Archives de la Catégorie : Santé

juil 11

7 secondes et 7 remèdes contre la fatigue oculaire plus 1 surprise

fatigue oculaire25jpgÊtes-vous sujet à la fatigue oculaire?

 

Pas besoin d’avoir passé 50 ans pour être sujet à la fatigue oculaire. Si vous portez des lunettes ou si vous passez beaucoup de temps rivé sur votre écran, c’est certainement aussi votre cas.

 

Comme c’est un peu mon cas en ce moment, j’ai testé quelques remèdes pour la fatigue oculaire et je vous réserve une petite surprise à la fin.

 

Ce mois-ci c’est Dorian du blog « Plateforme Bien-être » qui donne le coup d’envoi de la Croisée des Blogs avec le thème  « vos astuces pour se sentir bien ici et maintenant« .

 

Ici et maintenant, pour moi, cet été, c’est devant mon ordinateur. Non seulement je travaille mais je suis en train de terminer mon second livre dont je vous parlerai bientôt.

 

Les vacances, ce sera dans les Annapurnas au mois d’octobre ;-), d’ici là, j’ai intérêt à prendre soin de mes yeux et de la fatigue oculaire. Si, vous aussi, vous avez un été laborieux, je vous encourage à faire de même.

 

Comment la fatigue oculaire se manifeste t-elle? C’est assez désagréable pour ne pas la manquer !

 

  • Yeux secs
  • Yeux qui larmoient
  • Yeux qui picotent
  • Mal de tête
  • Pesanteur des yeux
  • Rougeurs oculaires
  • Sensation de tension oculaire
  • Lourdeur des paupières
  • Vision floue ou dédoublée
  • Douleurs oculaires
  • Baisse de la concentration

 

Qu’est ce que la fatigue oculaire?

 

Alors que la fatigue visuelle se manifeste principalement par une vision trouble en fin de journée, la fatigue oculaire est due à la sécheresse de l’œil.

 dry eye

 

En principe, vous clignez jusqu’à 20 fois par minutes afin de reformer le film lacrymal. Lorsque vous êtes trop concentré sur un écran, vous oubliez ce geste réflexe et tout votre système lacrymal est affecté.

 

Vos yeux ne sont plus humidifiés, entrainant une irritation ou un larmoiement excessif destiné à compenser la sècheresse. Le balayage du film lacrymal ne se fait plus et les symptômes désagréables commencent.

 

Même si vous agrandissez la police de caractères sur votre ordinateur, cela ne va pas régler votre problème de fatigue oculaire ou asthénopie.

 

Que faire alors contre la fatigue oculaire ?

 

1°) Faites une pause régulière pour contrer la fatigue oculaire.

 

Vous avez l’habitude d’aller faire quelques pas pour vous dégourdir les jambes lorsque vous êtes resté trop longtemps assis.

 

Pourtant, lorsque vous commencez à sentir la fatigue oculaire, vous oubliez de vous occuper de vos petits muscles ciliaires.

 

Ces petits muscles, chargés de modifier la forme du cristallin lorsque vous accommodez votre vision ont aussi besoin de se détendre.

 

Faire une pause pour aider vos muscles à récupérer. Lorsqu’ils sont trop sollicités, ils se fatiguent, surtout si on considère que les mouvements oculaires par heure se comptent par milliers lorsque vous lisez sur un écran.

 
fatigue oculaire 10

Marquer régulièrement un petit temps d’arrêt, c’est prendre soin de votre vue. Profitez-en pour regardez au loin et faites une accommodation visuelle sur des objets à différentes distances.

 

Lorsque vous choisissez consciemment de fixer un point au loin, vos muscles oculaires sont en position de repos car il n’y a pas d’accommodation nécessaire.

 
Profitez-en pour respirer profondément et lentement pendant que vos muscles oculaires se relâchent.

 

2°) Clignez des yeux pour empêcher la fatigue oculaire

 

Vous savez que votre vision s’accommode afin de voir toujours net grâce à la courbure de votre cristallin. Lorsque vous travaillez sur un ordinateur, vos yeux ne quittent pas l’écran à une distance fixe.

 

Les muscles ciliaires restent alors en tension à une distance focale qui les oblige à accommoder constamment.

 

Vous avez vu que, lorsque vous êtes concentré, vous oubliez de cligner naturellement des yeux. A vous de penser à le faire artificiellement !

 

Clignez des yeux régulièrement afin d’empêcher vos yeux de s’assécher. Faites-le plusieurs fois de suite lorsque vous y pensez afin de récupérer une vision fluide.

 fatigue oculaire 12

 

Vos yeux sont un véritable trésor, faites attention à eux toute la journée au lieu de vous fier à des lunettes de « repos ».

 

Si vous commencez à être sujet à la presbytie, c’est votre vision de près qui est affectée. La difficulté d’accommodation de votre cristallin rajoute un stress supplémentaire et augmente la fatigue oculaire.

 

Vous n’êtes pas obligé de succomber à la facilité de porter des lunettes. Lorsque vous en portez, en apparence, vous sentez moins les symptômes de la fatigue oculaire, mais vos petits muscles ne fonctionnent plus.

 

Ainsi, en cherchant à soigner un mal, vous pouvez réduire la qualité de votre vision. Je vous ai déjà parlé d’autres techniques que les lunettes pour améliorer la vue !

 

3°) Donnez un petit coup de main à votre fatigue oculaire

 

Je parle au sens propre ! Vous pouvez commencer par le Palming. Je vous en parle plus précisément sur cet autre article où vous trouverez un audio pour vous guider dans cet exercice.

 
La chaleur et l’obscurité créées par les paumes de vos mains vont reposer vos yeux et votre nerf optique va enfin pouvoir faire une pause dans le noir.

 

Vous pouvez faire aussi de l’Acupressing, du bout des doigts, en exerçant une pression sur le pourtour des sourcils ainsi que sous les yeux.

 

Le soulagement est instantané. Si votre fatigue oculaire s’accompagne de tensions dans le haut du corps, n’hésitez pas à poser vos deux coudes sur votre table ou bureau.

 

Vous êtes ainsi dégagé des tensions et vous allez pouvoir vous offrir un petit massage des tempes. Positionnez vos pouces au niveau des maxillaires et vos deux index et majeurs vers les tempes.

 fatigue oculaire 13

Massez vos tempes en faisant des petits mouvements circulaires pour soulager les tensions

 

4°) Soignez votre environnement pour enrayer la fatigue oculaire

 

Éloignez votre écran à distance de bras. Vous devriez à peine toucher l’écran de vos mains lorsque vous tendez les bras.

 

N’oubliez pas d’essuyer la poussière de votre écran pour éviter de vous rendre la lecture plus difficile. Re-positionnez votre écran en fonction de la lumière du jour afin de ne plus voir de reflets.

 

Vérifiez la luminosité de l’écran et le soir, préférez un fond de couleur jaune pâle au lieu du blanc trop lumineux.

 fatigue oculaire 21

 

Modifiez votre éclairage et préférez un éclairage indirect comme une petite lampe sur le côté plutôt qu’une grosse source de lumière de face.

 

5°) Offrez-vous une petite méditation sur le web en cas de fatigue oculaire

 

Si vous avez quelques minutes devant vous, offrez-vous une petite détente musicale sur internet. Concentrez-vous sur votre respiration et laissez la musique faire son travail.

 

Non seulement vous allez défatiguer vos yeux mais vous allez récupérer un surplus d’énergie. C’est une occasion rêvée pour fermer les yeux et reposer les muscles responsables de l’accommodation.

 

Si vous n’avez pas avec vous votre méditation favorite, je vous propose une musique assez puissante pour vous défatiguer.

 

 

 

 

6°) Fatigue oculaire et homéopathie

 

Si rien de tout cela n’a fonctionné, faites appel aux remèdes légers et à l’homéopathie. Vous pouvez compenser avec du sérum physiologique au moindre symptôme de sécheresse oculaire.

 

Si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser l’homéopathie pour vos petits bobos, faites-vous conseiller par un professionnel.

 

  • Si par contre, vous avez déjà vérifié son efficacité sur vous, vous pouvez tester Natrum Muriaticum, en dosage 5 ou 7CH afin d’améliorer la sécrétion de larmes.
  • Si vous souffrez de fatigue oculaire et que vos yeux deviennent rouges, pensez à Arnica Montana 5ch
  • Enfin, Jamborandi 5H pour les troubles de l’accommodation et les spasmes des paupières.

 

Et pourquoi ne pas humidifier votre atmosphère d’été grâce à un humidificateur? Bon, cette année, vu ce début d’été pluvieux, ça ne sera peut-être pas nécessaire !

 

7°) La réflexologie et la fatigue oculaire

 

Jusqu’ici, je vous ai beaucoup parlé de la réflexologie faciale vietnamienne Dien’Chan’. Vous trouverez une explication pour stimuler les points du visage responsables en cliquant sur le lien.

 

Dans un autre article, je vous parle aussi de réflexologie plantaire et des points que vous pouvez masser entre vos doigts de pieds pour améliorer vos problèmes de vision.

 

Aujourd’hui, je vous montre deux nouveaux points de réflexologie palmaire pour prendre soin de votre fatigue oculaire.

 

Tout d’abord, comment fonctionne la réflexologie ?

 

L’idée de départ de la réflexologie est que chaque partie de votre corps, incluant les organes, correspond à un point particulier appelé zone réflexe sur les mains, pieds, oreilles, visage, crâne, oreilles et nez.

 

Il vous suffit alors de stimuler cette zone pour soulager votre douleur en libérant l’énergie perverse accumulée.

 

Ces techniques d’auto-guérison peuvent soulager durablement vos symptômes même si elles ne se substituent pas à l’avis de professionnels de la santé.

 

Sur les paumes de votre main sont représentées toutes les parties du corps qui lui servent ainsi de miroir. La paume de votre main représente une cartographie de votre corps comme indiqué sur le dessin ci-dessous.

 fatiguedesyeux

 

La réflexologie palmaire est idéale pour l’auto-massage au quotidien, facile à exécuter en parfaite autonomie.

 

Les mains ont des terminaisons nerveuses assez sensibles qui sont liées à tout votre organisme. L’intérêt de la réflexologie palmaire, c’est que vous pouvez facilement stimuler les points de votre main sans passer pour un fou si vous êtes au travail.

 

La stimulation se fait par pression et petits massages circulaires assez fortement appuyés. Stimulez les points réflexes en dessous de l’index et du majeur comme le montre la photo qui suit. Pressez régulièrement ou appuyez en petits cercles.

.

fatigue oculaire 5 

 

Vous pouvez aussi pressurer votre main à cet endroit . N’oubliez pas de stimuler ce point sur l’autre main aussi.

 

Sachant que beaucoup de points réflexe se trouvent à la base des doigts, n’hésitez pas à croiser vos doigts et à écraser légèrement une paume contre l’autre.

 

Vous agirez ainsi sur de nombreuses zones réflexes incluant les yeux et les oreilles comme vous le montre l’image.

 fatigue oculaire 6

 

La petite surprise, c’est que, lorsque vous travaillez sur votre fatigue oculaire en stimulant les points de la paume de la main, vous œuvrez aussi à améliorer votre vue quelle que soit votre pathologie.

 

Cela vaut vraiment la peine d’y consacrer quelques minutes par jour pour éviter de porter des lunettes allant même jusqu’à retrouver des dixièmes perdus.

 

Alors, prêt(e) à prendre soin de vos yeux pour quelques secondes par jour? Laissez un commentaire et n’hésitez pas à parler de vos astuces!

 

 

fév 25

Renforcez votre système immunitaire en 3 coups de crayon

 

renforcer système immunitaire dien chan2Renforcer le système immunitaire avec le Dien’Chan’

 

Si vous êtes en plein cœur de l’hiver comme ici, alors les petits bobos comme les troubles ORL ou la grippe éclosent avant les bourgeons.

 

Je vous propose quelques techniques efficaces pour prévenir les maladies et renforcer votre système immunitaire.

 

Je vous parlerai aussi des virus sous un angle inhabituel et vous verrez que les 3 coups de crayon (ou de stylo) dont je parle sont à prendre au sens littéral du terme.

 

Je parle bien sur du Dien’ Chan’ et il ne vous en coûtera pas plus que quelques secondes par jour de votre précieux temps.

 

Je pourrais vous sortir toute une batterie de précieux conseils et d’exercices mais, si vous êtes comme moi, vous voulez surtout des techniques efficaces.

 

Je ne vous donnerai donc que les astuces que je pratique moi-même pour renforcer le système immunitaire et qui ont fait leurs preuves. Vous les trouverez à la fin de l’article.

 

Fonctionnement du système immunitaire et tradition

 

Le corps est équipé d’un système immunitaire qui lui permet d’être à l’abri des agressions extérieures afin de garder son intégrité.

.

 renforcer système immunitaire dien chan4

 

C’est un système « de série » (pas une option) qui vous protège des:

 

  • bactéries
  • virus
  • parasites
  • corps étrangers
  • pollutions
  • toxines
  • champignons etc…

enregistrés comme menaçants pour la survie de votre organisme.

 

En règle générale, ce dernier érige spontanément des barrières de protection et est équipé d’un système de dépistage, d’attaque et d’évacuation des intrus.

 

Dans la version médicale traditionnelle de Pasteur, les microbes viennent de l’extérieur et il faut s’en protéger, c’est le rôle du système immunitaire.

 

Ce sont les virus et bactéries qui sont censés être responsables des maladies.

 

Si vous lisez mon blog régulièrement, vous avez sans doute compris que ce n’est pas forcément cette approche simpliste qui m’interpelle à propos des virus.

 

Par contre, il est clair que prendre soin de sa santé et prévenir sans attendre d’être malade sont des points essentiels pour la vitalité et la détente.

 

Sans rentrer dans les détails, vous avez généralement ;-) une armée de soldats (les globules blancs) qui patrouillent dans le sang vers la zone de bactéries repérées.

.

 renforcer système immunitaire dien chan10

 

 

C’est un peu comme des véhicules de police qui surveillent le samedi soir les abords de cités réputées explosives dans les quartiers chauds des banlieues.

 

Lorsque les conflits s’enflamment, c’est à dire que les microbes « attaquent », les globules blancs (leucocytes) font appel à un renfort de patrouille.

 

Le coup de main est donné par les lymphocytes qui peuvent faire appel aux plasmocytes (placés dans les tissus) et ultimement aux cellules tueuses (killers).

 

Devant cet arsenal impressionnant déployé pour garder l’organisme en vie, comment peut-on vraiment croire qu’un virus ou qu’un champignon puisse passer inaperçu ?

 

Système immunitaire, vision décodage biologique

 

Si on part du principe que le cerveau est une machine de guerre programmée pour votre survie, alors vous pouvez en déduire que le cerveau, en chef des armées, ne fait rien au hasard.

 

En gros, s’il laisse passer une bactérie, c’est qu’il a une bonne raison stratégique de le faire.

 

Pourquoi un bébé fragile par définition, en contact avec les bactéries de sa mère dès la naissance ne naît pas déjà infecté ?

 

J’ai entendu beaucoup d’histoires de personnes hospitalisées qui résistent à l’opération mais s’effondrent car elles attrapent un staphylocoque.

 

Comment le cerveau peut-il ainsi mettre la personne en danger? Les hôpitaux sont-ils tous aussi insalubres?

 

Vous l’aurez compris, le décodage biologique a d’autres vues sur la question du cerveau et des maladies.

 

Une personne qui n’a pas compris à quel stress elle est soumise au point d’avoir un organe endommagé, développe une maladie.

 

Le cerveau l’a prévenu par la pathologie (et son symbole) qu’elle avait quelque chose à modifier, c’est un peu son signal d’urgence.

.

 renforcer système immunitaire dien chan16

Puisque sa biologie est affectée, on sait maintenant qu’un choc émotionnel ou psychique a eu lieu dans sa vie dans les jours ou les semaines précédents.

 

Petit exemple illustré en décodage biologique

 

Imaginez qu’une femme consulte aux urgences pour une infection urinaire mal soignée.

 

Elle rentre chez elle et développe d’autres symptômes à la vessie dont le responsable semble être un staphylocoque qu’elle aurait (?) attrapé aux urgences.

 

Pourquoi n’a t-elle pas pu guérir de sa cystite dès la première fois ? Sans doute parce qu’elle s’est fait une auto-médication sans respecter les doses.

 

Il faut l’interroger malgré tout sur son vécu des derniers jours car la présence d’une bactérie n’est pas normal. Que s’est-il passé dans sa vie ?

 

Rien de grave en apparence sauf sa sœur qui s’est installée avec son fils hyperactif depuis deux semaines chez elle en attendant de trouver un appartement.

 

Quand on sait que tout ce qui touche à la vessie est relié au territoire, on comprend mieux l’origine de son stress.

 

Son niveau de stress est donc monté au point que le cerveau craint plus pour son équilibre mental que pour sa vessie.

.

 renforcer système immunitaire dien chan7

 

Le cerveau choisit donc de laisser passer un staphylocoque qui ramène la patiente à l’hôpital.

 

Pendant qu’elle est hospitalisée, elle n’est plus dans un conflit de territoire. Le cerveau a fait un choix entre deux maux, celui du moindre stress.

 

Tant que sa sœur reste dans son appartement, elle ne guérira pas. Normal puisque le conflit de territoire est encore actif.

 

Ce n’est ni la faute de l’hôpital, ni celle du staphylocoque, ni celle de sa vessie, ni même celle de sa sœur ou de son fils hyperactif.

 

C’est juste que cette femme vit dans un immense stress très inconscient du à la présence de sa sœur et de son fils.

 

Vous voyez que Pasteur n’avait pas vu si loin! J.J Crevecoeur et le docteur Hamer ont élargi leur vision de la virologie.

 

Même si les virus apparaissent comme responsables des maladies, ils sont malgré tout commandités par le cerveau qui les utilise à ses fins.

 

Sinon comment expliquer les allergies et les maladies auto-immunes ? Il est clair que les recettes et médicaments peuvent vous aider.

 

N’oubliez pas cependant le rôle de vos chocs émotionnels dans leur impact sur votre système immunitaire.

 

D’autres pistes pour renforcer le système immunitaire

 

L’acupuncture et les médecines ancestrales orientales ont mis cela en évidence depuis fort longtemps.

 

Grâce à la neuro-imagerie humaine, il est possible d’observer, lors d’une séance d’acupuncture, une activation des régions limbiques (ou cerveau émotionnel).

 

Ainsi, la stimulation de certains points du corps active la fonction homéostatique (équilibrante) de l’hypothalamus qui contrôle le mécanisme des défenses immunitaires.

 

Si vous n’êtes pas fan des aiguilles, je vous propose en fin d’article la fameuse technique Dien’ Chan’ du coup de crayon (ou stylo) que vous pouvez utiliser seul et sans danger.

 renforcer système immunitaire dien chan3

 

Quels sont donc ces organes à stimuler qui produisent des cellules qui aident à renforcer le système immunitaire ?

 

  • la moelle osseuse, à l’intérieur des os
  • le thymus, minuscule glande endocrine entre le cœur et le sternum
  • la rate
  • les ganglions lymphatiques
  • les amygdales.

 

Je vous propose comme promis 4 astuces pour renforcer votre système immunitaire.

 

A) le smoothie mangue et graine de Chia

 

La mangue pour son apport en antioxydants et les graines de Chia (source naturelle d’omégas 3 et 6) qui fortifient le système immunitaire.


J’ai entendu parler de ces graines magiques sur le blog de Bernadette. Depuis j’ai testé et je suis fan.

 

renforcer système immunitaire dien chan17

 

B) La solution saline nasale pour renforcer le système immunitaire.

 

C’est une technique « yoguique » ancestrale de nettoyage interne des parois nasales.

 

Elle permet de garder la muqueuse nasale propre et apte à vous aider à vous défendre des infections respiratoires.

 

Vous trouvez sa formule européenne et rapide en pharmacie ou grande surface sous forme de spray nasal d’eau salée.

 

Ce n’est que de l’eau de mer, la marque importe peu et la version pour bébé suffit à accomplir cet exploit !

 

C) Limiter votre apport en sucre rapide pour renforcer le système immunitaire

 

Le sucre a tendance à surcharger les glandes surrénales et à mettre le pancréas en suractivité.

 

Il en résulte une augmentation de sécrétion de cortisol, hormone de stress qui affaiblit le système immunitaire.

 

Ceci est aussi valable pour les bonbons qu’on donne aux enfants…;-(

 

D) La réflexologie faciale Dien’ Chan’ pour renforcer le système immunitaire

 

Cette technique réflexe est une sorte d’acupuncture sans aiguille où vous stimulez des points reliés à des organes.

 renforcer système immunitaire dien chan1

 

 

Dans toute réflexologie, une partie du corps (paume, plante, oreille etc… ) représente de façon holographique, la totalité du corps.

 

En Dien’ Chan’, c’est sur le visage que vous allez stimuler des zones réflexes, chaque zone étant reliée à un organe.

 

Pour ce faire, avec le bout rond (pas la mine) de votre stylo ( plus doux qu’un crayon ou un stylet) vous allez exercer une pression sur des points précis en tournant ou en balayant.

 renforcer système immunitaire dien chan12

 

5à 10 secondes sur chaque point suffisent sauf si vous les sentez sensibles, vous pouvez alors les simuler plus longtemps.

 

Point 1, 2 et 3 en Dien’ Chan’ (voir image ci-dessus)

 

Ils se trouvent dans l’axe entre la base du nez et l’extrémité de la lèvre supérieure. (l’endroit de la moustache!)

 

Vous les stimulez en balayage horizontal en partant de l’extérieur vers l’intérieur (du point 3 vers le 1) en partant de la droite de votre visage.

 

Puis du point 3 vers le 1 en partant de la gauche de votre visage.

 

Ces points libèrent des corticoïdes naturels aux vertus anti-inflammatoires qui aident à réduire le stress, les états infectieux et les allergies .

 

Si vous stimulez les points un par un, vous pouvez aussi le faire de haut en bas, c’est à dire du dessous du nez vers le haut de la lèvre supérieure.

 

Ce balayage stimule et renforce les défenses immunitaires. Ces points étant aussi reliés aux organes reproducteurs, bien qu’il n’y ait pas de danger, je ne les conseille pas aux femmes enceintes.

 

Si vous l’êtes, rendez-vous sur d’autres articles de Dien Chan’ (qui ne portent pas sur cette zone du visage) afin de profiter de cette magnifique technique.

 

Point 4 et 5 en Dien’ Chan’ (voir illustration)

 

Balayer horizontalement de gauche à droite ces 3 points en appuyant très fortement la région au-dessus du menton.

 

Si vous stimulez les points un par un , vous pouvez aussi le faire de haut en bas, c’est à dire du dessous de la lèvre inférieure jusqu’au menton.

 

Ces points tonifient aussi le système immunitaire et aident par la même occasion à réguler la transpiration des pieds et des mains.

 

Points 6 et 7 du Dien’ Chan’ (seulement sur la gauche de votre visage).

 

Vous êtes juste au-dessous de la joue à la hauteur de votre nez en descendant en oblique vers l’extrémité gauche de votre joue.

 

Voici donc pour mes petites astuces de l’hiver. D’autres trouvailles en Dien’ Chan’ sur ces articles:

 

Soigner un rhume rapidement avec la réflexologie faciale Dien’ Chan’

3 astuces et 1 Dien’ Chan’ pour éliminer les toxines sans s prendre le chou

Soigner une migraine sans se prendre la tête avec le Dien’ Chan’

Apprenez une méthode de relaxation express avec le Dien’ Chan’

Mieux voir sans lunettes, même pour un myope

N’hésitez pas à donner votre point de vue ou à me faire part des vôtres. Laissez un commentaire !

 

jan 31

Ce que vous n’avez jamais lu sur le papillomavirus et le cancer de l’utérus

 

décodage biologique et cancer de l'utérus 16Décodage biologique et cancer de l’utérus

 

Le cancer est une maladie qui ne laisse pas indifférent. Ou vous l’avez expérimenté ou vous connaissez des proches qui l’ont vécu.

 

La médecine n’est pas ma partie, je ne peux donc vous en parler que du point de vue psychique et émotionnel.

 

Peut être que cet aspect émotionnel est le chaînon manquant qui peut expliquer en partie pourquoi certains s’en sortent et d’autres non alors qu’ils subissent le même traitement.

 

Généralement, vous êtes prêt à vous intéresser au décodage biologique pour les petits bobos comme l’herpès ou la signification des dents.

 

Pour les grosses pathologies qui font peur, vous êtes un peu plus méfiants et c’est normal. Le cancer de l’utérus est une maladie grave qui touche à l’intimité de la femme.

 

Derrière le mot cancer, se profile toujours la peur de ne pas y survivre.

 

Dans l’inconscient collectif il est interprété comme un méchant dysfonctionnement qui survient par le plus grand des hasards et auquel tout le monde peut être confronté un jour ou l’autre sans prévenir.

 

J’espère avoir calmé cette peur avec mon article sur le Docteur Hamer (cliquez) et les fondements de sa nouvelle médecine.

 biologique et cancer de l'utérus3

 

Savoir qu’il y a une origine émotionnelle aux maladies ne résout rien dans un premier temps mais donne un petit pouvoir qui permet d’accepter la maladie, plutôt que de la voir comme une erreur.

 

Elle n’est pas là par hasard, elle a un message à délivrer à propos de quelque chose d’invisible dans votre vie qui génère un stress et que vous n’arrivez pas à gérer.

 

Faire cette recherche ne vous empêche en rien de suivre les filières traditionnelles qui, à leur tour aussi peuvent vous rassurer.

 

Pourquoi ne pas mettre toutes les chances de guérison de votre côté ?


Papillomavirus, cancer de l’utérus et décodage biologique

 

D’origine infectieuse, le cancer de l’utérus se développe lentement à partir de lésions précancéreuses invisibles, vu leur localisation. Il est causé par différents virus de la famille des papillomavirus.


Pourtant, quand on sait que, lors d’une poignée de main, plus de 30 millions de microbes passent d’une personne à l’autre, on se demande pourquoi certaines personnes tombent malades et d’autres non.

 

Ces infections dues au papillomavirus sont très fréquentes, de l’ordre de une femme sur deux exposée au cours de sa vie.

 biologique et cancer de l'utérus5

 

 

En général, elles régressent spontanément sans l’apparition d’un cancer de l’utérus et sans que personne ne s’en soit aperçu.

 

Il est vrai que rien ne permet de déceler l’apparition de ce type de cancer sans un dépistage régulier par frottis.

 

Je vous propose de lire ce que le décodage biologique a à dire à propos du cancer en général:

 

 » tout cancer est un programme biologique (commandé par le cerveau) qui commence par un choc conflictuel émotionnel.

Le choc brutal, doit être ressenti comme émotionnellement dramatique et souvent vécu dans l’isolement. A ce moment là, l’organe qui symbolise le mieux la teneur émotionnelle du choc incarne la maladie .  »

 

En d’autres termes, ce serait le corps lui-même, à travers le système immunitaire, qui donnerait la permission aux germes et au virus d’être actif ou pas, et cela à tel endroit du corps et non à tel autre.

 

Ainsi un cancer est comme une sonnette d’alarme, une sorte de sirène anti-feu. Faire taire le détecteur de fumée (éliminer le cancer par tous les moyens) parce qu’il nous casse les oreilles est un acte simpliste.

 

Ne serait il pas intéressant aussi de savoir ce qui a déclenché le détecteur de fumée avant de s’en débarrasser ?

 

Prévention,vaccin et décodage biologique


Dans le cancer de l’utérus, plusieurs causes (donc plusieurs conflits) sont possibles :

 

  • conflit de frustration sexuelle (je ne suis pas choisie par le mâle)
  • décision volontaire de se frustrer sexuellement suite à un événement perçu comme dramatique.
  • se sentir trompé

 

Tout ce qui est écrit en général s’arrête à ces causes mais, en menant mon enquête, j’ai découvert d’autres causes au cancer de l’utérus comme par exemple:

 

  • conflit relatif à la maternité

 

Les expressions « sans prévenir» et « dramatique » sont des ingrédients essentiels à l’apparition d’un cancer.

 

Ceci est important pour que vous (si vous êtes une femme ou si vous avez une adolescente à la maison) ne sentiez pas une menace peser à chaque instant par ce méchant virus qui, soi-disant frappe au hasard.

 

Il y a de quoi avoir peur d’un cancer viral, lorsqu’on croit sur parole les médias mais cette peur est entretenue par un manque d’informations.

 

Toute cette campagne à propos du vaccin pour prévenir le papillomavirus ne peut pas être complète s’il n’est pas donné en même temps la précieuse indication qu’un cancer se développe suite à un conflit biologique.

 

En d’autres termes, suite à un choc (émotionnel ou psychique) qui se traduit dans la biologie.

 biologique et cancer de l'utérus2

 

 

Pourquoi les jeunes filles sont elles susceptibles d’être touchées si jeunes par ce type de cancer dont j’ai répertorié les causes émotionnelles possibles?

 

1°) Parce que c’est l’âge où elles se posent des questions à propos de la sexualité.

 

2°) Parce qu’elles peuvent se frustrer sexuellement par peur de tomber enceinte.

 

3°) Parce qu’elles sont susceptibles de vivre de façon dramatique des évènements ordinaires comme:


  • une première relation sexuelle ou
  • la frustration de ne pas en avoir
  • la souffrance de ne pas avoir été choisi par l’élu du moment.

 

Si vous rajoutez à cela la difficulté de ne pas savoir à qui se confier, la peur des jugements d’un adulte ou de l’humiliation d’un parent, vous voyez qu’une adolescente n’est pas à l’abri de vivre un conflit pouvant mener à un cancer de l’utérus.

 

S’intéresser à la vie sexuelle de sa fille me paraît tout aussi important que de la mener manu militari se faire vacciner contre le papillomavirus.

 

Le cancer de l’utérus peut mettre une dizaine d’année à se déclencher dans sa phase active, il y a donc largement le temps de faire de réguliers dépistages.

 

Ma propre expérience du cancer de l’utérus

 

Je me suis intéressée de près à cette maladie pour l’avoir vécue moi-même il y a de nombreuses années.

 

A l’époque, j’avais supposé que la cause de mon cancer (in situ) était la frustration, même si je ne comprenais pas vraiment en quoi tout cela avait été dramatique au point de développer un cancer de l’utérus.

 

C’est en lisant un reportage sur les aventures du Docteur Hamer dont j’ai parlé dans mon dernier article sur le décodage biologique que la lumière a jailli.

 

J’ai alors revisité toute l’histoire de ma vie à l’époque de ce cancer et j’ai fini par comprendre ce qui avait vraiment généré le conflit biologique à l’intérieur de moi.

 

Je suis bien évidemment allée jusqu’à l’opération car, à l’époque, je n’avais pas été capable de décoder ce avec quoi j’étais aux prises.

 décodage biologique et cancer de l'utérus 11

 

Je vous en parle en fin d’article et je vous décrypte aussi le cancer de l’utérus de Katia à qui j’avais transmis ces informations afin qu’elle comprenne mieux ce qui lui était arrivé.

 

Je vous retranscris le texte qui m’a complètement fait changé d’avis et m’a obligé à revisiter mes interprétations en matière de cancer de l’utérus.

 

 Histoire d’une des péripéties du Docteur Hamer et cancer de l’utérus


Le Professeur Semm voulait tester la Nouvelle Médecine Germanique du Docteur Hamer en lui présentant le cas d’une patiente de 83 ans.


Il poursuivait en cela deux buts inavoués :


  • le premier était d’éclairer une maison d’édition qui hésitait à publier les travaux révolutionnaires du docteur Hamer sur la loi d’Airain du cancer.
  • par le deuxième, il cherchait à démonter l’absurdité de la théorie du Dr Hamer concernant le cancer afin de l’évincer de la clinique où il exerçait.


Le Prof. Semm avait reçu une patiente de 83 ans en consultation qui souffrait d’un cancer du col de l’utérus stade 3.

.

 

biologique et cancer de l'utérus7

 

Apparemment elle n’avait jamais été mariée, n’avait pas eu de relation sexuelle et vivait seule depuis de nombreuses années.


Lors de cette première consultation, le Dr Semm lui avait demandé si elle avait été en contact avec un ami ou une autre personne de sa connaissance.


La vieille dame avait répondu qu’elle vivait toute seule, sans querelles ni conflits avec qui que soit. Toutes ses connaissances et amis étaient décédés depuis au moins une décennie.

 

Le docteur Semm savait qu’il allait laisser le docteur Hamer se couvrir de ridicule par un échec à sa théorie puisque la dame n’avait pas de conflit sexuel malgré son cancer de l’utérus.

 

Vous allez voir que le Docteur Hamer oriente très vite la consultation car il est persuadé que la dame a vécu un conflit en rapport avec la sexualité pour avoir développé un cancer.

 

Récit de la consultation du docteur Hamer

 

En 1922, quand la patiente était une jeune étudiante en économie à Aachen, elle a rencontré un jeune enseignant, devenu le professeur M.


Elle a d’abord eu sa maîtrise puis son doctorat et elle a travaillé avec lui à l’université d’Aachen jusqu’en 1939.


Hamer: Quand est décédé le professeur M. à Aachen?


Patiente: En 1971 à 78 ans, ce fut très dur pour moi.


Hamer: Vous avez connu votre collègue quand vous étiez jeune étudiante, mais n’était-il pas, madame, plus qu’un simple collègue pour vous?


Patiente (très excitée): Docteur, vous me posez des questions comme si vous lisiez mon âme à livre ouvert, alors que je n’ai jamais dit un seul mot à quelqu’un à ce sujet.


Oui, c’est vrai, il était mon époux! C’était un secret merveilleux entre nous. Et nous avons été fidèles pendant presque cinquante ans, par lettres, jusqu’à sa mort.

 

biologique et cancer de l'utérus9

Nous étions des époux secrets, il n’était pas question de se marier, ni d’avoir des enfants tant nous étions pauvres.


Nous nous sommes aimés infiniment et sa mort m’a transformé d’une épouse heureuse en une veuve esseulée.


Hamer: Combien de temps s’est-il passé avant que vous n’ayez pu faire le deuil de votre homme?


Patiente: Après un peu plus d’une année j’avais enduré le plus dur. Depuis je me suis retirée.


Hamer: Madame, tout ce que vous m’avez raconté est certainement vrai, mais vous avez omis la chose la plus importante.


Votre époux est mort en 1971. pourtant il a du se passer quelque chose de grave le concernant il y a un an et demi à deux ans,.


Je parle d’un événement conflictuel, comme vous ne l’avez jamais vécu et qui n’a pas été résolu à ce jour.


Patiente: (les yeux grands ouverts de peur, livide ): Docteur, au nom de Dieu, comment pouvez-vous savoir cela ? Jamais je n’en ai parlé à personne, jamais personne ne m’a vu pleurer.


Mais vous avez raison, même maintenant je ne pense à rien d’autre, le jour et la nuit, quand je ne peux pas dormir, ce qui est souvent le cas.


Hamer: Madame, ce serait bien de parler ensemble de tout ça. Et elle a tout raconté. Elle pouvait dater l’évènement conflictuel très exactement au jour, et même à l’heure près.

 

Son époux avait une grande collection de tableaux, parmi lesquels aussi beaucoup de peintures faites par lui-même, qu’il avait tous légués au musée de Husum.


Puisqu’il n’était pas marié et n’avait pas d’enfants, la patiente avait été désignée par lui comme son exécutant testamentaire.


Les tableaux avaient déjà été envoyés à Husum tout de suite après sa mort.


Mais pour lui rendre hommage, toute sa correspondance essentielle, publications, manuscrits etc. était aussi destinée au musée.


Fin décembre 1979 la patiente a reçu chez elle un gros paquet ficelé contenant des lettres, parmi lesquelles ses  propres lettres d’amour à son amoureux et qu’il avait gardées en parfait état.

 

Patiente: Docteur, je me rappelle encore très exactement comment j’ai ouvert le premier paquet, c’étaient mes toutes premières lettres d’amour.

 

.

biologique et cancer de l'utérus6

 

 

J’étais comme paralysée! C’était merveilleux et horrible, elles me rendaient heureuse et inconsolable, c’était terrible


A partir du 3 janvier 1980, tout m’est revenu. Chaque lettre me rappelait toutes ces tendresses qu’il y a eu entre nous dans la période la plus belle la plus insouciante de ma vie.

 

J’ai tout revécu à nouveau, comme si mon homme vivait encore. Et alors, chaque fois que je réalisais que mon amoureux était mort, alors je ne pouvais que  pleurer, pleurer, pleurer, seulement pleurer….


Et cela n’a pratiquement pas changé jusqu’à ce jour.

 

Une fois de plus les thèses du Docteur Hamer étaient vérifiées.

 

Cancer de l’utérus et mon propre cas


A près avoir lu ce texte, je me suis interrogée sur une période de ma vie que j’ai un peu passé sous silence, celle où j’avais attrapé un papillomavirus et où je me suis fait opérer quelques mois plus tard.


J’étais persuadée que je n’avais pas eu de chance de développer un cancer de l’utérus alors que la plupart des organismes peuvent en général éliminer tout seul ce virus.


Vous avez sans doute retenu que pour trouver l’évènement dramatique qui déclenche un cancer on peut remonter de 6 mois à un an et demi avant l’apparition des symptômes.


C’est la raison pour laquelle, le cancer de cette dame ne pouvait pas remonter à la perte de son époux mais bien à un événement ultérieur.


Je suis moi aussi remontée à un an et demi avant l’opération pour trouver l’évènement déclencheur. Et j’ai trouvé rien de moins que la mort de mon petit ami du moment.

 

Comment avais-je pu occulter cela?

 décodage biologique et cancer de l'utérus1

 

Cancer de l’utérus et histoire de Katia


En racontant cela à Katia qui avait eu elle aussi un cancer de l’utérus un an plus tôt, j’ai vu qu’elle était interpellée et n’avait pas trouvé elle non plus la racine émotionnelle de son cancer.


Je lui laisse la parole.

 

« Quand j’ai su que le frottis avait révélé des cellules cancéreuses, j’ai d’abord nié les faits et soupçonné ma gynéco de vouloir s’enrichir en m’opérant.

 

Puis, je l’ai rendue responsable: j’étais en colère après la gynécologue qui avait négligé à mes yeux de m’informer des risques à ne pas subir des examens réguliers.

 

Puis, je me suis défendue: cela m’arrive parce que je ne prends pas soin de mon corps, c’est parce que je ne m’aime pas  (je n’allais pas régulièrement faire des examens de prévention) donc il est juste qu’il m’arrive cela.

 

J’en prenais la responsabilité.  Un peu comme si la maladie venait me donner une leçon. Puis, j’ai pensé que cette leçon était une sorte de punition en rapport avec les avortements que j’avais eus plus jeune.

 

J’ai changé de gynéco. Le suivant m’a exposé les risques que je prenais à ne pas me faire opérer le plus rapidement possible.

 

J’ai alors décidé de me faire opérer, persuadée que cela me sauverait. En fait, cette décision a eu plusieurs effets bénéfiques en dehors de ma guérison. 

 

Me sentant seule et faible (avant l’opération) face au spectre du cancer qui menaçait de m’anéantir, j’ai pu demander de l’aide à une connaissance qui a bien voulu m’accompagner, me tenir par la main.

 

Elle est devenue mon amie. Cela m’a permis d’ouvrir mon cœur. Aussi par rapport à ma fille, avant de me faire opérer, je lui ai fait une lettre d’adieux que mon amie devait lui remettre au cas où je mourrais.

 

En l’écrivant, j’ai réalisé que j’avais un vrai lien avec ma fille et que j’étais en paix avec la perspective de ma mort prochaine. Là aussi, je débouchais sur une expérience du cœur. 

 

Ma maladie commençait a avoir un sens puisqu’elle ouvrait la dimension du cœur dans ma vie. Mais il restait toujours une ombre et surtout la peur à chaque frottis d’apprendre que cela avait recommencé.

 

C’est des années plus tard, lorsque ma sœur m’a demandé, en rapport aux travaux du Dr. Hamer, si j’avais trouvé ce qui avait déclenché mon cancer que j’ai trouvé immédiatement l’événement qui avait causé le choc émotionnel.

 

Quelques mois plus tôt, ma fille avait eu un accident de cheval alors que je n’étais pas à ses côtés. En la rejoignant tout à coup, j’ai vu le visage de ma fille figé dans une hémiplégie faciale.

 

Ce fut un choc immédiat. J’ai essayé de ne rien laisser paraître de ma panique intérieure pour ne pas alarmer Marie. Mais elle l’a sentie et a hurlé car elle ne voulait pas aller à l’hôpital. 

 

L’hémiplégie faciale de ma fille a lentement disparu dans les six mois après sa déclaration à l’aide des soins quotidiens (massages faciaux) que je lui prodiguais. 

 

C’est grâce à cette prise de conscience que j’ai développé la certitude actuelle de ne plus être en danger par rapport à cette maladie.

 

Maintenant, je traite immédiatement toutes les peurs qui peuvent se manifester dans ma vie. » (Cela n’est pas dit dans le texte mais il s’agit de la technique Tipi!).

 

Je vous propose de regarder un extrait du magnifique film « my sister’s keeper » si vous ne l’avez pas déjà vu. C’est un éclairage supplémentaire sur le fait qu’une des conséquences du cancer puisse bien être d’ouvrir son cœur.

 

 

 

Quant à l’histoire de Katia, si vous avez lu mon article sur le docteur Hamer, vous avez sans doute retenu que la femme du docteur Hamer avait eu un cancer des ovaires pendant que lui développait un cancer des testicules à l’annonce de la mort de leur fils Dirk.

 

Il paraît normal que les deux organes reproducteurs soient touchés puisqu’il s’agit de leur descendance.

 

En multipliant les cellules cancéreuses le cerveau encourage ainsi une surproduction d’ovules et de spermatozoïdes afin de refaire rapidement un enfant et relativiser le stress de la perte.

 

Alors pourquoi Katia a t-elle développé un cancer de l’utérus plutôt qu’un cancer des ovaires ?

 

Devant un tel souci du détail, il apparaît très clairement que le cancer ne cible pas au hasard les organes touchés.

 

Ils correspondent vraiment au type de conflit que la personne vit et ceci est totalement subjectif et personnel. L’utérus est l’organe dans lequel évolue le fœtus pendant toute sa vie intra-utérine. Le col en protège l’entrée.

 

En affectant le col de l’utérus, le cerveau de Katia indique qu’elle s’en veut de ne pas avoir su protéger sa fille et de ne pas avoir été là pour prévenir l’accident. Il n’est pas question d’une surproduction d’ovules afin de refaire un enfant.

 

Devant tant de précision, je ne peux que m’extasier devant la perfection et la cohérence de notre machinerie interne. Quand bien même cette perfection serait une maladie.

 

Si vous avez une explication différente de la mienne , je vous encourage vivement à en faire part dans les commentaires.

 

Alors, encouragé(e) à modifier votre point de vue sur le cancer. Une expérience à partager? Laissez un commentaire!

nov 28

Santé: prouesses et limites du décodage biologique

Dr Hamer et décodage biologique6Ryke Geerd Hamer et le décodage biologique

 

Pouvez-vous imaginer que depuis presque 30 ans, on ait trouvé un moyen de guérir le cancer mais aussi pratiquement toute maladie par le décodage biologique?

 

Cette découverte est due à un seul homme qui, avec preuves à l’appui a démontré que la cause fondamentale du cancer et des autres maladies était psychique.

 

Pourquoi n’en avez-vous pas entendu parler (ou si peu)? Parce que son découvreur a passé bon nombre de sa vie en prison et que la faculté de médecine a refusé de lire sa thèse.

 

Que savons-nous de ce médecin allemand? Qu’il a obtenu une réussite sur plus de 90% des cas traités, presque l’inverse des résultats auxquels on peut s’attendre avec un traitement conventionnel.

 

Pour ce chiffre, c’est un peu comme le décompte des manifestants : les syndicats comptent 100000 personnes qui perdent une journée de salaire, le patronat ne parle que de 10000 grévistes. A vous de faire la part des choses !

 

Alors peut-on vraiment tout guérir ? La maladie est-elle uniquement le fruit d’un stress ou a t’elle d’autres raisons d’être? C’est la question à laquelle je réponds en fin d’article.

 

Saviez-vous qu’un courageux français avait fait un film à propos du décodage biologique et de son créateur? Sans doute pas car son film a été interdit en salle.

 

Il s’agit de Jean-Jacques Crèvecœur. Vous pouvez lire la lettre à la fin d’un précédent article qui démontre le travail intérieur qu’il a fait suite à l’interdiction de son film

.

docteur hamer et décodage biologique14

 

Vous pouvez cependant le visionner sur Utube. Il s’intitule « Seul contre tous » et relate la vie très controversée du docteur Ryke Geerd Hamer.

 

http://youtu.be/YjZrd7XwP1w

 

Petite biographie du Dr Hamer

 

Le fils du Dr Hamer, Dirk, âgé de 19 ans est blessé accidentellement par balle en 1978. Amputé, il meurt quelques mois plus tard. Le Dr Hamer a alors 43 ans.

 

En 1978, la même année, il développe un cancer des testicules peu après l’accident de son fils alors que sa femme Siegrid, développe un cancer de l’ovaire.

 

Hamer, fait alors le rapprochement et s’interroge sur les causes de leur cancer respectif.

 

Il questionne  chacun de ses patient(e)s atteint(e)s d’un cancer de l’ovaire ou des testicules et découvre un lien chez tous avec la perte (ou la peur de la perte) d’un enfant ou d’un de leurs descendants.

 

Les testicules étant l’organe de reproduction, il est très logique que ce soit l’organe atteint par la maladie, puisque le drame le touche en tant que père géniteur.

 

Le Dr Hamer écrit une thèse, en Allemagne (1981) pour être reconnu professeur d’université et aimerait que ses résultats soient testés puisque ses découvertes sont reproductibles (donc « scientifiques »).

 

Ce n’est pas exactement ce qui se passe. Il garde le droit de soigner ses patients mais se voit exclu de son service.

 

En1985 mort de sa femme des suites de son cancer.

 

Dr Hamer et décodage biologique1

 

Le docteur Hamer écrit une annexe à ses travaux en compilant ses études sur 6500 cancéreux et malades ayant subi un choc brutal et intense.

 

L’université refuse de lire et d’examiner son travail qu’il appelle la médecine nouvelle. 20 ans plus tard, elle n’avait officiellement toujours pas accepté d’examiner sa thèse.

 

En 1986, il perd le droit d’exercer. Est invoqué le droit allemand qui interdit aux médecins d’exercer si leurs facultés mentales se sont amoindries.

 

Tous ses travaux ont été vérifiés depuis (je vous transmettrai un texte dans un prochain article où il a été testé sur un cas insoluble afin d’essayer de prouver son incompétence).

 

En 1997, le Dr Hamer a été arrêté et emprisonné pendant 18 mois. Il a échappé à 4 tentatives d’internement psychique et huit tentatives d’assassinat. De la grosse artillerie sortie pour un « dérangé mental » !

 

Ne pestez pas contre l’Allemagne, il a été emprisonné de 2004 à 2006 en France pour incitation à l’exercice illégal de la médecine.

 

Comme il a décidé de ne pas abjurer, il a été obligé depuis 2007 de s’exiler sans avoir le droit de donner des conférences.

 

Difficile de ne pas faire comme JJ Crevecoeur, un parallèle avec Galilée pour qui l’église a reconnu son erreur de jugement en 1983, soit 350 ans plus tard.

 

Première grande découverte de Hamer en décodage biologique

 

1)Tout cancer ou maladie équivalente du cancer est un programme biologique (commandé par le cerveau) qui commence par un choc conflictuel émotionnel.

 

Le choc brutal, doit être ressenti comme émotionnellement dramatique et souvent vécu dans l’isolement.

 

A ce moment là, l’organe qui symbolise le mieux la teneur émotionnelle du choc incarne la maladie : par exemple, choc de séparation, peau touchée (on touche avec la peau).

 

2) On peut visualiser la trace du sur-stress dans le cerveau, la zone touchée étant en lien avec l’organe en imagerie cérébrale.

.


docteur Hamer et décodage biologique20

 

3) L’organe, l’impact dans le cerveau et la zone du corps touchée ne sont pas le fruit du hasard mais totalement orchestrés par le cerveau et donc facile à décoder.

 

Le choc est visible sur 3 niveaux :

 

  • psychique (ressenti émotionnel dramatique)
  • cérébral (zone touchée visible au scanner)
  • organique (un organe touché)

 

Voyons quelques exemples pour vous aider à comprendre comment fonctionne la médecine nouvelle du docteur Hamer:

 

Comment ça fonctionne exactement le décodage biologique ?

 

Une mère assiste à l’accident grave de son enfant. C’est son instinct maternel qui est touché.

 

Le programme biologique de survie de l’espèce chez la mère programme une production de lait supplémentaire pour lui venir en aide.

 

Pour cela, le cerveau augmente le nombre de cellules mammaires. C’est l’apparition du cancer du sein gauche si elle est droitière.

 

On peut voir alors un foyer de Hamer dans le cerveau au niveau de la zone correspondante. Dès que le danger est écarté et que l’enfant se remet, il n’y a plus besoin de lait supplémentaire.

 

Afin de détruire les cellules excédentaires provoquées par le cancer, elle développera très certainement des mycobactéries (sous forme de tuberculose bénigne) pouvant parachever ce travail. La zone peut aussi se calcifier.

.

.Dr Hamer et décodage biologique10

 

Vous comprenez bien que ce n’est pas le moment de lui donner des médicaments contre la tuberculose si vous voulez sa guérison !

 

Les facteurs qui permettent la guérison en décodage biologique:

 

  • Résoudre la situation problématique( son enfant guérit). Il serait préférable d’attendre un peu avant l’opération au cas où son corps résorbe lui-même les symptômes.
  • Résoudre le problème émotionnel de la mère (avec la techniqueTipi par exemple, au niveau de la peur) et vérifier si cela produit un effet sur les symptômes.
  • Opérer la mère surtout si elle est convaincue que cela va la guérir.
  • La mère tombe enceinte d’un nouveau bébé et la grossesse devient prioritaire sur le cancer

 

Par contre, si l’enfant ne guérit pas, vous pouvez comprendre que l’opération peut ne pas signifier la guérison puisque le conflit de perte est encore actif.

 

Les facteurs qui aggravent la situation :

 

A la peur de perdre son enfant peut venir se rajouter la peur de sa propre mort due au cancer, même si son enfant s’est rétabli.

 

La mère peut alors potentiellement développer un nouveau cancer du poumon (peur de mourir) ou un cancer estomac/intestin (le diagnostic de mort étant indigeste).

 

Bien qu’enceinte d’un nouveau bébé, si elle ne fait pas le deuil de son premier enfant ou si elle ne se fait pas aider émotionnellement, son conflit ne se résoudra pas.

 

La prise de médicaments (anti-dépresseurs) entrave souvent le processus de guérison naturelle  durant la phase de conflit actif.

 

A ce moment-là, la mère ne cherche pas à résoudre le problème qui cause un stress à son corps, elle tente de l’endormir .

 

Un autre exemple du Docteur Hamer en décodage biologique:

 

Une femme surprend une infidélité de son mari.

 

  • Si la frustration est sexuelle, elle peut déclencher un cancer de l’utérus.
  • Si elle le voit comme un conflit de partenaire, elle peut développer un cancer du sein droit.
  • Si son ressenti est peur et répugnance, elle peut se mettre à souffrir d’hypoglycémie.
  • Si elle se sent nulle et dévalorisée, elle peut développer un cancer de l’os pubien. (os parce que dévalorisation, pubien parce que le conflit est sexuel)

 

Se sentir nulle et dévalorisée dans une autre circonstance comme lors d’un examen écrit, déclenche plutôt un problème au bras ou à la main qui écrit qu’à l’os pubien!.

 

2 ème grande découverte de Hamer en décodage biologique :

 

La maladie évolue selon deux phases distinctes : un sur-stress et une phase de guérison.

 

Cette dernière intervient lorsque vous arrivez à résoudre la situation traumatique dans la réalité physique (agir, faire un autre enfant etc…) ou la réalité psychique (travailler sur vos émotions ou faire le deuil).

 

3 ème grande découverte de Hamer en décodage biologique

 

Pendant la phase de réparation, le cerveau utilise les microbes présents dans le corps pour que l’organe touché devienne normal.

 

Le choix des microbes choisis n’est pas le fruit du hasard.

 

Pour l’endoderme (estomac, foie, seins, poumons, intestins), il utilise des champignons (baciles) et des mycobactéries pour désagréger les tumeurs.

 

Pour l’ectoderme (os, gonades, artères ou la peau), il se sert des virus ou bactéries afin de reconstituer les tissus endommagés.

 

Champignons bactéries et virus agissent sous le contrôle du cerveau pour aider le corps à se reconstruire, c’est toute l’immunologie et la virologie qui en prend un coup !

 

4 ème grande découverte du décodage biologique

 

La maladie est un réponse bienveillante de la biologie qui agit en urgence quand la survie de l’espèce est en jeu.

.

.docteur Hamer et décodage biologique 22

 

Une cellule cancéreuse donc une cellule ultra-performante est totalement appropriée pour faire cela.

 

Les virus, eux, ne sont pas forcément là pour attaquer mais bien pour répondre au programme de survie, surtout dans la phase de guérison.

 

Conclusions sur les prouesses du décodage biologique

 

Selon le docteur Hamer, un cancer devient visible au niveau du cerveau dès la première minute du conflit traumatique mais peut mettre de quelques semaines à 2 ans pour s’installer véritablement dans le corps.

 

Ainsi, même s’il n’est pas encore visible à l’œil nu, il est possible, en travaillant sur le stress et les peurs de désamorcer un cancer en formation.

 

Toujours selon lui, les guérisons spontanées de maladies graves, sont souvent des cancers en phase de réparation.

 

Autrement dit, un cancer, un kyste, un AVC une attaque bactérielle ou une leucémie peuvent être des régulateurs qui favorisent la guérison d’un problème antérieur.

 

Ceci est une véritable révélation pour la médecine, car les microbes ne sont pas forcément des dangers à écarter mais plutôt des indices pour investiguer ce qu’ils viennent détruire dans le corps.

 

J’ai pour principe de ne pas croire au sabotage ni physique ni psychique. Lorsque quelque chose vous arrive, c’est que c’est forcément la meilleure solution qu’a trouvé le cerveau pour vous maintenir en vie.

 

  • Ou alors, il vous indique une situation conflictuelle à régler pour faire diminuer le stress et augmenter ainsi votre espérance de vie.
  • Ou bien il vous indique qu’il est en phase de réparation par rapport à un stress qui vient d’être résolu.

 

Chaque fois que vous avez même un petit bobo, la question primordiale à se poser pourrait être : suis en phase de stress ou de réparation ?

 

Si vous êtes en phase de stress, les médicaments ont tendance à ne pas fonctionner, normal, puisque le corps manifeste des symptômes utiles pour que vous sachiez que vous devez résoudre le stress qui cause tout cela.

 

Si vous éliminez les symptômes par des médicaments très actifs, vous pouvez mettre en fait votre biologie en danger. Les prendre après l’exploration des causes les rend plus efficaces.

 

J’aime cette idée que nous sommes des machines parfaites et que le cerveau fait toujours tout pour notre survie. C’est une vision qui me donne beaucoup d’espoir.

 

Pourquoi limiter les recherches au domaine exclusivement matériel, qu’il soit physique (chirurgie, radiothérapie, etc.) ou chimique (chimiothérapies, médicaments) quand les deux médecines (l’ancienne et la nouvelle) pourraient s’entraider ?

 

Pourquoi ne traiter que des effets quand on pourrait aussi traiter les causes ?

 

Pourquoi ne pas ouvrir son esprit et cesser de considérer le corps humain comme défaillant alors qu’il met tout en œuvre pour sa survie?

Dr Hamer et décodage biologique8

 

Et surtout, pourquoi emprisonner un génie brillant si ses thèses ne présentent aucun intérêt?

 

Sachant que, entre 1970 et 1990, les cancers des poumons ont augmenté de 110 %, ceux des bronches de 75 %, des ovaires de 94 % et du sein de 43 %, pourquoi ne pas combiner les approches ?

 

Vous gardez la foi dans un traitement qui peut vous guérir, vous vous assurez de bien meilleurs résultats et vous multipliez vos chances de guérison.

 

Est ce que le décodage biologique règle tout ?

 

Certainement pas mais cela donne une information capitale sur le type d’évènement qui peut avoir déclenché un cancer

..

Dr Hamer et décodage biologique3.

 

L’organe touché donne aussi un renseignement précieux sur la façon dont vous avez mal pris l’évènement ou la situation.

 

Devez-vous croire au miracle sans avoir besoin de médicaments ni d’intervention chirurgicale ? Certainement pas, c’est juste une possibilité démontrée.

 

A partir du moment où vous anticipez positivement une opération, elle a toutes les chances de vous aider à guérir, c’est ce qui m’est arrivé (je vous en parle dans un prochain article).

 

Ce que je retiens de toute cette histoire, c’est tout d’abord que les grands génies sont incompris de leur temps, mais cela n’est pas nouveau.

 

Qui aurait pu imaginer que la physique de Newton puisse être balayée en partie par les nouvelles découvertes de la physique quantique ?

 

Doit-on se battre pour avoir 100% raison sur toute la ligne ? Bien que j’admire les travaux très novateurs du docteur Hamer, je crois aussi que vous attirez à vous votre propre système de croyance.

 

Si vos recherches se soldent par un emprisonnement, c’est aussi votre histoire qui vous y conduit, pas juste une société conspirante.

 

Certains médecins sont honnêtes lorsqu’ils pensent que le décodage biologique est dangereux, ils veulent vraiment que leurs patients vivent et ne croient qu’à la science.

 

Certains êtres spirituels découvrent des vérités mais rechignent à céder sur certains aspects de leur égo, sans même s’en apercevoir. Chacun finalement détient un morceau de vérité mais pas la totalité.

 

C’est la raison pour laquelle j’aimerais vous présenter cette vidéo sur Zach Sobiech.Voici son credo: « N’attendez pas d’apprendre que vous êtes condamné pour commencer à vivre »

.

.Dr Hamer et décodage biologique9

 

Est ce que ce jeune garçon vit déjà un conflit intérieur pour développer un cancer ? Y a t’il d’autres raisons ? Est-ce que tous les cancers sont émotionnels ? Y a t’il  une mémoire familiale ou dans l’arbre généalogique?

.

 

 

Lorsque je n’obtiens pas de réponses à mes questions, je regarde les résultats. Finalement, c’est au fruit que l’on reconnaît l’arbre.

 

Ce qui est certain, c’est qu’au niveau du résultat, c’est beaucoup d’amour qui circule dans cette famille. Qu’est ce qui est préférable ?

 

Une courte vie où vous trouvez l’amour vrai sans chercher à vous protéger ou une longue vie, planqué derrière vos murailles émotionnelles ?


Est ce que ce jeune humain ne vient pas faire une courte apparition sur terre pour réveiller le cœur de ses semblables ?

 

Je vous laisse en juger. Pas de faux sentiments: une famille très consciente des enjeux émotionnels qui prend le risque de véritables liens. C’est aussi un adolescent condamné plein de vie et de créativité.


Une expérience de cœur unique. Que feront-ils maintenant que leur ange est parti ?

 

Laisseront-il leur cœur s’ouvrir à l’amour plus fort que la mort ou s’accrocheront-ils à l’injustice et au non sens alors que l’amour est déjà une réponse dans leur vie.

 

D’autres articles sur le décodage biologique:

Décodage biologique: le Sherlock Holmes de la santé

Une histoire de guérison ou comment réussir sa vie malgré l’épreuve

Le décodage biologique au pays des sultans

Pourquoi décodage biologique et loi d’attraction marchent main dans la main?

Décodage biologique: votre peau vous parle!

 Problèmes dentaires: dis-moi à quelle dent tu as mal…je te dirai qui tu es!

Ne laissez pas la maladie vous faire la peau!

Trouver la paix grâce au langage des couleurs

Avez-vous été confronté à la maladie, la votre, celle d’un proche? Comment réagissez-vous?

nov 17

Technique Tipi et stress au travail : en quoi c’est moi qui crée tout cela ?

technique Tipi et stress au travail 7Stress au travail et responsabilité

 

Le stress au travail, voilà un sujet que je traite peu mais je profite de la Croisée des Blogs organisée par Pierre Cocheteux et son blog pour me pencher sur la question.

 

Du point de vue purement 3D (3ème dimension), les conditions difficiles dans le milieu du travail sont une réalité.

 

Même si je m’intéresse aux dégâts causés chez les travailleurs, mon article ne va pas porter sur la dénonciation des facteurs aggravants sur les lieux de travail.

 

Je vais vous montrer la face cachée de tout ce que vous pouvez vivre au travail et que vous prenez pour des limitations auxquelles vous êtes soumis.

 

Je ne crois pas que nous soyons de pauvres créatures et que nous subissions de terribles épreuves au travail qui n’ont aucun sens, juste la faute à pas de chance.

 

Je suis pour améliorer les conditions de travail mais je suis aussi persuadée que nous avons une responsabilité dans tout ce qui nous arrive.

 

Je sais que cette notion est difficile à encaisser : si vous réussissez, vous acceptez de dire que vous êtes responsable de votre réussite.

 

Si vous échouez, vous aurez tendance à trouver des justificatifs à l’extérieur pour prouver que c’est un peu la faute des autres ou des circonstances.

 

Cela est un premier niveau de responsabilité. Si cela est acceptable, passons au deuxième degré qui, lui, l’est beaucoup moins !

 

Il est facile de se sentir responsable d’attirer à soi des problèmes : imaginez que vous arriviez systématiquement en retard.

 

Vous prenez un avertissement ou un blâme. Il y a une vraie relation de cause à effet entre vos agissements et le résultat.

 

Si je vous dis que vous êtes aussi responsable d’avoir un patron qui ne veut pas vous payer vos heures « sup », vous allez moins m’aimer !

 

Tout a l’air d’être de sa faute n’est ce pas et il est raisonnable de partir en guerre pour faire changer cet enf… de patron.

 

.technique Tipi et stress au travail 11

 

Parmi les quelques horreurs recensées voici les plus courantes :

 

  • Pression sur les rythmes de travail
  • Agressions et violences
  • Harcèlement
  • Menaces de licenciement
  • Sous-utilisation des compétences
  • Conflits
  • Manque d’autonomie
  • Autorité abusive
  • Flou à propos des responsabilités
  • Objectifs contradictoires

 

Le fait que ces difficultés aient été répertoriées sous l’appellation RPS (Risques Psycho-sociaux) montre au moins que la société en est consciente.

 

Ces conditions extrêmes peuvent entrainer des conséquences physiques et psychologiques chez les travailleurs, c’est du moins ce qu’en dit l’Express:

 

 

« Les cadres n’ont pas le moral. Pire, leur travail nuirait gravement à leur vie: pour la moitié d’entre eux, il génère des troubles du sommeil et déstabilise les relations conjugales d’un cadre sur trois. Enfin, 9% auraient des pensées suicidaires à cause de leur vie professionnelle ».

 

 

Vous sentez venir le fait que je ne suis pas d’accord avec ce qui se raconte dans les journaux! Pour la Tribune,c’est plutôt:

 

62% des salariés ressentent un niveau de stress élevé et trois personnes sur dix estiment que leur travail est susceptible de leur causer de graves problèmes psychologiques.

 

Je sais que, pour vous, cela paraît normal, mais je vous assure que vos graves problèmes psychologiques ont d’autres causes que votre travail, je vous explique cela plus loin.

 

Ce qui est certain par contre, c’est qu’une situation difficile au travail peut raviver de vieilles mémoires et déclencher en vous:

 

  • stress chronique
  • pensées suicidaires
  • dépression
  • burn out
  • Peurs angoisses paniques

 

Pour en revenir à mon propos, jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour accepter que tout ce que vous attirez dans votre vie (bien qu’inconscient) est votre responsabilité ?

 

Stress au travail, c’est aussi vous le problème

 

Même si le problème a l’air de venir de l’extérieur comme un patron intransigeant ou une collègue qui veut votre place, c’est aussi vous le problème!

 

La question n’est pas quel est le problème au bureau mais en quoi cela vous touche personnellement ? Cela n’arrive pas à tous les employés, n’est ce pas?

 

Et tout aussi important : qu’est ce qui en moi a attiré cette situation ? Tant que vous ne pourrez pas répondre à ces deux questions, vous serrez soumis éternellement à la même difficulté.

 

C’est à dire que vous pourrez changer de travail, vous trouverez toujours un patron intransigeant et un collègue intriguant contre vous.

.

.technique Tipi et stress au travail 5

 

 

Stress au travail: vous êtes touché à cause de vos blessures

 

Revenons à cette première question, en quoi ce qui arrive vous touche personnellement ?

 

Avez-vous déjà fait cette prise de conscience avec votre enfant ou un animal, qu’il est possible de faire mal à un petit être vulnérable ?

 

-Pourquoi est-ce possible ?

-Parce qu’un bébé ne se protège pas.

-Pourquoi ne se protège t-il pas ?

-Parce qu’il n’a pas peur.

-Pourquoi n’a t-il pas peur ?

-Parce que rien de fâcheux ne lui est encore arrivé.

 

Si vous prenez un enfant plus âgé qui a eu l’habitude de se prendre des coups, il lèvera la main pour se protéger dès que vous vous approcherez de lui.

 

Il en est de même pour vous. Vous ne pouvez pas réagir de façon dramatique si vous ne portez pas déjà en vous une blessure.

 

Si vous regardez un film et que vous réagissez dès qu’il y a une séparation ou une rupture, ce n’est pas parce que le film est triste.

 

Vous réagissez malgré vous et si vous ne retrouvez pas instantanément vos esprits, c’est que vous vous êtes projeté dans la séparation.

 

Quelque chose d’inconscient en vous accroche le concept de la séparation parce qu’une blessure est encore active.

 

Si vous ne vous en occupez pas, vous allez pleurer à chaque séparation et cela ne signifie pas que vous êtes sensible.

 

Votre inconscient profite du fait que vous n’êtes pas dans le contrôle habituel pour vous montrer quelque chose de non résolu.

 

Tous les enfants ne sont pas marqués à vie par la mort de la mère de Bambi tuée par les chasseurs!

.

 technique Tipi et stress au travail 16

 

Faites le test en repassant le film à vos enfants ou vos petits enfants!

 

Si vous sentez quelque chose qui s’agite en vous lorsque vous regardez un dessin animé, il est est bien clair que dans votre univers, vous avez été blessé par la distance de la mère ou par la perte de la proximité avec elle.

 

C’est encore le petit en vous qui réagit, cela n’a rien à avoir avec votre sensibilité d’adulte.

 

Cette blessure à l’intérieur de votre inconscient attire à elle des expériences de même nature qui se manifestent dans votre vie de tous les jours.

 

Alors, de la même façon, si vous vous retrouvez dans cette entreprise avec « ce » patron et « cette » collègue, c’est surement votre inconscient qui les a aimantés.

 

Stress au travail inversez la formule!

 

Ainsi vous pouvez renverser ce que dit l’Express : ce n’est pas forcément les conditions de travail qui génèrent votre stress, votre burn out ou votre pathologie.

 

C’est exactement l’inverse : votre mal-être non conscient attire à vous des conditions déplorables de travail qui vous poussent au burn out.

 

Alors sans renier le fait qu’il y a toujours des actes à poser en 3D lorsqu’il y a de vraies injustices, il est possible d’envisager une nouvelle dimension.

 

Vous pourriez l’appeler la 4D, où c’est à vous de travailler intérieurement en accueillant ce qui se passe afin de pouvoir modifier l’extérieur dans la douceur.

 

.technique Tipi et stress au travail 12

 

Posez-vous la question chère à la méthode Ho’oponopono : qu’est ce qui en moi crée cela ?

 

Quelle est cette mémoire qui revient sous la forme de mon patron et que j’ai à nettoyer ?

 

C’est bien l’intérieur qui crée la forme que prend la réalité extérieure. Changez la réalité intérieure et votre vie va se modifier.

 

Le militantisme anti-injustices au travail portera ses fruits plus rapidement si vous vous engagez dans un travail sur soi lorsque vous êtes confronté à une difficulté.

 

Stress au travail, la face cachée de vos difficultés

 

  • Alors que se cache t-il derrière un patron intransigeant qui vous fait travailler sans vous récompenser ?

 

Sans doute un parent ou un éducateur. Ne pas être payé pour vos heures « sup » vous met dans le même état que lorsque, enfant, vous deviez faire des devoirs de vacances.

 

Beaucoup de contraintes scolaires pour peu d’amour et d’affection en échange. Remplacez amour par argent et vous comprendrez.

 

  • Si vous souffrez d’un manque de bien-être au travail, il est peut être temps de vous souvenir du mal-être que vous viviez enfant au lieu de croire que vous avez eu une enfance de rêve.

 

  • Si c’est un(e) collègue qui vous cherche la misère ou qui veut votre place, pensez à ce que vous avez ressenti lorsque votre petit frère ou votre petite sœur est née !

 

Cessez de croire qu’un enfant de moins de 3 ans accueille à bras ouverts un nouveau venu qui lui pique la place au sein de sa mère!

.

 technique Tipi et stress au travail 1

 

  • Si vous êtes harcelé, souvenez-vous des grands dans la cour d’école où vous ne vous sentiez pas protégé et à vos parents qui n’ont pas pris votre souffrance au sérieux.

 

  • Si vous n’avez plus de temps pour votre vie affective, c’est peut être le moment de mesurer à quel point vous n’en aviez pas enfant.

 

  • Si votre patron ne vous forme pas au nouveau travail qu’il vous impose, sachez que vous avez grandi en vous débrouillant tout seul et sans beaucoup d’appuis.

 

  • Si votre boîte menace de vous licencier, regardez dans votre enfance si votre famille n’a pas vécu un grand drame entre votre conception et vos 3 ans.

 

  • Si vous avez peur d’être à la rue et de ne plus pouvoir nourrir vos enfants, cherchez l’origine de la peur de manquer dans les 6 premiers mois de votre vie où vous étirez totalement dépendant d’un seul humain pour vivre.

 

  • Si vous pestez parce que vous devez former gratuitement des subalternes, demandez-vous s’il ne vous reste pas des traces d’avoir pris en charge vos frères et sœurs.

 

  • Si votre patronne s’appuie sur vous comme un bras doit et vous paye comme un vulgaire employé, demandez-vous si vous n’avez pas été un peu un parent pour vos parents lorsque vous étiez enfant.

 

  • Si vous êtes victime d’une réelle injustice au travail, cherchez en vous une injustice plus ancienne à laquelle vous avez été confrontée et qui n’a jamais été dénoncée.

 technique Tipi et stress au travail 6

  • Si vous perdez votre job, cherchez à quel moment vous avez eu la sensation de perdre votre place dans la famille.

 

Vous avez peut-être été confié à une grand-mère parce que votre mère est retournée travailler ou vous avez mal vécu que votre petit frère (toujours le même) soit resté à la maison pendant que vous alliez à l’école.

 

Stress au travail, la paix passe par le travail intérieur

 

Si vous ne voyez pas que l’histoire se rejoue pour vous, vous aurez du mal à faire du sens avec les épreuves que vous vivez au travail.

 

Vous allez rejoindre la masse des révoltés silencieux qui se plaignent que la vie est difficile et injuste alors qu’elle vous présente sur un plateau l’occasion enfin de revisiter vos blessures pour les soigner ou les nettoyer.

 

Plus vous accepterez comme un travail intérieur et personnel ce qui vous est présenté, plus vite vous en sortirez grandi et apaisé même si cela passe par quitter votre job!

 

La vie a tout son temps, elle n’est ni belle ni injuste, elle EST. A vous de décrypter ses messages lorsqu’elle a l’air de s’adresser à vous personnellement.

 

Connaître le sens de vos expériences de vie ramène la paix instantanément puisqu’il n’y a plus d’erreur, juste un travail sur soi à faire avant de se battre !

 

Je peux vous assurer que faire un procès à une entreprise en étant en paix n’amène pas les mêmes résultats que faire un procès en étant en colère !

 

C’est sans doute ce qui poussait Mère Thérésa à dire :

 

Ne comptez pas sur moi pour défiler contre la guerre. Mais invitez moi si vous défilez pour la paix. Mère Thérésa

 

 

Santé au travail, des solutions?


Concrètement, que peut-on faire lorsqu’on est confronté à de réelles difficultés au travail ?

 

Je pourrais vous proposer quelques exercices de respiration et des techniques pour gérer votre mal-être au travail mais cela ne serait que de la gestion.

 

Sur le lieu de travail, vous pouvez utiliser quelques exercices de sophrologie, ils vous aideront à tenir jusqu’au soir.

 

Cependant, cela ne génèrera qu’un moment de répit qui sera suivi d’une autre attaque de stress.

.

technique Tipi et stress au travail 15

 

Rien ne se soigne vraiment par la gestion du stress, comme son nom l’indique, il ne fait que gérer.

 

Un peu à la façon d’un colérique qui vient de se défouler sur quelqu’un, vous serez soulagé quelques temps puis vous recommencerez le lendemain pour les mêmes raisons.

 

La technique Tipi pour en finir avec l’origine du stress

 

Pour toucher en profondeur à la racine de vos émotions, vous pouvez tester la technique Tipi.

 

Cette technique quantique vous permet de désamorcer l’enfilade de mémoires que vous avez empilées sur un même sujet.

 

Vous pouvez apprendre à l’utiliser en autonomie ou vous faire aider pour travailler sur les situations génératrices de stress en différé.

 

Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle vous pouvez débrancher une peur, un moment de panique, une rage, une impuissance, voire même une inhibition à agir.

 

Une fois la technique Tipi intégrée, vous développez un réflexe conditionné : au lieu de vous torturer dans la colère, l’impuissance ou la terreur, vous vous souvenez que vous avez l’arme secrète pour tout débrancher.

 

Si vous ne travaillez pas vos situations stressantes, elles s’amoncellent et finissent par vous empêcher littéralement de vivre.

 

.
technique Tipi et stress au travail 10

 

Évidemment, pour moi, il n’y a aucune différence entre le stress au travail et le stress à la maison.

 

Vous avez vu que, si on creuse un peu les dessous de l’affaire du stress au travail, on tombe immanquablement sur des blessures affectives d’enfant.

 

Chaque situation problématique qui vient percuter vos blessures, les réactive et vous ramène à un âge où vous n’êtes plus en état de fonctionner correctement.

 

Pas étonnant que vous tombiez dans une spirale infernale de stress au travail si vous ne faites rien que subir.

 

Pour finir sur une note drôle ce sujet un peu sérieux, je ne résiste pas à vous repasser une situation très stressante de Muriel Robin qui en perd son latin.

.

 

 

 

 

Dommage qu’elle n’ait pas eu la technique Tipi pour se remettre de sa conversation avec sa fille !

D’autres articles sur la technique Tipi:

 

Déprogrammer une phobie en une séance c’est possible avec la Méthode Tipi

Comment j’ai passé le col avec la technique Tipi

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour sortir de la peur et l’angoisse

Ne vous laissez pas bluffer par le stress pour vaincre la peur

Venez découvrir la technique Tipi et bien d’autres méthodes au Booster-Gala

Boule au ventre, gorge sèche et mains moites?Autotipi et technique Tipi s’en occupent!

Technique Tipi et stress au travail: en quoi c’est moi qui crée tout cela?

Une séance Tipi avec Hannah

 

Et vous avez-vous conscience que derrière vos problèmes au travail pourrait se cacher un enfant malmené ? En avez-vous fait l’expérience ? Laissez un commentaire!

oct 01

Ne laissez pas la maladie vous faire la peau!


decodage biologique de la peau 1Problèmes de peau et décodage biologique

 

Je vous ai parlé il y a quelques temps des problèmes de peau vu par l’œil acéré du décodage biologique. Cet article en est la suite.

 

Un individu en « surtress », avec un conflit psychologique trop difficile à gérer, développe un programme de survie en ciblant un organe particulier. Ceci a pour conséquence l’apparition d’une maladie.

 

Décoder les maladies ou comprendre psychiquement ce qui fait qu’elles se déclenchent relève d’une enquête passionnante.

 

Non seulement, vous faites équipe avec votre corps plutôt que de lui en vouloir et le combattre, mais vous libérez aussi votre psychisme de ses blessures.

 

Dans cet article, je vous dévoilerai les dessous de l’affaire de pathologies comme l’eczéma, les verrues, le zona, le vitiligo etc…

 

et je vous laisserai découvrir le lien qui unit Michaël Jackson et un des pères du décodage biologique, Christian Flèche.

 

Mélanome et décodage biologique

 

Vous avez déjà vu en quoi la maladie est toujours une réponse optimale du cerveau de façon à vous venir en aide afin de résoudre un conflit.

 

Par exemple, pour vous protéger d’une agression, il développe un mélanome car il met une couche de peau plus épaisse entre vous et l’agression comme une sorte de bouclier.

 

Vous distancier du problème est sa façon à lui de résoudre votre problème, même si, dans le cas du cancer, vous pouvez finir par mourir de la gestion de votre cerveau qui vous vient en aide.

 

Pourquoi l’exposition au soleil déclencherait-elle un mélanome plutôt qu’un coup de soleil ? Hérédité? Pas de bol?

 

Si vous n’avez aucune notion de décodage biologique, en lisant ce qui suit, vous pouvez vraiment en conclure que la vie est dangereuse :

 

à n’importe quel moment semble t-il, vous risquez d’attraper bêtement un cancer même sur la plage en vacances quand vous prenez enfin votre dose annuelle de lumière !

 

Voici donc ce que vous pouvez lire à ce propos :

 

 » Dans le cas du cancer de la peau, le carcinogène principal est en fait la lumière du soleil. Des études ont révélé que les mélanomes sont plus fréquents chez les gens qui ont passé beaucoup de temps au soleil…  L’incidence des mélanomes est en hausse, ce qui reflète l’augmentation des bains de soleil dans la population depuis la Deuxième Guerre mondiale. »

 

Pas de hasard, de vraies causes

 

Évidemment, la cause physiologique apparente peut être une exposition au soleil. Maintenant que vous savez qu’un problème de peau est un conflit de séparation, est ce vraiment la lumière du soleil qui est le plus grand stress qui soit arrivé aux humains après la deuxième guerre mondiale ?

 

Ne serait-ce pas plutôt la mort des proches et la séparation des familles, des femmes et des hommes partis au front ?

 

Je vous propose d’écouter quelques minutes Christin Flèche, le grand spécialiste du décodage biologique. Je l’ai personnellement rencontré il y a plus de 20 ans, lorsqu’il donnait des conférences bien avant ses écrits.

 

.

 

 

Je crois qu’il est le premier à m’avoir ouvert les yeux sur ce qu’est une maladie. Cette révélation a été pour moi un grand message d’espoir et surtout un coup de pied au c.l cosmique pour me mettre enfin au vrai travail intérieur alors que je « bidouillais » dans le développement personnel.

 

Les 3 phases de la maladie en décodage biologique

 

D’abord, je vous rassure, il est important de savoir que tout choc émotionnel n’entraîne pas nécessairement une maladie.

 

Il faut en général un choc inattendu et perçu de façon dramatique, que vous ne pouvez pas résoudre dans l’instant et dont vous ne mesurez pas immédiatement l’intensité émotionnelle.

 

Je vous raconte mon dernier conflit biologique de la peau en fin d’article, vous verrez que malgré mes connaissances, j’ai réussi à me faire avoir…

 

Lorsque vous avez subi un choc, qui peut prendre la forme d’une contrariété, votre corps rentre dans une phase de réaction au stress.

 

C’est là que vous déclarez une pathologie qui peut être juste un bouton d’herpès.

 

Grâce à la maladie ou le petit bobo, vous avez l’information que vous avez mal vécu un événement dans la journée ou celle d’avant. Pour les petits bobos, ne remontez pas à plus de 48 heures.

 

Vous pouvez vous orienter vers un médicament mais n’oubliez pas de chercher l’origine du stress afin de modifier votre comportement ou de vous préparer à l’action pour le résoudre.

 

Une fois le malaise déclaré dans le corps, vous avez le temps de chercher une solution, même si la maladie est sérieuse ou incurable! Vous êtes sur pause en attendant de trouver la solution satisfaisante.

 

Si vous n’en faites rien, vous pouvez garder la pathologie toute votre vie, voir pour cela mon article sur les problèmes de vue.

 

Supposons que vous vous cassiez la jambe. L’arrêt maladie vous empêche de faire du sport et vous oblige à traiter les émotions stressantes plutôt que de les déstocker dans l’activité sportive sans les traiter.

.

 decodage biologique de la peau 10

 

 

Si vous n’alliez nulle part, c’est peut-être l’indication qu’il y a une action à poser, une réflexion à engager par rapport à la vie que vous menez, votre travail ou vos relations affectives.

 

Si vous étiez prêt à vous lancer, le cerveau vous envoie malgré tout un signal de stress non négligeable qui peut vous pousser à revisiter vos projets.

 

Dès que la solution est trouvée, vous passez en phase de réparation, et de repos qui se caractérisent souvent par une grosse fatigue ou une inflammation.

 

Dans la dernière phase, le conflit est résolu et vous retrouvez la forme ou la santé. Simple sur le papier, moins simple quand vous êtes au cœur de la peur, de l’injustice, du déni ou de la colère d’avoir le symptôme!

 

Je vous propose maintenant le décodage de quelques pathologies en dehors de l’acné traité dans mon précédent article.

 

La desquamation

 

C’est un décollement et la perte de la couche superficielle de l’épiderme.

 

Au niveau des mains, vous cherchez à vous dégager d’un contact en faisant peau neuve, en voulant être une nouvelle personne qui entretient d’autres façons d’être en lien.

 

Vous cherchez aussi une plus grande proximité en exposant une peau plus neuve, plus fragile, moins endurcie, moins en retrait ou en protection.

 

Tout cela a l’air positif, alors pourquoi développer une pathologie ? Parce qu’il y a conflit malgré tout entre ce que vous avez appris à faire ou à être et ce que vous voulez maintenant. Devenir confiant ou continuer à se protéger?

 

Si c’est la plante des pieds, il est peut être question de votre terre natale ou symboliquement de votre famille (ou lignée) de naissance. Vous cherchez une nouvelle façon de vous relier à vos origines, de manière plus directe.

 

La peau en surface qui laisse la place ouvre de nouvelles possibilités. En desquamant, vous faites disparaître le lien qui a existé entre « l’ancien vous » et la personne ou la situation dont vous vous décollez.

 

.

decodage biologique de la peau 11

.

 

Par exemple, à la naissance d’un frère ou d’une sœur ou l’apparition subite d’un demi-frère ou d’une demi-soeur, vous êtes obligé de vous relier différemment au parent auquel vous êtes attaché. L' »ancien vous » ne peut plus exister à cause de la nouveauté dans la famille.

 

L’eczéma et le décodage biologique

 

Comme pour toutes les pathologies de la peau, il s’agit toujours pour l’eczéma, d’un conflit de séparation.

 

Le corps va éliminer les cellules superficielles de la peau dans le but d’améliorer le contact dans plus de proximité. Il diminue la distance entre votre peau et celle de la personne dont vous vous sentez séparé.

 

Il est question d’un conflit. Imaginez un enfant qui se retrouve en maternelle alors que sa petite sœur reste à la maison.

 

En même temps, il faut faire plaisir à sa mère donc aimer la petite sœur et souffrir de la nouvelle distance qui s’est établie parce qu’il est devenu « le grand ».

 

.

 decodage biologique de la peau 2

 

 

Le conflit c’est qu’il a encore besoin de tendresse et de câlins mais que les parents ne sont plus disponibles : ou ils se sont remis à travailler, ou ils s’occupent de quelqu’un d’autre.

 

Voici quelques situations susceptibles de vous amener à déclencher un eczéma si vous le vivez comme un conflit :

 

  • éloignement
  • adultère
  • déménagement
  • rupture ou séparation
  • divorce
  • brouille de famille
  • apparition d’un nouveau bébé
  • remariage de votre ex ;-)
  • décès, accident
  • départ à l’étranger

 

Un enfant à tendance à faire un eczéma généralisé parce qu’il vit tout de façon globale et épidermique. Le décodage biologique utilise le langage des oiseaux : dans le cas de l’eczéma, il peut s’agir de l’ex-aimé, ex-aima.

 

Un adulte est plus fragmenté dan ses ressentis et localise l’eczéma en fonction du symbole relié à l’organe ou la partie du corps touchée :

  • Au niveau de l’oreille, on n’entend plus la voie aimée.

  • Au niveau des paupière ou des yeux, on ne voit plus le regard aimé
  • Au niveau de la bouche, on n’a plus le bisou de l’être aimé
  • Au niveau des bras, on n’est plus dans les bras de l’aimé
  • Au niveau des mains, on ne peut plus toucher ou être touché etc.

 

Lorsque l’ eczéma touche un bébé, c’est surtout dans sa vie intra-utérine qu’il faudra chercher ainsi que les conflits de séparation non conscients vécus par les parents. (grossesse non désirée, décès)

 

Sachant que les enfants portent l’inconscient de leurs parents, un bébé peut aussi porter le conflit de séparation de ses parents à l’âge où ils étaient eux-même nourrissons.

.

 decodage biologique de la peau 3

 

 

Ainsi, grâce à vos enfants, pas moyen d’échapper à vos blessures non-conscientes !

 

Urticaire

 

Les problèmes d’urticaire sont légèrement différents : d’un côté vous vivez un conflit de séparation, vous voudriez être plus proche de l’autre mais vous vous sentez rejeté par l’objet de votre désir.

 

Résultat la relation est trop souffrante. A cause du rejet, vous voulez mettre de la distance pour moins souffrir mais vous n’arrivez ni à vivre avec, ni à vivre sans.

 

Verrue

 

C’est un conflit de souillure.  Vous faites quelque chose dont vous vous sentez coupable ou vous êtes coupable de faire moins bien que les autres. Dans certains vas, vous avez honte d’un membre de la famille.

 

Dans le cas des verrues aux mains, vous êtes en conflit avec ce que vous faites. Pour un enfant cela peut être la honte d’avoir une écriture qui n’est pas belle.

 

Zona

 

Dans un zona c’est l’épiderme et les nerfs qui sont touchés. Vous êtes aussi dans un conflit de séparation et vous vous êtes senti blessé.

 

Une personne de votre entourage vous met en gros stress émotionnel. Perdre son affection vous met en grande insécurité.

 

Cela ne veut d’ailleurs pas dire que la perte de l’affection soit réelle, mais c’est ainsi que vous le vivez.

 

Herpès

 

Avec un herpès, vous êtes aussi dans un conflit de séparation avec souillure. Pendant que je préparais l’article, la vie m’a fait un petit clin d’œil ! Mon cerveau a choisi pour m’aider un petit herpès sur le bord de la lèvre.

 

.

decodage biologique de la peau 9 

 

Cela m’arrive de temps en temps et j’ai souvent mis cela sur le dos de la fatigue….aujourd’hui ce n’est plus possible. J’ai investigué où était le conflit de séparation et avec qui.

 

Dans les manuels de décodage biologique, on voit souvent que l’herpès est un conflit du « bisou » qu’on attend.

 

Là ce n’était pas du tout le cas. Le plus étonnant c’est que le conflit que mon corps a incarné a été immédiat. Une heure après, j’ai commencé à sentir des picotements sur la lèvre !

 

Mon ressenti dans la situation était de me sentir utilisée. Au moment où la personne aurait pu me renvoyer l’ascenseur, elle a préféré investir son énergie ailleurs que dans la relation avec moi. J’ai trouvé cela moche.

 

J’ai senti ma mémoire cellulaire s’activer dans l’instant mais je n’ai pas osé dire ce que je venais de ressentir. D’où la bouche. Je n’ai pas parlé sur le coup.

 

L’herpès n’a pas duré et pour une fois ne s’est pas du tout étendu car j’ai rectifié rapidement et tout est rentré dans l’ordre.

 

Vitiligo

 

Le vitiligo est une maladie de l’épiderme qui se caractérise par des taches blanches qui apparaissent et qui dépigmentent la peau.

 

.

 decodage biologique de la peau 5

 

 

Bien que la médecine invoque la génétique, elle s’entend tout de même à dire que le vitiligo apparaît souvent après un traumatisme ou un très grand stress émotionnel.

 

La blessure est aussi un conflit de séparation avec la notion de laideur à la clé ou de souillure. On se sent maltraité.

 

Si vous regardez la forme que prend la maladie, il est question de blanchir, nettoyer quelque chose de sale.

 

La chose sale en question peut être une remarque, une critique et vous cherchez à récupérer une bonne image auprès de quelqu’un qui vous salit, ne veut plus vous voir, ou les deux à la fois!

 

C’est ce qu’on appelle un conflit de séparation avec souillure. Cette pathologie se retrouve dans certains cas d’abus d’enfants même si ces abus ne sont pas toujours d’ordre sexuel.

 

Le conflit est souvent brutal et plutôt moche. Vous tentez par tous les moyens d’être le plus propre et le plus pur possible.

 

Le vitiligo était la maladie de base de Michaël Jackson. Il a été reconnu comme un enfant abusé dans le sens où il était obligé de travailler pour gagner de l’argent par ses prestations.

 

.

 decodage biologique de la peau 4

 

 

Pourtant le vitiligo n’est pas apparu lorsqu’il était jeune alors que c’est là la racine de l’abus. Il n’y a pas eu d’études de faites quant aux causes de son vitiligo car le décodage biologique n’est pas aussi connu aux US.

 

Mon intuition est que cela a commencé quant des rumeurs ont circulé par rapport à sa sexualité (quelque chose de moche) et où certainement un ami proche ou quelqu’un de sa famille l’a condamné et s’est séparé de lui.

 

J’ai toujours eu beaucoup de compassion pour ce formidable musicien. Je l’ai trouvé d’une grande humanité mais je n’avais jamais fait le rapprochement entre le blanchiment de sa peau et son vitiligo.

 

Il est bien sur allé dans le sens du blanchiment total de la peau (en plus de quelques autres retouches) mais c’était sans doute au départ pour cacher sa maladie plus que pour renier ses origines africaines !

 

En guise de conclusion

 

Si toute maladie commence par un choc psychologique ou émotionnel (si petit soit-il), il suffit de résoudre le problème qui l’a déclenché.

 

Lorsque le problème en question est la mort de quelqu’un, c’est à dire qu’il n’y a pas de solution dans cette vie pour revoir la personne, alors un travail de deuil est nécessaire.

 

La guérison ne dépend pas de la maladie mais de la capacité que vous avez à vivre les émotions impliquées et à rectifier ce qui cause votre stress.

 

De là, vous pouvez aisément accéder à vos capacités de guérison et profiter pleinement de la force et de la puissance de votre système immunitaire.

 

A priori, il ne devrait pas rester beaucoup de maladies incurables !

 

Pour ce que la médecine ne sait pas soigner, vous avez toujours à votre disposition la possibilité de résoudre le conflit à l’origine de votre maladie.

 

Le décodage biologique est le petit plus qui vous fait garder l’espoir là où un diagnostic vous a condamné.

 

Et vous, cherchez-vous le sens caché de vos petits bobos? Laissez un commentaire!

sept 25

Mieux voir sans lunettes, même pour un myope!

Mieux voir sans lunettes2
Peut-on utiliser le décodage biologique pour un problèmes de vue ?

 

Bien que « les yeux soient les fenêtres de notre âme sur le monde », vous ne regardez pas le monde tel qu’il est mais tel que nous l’avez intégré en vous.

 

Vous ne percevez pas directement les images qui se présentent à vos yeux. Elles sont tout d’abord interprétées et décodées par votre cerveau.

 

C’est en quelque sorte lui qui voit, en fonction de vos expériences précédentes, de vos traumas et de vos croyances conscientes ou non.

 

Le monde que vous regardez est le monde qui existe à l’intérieur de vous. Vous faites coïncider à l’extérieur les expériences qui vibrent de même nature que vos pensées.

 

Ainsi, au lieu de penser le soir que vous êtes triste d’avoir vu beaucoup de violence dans la journée, vous pouvez retourner la phrase à l’envers :

 

parce que vous vibriez à la violence ce jour-là, vous avez créé dans votre vie de les voir se matérialiser sous vos yeux.

 

Le décodage biologique appliqué aux problèmes de vue

 

Lorsque votre monde intérieur est en conflit avec la réalité, vous pouvez créer malgré vous un trouble de la vision. Un problème de vue vous autorise à ne pas voir!

 

 mieux voir sans lunettes15

 

 

Croire que les troubles de la vue (ou de l’ouïe!) sont purement physiologiques et génétiques est un point de vue scientifique. Le point de vue humain amène d’autres réponses qui concourent aussi à la guérison.

 

Vous verrez en fin d’article que s’intéresser aux causes de votre trouble peut vous faire retrouver la vue sans passer par les lunettes !

 

Je vous propose aussi quelques exercices ultra rapides et ô combien efficaces! Vous pourrez lire quelques témoignages de guérisons auxquelles j’ai personnellement assisté.

 

En dehors de la génétique, il est bon de prendre en compte ce qui vous arrive au moment où vous développez un trouble de la vue. D’ailleurs, héritez-vous des problèmes de vue de vos parents ou de leur vision erronée?

 

Une autre vision pour mieux voir sans lunettes

 

Si ce que vous voyez vous importune ou vous terrifie, vous pouvez, par votre émotion, contracter de façon permanente vos muscles oculaires et déformer votre œil.

 

L’image que vous allez voir sera ainsi moins précise et déformée. C’est le cas des pathologies courantes comme la myopie.

 

 » Chaque déformation issue de perceptions erronées se traduit par une compensation en forme de trouble de la vision. » Dr Olivier Soulier.

 mieux voir sans lunettes11

 

 

Pour qu’une pathologie se forme, il y a souvent un drame. Si c’est une scène que l’on voit, c’est l’appareil visuel qui est touché, si c’est un événement qu’on peut pas digérer, c’est l’estomac ou les intestins qui sont visés, etc.

 

Selon le décodage biologique, une fois que le conflit s’est installé dans le corps, il touche un ou plusieurs organes en fonction de la symbolique qui leur est associée et selon votre ressenti.

 

Tout problème qui affecte la vue signifie qu’on préfère se fermer les yeux sur ce qui se passe plutôt que de se risquer à regarder la réalité. Parfois la pathologie de l’œil vient à votre secours, surtout si vous êtes enfant.

 

Puisque, en décodage biologique, le cerveau choisit toujours la solution la plus adéquate pour sa survie, développer un problème de vue est une façon de se protéger.

 

Je tiens aussi à préciser que le fait que ce soit votre œil droit ou gauche qui est affecté a aussi une signification que je décris dans un autre article.

 

« Lorsque l’on change notre façon de voir les choses, les choses que nous voyons changent » Dr Wayne W. Dyer.

 

Changer sa façon de voir les choses nécessite souvent un travail sur soi.

Je connais beaucoup de personnes qui ont décidé de regarder les choses différemment et qui pourtant portent toujours des lunettes.

 

Si vous ne comprenez pas qu’une insécurité première vous a obligé à modifier la physiologie de votre œil, vous allez croire aux raccourcis « magiques » mais vous n’obtiendrez pas de réelle transformation.

 

Avoir une vision déformée EST votre ressource face à certaines agressions: cela vous permet d’y faire face et de patienter si vous êtes enfant et que vous en avez « pris » pour au moins 20 ans avec vos parents!

 

 mieux voir sans lunettes16

 

 

Je vous propose maintenant le décodage de quelques problèmes de vue puis nous étudierons plus en profondeur la myopie.

 

Les troubles de la vue et le décodage biologique

 

Orgelets

 

Derrière l’orgelet se cache un conflit de salissure. Vous venez d’être confronté à une situation trop moche ou dégradante. Vous cherchez par l’orgelet à vous distancer de ce que vous avez vu.

 

Cela peut être la façon dont quelqu’un a été traité ou un état de misère que vous avez vu et qui vous a affecté sans que vous ne vous en aperceviez vraiment.

 

.

Mieux voir sans lunettes6 

Glaucome


L’excès de liquide dans l’œil crée un effet loupe : vous voulez rapprocher les distances ou un but.


Il y a comme un ressentiment à être passé à côté de certaines choses essentielles dans la vie, quelque chose que vous avez du mal à vous pardonner ou à pardonner.


Les occasions vous filent entre dans les doigts alors que vous vous sentez prêt à obtenir ou accomplir de grandes choses. Il manque toujours un morceau à la réalisation.


Cette tension vers le but ou le salut cache souvent une grande anxiété de l’avenir proche, comme si on avait peur de le rater de peu.


Si vous développez un glaucome, il est possible que vous n’acceptiez pas que le monde soit comme il est et non comme vous voudriez qu’il soit. Vous avez à identifier en vous une rigidité et un désir de contrôle.

 

Cataracte


C’est l’opacification du cristallin. Vous ne voulez plus voir ce que vous avez sous les yeux, c’est devenu trop souffrant.


Vous voyez quelque chose en négatif et vous n’arrivez pas à vous y faire. Vous avez un a priori négatif sur ce qui vous entoure.


Vous ne voulez plus d’une relation, d’un pays, de la vieillesse ou de la déchéance physique alors que vous y êtes confronté.


Vous faire opérer sans savoir ce que vous cherchez à fuir est dommage car bien que la pathologie soit soignée, le conflit reste si vous n’avez rien modifié dans votre vie. Il trouvera un autre symptôme dans lequel s’exprimer.

 

Il y a souvent derrière la cataracte des peurs profondes et de forts préjugés pas si simples à dénicher.

 

Astigmatie


L’astigmatie se caractérise par un défaut de courbure de la cornée. Vous vivez des conflits intérieurs entre votre façon d’être, de penser et celle de votre entourage.


Il y a un des aspects de votre réalité que vous ne voulez pas voir. Vous avez peur de vous regarder en face. Il y a un désir de camoufler dans cette pathologie.


Vous ne voulez pas voir les souffrances que vous portez et vous ne voulez pas que les autres les voient non plus.


Presbytie


Dans la Presbytie, vous voyez très bien de loin car le danger à surveiller est au loin, dans l’avenir. C’est la raison pour laquelle c’est votre immédiateté qui est floue.

 

 

.

Mieux voir sans lunettes4

 

La mort et le vieillissement sont perçus comme des dangers. Il est bien entendu difficile d’y échapper une fois franchi le demi-siècle, à moins de pratiquer quelques exercices… dont je vous parle plus loin !


Il devient plus difficile de faire la mise au point sur le présent à moins que vous ne développiez des projets. L’imminence de la vieillesse vous fait craindre de ne pas avoir assez de temps pour réaliser vos projets.


La question à se poser est : à l’approche de la vieillesse, y a t-il un autre avenir que la mort ? Que va t’il advenir de mes enfants lorsque je serai parti?


Vous commencez à ressentir plus intensément les peurs au présent alors qu’avant, dans votre élan, vous étiez trop occupé pour les percevoir.

 

Myopie et décodage biologique

 

La myopie est un allongement de l’œil du à une contraction des muscles oculaires. Cette distorsion a pour effet, une très bonne visibilité de près mais un flou de loin.

 

 mieux voir sans lunettes12


 

Il y a toujours derrière la myopie un conflit de peur dans la proximité : c’est quelqu’un ou quelque chose de proche par qui arrive le danger.

 

Grâce à la myopie, on veut voir venir, surtout si c’est une agression afin de pouvoir l’esquiver. Remonter à l’âge où tout s’est déclaré peut réellement vous éclairer.

 

Avec la myopie, vous pouvez ainsi traiter au jour le jour les problèmes mais vous ne pouvez pas envisager l’avenir, vous êtes trop occupé à vous préparer à vous défendre.

 

Les enfants, ayant eu affaire à un parent alcoolique (imprévisible) ou à un éducateur impulsif lors d’apprentissages ou de devoirs, sont plus susceptibles de développer une myopie.

 

Puisque le myope ne voit plus au-delà d’un mètre, on peut en déduire qu’il met le monde extérieur à distance. Il ne peut pas s’y intéresser puisqu’il doit rester vigilant par rapport à ses proches ou son environnement.

.

 mieux voir sans lunettes9


 

Pour un myope, le monde de la famille ou du quotidien est menaçant, même si ce n’est qu’un point de vue d’enfant, c’est le ressenti qui crée la pathologie.

 

Ainsi, si votre myopie s’est déclarée dans l’enfance, elle est souvent le résultats d’évènements normaux mais que vous avez vécus comme traumatisants :

 

 

  • entrée au CP
  •  entrée au collège, nouvel environnement
  •  déménagement
  •  arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur
  •  séparation, divorce des parents
  •  perte d’amis au changement d’école
  •  décès dans la famille sans avoir été averti (sans doute pour vous protéger)

 

Lorsque l’enfant développe un trouble de la vue, il donne l’indication qu’il ne veut plus voir. Il se protège dans une bulle où il essaie de quitter le quotidien et les réalités du corps.

 

Même si les myopes n’aiment pas porter des lunettes, ils s’en servent de protection et de rempart avec les humains en qui ils ne peuvent pas avoir confiance.

 

…Sauf que souvent, les humains en question vivent dans la même maison !

 

Développer une myopie à l’adolescence relève souvent de la peur de devenir adulte, l’avenir semblant menaçant si vous avez pris pour exemple vos parents.

 

Pour ceux qui développent une myopie à l’âge adulte, il est aussi nécessaire d’interroger les scénarios déclencheurs :

 

  • déménagement,
  •  changement d’environnement affectif
  •  modification professionnelle
  • agression, on s’est laissé faire et c’est insupportable à se remémorer
  • peur du regard des autres
  • peur que les choses se passent mal

 

Ainsi, ne voir que ce qui est prêt est aussi symptomatique d’une difficulté à laisser rentrer en soi l’inconnu : personnes nouvelles, opinions différentes, nouveautés, la vie quoi!


 mieux voir sans lunettes10

 

 

Solutions aux problèmes de vue

Conseils pour la guérison psychique:

 

Il est nécessaire de faire un travail d’ancrage dans le présent par des techniques comme la sophrologie, le Qi gong, ou la relaxation.

 

Cela vous permettra de reprendre pied dans le monde, là où vous avez construit un hygiaphone permanent par le biais de vos lunettes.

 

Faire un travail sur soi s’avère aussi indispensable afin de reconnaître les émotions quand elles se présentent.

 

Vous avez jusque là mis une barrière entre vous et vos émotions en vous cachant derrière vos verres !

 

Même si les peurs de votre enfance qui ont généré ce problème de vision ne sont plus d’actualité, il existe encore dans votre vie d’aujourd’hui des peurs que vous sous-estimez.

 

Vous pouvez travailler avec toutes sortes de techniques dont la technique Tipi qui est spécialisée dans les peurs non conscientes. (Technique d’Identification des Peurs Inconscientes)

 

Il est urgent aussi d’arrêter d’imaginer, dans une conscience magique d’enfant, qu’il suffit de ne pas y voir bien pour que les autres arrêtent de vous chercher la petite bête et pointent vos défauts.

 mieux voir sans lunettes8

 

 

Mesurez aussi à quel point vous avez peur de perdre quelqu’un ou quelque chose en n’étant pas toujours franc sur qui vous êtes et ce que vous pensez vraiment.

 

Sachant que tout problème de vue indique une vison erronée, il est important d’apprendre à la rectifier (merci ho’oponopono) afin de vous acheminer vers votre plan de vie.

 

Vous aurez aussi à faire quelques exercices mécaniques car vos muscles oculaires sont devenus paresseux à force de porter des lunettes.

 

Vous trouverez dans cet article du yoga des yeux, de nombreux exercices efficaces dont le « palming« , la focalisation et le balancement.

 lieux voir sans lunettes 19

 

Exercice quotidien de Dien’ Chan’ pour mieux voir sans lunettes

 

Afin d‘améliorer votre vue au quotidien, stimulez les points ci-dessous sur les deux photos avec un stylet, le bout rond d’un stylo ou vos doigts en appuyant assez fort.

 

Bien que je n’aie pointé que la partie gauche du visage, tous les points sont à faire en symétrie. Appuyez fermement en balayant les points.

.mieux voir sans lunettes17

.

 

  • Les points 1, 2, 3 et 4 vous permettent de stimuler le long de la barre des sourcils le bord des orbites.
  • Le point 5 est situé dans le creux derrière l’os orbital. Descendez en arc jusque sur la pommette.
  • Pour les points 6,7,8 et 9, ils se trouvent sur les tempes à la racine des cheveux. Faites un balayage;

 

 

mieux voir sans lunettes18

 

 

Cette routine peut faire partie de votre toilette. Plus vous êtes rigoureux dans la pratique, meilleurs seront vos résultats. Quelques secondes par jour suffisent, les trouverez-vous?

 

Je vous laisse maintenant avec deux témoignages de personnes que je connais et qui ont eu le plaisir de constater suite à un travail que leur vision s’était améliorée.

 

 

Laure

 

Nous étions Hannah et moi avec d’autres amis en stage aux États-Unis. C’est à cette époque que remonte le petit miracle que je vais vous raconter.

 

Ma myopie a commencée quand j’avais 15 ans, je me souviens avoir eu des lunettes quand j’étais en 3ème. Je n’ai jamais aimé porter des lunettes, je pense que c’est, aussi, ce qui a fait que je voulais à tout prix me débarrasser de cette maladie, mais tout cela était inconscient.

 

C’est lors d’un processus, à un séminaire d’Antony Robbins, que mon cerveau a « switché », en un claquement de doigt, comme il aime à le répéter !

 

Il nous a fait « voir » mais surtout ressentir, ce qu’était l’énergie masculine et l’énergie féminine. Ce processus dure une journée entière, au cours de laquelle il nous conditionne afin d’ancrer ce qu’est le masculin et le féminin.

 

A la fin de la journée, par ce fameux processus, il nous remet chacun à notre place, les hommes dans le masculin et les femmes dans le féminin.

 

Et là, j’ai eu comme un choc, un bang dans la tête, une révélation ! J’ai « vu » ce qu’était l’énergie masculine et l’énergie féminine au plus profond de moi.

 

Le lendemain j’étais dans un sale état, j’avais vraiment l’impression de ne plus savoir qui j’étais.

 

C’est Hannah qui m’a expliqué que j’avais changé d’énergie, que j’étais passée d’une énergie masculine (la plupart des femmes d’aujourd’hui, en lien avec la révolution féminine, y sont) à une énergie féminine.

 

Et que mon corps avait du mal à s’y retrouver. C’est à la suite de cela que j’ai vu. J’ai vu la réelle réalité, comme on dit en décodage ! 3 jours après, à l’aéroport, je n’arrivais pas à lire les pancartes !

 

Et oui, j’avais mes lunettes sur le nez ! Je les ai retirées et je ne les ai plus jamais remises ! Ça fait maintenant 3 ans !

 

 

Mieux voir sans lunettes1

 

Shanti

 

Lors d’un stage récent avec Alain et Hannah, j’ai vécu une expérience forte et le soir même j’avais le sentiment de ne pas voir correctement.

 

En rentrant j’ai fait un contrôle et l’opticien a constaté que ma myopie ayant baissé, mes lunettes n’étaient plus adaptées. 

 

Je suis myope depuis l’âge de 7-8 ans et cela s’est aggravé progressivement pour se stabiliser vers l’âge de 25-30 ans.

 

Le changement s’est donc produit près de 30 ans plus tard.

 

Au cours du stage (sur les croyances), j’ai commencé à me sentir de plus en plus mal car je revivais des mémoires de manipulation, de mensonge et de perversité, qui me provoquaient des fortes douleurs physiques.

 

A un moment je me suis dissociée émotionnellement, ce que j’arrive à faire assez facilement et je me suis sentie bien car loin de mes ressentis.

 

Hannah a réussi à me faire revenir malgré mes résistances et j’ai pris conscience que je n’étais pas en danger même en présence de personnes que je perçois comme manipulatrices.

 

Grâce qu travail thérapeutique, j’ai ressenti une présence bienveillante (que j’appellerais l’Esprit ou l’Âme), présence plus forte que la manipulation et la perversité que j’ai subies enfant.

 

J’ai touché là à un écheveau de confusions, de peurs et de croyances qui m’imprègnent depuis que je suis enfant, probablement provoquées par des mémoires très anciennes.

 

Elles tournent autour de l’idée que l’amour peut être détourné par la perversité, que la perversité peut se masquer et se prétendre amour.

 

J’ai toujours cru qu’il était nécessaire d’être très prudent face à toute manifestation des choses de l’Esprit et que in fine, l’Esprit est sans pouvoir face à la perversité car il se fait « bananer » par les pervers.(La bonté n’est pas payante!)

 

Sans grande surprise, ces mémoires m’ont conduite à rejouer ces scénarios et à me faire exploiter par des individus pervers, au point que je suis arrivée à ne plus rien tenter.

 

Je me suis préservée sur le plan de la relation de couple et sur le plan professionnel, considérant que tout ce que je pourrais entreprendre serait forcément détourné pour une mauvaise cause.

 

J’ai, ou plutôt mon corps, a senti durant ce stage que je pouvais faire confiance à mon Esprit (ou mon Âme), qu’il ne se laissait pas détourner, ni polluer, ni parasiter.

 

Comme Il est le plus proche de moi, il ne représente plus une source de danger et je n’ai donc plus à le surveiller en focalisant ma vue sur ce qui est proche ! CQFD »

 

Si on interrogeait ces personnes pour savoir ce qu’elles ont vécu à l’âge où elles ont commencé à porter des lunettes, on trouverait invariablement des causes émotionnelles.

 

Et vous, avez-vous déjà eu des troubles de la vue? Envisagez-vous possible le fait qu’ils soient dus à des troubles émotionnels?Avez-vous déjà tenté de décoder vos symptômes ou ceux de vos proches?

 

 

 

 

 

 

 

 

sept 15

La dépression cherche à vous guérir

sortir de la depression technique Tipi1Dépression et décodage biologique

 

La dépression est un trouble mental. Selon la médecine traditionnelle, elle peut être causée par des facteurs biologiques (chimie du cerveau) ou psycho-sociaux (difficultés relationnelles, chômage etc).

 

Bien qu’on puisse être tenté de dire que la dépression n’existe pas, elle est tout de même composée d’un ensemble de symptômes et pour ceux qui les vivent, elle est bien réelle.

 

Je vais vous parler en fin d’article des récentes découvertes qui font que le traitement de la dépression peut se faire en quelques séances là où des années étaient nécessaires auparavant.

 

Cet article est écrit pour la Croisée des blogs organisée par Dominique du blog « Choisir le bonheur« .

 

Considérer la dépression comme une maladie peut être aidant car la fatigue et les inhibitions qu’elle occasionne peuvent être très culpabilisantes.

 

La rumeur circule que la guérison est longue, aléatoire et que certains ne s’en sortent jamais. J’espère vous démontrer le contraire.

 

J’aimerais, dans cet article éclairer la dépression sous l’angle du décodage biologique afin de multiplier les chances de la comprendre pour s’en dégager.

 

Les symptômes de la dépression

 

Mis à part le fait de ne plus se reconnaître ou de ne plus se sentir soi-même, cet ensemble de symptômes inclut certains des troubles suivants:

 

  • Manque d’énergie voire fatigue extrême et obsédante
  • Troubles du sommeil
  • Manque de motivation, difficulté à prendre des décisions
  • Irritabilité, agitation
  • Mal de vivre avec isolement
  • Modification involontaire du poids, souvent perte d’appétit
  • Troubles de la concentration et amoindrissement des facultés cognitives
  • Ralentissement et affaiblissement général
  • Culpabilité et auto-dépréciation
  • Forte anxiété
  • Douleurs somatiques dont problèmes gastriques
  • Tristesse persistante

 

Le problème des affections mentales, c’est qu’elles sont en partie non visibles, ce qui les rend difficiles à diagnostiquer et à guérir.

 

Lorsque quelqu’un vous lance à la volée que vous êtes dépressif ou en pleine dépression, vous avez immédiatement le réflexe de penser psychiatrie.

 

Il n’y a rien de problématique à cela du moment que vous poursuivez de votre coté une investigation fine des raisons qui vous ont mené jusque là.

 

.

sortir de la depression technique Tipi5 

 

Comme cette affection est assez douloureuse, sans compter qu’elle vous draine de toute votre énergie, physique, psychique et sexuelle, il est normal de parer au plus pressé et de penser médication.

 

Dépression et causes psychiques

 

Par contre, si vous croyez sincèrement qu’on devient dépressif par hasard ou que la dépression s’attrape comme un mauvais rhume, vous allez devenir un patient (qui patiente) mais qui ne prend pas en main ses responsabilités.

 

La souffrance psychique existe pour les mêmes raisons que la douleur physique: vous dire que quelque chose en vous est en train de s’infecter et qu’il est temps de s’en occuper.

 

Au niveau physiologique, les bactéries ont gagné le combat avec votre système immunitaire. Au niveau psychique, un stress (souvent non conscient) a pris le dessus.

 

il doit devenir clair que la dépression vous oblige à regarder de près ce qui ne fonctionne pas dans votre vie.

 

Ce sont peut-être des choix que vous avez faits et dont les résultats sont insatisfaisants ou des actions dont vous vous sentez coupable.

 

C’est souvent une épreuve à laquelle vous n’avez pas réussi à vous adapter et qui a fini par vous ronger.

 

Dépression et auto-questionnement

 

Les premières questions à se poser pourraient être :

 

  • Qu’est ce que j’ai fait (ou pas fait) qui me met dans cet état ?
  • Qu’est ce que je n’ai pas digéré ou qui ne passe pas ?
  • Qu’est ce que je n’ai pas compris ?

 

Symboliquement, la dépression vous met dans un état de survie et non de vie.

 

Vous avez donc à prendre conscience de vos souffrances, schémas mentaux ou émotions.qui vous maintiennent dans cet état.

.

 Mother_nature_crying_Wallpaper_0ttqs

 

Si vous pensez n’y être pour rien, vous pouvez espérer que la dépression reparte comme elle est venue mais vous êtes réduit à l’impuissance totale.

 

Si vous ne connaissez pas encore les raisons qui vous y ont poussé mais que vous les recherchez, alors la maladie devient un processus réversible dont vous êtes la clé.

 

C’est ce que propose le décodage biologique ou bio-décodage.

 

La dépression vue par le décodage biologique

 

Selon le décodage biologique qui prend en compte l’être humain dans sa totalité, une maladie n’est pas que physiologique, elle est aussi le résultat d’un désordre psychique ou émotionnel.

 

Vous avez pu lire dans mes articles qu’une maladie est toujours la meilleure solution qu’a trouvé le cerveau pour vous maintenir en vie.

 

Lorsque vous êtes affecté par un stress (appelé conflit) qui pourrait nuire à votre biologie, le cerveau met en place une solution temporaire destinée à vous laisser le temps de régler le problème afin de vous maintenir en bonne santé.

 

Ne pouvant gérer la charge du conflit émotionnel en cours, le cerveau fait porter le stress par l’organe qui lui correspond :

Ainsi par exemple:

 

  • Conflit de manque : organe touché ,l’estomac
  • Conflit de contrariété, ignominie avec la famille : pancréas
  • Conflit de territoire : vessie
  • Peur de la mort : poumons
  • Peur du futur :Parkinson
  • Conflit mère/enfant : sein gauche etc…

 

Les corrélations entre le type de choc émotionnel, les zones du cerveau et les organes touchés tendent à prouver que les maladies ne se développent pas par hasard.

 

Cependant, le symbolisme de l’organe ne suffit pas, il faut rajouter à cela, le ressenti émotionnel de la personne qui vit un choc.

 

Par exemple, lors d’une succession qui se passe mal, celui qui se sent lésé pourra développer un problème au pancréas s’il est en colère.

 

Celui qui se sent dévalorisé sera affecté par un problème osseux s’il ne résout pas son conflit intérieur. Pour une même injustice, deux pathologies différentes.

.

 Escape from the dark

 

Alors, pourquoi la dépression?

 

La question à se poser par rapport à la dépression pourrait être : en quoi cette dépression est-elle la solution la moins stressante pour mon cerveau ?


La première réponse qui vient est peut-être :


« En limitant ma capacité à agir, je m’oblige à reconsidérer ma vie affective, familiale et professionnelle avant d’être capable d’aller plus avant. »


Vous voyez que si vous prenez des cachets sans reconsidérer votre vie, il n’y a aucune raison pour que la dépression s’arrête.


La deuxième serait :


« En me maintenant dans la survie et ayant perdu le goût de vivre, je me mets à l’abri de sentir la vie intensément.

 

Ainsi j’y perds en sensations agréables mais j’y gagne car je n’ai plus non plus de sensations désagréables. »


 

Pour ma part, j’ai du mal à croire au sabotage : le corps est une machine parfaite destinée à se maintenir en vie le plus longtemps possible.


Lorsqu’il développe une pathologie, c’est parce que entre choisir ce qui vous plait ou ce qui vous fait le moins souffrir, c’est la deuxième solution qu’il choisit.


Le vivant et le nouveau sont créateurs de plus de stress que la routine où vous n’êtes pas heureux mais où vous ne souffrez pas trop.


Vous pouvez penser que c’est contradictoire car la liste ci-dessus des symptômes de la dépression peut vous paraître riche en souffrances.


C’est très vrai mais cela m’amène à la troisième réponse :


Il vaut mieux souffrir aujourd’hui alors que vous êtes adulte avec des ressources (médecins, thérapeutes), votre famille ou vos amis à côté plutôt que de sentir une souffrance passée à un âge où vous n’aviez pas toutes ces ressources.


Ainsi, la dépression est souvent le rappel d’un obstacle que vous n’avez pas réussi à franchir dans le passé, mais dont vous avez minimisé l’impact.


C’est ce qui fait qu’un individu dépressif passe ses journées au présent inondé de ses émotions du passé qui lui font dire: « je ne comprends pas, j’ai tout pour être heureux… »


Oui au présent, les circonstances sont favorables mais vous êtes psychiquement dans le passé là où vous n’avez pas pu intégrer certaines épreuves.

.

 sortir de la depression technique Tipi2

 

Retracer l’origine de la dépression


L’état de dépression serait donc une sonnette d’alarme vous rappelant que vous avez un élément du passé à traiter qui vous empêche d’être totalement heureux au présent.


Vous avez besoin de sentir ce que vous n’avez pas senti à l’époque où vous êtes resté figé.


C’est la raison pour laquelle il est bon de se faire accompagner car c’est souvent une époque où vous évitez de retourner.


Dans un premier temps, vous avez besoin de retrouver l’évènement déclencheur de votre dépression.


Pour cela remontez entre 3 mois et un an avant l’apparition des premiers symptômes dépressifs.


Vous ne trouverez peut-être pas le conflit d’origine mais vous allez en connaître le thème.

 

C’est en général là que s’arrêtent les thérapies ordinaires. En acceptant de sentir totalement ce qui vous a affecté à cette époque, vous n’avez plus besoin d’un rappel sous forme de maladie.


Vous comprenez qu’être sous camisole chimique peut aider à supporter les symptômes de la dépression mais retarde la guérison en anesthésiant vos ressentis.


Vous aurez aussi à prendre des décisions et opérer des changements dans votre vie pour vous offrir ce dont vous avez besoin pour être plus heureux.


Il faudra sans doute aussi faire un peu de ménage dans les situations ou relations qui vous « bouffent » et vous empêchent de vous épanouir.

 

Est-ce bien l’origine de la dépression?


Pourquoi les personnes qui ont réussi à se sortir d’une dépression ont-elles souvent peur de rechuter ?


Parce que le conflit qui a été débranché et résolu n’est pas toujours le conflit initial. La mémoire cellulaire est encore active.


D’où viennent alors les mémoires qui font que vous déclenchez une dépression ?

 

  • De votre vie actuelle mais quand vous étiez plus jeune.
  • De votre famille sous la forme de mémoire transgénérationnelle.
  • De votre projet sens qui va de 18 mois avant la conception jusqu’à votre naissance


1)  Votre enfance

 

Une psychothérapie bien menée peut vous aider à retrouver et ressentir les émotions liées aux évènements qui ont engendré la dépression présente quelques mois plus tôt.

 

Vous pouvez aussi avoir accès à des mémoires plus antérieures et portant sur le même thème.


2) Les mémoires transgénérationnelles

 

Elles sont transmises par le biais de votre arbre généalogique et contrairement à l’idée reçue, elles ne sont pas destinées à vous pourrir la vie .


Vous héritez de la physiologie de vos ancêtres, vous héritez aussi de leurs possessions ou de leurs dettes.

 

Comment avez-vous pu vous imaginer que vous n’héritiez pas aussi de leur psychisme et de leurs blessures non résolues?

 

sortir de la depression technique Tipi9

 

Revivre les mémoires de vos ancêtres et trouver une issue là où ils n’ont vu qu’injustice et souffrance intolérable fait partie de votre « travail » sur terre en dehors de trouver les voies du cœur et de l’Esprit.


Lorsque vous ne comprenez pas le sens des évènements répétitifs ou des symptômes de votre vie, vous pouvez creuser du côté de l’arbre.


Je me souviens de l’histoire de Laurence dans mon article sur la guérison qui avait identifié l’apparition de ses symptômes dépressifs lors de sa première grossesse.


Que peut-il y avoir dans la vie de vos ancêtres (de non réglé) qui crée en vous une dépression pendant la grossesse ou au moment de la naissance ?


Il suffit de remonter à quelques générations pour s’apercevoir que mourir en couches était chose courante. Un enfant naît mais la maison est en deuil.


Tant que l’arbre n’est pas guéri, les naissances s’accompagnent de la profonde tristesse d’un deuil non fait.

 

Si vous n’avez pas vu ce merveilleux film de Cristina Comencini « Va où ton cœur te porte », vous trouverez les explications d’une dépression dont les causes sont bloquées dans l’arbre!

 

sortir de la depression technique Tipi10

3) Le projet sens

 

Dans le projet sens, il est question des conflits non résolus de vos parents que vous incarnez à votre naissance dans le but non conscient de les résoudre à leur place.


Imaginez que quelques mois avant votre conception votre père perde son père. S’il ne vit pas son deuil, c’est vous qui aurez à porter le deuil non fait du père.


Au moment où vous allez divorcer par exemple et où vous allez vous séparer du père de vos enfants, il est possible que la mémoire de la perte du père resurgisse.


En apparence vous n’allez pas vous remettre du divorce (alors que c’est vous qui l’avez demandé).


Vous allez même vous demander si vous n’avez pas fait la pire erreur de votre vie vu l’état dépressif dans lequel cela vous a mis.


Vous êtes juste en train de profiter du symbole de la séparation et de la perte pour guérir par la même occasion le deuil non fait du père de votre père.


Voilà pourquoi la charge paraît insupportable. Sans conscience et connaissance de ce qui se passe vraiment, vous risquez de mettre beaucoup de temps à traverser et de rester bloqué dans une dépression…de guérison !


La technique Tipi et la dépression


Luc Nicon, auteur et découvreur de cette technique avance que Tipi peut traiter en un temps record les dépressions.


La difficulté avec la technique Tipi, c’est qu’il faut trouver des situations très précises alors que dans une dépression, vous avez l’impression de vivre une morosité uniforme.

.

sortir de la depression technique Tipi7

 

Il n’est pas possible de démêler l’écheveau de symptômes que représente une dépression.


Avec la technique Tipi, il est possible d’isoler les peurs, insécurités, inhibitions et émotions qui tournent en satellite autour d’un état dépressif.

 

Je parle des inhibitions car ceux qui souffrent de dépression ont souvent du mal à sentir la colère.

 

Un travail est nécessaire pour dénicher les situations agaçantes et pour oser y réagir.

 

Parce que le déprimé est en sous-régime, il développe une grande culpabilité à ne pas être opérationnel pour sa famille.

 

Il évite les conflits relationnels qui pourraient le mettre en danger de rupture car, comme nous allons le voir, c’est une des peurs fondamentales au cœur de la dépression.


En y regardant de plus près, vous allez vous apercevoir que les états anxiogènes révélés par la dépression arrivent à des moments précis de la journée comme le réveil ou le coucher.


Les perturbations émotionnelles et tristesses inconsolables arrivent aussi suite à des situations précises qu’il vous faudra identifier et qui pourraient bien être relationnelles.


Il est nécessaire alors de se concentrer sur les moments forts de tristesse ou de manque d’entrain afin de les débrancher en profondeur.

 

Dépression et vie intra-utérine


Sur des centaines de cas étudiés avec la technique Tipi, Luc Nicon s’est aperçu que la dépression prenait souvent racine dans la vie intra-utérine et était liée à la perte d’un jumeau.

 

.

sortir de la depression technique Tipi11

 

Dans le ventre de la mère, les jumeaux entretiennent une relation déjà fusionnelle et plutôt harmonieuse.


La disparition du jumeau n’est pas vécue consciemment surtout si elle occasionne une perte de connaissance, mais elle affecte la mémoire cellulaire du fœtus.


Avant même de naître, vous avez déjà perdu l’amour de votre vie. Vous avez failli mourir et vous avez vécu de longs mois de solitude et d’isolement.


Vous pouvez bien entendu ne pas vous en souvenir mais les scientifiques sont en capacité aujourd’hui de repérer dans l’utérus les vestiges de jumeaux décédés.


Les récentes découvertes vont même jusqu’à dire que les grossesses gémellaires ont pu être aussi nombreuses que les grossesses à enfant unique.


Bien que ce vécu intra-utérin soit non conscient, votre mémoire cellulaire va rejaillir dès qu’un symbole de séparation ou de mort va faire irruption dans votre vie.


Les évènements tels que:


  • les fausses-couches
  • la perte d’un enfant
  • l’interruption de grossesse
  • la mort d’un proche ou d’un inconnu, (même en film)
  • les séparations (même en film)
  • les histoires d’amour impossibles


ravivent la mémoire cellulaire de la perte d’un jumeau et peuvent déclencher des états dépressifs ou des tristesses sans fin.


Vous trouverez dans cet article sur les jumeaux nés seuls, une liste de symptômes pouvant vous amener à vérifier si un jumeau intra-utérin était votre cas.


Ce qui est certain, c’est que les personnes ayant souffert de la mort d’un jumeau (in utero) sont susceptibles de développer des symptômes dépressifs sans en connaître la cause.


Elles nourrissent au fond d’elles-mêmes une insécurité latente qui les rend fragiles émotionnellement et les empêche de trouver une satisfaction véritable et durable.


Elles vivent dans un contrôle exacerbé et ont une difficulté à lâcher prise puisque lâcher peut signifier perdre quelqu’un.

 

Leur sommeil est longtemps affecté puisque dormir c’est lâcher prise sur le contrôle.


Il leur est aussi difficile de construire une vie matérielle et affective durable sans un travail sur soi approfondi.


Grâce à Luc Nicon et sa technique Tipi, il est aujourd’hui envisageable de sortir rapidement d’une dépression en allant directement à la source de la mémoire cellulaire sans rechute possible.

 

Pour résumer, la dépression est là pour vous guérir dans ce sens où elle vous montre que votre vie est en désaccord profond avec vos aspirations.

 

Vous n’êtes pas né pour souffrir même si pour le moment, vous êtes aux prises avec des mémoires cellulaires.

 

Bien que souffrant depuis votre tendre enfance (l’était-elle, tendre?), vous arrivez à un point crucial dans votre vie où vous envisagez qu’être heureux est possible quelle que soit votre histoire.

.

sortir de la depression technique Tipi13 

 

Même les plus grandes épreuves ont leur raison. C’est peut-être une question spirituelle que vous avez à résoudre avec la dépression.

 

Aujourd’hui, les techniques quantiques démontrent chaque jour que nous avançons vers des guérisons plus rapides avec des outils de plus en plus performants.

 

Et vous, pensez-vous aussi qu’une dépression puisse être le début d’une guérison plus profonde? La dépression, vous connaissez? Commentez!

sept 03

Décodage biologique: votre peau vous parle !

 

décodage biologique problèmes de peau7Décodage biologique et problèmes de peau

 

Je ne vais pas vous donner dans cet article des trucs pour en finir avec vos problèmes de peau. Ce n’est pas mon propos.

 

Certains ados mangent des chips toute la journée et ont une peau nickel.

 

D’autres se font des jus de betterave et des cocktails dépuratifs et ont malgré tout, le visage couvert de pustules!

 

Ce qui m’intéresse, c’est le point de vue du décodage biologique ou bio-décodage et les raisons psychiques pour lesquelles il vous arrive d’avoir des problèmes de peau.

 

Je vous réserve en fin d’article une petite vidéo étonnante pour vous en parler .

 

La peau, cette membrane qui recouvre votre corps et qui est votre organe le plus vaste avec ses 2 m carré de surface, a beaucoup de choses à vous raconter sur vous-mêmes si vous savez l’observer.

 

Grâce à ses multiples terminaisons nerveuses, elle est à la jonction entre votre monde intérieur et l’extérieur et vous envoie des informations essentielles à votre survie.

 

Elle vous protège des agressions et sert d’émonctoire pour évacuer les déchets par la transpiration et toutes les affections cutanées.

 

Par elle, vous communiquez avec les autres humains par le toucher même si certaines cultures ont tendance à privilégier l’intellect comme moyen de communication.

 

C’est la raison pour laquelle, tout ce qui affecte la peau révèle votre lien au monde et votre façon de vous relier aux autres humains.

.

 décodage biologique problèmes de peau5

 

 

Si je pouvais résumer le rôle de la peau en quelques mots, je dirais qu’elle participe à vos fonctions vitales comme vous protéger, respirer et éliminer.

 

Elle vous permet aussi de sentir et représente ainsi un de vos atout majeurs en matière de satisfaction et de plaisir.

 

Comme chez les grands singes, les caresses sur la peau servent à:

 

  • manifester l’amour et l’affection
  • réduire les tensions
  • éviter les conflits

 

Comme l’amour et les relations sont un des thèmes les plus importants chez les humains, je vais vous parler de quelques affections de la peau.

 

 

Le décodage biologique et la santé

 

L’état de santé parfaite n’existe pas. Vous êtes en bonne santé lorsque vous êtes capable de vous adapter à tout ce qui vous arrive.

 

Parfois ce n’est pas possible, vous butez sur des croyances limitantes, des interdits sociaux ou familiaux, des peurs ou des jugements.

 

Lorsque vous ne trouvez pas de solution à un problème ou à un stress, la biologie va en trouver une à sa manière: elle va créer une maladie.

 

La façon dont vous allez vivre ce stress va toucher un organe dont la fonction est en adéquation avec votre stress.

 

Si votre façon d’aborder le monde est visuelle, vous allez développer un problème de vue. Si vous êtes un goûteur de la vie, c’est votre système digestif qui va être altéré.

 

Lorsque vous développez une pathologie même légère comme de l’eczéma ou de l’acné, vous recevez un message de stress de votre cerveau via votre corps.

 

 décodage biologique problèmes de peau8

Le décodage biologique sert à donner un sens à toutes les maladies, quelles qu’elles soient. Soyons clairs, donner un sens ne signifie pas soigner.

 

C’est pourtant une aide incomparable pour qui veut guérir, peu importe le traitement choisi. Si vous ne vous considérez pas comme ayant un corps et un esprit, il sera plus difficile de guérir.

 

Le décodage biologique part du principe que le cerveau choisira toujours la solution qui permet la survie de l’organisme.

 

En fait, il est possible d’ énoncer que tout symptôme a une fonction positive si on sait la décoder. C’est ce qui vous permet de prendre conscience de vos conflits intérieurs.

 

Sans le symptôme ou la maladie, vous seriez en danger ! Vous laisseriez le stress s’installer jusqu’à ce qu’il mette en danger votre organisme.

 

Paradoxalement, avoir une maladie, c’est savoir qu’il y a  un stress à ne pas laisser traîner.

 

Si vous êtes quelqu’un d’épidermique et que vous abordez le monde par le toucher, en cas de conflit c’est la peau qui sera touchée.

.

 décodage biologique problèmes de peau4

 

 

La pathologie que vous allez développer sera réellement fonction de votre ressenti car ce n’est pas ce qui vous arrive qui est important mais comment vous vivez ce qui vous arrive. (voir mon précédent article)

 

En décodage biologique, toute « mal à dit » est subjective

 

La vie est avant tout biologique.

 

J’aime beaucoup cette phrase de Christian Flèche car nous avons pris l’habitude (surtout dans mon métier) de regarder les problèmes sous un angle psychologique.

 

« La vie est biologique par nature, psychologique par accident. » Christian Flèche

 

Cette notion rejoint les principes de la psychologie quantique qui ne s’intéresse pas à ce que raconte le mental mais plutôt à l’élaboration psychologique qui a été construite à partir du moment où la fonction biologique n’est pas satisfaite.

 

Si l’organe n’a pas eu ce pour quoi il est programmé, apparaît immédiatement une sensation liée au conflit biologique.

 

« La peau est faite pour protéger mais surtout pour toucher et être touchée et caressée ».

 

Dès qu’un manque de caresse est perçu comme non gérable, c’est le corps qui prend le relai et qui crée une solution (vue de sa fenêtre) :

 

il détruit la peau afin d’enlever tout ce qui empêche le contact. Il cherche ainsi à établir un lien plus direct avec la situation ou la personne qui vous préoccupe.

 

Si c’est une agression qui est perçue comme non gérable, le corps va développer un système de protection comme un épaississement de la peau. Il va multiplier ainsi les cellules afin d’avoir plus de peau. C’est le mélanome.

 

Voici deux exemples de Christian Flèche qui illustrent bien comment la biologie vient au secours de la personne en créant une maladie :


  • Une patiente ne fabriquait plus le tissu conjonctif de sa peau, parce qu’elle ne voulait pas réagir à l’agression. Elle se laissait agresser pour ne pas faire du mal à l’autre. Elle détruisait donc cet organe qui sert de bouclier, le derme. Comme si elle se gommait elle-même.

  • Une autre femme au contraire, lorsqu’elle se sentait agressée, insultée, renforçait son bouclier. Elle fit un cancer de la peau, un mélanome. Elle épaississait ainsi sa peau. Cette femme était structurée sur du manque (de considération), sa réaction était donc de faire de la masse.

 

 

Décodage biologique et conflits affectant la peau

 

Les conflits responsables des problèmes de peau peuvent se décliner ainsi :

pour les pathologies de l’épiderme en surface

 

  • Conflit de séparation
  • Sensation d’isolement
  • Peur d’être seul (séparé)
  • Manque de communication
  • Dévalorisation esthétique

décodage biologique problèmes de peau2

 

 

pour les conflits impliquant le derme, plus en profondeur :

 

  • Souillure
  • Perte de l’intégrité

 

Vous voyez que dans ces difficultés, on retient deux forces antagonistes : la première, un désir de contact et la deuxième une peur de l’agression. Cela résume bien le paradoxe des pathologies de la peau.

 

Autre gestion du conflit de séparation

 

Si vous n’avez pas de maladie de peau, cela ne signifie pas que vous n’avez aucun conflit de séparation ou de peur d’être seul en vous !

 

Il n’est pas nécessaire de déclencher une pathologie chaque fois que vous avez un problème, vous avez d’autres exutoires possibles si vous souffrez par exemple d’un conflit de séparation.

 

  • Vous pouvez planer, passer votre vie dans la rêverie pour ne pas sentir les réalités douloureuses affectives sur lesquelles vous êtes construit

 

  • Vous pouvez devenir masseur, masseuse, kiné, osthéopathe ou faire de la thérapie manuelle. Vous aurez sans doute la chance d’aider d’autres humains mais cela ne résoudra en aucun cas votre conflit de séparation.

 

  • Vous pouvez aussi passer votre temps à faire des rencontres. Vous aurez l’impression d’être en contact au présent avec plein d’amis mais cela ne résoudra pas non plus votre profond sentiment d’isolement.

 

J’allais dire…si vous avez la chance de déclencher une maladie, alors vous saurez que vous devez vous attaquer à ce conflit encore vibrant en vous. Ok, je retire ce que j’ai dit, chance est un mot un peu fort!

 

C’est un peu comme les mémoires qui surgissent lorsqu’on travaille avec ho’oponopono : on remercie la mémoire de nous donner une chance de la nettoyer car si on ne la voit pas, on ne la traite pas.

 

Décodage biologique de l’acné

 

Je vais prendre un exemple classique de problème de peau afin de vous montrer comment cela fonctionne en décodage biologique.

 

L’acné est une dermatose qui se développe principalement sur le visage mais aussi sur le cou les épaules, la poitrine et le dos.

 

Lorsque l’acné recouvre le visage, il est question d’une dévalorisation de l’image doublée d’une problématique à l’identité.

 

Bien que l’acné soit un indicateur visible de puberté, il est, la plupart du temps une façon de se cacher , de s’enlaidir et justement de ne pas être un objet sexuel convoité.

 

Se couvrir d’acné est une façon de se protéger du monde extérieur. Tous les pores (les portes) sont fermées. Il n’y a plus évacuation des déchets (émotions perturbatrices), les cellules étouffent.

 

La biologie fabrique une peau épaisse et graisseuse afin de se protéger. Vous êtes dans un conflit de souillure avec atteinte à l’image.

 

Dans souillure, vous pouvez entendre moquerie, jugement et dévalorisation de la personne. Grâce à l’acné, on sait que la personne s’est sentie salie, comme si elle avait perdu la face.

.

 décodage biologique problèmes de peau 10

 

 

Grâce aussi à l’acné, il est possible de rester caché derrière son visage afin de garder précieusement son intimité.

 

C’est la solution parfaite du cerveau lorsqu’il y a une non acceptation du féminin pour une femme, du masculin pour un homme, une difficulté à se montrer dans son identité sexuelle.

 

Traduit différemment, on peut dire que généralement les hommes ont peur d’être violents et les femmes ont peur d’être agressées, mais cette classification n’est pas exhaustive, l’inverse peut être vrai.

 

Quelle est cette intimité que cache l’acné ?

 

Je vais vous montrer une vidéo passionnante : c’est une jeune fille américaine très propre sur elle, dans un parfait faux self.

 

En moins de deux minutes on comprend qu’en fait, elle cache un terrible secret : elle est recouverte d’acné sur le visage et le cou.

 

Elle va passer les 8 minutes suivantes à vous expliquer comment cacher l’acné et rester un top model.

 

Ce n’est pas sa prestation qui m’intéresse, c’est le changement de personnage. Dès que son visage est à découvert, c’est à dire plein d’acné, cette jeune fille est elle-même.

 

Cela se voit dans ses yeux, sa voix est hésitante comme si elle avait en permanence un sanglot dans la gorge.

 

En fait, c’est sa petite fille intérieure qui est dans cet état là. Il a sans doute fallu qu’elle compose, qu’elle cache ce qu’elle pensait vraiment, ce qu’elle ressentait pour s’adapter au modèle familial.

 

Ce n’est pas forcément une identité sexuelle qu’elle cache derrière son acné mais des émotions d’enfant qu’elle ne peut pas se permettre d’avoir en tant qu’adulte.

 

Il est certain qu’entre son travail et ses relations, elle n’est jamais elle-même, toujours dans un rôle de composition.

 

Voilà à quoi lui sert l’acné : à se protéger d’avoir en permanence des émotions d’enfant qui, on le sait on un rapport avec la solitude, l’isolement et la dévalorisation qu’elle a subie.

 

 

 

 

A plusieurs reprises, elle nomme l’émotion d’enfant dont elle n’est pas consciente : « c’est ma plus grande insécurité ». Pensez-vous réellement qu’un bébé ait pour plus grande insécurité son reflet dans le miroir ?

 

Sa plus grande sécurité a sans doute été la présence réconfortante de ses parents et surtout de sa mère. Ne sachant pas que son insécurité date de sa petite enfance, elle cherche à lui donner une forme aujourd’hui et ce qu’elle a trouvé de plus plausible est :

 

« Si je suis défigurée, personne ne va m’aimer, je serais seule, rejetée et dans une tristesse incommensurable ».

 

Voyez l’arnaque: parce qu’elle vibre à la peur du jugement et du rejet, sa biologie a créé une pathologie pour la protéger de la souillure.

 

Or, elle se sent aujourd’hui agressée par son acné et souillée par sa biologie. Voilà comment se tromper sur toute la ligne et faire de son corps un ennemi.

.

 décodage biologique problèmes de peau1

 

 

Ce dernier vous explique que vous avez un stress de longue date dont vous devez vous occuper et vous le faites taire à grand renfort de maquillage ou de médicaments !

 

La semaine prochaine, je clôture le thème des problèmes de peau en décodage biologique.

 

Nous verrons, les bénéfices secondaires des problèmes de peau comme l’eczéma, les furoncles, l’urticaire, les verrues, zona, orgelet, desquamation, amas de graisse etc…ainsi que les vraies raisons pour lesquelles vous les développez !

 

Et vous prenez-vous au sérieux les messages de votre corps? Avez-vous déjà identifié un conflit derrière votre symptôme?

août 27

Rééquilibrage énergétique : 30 secondes pour retrouver la forme au saut du lit

Rééquilibrage énergétique décodage biologique1pgRééquilibrage énergétique et décodage biologique:

 

Il y a les matins avec et les matins sans : ça sent la rentrée et le réveil qui sonne.

 

Si vous avez du mal à vous remettre dans le rythme, je vous propose en fin d’article une pratique qui ne vous prendra pas plus de 30 secondes.

 

Si vous êtes assailli dès les premières minutes d’éveil par une sensation de fatigue, il faut agir afin de ne pas transformer votre journée en une longue corvée.

 

« La fatigue est une sensation d’affaiblissement physique ou psychique qui survient dans la durée de l’état de veille ou à la suite d’efforts et qui impose l’arrêt. »

 Rééquilibrage énergétique décodage biologique8

 

 

Normalement, il suffit de se reposer pour retrouver un niveau normal de performance. Si la fatigue est plutôt psychique, vous êtes soumis à des difficultés de concentration et de légers troubles de l’attention.

 

Lorsque cela arrive dès le matin, mis à part un patent manque de sommeil, votre corps vous donne une précieuse indication qu’il va s’agir de décoder. C’est le principe même du décodage biologique

 

Voici 4 pistes possibles si vous ne connaissez pas la raison de votre difficulté matinale.

 

1°)Vous respirez mal la nuit

 

En fait, au réveil, vous êtes en pleine asphyxie de la nuit d’où la sensation de vous lever plus fatigué que vous vous êtes couché.

 

Si c’est le cas, vous devriez vous apercevoir que l’énergie revient très vite das la matinée puisque vous retrouvez une respiration normale.

 

Exercice N°1

 

 

Restez allongé et posez une main sur votre abdomen. A l’inspir, vous devez sentir votre main se soulever. L’air rentre et prend une place dans votre corps qui soulève votre main.

 

A l’expir, la main se repose doucement sur votre ventre. Faites ainsi quelques respirations conscientes en prenant bien soin d’inspirer par le nez.

 Rééquilibrage énergétique décodage biologique3

 

 

Au bout de quelques séquences respiratoires, commencez à allonger l’inspir. Vous pouvez même forcer artificiellement votre ventre à se gonfler. Comptez 3 temps puis expirez de même en 3 temps.

 

Lorsque vous êtes bien accoutumé à cette respiration, inspirez en 4 temps avec votre main sur le ventre. Expirez de même en 4 temps et laissez la respiration profonde vous bercer tranquillement.

 

Pour clôturer cet exercice, faites une légère pose en apnée poumons pleins puis à la fin de l’expir, ne précipitez pas la reprise du souffle.

 

Vous devriez en quelques secondes sentir plus d’énergie et plus de détente à la fois, de quoi vous lever paisiblement quelle que soit la nuit que vous avez passée.

 

Normalement, vous serez moins tenté au petit déjeuner de vous jeter sur des aliments sucrés censés vous redonner de l’énergie.

.

 Rééquilibrage énergétique décodage biologique4

 

 

Le gain serait temporaire : le sucre dans le sang à jeun donne un coup de fouet jusqu’à ce que l’insuline ne vienne réguler votre taux de sucre sanguin.

 

Après son passage, il n’est pas rare de se sentir à nouveau en hypoglycémie avec les symptômes désagréables que cela entraîne.

 

Vous êtes alors tenté de reprendre du sucre pour éliminer les effets de l’insuline, vous entraînant vous-mêmes dans le cercle vicieux de la dépendance.

 

2°) Vous avez des dossiers non clôturés de la veille.

 

Qu’est ce que j’entends par dossier ? Des émotions de la veille, des ressentis non identifiés qui vous ont atteint psychiquement mais que vous n’avez pas pris le temps de traiter.

 

Par exemple, il nous arrive avec Alain, mon mari de veiller tard et de recevoir des mails de clients (ce que nous appelons le SAV). Si je les lis le soir, les informations travaillent une partie de la nuit en moi.

 

Je cherche sans le savoir des solutions, alors qu’il n’y a pas le temps réel de s’en occuper après minuit. Le lendemain matin, j’ai l’impression de ne pas avoir assez dormi et surtout de ne pas avoir eu de sommeil profond.

.

 Rééquilibrage énergétique décodage biologique2

 

 

Parfois c’est un événement de la journée qui vous a stressé et que vous avez sous-estimé. Vous n’avez pas identifié l’émotion et vous partez vous coucher avec ce que j’appelle un dossier non clôturé.

 

C’est peut-être aussi un choc que vous avez subi et dont vous n’avez pas pris conscience dans la journée ou les jours précédents.

 

L’émotion reste bloquée et se transforme en malaise ou mal-être que vous avez besoin de raccorder à la situation qui l’a générée.

 

Il est possible, lors d’une rétrospection destinée à identifier l’émotion non ressentie consciemment que vous vous aperceviez que le malaise est là depuis plusieurs jours !

 

3°) Votre fatigue est régulière au lever

 

Vérifiez d’abord que vous ne souffrez pas de fatigue chronique. La technique que je vais vous présenter serait parfaitement efficace mais servirait de plâtre sur une jambe de bois.

 

Si c’est votre cas, sachez qu’il vous faudra résoudre un conflit intérieur : identifier le programme qui s’intitule « j’ai le projet de ne pas aller au bout de mon projet »

 

C’est le cerveau qui vous empêche littéralement d’avoir l’énergie d’un projet afin d’être certain que vous ne vous lanciez pas dans un projet qui, de toutes façons n’aboutira pas.

 

Il faut remonter dans votre histoire où le cerveau a enregistré que cela ne servait à rien de faire des projets et de dépenser de l’énergie car on ne peut pas les réaliser.

 

Tant que vous ne retrouvez pas l’émotion qui a suivi l’impossibilité de mettre en place votre projet de l’époque (même très ancienne), le cerveau vous protège d’un grand stress en ne vous permettant pas de vous relancer à nouveau.

 

Il tue dans l’œuf toute tentative afin que vous ne reviviez jamais la douleur qu’il cherche à refouler.

 

 

Quels que soit votre pharmacopée et les moyens que vous avez mis en œuvre pour sortir de votre fatigue chronique, rien n’aboutira tant que vous n’aurez pas identifié la source de votre malaise.

 

 4°) La petite angoisse du lever

 

Pour certains, la fatigue ressentie le matin au réveil sert à camoufler une petite angoisse sourde. Il est difficile de l’identifier car vous êtes nombreux à sauter du lit pour les nécessités de votre travail.

 

Votre mental fait ensuite une association toute subjective afin de trouver une bonne raison au présent pour justifier ce fond d’angoisse.

 

Il va trouver des difficultés financières, des problèmes au travail, une relation difficile familiale afin de clore le dossier.

 

Pourtant, ce fond d’angoisse matinal peut très bien durer des années et vous allez trouver, au fil des ans de nouvelles raisons pour le justifier.

 Rééquilibrage énergétique décodage biologique5

 

 

D’où vient-il ? Je crois que vous commencez à anticiper mes réponses ! De très loin bien sur !

 

Parfois il remonte à votre petite enfance. C’est peut-être les levers difficiles où il faut se dépêcher de partir à l’école alors qu’on ne sait pas encore faire ses lacets.

 

Parfois c’est justement parce qu’il n’y avait personne pour vous accueillir le matin, que votre mère était dépressive ou déjà partie travailler.

 

Ne négligez pas non plus la mémoire cellulaire du lundi matin où vous auriez du faire signer votre cahier la veille et où il va falloir justifier que les parents n’ont pas signé.

 

Même si tout cela vous paraît farfelu parce que le passé c’est le passé, gardez à l’esprit que votre mémoire cellulaire se souvient même si vous ne vous en souvenez pas.

 

Tout ce qui touche à la peur et l’angoisse se travaille avec l’aide de la technique Tipi.

 

C’est pour moi, de très loin la méthode la plus rapide et la plus efficace car tout cela peut disparaître en une séance sans nécessairement avoir fait de thérapie.

 

Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous vous réveillez fatigué le matin ou sans entrain, voici mon meilleur remède et il ne dure que quelques secondes.

 

Exercice N°2 : Dien’ Chan’

 

C’est un exercice de Dien’ Chan’. Je vous en ai déjà longuement parlé pour soigner les rhumes, se relaxer, améliorer sa vue, guérir les migraines etc.

 

le Dien’ Chan’ est une réflexologie faciale vietnamienne.

 

Chaque point du visage correspond à une partie du corps qu’il s’agit de stimuler afin de libérer les tensions et les énergies perverses.

 

Le terme Dien’Chan’ signifie acupuncture faciale sauf qu’elle se pratique avec un stylet, un bout de stylo rond ou les doigts tout simplement plutôt que les aiguilles.

 

Inutile de connaître l’univers des méridiens, la nature des éléments ainsi que le yin et le yang pour pouvoir la pratiquer.

 

Vous n’aurez qu’à stimuler les points réflexes sur le visage que je vais vous indiquer. Pratiquez le Dien’ Chan’ au lever ou dans un transport de longue durée pour tester ton efficacité.

 

Cette pratique:

 

  • détend le visage
  •  améliore la circulation du sang
  •  dynamise l’énergie
  •  réduit les rides

 

Faites cet exercice avant de remettre la totalité de votre corps en mouvement. Votre corps n’aime pas les reprises sur les chapeaux de roue!

 Rééquilibrage énergétique décodage biologique6

 

A)  Frottez vous les mains l’une contre l’autre jusqu’à ce que vous sentiez un échauffement suffisant ;

B)  Posez vos mains sur votre visage des 2 côtés du nez, les majeurs situés sur la partie supérieure du nez, les autres doigts posés sur le reste du visage comme l’indique la photo.

 

C)  Faites glisser les majeurs vers la racine du nez (vers le haut). Montez jusqu’à la racine des cheveux.

 

D)  Le reste des doigts et la paume lissent le front jusqu’en haut.

 

E)  Les 2 mains redescendent ensuite des deux côtés de la tête et massent en passant les oreilles.

 

Recommencez ce circuit une dizaine de fois en montant au centre le long de l’arête du nez et en redescendant par les oreilles pour finir sur le menton.

 

La pression des mains et des doigts doit être ferme et assez appuyée. Vous êtes prêt pour une magnifique journée.

 

D’autres articles sur le Dien’ Chan':

 

Soigner un rhume rapidement avec le Dien’ Chan’

Une méthode de relaxation express avec le Dien’ Chan’

La fatigue du webmaster, connais pas!

Soigner une migraine avec le Dien’Chan’

Comment être heureux et se réveiller zen quand on a du mal à dormir?

3 astuces et un Dien’Chan’ pour éliminer les toxines sans se prendre le chou!

 

Et vous, quel est votre secret du matin pour réveiller l’énergie et retrouver la forme? Laissez un commentaire!

 

juil 14

Pourquoi et comment sortir de sa zone de confort: 10 raisons de partir au Népal

zone de confort et dépassement de soi 9Sortir de sa zone de confort, chacun son truc

 

L’enthousiasme est monté d’un cran lorsque nous avons décidé de retourner au Népal cet automne. 

 

Un trekking reste exigeant en matière d’endurance, alors comment se fait-il que malgré l’effort demandé, rien que l’évocation d’y retourner puisse me mettre en joie ?

 

  • Parce que c’est l’aventure.
  • Parce que tout est à inventer (sauf le parcours)
  •  Parce que c’est loin
  •  Parce qu’octobre !
  •  Parce ce que c’est la montagne la plus mythique.

 

 

Pourquoi octobre, quand tout le monde est de retour au travail et pourquoi pas comme tout le monde pendant les vacances d’été ?

 

Simplement parce que la mousson sévit au Népal, ce qui laisse comme opportunité de trekking le printemps ou l’automne, saison où la clarté est à son apogée.

 

Vous comprenez maintenant pourquoi ce fut ma première destination lorsque j’ai pris congé de l’éducation nationale.

 

Cette année, nous avons choisi les abords de l’Everest. Après l’Annapurna, symbole de la bonne mère, nous voici bientôt sur les balcons du plus haut sommet du monde.

 

 

 Le Népal, c’est aussi la vallée de Katmandou

 

 

Partir au Népal, ce n’est pas un marathon, c’est aussi profiter du dépaysement total qu’est Katmandou, c’est à dire un savoureux mélange d’Inde et de Tibet.

.

 zone de confort et dépassement de soi 2

 

 

Cette ville mythique qui bat des records de pollution reste cependant une étape clé de la route de la soie.

 

Dans cette ville marchande millénaire, il fait bon déambuler. L’atmosphère y est chaleureuse et la joyeuse effervescence qui règne donne envie de s’attarder près des étals d’artisanat tibétain.

 

Par souci pour nos bronches, nous avons déniché un petit hôtel bien étoilé dans la montagne à une quinzaine de kilomètres qui permet de se ressourcer dans un cadre presque « british ».

.

 

zone de confort et dépassement de soi 3

 

Sortir de sa zone de confort et marcher

 

 

Bien que le mot trekking fasse peur, marcher au Népal reste à la portée de tous. Vous n’avez pas besoin d’être sur-entraîné pour y prendre du plaisir.

 

L’endurance est une qualité qui se développe au fil des jours. Le nombre de villages d’accueil est suffisant pour raccourcir les étapes quand la fatigue se fait sentir.

 

En général, la marche s’arrête au déjeuner. Le reste de l’après-midi est destiné à se détendre, se centrer et partir en quête de nouveauté et d’insolite.

.

 

Un trekking reste exigent en matière d'endurance, alors comment se fait-il que malgré l'effort demandé, rien que l'évocation d'y retourner puisse mettre en joie ?10

Dépassement de soi au Népal et méditation.

 

 

Contrairement à l’idée reçue, la méditation peut tout à fait se faire dans l’action. Au Népal, il est difficile de marcher vite, le corps devant s’habituer tous les jours à une nouvelle altitude.

 

Méditer se fait en marchant. Prendre conscience de la terre sous chaque pied et de toute la chaîne musculaire que la marche active, focalise l’attention et permet au mental de ne pas vagabonder.

 

 

Sortir de sa zone de confort et lâcher prise

 

 

Dans la vie ordinaire, vous passez beaucoup de temps à remâcher des problèmes à résoudre, à vouloir améliorer des situations, à chercher des stratégies gagnantes pour obtenir ce que vous désirez.

 

Dans un trek au Népal, parfois, votre seul souci est d’avancer un pas devant l’autre. Voici une petite histoire qui illustre cela à sa façon:

 

 

Un moine qui cherchait à devenir disciple vint un jour demander au maître de l’accepter dans son ermitage. Il trouva le maître qui cheminait tranquillement le long d’une rivière. Comme le soleil chauffait fort, le maître lui proposa d’aller prendre un bain dans la rivière.

 

Il s’éloignent de la rive et au milieu de rivière, le maître appuie sur la tête de l’apprenti sous l’eau, l’empêchant ainsi de respirer.

 

Après quelques longues secondes d’horreur, le moine réussit à s’échapper, traitant le maître de tous les noms d’oiseau qu’il connaissait.

-mais vous êtes devenu complètement fou s’offusque l’apprenti

- Lorsque tu voudras l’éveil aussi fort que tu voulais l’air tout à l’heure, tu reviendras me faire ta demande, répondit le maître.

 

 

En trekking, il y a un peu de ça: marcher, respirer, garder le rythme deviennent votre activité principale. Penser est un luxe.

 

C’est ainsi que, libéré des facéties du mental ordinaire, vous pouvez sentir un profond lâcher prise.

 

Dépassement de soi en trek pour sortir de ses conditionnements.

 

 

Lorsque vous vivez quelques semaines à l’étranger, vous ne faites pas que changer de décor en effectuant vos gestes quotidiens.

 

Il vous faut vous adapter à une autre langue, d’autres peuples, d’autres coutumes et rituels.

.

 zone de confort et dépassement de soi 5

 

 

Vous rencontrez littéralement un nouveau monde et vos interactions avec d’autres humains laissent une trace en vous qui vous pousse à vous transformer.

 

Chaque jour, ce sont des expériences inédites et des émotions insoupçonnées. C’est à vous de vous fondre dans le décor et d’oublier vos réflexes conditionnés.

 

Cette immersion crée une grande ouverture que vous conservez au retour lorsque vous rentrez chez vous.

 

Sortir de sa zone de confort avec des paysages à couper le souffle

 

 

Impossible de s’ennuyer dans un trekking dans l’Himalaya. Au détour du chemin, vous vous trouvez nez à nez avec un colosse de plus de 4000m devant vous.

 

Ce n’est pas l’altitude qui vous coupe de souffle mais la beauté majestueuse de la montagne devant vous.

 

Parfois c’est une rizière qui vous chatouille l’œil. Pour moi qui suis spécialiste des couleurs, je me fais un bain de vert. C’est la couleur du centre énergétique du cœur.

.

 

zone de confort et dépassement de soi 6

Le groupe, zone de confort ou dépassement de soi ?

 

 

Un trekking est aussi une aventure humaine. Nous choisissons de préférence des petits groupes où chacun a l’espace de s’exprimer.

 

Le groupe est la plupart du temps vécu comme un soutien. Échanger, rencontrer des personnes qui partagent la même passion pour les voyages et le développement personnel est un atout sur le chemin.

 

Certains viennent en couple, d’autres avec un ami, d’autres encore s’aventurent seuls. Les liens qui se tissent lors d’un voyage sont souvent un grand réconfort.

 

Pour ceux que la collectivité confronte, ils peuvent utiliser les espaces de travail intérieur pour se libérer de leurs émotions.

 

zone de confort et dépassement de soi 8

 

Trekking , dépassement de soi et santé

 

 

Quand est-il du mal de l’altitude ? Vaste question, bien sûr qui dépend de la physiologie de chacun.

 

L’important est de respecter les paliers d’altitude. L’hôtel à Katmandou est à 1500 m, l’aéroport de Lukla à 2800m.

 

A chaque palier vous restez 48 heures. La marche est très progressive et vous apprenez à gérer le souffle en fonction de vos pas.

 

En coordonnant votre respiration à votre marche vous trouvez ce qu’on appelle un « deuxième souffle « .

 

Cette respiration vous propulse dans un état méditatif au point que vous n’avez plus l’impression de faire d’efforts.

 

Au Tibet, il est dit que les moines ont ainsi l’air de voler sur les chemins !

 

Lors de notre dernier trekking autour des Annapurnas, plusieurs personnes ont commencé à développer des symptômes liés à l’altitude, fatigue, dérangement intestinal, etc.

 

Il s’est avéré, après travail approfondi que leur état était aussi lié à des émotions. Nous avons utilisé la technique Tipi pour les dégager. (voir mon précédent article

 

Celle-ci, accompagnée des précautions d’usage en pareil cas, a permis à tout le monde de passer un col à 5416m ! Et ce n’étaient pas des montagnards chevronnés.

 

zone de confort et dépassement de soi 7jpeg

 

Sortir de sa zone de confort et oser.

 

Il est des moments dans votre vie où vous sentez que vous devriez vous lancer, (modification dans le travail, nouvelle relation, etc.) mais votre mental s’y oppose.

 

Il craint le changement et l’inconnu. Il se base sur le passé pour vous rappeler des expériences difficiles et vous consigne à l’ordinaire pour ne pas souffrir .

 

Marcher en itinérance vous oblige à changer tous les jours. Vous êtes obligé de vivre au présent sans faire référence à votre passé. L’inconnu est votre quotidien.

 

Vous prenez l’habitude d’agir sans l’habituelle confusion. Le fait de ne pas revenir sur vos pas le jour même oblige votre psychisme à aller de l’avant.

 

Lorsque vous dépassez le seuil des sommets européens, vous sentez qu’une nouvelle limite vient de lâcher.

 

Au-delà de 4800m, votre mental ne connaît pas ! Il apprend à s’habituer à l’inconnu sans anticiper. Chaque jour vous propulse un peu plus haut et un peu plus loin.

 

Je peux vous assurer qu’au retour, tout ce que vous considérez comme une épreuve vous paraît facile.

 

 

Infrastructure pendant le trek et zone de confort

 

 

Contrairement à ce qui se passe d’ordinaire, faire un trekking au Népal n’est pas un voyage « à la dure ».

 zone de confort et dépassement de soi 1

 

Pour avoir parcouru pas mal de montagnes dans le monde, je peux vous assurer que dormir dans une chambre avec un lit jusqu’à 5000 m d’altitude est un véritable luxe !

 

Être accueilli en « lodge » avec des repas chauds est une des raisons qui me fait préférer le Népal à tout autre pays pour y faire du trekking.

 

Mieux encore, les sacs sont portés par des sherpas (dont c’est le vrai métier). Il ne vous reste que vos affaires personnelles pour la journée à porter.

 

Ça n’a l’air de rien, surtout si vous avez 20 ans, mais l’âge aidant un brin de confort n’est pas négligeable!

 

En résumé, des voyages pas comme les autres où l’objectif n’est pas juste le tourisme ou la marche.

 

Au fil des jours se tisse en chacun de vous une trame intérieure, une profonde contemplation de votre vie et de là où vous en êtes aujourd’hui.

 

Les deux voyages (intérieur et extérieur) s’harmonisent ensemble afin de vous porter vers l’étape suivante de votre vie.

 

Vous ne revenez jamais tout à fait le (la)-même d’une pareille expédition, c’est ce qui en fait tout le charme.

 

Pour plus de renseignements à propos du prochain départ, cliquez sur le lien bleu.

 

Et vous, que faites-vous pour sortir de votre zone de confort? Connaissez-vous le Népal? Avez-vous déjà été tenté? Laissez un commentaire!

 

juil 08

Le cancer du sein (comme tout cancer) est-il une roulette russe ?

Lcancer du sein Angelina Jolie7Je vous présente cette semaine Daniel du blog « la vie en je » qui va vous parler d’un sujet qui le touche de près, le cancer parce qu’il en a traversé un et qu’il a surtout écouté ce que son cancer avait à lui dire.


Tout est parti d’un fait divers «People» et des inepties que vous pouvez encore lire aujourd’hui dans les médias à propos de la prévention du cancer du sein.

 

Prévenir oui, de là à mutiler quelqu’un de sain, il y a un monde. Cependant, certaines personnes ont besoin de se sécuriser avec la médecine traditionnelle.

 

Du moment qu’elles sont en accord avec elles-mêmes, elles mettent toutes les chances de guérison de leur côté.

 

Cet article est écrit pour ceux et celles que la médecine insécurise parce qu’elle ne s’occupe que du corps alors que l’humain est un tout holistique corps/esprit.

 

Il n’y a pas de bons et de mauvais choix, il n’y a rien à défendre, juste exposer un autre type de réalité que celle qu’on a l’habitude de lire.

 

Bon, je vous préviens, il y a un hic, Daniel écrit des articles aussi longs que les miens! Je lui laisse la plume:

 

Cancer du sein : quand prévention rime avec paranoïa

 

Après la décision d’Angélina Jolie de faire procéder à une ablation des deux seins (double mastectomie), on passe à un nouveau cap dans la prévention du cancer du sein.

 

Rajoutez à cela la recommandation récente de proposer un traitement hormonal préventif par tamoxifène aux patientes à risque pour le cancer du sein.

 

On a donc décidé de traiter préventivement des personnes qui n’ont officiellement rien…Quelle sera la prochaine étape ?

 

Une chimiothérapie et une ablation des seins pour toutes les personnes à risque, une hormonothérapie pour toutes les femmes …?

 

Pour ma part, je trouve qu’on nage en plein délire…ou quand prévention du cancer rime avec paranoïa.

 

ll y a pourtant bien d’autres moyens de gérer la prévention du cancer du sein que de façon chimique ou opératoire.

 

 

* 25 juin: les autorités médicales britanniques à travers la voix du National Institute for Health and Care Excellence (NICE) recommandent désormais la prise d’une pilule quotidienne pendant 5 ans pour les femmes dont la famille a eu des antécédents avec ce cancer.

 

 

Le cancer du sein n’est pas une maladie génétique

 

Angélina Jolie, héroïsme ou névrose ?

 

L’étude du cas d’Angélina Jolie revient à dire que le cancer du sein aurait des causes héréditaires. Or, on sait qu’elles sont minimes de l’ordre de 5 à 10%.


 

« La plupart des gens continuent de voir le cancer comme une sorte de roulette russe génétique, alors qu’il n’en est rien  » David Servan Schreiber « Guérir »

 


Alors vous allez me dire, oui, mais on a parlé pour Angélina Jolie de 87% de risques qu’elle développe un cancer du sein et de 50% un cancer de l’ovaire, en raison de la présence d’un gêne défectueux (BRCA1).

 

Mais comment sont évaluées ces statistiques selon vous? Vous qui me lisez, si vous êtes une femme, savez-vous si vous êtes porteuse du gêne ?

 

Non, vous ne le savez pas, pour la simple et bonne raison que ce test est effectué dans les hôpitaux. Et sur quelle population ? Celle des femmes ayant développé un cancer du sein…

 

Oui c’est sûr, on a plus de chances de trouver des porteuses du BRCA1 dans les femmes ayant développé un cancer du sein. Mais cela ne prouve rien.

 

Qu’en est-il de toutes les femmes porteuses du BRCA1(sans le savoir) et qui n’ont jamais rien développé ?  Si on estimait les risques en incluant toutes ces personnes, peut-être que le chiffre tomberait à moins de 10%.

 

Tous les médias ont salué unanimement la décision d’Angélina Jolie comme un acte de grand courage. Certains l’ont même qualifié d’héroïque.

 

Pour ma part, j’ai un peu de mal à participer à l’enthousiasme collectif. A-t-elle mesuré toutes les conséquences de sa décision ?

 

Elle fait ce qu’elle veut de son corps et loin de moi l’intention de la juger. Mais en rendant sa décision publique, elle entraîne dans son sillage nombre de personnes influençables.

 

Angélina Jolie est un personnage très médiatique. Elle envoie un message fort qui alimente la psychose déjà existante sur le cancer du sein?

.

 

 cancer du sein Angelina Jolie3


 

Et si la décision d’ Angélina Jolie était plus névrotique qu’héroïque ? Se faire enlever les deux seins quand on n’a rien, n’est ce pas un peu inquiétant ? N’est-ce pas nier le pouvoir de la vie et le pouvoir de création de chacun ?

 

Serait-ce symptomatique d’une volonté que chacun a de tout contrôler, de tout sécuriser et de plastifier la vie afin qu’elle ne déborde pas trop et vous échappe?

 

Ne pas confondre génétique et fidélités familiales inconscientes

 

Quand une femme développe un cancer du sein alors que sa mère et sa grand-mère en ont elles aussi développé un,  la médecine conclut alors qu’il y a un gêne du cancer du sein.

 

Avec ce type de raisonnement, on en est arrivé à parler à un moment donné d’un gêne de l’alcoolisme. C’est un peu simpliste de dire que l’on boit à cause d’un gêne, plutôt que d’essayer de comprendre pourquoi on reproduit le schéma d’un parent.

 

Les férus de psychanalyse ou de la plus élémentaire des psychologies le savent bien : les enfants réparent ou répètent… (Vous connaissez le proverbe : « les parents boivent, les enfants trinquent »)

 

En extrapolant, si une personne se fout en l’air à trente-quatre ans dans le même virage que son père au même âge, c’est qu’il a le gêne « XYZ » que son père avait déjà, c’est ça ? Laissez-moi rire!

 

.

 cancer du sein Angelina Jolie6


 

La psychogénéalogie nous permet de comprendre ce que la génétique n’explique plus.

 

Anne-Ancelin Schutzenberger a bien décrit le phénomène de syndrome d’anniversaire qui pourrait justifier l’exemple précédent.

 

L’étude des liens transgénérationnels nous apprend que l’on reproduit des schémas inconscients, que l’on rejoue un scénario bien connu, alors que l’on se croit, à tort, totalement libre de ses propres choix.

 

Salomon Sellam appelle ce processus des fidélités familiales inconscientes,  Jacques Salomé, des loyautés invisibles. Nous héritons en quelque sorte des dettes du passé de nos aïeux afin de leur trouver une issue.

 

Un cousin m’a appris un jour qu’il ne mangeait jamais de fromage de chèvre depuis qu’il avait failli mourir de la maladie de Malte après en avoir mangé.

 

Personnellement, je ne connaissais même pas cette maladie et donc jamais je n’aurais pu m’en inquiéter en mangeant un Sainte-Maure cendré.

 

Sauf que son arrière-grand-père lui en était décédé, d’où l’importance (à son insu ?) que mon cousin lui avait attribué. Souvent le destin se répète car les liens se transforment en croyances très puissantes.

 

Des personnes se rendent tous les jours malades de leurs croyances (conscientes ou inconscientes), certains vont jusqu’à en mourir…

 

Est-ce que Angélina Jolie ne se pense pas capable d’arriver à briser la chaîne des cancers du sein dans sa famille ?

 

En se faisant enlever les seins, certes statistiquement elle réduit ses risques, mais ce n’est pas cela qui résout le problème.

 

Le danger reste si les liens transgénérationnels ne sont pas mis à jour, si les croyances et les mémoires enfouies perdurent et si la vie l’amène sur un terrain où se révèle un conflit du nid.(voir plus bas dans l’article)

 

 Le cancer du sein est une maladie de civilisation

 

Le cancer du sein (10,0% des cancers) est la seconde cause de mortalité dans le monde et la première chez les femmes.

 

Chaque année 30 000 nouveaux cas de cancers du sein sont découverts en France. Regardez la carte de répartition des cancers du sein dans le monde en 2002.

 

.

 

cancer du sein Angelina Jolie 1

 


Plus on tire vers le rouge foncé, plus il y a d’incidence du cancer dans les pays concernés.

 

Cette carte anéantit totalement l’explication génétique. Si le cancer du sein était une maladie génétique, elle serait uniformément répandue dans le monde ! Quid de l’Asie et de l’Afrique ?

 

Les africains et les asiatiques seraient-ils plus « résistants » génétiquement au cancer ? Cet argument est irrecevable car, quand ces populations viennent habiter dans un pays riche, ils développent autant de cancers que les autochtones, voire plus.

 

Donc il faut trouver d’autres explications, et pour cela l’approche holistique est la meilleure : le cancer du sein a des causes physiques (environnementales, hygiène de vie, alimentation qui sont moins prégnantes en Asie et en Afrique. (cf plus loin).

 

Il a aussi des causes psychologiques, énergétiques et spirituelles. Et c’est surtout sur ces facteurs que pourrait porter la prévention du cancer du sein.

 

Une prévention du cancer du sein traumatisante et à haut risque

 

 L’ablation préventive des seins

 

Je lisais pour m’informer un article où l’on suggérait l’ablation préventive des seins pour contrer le risque de cancer du sein, comme ça, de façon toute « naturelle » et détachée.

 

Je me demande parfois si les gens réfléchissent vraiment à ce qu’ils écrivent…C’est un peu comme si je disais « pour éviter la gangrène amputez-vous d’une jambe », ou « pour arrêter le nez qui saigne faites un garrot au niveau du cou et serrez très fort ! ».

 

On croit rêver.

 

Les médecins ou journalistes qui suggèrent l’ablation sont-ils déconnectés à ce point du réel pour ne pas réaliser l’effet psychologique désastreux de se faire mutiler ?

 

Des centaines de femmes ont témoigné pour dire à quel point elles avaient souffert de perdre leurs seins, combien elles le ressentaient dans leur chair, combien cette souffrance avait des répercussions sur leur psychologie.

 

L’amputation n’est pas seulement anatomique, elle est aussi énergétique et symbolique car le sein est synonyme de féminité, de maternité, de sexualité, de représentation de soi…

 

L’hormonothérapie

 

Donner en prévention une hormonothérapie est-ce la solution? Qu’en est-il du fait de prendre des médicaments alors qu’on n’a rien ? Cela a obligatoirement des conséquences…

 

Au niveau physique

 

Utilisé depuis plus de vingt ans, le Tamoxifène est une hormone qui réduit d’un tiers le risque de récidives de cancer du sein.

 

C’est le traitement le plus prescrit aux patientes. La prévention par Tamoxifène est très contestée en France, car il a un effet comparable à celui des œstrogènes.

 

Il entraîne à la fois des effets bénéfiques (consolidation des os) et des effets nocifs, comme des risques de thrombose vasculaire, donc d’embolie pulmonaire, et de cancer de l’utérus. Ce traitement n’est donc pas anodin.

 

Au niveau psychologique

 

Prendre des médicaments, c’est vous faire passer de l’état de bien portant à potentiellement malade, voire malade chronique, dont la vie est en danger.

 

Ce changement de statut est très mauvais psychologiquement car cela crée un stress, qui on le sait est un des éléments déclencheurs du cancer.

 

.

 cancer du sein Angelina Jolie5

 

 

On a vu fréquemment des personnes mourir suite à l’annonce d’un diagnostic d’une maladie grave ( conflit de la peur de mourir) alors qu’ils étaient jusqu’alors porteurs sains de cette maladie.

 

Écoutez ce que nous dit Nicole Délépine pédiatre et oncologue. Dépister est essentiel mais donner des médicaments alors que les tests prouvent que le symptôme est inexistant est autre chose!

 


« Les campagnes de dépistage ont pour finalité de faire prendre des médicaments à des bien portants que l’on transforme en malades anxieux. Les  monceaux de prescriptions sont souvent inutiles, voire dangereuses, et ce, par simple principe de « sécurité ». La sécurité, c’est de ne jamais avaler des médicaments quand on n’est pas malade, ce qui veut dire en langage simple quand on n’a pas de symptôme ! »

 

 

Pour une « vraie » prévention du cancer du sein

 

 

« Le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout » disait Claude Bernard. En reprenant notre approche holistique,  dans le cancer du sein, tentons d’ « assainir le terrain » physique, psychologique, énergétique et spirituel.

Sur quoi pouvons-nous jouer ?

 

Réduire les causes physiques du cancer du sein 

 

Pollution

 

S’il y avait une réelle volonté de prévenir le cancer du sein, l’accent serait mis pour diminuer la pollution de la terre, de l’air et de l’eau.


Bon, c’est pas gagné…alors on peut déjà agir individuellement en consommant mieux : manger des produits le moins transformés et le moins pollués possible.

 

Manger bio en fait partie, consommer moins de viande (puisque les animaux mangent une herbe qui subit la pollution) et limiter la pollution électromagnétique (micro-ondes et téléphone proche du corps)


Alimentation et hygiène de vie

 

Vous trouverez toutes les recommandations alimentaires  et d’hygiène de vie pour prévenir le cancer en cliquant sur le lien.

 

On peut rajouter, dans le cadre de la prévention du cancer du sein pour les sujets à risques :

 

  • Éviter les produits laitiers car le lait contient des facteurs de croissance pouvant favoriser le développement des tumeurs
  •  Le surpoids, l’alcool et le tabac sont les premières causes de cancer du sein.

 

 

 Réduire les causes psychologiques du cancer du sein 

 

Le cancer du sein (ou autre) « ne s’attrape pas » par hasard. vous l’avez vu aussi, ce n’est pas une maladie génétique.

 

Ce n’est pas non plus un virus. Une mauvaise alimentation ou hygiène de vie ne saurait à elle-seule expliquer pourquoi on développe un cancer du sein.

 

Force est de reconnaître qu’il y a des causes psychiques à sa déclaration. Vous n’avez aucune raison de développer un cancer si vous êtes parfaitement heureux et en accord avec vous-même.

 

Vous risquez encore moins de développer un cancer du sein, si vous êtes débarrassé d’un maximum de conflits psychologiques. Le cancer n’est pas une loterie, ni une malédiction de Dieu.

 

Le décodage biologique peut vous apporter un autre éclairage.  Selon Salomon Sellam, un spécialiste de psychosomatique clinique,  » la maladie est un transposé exact, au niveau du corps, d’un conflit psychologique, conscient ou non ».

 

En décodage biologique, la maladie est un réflexe biologique de survie suite à un traumatisme (pour un cancer remonter à quelques semaines pour cibler le trauma).

 

L’émotion ressentie au moment du choc, si elle n’est pas exprimée, va s’imprimer dans le corps sous forme d’un programme biologique le mieux adapté (symboliquement). Que nous apprend le cancer du sein sur le conflit psychologique sous-jacent ?

 

La première fonction biologique du sein est de nourrir l’enfant. Les femmes déclarant ce type de cancer (il y aussi des hommes !) ont en commun un sentiment d’insécurité dans le processus de nourrir ou de protéger un enfant (ou une personne assimilable à un enfant).

 

 cancer du sein Angelina Jolie8

 

 

C’est ce que Christian Flèche, l’inventeur du terme décodage biologique en France, appelle le conflit de nid.

 

La femme crée un nid symbolique en son sein de peur de ne pas pouvoir bien materner sa progéniture (la tumeur est une agglomération de cellules de la même manière que le nid est une agglomération de brindilles).

 

On assiste souvent à un sur-maternage, une surprotection de l’enfant en termes de « j’ai peur qu’il lui arrive quelque chose, que je ne sois pas une assez bonne mère ».

 

Le cancer du sein (du « sien ») exprime soit le conflit soit une trop grande solidarité avec un enfant assorti d’une grande culpabilité.

 

Notez que le sein gauche (pour une droitière) représente symboliquement l’enfant, alors que le sein droit représente le conjoint ou un parent que l’on materne.

 

Le conflit du nid réactive souvent une problématique plus ancienne avec sa propre mère.

 

Réduire les causes énergétiques et spirituelles du cancer du sein

 

La peur attire la peur

 

Le cancer du sein, comme les autres cancers, est aussi le produit de vos pensées négatives, de vos peurs et d’un taux vibratoire assez bas.

 

Si vous lisez Hannah régulièrement, vous connaissez la Loi d’attraction. Vous savez donc également qu’elle fonctionne autant dans le sens positif que négatif. Les pensées négatives attirent des évènements négatifs, on attire ce que l’on craint.

 

Si vous avez des mémoires cellulaires activées par d’anciennes peurs inconscientes, vous allez attirer à vous des situations (comme le diagnostic d’une maladie) qui vont vous faire peur.

 

La prévention augmente le climat de psychose et induit des faux dépistages. Certaines personnes, à cause du stress induit par les examens, vont montrer les prémisses du cancer alors qu’il ne se serait pas développé sinon (ex : la prévention du cancer de la prostate induit 9 % de faux diagnostics !).

 

.

 cancer du sein Angelina Jolie9

 

 

Il est donc primordial de développer un niveau énergétique élevé, de vivre dans des vibrations qui vous tirent vers le haut pour attirer des choses positives: pratiquer un art, s’immerger dans la nature, écouter de la musique…

 

Il est aussi indispensable de rester régulièrement dans des pensées extrêmement positives qui ont des vibrations très rapides comme les pensées d’amour, de joie, de paix ou de l’obtenir par des pratiques.Vous rehausserez ainsi votre taux vibratoire.

 

L’angoisse, la peur, la colère, la culpabilité, la honte, la jalousie etc. ont des vibrations lourdes et très lentes qui modifient la chimie de votre corps et affectent votre système immunitaire. Les travailler vous rend la santé.

 

Déficit de sens

 


Par ailleurs, on assiste à un déficit de sens dans nos vies, notamment dans les pays industrialisés. Comme le disait fort justement Hannah dans un commentaire sur mon blog : « Les pays à faible taux de cancer sont des pays où la société est encore basée sur la cellule familiale. ».

 

En effet, les pays les plus touchés sont des pays où la femme a conquis son indépendance, elle travaille et s’affirme dans la société.

 

En contrepartie, l’équilibre entre son rôle social et son rôle de mère est difficile à trouver. Souvent, le travail et les tâches quotidiennes engendrent cette culpabilité de ne pas avoir assez de temps à consacrer à ses enfants, ce qui peut planter le germe de la maladie.

 

.

 

cancer du sein Angelina Jolie4 

 

La foi, la meilleure des préventions

 

Certaines personnes vivent dans la peur au point de décider de prendre des traitements ou subir des mutilations alors qu’elles n’ont rien. J’ai une solution bien meilleure pour la santé : remplacer la peur par la foi. La peur et la foi s’excluent mutuellement.

 

Plutôt que de subir une double mastectomie ou prendre des hormones en suppliant le ciel pour que ça marche, vous pouvez aussi vous dire (si vous le pensez vraiment): « Tout est parfait. Tout se déroule selon un plan divin. »

 

Au lieu de vous pencher sur la prévention du cancer du sein, penchez-vous sur votre énergie de vie. Si jamais une maladie survenait, c’est que cette épreuve est là pour vous faire grandir car:

 

« La vie se doit d’être lue comme une expérience pour nous apprendre qui nous sommes et nous découvrir au fur et à mesure des épreuves.

C’est pour ces raisons que nous sommes venus en ce monde : vivre des expériences, nous en nourrir et grandir. Ici se trouve la clé de notre liberté : seule l’expérience élève la conscience. »

Côme Shelvène « l’Etoile de l’âme »

 

Et si l’on changeait de représentation ?

  

 

« Le cancer pourrait être appréhendé comme une magnifique opportunité pour changer, une extraordinaire occasion d’évoluer, une superbe chance à saisir pour se remettre en question »
Daniel Bornstein « Merci, mon cancer ! »

(Oui je me cite, on n’est jamais mieux servi que par soi-même non ?)

 

Et vous, avez-vous déjà senti la peur d’être malade ? Quelles sont vos solutions pour ne pas être gagné par la peur ?  Prendriez-vous un traitement préventif contre le cancer (du sein ou autre) ?

Au plaisir de vos commentaires.

 

 

 

 

mai 04

Bouddha était-il anorexique? Tout sur les troubles alimentaires et la biologie totale

 Bouddha, biologie totale et troubles alimentaires

 

La première fois que j’ai vu cette image du bouddha squelettique, c’était à Khajuraho en Inde.


J’ai eu une drôle d’impression, presque choquante au milieu des statuettes tantriques déhanchées et pulpeuses.


Cette vision du bouddha au visage émacié représente la période ascétique où il cherchait l’éveil en bridant sa nature biologique et en prenant le contrôle sur elle.


C’était juste avant de comprendre que c’est une voie sans issue qui encourage le monde de la dualité du corps et de l’esprit.


Je vous explique plus loin en quoi l’anorexie est un trouble alimentaire et une maladie mais certainement pas une voie d’éveil.


En biologie totale ou décodage biologique, une des finalités de votre réalité biologique est la survie de l’espèce et ce, grâce au travail assidu du gigantesque ordinateur qu’est votre cerveau.


Lorsqu’un stress continu menace votre santé, votre biologie déclare une maladie dont le symptôme est porteur de sens.


Selon le décodage biologique, décoder le symptôme permet de connaître l’origine du conflit afin de le résoudre pour retrouver la santé.


Si par exemple, vous avez un problème de prostate, ce n’est pas forcément parce que vous êtes vieux mais peut-être que vous avez un conflit relationnel avec votre descendance.


Si vous avez un problème au sein gauche, ce n’est pas que parce que c’est génétique mais parce qu’il est possible que vous ayez un conflit de séparation mère/fille.


Votre problème psychique s’incarne et se transforme en conflit biologique. Ce qui ne peut être dit (mal a dit) par des mots se manifeste en maux.


 .



Il en est de même au niveau des troubles alimentaires: c’est peut-être parce que vous mangez trop que vous êtes obèse, mais vous mangez trop parce que vous incarnez un conflit biologique.


Celui-ci s’exprime par le biais de vos kilos superflus. le décodage biologique permet d’identifier les raisons de votre problème de poids.


Si vous vous êtes senti abandonné par votre mère (mort, hospitalisation d’un autre enfant que vous, dépression, trop de travail, mari accaparant), vous allez augmenter votre masse afin d’en imposer.


Plus vous paraissez menaçant, plus vous dissuaderez l’attaquant potentiel, à la manière des animaux qui se hérissent. Vous avez la silhouette qui vous permet de vous battre.


Afin de garantir votre masse imposante, votre métabolisme va entrer en mode « stockage » et optimiser la moindre calorie ingérée.


Un petit écart qui passe inaperçu sur un corps au métabolisme « normal » ajoute pour vous un kilo sur la balance.


Troubles alimentaires et confiance en soi


Vous pouvez ensuite vous raconter que, parce que vous êtes en surpoids, vous n’avez pas confiance en vous et qu’il faudrait vous inscrire à un séminaire afin de développer votre propre estime.


Mais est-ce bien là votre problème principal, la jolie silhouette, pour être bien dans votre peau ?


Certainement pas sinon vous auriez déjà fait ce qu’il faut. Si vous n’y arrivez pas, c’est que votre trouble alimentaire cache une blessure plus profonde que la confiance en soi et la mauvaise image.


En décodage biologique, il n’y a pas d’erreur: si vous avez un trouble alimentaire, c’est qu’il vient à votre rescousse afin d’éviter une plus grande souffrance.


C’est une adaptation positive de votre biologie face à votre conflit inconscient non résolu même si cela est difficile à accepter.


.

 

Anorexie et troubles alimentaires et décodage biologique


A l’inverse, face à une mère trop contrôlante, trop présente ou trop ingérente, un bébé va chercher à mettre une distance avec sa mère afin d’éviter la « dévoration ».


La présence excessive de la mère ne signifie pas que les besoins de caresses, de douceur et de tendresse du bébé soient pour autant satisfaits.


Plus il sera chétif et maigre, moins il pourra être « attrapé ». Il y a peu de gazelles obèses dans la savane : la minceur est une solution efficace pour pouvoir fuir. C’est un des conflits possibles en décodage biologique.


Face au danger ressenti, un enfant se fait insaisissable et cherche inconsciemment à s’échapper.


Le plus souvent, ces symptômes se déclarent à l’adolescence lors d’une difficulté affective qui réactive ce besoin épidermique de « fuir » pour éviter la souffrance.


Que se passe t-il réellement au niveau de l’anorexie ?


C’est un dérèglement alimentaire qui s’avère souvent dangereux pour la santé.


Ceux qui ne connaissent pas cette maladie ont tendance à croire qu’elle correspond à une perte progressive de l’appétit où la sensation de faim s’estompe (due à une baisse de la glycémie).


.



Cela est juste pour les enfants et dans les effets secondaires de certaines maladies mais il n’en est rien à l’adolescence et dans la vie adulte lorsque vous avez affaire à une anorexie mentale.


Les personnes qui souffrent d’anorexie mentale prétendent qu’elles n’ont pas faim. En réalité, la faim les torture. Elles souffrent vraiment et cela se voit sur leur corps.

.

Anorexie et estime de soi


L’estime de soi, elle la trouvent quand elles se voient sur une photo ou lorsqu’elles voient les kilos diminuer sur la balance.


C’est leur seul moment de répit. Le reste du temps, la perte de poids est une véritable obsession qui fait de leur vie un enfer.

Le comportement d’une personne anorexique.


Vous remarquerez que je ne dis pas un ou une anorexique. C’est une maladie et une souffrance, il est important de dissocier la maladie de la personne.


En apparence, ces personnes manifestent :


  • des caprices alimentaires
  • un contrôle absolu sur tout ce qui touche à la nourriture
  • un petit appétit
  • une interminable mastication
  • une propension au sport intensif
  • un intérêt excessif pour cuisiner à leur façon.

Qu’en est-il vraiment ?


La personne anorexique est la plupart du temps une tortionnaire qui cherche à être plus forte que sa biologie.  Elle cherche à contrôler la dépendance que représente la nourriture pour un être humain.


.


C’est aussi un tyran pour les autres (et pour elle-même) qui s’appuie sur la peur qu’elle engendre chez ses parents lorsqu’elle ne mange pas. Elle prend aisément le pouvoir sur eux.


Cette obsession se traduit par:


  • Une angoisse réelle atténuée quelques minutes par l’aiguille à la baisse de la balance et le flottement dans les vêtements.
  • Un comptage quasi scientifique de tous les aliments qui pourraient contenir trop de calories.
  • Un plaisir à préparer longuement à manger sachant qu’à l’heure d’ingérer vraiment les aliments, elle se défilera.
  • Une connaissance exhaustive de tout ce qui permet de perdre des calories, sport, exposition au froid etc…


Qu’est ce qui se cache derrière l’anorexie?


Selon le décodage biologique, il y a dans la vie d’une personne anorexique (ou dans la vie de sa mère), l’expression de quelque chose qui a cassé.


La joie de vivre, la plénitude, la liberté ou l’appétit du vivant est quelque chose qui a été retiré, banni, à cause d’un choc, d’une perte, d’une séparation, un abus ou une maltraitance.


Afin de réparer cela, une personne anorexique manipule sans toujours le savoir. Elle semble dire à sa mère: « tu dois t’occuper de moi, j’ai un problème mais c’est moi qui commande ».


De façon très inconsciente, elle veut que le couple ce soit l’enfant et sa mère (sans le père). Elle cherche à réparer un sentiment inassouvi d’affection.


C’est un peu comme si elle disait à sa mère : »la nourriture désormais c’est moi qui m’en occupe mais j’ai besoin de 100% de ton attention ».


.



Cela répare le fait que c’est la mère qui s’occupait de la nourriture mais pour une raison dont elle ne veut pas se souvenir, la mère n’était jamais 100% présente à son enfant.


Si on regarde psychologiquement ce qui se passe, la personne est en régression, elle rejoue son enfance en redistribuant les cartes.


Elle est petite et elle n’aime pas ce que sa mère incarne et ce qu’elle lui donne. Souvent c’est le rapport de sa mère à l’homme qu’elle juge.


Elle la considère faible. En rejetant la nourriture de sa mère, elle lui dit: « je n’aime pas la façon dont tu me nourris, je ne veux pas grandir et devenir la femme que tu es ».


Sans cette compréhension il est difficile de comprendre pourquoi une personne anorexique veut effacer ses courbes et éviter d’être une femme.


Il y a deux raisons en fait : effacer toute féminité et rejeter toute approche sexuelle qui, de près ou de loin ramène la relation de sa amère avec les hommes.


Peur, anorexie, décodage biologique et projet sens


Une enfant anorexique porte les peurs non conscientes de sa mère. Cette dernière, en s’occupant d’elle, se permet d’oublier ses propres peurs d’enfant et la distance qu’elle avait avec sa propre mère (la grand-mère).


Il est facile de comprendre pourquoi inconsciemment l’enfant anorexique veut alarmer sa famille. Elle veut que sa mère prenne conscience de ses peurs même si cela passe par avoir peur que sa fille ou son fils meure.


.



C’est aussi la raison pour laquelle une personne anorexique semble ne pas avoir peur de mourir. Elle en a assez de porter des peurs qui ne lui appartiennent pas donc elle prend tous les risques.


Confiance en soi, estime de soi et image de soi.


Il y a ce qu’une fille anorexique se raconte et ce qu’elle vit dans la profondeur de son psychisme. Dans la réalité, elle cherche à être parfaite en développant intelligence, maîtrise, compétence et efficacité.


Elle affiche une grande confiance en elle ainsi qu’une maîtrise à toute épreuve. La minceur de son corps et la victoire sur la faim lui permettent de se sentir forte et en pleine possession de ses moyens.


En réalité elle est très dépendante du jugement d’autrui. Elle a troubles alimentaires, et ne supporte pas un défaut, ni chez elle, ni chez les autres.


Elle porte une image d’elle-même négative doublée d’un sentiment d’incompétence mais n’en est pas toujours consciente.


Cette distorsion de l’image se reflète dans le miroir. Une personne anorexique ne se voit pas telle qu’elle est en réalité, ce phénomène est appelé dysmorphophobie.


.



Elle est convaincue de souffrir d’une disgrâce esthétique due au manque de volonté ou de courage. Elle pense ainsi résoudre sa souffrance en gommant ses prétendus défauts physiques.


Améliorer les parties du corps que l’on n’aime pas ne résout pas l’estime de soi.


Vous avez déjà vu dans un autre article que ce sentiment est une défense : pendant que je cherche une cause à ma peur du rejet ou à mon mal-être, je cherche à m’améliorer afin de ne pas en souffrir.


J’ai le pouvoir de faire mieux, voire de devenir parfaite. Ainsi, je serai aimée telle que je l’entends. Aujourd’hui, je suis adulte, c’est possible mais lorsque je suis enfant, est-il possible de faire mieux ? Mieux que quoi ?


Moins de bruit, moins de besoins, moins de pleurs, moins de couches, moins de maladies pour ne pas inquiéter ma mère?


Un bébé vit la satisfaction de ses besoins dans la plus grande soumission. Son impuissance à être dans la plénitude d’un lien le fait réellement souffrir.


Ce n’est que plus tard qu’il apprend à récupérer du pouvoir en voulant croire que c’est lui qui ne va pas bien. Il cherche à se faire aimer par des actions en faisant plaisir ou en s’améliorant.


S’améliorer pour une personne anorexique, c’est mincir à l’infini.


Que vise une personne anorexique ?


Il suffit de regarder sa vie pour le comprendre. En général, à force de perdre du poids, elle finit par ne plus pouvoir se tenir debout. Elle finit par redevenir dépendante avec le poids qu’elle avait à douze ans.


Ne plus manger lui permet de souffrir de la faim plutôt que de souffrir d’un manque affectif.


Elle retourne à l’état de dépendance qui est l’âge de ses premières difficultés avec sa mère : 0-2 ans, dans une profonde solitude mais avec sa mère à ses côtés qui mesure enfin sa souffrance.


Ce qu’elle voit dans la glace, ce n’est plus un corps mais l’expression de ses besoins affectifs et le vide béant.


.


.


Ne plus susciter le désir des hommes à cause de ses formes anguleuses la met à l’abri des agressions qui sont pourtant dans le psychisme de sa mère et par conséquent dans le sien.


Passer sa vie dans un état second (du au manque de nourriture) lui permet de prendre de la distance avec ses émotions douloureuses.


Développer un mental de fer la rend forte et lui fait croire qu’elle ne sera plus jamais soumise ni dominée (pas comme sa mère).


Surtout ne pas ressembler à sa mère et gommer tout ce qui vient d’elle, c’est à dire la nourriture. Ne pas reproduire de dépendances, surtout celle vis à vis des hommes, n’avoir besoin de rien pour vivre.


C’est un peu comme si les symptômes qu’elle vit étaient une tentative de réparation transgénérationnelle.


Être un pur esprit sans corps qui ne mange que des aliments purs (en dehors du chocolat) pour ne pas porter les salissures que sa mère a vécues.


Pour faire disparaître un vide affectif, il n’y a qu’à devenir entièrement vide, se sentir entièrement vide intérieurement, disparaître.


En se débarrassant de son corps, elle laisse tomber ce qui la fait le plus souffrir, c’est à dire la matière et l’expression même de l’existence.

 

Que peut-on faire avec les troubles alimentaires?


La diététique est un appoint non négligeable pour le retour à la santé, mais ne peut en aucun cas guérir une quelconque maladie sans se pencher sur les causes réelles.

 

Pour toute maladie il existe un conflit à solutionner. C’est cela un des apports inestimables du décodage biologique. Chaque personne est un cas unique, c’est sans doute la raison pour laquelle, la médecine à des réponses approximatives par rapport aux causes de l’anorexie.


En tant que personne anorexique ?


  • Accepter d’être malade et de se faire soigner plutôt que d’ériger sa difficulté en culte de la maigreur.


En ne mangeant pas, l’anorexique organise et contrôle un vide qu’elle situe au niveau corporel afin de se défendre d’un vide au niveau psychique.


  • Travailler en thérapie permet d’apprivoiser le vide dont il est question.


Dans les causes de l’anorexie en décodage biologique, il y a un conflit sur l’estomac, un ressentiment inconscient vis à vis de la mère. On l’aime, on l’excuse mais on a du ressentiment.


  • Libérer ce ressentiment indicible aide à la guérison.


  • Retrouver une nourriture plus riche et plus régulière aide bien sur mais sans traiter l’angoisse sous-jacente, il y a peu de chances d’obtenir des résultats probants.


En tant que parent d’un enfant anorexique?


Accepter de se remettre en question alors qu’on croit avoir été une mère parfaite. Apprendre à se faire aider en même temps qu’on trouve une aide pour son enfant.


Selon le décodage biologique, le conflit psychologique non résolu des parents devient le conflit biologique de l’enfant. (voire un précédent article)


.



Pour un parent, la question à se poser est : en quoi mon enfant résout-il à sa façon et dans son corps mes propres souffrances ?

 

  • Vérifier en quoi l’éducation qu’on a donnée était trop rigide, trop critique, intrusive ou sur-protectrice. Voir aussi en quoi en tant que mère, j’ai comblé mes propres insécurités en jouant à la bonne mère.


  • Savoir si on a été une mère trop présente ou trop absente. Mesurer qu’on a éduqué son enfant à coup de raison plutôt qu’à l’intuition, parfois au mépris des véritables rythmes du bébé, avec des « il faut », « on doit ».


  • Accepter que l’enfant ait pu souffrir en répondant au besoin de contrôle de la mère au lieu d’exprimer ses propres besoins.


  • Accepter qu’en tant que mère, on n’a peut-être rien senti du lien au bébé comme si on avait oublier l’essentiel:  la présence.


  • Regarder honnêtement dans sa vie en quoi on entretient des dépendances, des compulsions ou des rigidités, sachant que la plus grande des dépendances est souvent affective.


Les spécialistes ont remarqué que les personnes anorexiques guérissaient souvent en tombant amoureux, ou en ayant des enfants.


J’ai peu parlé des hommes en matière d’anorexie bien qu’ils n’échappent pas à la maladie. Je vous parlerai dans un prochain article de comment les hommes n’échappent pas à l’obsession d’un corps parfait.


Vous pourrez aussi lire le récit d’une lectrice ayant souffert de cette pathologie et qui aborde la maladie sous d’autres aspects.


Et vous, avez-vous approfondi votre connaissance à la lecture de cet article? Vous voulez réagir? Laissez un commentaire.

avr 24

Besoin d’un exercice de relaxation? Testez le Training autogène de Schultz!

Sophrologie, exercice de relaxation et training autogène de Schultz


Voilà un nom barbare pour nommer une pratique extrêmement efficace à mi-chemin entre la sophrologie et l’auto-hypnose.


Entre deux thèmes un peu « chargés » dans mes articles, j’ai décidé de vous proposer une petite pratique, une récréation en quelque sorte.


Le training autogène de Schultz est une base de relaxation que vous pouvez faire en toutes circonstances.


A quoi sert-elle ? Comme tous les exercices de relaxation, à se détendre et se relaxer. Pourquoi avez-vous besoin de temps de temps de vous relaxer ?


Parce que le stress est insidieux et que redonner à votre corps sa juste place dans votre journée permet de décrocher temporairement du mental.


Il ne faudrait pourtant pas confondre stress et émotions.


Cet article participe à l’évènement interblogueurs « Des émotions pour quoi faire ? » organisé par Pierre du blog Pierre Cocheteux.com


Qu’est ce que le stress ?


C’est l’ajustement nécessaire à un événement qui survient dans votre vie. C’est peut-être un événement positif comme un déménagement désiré ou négatif (une rupture).


Il peut être prévu à l’avance (un mémoire à rendre) ou imprévu (un enterrement). Le surplus d’énergie à déployer pour gérer la situation est synonyme de stress. Vous sortez de la zone de confort qu’est votre routine quotidienne.


Vous avez tendance à classifier toute perturbation intérieure sous le terme générique de stress. La perception que vous avez de la situation vécue ou à vivre envisagée comme difficile, exigeante, dangereuse ou douloureuse va générer des émotions.


Prendre l’avion en général génère du stress. Si on y regarde de plus près au moment où vous cherchez une place de parking avant de prendre votre avion, vous allez vous apercevoir que vous avez peur de ne pas en trouver une assez vite.


La peur est une émotion.


Si votre compagnon s’énerve de votre confusion alors que l’heure tourne avant de prendre l’avion, vous allez vous mettre en colère contre lui, la colère est aussi une émotion.