceptez de sentir le malaise lié au fait que vous n’êtes pas certain(e) de réussir la dite tâche sans l’aide d’une personne compétente. Vous ne pouvez pas tout savoir, allez chercher de l’aide plutôt que de regarder la télé en attendant.

 

  • Demandez-vous si repousser la tâche n’est pas une façon d’attirer sur vous une sanction qui pourtant vous terrifie. Si vous procrastinez à propos du paiement de la facture l’électricité, vous n’aurez plus de chauffage et serez soumis à des mauvais traitements.

 

Surtout, n’oubliez pas que c’est une partie de vous restée enfant qui cherche à gérer son stress en faisant l’autruche. Traiter et libérer l’enfant blessé en vous est vraiment un des objectifs de la thérapie et des thérapies quantiques comme la technique TIPI.

.

.procrastination13

En résumé, procrastination ou pas, développez un observateur qui se regarde lui-même en train de faire ou de ne pas faire ce qu’il a à faire!

 

Apprenez à écouter les parts de vous-même en conflit interne (la part qui veut travailler et celle qui cherche à ralentir le temps) et donnez du temps à chacune d’elles comme on traite équanimement deux de ses enfants.

 

Accordez une heure à chaque enfant intérieur (j’espère que vous n’en avez que deux en matière de travail;-)

 

Ainsi, vous pourrez gérer le stress de celle qui veut travailler en accélérant le travail pendant une heure. Puis, vous gérez le stress de celle qui veut ralentir en lui demandant ce qu’elle veut vraiment faire pendant une heure .

 

Ne « baffez » pas la part de vous qui se roule dans la procrastination, elle ne fait que gérer un stress oublié que vous auriez grand intérêt à ramener à la surface pour vous en libérer.

 

Et vous, comment ça se passe avec le temps? Tout très vite? Pas assez de temps ou les deux à la fois? Laissez un commentaire!

 

D’autres articles sur la procrastination qui peuvent vous plaire:

Procrastination: Êtes-vous un adepte sans le savoir?

Faire ou ne pas faire, that is procrastination

Procrastination: perdre ou gagner du temps?

Alors, on procrastine au lieu d’être créatif? 

Juin 23

Decodage dentaire: vos dents vous veulent du bien

décodage dentaire 1Pourquoi le décodage dentaire ? Pour retrouver votre joli sourire physique et psychique!

 

Lorsque je me suis penchée sur le décodage dentaire, j’ai regardé ma bouche devant le miroir et j’ai été stupéfaite : les deux dents qui ont des plombages sont en exacte symétrie.

 

C’est exactement la remarque que Christian Beyer, s’est fait en tant que dentiste avant de se pencher sur les causes profondes de ces symétries récurrentes et qui l’ont mené au décodage dentaire.

 

Comment un microbe fait-il pour attaquer le même endroit de la dent cariée mais de l’autre coté de votre mâchoire en symétrie exacte au lieu d’attaquer la dent d’à côté?

 

Réponse : cela dépend de ce que la dent signifie ! Si vous voulez sourire sans cacher vos dents et retrouver la joie de vivre, vous aurez fortement intérêt à vous pencher sur le décodage dentaire!

 

Cet article est écrit dans le cadre de la Croisée des blogs, organisé ce mois-ci par Patricia du blog « attention, bonheur possible » sur le thème de « ré-accueillir la joie« .

.

.Décodage dentaire 2

Décodage dentaire : les dents parlent mieux de vous que vous !

 

Ce que j’aime dans le thème de ce mois-ci (la joie), c’est qu’il suppose qu’on peut l’avoir perdue.

 

J’ai vu beaucoup de personnes souffrantes autour de moi (sans compter mon pied cassé) ces dernières semaines et je sais qu’avec la maladie, c’est souvent la joie qui s’éclipse en premier.

 

Malgré tout, la manifestation de la pathologie dans le corps est le moyen qu’a le corps de solutionner une souffrance psychique, c’est le propre du décodage biologique.

 

Tant que les souffrances sont refoulées dans votre subconscient, vous n’y avez pas accès. Elles limitent votre bonheur mais vous ne le savez pas.

 

Dès que le corps est touché, ces mémoires deviennent accessibles et vous pouvez commencer à les « travailler » ou les nettoyer si vous êtes familier(e) de la méthode Ho’oponopono.

 

Le décodage dentaire fait partie du décodage biologique

 

Fort heureusement, ce n’est pas votre réflexion (ou vos émotions) qui vous maintient en vie, toutes vos fonctions vitales sont orchestrées par le tronc cérébral et votre système neuro-végétatif.

 

Vous ne pouvez donc pas vous empêcher de respirer très longtemps consciemment! Pourtant, ils ne sont pas les seuls, tout votre système se mobilise pour vous maintenir en vie, les dents y compris.

 

Si on considère qu’une dent est appelée « organe dentaire » et que le but de chaque organe est d’assurer la santé et la survie, alors les modifications de la dent (déchaussement, espaces, caries etc) ont aussi pour but d’assurer la survie de l’être humain.

 

La dent (comme tout organe) reflète votre vécu et peut vous aider à comprendre ce qui se passe en vous, là où vous n’êtes pas conscient de vos souffrances (ou mémoires).

 .

.décodage dentaire 3

.

Décodage dentaire: Comment une difficulté psychologique peut-elle affecter votre corps ?

 

Vous êtes-vous déjà aperçu qu’une pensée ou une émotion peut modifier votre chimie intérieure ?

 

Lorsque vous vous sentez pétillant et rempli de joie, vous avez le buste droit, les épaules dégagées et le sourire accroché.

 

A l’inverse, lorsque vous vous concentrez sur la pensée : « c’est difficile, je ne suis pas très doué, je ne vais pas y arriver », vous pouvez noter une modification de votre posture.

 

Vous avez les épaules qui se rentrent, votre dos qui s’arrondit, la tête qui s’affaisse etc…c’est pourtant juste une pensée mais elle change votre biologie.

 

De même, si vous pensez à un citron bien frais dans lequel vous croquez, vous pouvez vous surprendre à saliver.

 

C’est bien une pensée qui modifie votre chimie intérieure. Ainsi, votre cerveau réagit (même si c’est moins fort) autant au citron concret qu’au citron virtuel.

 

De même, lorsqu’une de vos dents est touchée, c’est qu’une pensée, une émotion ou une mémoire se rappelle à vous afin de libérer une souffrance méconnue qui vous limite mais dont vous n’avez pas conscience.

 .

.décodage dentaire 6

.

Le stress et les dents en décodage dentaire

 

En temps normal, vos dents sont protégées et re-minéralisées par le flux dentaire. Si vous êtes joyeux et vivant, vous avez toutes chances d’avoir des dents saines.

 

En cas de stress prolongé, le flux est annulé. Il en est de même pour toutes les cellules des autres organes.

 

Le stress mobilise tout l’organisme pour rester en vie. Les fonctions qui ne sont pas urgentes sont laissées de côté le temps de parer à l’agression du système.

 

Vous vous souvenez que le cerveau ne fait pas la différence entre le fait que vous mangiez un citron ou que vous pensiez manger un citron. Dans les 2 cas, il va se mettre à saliver comme si le citron était bien réel et séparé de vous.

 .

.décodage dentaire 10

.

Dans le cas du stress (c’est à dire la façon dont vous vivez les évènements de votre vie), il va en être de même : le cerveau va enregistrer les pensées stressantes comme si c’était un ennemi à l’extérieur à combattre.

 

Ainsi,

 

  • l’apport de nourriture aux cellules
  • le nettoyage des déchets
  • l’immunité

 

ne sont pas prioritaires et laissés en suspens le temps de parer à plus urgent.

 

Laissez-moi faire une analogie avec la flotte d’un pays en temps de guerre. Tant que le danger n’est pas en vue, il y a ceux qui:

 

  • pêchent et font la cuisine
  • ceux qui lavent et s’occupent des ordures
  • le médecin qui vérifie que l’équipage est en bonne santé, etc…

 

Dès que l’ennemi est en vue, tout le monde se met en joue sur le pont, le cuisinier, le videur de poubelles et le médecin. Temporairement toute autre activité que la défense est suspendue.

 

C’est aussi ce qui se passe au niveau de corps si le stress n’est pas enrayé rapidement.

 

Les dents n’étant plus immunisées, elles deviennent perméables aux acides et c’est le début d’une carie. Voilà pourquoi vous pouvez avoir des caries même si vous vous brossez les dents 3 fois par jour !

 

Voila aussi pourquoi des personnes qui mangent du sucre n’ont pas forcément de caries !

 

Il est urgent de cesser de mettre les caries sur le dos du sucre (même s’il est dangereux en grosse quantité) et de se pencher sur la souffrance qui limite l’immunité…

 

Vos enfants seront reconnaissants de l’intérêt que vous portez à leurs difficultés (s’ils ont des problèmes de dents) au lieu de réduire leurs souffrance à un mauvais brossage des dents !

 

Le décodage dentaire est donc une technique qui permet de décoder les messages de votre inconscient. Il donne un sens à votre douleur dentaire, votre abcès, vos caries, l’espace entre vos dents etc…

 

Plus encore chaque dent est une facette de votre personnalité et représente un domaine de votre vie, affective, familiale, etc…

.

.décodage dentaire 5

Les dents sont les trente-deux lettres de l’alphabet personnel que l’inconscient utilise pour transmettre ses messages.

Christian Beyer

 

 

En décodage dentaire, les dents sont les vestiges de vos mémoires ancestrales

 

Le décodage Dentaire révèle aussi les mémoires transmises par vos ancêtres dans le but de vous aider à survivre dans certaines circonstances difficiles.

 

Malheureusement, lorsqu’il y a transmission transgénérationnelle, c’est surtout pour vous prévenir d’un danger ou vous prémunir contre certaines agressions.

 

Dommage que la joie ne se transmette pas aussi par les dents! (je vous explique plus loin l’arnaque de l’expression « les dents du bonheur ».

 

Comment est-il possible de transmettre des mémoires? Parce qu’une dent est composée de cristaux. Dents et os sont les deux éléments qui résistent au temps. Le cristal fixe le vécu et les mémoires, on dit qu’il les « cristallise ».

 

C’est la raison pour laquelle vous avez intérêt à nettoyer l’aigue-marine de la tante Agathe dont vous avez hérité si vous ne voulez pas hériter aussi de son vécu et de ses mémoires !

 

Lors de sa fabrication, la dent est issue du tube neural, comme le cerveau. Les deux ont la même souche embryologique.

 

Tous deux (cerveau et dents) fonctionnent à l’électricité, vous pouvez le vérifier en branchant un voltmètre sur la joue et sur la dent.

.

.décodage dentaire 13

Les deux fonctionnant de concert, chacune de vos dents pousse dans votre bouche en fonction de la maturité de votre cerveau.

 

Apparition des dents et décodage dentaire selon Christian Beyer

 

A la naissance un bébé, en principe, n’a pas de dents. Les deux premières qui poussent sont les deux incisives (de lait) en bas de 5 à 10 mois.

 

La mâchoire du bas (pour le démarrage de vie) étant associée à la mère, le message des dents est clair : il exprime le besoin de rencontrer l’archétype « Mère » pour la survie de son corps.

 .

.décodage dentaire 15

.

Puis ce sont les 2 supérieures de 8 à 12 mois

 

La mâchoire du haut (pour le démarrage de vie) est associée à l’archétype « Père ». C’est son devenir qui s’inscrit alors par le biais des dents. Le Père est associé à l’esprit.

 

J’ai écrit « archétype », cela signifie qu’un enfant adopté trouvera auprès de sa famille d’accueil une fonction « Mère » et « Père » même si ce ne sont pas ses parents biologiques.

 

Viennent ensuite les incisives latérales en haut 9 à 13 mois

 

Elles sont faites pour la rencontre avec le Père qui se fait au travers su sens de l’ouïe et de la vue. On veut un Père qui nous regarde et nous parle.

 

Ensuite ce sont les incisives latérales du bas 10 à 16 mois

 

Elles sont faites pour la rencontre avec la Mère par le biais des sens du toucher, de l’odorat et du goût. Il est question alors de goûter la Mère, la sentir, toucher et être touché.

 

Ensuite, dans l’ordre:

 

  • les molaires de lait du haut 13 à 19 mois
  • les molaires de lait en bas 14 à 18 mois
  • les canines en haut 16 à 22 mois

 

C’est la canine du Père qui arrive en premier. Si on veut vivre, il va falloir s’exprimer par la parole ( fonction père) et rentrer dans le monde de l’esprit.

 

Puis viennent les canines en bas de 17 à 23 mois. Les nouvelles molaires arrivent enfin, et tout est en place aux environs de 3 ans. A cet âge toute son identité est achevée.

 

Un enfant de moins de 3 ans n’est pas identifié au « moi »

 

Jusque là, l’enfant n’a pas conscience de son identité ni d’être séparé. Au lieu de dire j’ai mal aux dents, il dira plus facilement « « Brian a mal aux dents ».

 

Il n’est pas non plus totalement identifié à son prénom ni même au fait d’être un garçon ou une fille. C’est la première chose qu’on va lui apprendre en maternelle.

 

Il a conscience d’avoir un corps mais pas de conscience d’un « moi ». C’est la raison pour laquelle, vous n’avez pas de souvenir conscient avant 3 ans.

 

C’est aussi la raison pour laquelle un enfant s’identifie facilement aux émotions de ses parents et prend la teinte de l’environnement local, il n’a pas de « je » pour relativiser tout ce qu’il vit.

 

Voilà pourquoi les thérapies quantiques comme la technique TIPI fonctionnent, elles ne font pas appel à l’intellect mais bien aux sensations du corps.

 

C’est enfin la raison pour laquelle le travail sur la psychologie des couleurs est efficace, il fait appel à la vision (incisives latérales de 9 mois) et pas forcément à l’intellect.

 

A partir de 3 ans, « Je » se positionne au niveau de la mâchoire inférieure. L’archétype « Père » se met à droite (en miroir par rapport à l’illustration) et l’archétype « Mère » se met à gauche.

 .

.décodage dentaire 16

.

Ce n’est d’ailleurs pas très important de savoir si le père est à droite ou à gauche : si c’est votre mère qui met les limites et qui a l’autorité, vous la vivrez en haut à droite !

 

Avant 3 ans, comme il n’y a aucun « je » qui décide ou qui fait, c’est comme si, jusque là, l’enfant n’était que le reflet des mémoires et de l’inconscient de ses parents.

 

 » Je  » se construit sur ce qu’il voit et entend…si sa mère pense « je n’y arriverai jamais en tant que mère» et son père pense « je suis nul comme père », l’enfant construit un sens du « je » qui est nul et qui n’y arrivera jamais.

 

Comme il n’a aucune idée d’où lui vient cette réflexion, il l’a prend pour argent comptant et se définit rapidement ainsi.

 

Mutation de l’enfant de 6 ans

 

A partir de 6 ans, quelque chose de nouveau se passe : apparition des hormones sexuelles en même temps qu’une molaire définitive

 

C’est le moment de se relier à la notion de famille du côté de la mère et du clan (les liens du sang) du côté du Père.

 

A partir de ce moment, l’enfant est intégré dans un système d’appartenance. Il est autonome (il a un corps séparé) mais n’a pas encore la liberté de penser par lui-même.

 

Il n’a pas la capacité de relativiser ce qu’il vit. S’il ne reçoit pas d’affection, il en conclut que c’est lui qui ne va pas. Il lui est impossible avant 12 ans de remettre réellement ses parents en question.

 

Si c’est l’âge où nait la petite sœur ou le petit frère, c’est la « cata » ! Dans son imagination, quelqu’un (de mieux que lui) vient lui prendre sa place. La preuve, le dernier né est l’attention de tous les regards !

 

N’allez pas croire ce qu’on raconte, que si vous avez un petit frère ou une petite sœur qui nait avant vos 3 ans, vous n’en souffrirez pas.

 

Non seulement la souffrance que vous éprouvez est incompréhensible mais en plus, vous n’êtes même pas un « je » qui peut se plaindre.

 

Les enfants qui naissent d’un retour de couches, n’ont pas eu le temps de rentrer en contact par la parole (canines 16 mois) que déjà l’attention des parents est tourné vers un(e) autre.

 

Vous n’êtes pas prêt de parler ni de sentir la confiance du lien qui se tisse avec le père et la mère.

 

La souffrance que vous ressentez est un peu comme le citron de tout à l’heure, elle modifie votre biologie et se marque aussi sur les dents.

 

Encore une fois, si vous avez besoin d’amener votre enfant chez le dentiste avant 6 ans, c’est qu’une souffrance intérieure n’est pas exprimée, lâchez-le un petit peu avec le brossage inefficace des dents!

.

.décodage dentaire 17

Autonomie de pensée de l’enfant de 12 ans

 

A 12 ans, ce sont les 2 ème molaires définitives. Vous devenez enfin autonome au niveau de vos pensées.

 

Après l’apparition des hormones sexuelles à 6 ans, c’est le réveil de ces dernières. Vous pouvez enfin dire qui vous êtes sauf si vous vous sentez menacé au niveau de l’appartenance à la famille et/ou au clan.

 

Dans ce cas, vous ne prenez pas le risque de déplaire en ne pensant pas comme la famille et en ayant des valeurs différentes. Vous êtes un ado modèle qui ne fait pas sa crise mais vous le payerez plus tard!

 

A partir de cet âge là, toutes les interprétations personnelles sont permises. Si vous ne recevez pas d’affection, ce n’est plus parce que vous n’êtes pas comme il faut, c’est qu’on ne vous aime pas!

 

C’est l’âge où on s’imagine avoir été échangé à la naissance ou venir d’une autre planète. Si vous êtes un parent, à partir de cet âge-là, quoi que vous fassiez ou disiez, ce sera toujours interprété par votre ado.

 

L’adolescence c’est aussi l’âge où certaines grosses pathologies apparaissent comme la bipolarité, les problèmes de thyroïde avec Hachimoto, etc…

 

Pourquoi cela ? Mis à part l’hérédité, c’est parce que c’est l’âge de l’interprétation. Ce n’est plus ce qui vous arrive qui marque dans le corps mais la façon dont vous l’avez ressenti et interprété…

 

Pour en revenir encore à l’analogie avec le citron, ce sont les pensées et les ressentis vécus suite aux évènements qui marquent dans le corps…et les dents en particulier.

 

Autonomie de vie à 18 ans

 

C’est à partir de 18 ans qu’apparaissent les dents de sagesse (la 3 ème molaire). Vous devenez capable de faire des choix.

 .

.décodage dentaire 18

.

Pas étonnant que la classe de 4 ème et la seconde soient un casse tête au niveau de l’orientation des ados : ils n’ont pas la capacité de choisir biologiquement parlant ! A 18 ans, C’est aussi le moment où on peut enfin vivre seul.

 

A partir de là, votre bouche se divise en 4 cadrans : en haut ce sont les archétype Père et Mère ainsi que les mémoires.

 

Ces dernières sont transmises par le clan (par exemple, exil, spoliation, famine etc…) du côté du Père et les mémoires relationnelles familiales (la relation entre votre père et votre mère par exemple) le sont par la mère au niveau de la mâchoire supérieure.

 

Pour la mâchoire inférieure, c’est tout ce que vous faites comme interprétation de ce qui vous arrive et la façon dont vous gérez les mémoires transmises.

 

Vous avez dans la bouche, l’éventail de vos mémoires acquises et la façon dont vous les vivez.

 

Compte tenu de ces informations, en fonction de la dent touchée et de l’âge auquel vous en souffrez, vous avez le thème de votre problème et vous pouvez en déduire l’évènement récent qui vient d’activer une mémoire.

 

Quelques pathologies de la dent et leur décodage:

 

Qu’est ce qu’une carie ? Comme nous l’avons vu en décodage dentaire, c’est la réponse du corps (et du cerveau qui le dirige) face au stress et à la souffrance refoulée :

 

L’objectif de la carie: détruire la dent dans l’optique éradiquer la mémoire qu’elle porte. La souffrance psychique étant enregistrée comme dangereuse (ou ennemie) pour la survie du corps, le cerveau cherche à l’évacuer.

 

Pour cela , il n’hésite pas à sacrifier la dent pour la préservation de l’espèce. Pourtant, rien n’est résolu : la souffrance reste intacte si vous vous soignez les dents sans prendre conscience de ce qui a causé le problème.

 

Voici le décodage dentaire de quelques pathologies :

 

Dents écartées devant (dents du bonheur)

 

Elles révèlent un problème d’identité. Le système parental a encore trop d’importance que ce soit dans les sens de suivre le modèle ou se battre contre.

.

.2245799-a-qui-est-ce-sourire-avec-les-dents-du-bonheur

Problèmes aux incisives (même si c’est un accident)

 

Si les incisives sont touchées (fêlées, cariées, cassée, implant), on s’interroge sur son droit à l’existence par rapport à un des deux parents.

 

Il y a souvent une atteinte à l’estime de soi, l’image est blessée, profond sentiment de dévalorisation, on ne veut pas ressembler à un des parents.

 

Candidose buccale ou « muguet »

 

Elle apparaît chez le bébé lorsqu’il est confronté à un vide affectif qu’il ne peut gérer à cause d’un sevrage de la mère trop précoce.  Lorsqu’il apparaît chez un adulte, c’est que ce dernier revisite cette mémoire afin de la nettoyer.

 

Problème à la 1ère molaire inférieure.

 

C’est la dent qui symbolise les parents, en tous cas de la façon dont vous les avez vécus, dans une problématique de sécurité matérielle ou affective. ( Souvenez-vous de mon propre exemple avec la photo en début d’article)

 

Si vous détruisez inconsciemment la molaire qui symbolise votre père ou votre mère affective (par une carie), voire les deux, c’est que vous tentez d’éliminer la souffrance que vous éprouvez.

 

Les causes peuvent être multiples et sont souvent la répétition d’évènements traumatiques survenus dans la toute petite enfance :

 

  • abandon précoce
  • séparation prolongée
  • négligence
  • parents peu présents (trop de travail ou trop d’enfants)
  • adoption (un enfant adopté est aussi un enfant abandonné…)
  • décès d’un parent
  • déménagement (perte d’un environnement sécurisant)

Vous trouverez dans cet article (cliquez sur le lien bleu), d’autres pathologies expliquées par le décodage dentaire.

 

Mémoires transgénérationnelles et projet sens en décodage dentaire

 

Christian Beyer raconte ses expériences à Cuba lorsqu’il s’est aperçu que 80% de la population présentait la même pathologie des dents !

 

Les incisives centrales inférieures rentrées en « V » vers l’arrière indiquent
que l’enfant a pour projet parental inconscient de « rapprocher papa et maman ».
C’est le cas où le « Papa » travaille loin du foyer, par exemple….

Depuis mon passage sur l’île de Cuba, où environ 80% de la population présente cette disposition,
j’ai décidé de baptiser cette disposition du nom de « dents cubaines ». Un hommage à ma façon
à ces gens merveilleux que j’y ai rencontrés…

Christian Beyer

 

Ce dentiste pas comme les autres va même plus loin, il peut reconnaître sur un impact dans l’émail de la dent, une mémoire transgénérationnelle (ou karmique) de moine, d’inquisiteur ou de Croisé !

 

La dent est donc non seulement porteuse de conflits restés inconscients parce que non gérables par le psychisme mais aussi de mémoires liées à l’inconscient collectif (ou les vies antérieures si c’est votre croyance).

 .

.décodage dentaire 12

.

L’ensemble des mémoires date essentiellement d’avant la naissance et des trois premières années de vie (comme vous l’avez vu en début d’article). C’est la raison pour laquelle vous ne savez pas que vous les portez!

 

En fait, les caries ne viennent que révéler des conflits réactivés, larvés depuis l’enfance ou la vie intra-utérine qui ne vous appartiennent pas mais dont vous êtes porteurs comme vous avez les yeux bleus de vos ancêtres!.

 

Votre travail est de les identifier grâce aux dommages sur vos dents, de les « nettoyer » et de modifier ce qui peut l’être dans votre vie et qui les a réactivés.

 

Le but étant de pouvoir les traiter émotionnellement afin de les libérer à temps pour faire en sorte que vos dents ne soient pas détruites.

 

La prochaine fois que vous allez chez le dentiste, je vous encourage à être conscient qu’un drame émotionnel a du se jouer dans votre quotidien les semaines précédant la carie ou les jours précédant un abcès.

 

En même temps que vous faites soigner la dent, n’omettez pas de vous occuper de la mémoire qui se projette dans votre dent touchée. C’est à ce prix que vous pourrez re-accueillir la joie.

 

Et vous, avez-vous conscience qu’une carie  ou un problème dentaire n’arrive pas par hasard? Laissez un commentaire!

Un autre article sur le décodage dentaire:

Dis-moi à quelle dent tu as mal et je te dirai qui tu es!

Un autre article sur le décodage dentaire:

Prouesses et limites du décodage biologique

Prochaines dates de stages

.

.décodage dentaire 20

Mai 29

Suis-je maso? Ma petite histoire de decodage biologique


décodage biologique1Le décodage biologique, un état d’esprit face à la maladie

 

Les ponts du mois de mai sont un moment idéal pour se connecter à sa profondeur. C’est ce que je fais en ce moment et comme vous l’avez vu, j’ai ralenti mon rythme d’écriture (de marche aussi ;-)).

 

Rassurez-vous je ne suis pas juste partie en vacances perpétuelles… je suis aussi à fond sur le projet des couleurs dont je vous ai déjà touché quelques mots avec une vidéo haute en couleurs cet hiver.

 

De plus, j’ai une excellente nouvelle, je viens d’avoir la réponse de mon éditeur à propos de mon nouveau livre sur Ho’oponopono, vous pouvez voir sa présentation en cliquant ici. Vous en saurez plus très bientôt.

 

Faire du neuf mobilise une énergie colossale pour s’extirper du petit train-train, gagner sa vie-se détendre-traiter la matière…

 

C’est ce qui se passe en ce moment pour moi et beaucoup de gens que j’accompagne, créer du nouveau demande du temps, de la disponibilité et de l’énergie.

 

Une énergie nouvelle qui passe par un petit accident

 

Tout a commencé avant mon départ en Thaïlande, lorsque je suis partie sur deux béquilles. Je me suis fêlé le pied juste avant de partir sans compter l’arrachement des ligaments, bref la totale.

 .

.décodage biologique2

.

Vous comprenez que j’ai eu besoin du décodage biologique pour y voir plus clair dans cet accident. C’est ce que je vais vous expliquer dans cet article.

 

Vous trouverez aussi 3 techniques infaillibles (et inédites) pour tous vos bobos au niveau des membres inférieurs à la fin de cet article.

 

Décodage biologique: à quoi sert la maladie?

 

J’ai expérimenté le périple avion en chaise roulante, et j’avoue que me laisser conduire a été une expérience plutôt satisfaisante.

 

Vous vous doutez bien que je ne me suis pas contentée de vivre cette expérience de ne plus pouvoir me servir de mes appuis terrestres sans interroger la situation.

 

Tout d’abord, il faut savoir que lorsque le corps parle, c’est que vous êtes mur pour regarder un important dossier émotionnel à l’intérieur de vous.

 

Même si vous ne le savez pas, lorsque cela arrive c’est que vous vous interrogez et que vous êtes en quête d’une réponse ou d’une solution.

 

Ce qui est toujours passionnant dans cette aventure, même si parfois c’est un peu douloureux, c’est que non seulement le symptôme fait du sens mais en plus il vient à votre secours pour élucider votre problème.

 

Il n’y a pas d’erreur ni de symptôme aléatoire, la façon dont le corps se comporte traduit un message. N’oubliez pas qu’il y a dans votre corps assez de virus et de bactéries pour vous tuer en 24 heures.

 

Cela signifie que si la biologie décide de laisser passer une bactérie dans le sang pour atteindre un organe, elle sait ce qu’elle fait ! Si une fracture arrive, c’est aussi qu’il y a une raison.

 

Je vous ai raconté l’histoire du docteur Hamer qui avait fait un cancer des testicules après la mort de son fils pendant que sa femme développait elle aussi un cancer des ovaires.

 

Le corps cherchait, par la prolifération des cellules, à accélérer la capacité des gonades à refaire un nouvel enfant pour compenser la perte. Vu sous cet angle, la réponse du corps est d’une grande logique.

 

Comme chaque organe ou partie du corps a une fonction biologique, il est possible de faire des analogies avec l’émotion (ou le ressenti) qui cherche à se libérer.

 

Ainsi:

 

  • Tout ce qui est indigeste dans votre vie se portera plutôt sur l’estomac
  • Tout qui est considéré comme « dégueulasse » se portera sur le colon
  • Tout ce qui est vécu comme un effondrement se portera sur les reins
  • Tout ce qui est vécu comme déstructurant, dévalorisant ou comme un manque d’appui solide se portera sur les os.

 

Ainsi, ce qui est choqué en vous et qui continue à générer des émotions se transforme en symptôme.

 

D’une façon générale, dans le décodage biologique, 4 choses importantes sont à considérer pour faire du sens avec la maladie :

 

1°) Quelle est la question que vous vous posez en ce moment par rapport à votre vie ?

2°) Dans quel contexte est ce que la maladie (ou l’accident) arrive ?

3°) Quel est l’organe ou le membre touché ?

4°) Quelles sont les conséquences dans votre vie: ce que cela vous oblige à faire ou vous empêche d’accomplir ?

 

Et si vous vous posez la question: est-il nécessaire de se faire mal pour comprendre quelque chose d’important dans sa vie ?

 

La réponse peut être oui, surtout si le dossier que vous investiguez est lié à une forte souffrance émotionnelle comme vous le verrez plus loin.

 .

.Décodage biologique3

.

Je ne fais pas l’apologie de la souffrance mais souvent une douleur physique est un moyen d’entrer en contact avec une souffrance psychique. Parfois c’est la seule façon même si c’est temporaire.

 

Ma réponse aux 4 questions du décodage biologique

 

1°) La question que je me pose en ce moment.

 

J’ai remarqué, à deux reprises lors d’un travail intérieur l’existence en moi d’une émotion un peu foudroyante qui me prend dans la gorge, m’empêche de parler et semble anéantir tout mon être. Même TIPI me paraissait insuffisant .

 

Comme toute expression d’un trauma, ce type d’émotion est difficile à sentir parce que protégé par une forme d’immunité psychique.

 

Pour y avoir accès, je dirais qu’il faut le demander. C’est ce que j’ai fait. J’avais demandé le matin même (en faisant un reiki) à pouvoir travailler cette émotion profonde inaccessible.

 

Savoir à qui demander dépend de chacun, c’est peut être:

 

  • Une autre partie de vous dans d’autres dimensions
  • Votre idée de l’Esprit
  • Votre idée de la Source
  • Votre idée d’une transcendance
  • Un ange, un Dieu, un prophète, un maître

 

Bref, quelque chose de plus grand que votre petit moi terrestre.

 

Pour en revenir à mon histoire, j’ai la chance de savoir quelle question je me posais au moment où tout cela est arrivé.

 

Je pourrais la résumer ainsi: comment faire pour nettoyer ce foyer émotionnel dont j’ignore tout ? Oui, je sais, pourquoi aller chercher les problèmes tant qu’ils ne sont pas la (d’où le titre de l’article) ?

 

Parce que je sais que les émotions liées à des traumas minent l’énergie, entravent la créativité et empêchent de se sentir heureux.

 

Ces émotions limitent aussi vos capacités surtout lorsque vous voulez vous lancer dans quelque chose de nouveau.

 

C’est un peu comme si votre territoire psychique était limité à certaines expériences qui ne « craignent rien ». Toute innovation est exclue.

 

Le mental n’aime pas les changements (il ne reproduit que du connu) et votre cerveau est programmé pour que vous ne vous approchiez pas du trauma.

 

En effet, s’en approcher c’est augmenter votre niveau de stress alors que le cerveau passe son temps à calculer la meilleure façon de vous maintenir en vie.

 

Pour résumer, si vous savez ou sentez qu’une expérience traumatique est enfermée depuis l’enfance, il faut le demander afin de vous en dégager.

 

En effet, c’est vous qui, de façon très inconsciente, avez bâti autour de cette expérience, tout un système inhibant qui vous empêche d’être totalement vous-mêmes. C’était mon cas et j’étais totalement volontaire pour mettre le nez dedans.

 

2°) Le contexte dans lequel l’évènement est arrivé:

 

Pour les accidents, le contexte est instantané. Pour les petits bobos, chercher la source émotionnelle en remontant à un ou deux jours avant l’apparition du symptôme.

 

Dans le cas de maladies plus graves, pour trouver le contexte il faut remonter entre six mois et deux ans en arrière pour tomber sur l’évènement traumatique qui entraîne une réponse de la biologie.

 

Dans mon histoire, j’étais élève dans un stage et nous étions en train de travailler sur les différents cerveaux et l’évolution de l’humanité.

 

Nous étions donc absorbés dans un exercice pour retrouver en nous l’expérience « mammifère » de la chasse en groupe (comme les lionnes ou les guépards)

.

.Décodage biologique4

Tant que j’étais une proie, tout allait bien, ma structure n’était pas menacée. Par contre lorsqu’il a fallu que je sois l’attaquante, le pied a cédé.

 

Mon cerveau n’a pas laissé faire cette descente volontaire dans une forme de violence archaïque.

 

3°) Quel membre est touché? 

 

Dans mon cas, c’est le pied, la connexion avec la terre/mère, l’appui de base qui tient toute la structure. Les ligaments, de leur côté, ont pour fonction de relier.

 .

.Décodage biologique5

.

4°) Quelles conséquences dans ma vie ?:

 

  • Immobilité relative,
  • Obligation de me faire aider,
  • Nécessité de ralentir,
  • Lever le pied au sens propre comme au figuré.

 

En règle générale, toute entorse, comme son nom l’indique, est une « entorse » à un règlement intérieur auquel vous obéissez même si vous n’en êtes pas conscient.

 

De toute évidence, dans mon règlement intérieur, il est dit « surtout pas d’actes de violence » sans doute pour ne pas raviver des mémoires de l’enfance.

 

Ce que j’ai revécu pendant cet accident c’était beaucoup de peur, voire de terreurs totalement inconnues.

 

Lorsqu’une ostéopathe m’a touché le pied, alors toute l’émotion s’est libérée, beaucoup de tristesse dont j’ignorais la cause. C’était incroyable de voir que mon pied contenait toute cette tristesse.

 .

.Décodage biologique8

.

Si je décode mon entorse, voilà ce que ça donne:

 

  • Dans un contexte de violence (même si c’était un jeu), j’ai retouché des émotions de la toute petite enfance associées à la peur de mourir et en lien avec un conflit à la mère qui empêche d’être soi.

 

  • Le fait que l’os soit fêlé indique un conflit de dévalorisation. C’est souvent le cas pour les enfants qui vivent une relation difficile ou distante avec la mère dans les premiers mois.

 

     C’est un peu comme s’il se disait : « si la mère ne veut pas de moi, c’est que je ne suis pas assez       bien ».

 

  • L’arrachement de ligaments indique une fixation sur « quoi que je fasse, je n’y arriverai pas ».

 

     Ceci est une croyance profonde que développe un enfant qui pense devoir se débrouiller tout seul  en toutes circonstances puisque se parents ne sont pas là pour le soutenir.

 .

.Décodage biologique9

.

Alors, à la question, « suis-je maso », je peux répondre que, sans cet accident, ces émotions étaient totalement impossibles à sentir.

 

Parfois l’accident arrive juste au bon moment pour vous libérer d’une émotion profonde ou d’une mémoire et la pathologie est là pour vous y aider. Reste à savoir décoder…

 

Autres significations possibles en décodage biologique

 

Si vous avez ou avez eu aussi une quelconque blessure à la jambe, sachez qu’il y a d’autres interprétations possibles comme:

 

  • Ne pas pouvoir plier devant une situation (si les genoux sont touchés)
  • Ne pas savoir sur quel pied danser, ou quelle décision prendre
  • Se préparer à changer de vie ou de direction
  • Sentir le manque d’appui parental dans l’enfance
  • Impuissance à terminer ce qu’on veut faire
  • Avoir besoin de lever le pied, de s’immobiliser ou au moins ralentir
  • Retrouver une phase traumatique de la toute petite enfance
  • Revisiter la période de dépendance entre 0 et 2 ans (celle où on ne marche pas encore bien)
  • Besoin d’accepter une situation avant d’aller de l’avant.
  • Difficulté à rester flexible par rapport à un changement de situation
  • Besoin de se détacher de la mère parce que trop présente ou trop absente
  • Culpabilité de faire ce qu’on faisait lorsqu’on s’est fait mal
  • Problématique à résoudre entre rester ou partir (changement professionnel par exemple)
  • Faire un travail en psychogénéalogie sur la lignée maternelle.
  • Conflit de dévalorisation, ne pas arriver à la cheville de quelqu’un
  • Ne pas se sentir à la hauteur pour réaliser un projet
  • Apprendre à se détacher de quelqu’un sur qui on projetait la mère

 

Après cela, libre à vous d’imaginer que vous vous êtes fait une entorse par hasard…

 

Lorsque je suis arrivée en Thaïlande, même si c’était un bonheur d’être au soleil, c’était tout de même l’enfer avec les béquilles.

 

Aucune autonomie pour les petits plaisir de la vie, peu de mobilité pour les déplacements, c’est fou ce que l’immobilité fait apprécier l’usage de ses jambes!

 

Rencontre insolite dans les Îles thaïlandaises

 

C’est là où l’histoire devient intéressante. Parce que j’étais en difficulté, j’ai attiré à moi un guérisseur Philippin.

 .

.Décodage biologique10

.

Les îles thaïlandaises attirent de nombreux Philippins qui cherchent un petit boulot et chantent le soir pour les touristes. De là à imaginer qu’il se trouvait parmi eux un guérisseur…

 

Cela me montre que la vie est beaucoup plus créative que tout ce que je pourrais imaginer.

 

Pour décrire la première séance, je ne peux que me référer à l’enseigne d’un tatoueur sur cette même île qui affiche en enseigne: « of course it hurts » traduction: Bien sur ça fait mal !

 

Il n’empêche qu’en une séance je posais enfin le pied par terre !

 

Finalement, j’ai fait appel à lui plusieurs fois pendant le séjour. Si je vous dis « racler les os » cela vous donnera une faible idée de sa technique !

 

Le plus étonnant c’est qu’en travaillant sur ma cheville, il a trouvé d’anciennes blessures de fractures pourtant bien consolidées.

 

En fait, la charge émotionnelle qui avait causé mes anciennes fractures était encore intacte, même si la mécanique s’était remise à fonctionner.

 

J’ai vraiment eu une preuve de plus que tout ce qui s’imprime dans le corps a une résonance émotionnelle qui, en général, n’est pas travaillée !

 

Grâce à cet accident, j’ai pu libérer d’anciens foyers émotionnels enkystés depuis plus de 40 ans!

 

Alors si vous aussi, vous avez ou avez eu des accidents impliquant les membres inférieurs, retrouvez le contexte dans lequel ces accidents sont survenus et vous découvrirez sans doute que la charge émotionnelle est toujours présente.

 

3 secrets pour réduire les entorses

 

Si vous n’avez pas de guérisseur Philippin sous la main, je vous propose de réaliser un cataplasme et de travailler sur votre visage les points de réflexologie qui peuvent vous aider à récupérer facilement de la mobilité.

 

a) Cataplasme de gingembre.

 

C’est sa recette secrète valable aussi pour l’arthrose, le mal de dos et toute inflammation articulaire.

.

.Décodage biologique14

  • Prenez une racine de gingembre frais. Coupez-la en deux . Striez la pulpe de façon à ce qu’elle soit très aplatie.

 

  • Faites chauffer avec un briquet la pulpe et positionnez le gingembre coupé en deux à l’endroit de la douleur.

 

  • Entourez d’une bande ou d’un film plastique pendant 20 minutes. Jetez ensuite le cataplasme de gingembre et massez doucement.

.

.Décodage biologique12

.

b) Potion miracle en énergétique chinoise

 

Si vous n’êtes pas très doué pour les cataplasmes ou si vous n’avez pas de gingembre frais sous la main, testez la potion chinoise Zheng gu shui (liniment).

 

Elle vous sera précieuse pour toute blessure entorse, fracture, luxation. Cette formule aide  à la circulation du sang, diminue l’inflammation, stoppe la douleur, aide à la régénération des tissus et accélère la guérison des fractures. Non elle ne fait pas le café…

.

.Décodage biologique11

.

C) Reflexologie faciale Dien’ Chan’

 

Le Dien’ Chan’ est une technique vietnamienne de réflexologie faciale qui est d’une grande efficacité et peut se pratiquer sans danger.

 

Vous verrez sur l’image ci-dessous la façon dont le corps est représenté sur le visage. Ainsi, vous voyez que les pieds se situent au niveau du menton.

 .

.
Décodage biologique16

.

Il existe d’autres points à stimuler avec vos doigts (en pliant la première phalange) ou avec un stylet. Vous trouverez les points à stimuler sur l’image ci dessous:

.

.Capture d’écran 2015-05-26 à 13.19.25

Point 1 : stimuler de haut en bas verticalement

Point 2 : vous pouvez balayer le menton pour couvrir les deux zones

Point 3 :(le plus important) situé au bas de la joue sur le maxillaire, stimulez vigoureusement

Point 4 :seulement à droite du visage, soulevez un peu la joue pour le trouver

Point 5: stimulez des deux côtés du visage par petites touches appuyées le long du sourcil en remontant à partir de sa racine en suivant le rebord orbital.

Point 6 et 7 stimulez -les avec un mouvement de balayage du haut vers le bas.

 

Et vous, vous amusez-vous à décoder vos petits bobos? Vous arrive t-il de faire des demandes pour avancer? Laissez un commentaire!

Mar 03

Comment lacher prise dans les relations en 9 etapes? Technique Tipi


comment lâcher prise 1Avant le comment lâcher prise, le pourquoi!

 

Lâcher prise c’est laisser aller ce qu’on tient avec force. Je me suis posée la question : « qu’est ce que je tiens avec force » ?

 

Réponse, pas grand chose que je sache (en apparence). Est ce que je me souviens d’objets que je tenais avec force? Jamais très longtemps.

 

Est ce que je me souviens de situations que je tenais avec force ?

 

Oui, par exemple, quand mon blog s’est fait hacker, je ne voulais pas que des publicités apparaissent à l’insu de mon plein gré donc oui, je tenais avec force à la « pureté » de mon blog.

 

Est ce que c’était facile de savoir comment lâcher prise ? Non, tant que le problème n’était pas réglé et surtout tant que je n’avais pas compris ce qui se cachait pour moi derrière cette apparente épreuve.

 

Cet article est écrit pour la Croisée des Blogs, organisée par Sandrino du blog « Réussir ses relations« 

 

La peur n’est pas facile à lâcher si vous n’avez pas les clés de ce qui la provoque.

 

Est ce que je me souviens de relations où j’avais du mal à lâcher prise ? Là, je réponds un grand OUI parce que, même quand elles étaient terminées, je continuais à m’accrocher à elles!

 

Peut-être avez-vous connu aussi :

 

  • la jalousie,
  • la peur de l’abandon,
  • la peur du rejet,
  • la peur de ne pas être aimé,
  • la peur que l’autre meure,
  • la peur que ça s’arrête,
  • la peur de perdre l’autre,
  • la peur de ne pas être à la hauteur,
  • la peur de ne pas savoir maîtriser la situation,
  • la peur d’être contrôlé,
  • la peur qu’on vous fasse du mal,
  • la peur d’être oublié etc… ?

 

Alors vous savez que c’est bien la dernière chose que vous avez envie de faire : celle de lâcher prise ou d’apprendre comment lâcher prise!

 

Toutes les situations où la peur est incluse vous poussent à vous accrocher désespérément mais à quoi ?

 

Ce que vous voyez de vous-même, c’est que vous tentez de résister, donc vous alimentez la souffrance et vous resserrez la main pour ne pas lâcher prise.

 

Pourtant, avec un petit travail sur soi et un peu de conscience, il est assez aisé de se rendre compte qu’on est accroché à la situation.

 

Pour lâcher prise, il faut savoir ce que vous tenez!

 

Cependant, je vais vous donner plus loin quelques situations où vous ne savez peut-être pas que vous êtes accroché et que vous auriez intérêt à lâcher prise !

 .

.butterfly-rock

.

Pourquoi ? Parce que c’est votre inconscient qui tient serré la situation ! Tant que vous croyez savoir ce à quoi vous êtes accroché, vous êtes loin du compte et vous ne saurez pas où vous avez à lâcher prise!

 

Je suis allée me renseigner chez les collègues du web pour voir un peu ce qu’ils avaient comme conseils à donner pour lâcher prise….

 

« Apprendre à vivre le moment présent »…dites-moi franchement, êtes-vous vraiment capable de distinguer au présent ce qui vient du présent et les interactions de votre passé dans votre présent ?

 

Parce que si vous êtes capable de faire cela à chaque instant chapeau! Ce n’est pas mon cas ni celui de ceux que je rencontre.

 

Comme il n’existe qu’un instant présent, c’est le point de convergence de tous les espaces-temps, pas seulement de votre présent!

 

Lâcher prise ou réactivité, pas si simple!

 

Laissez-moi vous donner un exemple pour comprendre de quoi je parle.

 

Vous entrez dans la chambre de votre ado pour lui demander de ranger sa chambre et il vous parle mal, d’ailleurs ce n’est pas la première fois qu’il est provocateur et insolent à votre égard.

 

Si vous préférez utiliser un adulte plutôt qu’un ado (un parent, un(e) conjoint(e) etc…) à qui vous demandez  un service et qui vous envoie sur les roses, vous allez voir, ça fonctionne aussi !

 

Que faites-vous ?

 

  • Vous refermez la porte ou vous raccrochez rapidement le téléphone pour ne pas avoir à supporter cela?
  • Vous restez planté là ou vous restez silencieux, en attendant qu’il se calme?
  • Vous lui parlez gentiment en tentant de le culpabiliser parce qu’il vous parle mal ?
  • Vous le sermonnez parce que c’est vous le parent (ou le conjoint, l’enfant) et qu’il n’a pas le droit de vous parler ainsi (pourtant il le fait!)?
  • Vous le menacez de ne pas le laisser faire ce qu’il veut (ou de ne pas lui donner ce qu’il désire) le weekend prochain ?

 

Y a t-il d’après vous une des 5 solutions qui soit plus adéquate? Et ne me dites pas que vous n’avez pas reconnu un de vos schémas !

 

La solution est : aucune. Pourquoi ? Parce que, dans les 5 cas, vous êtes dans la réactivité.

 

Et si vous êtes dans la réactivité, c’est que vous êtes accroché… comment auriez-vous même l’idée d’un lâcher prise puisque vous ne savez pas ce que vous tenez !

 

Vous avez à peine senti ce que la situation avait provoqué en vous que vous étiez déjà en train de:

 

  • figer
  • fuir
  • l’agresser en retour

 

Si vous pensez que lui parler gentiment sans violence en le culpabilisant n’est pas de la réactivité, c’est que vous ignorez peut-être votre peur, votre tristesse ou que votre colère est refoulée.

 .

.http://www.dreamstime.com/stock-photography-unhappy-love-silhouettes-young-couple-hearts-tears-image30727962

.

Vous voyez que ce n’est pas si simple de savoir à quoi on est accroché avant de penser à lâcher prise

 

Attendre que votre ado ait 18 ans pour en être débarrassé ou penser quitter votre compagne (on) n’est pas non plus ma notion de lâcher prise mais plutôt celle de la fuite !

 

Ce fameux moment présent que vous croyez vivre est encore empreint de votre passé et vous ne vous en êtes même pas aperçu. N’imaginez pas pouvoir lâcher prise.

 

Le deuxième conseil du web sur comment lâcher prise, c’est « apprenez à méditer ». Pour avoir pratiqué pendant de nombreuses années la méditation, je sais qu’elle ne prépare pas forcément à ne pas être réactif dans ce type de situation.

 

Pour certains, elle peut même éloigner du vrai ressenti, dans une façon toute relative de ne pas se sentir concerné mais ceci ne concerne que moi bien entendu!.

 

Je suis d’accord avec vous,  la méditation c’est formidable mais ce sont surtout des gammes. Lorsque vous jouez un vrai morceau devant quelqu’un, vous quittez la plupart du temps l’instant présent.

 .

.comment lâcher prise 4

.

Alors comment lâcher prise dans cette situation ?

 

A) Tout d’abord reconnaître votre désir de contrôler la situation ou la personne, puis votre impuissance totale à la contrôler. Le désir de contrôle est là pour vous sécuriser mais c’est l’antithèse du lâcher prise !

 

B) Une fois que vous avez reconnu ce désir de contrôle et cette impuissance à le faire, notez l’émotion que cela crée en vous. Peur ou tristesse ?

 

Si c’est la colère qui monte en premier, c’est que vous n’avez pas senti votre impuissance à changer la situation, surtout si elle dure depuis un certain temps, voir depuis tout le temps ! Cherchez la peur ou la tristesse qui se cache derrière votre colère en vous recentrant sur l’impuissance.

 

Lorsque vous sentez l’émotion, sachez qu’elle appartient à une partie de vous-mêmes qui n’est pas au présent.

 

C’est sans doute un enfant enfoui, terrorisé par un parent violent (au moins dans les mots) ou un éducateur, un grand frère (soeur) etc…

 

C’est peut-être la peur de sentir une réaction dérangeante dans votre corps alors si les émotions n’étaient pas permises dans votre milieu familial et que vous ne deviez rien montrer .

 

Si c’est de la tristesse, c’est un profond sentiment de solitude qui découle du fait de ne pas pouvoir être en lien.

 

La tristesse est aussi l’émotion d’une partie enfouie de vous-même, peut être un enfant habitué à entendre des disputes et qui ne trouvait pas de bras réconfortants tant ses parents étaient occupés à se chamailler.

 

Tant que vous n’avez pas pris conscience de tout cela à l’instant même où la personne vous parle mal, vous êtes en réactivité et vous avez quitté l’instant présent.

 .

.

.comment lâcher prise 5

.

.

Une fois que ceci est fait, vous avez déjà réussi à lâcher prise sur la situation car vous avez reconnu les ingrédients du passé auxquels vous étiez accroché, vous pouvez de nouveau être heureux!

 

Vous n’êtes pas obligé de tout comprendre en un instant, juste sentir ce qui se passe en vous et ne pas y réagir immédiatement.

 

C°) Dépendamment de votre état, à ce moment là, vous pouvez soit :

 

  • Demander une discussion immédiate avec la personne.
  • Soit vous retirer calmement panser votre blessure en disant à la personne en question que vous aimeriez en reparler.
  • Soit lui dire comment vous êtes triste parce que vous aimeriez être en lien avec lui plus souvent.
  • Soit lui demander quand il est disponible pour en parler.

 

Voilà une véritable séance de lâcher prise, vous voyez qu’il y a du boulot pour en arriver là tout en restant présent et en lien avec la personne qui, en apparence, vous a fait du mal!

 

Car c’est, bien entendu, toujours à l’endroit où ça fait le plus mal.

 

Au cas où vous n’auriez pas réussi à lâcher prise au cœur même de la la discussion houleuse...

 

Si l’exercice de simultanéité vous parait encore hors d’atteinte, examinons un peu ce qui se passe lorsque vous n’avez PAS réussi à lâcher prise sur la situation.

 

Vous quittez la pièce stressé, triste (sans le savoir), en colère (en le sachant), déçu, dans le déni (sans le savoir), coupable (sans savoir ce que ça cache), amer à propos des ados ou des hommes (sans savoir que vous généralisez), inquiet (sans comprendre pourquoi), rejeté ou blessé.

.

.comment lâcher prise 6

Le travail de lâcher prise peut alors commencer si vous avez décidé de ne pas ruminer toute la journée, de ne pas vous mettre au lit ou aller voir une comédie musicale au cinéma.

 

Comment lâcher prise en 9 étapes

 

1°) La motivation pour lâcher prise

 

Trouvez en vous un véritable désir de lâcher prise pour ne pas vous imposer cet état générateur de basses vibrations qui va, par la loi d’attraction, vous apporter d’autres situations stressantes à gérer.

 

C’est une véritable décision à prendre. Vous pouvez aussi choisir de rester accroché ou ne rien choisir du tout car vous n’avez aucun recul et aucune conscience d’avoir été activé par la scène.

 

Sachez qu’appeler vos parents ou vos amis pour un conseil ne vous fera sans doute pas lâcher prise, vous allez juste réussir à vous plaindre et vous dé-responsabiliser.

 

Ouvrir le pot de Nutella ou la boite de gâteaux vous permettra juste d’endormir vos émotions avec le sucre.

 .

.comment lâcher prise 7

.

2°) Surprenez-vous à vous juger pour pouvoir lâcher prise

 

Arrêter de vous traiter de nul et d’incapable sous prétexte que vous n’avez pas su gérer la situation. Acceptez ce qui est.

 

Souvenez-vous que si c’est une partie de vous qui inconsciemment rejoue la scène afin que vous puissiez nettoyer votre blessure, vous n’avez aucun pouvoir de l’en empêcher.

 

3°) Voyez-vous juger l’autre sans retenue pour apprendre à lâcher prise

 

Sentez votre désir de juger l’autre, de nul, de violent, d’incapable, de C.. avec la panoplie de noms d’oiseaux etc…

 

Rappelez-vous qu’un jugement est une blessure du cœur qui vous appartient et que l’autre vous renvoie.

 

Sachez aussi que ce que vous jugez chez l’autre (son égoïsme et sa violence) est exactement ce à quoi vous avez été confronté alors que vous n’étiez pas en capacité de vous en extraire.

 

Cela ne signifie pas nécessairement que vous ayez été violent mais plutôt que vous avez été soumis à la violence. Il est normal que, dans la redite, vous perdiez votre calme.

 

Votre jugement sur l’autre est précieux car il vous donne la mesure exacte de ce à quoi vous avez été confronté.

 

4°) Souvenez-vous que vous êtes dans une projection pour pouvoir lâcher prise.

 

Vous projetez votre passé sur cette scène, c’est pour cela qu’elle vous paraît traumatisante. Qui, au fond de votre subconscient, est cette personne qui vous agresse, vous rejette et ne veut pas de lien avec vous ?

 

Ne faites pas trop longtemps la confusion: votre ado n’est pas votre père, votre conjoint n’est pas votre mère…

 .
.?????????????????????
.

5°) Renoncez temporairement à votre objectif louable d’être un bon parent pour cet ado, une bonne épouse pour votre compagnon ou un bon fils pour vos parents afin de lâcher prise.

 

Il est question d’une blessure profonde, la partie de vous qui est blessée est encore jeune, elle n’est pas mariée et elle n’a pas d’enfants !

 

Faites le deuil de la croyance « il faut » ou « je dois » être un parent exemplaire, une compagne douce et aimante ou un enfant reconnaissant.

 

Vous êtes humain et vous avez été touché : vous êtes hors jeu pour quelques minutes.

 

6°) Accueillez en vous l’enfant blessé pour lâcher prise

 

Je parle de cet enfant en vous qui a souffert de rejet, de solitude, d’abandon ou de mauvais traitements et avec lequel vous n’êtes pas très familier (e) sauf pour le pousser à se soigner.

 

Laissez-le vous montrer ce à quoi il a été confronté très jeune sans pouvoir se défendre ou se plaindre, ne cherchez pas à vous en débarrasser rapidement avec une bonne thérapie..

 

Abandonnez-vous temporairement (et loin de la scène initiale) à la vulnérabilité qui est en vous à cet instant.

.

.comment lâcher prise 10

Devenez un bon parent pour cet enfant blessé en vous et ne vous préoccupez plus des acteurs de votre vie d’aujourd’hui avant d’avoir soulagé cet enfant en vous.

 

7°) Méfiez-vous des bénéfices secondaires de la maltraitance pour lâcher prise

 

Je sais que cette notion n’est pas facile à comprendre. Apprenez à mesurez le bénéfice secondaire que représente cette scène avec votre fils ou votre conjoint.

 

Pendant que vous vous prenez le chou avec un ado en 2015 qui reste votre fils et qui est encore dépendant, vous ne prenez pas beaucoup de risques…

 

C’est quand même plus facile de tenter de régler votre blessure avec lui en 2015 que d’être aux prises, enfant,  avec un parent violent, alcoolique ou bipolaire, non?

 

C’est bien cet enfant en vous dont je vous parle qui souffre aujourd’hui. Il vous fait revivre une scène ancienne afin que vous puissiez soigner votre plaie, pas pour que vous déclariez la guerre à votre ado !

 

8) Centrez-vous sur les besoins pour lâcher prise

 

Au final, posez-vous la question : qu’est ce que j’aimerais vivre avec mon fils ? Quel est mon véritable besoin ?

 

  • douceur
  • lien
  • soin
  • compréhension
  • écoute
  • respect
  • échange
  • paix
  • coopération ?

 

Soyez prêt à l’exprimer face à votre ado (ou votre conjoint(e)) lorsque le moment sera venu d’en discuter avec lui (elle).

 

En attendant, mettez-vous quelques minutes à l’écoute de ses besoins à lui (elle). Mettez-vous dans ses baskets afin de déterminer les raisons possibles pour lesquelles il a été irrespectueux.

 

De quoi a t-il besoin ?

 

  • écoute
  • intimité
  • liberté
  • repos
  • cohérence?

 

Demandez-vous si vous pouvez lui suggérer d’autres moyens de se sentir libre qu’en ne nettoyant pas sa chambre.

 

Gardez ces pistes en tête lorsque le moment sera venu d’harmoniser vos besoins respectifs. Vous saurez alors que vous avez réussi à lâcher prise.

 .

.comment lâcher prise 11

.

9°) La technique TIPI à la rescousse pour apprendre à lâcher prise

 

Il arrive que certaines peurs soient tellement ancrées qu’il ne soit pas possible de les déloger ni de lâcher prise avec un travail sur soi ordinaire.

 

Je sais de quoi je parle, certains de mes schémas et de leur gestion ont résisté à toutes les thérapies.

 

Dans ces cas là, les traumas ont commencé dès des les premiers mois de vie (avant la mémoire) voire dès la vie intra-utérine, je vous renvoie sur d’anciens articles TIPI (Technique des peurs inconscientes).

 

La conscience seule ne peut pas les démanteler car, au fil des années, la pelote « trauma-gestion-bénéfice secondaire-croyances-cerveau reptilien-hypothalamus » vous interdit littéralement l’accès à ces données.

 

Je connais peu de techniques, à part les thérapies quantiques et selon moi la technique TIPI en fait partie, qui permettent d’atteindre ce nœud central.

 

La technique TIPI permet de dénouer, jusque la vie intra-utérine, les nœuds que le cerveau s’est fait avec les difficultés à gérer du fœtus ou du bébé.

 

La technique TIPI permet, sans mental ni compréhension et à partir des émotions de retourner dans le corps en laissant ce dernier se libérer.

 

Je ne veux pas vous raconter de salades, avec toute la bonne volonté du monde et les prises de conscience à ma disposition, il y a vraiment des blessures auxquelles je n’avais pas accès rien que par la compréhension, l’énergétique ou les techniques de « tapping ».

 

Comme j’ai tout essayé (ou presque), je garde aujourd’hui, dans ma boite à outils, les techniques (non- duelles) qui fonctionnent et ne font pas qu’agiter le cocotier émotionnel.

 

Qu’est ce que j’entends par non-duelles? Celles qui ne font pas de clivage entre maladie/guérison, trauma/libération, peur/sérénité, poids du passé/légèreté, stagnation/atteinte d’objectifs.

 

L’Être y est pris dans son entièreté et ces couples apparemment antinomiques se côtoient agréablement.

 

Je vous souhaite un joyeux lâcher prise et n’hésitez pas à faire appel à moi si vous rencontrez des obstacles.

 

Voici comme demandé par vos sympathiques réponses à l’enquête, une liste de mes prochains évènements.(Vous les trouverez aussi sur l’onglet « stages) .

 .

.comment lâcher prise 12

.

Et vous, quelle est votre recette pour lâcher prise ? (à part la vodka ou le chichon). Sur quoi avez-vous récemment lâché prise ? Laissez un commentaire !

Déc 15

Puis-je regler un probleme physique avec la méthode Ho’oponopono ?

méthode Ho'oponopono1La méthode Ho’oponopono à l’ordre du jour

.

La méthode Ho’oponopono, c’était le thème de la conférence que j’ai donnée à Annecy vendredi dernier devant une salle nombreuse face à laquelle je me suis régalée.

J’ai adoré transmettre oralement plutôt que par écrit et je me suis aperçue que les connexions se font plus naturellement lorsque je ne m’occupe pas de mon texte.

 

Nous avons été mis dans le bain tout de suite car toutes les places étaient réservées et lorsque des personnes du blog se sont présentées à la porte, il n’y avait pas moyen de les faire rentrer.

 

Je suis allée les voir à la caisse et je leur donné les petites phrases (dont je parlerai plus tard dans l’article) de Ho’oponopono en leur disant :« Faites Ho’oponopono sur la mémoire du rejet ou le fait de ne pas être attendu et si vous obtenez une place alors que ce n’est pas possible, alors vous viendrez témoigner de la puissance de la méthode Ho’oponopono. »

 ho'oponopono

.

Ainsi fut fait et les 5 personnes en attente ont pu assister à la conférence ! Cet article participe à l’évènement « Le calendrier de l’Avent : sur le Chemin du Bien-être« , organisé par Katibel du blog Forme et bien-être.

 

Aujourd’hui est un grand jour car le 15 décembre 2014 est le jour du 6 ème carré uranus/Pluton. Même si cela vous paraît du chinois, je vais vous expliquer en deux mots ce que cela peut signifier pour vous.

 

Depuis 2012, nous subissons un angle (90°) particulièrement stressant entre ces deux planètes mais ce « carré » est aussi facteur de grandes transformations. Uranus étant le grand ciseau cosmique, et Pluton le symbole de la transformation en profondeur des mémoires transgénérationnelles, il était inévitable que ces 2 dernières années soient associées à un état de crise.

.

Une crise n’est pas forcément une épreuve, c’est parfois une goutte d’eau qui fait déborder le vase, la libération d’une situation intenable ou l’obligation de remettre en question certains domaines de votre vie.

 

Prendre des décisions, s’engager dans une transformation profonde, modifier votre façon de vivre les relations, l’argent, le travail, c’est ce qui vous a été proposé ces deux dernières années.

 

Si vous avez eu l’impression de vivre un grand coup d’accélérateur ou un grand coup de pied au C.., alors c’est que vous avez été sensible à ces influences planétaires.

 

Ceci est d’autant plus vrai pour toutes les personnes nées de fin 1962 à 1966 (lors de la dernière conjonction Uranus/Pluton) ou pour ceux et celles qui ont des planètes de naissance dans les signes bélier/balance, cancer et capricorne. Cela fait beaucoup de monde concerné…

 

Aujourd’hui est donc le jour du 6 ème carré, le dernier étant le 17 mars 2015, date de fin de ces remous planétaires. Attendez-vous à beaucoup de changements d’ici le printemps !

 méthode Ho'oponopono8

.

Mais revenons à la méthode Ho’oponopono et les problèmes de santé.

 

Il existe toutes sortes de techniques pour venir à bout des problèmes physiques. Je vous ai souvent parlé du décodage biologique car je suis admirative de l’intelligence que le corps développe pour régler ce que vous vivez comme un stress.

 

Et même si la solution est une maladie, ce n’est jamais une erreur mais une fantastique opportunité de réguler ce qui vous fait souffrir. Je distingue plusieurs sortes de problèmes physiques.

 

1°) Les petits bobos ponctuels et la méthode Ho’oponopono

 

Ce sont les petits dysfonctionnements de votre vie courante que le corps (aidé du cerveau) régule à sa façon, comme par exemple, ce rhume insolite que j’ai attrapé au Népal afin de gérer l’altitude que le corps avait enregistré comme une menace.

 

C’est aussi le bouton de fièvre ou l’herpès qui pointe au coin de la lèvre chaque fois que vous vous êtes senti isolé ou déprécié. C’est aussi une otite ponctuelle si ce que vous avez entendu vous a écorché l’oreille, des douleurs aux épaules si vous avez l’habitude de tout prendre sur vous, ou un mal de gorge si vous avez omis de dire et ravalé vos paroles.

 

Il suffit de comprendre le message du corps et tout rendre dans l’ordre. Utiliser la méthode Ho’oponopono sur un petit bobo accélère le processus de guérison, surtout lorsque vous avez conscience de l’enjeu du problème.

 méthode Ho'oponopono2

.

2°) Les pathologies plus lourdes mais pas dangereuses avec la méthode Ho’oponopono

 

Je veux parler ici des symptômes qui n’accusent pas de gravité particulière mais qui savent pourrir la vie, du point de vue du mental bien sur. Le corps, de son côté, sait parfaitement ce qu’il fait : aucun symptôme n’est là par hasard et il est passionnant de se pencher sur l’aspect symbolique de la pathologie.

 

Je ne considère pas ce type de pathologie comme des évènements ponctuels. Lorsqu’un symptôme dure plus de 10 ans, vous appelez cela maladie chronique mais la méthode Ho’oponopono appelle cela une mémoire.

 

Pour mieux comprendre ce qu’est une mémoire, je vous propose de cliquer sur le lien bleu. Sachez simplement qu’une mémoire selon la méthode ho’oponopono est quelque chose que vous portez en vous.

 

Vous n’êtes pas responsable d’avoir amené cette mémoire dans votre vie mais vous êtes responsable de la porter. Vous comprenez la différence ? Il n’y a pas quelque chose que vous n’auriez pas fait ou mal fait, le symptôme est là mais vous ne l’avez pas nécessairement créé par votre comportement.

 

C’est important pour moi de distinguer ce type de problème des bobos passagers parce que, par méconnaissance, certains encouragent, au travers du décodage biologique systématique, un fort sentiment de culpabilité qui n’aide pas à la guérison.

 

Cela reviendrait aussi à dire que vous êtes à la source de tout et donc que vous pouvez tout maîtriser à partir du moment où vous comprenez ce qui se passe en vous. Je l’ai pensé un moment, cela m’arrangeait de croire que je pouvais tout maitriser (surtout les dangers).

 

Aujourd’hui, je suis plus tempérée. Lorsque vous portez une mémoire qui se manifeste sous la forme d’un problème physique, c’est surtout le rappel qu’il y a nécessité de la nettoyer.

 

Vous pouvez chercher à vous soigner mais si vous n’identifiez pas la mémoire à l’origine de la pathologie, vous allez voir que rien ne semble fonctionner sur le long terme . Vous ne pouvez pas savoir d’où vient cette mémoire. Souvent, elle a même commencé dans l’enfance, à la fin de l’adolescence ou même dans la vie intra-utérine.

 méthode Ho'oponopono5

.

Et cela n’a rien à voir avec quelque chose que vous auriez raté, mal fait ou pas compris. C’est ainsi. La mémoire n’est pas forcément à vous mais à votre arbre généalogique (ou passé karmique en fonction de vos croyances).

 

J’ai toujours été très fâchée à mes débuts avec l’astrologie védique parce que je trouvais qu’elle était enfermante. Je n’avais pas du tout envie d’entendre que j’aurais un problème pendant 25 ans ou que mon thème disait que je n’aurais pas d’enfants.

 

Je ne voyais pas qui pouvait se permettre de connaître l’avenir à l’avance et j’avais vraiment besoin, à l’époque, de croire au total libre arbitre.

 

Je crois aussi que c’est très sain à 20 ans d’envisager que tout est possible pour sa vie, que toutes les limitations se dépassent et que les obstacles sont faits pour être surmontés.

 

Plus de trente plus tard, il est aussi normal de modifier son point de vue. La réalité, c’est que je n’ai réellement pas eu d’enfants. Et ce n’est pas une programmation personnelle.

 

J’ai posé la question à un guérisseur avec qui nous avions passé une semaine en Malaisie et il m’avait répondu évasivement que si j’en voulais, il faudrait vraiment beaucoup, beaucoup de prières…

 

C’est cela que j’entends par mémoires… ce sont des limitations obligatoires liées la plupart du temps à l’arbre généalogiques et dont vous héritez à la naissance.

 

J’en ai déjà parlé mais il n’est pas possible d’imaginer hériter de la couleur des yeux de vos ancêtres ainsi que de leur fortune et de leur niveau de vie sans prendre aussi leurs dettes et leurs conflits physiques, matériels, spirituels et psychologiques.

 méthode Ho'oponopono7

.

Ma mémoire au sommeil et la méthode Ho’oponopono

 

C’est de cela dont je parle quand je dis que vous êtes responsable de porter la mémoire, pas de l’avoir créée. Ainsi, pour moi, le symptôme porteur de mémoire le plus flagrant est le sommeil chaotique.

 

Cela fait plus de 40 ans que cela dure. Tant que je cherchais à guérir, rien ne se passait. J’étais totalement identifiée à « je suis quelqu’un qui ne peut pas dormir normalement ». J’étais tendue dans quelque chose qui s’apparente à « je ne veux pas de ce symptôme, c’est injuste, c’est un handicap de chaque jour. »

 

Je voulais, à tous prix, connaître les causes pour les enrayer. Plus je m’acharnais, plus le symptôme redoublait d’ardeur. Il jouait avec moi. J’ai fini par lâcher prise. J’ai accepté de ne pas dormir, je me suis occupée à faire des pratiques dans mon lit au lieu de dormir et cela a considérablement diminué ma tension. J’ai lâché l’idée de vouloir guérir du mauvais sommeil.

 

Avec les thérapies quantiques, mon sommeil s’est amélioré parfois même jusqu’à disparaître pendant des semaines. A ce moment précis, quelque chose en moi a dit : « ça y est, c’est réglé une bonne fois pour toutes. » je n’avais donc pas lâché l’idée de guérir…

 Capture d’écran 2014-12-15 à 22.04.48

.

Le lendemain c’était reparti pour les insomnies. Le véritable lâcher prise est long… En fait, même si vouloir guérir est légitime, le « une bonne fois pour toutes » est une façon de refuser de porter une mémoire ou de refuser une leçon de vie.

 

C’est là qu’intervient Ho’oponopono. La méthode Ho’oponopono vous propose de nettoyer la mémoire sans la pression du résultat. Lorsque vous nettoyez une mémoire, vous le faites pour vous, pour l’arbre et pour toute l’humanité.

 

Lorsque j’ai commencé à nettoyer mon mauvais sommeil avec Ho’oponopono, je pensais secrètement que ça allait régler le problème même si j’insiste pour dire que la méthode Ho’oponopono n’est pas là pour nous débarrasser des problèmes.

 

Elle est là pour rectifier mais vous ne savez pas toujours ce qui n’est pas droit derrière le symptôme ! Je pouvais croire que j’avais affaire à un problème de sommeil. Pourtant, plus je nettoie et plus je m’aperçois que, grâce à ce symptôme j’apprends à lâcher prise sur « c’est moi qui fais ».

 

La réalité d’une mémoire, c’est que vous ne pouvez que la nettoyer. Seul le Divin ou votre partie divine peut effacer la mémoire. Encore faut-il imaginer (ou expérimenter) qu’elle existe…qu’elle se soucie assez de vous pour entendre vos prières.

 

De plus, c’est à vous de mettre la main à la pâte pour nettoyer la mémoire qui est logée dans votre subconscient au lieu de tout attendre de la part du divin. Le divin ne peut rien pour vos problèmes émotionnels….c’est à vous de vous en occuper et de les nettoyer !

 

Il peut effacer les mémoires lorsque vous les avez nettoyées et que vous avez cessé de vous identifier à elles. Pour en revenir au sommeil, tout va mieux depuis que je me définis moins comme quelqu’un qui ne dort pas.

 

Désormais, je ne fais que porter une mémoire de mauvais sommeil, cela n’a rien à voir avec moi. Je ne dors pas forcément mieux, il y a des hauts et des bas puisque c’est la première chose qui se dérègle chez moi mais ce n’est plus un problème.

 

Lorsque je me réveille, je nettoie avec les 4 petites phrases qui s’adressent particulièrement à la mémoire:

 

  • Je suis désolée
  • S’il te plait pardonne-moi
  • Je te remercie
  • Je t’aime

 

Je m’excuse de ne pas l’avoir juste pris pour une mémoire et donc d’avoir plutôt cherché des solutions plutôt que de la nettoyer. Je n’avais pas compris que le nettoyage des mémoires fait partie de ce que j’ai à faire sur terre.

 http://www.dreamstime.com/stock-photos-cleaning-sky-image13327613

.

Et si ce sont les problèmes de sommeil qui m’aident à lâcher prise sur ma volonté et qui me ramènent la notion du divin, alors je peux remercier la mémoire et lui dire que je l’aime.

 

Tant que vous ne savez pas à quoi vous sert la mémoire, il n’est pas facile de l’aimer ! Et même lorsque vous croyez connaître la mémoire, vous vous apercevez que vous étiez loin du compte.

 

Je vous propose une courte vidéo que j’ai faite où j’explique comment nous avons travaillé, une cliente et moi, sur ses problèmes physiques avec Ho’oponopono. Ce sont mes premières vidéos donc la technique n’est pas encore en place mais vous aurez une idée de comment formuler une « ordonnance-ho’oponopono » adaptée à votre symptôme.

 

C’est le thème central du livre que je viens d’écrire et qui sera publié sous peu, j’espère. Vous trouverez en-dessous la transcription (en grisé) si vous avez des problèmes pour télécharger la vidéo.

.

.

.

.

Bonjour je suis Hannah Sembely de forme santé idéale et j’aimerais vous parler aujourd’hui de Ho’oponopono parce que vous savez que, avec cette technique ou cette méthode, il n’y a pas lieu de le connaître la mémoire qu’on nettoie.

Il suffit de nettoyer.

Je me suis aperçu, par la pratique, que c’est juste mais il peut être intéressant aussi de savoir ce qu’on nettoie parce qu’il est beaucoup plus difficile de lâcher quand on ne sait pas ce qu’on tient.

Je vous donne un exemple:

J’ai une cliente qui est venue me voir parce qu’elle était très embêtée quand elle faisait des massages. Elle avait les mains moites, les pieds aussi mais ça ne l’embêtait pas autant que les mains moites pour masser.

Nous avons travaillé dessus et c’est sûr que elle aurait très bien pu (et je pense qu’elle avait déjà fait) travailler sur les mains moites et donc réciter les quatre petites phrases de guérison de Ho’oponopono sur le problème des mains moites.

  • Je suis désolée
  • S’il te plait, pardonne-moi,
  • Je te remercie
  • Je t’aime

Mais cela n’avait eu aucun résultat et c’est dommage parce que lorsqu’on fait cela, on se décourage, on pense que Ho’oponopono, c’est les petits oiseaux, ça ne fonctionne pas.

C’est pour cela que je trouve que aller un petit peu plus en profondeur avant de nettoyer cible mieux ceux qui est à nettoyer. Donc je lui ai simplement posé la question  » dans quel état cela la mettait d’avoir les mains moites au moment de masser ».

Elle me dit : « eh bien ça renforce la mauvaise image que j’ai de moi et du coup je perds confiance. Déjà que je n’ai pas beaucoup confiance en moi parce que je n’ai pas connu mon père.

Donc là, je l’ai arrêté.

On a parlé un petit peu de ce qui se passait par rapport à sa naissance… est ce qu’elle connaissait son père finalement ou est que ce qu’elle ne le connaissait pas ? Je savais qu’elle ne l’avait jamais rencontré et sa mère n’a jamais voulu lui dire qui était son père.

Donc je lui ai proposé de faire Ho’oponopono, plutôt en incluant cette mémoire. En fait derrière un problème physique, on ne sait jamais ce qui se cache. Avec l’histoire de son père manquant, on est plus au clair par rapport à la souffrance et la blessure liées à la mémoire.

Alors, je lui ai donné ce que j’appelle une ordonnance-Ho’oponopono, c’est à dire 4 petites phrases plus ciblées pour que vraiment l’enfant à l’intérieur de vous entende que l’on s’adresse vraiment à lui.

Quand vous dites « je suis désolé », vous parlez à votre subconscient, celui qui porte les mémoires, c’est un peu l’enfant en vous. Et voilà ce que ça donnait pour cette situation :

.

  • Je suis désolée

Je ne savais pas à quel point tu souffrais de ne pas avoir eu de père

et de ne pas l’avoir connu…

et puis surtout de ne pas avoir eu ce sentiment d’appartenance de se savoir

la fille de quelqu’un.

.

  • S’il te plait, pardonne-moi

Pardonne-moi de ne pas avoir pris au sérieux tes émotions et tes difficultés que tu me montrais sous la forme des mains moites.

Je croyais vraiment qu’il suffisait de vivre sa vie, de se sentir bien et de

faire en sorte d’arranger le présent.

.

  • Je te remercie

Je te remercie de me montrer au travers de mes mains moites

tout ce que j’ai à travailler.

Sans toi, je n’aurais jamais eu l’idée de nettoyer ma naissance sans père.

.

  • Je t’aime

Vous voyez là, à l’intérieur, il y a vraiment un petit ou une petite qui sent qu’on s’adresse à lui et le nettoyage va commencé vraiment à être efficace. Alors ça ne veut pas dire qu’elle va cesser d’avoir les mains moites du jour au lendemain mais pour moi elle a le fil conducteur et elle nettoie sur les causes.

Il est possible bien sûr qu’à un moment donné (mais on ne peut pas savoir à quel moment) cela finisse par régler ses mains moites.

 

3°) Mon dernier sujet, ce sont les pathologies graves et la méthode Ho’oponopono

 

Elles génèrent un stress supplémentaire car elles sont associées à l’idée de la mort. Il y a un timing qui vous oblige à prendre rapidement une nouvelle direction ou régler un stress dont vous n’aviez pas mesuré la gravité.

 

Ces maladies sont aussi des mémoires. Je vous renvoie au fantastique film avec Cameron Diaz « my sister’s keeper ». Il est très clair que l’enfant porte une mémoire qui ouvre le cœur de toute la famille même s’il s’agit d’une maladie mortelle .

 méthode Ho'oponopono13

.

Ces grandes maladies ne sont pas des erreurs de parcours non plus, mais des passages obligés destinés à vous faire grandir. Il n’est pas rare que la maladie rassemble la famille et répare ainsi des ancêtres qui auraient été isolés, pestiférés ou exclus.

 

Ce qui est certain, c’est que la maladie oblige à changer de point de vue et au lieu de voir en elle, un obstacle, il  est possible de l’envisager sous l’angle du bénéfice. En quoi cette maladie m’a t-elle fait évoluer, m’a ouvert le cœur ou m’a appris une leçon essentielle ? Que ce soit du point de vue du malade ou des personnes proches.

 

Il y a certaines maladies dont vous ne pouvez pas venir à bout et qui nécessitent vraiment que l’on se relie au divin pour demander un coup de pouce. La méthode Ho’oponopono est aussi d’un grand secours car elle aide à nettoyer tout ce qui retient la mémoire, tous les attachements non conscients et les blessures jusque là invisibles et pourtant bien réelles.

 

La maladie est un catalyseur de vérité. Elle permet de recycler les émotions inaccessibles. J’ai déjà beaucoup écrit sur Ho’oponopono mais lors de cette première conférence, j’ai eu l’impression que c’était moi qui avais besoin d’aller plus en profondeur dans ma pratique.

 

En exhortant le public à arrêter de s’identifier aux problèmes et à juste les considérer comme des mémoires, c’est bien à moi que je parlais. Alors, à la question « peut-on régler un problème physique avec la méthode Ho’oponopono? », je crois que vous avez quelques éléments de réponse.

 

Vous allez nettoyer les mémoires à l’œuvre ainsi que votre attachement à vouloir vous débarrasser de la maladie en évitant, du coup, d’en retirer une leçon précieuse pour la suite de votre cheminement.

 

Et si le fameux « carré astrologique » vous en a fait voir de toutes les couleurs ces derniers temps, sachez que vous tenez, avec la méthode Ho’oponopono, un outil précieux dont vous pouvez largement abuser.

 méthode Ho'oponopono9

Pour ceux qui seraient « fan » de la méthode ou tout simplement curieux, sachez que j’organise un stage Ho’oponopono à Annecy le samedi 31 janvier et dimanche 1 er février, vous trouverez toutes les informations sur l’onglet « stages » cliquez.

 

Et vous, avez vous testé la méthode Ho’oponopono ? Est ce un outil pour vous ? Laissez un commentaire !

Déc 05

Voulez-vous que la magie des batiks s’installe chez vous?

Batik energetique 20Comment j’ai harmonisé ma maison avec des batiks énergétiques

 

Comme c’est bientôt Noël, j’ai décidé de vous parler de mes astuces énergétiques et de vous faire profiter de mes recherches sur le sujet.

 

Vous allez apprendre (si vous ne le savez pas déjà) comment remédier aux baisses d’énergie dans votre maison ou votre lieu de travail grâce aux ondes de formes et aux batiks énergétiques.

 

Lorsque j’écris un article, j’ai toujours sous les yeux à gauche, la vue sur les montagnes et sur les murs des tableaux énergétiques et inspirants.

 

Je ne peux pas travailler dans un lieu où l’énergie est basse, alors pour parer à la pollution des énergies électromagnétiques, j’ai des tourmalines à côté de mes écrans d’ordinateur.

 

Mais cela ne suffit pas. J’ai aussi recours à des pratiques énergétiques qui parlent à mes sens :

 

  • L’encens pour l’odorat
  • Les cloches ou les bols tibétains pour le son ainsi que la musique multidimensionnelle.
  • Les cristaux pour le toucher
  • et pour la vue, je me délecte avec des batiks énergétiques.

 

En quelques minutes, j’ai une solution simple pour changer d’énergie grâce à la puissance des ondes dues aux formes et au pouvoir bénéfique des couleurs.

 

C’est un peu comme si la maison se transformait en cathédrale et changeait sa vibration.

 Batik energetique 21

.

Je ne suis pas en train de vous dire qu’alimenter des pensées angoissantes et ressasser des idées mentales en boucle peut s’arrêter avec un bâton d’encens.

 

Si vous ne faites rien pour faire monter votre taux vibratoire, vos formes-pensées vont s’accrocher un peu partout dans votre maison et un nettoyage énergétique ne suffira pas.

 

Si, au contraire, vous avez une pratique régulière de méditation ou de nettoyage (avec la méthode Ho’oponopono par exemple), un petit coup de pouce n’est pas inutile pour la parfaire.

 

J’ai donc accroché sur les murs deux batiks (tentures) énergétiques qui resplendissent de lumières éclatantes.

 

Tous ceux qui les regardent le sentent. Ces magnifiques tentures sont en fait des ondes de forme, un véritable antidote à la grisaille des jours de pluie de l’automne.

 

Ils peuvent vous accompagner dans votre travail intérieur ou celui que vous faites avec vos clients. Pour une fois, pas d’effort à faire, pas de rituel, leur action est immédiate et sans limite.

 

Je vous rassure, malgré mon titre, il n’y a rien de magique derrière cela, juste l’application des grandes lois de l’univers.

 

La géobiologie s’est spécialisée dans la mesure quasi-scientifique de l’augmentation du taux vibratoire grâce aux ondes de forme.

 

Et même si vous ne pratiquez pas cette discipline, vous pouvez en faire l’expérience par le plaisir que vous ressentez et le sentiment de bien-être que ces objets vous procurent.

 

Sans en connaître tous les principes, vous pouvez améliorer par les ondes de forme, votre énergie ainsi que l’énergie ambiante de votre lieu de vie.

 

C’est la raison pour laquelle je tiens à vous présenter un cadeau original, utile et vibrant qui vous distinguera pour ce Noël !

 

Cela fait des années que je travaille avec l’énergie des couleurs et ces batiks énergétiques sont l’aboutissement de plusieurs années de recherche pour moi.

 Batik energetique 22

.

Je suis persuadée que ces tentures peuvent enluminer votre vie (comme elles le font pour moi) et vous rendre d’inestimables services. Bientôt vous ne pourrez plus vous en passer.

 

Je vais vous livrer un petit secret en passant : comme ils sont légers et transportables, j’en emmène toujours un dans mes déplacements.

 

Cela me permet de changer radicalement, en quelques minutes, l’atmosphère d’une chambre d’hôtel à Paris ou à l’autre bout de l’Asie.

 

Tout d’abord, qu’est ce qu’une onde de forme ?

 

Une onde de forme est une émanation énergétique d’un objet, un dessin (ou peinture) composé de formes géométriques et de symboles.

 

Chaque symbole représente une réalité par association, ressemblance ou convention.

 

Selon la physique quantique, toutes les formes émettent des ondes et la puissance de ces dernières dépend de la forme.

 

Vous vivez dans un univers vibrant, même si la matière apparaît statique et neutre. En fait, par onde de forme, on entend les influences qui se font sentir autour des objets.

 Batik energetique 23

.

Vous ne réalisez pas toujours combien les formes multiples qui vous entourent ont un impact sur votre bien-être, voire votre santé.

 

Si cela se trouve, vous avez peut-être déjà autour de vous de puissants objets vibratoires qui attendent que vous les reconnaissiez comme tels.

 

Vous le savez inconsciemment lorsque vous conservez la coiffeuse de votre arrière-grand-mère ou la chevalière de votre grand-père.

 

Certaines ondes de forme sont ancrées au cœur de traditions, ce qui a pour effet d’augmenter leur pouvoir et leur force :

 

  • La coquille St Jacques pour le chemin de ST Jacques de Compostelle
  • La croix pour le christianisme
  • La clé d’Ankh pour les Egyptiens
  • Le nœud infini pour les Tibétains
  • Le Triskell pour les Bretons
  • Le Om pour les Hindous
  • La fleur de vie comme symbole de la création

Etc…

 

Ainsi, la forme d’une pièce ou d’une maison a son importance et modifie la qualité énergétique du lieu.

 

De tous temps, les hommes ont utilisé la géométrie sacrée présente dans la nature pour créer des onde forme.

 

Si la géométrie et la numérologie sacrée vous passionnent, je vous renvoie à un précédent article sur le nombre d’or et la symbolique des nombres..

 

Plus une forme est épurée et régulière, plus elle est puissante car elle se rapproche des archétypes cosmiques.

 

Ainsi, vous pouvez retrouver le nombre d’or dans toutes les mensurations de l’être humain mais aussi dans les choux romanesco, les tournesols, les pommes de pin etc…

 Batik energetique 24

.

Voici ce que ça peut donner lorsque la géométrie sacrée est transposée sur un batik énergétique.

 Batik energetique 25

.

En général, vous pouvez utiliser les ondes de forme pour améliorer votre bien-être mais vous pouvez aussi les utiliser pour soutenir une intention, un souhait ou une demande pour votre vie.

 

De simples objets ou des représentations peuvent, par leur forme et leur couleur, être utilisés pour canaliser et rediriger l’énergie autour de vous et en vous.

 

Si de plus, vous êtes déjà engagé dans un travail de nettoyage énergétique, les ondes de forme peuvent vous aider à la résolution de problèmes émotionnels, mentaux ou matériels.

 

Elles peuvent aussi vous servir de support sur votre chemin spirituel.

 

Chaque dessin a donc un rayonnement et une utilité personnelle en plus du plaisir esthétique que vous aurez à les regarder.

 

Retenez simplement qu’en agissant en tant qu’amplificateur d’énergie, ils canalisent l’énergie autour de vous de façon harmonieuse et vous aident à retrouver votre état naturel : le plaisir et la bonne humeur.

 

Et pour cela, vous n’avez pas besoin de construire immédiatement votre yourte, votre zome dans le jardin ou la maison ronde de vos rêves. (Des miens en tous cas).

.

Batik energetique 26

Je tiens particulièrement à vous présenter ces batiks énergétiques car si je peux le faire aujourd’hui, c’est que j’y suis pour quelque chose dans leur élaboration.

 

J’ai rencontré en Indonésie une artiste qui teint des batiks par un procédé ancestral à la cire.

 

Chaque partie est recouverte de cire sauf celle qu’on veut colorer. Le batik est alors trempé dans la teinture pour cette couleur spécifique, la plus claire du batik.

 

Chaque couleur nouvelle est utilisée de la même façon avant d’être traitée pour ne pas déteindre. Vous pouvez donc les laver à l’eau froide comme un lainage délicat.

 

Ils ne perdent pas leur couleur avec le temps, j’ai pour cela une bonne dizaine d’années de recul avec exposition au soleil à certaines heures de la journée dans la pièce où ils sont installés.

 

Il y en a même un que j’utilise pour couvrir la télévision pendant la journée.

 

Vous pouvez imaginer que chaque batik est fait à la main et nécessite une attention particulière pour la fabrication et le séchage.

 Batik energetique 27

.

Le résultat est un ravissement pour les yeux et le cœur. Vous ne trouverez pas d’endroit ni d’envers puisqu’il ne s’agit pas d’une impression mais véritablement d’une teinture.

 

Nous avons discuté du formidable impact magnétique et énergétique des formes géométriques et sacrées.

 

J’ai choisi les couleurs, j’ai proposé des formes et j’ai laissée opérer sa magie créatrice. Nous avons correspondu pendant quelques mois afin de parfaire ma commande.

 

Pourquoi attendre des mois ? Parce qu’en Indonésie, il peut pleuvoir souvent, la végétation tropicale ne pousse pas qu’avec le soleil ! Il a donc fallu que tout cela sèche !

 

C’est donc grâce aux deux facteurs subtilement harmonisés, (la forme géométrique sacrée et les couleurs) que chaque batik est en mesure de vous apporter équilibre, bien-être et de vous aider, au fil des semaines, à vous recharger en énergie.

 

Ils vous aident à jouer votre musique intérieure afin de vous mettre en harmonie avec les lois de l’univers.

 

Comment allez-vous utiliser ces batiks énergétiques ?

 

C’est on ne peut plus simple, choisissez celui qui vous plait, vous réjouit ou vous appelle en quelques sorte.

 

Je me suis aperçue que les batiks sont un peu comme les cristaux au Népal…ils semblent nous appeler du fond des boutiques !

 

Placez-le dans la pièce ou vous vivez le plus souvent ou dans votre cabinet de travail.

 bouddha chakra couronne

.

Si les couleurs que vous choisissez ne s’accordent pas avec votre canapé, vous pouvez alors le placer dans un endroit où vous aimez méditer.

 

Regardez-le, puis laissez vos yeux dériver un peu comme si vous louchiez.

 

Vous allez vous apercevoir qu’avec certaines formes comme la reproduction du nombre d’or des graines de tournesol, vous voyez les lignes se mettre en mouvement.

 batik-nombre-dor-rouge-285x300

.

C’est totalement bluffant.

 

Vous pouvez choisir un thème particulier en fonction de la pièce à décorer.

 

Par exemple, si vous avez un souci avec la nourriture ou si faire à manger devient une corvée, choisissez Ganesh qui enlève les obstacles.

 

Vous pouvez profiter de ces batiks énergétiques uniques pour illuminer chacun des aspects de votre vie.

 

Ils émettront des influx d’énergie stimulante et baigneront votre intérieur. Insensiblement mais surement ces vibrations vont apporter des changements dans votre vie.

 

Sachez que chacun a une fonction précise. Vous pouvez même donner une orientation personnelle à l’influence que vous voulez qu’ils aient sur votre vie.

Voici quelques suggestions en fonction de ce que vous cherchez à modifier dans votre vie.

Vous trouverez pour chaque sujet, plusieurs batiks au choix qui peuvent remplir cet office en fonction de votre sensibilité et vos goûts.

 

  • Voulez vous retrouver l’énergie, l’entrain? Choisissez le Bouddha chakra couronne, les batik 7 chakras, le batik bouddha chakra ou le Batik Om brique.

.

.

Batik energetique 1

 

.

.

  • La stabilité, l’équilibre ? Batik Bouddha chakras, Batik 7 chakras, Batik Om brique ou le Batik nombre d’or jaune et rouge.

.

 

Batik energetique 2

 

.

 

  • Vous recentrer et faire taire votre mental? Batik Lotus de l’Eveil, Batik Om couleurs ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 3

.

 

  • Vous faites des visualisations pour amener certaines choses dans votre vie ?Nombre d’or rouge, Batik Sri Yantra rouge ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 4

.

 

  • Vous voulez dégager les obstacles qui vous empêchent d’obtenir ce que vous cherchez? Choisissez Ganesh rouge ou le batik Ganesh rose et violet

.

 

.

Batik energetique 5

 

.

 

  • Vous cherchez à harmoniser le masculin et le féminin? Choisissez le Batik Sri Yantra bleu, Nombre d’or vert, Batik au coeur du mandala bleu/vert, Batik nombre d’or fleur bleu/violet, Batik nombre d’or et fleur violet/bleu/rose ou le Sri yantra en argent.

.

Batik energetique 6

.

 

  • Vous cherchez l’énergie de créativité? testez le Batik Sri yantra bleu, Fleur de vie noire ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 8

.

 

  • Vous désirez affirmer votre parole en public, développer votre intuition? Choisissez le nombre d’or bleu/violet.

.

Batik energetique 9

.

 

  • Vous voulez nettoyer certains aspects de votre vie ?  Vous serez séduit(e) par le batik Fleur de vie rouge ou le Batik Tara blanche.

.

Batik energetique 10

 

.

  • Vous cherchez plus de joie et d’optimisme ? Testez le Batik Ganesh rouge, Bouddha au coeur du mandala ou le Batik Bouddha chakra couronne.

.

Batik energetique 11

 

.

  • Vous désirez ardemment vous débarrasser du stress ? C’est le moment de tenter le batik Bouddha chakras, Batik Sri Yantra rouge ou le Batik 7 chakras.

.

Batik energetique 12

 

.

 

  • Voulez-vous renforcer l’efficacité des traitements médicaux? Sélectionnez le batik Tara blanche, Batik Sri Yantra rouge ou le Batik Om brique.

.Batik energetique 13

 

.

  • Aimeriez-vous améliorer des relations difficiles? C’est un bon moment pour essayer le batik Torus chakra du coeur, Nombre d’or vert ou le Batik au coeur du mandala bleu/vert.

.Batik energetique 14

 

.

  • Désirez-vous favoriser la réalisation de tous vos projets? Alors, c’est aucun doute le batik Sri Yantra bleu, nombre d’or rouge, Batik fleur de vie noire, Sri Yantra en argent ou le batik nombre d’or multicolore.

.Batik energetique 15

 

.

  • Cherchez vous à rendre justice pour obtenir gain de cause? Testez le batik nombre d’or violet, Batik tara blanche nombre d’or vert ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 16

.

 

  • Régler des problèmes à l’autorité?  Voici le batik nombre d’or violet, ou le batik nombre d’or bleu/violet.

.

Batik energetique 17

 

.

 

  • Pourquoi ne pas développer votre côté artistique? Sélectionnez le batik Nombre d’or multicolore.

.

Batik energetique 18

.

 

  • Des problèmes d’argent sur lesquels vous travaillez? Choisissez le batik Nombre d’or rouge et jaune, Ganesh rouge, Ganesh rose et violet, Batik Sri Yantra rouge ou le batik Nombre d’or rouge.

.

Batik energetique 19

.

 

C’est sur vous qu’ils agissent, votre environnement et votre psyché. En les pratiquant, vous expérimenterez avec confiance le plaisir de jouer avec les ondes de forme..

 

Soyez certain que vous disposez d’outils fantastiques et les effets bénéfiques sont incontestables et immédiats.

 

Et même si aucun outil ne produit de miracle en un claquement de doigt, vous trouverez dans les formes et couleurs des batiks énergétiques une aide pour remédier à ce qui vous tracasse ou vous mine.

 

Si vous êtes curieux (se) ou séduit(e) par ces œuvres originales et uniques sur le marché (surtout à ce prix), cliquez sur le bouton ci-dessous ou rendez-vous à la boutique du blog où je vous explique tout en détail.

 Capture d’écran 2014-12-04 à 23.52.15

.

Si vous avez des remarques, appréciations ou suggestions, laissez un commentaire au bas de cet article ou dans les commentaires de la boutique.

Nov 29

Mes secrets au naturel pour soigner un rhume rapidement

soigner un rhume rapidement 10Soigner un rhume rapidement si vous n’avez pas su le prévenir avant!

 

Cela faisait presque 3 ans que je n’avais pas eu de rhume ou autre genre de petit bug de santé.

 

Mon premier secret? Je vous l’ai révélé dans cet autre article pour soigner un rhume rapidement avant qu’il ne se déclare.

 

Non seulement l’astuce que je vous ai dévoilée fonctionne à merveille mais tous ceux qui l’ont testé ont cessé d’attraper des rhumes!

 

Dès les premiers symptômes,

 

  • nez bouché
  • nez qui coule
  • éternuements
  • gorge irritée
  • enrouement
  • maux de tête
  • fatigue

 

Vous appliquez les principes de la réflexologie facile Dien’ Chan’ et le rhume est étouffé dans l’œuf!Je ne connais rien de plus efficace pour soigner un rhume rapidement.

 

C’est la raison pour laquelle j’ai donc été très étonnée d’attraper un rhume au Népal: trois ans que je n’achetais plus de mouchoirs ni de gouttes pour le nez!

 

Je n’ai pas pu m’empêcher de chercher si la cause était psychologique selon les principes du décodage biologique en sachant que toute l’équipe l’avait attrapé.

 

Selon les principes du décodage biologique,

 

  • Les angines sont souvent signe d’une difficulté(psychique) difficile à « avaler ».
  • Les maux de gorge, symbole d’une difficulté à exprimer.
  • Les rhumes sont liés au besoin d’évacuer une déception, un échec ou le regret de quelque chose qui ne s’est passé comme on le voulait.
  •  La perte de l’odorat, quelque chose ou quelqu’un qu’on ne veut plus sentir

 

C’est un peu comme si le rhume permettait de « pleurer dedans » quand on ne peut pas pleurer dehors. Pourtant je n’arrivais pas à faire coller cette définition avec ce que je vivais au Népal.

 soigner un rhume rapidement 7

.

En me repassant le film, je me suis aperçue que nous avions à peu près tous attrapé ce rhume à Leddar, (voir mon précédent article) c’est à dire à l’étape de 4200m.

 

Du point de vue purement physique, le froid était devenu plus intense et même si nous étions bien protégés, c’est le visage qui était le plus exposé…le nez entre autres, de bonnes raisons d’attraper un rhume!

 

C’est en enquêtant sur ce symptôme tout à coup, que j’ai fait le lien. Vous avez déjà vu dans un article sur le décodage biologique qu’il y a deux phases possibles à la maladie : celle qui est générée par un stress et celle qui résulte d’une guérison.

 

Or Leddar, c’est précisément l’étape où nous avons tous décidé de ne pas aller jusqu’au col du Thorong (5416m).

 

Nous aurions pu décider de persévérer dans la neige, les difficultés et les efforts mais nous avons, plutôt que cela, décidé de ne pas monter plus haut que 5000m.

 

Afin de sortir du schéma habituel où il faut en baver pour être heureux, nous avons, d’un commun accord, décidé de redescendre tranquillement le chemin des Annapurnas pour voir les panoramas que je vous ai montrés dans mon précédent article.

 

Alors que les troubles ORL sont souvent liés aux sentiments, à l’inquiétude, à l’anxiété, au découragement ou au mécontentement, les nôtres sont apparus après un regain d’énergie et une décision joyeuse de nous libérer du stress du col.

 

Ce rhume m’apparait donc aujourd’hui comme une maladie de guérison : nous avons décidé de ne pas nous violenter mais plutôt d’apprécier le paysage même si le but n’était pas atteint.

 

Comme mon rhume était bien avancé en rentrant du Népal, j’ai donc du tester de nouvelles astuces pour m’en libérer rapidement, retrouver une santé respiratoire et un bon sommeil.

 soigner un rhume rapidement 6

.

Voici donc mes 5 astuces naturelles pour soigner un rhume rapidement si vous l’avez laissé négligemment s’installer !

 

5 secrets au naturel qui ne vous prendront que quelques minutes par jour.

 

A) Huile essentielle de Ravintsara pour soigner un rhume rapidement.

 

Lorsque je pars en voyage ou que j’accompagne un groupe, ma pharmacie de poche est limitée à quelques huiles essentielles dont Ravintsara.

 

Pour soigner un rhume rapidement, quelques gouttes suffisent le matin et le soir. Comme le goût est assez fort (pour certains désagréable), vous pouvez les diluer dans une boisson, une cuiller de miel ou les mettre sous la langue en faisant un grand Pouahhhh.

 

B) Inhalation de lavande pour soigner un rhume rapidement.

 

L’huile essentielle de lavande fait aussi partie du kit de survie en voyage, par ses propriétés antiseptiques, antispasmodiques et légèrement anesthésiques.

 

Pour préparer l’inhalation, faites frémir de l’eau que vous versez dans un bol avec quelques gouttes de lavande.

 

Après vous être nettoyé le nez avec un spray à l’eau salée, inspirez les vapeurs en mettant une serviette sur votre tête ou en respirant par l’inhalateur.

 soigner un rhume rapidement13

.

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et décongestionne ainsi les voies respiratoires sans accoutumance (ce qui n’est pas le cas des gouttes habituelles).

 

Afin de soigner un rhume rapidement, faites cette inhalation le matin au lever et le soir avant de vous coucher.

 

Si les huiles essentielles ne vous sont pas agréables (ou si votre estomac ne les digère pas), je vous propose 3 autres techniques.

 

Les 3 secrets qui suivent sont issus de la réflexologie. Ces techniques sont sans danger et vous rendent autonomes dans la prévention des maladies.

 

Vous vous rendrez compte, en les pratiquant, qu’elles sont aussi efficaces si la pathologie est installée.

 soigner un rhume rapidement 8

.

C) La réflexologie plantaire pour soigner un rhume rapidement

 

Vous savez certainement que sous la plante de vos pieds se trouvent des points réflexes qui correspondent à toutes parties de votre corps, que ce soit les os ou les organes.

 

En fait, le corps est holographique. A partir de nombreuses parties du corps, il est possible de reconstituer tout l’ensemble du corps.

 

Certains organes comme les oreilles, l’intérieur du nez, le visage, la plante des pieds et la paume des mains représentent une cartographie exacte du corps.

 

Vous pouvez donc agir sur une pathologie en stimulant de nombreux points du corps. En stimulant ces zones, vous stimulez la fonction auto-guérison de votre corps.

 

N’oubliez pas que ces points se situent à 2 ou 3 millimètres sous la peau. Vous aurez donc à exercer une pression assez forte avec la pulpe de votre pouce et de votre index.

 

En revanche, vous n’avez pas besoin d’utiliser d’huile ou de crème pour masser les points réflexes de vos pieds ou de vos mains.

 

Voici donc comment soigner un rhume rapidement avec la réflexologie:

 soigner un rhume rapidement 2

1°1) Pour assainir les sinus, appuyez fermement depuis la base des doigts de pieds jusqu’en haut de la pulpe.

 

Si vous sentez une douleur, insistez jusqu’à ce que la douleur s’amenuise sans excéder quelques secondes.

 

N°2) Saisissez votre pied avec vos deux mains et activez la zone des poumons en massant profondément avec vos deux pouces comme indiqué sur la photo.

 

N°3) Stimulez le haut du gros orteil, le long de l’ongle (sur le côté intérieur du pied) pour déboucher votre nez.

 

N°4) Massez la zone des glandes surrénales au centre de la voute plantaire pour réduire l’inflammation.

 

Changez de pied lorsque vous avez stimulé ces 4 zones.

 

D) La réflexologie palmaire pour soigner un rhume rapidement

 

Comme il n’est pas toujours aisé de se masser les pieds en public ou au travail, vous pouvez trouver ces mêmes zones sur les paumes de votre main :

 soigner un rhume rapidement 3

.

1°) Massez le haut de la pulpe des doigts pour dégager vos sinus entre votre pouce et l’index. Insistez au niveau de la base de l’ongle.

 

2°) Stimulez la zone réflexe des poumons au centre sous la base des doigts au niveau de la première ligne de la main.

 

3°) Au centre de la paume, activez la zone des surrénales pour accélérer la guérison en réduisant l’inflammation.

 

Changez de main .

 

E) La réflexologie faciale Dien’ Chan’ pour soigner un rhume rapidement.

 

La réflexologie faciale est, pour moi, de loin la plus efficace pour soigner un rhume rapidement.

 soigner un rhume rapidement 1

.

1°) A l’aide du bout rond d’un stylo, stimulez le point réflexe dans le creux surplombant la narine. Vous aiderez ainsi à déboucher le nez.

 

Massez par petites frictions de haut en bas le long des deux narines, l’une après l’autre. Vous pouvez aussi utiliser vos doigts ou la phalange repliée du pouce.

 

2°) C’est le point des poumons. Massez en balayant vers l’extérieur. Attention, ne pas stimuler si votre tension est très basse. Continuez plutôt avec le troisième point du visage.

 

3°) Ce point aide aussi à déboucher le nez et stimule les défenses immunitaires. Attention, ce point n’est à stimuler que sur la partie droite du visage. Vous le trouverez sous la joue en remontant légèrement. A éviter en cas d’hypertension. Référez vous plutôt au point 2.

 

4°) Ce point soulage les douleurs et aide à dégager les sinus. Au-dessus des sourcils à  à mi hauteur du front.

 

Frictionnez ce point horizontalement

 

5°) Juste sous le nez au centre. Ce point va vous redonner de l’énergie si le rhume vous a affaibli. Stimulez verticalement de haut en bas. (à éviter en cas d’hypertension ou pour les femmes enceintes).

 

6°) Avec la phalange de votre pouce, appuyez fermement sur tous les points que vous trouverez depuis la racine du nez jusqu’à la racine des cheveux.

 

Massez de haut en bas pour soigner gorge et sinus. En stimulant plusieurs fois par jour tous ces points, vous n’aurez plus forcément besoin d’avoir recours aux médicaments de confort.

 

N’oubliez pas de boire chaud et de continuer à faire du sport pour aider votre corps en éliminant les toxines.

 

Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle vous allez pouvoir vous soulager. Soigner un rhume rapidement devient un jeu d’enfant.

 

Que du bonheur en somme et la satisfaction d’aider le corps à se guérir lui-même.

 

Et vous, avez-vous testé ces techniques? Avez-vous un petit secret à partager pour soigner un rhume rapidement?


 

Sep 30

La recette la plus simple du monde pour detoxifier votre organisme

detoxifier organisme  booster metabolisme1jpegDétoxifier votre organisme et booster votre métabolisme, un jeu d’enfant?

 

Je vais vous présenter aujourd’hui un grand chercheur iranien dont vous n’avez peut-être pas entendu parler et qui pourtant a fait beaucoup de bruit, surtout dans le milieu médical et les industries pharmaceutiques aux US.

 

Même si son titre (ci-dessous) est accrocheur et réducteur, ses recherches valent la peine d’être mentionnées.

 

« Vous n’êtes pas malade, vous avez soif.

Ne traitez pas la soif avec des médicaments. »

Fereydoon Batmanghelidj

 

A la fin de cet article, j’ai invité Danièle Galicia du blog bel et bien.net à vous communiquer les recettes les plus simples du monde pour détoxifier votre l’organisme et booster votre métabolisme.

 

Votre corps est composé de plus de 75 % d’eau. Votre sang, vos poumons et même votre cerveau sont faits de 80% d’eau.

 

La surface de la planète est fait principalement d’eau, et même si 98% de cette eau est salée, les 2 % restants sont aussi essentiels à votre survie que la nourriture ou l’air que vous respirez.

 

Le Docteur Fereydoon Batmanghelidj est un scientifique international (mort il y a une dizaine d’années) qui a commencé ses recherches dans une prison iranienne lors des évènements révolutionnaires de 1979.

 

Mis en isolement pour raisons politiques pendant plusieurs jours, il a décidé de ne rien manger ou presque afin de ne pas surcharger son organisme pendant qu’il serait condamné à l’immobilité.

 detoxifier organisme  booster metabolisme13

Il ne buvait pratiquement que de l’eau. C’est alors qu’il s’est aperçu que non seulement l’eau supprimait la faim mais aussi ses douleurs.

 

Un soir, des détenus firent appel à sa fonction de médecin car un des leurs souffrait atrocement d’un ulcère à l’estomac.

 

Comme il n’avait aucun médicament à sa disposition, il lui ordonna de boire deux verres d’eau, puis voyant qu’il reprenait des couleurs, un troisième.

 

En quelques minutes, les terribles souffrances avaient disparu.

 

C’est ainsi que le Dr Batmanghelidj traita plus de 3000 prisonniers en prison et affina ses recherches sur l’action curative de l’eau.

 

Il a prolongé de quelques mois son séjour en prison afin de parfaire ses études sur la relation entre la déshydratation, les ulcères et certaines maladies dégénératives.

 

Il s’est installé aux US après avoir fui l’Iran au début des années 80 et a publié ses recherches sur la déshydratation chronique non intentionnelle.

 

Est ce que l’eau suffit à détoxifier l’organisme et booster le métabolisme?

 

Je ne suis pas en train de vous raconter que tous vos problèmes de santé peuvent être résolus avec de l’eau.

 

Maintenant que vous connaissez les travaux de Masaru Emoto sur la programmation possible des cristaux de l’eau et les résultats du docteur iranien, rien ne vous empêche de tester leur technique sur vous avant vos remèdes habituels.

 detoxifier organisme  booster metabolisme14

Votre corps est en affinité avec l’eau et vos pensées peuvent se synchroniser avec les cristaux de l’eau.

 

Donnez-vous quelques minutes et testez la cure de Danièle (plus loin dans l’article) pour voir si vos douleurs s’atténuent.

 

Il est important de faire une cure car vous n’êtes pas toujours prévenu par votre corps (par une sensation de soif) du manque d’eau.

 

La bouche sèche n’est pas un indicateur suffisant de déshydratation. Je connais certaines personnes (et j’étais comme cela avant) qui n’ont jamais soif.

 

Voici quelques pathologies  testées par le Dr Batmanghelidj qui réagissent bien au traitement à l’eau et qui valent la peine d’être traitées par de l’eau avant votre solution médicamenteuse.

 

Détoxifier votre organisme pour enrayer des maladies

 

Le corps signale sa baisse d’eau en créant des douleurs comme l’arthrite, l’hypertension, l’angine, certains débuts de diabètes, des crises d’asthme, le cholestérol et certaines inflammations des articulations.

 

Booster votre organisme avec une simple recette faite d’eau et d’un peu de sel peut offrir des résultats époustouflants.

 detoxifier organisme  booster metabolisme7

Brûlures d’estomac

 

Vous avez vu dans l’exemple du Docteur Batmanghelidj, que les brûlures d’estomac sont souvent un signal de déshydratation.

 

Si vous commencez par boire de l’eau avant toute médication, vous pouvez déjà atténuer vos douleurs.

 

Par contre, si vous prenez immédiatement vos médicaments pour réguler l’acidité, vous vous privez du message de déshydratation de votre corps et vous oubliez, par cela même, de boire.

 

Arthrite

 

Il en est de même pour les douleurs de l’arthrite. Si vous pensez à boire et prendre une petite dose de sel, vous pouvez soulager une partie de vos souffrances. Si, au contraire,  vous commencez par prendre des anti-douleurs, vous allez rester sourd aux messages de votre corps.

 

Idem pour les douleurs de l’arthrite ankylosante du bas de la colonne vertébrale. Les douleurs signalent (entre autres) une baisse de l’eau dans le corps à cet endroit.

 

Si vous connaissez mes articles sur le décodage biologique et la biologie totale, vous savez que, selon moi et d’autres, les problèmes physiologiques ont aussi une origine émotionnelle qu’il est possible de décoder selon la partie du corps affectée.

 

Par exemple, les problèmes osseux étant reliés à un conflit de dévalorisation, il n’est pas inutile, (en même temps que vous soignez le corps) de vous interroger sur la nature de ce conflit dans votre vie et à quel endroit il opère.

 

Est ce dans vos relations que vous vous sentez inadéquats ou pas à la hauteur ? Est-ce sur votre lieu de travail que vous vivez un stress de ne pas être compétent ou de ne pas être aussi doué que vos collègues ?

 

Angines

 

Selon le Docteur Batmanghelidj, de la même façon que les brûlures d’estomac, les brulures de l’angine sont le signal d’un manque d’eau dans la région poumon/cœur.

 

Migraines

Certaines migraines peuvent aussi être soulagées avec de l’eau. Donnez-vous juste quelques minutes après avoir pris au moins deux verres d’eau avant de prendre votre cachet habituel..

 

Colites et constipation

 

Les colites sont aussi un message de manque d’eau dans le gros intestin. Ne négligez pas cet aspect si vous êtes sujet à la constipation.

 

Le corps stocke l’eau pour ses besoins essentiels. Si vous êtes constipé, commencez par modifier votre consommation d’eau.

Crises d’asthme

 

L’asthme peut parfois être aussi une complication suite à la déshydratation. Boire plus d’eau peut éviter les crises surtout si vous prenez en même temps plus de sel pour libérer les poumons.

 

Hypertension

 

L’hypertension peut être une adaptation du corps à la sécheresse généralisée. Lorsqu’il n’y a pas assez d’eau dans les veines pour qu’elle soit transportée aux cellules, une tension supplémentaire est nécessaire pour injecter l’eau défaillante dans les cellules.

 

Boire plus d’eau et prendre du sel peut ramener la tension à la normale. Vous comprenez que traiter l’hypertension par des diurétiques peut s’avérer catastrophique.

 detoxifier organisme  booster metabolisme11

Diabètes

 

Certaines attaques de diabète (prises au début) peuvent aussi être le résultat d’une déshydratation non reconnue.

 

Afin de préserver l’eau dans le corps pour le fonctionnement du cerveau, il peut y avoir retenue de l’insuline afin d’éviter que cette dernière n’envoie toute l’eau dans les cellules. De l’eau et du sel peuvent inverser le processus pris à ses débuts.

Cholestérol

 

L’eau peut aussi réduire le taux de cholestérol. De la même façon, un taux élevé de cholestérol peut être l’indication d’un manque d’eau dans le corps.

 

Le cholestérol se présente un peu comme de l’argile qui sert à boucher certaines cellules afin de leur éviter de perdre leur eau ou de faire des échanges d’eau entre cellules.

 

Voici encore quelques pathologies répertoriées par le docteur Batmanghelidj liées en partie à la déshydratation :

 

  • hernie hiatale
  • syndrome de fatigue chronique
  • nausées matinales
  • certains problèmes de cœur
  • problèmes de surpoids

 

Évidemment, tout cela ne modifie en rien mon point de vue sur l’origine émotionnelle des maladies. Développer telle ou telle maladie n’est jamais le fruit du hasard.

 

Si la correspondance entre les organes et le type de conflit que cela révèle vous interpelle, je vous conseille de lire cet autre article. Le docteur ne s’est pas fait que des amis, vous vous en doutez.

 detoxifier organisme  booster metabolisme9

Et même si la guérison de certains symptômes n’est pas aussi simple que l’affirme le docteur Batmanghelidj, vous n’avez rien à perdre à tester ses dires.

 

Comme cette révélation à propos de l’eau me passionne, j’accueille sur Forme Sante Ideale un article invité par Danièle Galicia dont la spécialité est le corps, la détoxification de l’organisme et l’affinement de la silhouette.

 

Je lui laisse la parole.

 

Purifiez votre organisme pour booster votre métabolisme

 

Je suis très heureuse de pouvoir écrire un article sur le site d’Hannah, car tous ses articles apportent une ouverture, une solution vers le bien-être physique et mental qui sont au cœur de mes préoccupations.

 

Hannah vous donne des conseils pour purifier votre esprit, vos pensées et aujourd’hui je voudrais vous donner des conseils pour purifier votre corps et en particulier votre métabolisme.

 

Les maîtres yogis que j’ai rencontrés étaient unanimes, nous sommes ce que nous mangeons. Le métabolisme influence l’état d’esprit et inversement.

 

Pour booster le métabolisme, certaines personnes adoptent le jeune une fois par semaine. Cette pratique n’est pas toujours réalisable lorsque l’on a une vie active. Il existe d’autres solutions que nous allons voir ensemble.

 

Pourquoi devez-vous purifier votre organisme

 

Purifier son organisme, c’est aussi purifier son esprit car l’un ne va pas sans l’autre. Une alimentation purifiante servira à détoxiquer votre organisme en soulageant votre intestin encombré.

 

Il faut savoir que si le corps n’est pas boosté par une purification régulière, il accumule des déchets et des graisses qui se déposent sur les parois intestinales, essentiellement dans les recoins.

 

Donc, pour booster votre organisme vous devez choisir les aliments qui ne se transformeront pas en déchets.

 

Pour cela vous choisirez des aliments frais et aussi naturels que possible. Vous privilégierez les préparations culinaires que vous faites vous-même, sans produits chimiques ou édulcorants.

 detoxifier organisme  booster metabolisme4

Quelques règles pour booster le métabolisme

 

  • Mangez des plats que vous venez de préparer avec des produits frais
  • Mangez plutôt des plats chauds, légers et complets
  • Faites cuire les légumes « al dente »
  • Si vous mangez des salades, mettez des épices
  • Mangez des fruits frais et mûrs
  • N’hésitez pas à manger des lentilles, haricots et autres légumes secs
  • Mangez des graines et noix en petite quantité
  • Limitez les graisses animales
  • Evitez les édulcorants, il est préférable de prendre en quantité limitée, du miel ou du sirop d’agave, mais surtout pas de sucre blanc
  • Évitez, au moins durant un temps, les laitages qui favorisent les engorgements dus aux mucosités
  • Supprimez les aliments fermentés tel que le vinaigre, le fromage ou l’alcool
  • Utilisez avec parcimonie les surgelés et mets et boissons glacés

 

Plus vous utilisez des aliments frais pour préparer vos plats, mieux ce sera. Bien entendu, ces recommandations sont à suivre lorsque vous faites une purification de l’organisme pour booster votre métabolisme mais aussi lorsque l’on a quelques kilos en trop.

 

La recette la plus simple du monde

 

Faites ceci durant une semaine et en complément, buvez tout au long de la journée de l’eau de source chaude.

 

Le matin, lorsque vous vous levez, prenez un verre d’eau chaude avec le jus 1⁄2 citron et 1 c à c de miel si le goût vous parait trop acide. Le citron va réveiller votre métabolisme encore endormi. Attendez 1⁄2 heure pour prendre votre petit déjeuner.

 detoxifier organisme  booster metabolisme3

Pour aller plus loin

 

Dans l’eau chaude que vous buvez tout au long de la journée, vous pouvez ajouter du gingembre. Mettez 1 c à c de bâtonnets de gingembre frais dans votre eau chaude et laissez infuser 15minutes.

 

Si vous laissez le gingembre dans votre eau tout au long de la journée le goût deviendra plus prononcé, de plus en plus fort mais cela n’a pas d’incidence sur les bienfaits de cette boisson. Faites selon votre goût.

 

Avoir une bonne digestion, un bon métabolisme, permet une meilleure assimilation des aliments. Ainsi vous évitez le stockage et donc la prise de poids.

 

Avant de vous lancer dans un régime, commencez par booster votre métabolisme, toute autre action doit passer après car vous risquez de ne pas avoir les résultats que vous souhaitez.

 

Nous venons de voir que manger des produits frais et suivre quelques conseils simples aidaient à booster le métabolisme.

 

L’eau chaude permet aux substances nutritives de circuler dans les tissus sans rencontrer d’obstacle créé par ces substances superflues qui seront détruites par l’eau chaude.

 

L’eau chaude améliore le métabolisme, permet de rester en bonne santé et aide à perdre les kilos en trop. Voici une « recette » de détoxication à l’eau chaude.

 

La détoxication à l’eau chaude

 

Vous avez entendu parler en début d’article du pouvoir curatif de l’eau. De nombreux thermes existent pour soigner ou améliorer certaines pathologies avec l’eau, grâce à ses qualités.

 

Que ce soit pour les allergies, les rhumatismes ou les problèmes de poids, l’eau est d’un grand secours.

 

Boire de l’eau a toujours été un des principaux moyens de se maintenir en bonne santé.

 

La cure d’eau chaude que je vais vous faire découvrir, va vous permettre de nettoyer vos papilles gustatives. Ainsi vous sentirez mieux le goût des aliments que vous mangez.

 

La cure

 

Faites bouillir de l’eau durant 20 minutes, pour la purifier et la rendre moins dure. Si vous utilisez de l’eau de source, faites-la seulement réchauffer.

 

Tout au long de la journée vous boirez lentement, à petites gorgées :

 

1. Au lever, une tasse d’eau chaude contenant le jus d’1/2 citron et 1 c à c de miel.

2. Dans la journée mettez 1 c à c de gingembre en bâtonnets à infuser durant 15 minutes au moins et buvez quelques gorgées toutes les 1⁄2 heure. Buvez doucement mais buvez-la, la plus chaude possible.

3. Au coucher, buvez une tasse d’eau chaude contenant 1 pincée de curcuma en poudre. Le curcuma absorbe les toxines présentes dans l’intestin.

 detoxifier organisme  booster metabolisme2

Vous ferez cette cure pendant 2 semaines. Vous serez étonné de l’effet de cette cure sur votre vitalité et votre digestion.

 

En parallèle Lorsque vous faites cette cure, votre corps va être purifié des nombreux dépôts, toxines et acides par expulsion par l’intestin, la vessie et la peau. Vous risquez de transpirer plus et aller plus souvent aux toilettes.

 

Pour que cette cure soit efficace, vous ne ferez pas de repas trop copieux et vous choisirez des aliments frais pour préparer vos plats.

 

L’activité physique régulière est aussi indispensable que de boire de l’eau. Vous devez bouger le plus possible, sans abuser, si vous voulez rester en bonne santé.

 detoxifier organisme  booster metabolisme12

Moins on bouge moins on arrive à bouger.

 

Après la cure

 

Normalement après 15 jours de cure, vous allez vous rendre compte par vous-même de ses bienfaits, signes d’une bonne digestion.

 

  • Vous ne serez pas constipé
  • Vous aurez peu ou pas de flatulences
  • Votre système immunitaire sera amélioré
  • Votre poids sera stabilisé
  • Vous retrouverez votre vitalité physique et mentale.

 

Et si vous avez des problèmes de poids dont vous n’arrivez pas à venir à bout, je vous conseille de rejoindre mon programme « Au Plaisir de Mincir » qui vous aidera dans votre projet de minceur.

 

Il ne vous reste plus qu’à commencer votre cure d’eau. Non seulement c’est efficace mais très économique.

Répondez maintenant à cette question dans les commentaires : Avez-vous eu l’occasion de profiter des bienfaits de l’eau et dans quelles conditions ?

Sep 16

Faut-il combattre la peur et l’angoisse? La technique TIPI repond.

technique TIPI combattre la peur23Quelque nouvelles de voyage avant la technique TIPI

.

Je rentre de New York où j’ai eu le plaisir et l’intérêt de voir une exposition pas ordinaire.

.

Je mesure mes mots car la France a été très frileuse par rapport à cette expo sous prétexte d’un manque d’éthique.

.

Je vous parle dans cet article de « Body Worlds », exposition aussi appelée « La fascination de l’authentique » et de cet outil exceptionnel qu’est la technique TIPIvous verrez comment les deux peuvent être liés.

.

Je vous préviens à l’avance que certaines images peuvent être génératrices d’émotions donc veillez à vous respecter si cela est difficile pour vous.

.

Il n’y a aucun voyeurisme de ma part, j’ai ressenti plutôt quelque chose du « ouf, enfin un peu de vérité nue sur ce qu’est le corps, notre merveilleux véhicule terrestre. »

.

J’ai cherché en moi les signes de l’appréhension, la peur ou l’indignation et je n’ai rien trouvé de tout cela.

.

Je comprends par contre que la vue du corps humain puisse générer des peurs, des répulsions ou des états d’âmes par rapport à l’éthique, je vous en reparlerai plus loin.

.

J’en profiterai alors pour vous parler de l’origine de la peur, celle qui peut faire interdire l’exposition par exemple.

.

Vous verrez qu’il est possible d’aller plus loin avec la technique TIPI qui m’est chère et que j’utilise chaque jour sur moi et mes clients pour libérer la peur, toutes les peurs, en fait.

.

Comme ce mois-ci c’est Loïc, du blog net-coacher.fr qui nous propose « atteindre ses objectifs par l’auto coaching», pour la Croisée des Blogs,  j’en profiterai pour vous donner 3 règles afin de vous auto-coacher face à vos peurs (ceux qui en ont encore bien sur).

.vaincre angoisse technique TIPI 1

.

L’exposition internationale Body Worlds

.

Tout d’abord, je dois vous préciser ce qu’est la plastination, inventée par Gunther von Haggens en 1977, puis légalisée.

.

Cette technique, aussi appelée imprégnation polymérique vise à préserver les tissus biologiques des êtres vivants en remplaçant les différents liquides organiques par du silicone.

.

La nouveauté de cette expo réside dans le fait, bien sur, que les corps présentés sont de véritables corps humains plastinés.

.

La plastination en question :

.

Tout d’abord, embaumer, c’est arrêter la décomposition du corps en injectant une sorte de formol dans les artères, ce dernier tuant les bactéries responsables de la décomposition.

.

On retire ensuite la peau et les tissus graisseux. L’eau du corps est évacuée dans un bain d’acétone froid puis les graisses sont dissoutes dans un bain d’acétone chaud.

.vaincre angoisse technique TIPI 9

.

Il est ensuite question d’éliminer l’acétone et de le remplacer par un polymère réactif, sorte de silicone caoutchouteux liquide qui pénètre chaque cellule du corps.

.

On positionne alors le corps dans la posture désirée. Chaque partie de l’anatomie est mise en place et fixée artificiellement de façon à tenir.

.

Puis on durcit la structure, que ce soit par du gaz, de la chaleur ou de la lumière dépendamment du polymère utilisé.

.

Cette conservation définitive permet de garder intacte la couleur des tissus et la forme des organes sans aucune odeur.

.

Les corps ainsi plastinés ne se dégradent plus et sont tous restés intacts depuis les années 70. Pour chaque corps, il faut compter 1500 heures de travail, ce qui correspond à peu près à un an de préparation!

..

Le cerveau est le plus difficile à plastiner car il diminue considérablement lorsqu’on le déshydrate.

.

Si on touchait les corps (ce qui n’est pas vraiment permis), on aurait sous les doigts la texture de la résine. Bien entendu, il n’y a pas que les corps humains qui sont plastinés, ceux des animaux le sont aussi.

.

Tous les systèmes du corps humain y sont représentés, le squelette, l’appareil musculaire et respiratoire, le système nerveux, digestif, urinaire, reproductif, endocrinien et l’appareil circulatoire.

.

Il est donc possible d’y voir des organes séparés du corps pour montrer certains cancers, les cirrhoses du foie, l’arthrite, l’ostéoporose, les fractures osseuses etc…

.

L’intérêt principal de Body Worlds est de montrer chaque système dans son interrelation avec les autres parties du corps humain. Ci dessous, le système nerveux!.

.vaincre angoisse technique TIPI 10

.

L’expo ne se contente pas d’exposer les secrets du corps humain, elle détaille aussi l’effet des maladies sur le corps ainsi que les conséquences des choix désastreux de certaines habitudes alimentaires ou addictions.

.

L’exposition des muscles en corrélation avec les articulations, les cartilages, les os, les nerfs et le système sanguin est enfin accessible et permet à chacun de savoir comment il fonctionne vraiment.

.

Vous-êtes vous déjà regardé depuis l’intérieur ? Connaissez-vous la forme de vos intestins ?

.

Vous utilisez tous les jours, de façon inconsciente, ces fonctions de votre corps sans jamais avoir vu de représentation réelle, à part dans les livres ou sur les écorchés des travaux pratiques de sciences.

.

Aujourd’hui, c’est un peu comme si vous pénétriez sur les bancs des écoles de médecine et les secrets de l’anatomie, autrefois réservés aux futurs médecins vous sont à vous aussi révélés.

.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ces corps exposés génèrent plus de stupéfaction et d’émerveillement que de peurs.

.

Apprendre le corps humain devient réellement excitant. Des millions d’humains de par le monde se sont déplacés pour voir cette exposition de Body Worlds.

.

Son efficacité, sa popularité et sa durabilité ont finalement eu raison des réticences qui ont cédé devant l’incroyable valeur éducative de pouvoir étudier de véritables corps humains.

.

Les éducateurs et enseignants ne s’y sont pas trompés, c’est l’occasion unique de montrer à leurs élèves les rouages du corps humain.

.

La question qui se pose est alors : Est ce que les enfants manifestent des difficultés à regarder l’exposition ?

.

Il sont nécessairement accompagnés d’adultes afin de bénéficier d’explications et les enfants n’ont, en général, pas de soucis avec la vérité nue.

.

Ces mannequins en silicone ne sont pas effrayants, on oublie vite la notion de cadavre. Ce sont donc des « écorchés » sans peau et tout en muscles en activité.

.

Certains sont découpés en tranches pour une meilleure vision des tissus et de l’enchevêtrement des nerfs et des tendons.

.

Alors où est le problème ?

.

Pour certaines femmes, la vision des différents stades de la gestation, sachant que les corps exposés sont morts avant d’arriver à terme peut être difficile.

.

Si vous connaissez mes articles sur la technique TIPI, vous avez appris que certaines peurs et la plupart des angoisses remontent à la vie intra-utérine. Pas étonnant que certain(e)s éprouvent un malaise.

.

Ces angoisses prennent des formes au présent qui n’ont plus rien à voir avec la source d’origine. Ainsi, avoir peur du contact d’un insecte peut réellement vous ramener à la proximité, dans la vie utérine, d’un jumeau qui ne serait pas arrivé à terme.

.vaincre angoisse technique TIPI 4

.

C’est là toute la force de la technique TIPI, elle permet de retourner sans peur à l’origine du trauma afin de libérer définitivement la personne de ses angoisses inconscientes.

.

Combien de vies gâchées dans les familles par des deuils non faits, des fœtus qui n’ont pas été vus, la peur de la mort qui n’a pas été affrontée ?

.

La deuxième polémique tourne autour des spécimens en question, d’où viennent-ils ? A t-on leur consentement pour les plastiner ? Rassurez-vous, ils l’ont, vous pouvez même décider de donner votre corps à la plastination.

.

Tous les spécimens exposés sont morts de mort naturelle, mais le doute a subsisté un temps puisqu’en Chine, les corps non réclamés deviennent la propriété de l’état.

.

Comment pouvait-on être sur dans les années 80 que ce n’étaient pas des condamnés à mort chinois ?

.

Aujourd’hui, toutes les informations à propos de l’identité des corps reste confidentielle. C’est justement la diversité qui s’avère plus créative que les mannequins identiques de la faculté de médecine.

.

L’utilisation du corps humain en vue d’exposition publique et payante est elle sujette à controverse ? La question pourrait aussi être : qui paye la plastination ?

.

La France, par exemple, rechigne au fait d’utiliser des corps anonymes qui représentent la mort alors que ces corps ont appartenu à des personnes ayant vécu. C’est un peu une atteinte à leur identité et leur dignité.

.

Mais qu’est ce que la mort sinon une « désidentification » du véhicule terrestre ?

.

Lorsque vous faites une incursion dans le monde intime du corps humain, c’est surtout sa beauté et son incroyable perfection qui vous touchent. Où serait l’indignité ?.

.vaincre angoisse technique TIPI 7

.

.

Regardez cette image qui montre le système sanguin, n’est ce pas une œuvre d’art ?

.

Ce qui n’est pas dit, c’est sans doute que la France souffre encore de l’atroce vision des charniers exposés au regard sans dignité durant la guerre.

.

C’est bien la peur des atrocités passées qui dicte ce genre de réaction ainsi que sa projection sur une réalité du présent.

.

Je ne suis pas étonnée de cette réaction. Lorsque j’ai fait mes études de psychologie (une partie seulement) à la fac, je me suis aperçue que ce qui angoissait encore les psychologues (vieillissants) c’était de ne pas avoir compris comment les atrocités de la guerre étaient possibles.

.

Surtout comment se fait-il que l’humanité soit capable de perpétrer des massacres en suivant un leader sans se remettre en question?

.

Sans remettre en question le fait que l’humanité ait vécu des atrocités, c’était à mon tour d’être stupéfaite : comment des psychologues pouvaient-ils ignorer que ce qui se passe dans le monde extérieur est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de chacun ?

.

Il faut vraiment mal connaître sa propre violence pour s’indigner de celle d’autrui ! Il faut aussi ne pas être conscient de la façon dont chacun se juge et se maltraite intérieurement dès qu’il fait un constat de soi-disant échec.

.

Vous dénoncez (enfin les autres, pas vous bien sur) ceux qui jugent et vous le faites toute la journée à propos de vous-mêmes.

.

Un conflit racial n’est que l’expression collective du rejet que vous faites (moi y compris) de certaines parties de vous-mêmes, celles que vous ne voulez pas aimer parce qu’elles sont trop souffrantes, pas assez » « éthiques ».

.

La paix et l’amour commencent par soi-même, c’est le seul moyen d’espérer l’obtenir dans le monde.

.

Je ne résiste pas à vous montrer la version thaïlandaise de la plastination. En dehors de la fonction éducative, il est clair que c’est la tentative aboutie des Égyptiens de conserver les morts !

.technique TIPI

.

Je ne connais pas leur secret mais en Thaïlande, les moines sont conservés avec leur peau. Je suppose qu’ils sont en cire et donc fabriqués de toute pièce mais avouez que c’est bluffant :

.

nous sommes restés une demi heure à nous demander si le moine en méditation était réel ou pas. La curiosité a fini par l’emporter, je l’ai touché, c’était bien une résine !

.

Alors quel lien faire avec la technique TIPI ?

.

La mort fait peur car vous n’arrêtez pas de la projeter dans un futur hypothétique alors qu’il est bien clair que d’ici une centaine d’années, il n’y aura plus aucun humain que vous avez connus sur terre.

.

Cette peur de la mort se décline en multiples peurs qui sont, en apparence, des réactions émotionnelles provoquées par une situation stressante.

.

Pourquoi je dis en apparence ?

.

Si vous avez peur alors que vous êtes suspendu au-dessus du vide, cette émotion est surtout là pour assurer la survie et mobiliser votre attention afin de trouver rapidement une solution à votre sécurité du moment.

.

En dehors de ce type de situations, si vous avez peur du vide alors que vous êtes assis en sécurité sur le bord de la falaise, la peur est mentale mais réellement dans votre corps. Paradoxe non?

.

Si vous avez peur au moment de traverser une rue, cette peur vous oblige à prendre les précautions nécessaires pour traverser sans danger.

.

Mais est-ce bien une émotion dictée par votre biologie afin de vous préserver ? A votre avis, est-ce qu’un enfant de quelques mois a peur de traverser la route ? Des araignées ? D’arrondir les fins de mois?

.

La peur s’apprend ! Vous avez un jour appris la notion de danger et appris la peur par la même occasion.

.

Vous ne pouvez pas avoir peur de quelque chose qui ne vous est pas déjà arrivé ou dont vous n’avez pas appris à vous méfier.

.

Pourquoi les bébés sont-ils vulnérables ? Parce qu’ils n’ont pas encore appris à se méfier des dangers. En haut de la chaîne alimentaire, la biologie d’un humain a t-elle besoin d’acquérir le réflexe conditionné de se mettre à l’abri des prédateurs ?

.technique TIPI27

.

Les peurs se référent toujours à un passé où vous avez expérimenté de la souffrance. La peur est juste une alarme destinée à vous éviter d’y retourner.

.

Un bébé peut souffrir de la faim physiquement dans son corps mais il n’aura pas peur de mourir de faim.

.

Par contre cette expérience traumatique peut être la source d’un stress adulte où vous allez occuper la moitié de vos pensées à vous angoisser par rapport à votre compte en banque, une lettre des impôts ou une rentrée d’argent qui ne se fait pas.

.

En quoi vous angoisser et avoir peur va t-il résoudre la situation ? Votre mental vous vend que, pendant que vous y pensez, vous avez déjà à moitié solutionné le problème.

.

Mais avez-vous vraiment besoin d’avoir peur pour prendre des décisions par rapport à votre situation financière ? Comment avez-vous fait la connexion entre les deux ? Remarquez comme cela vous paraît normal d’avoir peur !

.

de trois choses l’une:

.

ou alors vous avez déjà vécu une situation ressemblante et vous anticipez.

ou alors vous avez imprimez en vous la réaction émotionnelle d’un parent.

ou vous avez appris de votre tradition familiale à vous méfier de certaines situations.

.

Vous ne pouvez pas imaginer dans le futur un événement stressant qui n’ait pas de racines dans un événement ou une transmission dans votre passé.

.

Que peut-on faire alors avec ces peurs souvent transmises?

.

Déjà en prendre conscience. Vous n’imaginez pas à quel point certaines personnes vivent tellement dans le stress qu’elles ont l’impression de ne jamais avoir peur.

.

En fait la peur ne les quitte presque jamais, c’est ce qui fait qu’elles ont du mal à identifier une peur passagère…cela ne fait aucune différence avec leur état ordinaire.

.

Suite à une séance TIPI, il arrive que certaines personnes se sentent lourdes ou ankylosées. Elles étiquettent cette sensation comme difficile ou anxiogène alors que c’est le corps qui se détend..il devient plus lourd.

.

L’état de relaxation leur est tellement inconnu qu’elles n’imaginent pas que cette impression de s’enfoncer dans le canapé est une manifestation d’un état physique sans peur !

.

La technique TIPI aide à ressentir la peur dans le corps au niveau des sensations plutôt qu’au niveau émotionnel. C’est la clé de la libération.

.

Lorsque vous avez étiqueté la peur ou l’angoisse, votre travail consiste à sentir exactement comment cela se manifeste dans votre corps.

.

Une angoisse ne veut rien dire par contre une boule à la gorge, à l’estomac, des sueurs froides, les mains moites, les jambes en coton, la tête vide, un vide au plexus, les battements de cœur précipités, le souffle coupé, la respiration haletante, cela est bien réel dans votre corps.

.

Dans ce cercle vicieux de la peur, si vous connaissez l’origine de votre peur, vous allez la justifier, « c’est normal, j’ai rêvé d’un serpent ».

.

Si, au contraire, vous ne connaissez pas la source de vos angoisses, vous avez double peine, car, en plus, vous avez peur qu’elle vous surprenne à chaque instant sans raison.

.

La pire chose que vous puissiez faire c’est raisonner votre peur avec votre intellect. Votre peur est viscérale, souvent même reliée directement à votre cerveau archaïque reptilien.

.

Vouloir la raisonner avec votre cortex cérébral, qui est une autre partie de votre cerveau, n’a aucun effet apaisant.

.

En apparence, vous avez réussi à gérer, dans la réalité des faits, vous avez pris la décision de ne plus jamais vous remettre dans ce genre de situation et d’ainsi limiter vos expériences de vie.

.

Vous serez plus à même de vous aider si vous cessez de réfléchir à une solution et si vous arrêtez de vous auto-coacher pour avoir moins peur. Je m’explique.

.

Souvenez-vous lorsque vous étiez enfant et que vous faisiez un cauchemar, la réponse « il n’y a pas de monstre sous le lit » n’avait que peu d’effet calmant.

.

Par contre la présence physique et réconfortante d’un parent pouvait faire la différence.

.

Quelques règles pour s’auto-coacher en cas de peur panique.

.

Règle N° 1

.

Privilégier la véritable sensation de la peur plutôt que l’idée… « je suis en train de faire une crise de panique ». Rien que les mots pensés entretiennent la peur . Ne pas dire j’ai peur mais plutôt, voilà ce que je sens.

.

Règle N°2

.

Ne pas vous auto-coacher mentalement afin de vous dissuader d’avoir peur. Puisque vous savez que votre peur a peu de lien de cause à effet avec la situation, laissez la peur se vivre sous forme de sensations.

.

Au lieu de vous dire « ça va passer ne t’inquiète pas », sentez où ça se situe dans votre corps. Si cette peur est légère, vous pouvez suivre les conseils des blogs, c’est à dire, passez à l’action quand même.

.

C’est sans doute aussi la bonne intention des parents qui obligent leurs enfants à sauter dans le grand bain de la piscine. Ils pensent sincèrement que toutes les peurs sont à surmonter!

.

Ou alors, c’est une véritable panique et ça ne se raisonne pas. C’est le moment d’accepter les symptômes physiques de la peur et de les sentir.

.

Règle N°3

.

Ne pas gérer sa peur en contrôlant sa respiration. Lorsque vous faites cela, vous faites à votre corps ce que votre parent vous faisait en disant qu’il n’y a pas de méchant monsieur dans le placard. Ce n’est pas très aidant.

.technique TIPI 45

.

Vous voulez reprendre le contrôle de votre corps comme si les manifestations de ce dernier étaient une erreur, vous voulez lui ré-apprendre à respirer alors que c’est lui qui vous prend en charge toute la journée.

.

Je ne remets pas en doute les bienfaits de la respiration consciente, soyons clair, je dis simplement qu’en cas de panique, il est bon de laisser parler le corps qui ne s’exprime que par des sensations plutôt que d’essayer de le contrôler.

.


Tant que vous chercherez à contrôler le corps en cas de peur, l’angoisse reviendra. Je me répète, le corps ne sait pas ce qu’est une angoisse, il ne connait que les sensations que cela procure.

.

En d’autres termes, le corps n’a pas peur, il s’agite, il manifeste des ressentis et ce sont ces ressentis que vous appelez peur ou angoisse.

.

La technique TIPI part du principe que le corps connait aussi la façon dont il peut se dégager de ces sensations que vous étiquetez désagréables.

.

En fait, TIPI rend la parole au corps au lieu de le diriger, le contrôler et le remettre sur le droit chemin. Il le laisse s’exprimer et la résolution est durable.

.

La technique TIPI s’apprend mais peut rapidement se vivre en autonomie, c’est ce qu’on appelle l’auto-TIPI. Dès que vous avez éprouvé le soulagement d’avoir dénoué une peur récurrente, vous vous sentez sécurisé pour le faire vous même.

.

Se faire guider une première fois n’est pas un luxe, vous avez tellement l’habitude de vous débrouiller seul, un peu d’aide rassure. Une partie de vos peurs vient de là.

.

Il existe donc une solution pour la peur et l’angoisse et ce n’est justement pas à force de lutter, vaincre, se battre et combattre.

Et vous, que vous inspirent la plastination et la peur? Laissez un commentaire ou posez des questions!

Juil 11

7 secondes et 7 remèdes contre la fatigue oculaire plus 1 surprise

fatigue oculaire25jpgÊtes-vous sujet à la fatigue oculaire?

 

Pas besoin d’avoir passé 50 ans pour être sujet à la fatigue oculaire. Si vous portez des lunettes ou si vous passez beaucoup de temps rivé sur votre écran, c’est certainement aussi votre cas.

 

Comme c’est un peu mon cas en ce moment, j’ai testé quelques remèdes pour la fatigue oculaire et je vous réserve une petite surprise à la fin.

 

Ce mois-ci c’est Dorian du blog « Plateforme Bien-être » qui donne le coup d’envoi de la Croisée des Blogs avec le thème  « vos astuces pour se sentir bien ici et maintenant« .

 

Ici et maintenant, pour moi, cet été, c’est devant mon ordinateur. Non seulement je travaille mais je suis en train de terminer mon second livre dont je vous parlerai bientôt.

 

Les vacances, ce sera dans les Annapurnas au mois d’octobre ;-), d’ici là, j’ai intérêt à prendre soin de mes yeux et de la fatigue oculaire. Si, vous aussi, vous avez un été laborieux, je vous encourage à faire de même.

 

Comment la fatigue oculaire se manifeste t-elle? C’est assez désagréable pour ne pas la manquer !

 

  • Yeux secs
  • Yeux qui larmoient
  • Yeux qui picotent
  • Mal de tête
  • Pesanteur des yeux
  • Rougeurs oculaires
  • Sensation de tension oculaire
  • Lourdeur des paupières
  • Vision floue ou dédoublée
  • Douleurs oculaires
  • Baisse de la concentration

 

Qu’est ce que la fatigue oculaire?

 

Alors que la fatigue visuelle se manifeste principalement par une vision trouble en fin de journée, la fatigue oculaire est due à la sécheresse de l’œil.

 dry eye

 

En principe, vous clignez jusqu’à 20 fois par minutes afin de reformer le film lacrymal. Lorsque vous êtes trop concentré sur un écran, vous oubliez ce geste réflexe et tout votre système lacrymal est affecté.

 

Vos yeux ne sont plus humidifiés, entrainant une irritation ou un larmoiement excessif destiné à compenser la sècheresse. Le balayage du film lacrymal ne se fait plus et les symptômes désagréables commencent.

 

Même si vous agrandissez la police de caractères sur votre ordinateur, cela ne va pas régler votre problème de fatigue oculaire ou asthénopie.

 

Que faire alors contre la fatigue oculaire ?

 

1°) Faites une pause régulière pour contrer la fatigue oculaire.

 

Vous avez l’habitude d’aller faire quelques pas pour vous dégourdir les jambes lorsque vous êtes resté trop longtemps assis.

 

Pourtant, lorsque vous commencez à sentir la fatigue oculaire, vous oubliez de vous occuper de vos petits muscles ciliaires.

 

Ces petits muscles, chargés de modifier la forme du cristallin lorsque vous accommodez votre vision ont aussi besoin de se détendre.

 

Faire une pause pour aider vos muscles à récupérer. Lorsqu’ils sont trop sollicités, ils se fatiguent, surtout si on considère que les mouvements oculaires par heure se comptent par milliers lorsque vous lisez sur un écran.

Marquer régulièrement un petit temps d’arrêt, c’est prendre soin de votre vue. Profitez-en pour regardez au loin et faites une accommodation visuelle sur des objets à différentes distances.

 

Lorsque vous choisissez consciemment de fixer un point au loin, vos muscles oculaires sont en position de repos car il n’y a pas d’accommodation nécessaire.

 
Profitez-en pour respirer profondément et lentement pendant que vos muscles oculaires se relâchent.

 

2°) Clignez des yeux pour empêcher la fatigue oculaire

 

Vous savez que votre vision s’accommode afin de voir toujours net grâce à la courbure de votre cristallin. Lorsque vous travaillez sur un ordinateur, vos yeux ne quittent pas l’écran à une distance fixe.

 

Les muscles ciliaires restent alors en tension à une distance focale qui les oblige à accommoder constamment.

 

Vous avez vu que, lorsque vous êtes concentré, vous oubliez de cligner naturellement des yeux. A vous de penser à le faire artificiellement !

 

Clignez des yeux régulièrement afin d’empêcher vos yeux de s’assécher. Faites-le plusieurs fois de suite lorsque vous y pensez afin de récupérer une vision fluide.

 fatigue oculaire 12

 

Vos yeux sont un véritable trésor, faites attention à eux toute la journée au lieu de vous fier à des lunettes de « repos ».

 

Si vous commencez à être sujet à la presbytie, c’est votre vision de près qui est affectée. La difficulté d’accommodation de votre cristallin rajoute un stress supplémentaire et augmente la fatigue oculaire.

 

Vous n’êtes pas obligé de succomber à la facilité de porter des lunettes. Lorsque vous en portez, en apparence, vous sentez moins les symptômes de la fatigue oculaire, mais vos petits muscles ne fonctionnent plus.

 

Ainsi, en cherchant à soigner un mal, vous pouvez réduire la qualité de votre vision. Je vous ai déjà parlé d’autres techniques que les lunettes pour améliorer la vue !

 

3°) Donnez un petit coup de main à votre fatigue oculaire

 

Je parle au sens propre ! Vous pouvez commencer par le Palming. Je vous en parle plus précisément sur cet autre article où vous trouverez un audio pour vous guider dans cet exercice.

 
La chaleur et l’obscurité créées par les paumes de vos mains vont reposer vos yeux et votre nerf optique va enfin pouvoir faire une pause dans le noir.

 

Vous pouvez faire aussi de l’Acupressing, du bout des doigts, en exerçant une pression sur le pourtour des sourcils ainsi que sous les yeux.

 

Le soulagement est instantané. Si votre fatigue oculaire s’accompagne de tensions dans le haut du corps, n’hésitez pas à poser vos deux coudes sur votre table ou bureau.

 

Vous êtes ainsi dégagé des tensions et vous allez pouvoir vous offrir un petit massage des tempes. Positionnez vos pouces au niveau des maxillaires et vos deux index et majeurs vers les tempes.

 fatigue oculaire 13

Massez vos tempes en faisant des petits mouvements circulaires pour soulager les tensions

 

4°) Soignez votre environnement pour enrayer la fatigue oculaire

 

Éloignez votre écran à distance de bras. Vous devriez à peine toucher l’écran de vos mains lorsque vous tendez les bras.

 

N’oubliez pas d’essuyer la poussière de votre écran pour éviter de vous rendre la lecture plus difficile. Re-positionnez votre écran en fonction de la lumière du jour afin de ne plus voir de reflets.

 

Vérifiez la luminosité de l’écran et le soir, préférez un fond de couleur jaune pâle au lieu du blanc trop lumineux.

 fatigue oculaire 21

 

Modifiez votre éclairage et préférez un éclairage indirect comme une petite lampe sur le côté plutôt qu’une grosse source de lumière de face.

 

5°) Offrez-vous une petite méditation sur le web en cas de fatigue oculaire

 

Si vous avez quelques minutes devant vous, offrez-vous une petite détente musicale sur internet. Concentrez-vous sur votre respiration et laissez la musique faire son travail.

 

Non seulement vous allez défatiguer vos yeux mais vous allez récupérer un surplus d’énergie. C’est une occasion rêvée pour fermer les yeux et reposer les muscles responsables de l’accommodation.

 

Si vous n’avez pas avec vous votre méditation favorite, je vous propose une musique assez puissante pour vous défatiguer.

 

 

 

 

6°) Fatigue oculaire et homéopathie

 

Si rien de tout cela n’a fonctionné, faites appel aux remèdes légers et à l’homéopathie. Vous pouvez compenser avec du sérum physiologique au moindre symptôme de sécheresse oculaire.

 

Si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser l’homéopathie pour vos petits bobos, faites-vous conseiller par un professionnel.

 

  • Si par contre, vous avez déjà vérifié son efficacité sur vous, vous pouvez tester Natrum Muriaticum, en dosage 5 ou 7CH afin d’améliorer la sécrétion de larmes.
  • Si vous souffrez de fatigue oculaire et que vos yeux deviennent rouges, pensez à Arnica Montana 5ch
  • Enfin, Jamborandi 5H pour les troubles de l’accommodation et les spasmes des paupières.

 

Et pourquoi ne pas humidifier votre atmosphère d’été grâce à un humidificateur? Bon, cette année, vu ce début d’été pluvieux, ça ne sera peut-être pas nécessaire !

 

7°) La réflexologie et la fatigue oculaire

 

Jusqu’ici, je vous ai beaucoup parlé de la réflexologie faciale vietnamienne Dien’Chan’. Vous trouverez une explication pour stimuler les points du visage responsables en cliquant sur le lien.

 

Dans un autre article, je vous parle aussi de réflexologie plantaire et des points que vous pouvez masser entre vos doigts de pieds pour améliorer vos problèmes de vision.

 

Aujourd’hui, je vous montre deux nouveaux points de réflexologie palmaire pour prendre soin de votre fatigue oculaire.

 

Tout d’abord, comment fonctionne la réflexologie ?

 

L’idée de départ de la réflexologie est que chaque partie de votre corps, incluant les organes, correspond à un point particulier appelé zone réflexe sur les mains, pieds, oreilles, visage, crâne, oreilles et nez.

 

Il vous suffit alors de stimuler cette zone pour soulager votre douleur en libérant l’énergie perverse accumulée.

 

Ces techniques d’auto-guérison peuvent soulager durablement vos symptômes même si elles ne se substituent pas à l’avis de professionnels de la santé.

 

Sur les paumes de votre main sont représentées toutes les parties du corps qui lui servent ainsi de miroir. La paume de votre main représente une cartographie de votre corps comme indiqué sur le dessin ci-dessous.

 fatiguedesyeux

 

La réflexologie palmaire est idéale pour l’auto-massage au quotidien, facile à exécuter en parfaite autonomie.

 

Les mains ont des terminaisons nerveuses assez sensibles qui sont liées à tout votre organisme. L’intérêt de la réflexologie palmaire, c’est que vous pouvez facilement stimuler les points de votre main sans passer pour un fou si vous êtes au travail.

 

La stimulation se fait par pression et petits massages circulaires assez fortement appuyés. Stimulez les points réflexes en dessous de l’index et du majeur comme le montre la photo qui suit. Pressez régulièrement ou appuyez en petits cercles.

.

fatigue oculaire 5 

 

Vous pouvez aussi pressurer votre main à cet endroit . N’oubliez pas de stimuler ce point sur l’autre main aussi.

 

Sachant que beaucoup de points réflexe se trouvent à la base des doigts, n’hésitez pas à croiser vos doigts et à écraser légèrement une paume contre l’autre.

 

Vous agirez ainsi sur de nombreuses zones réflexes incluant les yeux et les oreilles comme vous le montre l’image.

 fatigue oculaire 6

 

La petite surprise, c’est que, lorsque vous travaillez sur votre fatigue oculaire en stimulant les points de la paume de la main, vous œuvrez aussi à améliorer votre vue quelle que soit votre pathologie.

 

Cela vaut vraiment la peine d’y consacrer quelques minutes par jour pour éviter de porter des lunettes allant même jusqu’à retrouver des dixièmes perdus.

 

Alors, prêt(e) à prendre soin de vos yeux pour quelques secondes par jour? Laissez un commentaire et n’hésitez pas à parler de vos astuces!

 

 

Mai 16

Ce que vous cachent vos croyances limitantes

croyance limitante Nasrudine Hodja 14Les croyances limitantes et Nasrudin Hodja

 

Avant de commencer à vous parler des croyances limitantes, j’aimerais vous raconter une petite histoire initiatique de Nasrudin Hodja.

 

C’est un personnage mythique des contes soufis bourré de sagesse et de naïveté à consommer au second degré.

 

Voici l’une d’elles:

 

« Est-ce que je peux t’emprunter ton âne ? » Demanda un voisin à Nadrudin alors que ce dernier rentrait chez lui.

« J’aimerais t’aider » répondit-il « mais je l’ai déjà prêté à quelqu’un d’autre ».

A ce moment précis on entend un sonore hi-han du côté du jardin.

« Hey », dit le voisin, «  je viens juste d’entendre ton âne braire dans ton jardin ».

Nasrudin rétorqua, « tu ne vas quand même pas me faire l’affront de croire mon âne plutôt que moi ! »

 

 

Tout au long de cet article, je vous présenterai quelques perles de Nasrudin Hodja ainsi que la technique traditionnelle pour vous débarrasser de vos croyances limitantes.

 croyance limitante nasrudin Hodja1

 

 

Si vous commencez à me connaître, vous allez vous apercevoir que partir à la chasse des croyances limitantes n’a pas grand intérêt.

 

Ce qui m’interpelle plutôt c’est ce qu’elles cachent et dans quel but. Si les croyances limitantes n’avaient pas d’utilité, pourquoi seraient-elles là ?

 

Cet article est présenté à la Croisée des Blogs organisée par Patricia du Blog « attention bonheur possible »

 

J’ai déjà beaucoup parlé des croyances limitantes dans un article précédent et de la façon dont elles modifient Votre perception de la réalité.

 

A l’époque j’avais perdu beaucoup de trafic sur mon blog suite à une modification de l’algorithme de Google et j’en avais profité pour « investiguer » certaines de mes croyances limitantes à l’origine de cette chute.

 

La grande particularité des croyances limitantes, c’est qu’on y croit !

 

 

Il est dit qu’une croyance est limitante parce qu’elle empêche un individu d’agir librement et d’atteindre son potentiel ainsi que ses objectifs.

 croyance limitante nasrudin Hodja15

 

Pourtant elle ne naît pas par hasard dans le psychisme d’un individu. Elle est souvent faite d’amalgames et d’interprétations à partir de situations souffrantes.

 

Par exemple, « lorsque je fais confiance, je suis trahi ». J’ai fait confiance et j’ai été trahi donc aujourd’hui je me méfie des humains et je ne m’engage pas au cas où je serai trahi à nouveau.

 

La croyance limite l’individu à ne pas s’engager par peur de souffrir. Du coup, ne s’engageant pas il s’ennuie dans ses relations ou souffre de solitude.

 

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’une croyance positive peut avoir le même effet ! Laissons Nasrudin vous conter cela:

 

 

Nasruddin, perdu dans ses réflexions, descendait la rue du village lorsque des garnements se mirent à lui jeter des pierres.

 

L’attaque l’avait pris au dépourvu et il n’était pas homme à pouvoir leur en imposer. Il décida de ruser :

 

  • Arrêtez et je vous dirai un secret !

  • D’accord, dis-nous ton secret, mais pas de philosophie !

  • L’Emir offre un festin à tous ceux qui se présenteront au palais ce matin.

 

Les gamins s’éloignèrent en courant en direction de la demeure de l’Emir, tandis que Nasruddin s’animait peu à peu à l’idée des mets raffinés et des plaisirs de la fête.

 

Levant les yeux, il vit les enfants disparaître dans le lointain. Brusquement, il releva ses robes et se mit à courir sur leurs traces.

 

  • Je ferais mieux d’aller y voir, dit-il haletant. Après tout, c’est peut-être vrai…

 

 

Une croyance positive amène dans le rêve et fait décrocher de la réalité. Normal, la vie Est, pas besoin d’y croire ou de pas y croire !

 

Regardons de plus près les croyances limitantes positives et négatives.

 

Si vous croyez que êtes malheureux à cause de votre histoire ou tout autre cause, vous allez trouver normal de l’être.

 

Vous allez aussi interpréter tout ce qui vous arrive avec cette vision-là. Votre ciel est teinté de malheur et vous vous attendez à le vivre.

 nasrudin Hodja croyance limitante

 

 

Les gens qui font une thérapie ne sont pas conscient d’avoir ce type de croyances.

 

Pourtant, ils savent qu’ils souffrent depuis qu’ils sont nés mais n’imaginent pas que cela ait pu conditionner leur vision.

 

Leurs pensées sont teintées de cette croyance et leurs actes en découlent aussi.

 

Par exemple, il leur arrive régulièrement d’être zappés ou oubliés. Lorsqu’ils arrivent au guichet pour s’enregistrer, quelqu’un leur passe devant ou la réceptionniste ne les voit pas.

 

Leur mental trie et répertorie le fait et renforce la croyance « je suis quelqu’un qu’on zappe, qu’on oublie et qu’on ne voit pas. »

 

Il leur arrive pourtant d’être vus et bien accueillis mais leur mental ne retient pas puisque l’expérience dite « positive » ne fait pas partie de leur monde et ne comporte pas de danger qui nécessiterait d’être enregistré.

 

Ainsi se crée une autoroute neuronale. Si c’est votre cas, vous aurez tendance à adapter votre comportement à cette croyance.

 

Vous allez vous méfier des réceptionnistes (et des humains en général) afin de ne plus être pris par surprise par les effets secondaires de cette croyance.

 

Avoir cette croyance n’a rien de négatif a priori, cela permet de prévoir et d’anticiper tout ce qui pourrait faire souffrir.

 

La souffrance semble souvent écartée, vous êtes sur vos gardes, vous avez tendance à ne pas vous sentir vivant(e) et spontané(e) mais plutôt méfiant()e et « contrôlant(e) ».

 

Vous êtes dans la survie.

 

Si vos enfants ramènent une mauvaise note, vous visualisez immédiatement un monde ténébreux pour son avenir où il n’aura pas de travail et vivra sous les ponts.

 

Vous êtes dans un rêve (même s’il est différent de celui de Nasrudin), vous oubliez que votre enfant n’a que 8 ans et qu’il a besoin de réconfort et d’encouragements au lieu de menaces et de privations.

 

 

Les croyances positives sont aussi limitantes.

 

 

Vous pouvez aussi adhérer à la croyance « l’homme est fait pour être heureux ».

 nasrudin hodja croyances limitantes

 

 

Chaque fois qu’un événement va venir vous prouver le contraire, vous allez le prendre comme une situation indésirable qu’il faut à tous prix modifier.

 

Votre mental va avoir tendance à ne retenir que les situations plaisantes et oublier les difficultés.

 

Lorsque se présente une difficulté, il choisit de retenir le détail dit « positif » qui lui permet de conforter son système de croyance qui dit que l’homme est fait pour être heureux.

 

Cette façon de tout voir en positif est aussi une façon de vivre dans un rêve. La vie n’est pas positive, elle Est. La vie est faite de soleil radieux et de tornades dévastatrices.

 

Dans un tel système positif, si votre enfant arrive avec une mauvaise note, vous allez vite la relativiser et l’oublier.

 

Par contre, s’il arrive avec des difficultés relationnelles avec les filles, vous risquez de ne pas prendre son problème au sérieux ni sa souffrance pour quelque chose de réel puisque cela ne fait pas partie de votre système de croyances.

 

Vous allez lui dire que ce n’est pas grave, vous allez vite passer à autre chose et lui promettre une sortie divertissante pour oublier.

 

Il a peut-être besoin que sa souffrance soit nommée et reconnue. Vous direz plus tard qu’il était un enfant adorable et vous ne comprendrez pas pourquoi il vous sort un chapelet de reproches.

 

Lorsqu’adulte il fera une thérapie, vous penserez qu’il fait bien des histoires pour rien et qu’il cherche volontairement à vous faire souffrir en remuant le passé qui ne sert à rien.

 

Comment fait-on avec les croyances limitantes?

 

A la question, « puisque nous sommes obligés d’avoir un système de croyances, n’est-il pas plus profitable d’avoir des croyances positives que négatives et de transformer celles qui ne vont pas dans le sens de nos objectifs? » que répondriez-vous au vu de ces deux exemples cités plus haut ?

 croyance limitante nasrudin Hodja 16

 

 

Positive ou négative, une croyance est limitante car elle vous empêche d’être totalement présent et vous fait vivre et agir dans un rêve rose ou noir selon le cas.

 

Pourtant ce n’est pas ce qui est enseigné un peu partout dans le développement personnel.

 

Tout le monde s’acharne à vouloir transformer une croyance limitante négative en une croyance positive sans s’apercevoir qu’elle est aussi limitante.

 

C’est un système bien pensé, logique qui a trouvé de nombreux adeptes. Il part du principe qu’une croyance est mentale et qu’il suffit de décider de changer de croyance.

 

En tenant compte des réactions émotionnelles, voilà à peu près ce que ça donne lorsque vous avez identifié en vous une croyance limitante:

 

 

1°) Vous vous demandez si cette croyance est vraie

2°) Vous continuez l’investigation pour voir si cette croyance est vraiment universelle et ne supporte aucune contradiction.

3°) Vous vous demandez comment vous vous sentez avec cette croyance. Vous notez votre ressenti et cela vous permet de mesurer que la croyance est négative car le ressenti est désagréable.

4°) Vous vous demandez quelle serait la croyance inverse ?

5°) Vous vous demandez comment vous vous sentiriez avec la croyance inverse. Vous ressentez quelque chose de plus agréable.

6°) Vous optez pour la croyance qui va le plus dans le sens de vos objectifs.

 

7°) Vous l’ancrez avec des ressentis antérieurs positifs.

 

Chaque fois que vous vous surprenez à continuer à croire que vous êtes né pour être malheureux, vous changez de pensée et donc de ressenti.

 

Si vos croyances et votre vision du monde sont superficielles, il vous sera facile mentalement de changer de programme.

 

Cette modification des croyances est efficace sur le court terme. Je l’ai testée et j’ai pu ainsi marcher sur des braises ardentes sans me brûler.

 

J’ai temporairement arrêté de croire que les braises pouvaient me brûler les pieds bien que mon cerveau soit programmé pour que je le croie afin de me préserver.

 

Mais curieusement, pour les croyances qui s’appuient sur des traumas, il est plus difficile de s’en dégager que de marcher sur le feu !

 thfgtr.croyance limitante nasrudin Hodja10

 

 

Ok, ça aussi, c’est une croyance donc j’y reviendrai plus loin dans l’article.

 

Les croyances limitantes s’appuient sur des expériences traumatiques.

 

Lorsqu’aucune expérience difficile n’y est associée, vous n’avez pas besoin de croire, vous avez juste à vivre les situations.

 

Vous n’avez pas besoin de croire en vous pour réussir un examen, vous avez juste besoin d’avoir révisé, d’être présent, détendu et ouvert à vos intuitions.

 

La réalité est que toute croyance a un présupposé :

 

  • A quoi cela vous sert-il de croire que tout finit par s’arranger ? A oublier qu’un jour dans votre histoire, il y a eu point de non retour qui vous a fait souffrir comme par exemple le départ de quelqu’un.

 

  • A quoi cela vous sert-il de croire que le travail finit toujours par payer ? A ne pas vous souvenir d’un contexte traumatisant où tous vos efforts ont été anéantis.

 

  • A quoi cela vous sert-il de croire que la mort n’existe pas et qu’elle n’est qu’un passage dans une autre dimension ? (même si c’est vrai, ah encore une de mes croyances;-)) A ne pas ressentir un traumatisme cellulaire lié à une difficulté dans la vie intra-utérine ou à la mort de quelqu’un.

 

  • A quoi cela vous sert-il de croire qu’il est important de donner un sens à sa vie ? Sans doute à oublier un événement marquant de votre histoire où tout s’est figé dans une incompréhension totale.

 

  • A quoi cela vous sert-il de croire qu’il est important d’aider son son prochain ? Peut-être à oublier qu’il n’y avait personne lorsque vous avez eu besoin d’aide, enfant.

 

  • A quoi cela vous sert-il de militer pour l’arrêt des pollutions sur la planète (même si cela a une utilité) ? Peut-être à oublier ce que vous avez ressenti lorsque votre territoire a été envahi par un petit frère et que vos besoins de paix et d’harmonie ont été négligés.

 

Voilà pourquoi je ne suis pas trop adepte du remplacement des croyances « négatives » par des croyances « positives ».

 

La vie Est.

 

Il n’y a pas besoin d’y croire. Lorsque vous mettez en route un système de croyances, c’est forcément à l’endroit où la vie n’est pas et où vous avez remplacé l’instant présent par du rêve plus beau que vrai.

 croyance limitante Nasrudin Hodja14

 

 

Ces deux exercices que je vous ai présentés dans un article précédent et dans celui-ci aident à donner une petite respiration.

 

Si vous voulez modifier la mémoire cellulaire, il y a besoin d’aller creuser plus en profondeur à l’endroit précis où les croyances ont pris racine.

 

Pourquoi ? Parce que les croyances ne sont pas des principes saboteurs mais plutôt des garde-fous qui aident à ne pas sentir des réalités passées trop douloureuses.

 

Je vous propose pour cela une petite histoire assez terrible de Nasrudin.

 

 

Une croyance limitante positive

 

 

C’était un jour froid d’hiver et un homme respectable chaudement habillé remarqua que Nasrudin se promenait presque nu dans la rue.

 

« Mulla », dit l’homme, « dis moi, comment est ce possible que je porte tous ces vêtements et que j’aie encore un peu froid alors que tu ne portes quasiment rien et ne semble pas affecté par le froid ? »

 

« eh bien », répondit Nasrudin, « je n’ai pas d’autres vêtements donc je ne peux pas me permettre d’avoir froid alors que vous en avez plein et donc vous pouvez vous permettre d’avoir la liberté d’avoir froid. »

 

Dans la survie, vous vous adaptez et vous êtes obligé de nier vos besoins pour ne pas souffrir.

 

Vous ne pouvez pas vous débarrasser d’une croyance limitante si vous ne savez pas ce qu’elle protège.

 

C’est aussi la raison pour laquelle j’ai du mal à adhérer à tout ce que je lis sur internet à propos des croyances.

 

Je vous donne un exemple : en écrivant cet article, je me suis dit qu’il serait bon que je refasse cet exercice sur les croyances afin de vous donner un aperçu de comment cela fonctionne.

 

J’ai eu récemment une grosse émotion totalement disproportionnée qui m’a mis la puce à l’oreille.

 

Sur-réagir à une situation est une des façons de savoir que vous êtes aux prises avec une croyance limitante.

 

Qui dit grosse émotion dit gros « bazar » et sans doute croyance profonde à la clé.

 

A la question, « qu’est ce qui te met dans cet état là ? », j’ai entendu en moi la réponse, « je fais toujours le mauvais choix ».

 croyance limitante nasrudin Hodja12

 

Ah, en voilà donc une magnifique croyance limitante à propos de moi-même.

 

J’aurais pu passer par le processus habituel…ou celui que je vous propose dans cet article:

 

  • Est ce que cette croyance est vraie ?

 

Oui j’ai des milliers d’exemples, lorsque c’est moi qui fait le choix et même si c’est le dé qui choisit ou le tirage au sort.

 

  • Est ce qu’elle est toujours vraie ?

 

À 95% même si elle n’est pas vraie pour les autres, elle l’est pour moi.

 

  • Comment je me sens ?

 

Pas top bien sur, donc c’est une croyance dite négative à propos de moi.

 

  • Quelle serait la croyance inverse ?

 

Je fais toujours le choix le plus approprié en fonction de là où j’en suis.

 

  • Comment je me sens ?

 

Mieux c’est sur.

 

Mais j’ai eu beau l’ancrer, je retombe toujours sur une émotion chaque fois que je vérifie que je fais le mauvais choix.

 

C’est un plâtre sur une jambe de bois car les ancrages si positifs soient-ils ne tiennent pas sur un trauma.

 

Puisque je ne crois pas au sabotage mais plutôt à une gestion du stress permanente de la part du cerveau en vue de maintenir la race humaine en vie, je sais qu’une croyance négative m’aide quelque part à gérer un stress non conscient.

 

Dans ces cas-là, je préfère me poser la question qui tue…

 

« A quoi cela me sert-il de croire que je fais toujours le mauvais choix ? ».

 

Vous sentez, n’est-ce pas que l’on touche au vrai sujet avec cette question !

 

A ne pas me souvenir de ce que ça m’a fait un jour dans la toute petite enfance de me retrouver à un endroit que je n’avais pas choisi mais qui m’avait éloigné de tous mes repères connus.

 

Et je m’en suis souvenue, pas dans les détails car j’étais trop petite, mais dans la sensation et l’émotion.

 

Sachant ce que je tenais, je n’avais plus besoin de tenir la croyance limitante d’un problème au mauvais choix puisque je sentais ce que cette croyance protégeait.

 croyance limitante nasrudin Hodja13

 

 

Cela ne veut pas dire que je ne serai pas tentée à nouveau de croire que je fais toujours le mauvais choix mais la prochaine fois que mon mental va essayer de me servir cette croyance, je vais avoir du mal à y croire !

 

Vous voyez la différence entre la gestion du stress et le véritable travail de libération en profondeur ?

 

Dans l’un, je suis soulagée, oui, je peux dire, accepter et sentir que je fais toujours le choix de là où j’en suis, même si en apparence ce n’est pas le bon.

 

Mais il faudra recommencer ce protocole à chaque nouvelle situation. C’est débranché dans ce contexte mais pas dans les milliers d’autres contextes qui vont se présenter.

 

C’est le problème des thérapies brèves ou des techniques dites « magiques », elles vont rarement atteindre le niveau cellulaire.

 

Dès que vous savez ce que vous tenez, ça lâche beaucoup plus facilement et durablement.

 

Une partie de ce travail est faisable seul mais pour les gros attachements, il y a besoin d’aide.

 

Souvenez-vous de l’histoire de Nasrudin et du froid. Votre cerveau a vite fait de vous enlever les sensations de désagrément ainsi que celle de vos besoins vitaux.

 

Votre mental vous trompe aussi et vous empêche de sentir la marmite qui bout si vous êtes la grenouille qui est rentrée dedans quand l’eau était froide.

 

C’est l’accueil de l’enfant qui souffre, caché derrière la croyance limitante qui permet la libération. La croyance limitante ne sert que de gardien qui protège.

 

Pendant que je crois que je suis plombée dans mes choix, je suis à des années lumière de sentir la vulnérabilité, la souffrance et l’impuissance d’un bébé ou d’un petit enfant arraché.

 

C’est lui qu’il faut aimer et choyer avant de faire sauter la croyance limitante qui lui sert de nounou !

 

Les croyances limitantes limitent les dégâts même si leur protection vous coûte cher !

 

C’est par ce type de travail, agrémenté d’autres approches ludiques et thérapeutiques que nous aborderons le thème de l’argent lors de notre prochain stage en juin.

 

thgfr.croyance limitante nasrudin Hodja11

 

Jusqu’où peut aller une croyance…

 

 

Drunvalo Melchizédec, raconte l’histoire d’un enfant qui avait été élevé loin de la civilisation et qui passait sa vie dans la mare avec les grenouilles.

 

Le jour où il a eu un accident et où une partie de sa jambe a été amputée, il s’est mis à la faire repousser.

 

Il n’avait rien dans son système de croyance qui puisse lui faire imaginer qu’il n’avait pas ce même pouvoir que les grenouilles.

 

Je n’ai aucun moyen de vérifier si cette histoire est vraie mais le monde est rempli de petits miracles que les humains réalisent là où la médecine a perdu tout espoir.

 

La sophrologie est une des disciplines qui permet cela et c’est aussi pour cela que nous avons plaisir à l’enseigner.

 

Dans ce cas, l’enfant n’a pas besoin d’avoir de croyance positive par rapport au fait de faire repousser une jambe. Il est inspiré et réalise un miracle.

 

C’est un fait. Cela signifie par contre que vous avez la croyance limitante que vous ne pouvez pas le faire !

 

Et vous, êtes-vous prêt à aimer vos croyances limitantes avant de les éradiquer parce qu’elles se mettent en travers de vos buts et de vos objectifs d’adulte ?

 

 

Avr 07

Que diriez-vous de casser la graine avec Ho’oponopono?

Ho'oponopono1Sens de la vie et Ho’oponopono

 

J’ai beaucoup rêvé dans ma vie, principalement la nuit. A la façon de parents bienveillants, mes rêves m’ont toujours guidé. ( Je ne connaissais pas Ho’oponopono à l’époque)

 

Des rêves pour m’expliquer ce que je vivais, mais aussi pour me montrer le chemin. Ils donnaient un sens à ma vie… je m’appuyais dessus pour installer de la nouveauté et avancer.

 

Cela faisait partie de mes pratiques quotidiennes et du grand jeu de la loi d’attraction.

 

Je visualisais alors un maximum et j’avoue que ça marchait assez bien, en tous cas pour tout ce que je voulais installer dans ma vie.

 

Par contre, cela n’a eu aucun effet sur le principal, c’est à dire mon état quotidien, l’état naturel dans lequel je me promène dans la rue, celui dans lequel je me réveille le matin.

 

Un état ni malheureux ni heureux non plus, un état que je qualifierais de neutre alors que tout dans ma vie va plutôt bien.

 

Alors, prenant conscience de cela, j’ai laissé un peu tomber ma quête de sens par le biais du travail intérieur et j’ai commencé à m’intéresser plus à ce qui se passait le jour qu’à ce qui se passait la nuit.

 

J’ai découvert que je travaillais toute la journée.

 

Cet article est proposé pour la Croisée des blogs organisée par Jean-Louis du Blog Ma vie en mains

 

Pourquoi s’incarner si c’est juste pour travailler tout le temps? Travailler à l’extérieur (mon boulot), travailler à l’intérieur (la thérapie), travailler dans les relations, était-ce bien cela vivre ?

 tha.Ho'oponpono9

 

 

Ce fut une longue transition. C’est à ce moment-là que j’ai découvert Ho’oponopono. J’ai donc regardé de plus près ce que je faisais pendant que je travaillais sur moi dans la journée.

 

En fait, quand je n’étais pas en train de travailler, j’étais toujours tendue à vouloir résoudre des problèmes que ce soit dans la matière ou le psychisme.

 

Les problèmes des autres c’est mon métier mais mon travail intérieur incessant, c’est mon terrain de jeu pour m’exercer et être performante à démanteler les problèmes des autres.

 

Ho’oponopono, du travail, encore du travail!

 

Voilà pourquoi je travaille tout le temps ! Quand j’ai rencontré le Ho’oponopono du Docteur Hew Len, il m’a fait passer le message qu’il fallait nettoyer toute la journée. Du pain béni pour ma névrose au travail…!

 

Résoudre c’est formidable mais cela parle d’un présupposé : celui de « je ne vais pas bien, il y a quelque chose à régler chez moi ».

 

Bien sur, j’ai du grain à moudre par rapport à mon passé et si je veux le résoudre une vie ne suffira pas. C’est un peu comme ces prisonniers aux US qui se retrouvent avec une peine de 144 ans.

 

Si une vie ne suffit pas à résoudre tout ce que je trimballe depuis mon enfance, c’est que je me suis fourvoyée quelque part.

 

A 20 ans, j’avais vraiment l’espoir d’en finir avec tous ces aspects névrotiques. A 30 aussi, à 40 sans aucun doute mais avec une légère impatience.

 

Depuis que j’ai passé 50 ans, une autre sorte de doute a fleuri en moi. Et si ce n’était pas le chemin et si la libération n’était pas le sens de ma vie?

 

Depuis tout ce temps, tout aurait du se remettre en place, comment se faisait-il que je ne sentais pas la joie, l’amour universel, l’enthousiasme débordant de vivre, la plénitude, la communion et que sais-je encore ?

 Ho'oponpono8

 

 

J’ai aussi commencé découvrir des auteurs qui comme moi, avaient tout testé en matière de thérapie, de développement personnel, de méditation et de voies d’Éveil sans trouver le résultat escompté.

 

D’autres personnes qui remettaient en doute le sens qu’elles avaient donné à leur vie jusqu’à aujourd’hui. Cela ne me donnait pas de piste tangible mais au moins je me sentais moins seule avec mes doutes !

 

J’ai commencé à comprendre, dans la profondeur, que vouloir résoudre des problèmes, c’est tenir le problème dans une main et la quête de la solution dans l’autre.

 

Bref, on s’attache au problème pour pouvoir avoir un résultat. Peut-on vraiment laisser tomber le problème quand on souffre et qu’on veut à tout prix guérir?

 

Qu’est ce qui peut faire souffrir selon Ho’oponopono?

 

Peut-on lâcher prise quand les traumas qu’on tient datent des premières années dont on ne se souvient pas ?

 

En fait, avoir un problème (ou un trauma qui crée les problèmes au niveau inconscient), c’est déjà souffrir. Et, qu’est ce que j’entends par problème lié à un trauma? Tout ce qui dure longtemps ou qui revient de manière chronique!

 

  • un souci de santé,
  • une difficulté à stabiliser son poids
  • une addiction
  • des tocs
  • des difficultés relationnelles
  • des problèmes d’argent
  • des soucis récurrents au travail
  • impossibilité à trouver un emploi
  • impossibilité à trouver une relation
  • burn out
  • incapacité à gérer harmonieusement ses enfants
  • brouilles familiales
  • agressions, catastrophes
  • deuils ingérables
  • Ennui profond
  • Angoisses
  • Insatisfaction chronique etc…

 

Vouloir s’en débarrasser c’est s’offrir une double peine car c’est la résistance au problème qui fait encore plus mal.

 

J’ai orienté différemment ma réflexion : pourquoi penser que c’est un problème ? C’est juste une chose qui vous arrive et à laquelle vous êtes confronté.

 

Qu’est ce qui vous fait le qualifier de problème ? La souffrance qui y est associée ? Qu’est ce qui fait souffrir ? Ce qui est ou le fait de ne pas pouvoir le régler?

 

 Ho'oponpono4

 

 

Ce qui est certain c’est que vous ne voulez pas avoir à vivre cela encore sinon vous trouveriez un autre terme que « problème » pour le qualifier ?

 

Essayez cela : « il m’arrive une magnifique tuile, je suis confrontée à une merveilleuse maladie ou à une fantastique insécurité financière».

 

Ce ne sont pas vraiment les qualificatifs qui vous viennent en premier !

 

Vouloir résoudre mes problèmes a quand même eu un petit effet sur ma vie, normal après 35 ans d’efforts…des dizaines de milliers d’euros dépensés, des centaines de weekends en stage…

 

Quelques accomplissement avec ou sans Ho’oponopono

 

Tout cela n’a pas été totalement inutile : avec tout ce travail que j’ai fait sur moi voici où tout cela m’a mené :

 

  • j’ai appris à ne moins juger les autres
  • j’ai fini par moins m’occuper de ce que les autres pensaient de moi.
  • J’ai lâché pas mal de contrôle en laissant les choses venir
  • j’ai appris à agir en étant un maximum présente
  • j’ai développé une tonne de pratiques
  • j’ai une boite à outils (psychiques et physiques) qui rivalisent bien avec ceux d’un bricoleur professionnel.
  • j’ai cherché les bénédictions cachées dans les épreuves
  • j’ai appris à décoder les maladies
  • je connais les accords toltèques sur le bout des doigts
  • je n’attends jamais d’être parfaite pour me lancer
  • je reconnais mes émotions
  • je sais me désidentifier des problèmes….
  • j’ai trouvé un équilibre relatif avec la nourriture
  • j’ai quasiment « résolu » 50 ans de problèmes de sommeil
  • je ne suis plus victime
  • je prends 100% de responsabilité de ce qui m’arrive
  • je connais mes besoins premiers et j’en prends soin
  • je n’écoute pas mon mental et je sais quand il est confus
  • j’ai appris à douter de mes pensées. (sont-ce vraiment les miennes?)
  • Je sais dans une relation trouver un équilibre au sein des projections inévitables

 

Pas mal non ?

 

Pourtant, comme je vous le disais plus haut, je n’ai pas l’impression de resplendir d’amour, de paix et de joie. Est ce que l’Eveil me donnera tout cela ? Est ce l’Eveil est le sens de ma vie ?

 

Ne serait-ce pas encore un piège ? Pendant que je cherche un sens à ma vie et que je crois régler mes traumas, je ne regarde pas pourquoi je suis encore comme cela alors que mes traumas ont déjà plus de 50 ans !

 

Il doit bien y avoir quelque chose que je ne fais pas ? Me voilà donc au cœur de mes dernières trouvailles.

 

Hooponpono11

 

Ho’oponopono, le robot multi-fonctions

 

Je vous ai dit que j’avais à mon actif de nombreux outils extrêmement performants dont le petit bijou qu’est Ho’oponopono.

 

Je vous en ai déjà souvent parlé sur ce blog et je vous ai déjà fait part de tout le chemin qu’il m’avait poussé à faire.

 

C’est bien ma pratique de Ho’oponopono qui, aujourd’hui, m’a mis la puce à l’oreille à propos d’un domaine que je n’avais pas totalement exploré malgré toutes ces années de thérapie, de méditation et de travail spirituel.

 

Je vous ai déjà expliqué que je n’avais pas mégoté sur les moyens employés. Je n’ai pas hésité à suivre plus de 10 ans des maîtres spirituels pour explorer des pratiques millénaires et des voies d’Eveil.

 

Pourtant, c’est pour moi Ho’oponpono qui fait la synthèse de tout ce que j’ai appris. C’est aussi pour cela que je voudrais vous en parler plus longuement aujourd’hui car s’il est bien un outil mal compris c’est celui-là !

 

Cela pourrait bien être la réponse à « trouver un sens à ma vie aujourd’hui ».

 

Ho’oponopono est, au départ, un processus de réconciliation et de pardon dans les mémoires familiales difficiles.

 

Je vous ai dit que j’étais assez au clair avec le jugement que je porte sur les autres. J’ai une grande capacité à voir la beauté et l’Esprit chez eux. Cela est valable aussi pour les personnes de ma famille. je les trouve belles et attachantes.

 

C’est le cas aussi pour tous mes clients. Je peux déceler leurs souffrances, je ne suis pas bluffée par leurs projections et j’ai l’habitude de voir ce qu’il y a de meilleur en eux ainsi que leur lien à l’Esprit.

 Ho'oponopono2

 

 

C’est assez pratique pour le métier de thérapeute que je fais.

 

Ho’oponopono et les subtilités

 

De ce point de vue là, Ho’oponopono n’a plus beaucoup de secrets pour moi. Malheureusement, je ne suis pas persuadée d’avoir la même empathie pour moi.

 

N’entendez pas par là que je passe ma journée à me juger ou que je ne m’aime pas. C’est plus subtil.

 

Je suis une bonne thérapeute pour moi mais je ne suis pas certaine d’avoir pu ouvrir totalement mon cœur à ce qui est à l’intérieur de moi, à tout à ce que je connais pas encore et à ce qui continue à créer des difficultés.

 

En me basant sur mon rêve de cette nuit, j’ai entrevu quelque chose jusque là impalpable. Dans ce rêve, je cherche à faire du lien et pour cela, je dois filtrer la lumière de manière à l’obscurcir.

 

Je crois que c’est ce que font les enfants avec les adultes. Cherchant désespérément à communiquer, pour faire du lien, ils sont obligés de « s’obscurcir » et chercher une longueur d’onde qui n’est pas la leur.

 

S’accommoder d’un parent dépressif ou qui réprime ses émotions oblige un enfant à se limiter dans ses besoins, sa capacité d’expression et ses élans de vérité.

 

Pour un enfant, accepter que l’adulte ne puisse pas être en lien est terrible et insupportable. La tentation étant trop forte, il plonge dans les noirceurs des refoulements des adultes et va y chercher du lien.

 

Si ses parents ont perdu des enfants et n’ont pas fait leur deuil, il cherche à les atteindre dans la non-vie où ils se trouvent.

 

En plus des traitements auxquels il est confronté, cette forme de communication réduite rajoute à sa souffrance de ne pas pouvoir être lui-même.

 

C’est tout de même mieux que de rester seul vu qu’il est dépendant. Ce sont malheureusement des habitudes qu’il prend très jeune et qu’il perpétue même adulte et qui peut-être le rendent un peu bof ou pas tout à fait heureux.

.

 ho'oponopono23

 

 

L’apprentissage de quitter son espace intérieur pour rencontrer l’autre dans la relation devient une pratique quotidienne qui se transforme en autoroute neuronale.

 

Pour résumer, cette habitude d’enfant vous pousse à connaître et porter la souffrance des autres plutôt que de vous occuper de la votre.

 

C’est le propre des thérapeutes et de tous ceux qui sont dans la relation d ‘aide. C’est aussi ce que font tous les parents de la terre.

 

La conversion est automatique et même si savez vous occuper de vous, de vos souffrances, cela ne veut pas dire que vous êtes réellement en lien avec les parties qui souffrent en vous.

 

Ce qui reste souffrant, même lorsque vous entretenez des relations saines et fluides avec votre famille et vos parents, c’est l’empreinte de la relation que vous avez entretenue avec eux.

 

Ho’oponopono et le verbe « aimer »

 

Vous pensez que c’est cela aimer. Aimer est pour vous synonyme d’aimer les autres. La méthode Ho’oponopono n’est pas de cet avis.

 

En fait, peu de gens savent ce que cela signifie d’avoir un cœur. Je lis partout sur les blogs qu’il faut s’aimer soi-même mais croyez-vous vraiment savoir ce que cela signifie? 

 

 Ho'oponpono5

 

 

Je pensais que ce n’était pas une difficulté pour moi. Je suis facilement dans l’accueil de mes difficultés et mes souffrances.

 

Cependant il m’est difficile de ne pas tomber dans la facilité de vouloir résoudre, me soigner, guérir de mes traumas etc… N’est ce pas cela le cœur de la thérapie d’ailleurs ?

 

Je crois que c’est là que je donnais un sens à ma vie, m’aider moi et aider les autres à vivre dans un monde où les souffrances de l’enfance n’existent plus, un monde où tout le monde peut s’éveiller, moi y compris.

 

J’utilisais Ho’oponopono pour cela au début, je voulais, comme son nom en hawaïen l’indique, rectifier, corriger, rendre droit toutes ces mémoires.

 

Et si rectifier et corriger étaient encore des jugements de ce qui est ?

 

Aujourd’hui, je crois que l’amour c’est pouvoir aimer cette partie qui souffre en vous, celle qui justement n’a pas l’air de faire les choses comme il faut puisqu’elle transforme la vie en problèmes.

 

Celle qu’il serait utile d’aimer c’est un peu l’ado que vous retrouvez au poste de police ou qui se fait virer du lycée…

 

vous ne savez pas quoi faire avec cette partie de vous et vous ne pouvez pas attendre qu’elle soit majeure pour quitter la maison 😉

 

Vous croyez sans doute comme moi que vous êtes capable de l’aimer de façon inconditionnelle. Accueillir oui, accepter, sans doute, aimer, cela reste à voir.

 

C’est quand même à cause de cette partie en vous que rien ne tourne rond dans votre vie.

 ho'oponopono 24

 

 

Ne pas avoir peur, ne pas être triste ni en colère contre cette partie qui souffre, ne pas être dans le faux espoir non plus de « on va s’en sortir », on va la guérir. L’aimer tout simplement. Un très gros défi je vous assure!

 

La mort et la maladie selon Ho’oponopono

 

Je crois aussi que c’est un des objectifs de la maladie. Rendre hommage à la maladie et à la partie de vous qui en souffre car c’est un défi qui vous est proposé.

 

Même avec des magnifiques techniques comme le décodage biologique ou la biologie totale, on veut comprendre pour désamorcer le conflit afin de recouvrer la santé.

 

Dans cette pratique, il n’est pas forcément inclus l’amour de ce qui a été touché à l’intérieur.

 

J’imagine qu’un bon nombre de ceux qui meurent de leur maladie font cette conversion du cœur au moment du grand passage.

 

Ils sont juste plus pressés que les autres à passer dans le cœur.

 

Je vous ai déjà fait part de mes interrogations à propos du cancer avec l’histoire de Zach Sobiech. Je n’ai pas encore trouvé de réponses au « pourquoi certaines personnes meurent et d’autres pas ».

 

J’ai remis ces interrogations au goût du jour lorsque j’ai appris que Daniel (du blog la vie en Je) qui avait écrit un article sur mon blog était mort le mois dernier.

 

Il a récidivé l’été dernier et en a profité pour ouvrir son cœur aux autres en osant l’avouer alors que son blog était son interrogation par rapport à la guérison.

 

Nous avons eu un échange en T.I.P.I et je crois que la vie l’obligeait à aller chercher son cœur encore plus en profondeur.

 

Ce qu’il a sans doute fait lors du grand passage. Pourquoi mourir alors, peut-on faire ce passage et rester vivant ?

 Ho'oponopono 25

 

 

 

Cela fait-il vraiment une différence pour celui qui part ? Sans doute pas sauf si vos enfants sont encore trop jeunes pour vivre sans vous. Pour ceux qui restent c’est un long travail qui commence.

 

Pourquoi je parle de la mort alors que le thème de mon article a l’air de prendre l’amour comme sens à sa vie ?

 

Parce que l’amour englobe la mort. Et cela signifie aussi que vous devez passer par là sans forcément y perdre votre corps.

 

Ho’oponopono, naissance, mort et résurrection

 

C’est ce qui se passe au printemps. Vous le vivez sans doute comme l’énergie vivante et joyeuse du renouveau.

 

Ce n’est pas tout à fait ce que je sens. L’énergie du début de printemps n’est pas un moment facile. Pour moi la vie nait aussi de la mort. Cela arrive souvent dans les familles, un départ qui coïncide avec une naissance.

 

Lorsque vous plantez une graine en terre, elle se disloque jusqu’à ce que sa structure se brise pour pousser vers la lumière dans une pousse verte couleur du cœur .

 Ho'oponpono15

 

 

Au printemps, ce que le mental voit c’est que le bourgeon meurt à la fleur et cette dernière meurt au fruit.

 

Le mental ne peut pas vraiment embrasser le processus, c’est pour cela qu’il y a un moment où la compréhension n’est pas utile.

 

Il ne comprend ni la transformation (sauf dans un concept figé) ni le changement d’état.

 

Que l’adn du papillon soit le même que celui de la chenille le rend perplexe, pour lui ce sont deux choses différentes.

 

Il n’arrive pas à englober le processus de transmutation comme étant la vie et l’amour. Pour lui, il y a un avant et un après avec une chenille qui meurt au papillon.

 

Comme pour la plante, tout se fait dans l’ombre, dans le noir, dans la terre ou le cocon.

 

Souvent vous voulez la lumière, la vie, la joie, le rêve mais en opposition à la noirceur, la mort, le quotidien ras des pâquerettes et les factures à payer.

 

Si vous séparez l’un de l’autre, vous êtes probablement dans un évitement, dans une quête du positif, ce qui est une forme de divertissement.

 

La vie n’est ni positive ni négative, elle est. Chaque épreuve est une intempérie qui aide à la germination.

 

Vous savez bien que vous avez tout en vous mais il reste le processus à vivre pour grandir, évoluer, vous épanouir en tant que graine qui déploie ses promesses.

 

Je me demande parfois dans cette analogie si, avec la thérapie, je ne cherchais pas à guérir la graine malmenée…une subtile manière de retarder la vie! 

 

 Ho'oponpono10

 

 

Oui tout est dans la graine à condition de la laisser faire sans y mêler sa peur de mourir, de disparaitre, d’être isolé, abandonné en tant que graine disloquée!

 

Souvent vous n’êtes même pas d’accord avec la couleur de votre terreau, celui de la voisine semble tellement plus riche et mieux ensoleillé….

 

La réalité, c’est que vous êtes tombé à un endroit précis car il n’y a pas de meilleur terreau pour que vous puissiez pousser.

 

C’est un peu là qu’intervient Ho’oponopono, ne pas vouloir changer, ne pas vouloir guérir, juste nettoyer les mémoires qui empêchent d’être totalement ouvert.

 

Ho’oponopono ne propose qu’une chose : aimer tout ce qui est, particulièrement ce qui vous pose problème, avant même de vouloir le résoudre.

 

Comme Ho’oponopono est un processus qui réconcilie avec la vie, il vous met au défi d’aimer les problèmes, d’aimer la mort et les difficultés, pas juste le soleil et les petits oiseaux, ça tout le monde sait le faire.

 

Mais cela va plus loin et c’est sans doute la raison pour laquelle vous vous découragez parfois avec cette méthode en pensant qu’elle ne fonctionne pas.

 

Vous pensez que cela va vous ouvrir au point d’aimer cette personne qui d’habitude vous importune, vous vole votre place, vous humilie, vous a violé, rejeté ou vous a abandonné.

 

Je reconnais que ce n’est déjà pas facile mais Ho’oponopono vous propose d’aller plus loin. Pas juste d’aimer la mémoire en action qui vous pose problème car une mémoire est ponctuelle.

 

Ho’oponopono vous invite surtout à aimer en vous ce qui fait que cela vous arrive tous les jours.

 

 Hooponpono13

 

J’espère que vous sentez la différence entre aimer le bourreau et aimer non pas la partie en vous qui a souffert mais la partie en vous qui crée cela inlassablement, chroniquement et que vous n’arrivez pas à régler.

 

Il n’a jamais été question de régler quoi que soit avec Ho’oponopono. Il va falloir aimer cette partie de vous dans l’état où elle est et vous avez une fâcheuse tendance à vouloir l’éliminer de votre vie.

 

L’enfant blessé, ça va, il est facile finalement de se projeter dans la victime. Mais l’enfant maladroit qui crée les M..des et qui ne sait pas les réparer ça non, il faut vite arranger ça!

 

Grâce à Ho’oponopono, l’amour n’est peut-être pas ce que vous croyez

 

La vérité c’est que vous ne pouvez rien régler comme quand vous étiez petit. Adulte, vous ne pouvez toujours rien régler mais vous pouvez aimer ce « petit » qui ne peut rien régler.

 

Vous croyez qu’être un bon parent pour son petit (ou ses petits) à l’intérieur, c’est trouver une solution à ses problèmes !

 

Regarder ce que fait un parent dans le monde concret, il ne peut rien vraiment régler par lui-même.

 ho'oponopono 27

 

 

Si son enfant est malade il l’emmène chez le médecin, s’il a mal aux dents il l’emmène chez le dentiste, s’il est perturbé, il l’emmène chez le psy.

 

Il est persuadé qu’il fait son job de parent. C’est un bon parent pour les besoins de son enfant mais cela ne veut pas dire qu’il l’aime !

 

  • Les parents médecins soignent leurs enfants mais cela ne veut pas dire qu’ils les aiment.
  • Les enseignants éduquent leurs enfants mais cela ne signifie pas qu’ils les aiment.
  • Les thérapeutes « thérapisent » leurs enfants mais l’histoire ne dit pas si ils les aiment !
  • Les assistantes sociales aident leurs enfants mais les aiment-elles?
  • Les infirmières soulagent leurs enfants mais est-ce de l’amour et du soin?
  • Les mères (et pères) de famille élèvent leurs enfants mais les aiment-elles?

 

Cela n’est qu’un premier niveau. A la façon de Bigard et sa chauve-souris enragée…admettons que vous les aimiez…

 

Vous êtes donc totalement dévoué à votre ou vos enfants extérieurs. Cela ne veut pas dire que vous aimez vos enfants à l’intérieur( des parties de vous) …ceux qui vous créent des maladies, de l’insécurité financière, de la solitude, pas de travail etc…

 

En fait il n’y a pas de pire parent à l’intérieur qu’un très bon parent dehors.

 

Ne trouvant pas votre cœur à l’intérieur, vous plongez dans la relation avec les autres, vos parents, votre famille, avec vos enfants.

 

Ce n’est donc pas votre cœur que vous engagez mais votre souffrance d’enfant non reconnue. C’est la raison pour laquelle vous n’êtes pas heureux(se) alors que vous avez tout pour l’être…

 

Vous comprenez où je veux en venir ?

 

Vous amenez vos enfants intérieurs chez le psy, le thérapeute, le magnétiseur, le maître spirituel mais les aimez-vous?

 

ho'oponopono28 

Vous voulez les soigner, les guérir, les éveiller mais savez-vous les aimer ?

 

Vous croyez que suivre un chemin de développement personnel, une voie spirituelle, une thérapie va vous transformer.

 

Ce qui va vous transformer c’est d’aimer en vous ce qui en vous a besoin d’aller chez le psy, le médecin ou le maître.

 

C’est cela l’essence de Ho’oponopono.

 

Faire Ho’oponopono c’est un peu l’inverse de ce qu’on croit être le processus thérapeutique (et c’est une psy qui parle ;-).

 

Faire Ho’oponopono, c’est être présent à ce qui est dehors et dedans minute par minute sans chercher à anticiper ou contrôler.

 

Ce n’est pas vouloir être zen dans la tourmente mais continuer à aimer en soi la partie intérieure qui attire ou qui crée la tourmente.

.

 Ho'oponpono3

 

C’est là que se situe l’amour et vous pouvez aimer même si vous n’avez pas de famille, pas de compagnon, pas d’argent, pas de travail et pas d’enfants.

 

Si vous faites Ho’oponopono pour avoir un mari, une compagne, des enfants, de l’argent, un bon boulot, une belle maison ou vous installer en tant que thérapeute, vous êtes « mal bar ».

 

Occupez-vous plutôt d’aimer la partie en vous qui dit que ce ne sera jamais possible! ne la combattez pas.

 

Si vous choisissez de vous lamenter à propos de votre vie, vous êtes comme une mère qui va tous les matins dans la chambre de son bébé et qui pense : »Ah, non c’est une fille » ou « et m..de c’est un handicapé ».

 

Si vous vous croyez « positif » et que vous rêvez à toutes ces belles opportunités qui pourraient se présenter et que vous voulez attirer dans votre vie, vous quittez le seul espace/temps où vous pouvez être heureux.

 

La méthode Ho’oponopono est un processus très très exigeant … mais très patient. Mais qu’avez-vous d’autre à faire sur terre à part aimer ?

 

C’est ainsi que donner un sens à ma vie a pris une nouvelle tournure, aujourd’hui c’est aimer mais…peut-être pas comme je le croyais.

 

Et vous, quel est aujourd’hui le sens que vous donnez à votre vie? Laissez un commentaire!

Mar 11

Savez-vous à quoi vous sert le manque d’argent ? Help TechniqueTipi!


manquer d'argent& technique Tipi 31Bénéfices secondaires du manque d’argent et technique Tipi

 

Dans un article précédent sur l’insécurité financière (cliquez) et le manque d’argent, je vous racontais l’histoire de la petite souris et du grand lama.

 

La technique Tipi n’existant pas dans l’Himalaya, vous avez pu mesurer à quel point les peurs ont besoin d’être « travaillées »!

 

Je vous parlais aussi de votre vibration, de votre relation à l’argent et de la couleur associée au manque d’argent.

 

Aujourd’hui, je vous interroge sur vos potentiels bénéfices secondaires à être en insécurité liée au manque d’argent.

 

Vous entendez immédiatement un morceau d’égo gronder au fond de votre être.

 

Quoi ? C’est déjà difficile de ramer au niveau de l’argent, vous n’allez pas en plus me dire que c’est de ma faute ?

 

Non, rassurez-vous, je sais ce qu’est une mémoire et je sais aussi combien il est bien difficile de s’en dépêtrer.

 

Comprendre aide malgré tout même si ce n’est pas la conscience qui fait sonner les écus au fond du cochon. Nous avons donc déjà regardé de près vos croyances à propos de l’argent et la sécurité financière.

 

Aujourd’hui je voudrais vous amener sur le terrain sulfureux des bénéfices secondaires liés au manque d’argent.

 

Dans une enquête policière, si vous voulez résoudre l’énigme (en l’occurrence le manque d’argent), vous avez intérêt à connaître le mobile, c’est donc le filon que vous allez suivre avec moi.


 manquer & technique Tipi  5

 

Ce que je vais vous suggérer n’est pas destiné à vous rendre coupable, je n’ai vraiment pas de leçons à donner pour vous enrichir matériellement.

 

Par contre, je peux vous aider à regarder à la loupe les motivations inconscientes que vous pourriez avoir à rester sans le sou et entretenir malgré vous un manque d’argent.

 

Si vous avez vraiment l’intention de vous dégager de votre problématique apparente à l’argent, il peut être bon d’entendre quelques raisons qui ne vont pas vous plaire.

 

Bon vous voilà deux fois prévenu.

 

Ah ? il pourrait y avoir un bénéfice à ne pas avoir assez d’argent ? A quoi cela pourrait il donc vous servir de manquer d’argent?

 

5 bonnes raisons d’entretenir inconsciemment le manque d’argent

 

1°) Manquer d’argent pour ne pas pouvoir payer

 

Non, ce n’est pas une « lapalissade », je m’explique :

 

Si vous avez eu l’impression de beaucoup payer (ou trinquer) pour les autres mais aussi d’éponger les émotions et les manques des autres, même ceux de vos parents, ne pas avoir d’argent est une solution.

 

Comme ça, on ne peut plus rien vous demander ! Vous avez l’impression d’avoir fait assez d’efforts pour toute une vie.

 

 manquer d'argent 7

 

 

Si l’État vous demande un coup de main pour les démunis, pour soutenir votre famille (pension alimentaire, retraite de vos parents etc) eh bien, grâce au manque d’argent, vous ne pourrez pas !

 

Vous comptez donc sur les autres et c’est une façon subtile de réparer l’impression de n’avoir pu vous appuyer sur qui que ce soit.

 

C’est une exigence très subtile qui répare l’enfant en vous mais qui brime l’adulte. Si vous ne travaillez pas sur votre colère larvée, vous ne modifierez pas votre situation financière.

 

Ne pas pouvoir payer est aussi parfois une façon d’obtenir de l’aide et du soutien de votre famille (ou l’État) à l’endroit où vous estimez inconsciemment ne pas en avoir eu assez.

 

Par exemple, il y a une réunion de famille loin de chez vous qui nécessite de prendre un train ou un avion.

 

Si vous ne pouvez pas payer, vous ne pouvez pas vous déplacer. Vous vérifiez alors que l’on tient bien à vous lorsque vous recevez un billet pour y aller.

 manquer d'argent & technique Tipi 19

 

2°) Manquer d’argent pour entretenir une dépendance

 

La dépendance, même si vous avez l’impression de la vivre adulte est un état que vous avez traversé entre 0 et 2 ans.

 

Si pour une raison ou une autre ça ne s’est pas bien passé, une partie de vous n’a pas fini de traverser cette période, même à 50 ans !

 

Les raisons pour lesquelles vous êtes bloqué à cet âge sont ce qu’elles sont, on ne peut en vouloir à personne mais pour vous, le problème est toujours là:


  • enfant non désiré,
  • parents absents,
  • trop de travail des adultes,
  • parent dépressif,
  • pré-existence d’un frère ou d’une sœur aussi en bas âge
  • frère ou sœur porteur(se) de handicap,
  • naissance trop rapprochée d’un frère ou d’une petite sœur etc…

 

Parfois c’est l’inverse, vous n’avez pas décollé de cet âge symbolique parce qu’un parent avait besoin que vous restiez petit et dépendant afin de ne pas lui échapper en grandissant trop vite.

 

Vous allez donc vous créer une vie où vous dépendez d’un conjoint(e), de l’État, de vos parents ou d’un proche.

 

Vous pouvez aussi créer à l’inverse un compagnon ou une compagne qui ne gagne pas sa vie ou pas assez. C’est l’autre qui est dépendant de vous et vous faites office de bon parent pour lui.

 

En apparence, vous n’êtes pas dépendant mais en y regardant de plus près, vous êtes tout de même dépendant de la situation de l’autre et cela entrave vos projets.

 

Pour vous dégager de cet état et retrouver une liberté (financière ou autre), vous aurez à accepter de sentir les émotions non conscientes de l’époque qui seraient restées bloquées.

 

manquer & technique Tipi   9 

 

3°) Manque d’argent pour travailler des mémoires familiales

 

Le manque d’argent est parfois l’occasion de traverser des mémoires transgénérationnelles de famine, pauvreté et de manque de soins.

 

Manquer d’argent peut vraiment avoir eu un impact dans votre généalogie à l’époque où une mauvaise récolte pouvait entraîner la famine et où manquer de soin pouvait entraîner la mort.

 

Pour savoir si c’est le cas, posez-vous la question de ce qui serait le pire pour vous si vous n’aviez plus du tout d’argent.

 

Laissez votre mental dérouler les conséquences comme par exemple…je ne pourrai plus payer mon loyer…et alors ?

 

Je serai à la rue…et alors ? Je serai en survie toute la journée…et alors ? Je ne pourrai plus manger…et alors ? Je serai obligé de fouiller dans les poubelles…

 

Nous y voici. En 2014 cela est totalement impossible. Vous connaissez l’existence des restos du cœur, de la croix rouge et de l’armée du Salut.

 

Vous vivez à une époque où il n’est plus possible vraiment de mourir de faim en occident.

 manquer & technique Tipi 32

 

Ces peurs que vous trimballez avec vous sont totalement mentales et irrationnelles. Elles sont transmises par les mémoires de votre arbre généalogique.

 

Si lorsque vous déroulez le film « et alors ? » vous atterrissez sur « je n’aurai plus d’argent pour faire soigner mes enfants » alors vous êtes sur une mémoire d’épidémie (mortelle) ou de manque de soins.

 

Avoir le même problème que vos ancêtres peut, de façon très inconsciente, vous donner un sentiment d’appartenance et de loyauté à la famille ou à un lointain passé.

 

De la même façon, être identifié à des vœux de pauvreté peut vous mener la vie difficile dans votre quête de sécurité financière !

 

Vous pouvez d’ores et déjà commencer le nettoyage avec la méthode Ho’oponopono. Un travail sur votre arbre généalogique pourrait aussi s’avérer utile.

 

4°) Manque d’argent et peur du manque

 

Le plein et le vide, l’abondance et le manque sont le résultat de la polarité sur terre.

 

Vous avez oublié que le manque est aussi lié à la vie. Lorsque vos poumons sont vides et en manque d’air, vous inspirez à nouveau.

 

Terrasser le manque est aussi ridicule que de vouloir vivre toujours poumons pleins ou dans un pays sans nuages ni pluie.

 

Vous êtes nés humain donc dépendants de l’air, de la lumière, de l’eau, de la nourriture etc…vous n’êtes pas censés vous débrouiller tout seuls et n’avoir jamais besoin de rien !

 Capture d’écran 2014-03-11 à 22.47.26

 

Par contre il est possible que vous ayez vécu le manque à un âge où votre vie pouvait être mise en danger :

 

  • Une mère qui vous empoisonne avec son lait.
  • Des parents fêtards qui ne vous entendent pas hurler de faim la nuit
  • Une nounou négligente ou qui s’absente.
  • Un grand frère ou une grande sœur inexpérimenté qui tarde à vous donner le biberon..

 

Votre mémoire cellulaire est affectée et vous ressentez le manque comme un danger. Le banquier est certes sans cœur mais concrètement il ne va pas s’en prendre à votre vie .

 

Et pourtant, concernant l’argent, si vous êtes honnête, vous pouvez aller jusqu’à ressentir le manque comme une peur mortelle.

 

Puisque vous vibrez à la peur du manque, vous accordez toute votre vie autour de votre vibration et donc vous manquez. D’argent mais d’autres choses aussi !.

 

Si adulte, vous craignez le manque d’argent nous avons vu que le manque dont il est question peut être manque de soin, de chaleur ou de nourriture basique.

 

N’oubliez pas qu’il est difficile d’avoir peur de quelque chose qui ne vous est pas déjà arrivé.

 

Votre mémoire cellulaire a associé manque et danger mortel alors que le ressenti du manque est juste là pour vous rappeler que c’est l’heure de vous en occuper, pas forcément d’en souffrir.

 

Expérimenter la précarité aujourd’hui vous relie à cet enfant « pauvre en lien en joie ou en créativité » que l’on vous a poussé à être.

 

Le plus terrible c’est que sans cette prise de conscience, vous risquez de vivre cette situation très longtemps.

 

 manquer & technique Tipi  17

 

5°) Manquer d’argent pour retraverser un climat de terreur.

 

Lorsque vous manquez vraiment d’argent, votre mental fige sur des ritournelles :

 

  • je n’ai pas d’argent,
  • je ne vais pas m’en sortir,
  • il faut qu’on m’en prête
  • je vais être interdit bancaire
  • pourvu que je ne le sois pas, etc.

 

Vous pensez, vous en parlez, vous stressez et vous vous inquiétez mais vous entretenez la peur au lieu de la travailler.

 

Les peurs sont « engrammées » dans la mémoire cellulaire et il est bien rare que pour un enfant, la peur principale soit le manque d’argent.

 

Croire que votre souci principal aujourd’hui est une affaire d’argent c’est tenter d’oublier l’enfant en vous dont les peurs étaient bien réelles et liées aux adultes de l’époque ou à leur manque de protection.

 

Qu’est ce qui peut faire peur à un enfant à ce point si ce n’est pas le manque d’argent ?

 

  • Subir un parent alcoolique
  • Subir un parent bipolaire
  • Subir un parent dépressif ou suicidaire.
  • Entendre ses parents se disputer violemment (pas forcément à propos de l’argent d’ailleurs)
  • Subir la violence cachée d’un grand frère ou d’une petite sœur
  • Vivre des abus
  • Vivre des tortures physiques ou psychiques
  • Échapper à la surveillance d’une nounou et devoir gérer seul des difficultés loin de ses parents.
  • Être responsable de ses frères et sœur alors qu’il est trop petit pour savoir comment s’en occuper.

 

Si je devais résumer ce qui vous fait le plus peur: est-ce mourir, souffrir ou être seul et sans soutien dans la difficulté ?

 

Vous voyez qu’un adulte trouvera toujours du soutien, c’est vraiment un enfant en vous qui a encore peur.

 

Un bébé qui souffre et qui est seul et sans protection dans la difficulté peut mourir. C’est cela qui est inscrit dans votre mémoire cellulaire.

 

C’est aussi avec toutes formes de thérapie et la technique Tipi qu’il est possible de s’en libérer, je vous en parle plus loin.

 valentine heart shape made by dollars isolated

 

 

Comment fait-on pour travailler les bénéfices secondaires du manque d’argent?

 

Tant que vous croyez n’être aux prises qu’avec un problème matériel, vous allez chercher des solutions dans la matière.