Archives de la Catégorie : Vie du blog

Juil 29

De la musique sacrée sur la Radio des blogueurs ?

musique sacréeet radio des blogueurs3Cet été la radio des blogueurs propose tous les styles afin de vous offrir des vacances en musique. Chacun présente son morceau dans un article.

 

J’ai choisi pour ma part un morceau que vous n’avez jamais entendu. Je m’avance n’est-ce pas ? C’est un gospel urbain.

 

Ce sympathique événement est au cœur de sa 4ème saison, organisé par le blog lolobobo.fr et j’y ai été invitée par trois blogs non moins sympathiques :

 

 Invitée par Charlotte http://www.forme-jeunesse.com

Dominique de

et Christine de http://www.votre-efficacite-personnelle.com

 

 

Pourquoi choisir le gospel parmi toutes les variétés de musique ? Sans doute parce dernièrement, je n’écoute que cela.

 

Je suis ultra sensible aux énergies et pour moi, il y a des musiques qui font monter l’énergie et d’autres qui la font chuter. Ceci étant bien sur très subjectif. Quoique…

 musique sacréeet radio des blogueurs13

 

Le terme « musique sacrée » a bien été inventé afin de définir un certain type de musique!

 

La musique sacrée est en général associée à des pratiques religieuses mais cela reste aussi à définir.

 

Religion trouvant son étymologie dans « religere » relier, il est possible d’élire n’importe quelle musique « sacrée » à partir du moment où elle permet à une personne ou une communauté de se relier au divin.

 

La musique spirituelle quant à elle, n’est pas forcément religieuse. C’est un genre qui existe dans le développement personnel .

 

Elle permet de vous élever vers votre nature divine sans pour autant pratiquer de dogme ni exercer de croyances précises .

 

La musique proprement religieuse, est la plupart du temps utilisée a des fins de culte. Elle est consacrée par des textes ou des « sacrements religieux ».

 

J’utilise la musique sacrée pour me relier, faire monter l’énergie, élever mon taux vibratoire, trouver la paix, l’exaltation, calmer le mental et sentir une vibration d’amour.

 

J’adore la musique pour le plaisir mais c’est aussi pour moi une pratique. Et vous allez voir que musique sacrée ne rime pas forcément avec musique classique.

musique-sacree-et-radio-des-blogueurs-17

 

Choisir consciemment de chanter pour faire monter l’énergie se retrouve dans de nombreuses religions.

 

  • Chez les bouddhistes (bien que ce ne soit pas une religion), avec l’utilisation de la voie de larynx pour la récitation de mantras, prières et textes sacrés.
  • Chez les musulmans qui chantent le Coran
  • Chez les hindouistes qui répètent des chants dévotionnels appelés bhajans.
  • Chez les chrétiens avec leur pratique de la louange.

 

Sans compter toutes les traditions plus tribales que religieuses.

 

Chez les hindouistes, les bhajans sont, en fait, une adoration aux divinités comme Shiva, krishna, Kali, Ganesh et sont souvent interprétés sur des instruments traditionnels.

.

 musique sacréeet radio des blogueurs4

 

Réciter ou entendre réciter les 108 noms de Dieu a un effet quasi thérapeutique de purification énergétique.

 

Si vous n’avez jamais expérimenté les effets de ces chants, peut-être est ce l’occasion d’aller les écouter lors du passage d’Amma à Paris ou Toulon l’automne prochain.

 

Je vous en reparlerai lorsque les dates auront été arrêtées. En attendant vous avez un exemple de bhajan particulièrement euphorisant dans cet article.

 

Mais revenons au gospel urbain. C’est avant tout une forme moderne de musique chrétienne, un sous-genre du gospel.

 

Le gospel est, à l’origine, une forme de révolte musicale contre l’esclavagisme, une expérience religieuse que l’on attribue aux descendants des Africains vivant aux États-Unis.

 

Dans ce lointain contexte, les esclaves avaient interdiction de parler leur langue maternelle et de pratiquer leur culte.

.

 musique sacréeet radio des blogueurs11

 

Interdiction aussi d’utiliser des instruments de musique et de danser pendant les offices.

 

Le négro-spiritual est, au départ, une chanson religieuse permise, dont le texte est emprunté à l’ancien testament, en langue anglaise.

 

Puis est apparu le gospel qui est, en fait, l’expression d’une foi avec les moyens du bord: textes bibliques, chants africains transformés a capella et musique européanisée. (Les ancêtres des pionniers américains sont européens).

 

Dans ce subtil mélange, les ex esclaves-africains devenus les nouveaux noirs-américains ont trouvé leur spécificité pour:

 

  • s’exprimer
  • libérer des émotions
  • transmettre et enseigner la « parole »
  • faire passer des messages
  • se relier au divin

 

Le gospel s’est étendu au nouveau testament (gospel = « good spell » ou proclamation de la bonne nouvelle).

 

Aujourd’hui, le gospel urbain est aussi chanté par des blancs car, finalement, au-delà des races et des cultures, le chant est un aspect du vivant.

 

Chanter Dieu est une pratique spirituelle qui rejoint toutes les religions quand elle est vécue avec cœur et conscience.

 

Le groupe que je vous présente aujourd’hui s’appelle Selah. C’est un groupe américain qui réunit les genres: urban gospel, musique country, smooth-pop, irlandais traditionnel et un brin d’atmosphère sud-Africaine.

 

Un cocktail qui leur a permis d’être plusieurs fois récompensés aux « Dove awards » et souvent nominés pour la Gospel Music Association avec plus de 2 millions d’albums vendus.

 

Aujourd’hui Selah se compose de Todd Smith, Allan Hall, d’Amy Perry.

 

Au départ, (dans la vidéo en fin d’article) le trio comportait la sœur de Todd Smith, Nicol Smith mais elle a choisi de se faire remplacer.

.

 musique sacréeet radio des blogueurs5

 

Bien que discret, ce nouveau genre de « musique sacrée populaire » a pris beaucoup d’ampleur aux US.

 

Lors d’enregistrements publics, l’église se déplace dans les salles de concerts ou sont accueillis des milliers de personnes créant de véritables phénomènes vibratoires…

 

Pour n’en citer que quelques uns, le groupe Hillsong australien, Michaël W Smith et Ron Kenoly au États-Unis. Quelques français s’y sont mis aussi!

 

Maintenant, je vais vous raconter une petite histoire à succès lorsque j’habitais encore à Toulon.

 

En moins d’un an, les deux monstres du gospel urbain (quasi inconnus en France) que sont Hillsong et Michaël Smith se sont déplacés au Zénith à Toulon.

.

 musique sacrée et radio des blogueurs 16

 

Est ce que vous croyez que j’aie pu attirer à moi ce petit miracle grâce à la loi d’attraction?

 

Si c’est le cas, vous pouvez mesurer mon enthousiasme à écouter ce genre de musique et la force de mon intention!

 

Je vous laisse donc en compagnie du ténor Allan Hall au piano, de Todd Smith (chauve sur la vidéo) et de Nicol Smith pour une petite chanson sans prétention mais qui fera peut-être vibrer vos cellules.

 

 

 

Voici le texte : les paroles sont de Josh Groban . Cette chanson est un extrait de l’album « Hiding place », 2004.

 

You Raise Me Up

 

When I am down and, oh my soul, so weary;
When troubles come and my heart burdened be;
Then, I am still and wait here in the silence,
Until you come and sit awhile with me.

 

You raise me up, so I can stand on mountains;
You raise me up, to walk on stormy seas;
I am strong, when I am on your shoulders;
You raise me up… To more than I can be.

 

You raise me up, so I can stand on mountains;
You raise me up, to walk on stormy seas;
I am strong, when I am on your shoulders;
You raise me up… To more than I can be.

 

You raise me up, so I can stand on mountains;
You raise me up, to walk on stormy seas;
I am strong, when I am on your shoulders;
You raise me up… To more than I can be.

 

You raise me up… To more than I can be

 

Si vous ne comprenez pas l’anglais, je vous donnerai une traduction dans les commentaires.

 

Je passe le relai maintenant à:

Eric du blog energie-strategie-liberte

Didier du blog  le voyage du lacher prise

Fabrice du blog operation-succes

à eux de vous faire découvrir leur musique de l’été!

 

Et vous, que considérez-vous comme de la musique sacrée et qu’écoutez-vous lorsque vous voulez vous relier ou vous connecter à votre Essence? Laissez un commentaire!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fév 23

Être heureux, cela s’apprend: 18 blogueurs et 6 experts vont tenter l’expérience au Booster-Gala

Être heureux, ce n’est pas donné à tout le monde !


Soyons clair, c’est un véritable défi. J’aurais pu rester chez moi continuer à faire ce que j’aime, écrire et transmettre.


J’ai décidé de faire un pas vers l’inconnu. Tout ce que vous faites compte, tout ce que vous ne faites pas compte aussi. cet inconnu aujourd’hui, c’est Booster-Gala.


Pour être heureux, faire le premier pas a son importance mais ça ne suffit pas. Il faut savoir aussi dans quel état on le fait.


Anticiper ne sert pas à grand chose. Avoir une vision du futur aide mais la rumination anticipatoire génère plus de stress que de soutien.


Pour être sur d’être heureux le moment venu, il faut déjà l’être, sentir l’enthousiasme monter.


Laissez-moi, à ce propos, vous raconter une petite histoire initiatique comme je les aime, une histoire qui inspire et qui vaut mieux que mille conseils avisés.


Un samouraï demanda à un maître de lui expliquer la différence entre le ciel et l’enfer.


Sans lui répondre, le maître se mit à l’injurier abondamment. Furieux, le samouraï dégaina son sabre pour le décapiter.


 » Voilà l’enfer  » dit le maître avant que le samouraï ne passe à l’acte.

 

Le guerrier, frappé par ces mots, se calma instantanément et remit alors le sabre dans son fourreau.

 

Commentant ce dernier geste, le maître ajouta :

« Et voilà le ciel  »

Nos états créent notre propre enfer. L’enfer et le paradis sont sur terre et dépendent de nous.

Jodorowsky

 


Le problème, c’est que vous ne savez pas toujours dans quel état vous êtes. Parfois, il faut que le chat grimpe dans les rideaux et que les enfants se mettent à hurler pour que vous sentiez que vous êtes agité.


Ces émotions qui vous perturbent vous poussent à agir et génèrent des résultats dans le monde concret.


Mais reconnaissez-vous votre œuvre lorsqu’un effet se matérialise dans votre univers?U


Un article court aujourd’hui?

 

 

Je voulais juste vous présenter rapidement l’évènement Booster-Gala auquel je participe cet après-midi.


Je ne veux pas vous dévoiler à l’avance tout ce dont nous allons parler sur le plateau de Booster-Gala mais il sera question de tout cela et de bien d’autres sujets enivrants.


18 blogueurs aux passions complémentaires et venant d’horizons différents vont vous ouvrir leur univers mais ce n’est pas tout.


Vous allez enfin découvrir l’identité des 6 invités-mystère de Booster-Gala. Ce sont des experts qui viendront dévoiler quelques uns de leurs secrets.


Cet après-midi, le monde virtuel va s’incarner sous vos yeux. Des quatre coins du pays, des blogueurs qui ne se sont jamais rencontrés, des experts dont vous ne voyez que les noms sur la toile vont se matérialiser devant vous.


Que fera la synergie entre nous? Comment allons-nous syntoniser nos énergies ensemble? Rien n’est écrit. Booster-Gala reste à inventer.



C’est comme pour votre vie. Seuls vos automatismes sont prévisibles. Pour le reste, tout dépend de votre état du moment, de votre présence, de votre conscience de l’instant.


Votre capacité à vivre le moment présent, votre honnêteté par rapport à comment vous vous sentez déterminent la qualité de votre vie et de vos échanges.


A chaque moment, c’est l’enfer ou le paradis. A tout instant, il vous est possible d’être heureux. (vous pouvez cliquer sur la bannière)


Et vous faites-vous régulièrement le lien entre votre état et les résultats que vous obtenez?

Jan 26

Pas besoin de passer à la télé pour être heureux mais ça aide!

Être heureux c’est aussi passer à la télé!


C’est une première et j’avoue que ce fut un moment inoubliable d’être dans les studios et de me laisser dire.


Est-ce que cela suffit pour être heureux? Certes non, mais quel plaisir!


Il faut savoir que j’avais un interviewer hors pair, Pascal Colombani, le créateur de booster TV. La première télé du genre sur le web.


En dehors de ses émissions, il est aussi celui qui aide et soutient la communauté des blogueurs. Il est aussi une source d’inspiration car il ose là où les autres sont frileux.


Ses atouts? une communication fluide, le plaisir du partage, une voix magnifique, un original bateleur qui collectionne les cordes à son arc. Être heureux, c’est aussi son crédo.


Je ne vous en dis pas plus, vous découvrirez dans l’émission les thèmes qui me sont chers, mes futures parutions et tous mes nouveaux projets sur ce blog.


Cliquez ici pour accéder à l’émission


Profitez-en, c’est mon plus court article!


Je sais que votre temps est précieux et que l’émission est un peu longue mais vous ne serez pas déçu. Je vous ai préparé pour l’occasion un cadeau.


Vous le trouverez sur la page de l’émission. Il s’agit d’une vidéo et d’un PDF intitulé « mon climat intérieur ».


Alain vous a concocté une jolie démonstration afin de comprendre comment vos pensées et votre humeur influent sur votre santé.


Comment accepter la responsabilité de vos pensées pour retrouver le pouvoir sur votre bien-être.Je vous laisse le découvrir sur le site de l’émission.


Cliquez ici pour me voir à la télé

Cliquez ici pour voir ma deuxième émission au Booster-Gala

 


Savez-vous ce qui me ferait plaisir ? Un petit commentaire ici quand vous aurez fini. Que retenez-vous en priorité de l’émission à part la couleur de ma chemise? 

 

Jan 23

Langage des couleurs: je passe à la télé demain, devinez la couleur!

Quel rapport entre la télé et le langage des couleurs ?


Non ce n’est pas une boutade, je passe vraiment à la télé demain. Une télé inter-blogueurs sans les pubs ni la météo.


Vous trouverez demain dans un mail, un lien vers l’émission où je suis interviewée par Pascal Colombani su blogBooster TV.


C’est ma première apparition sur un écran, il faudra être indulgent, je n’ai pas l’habitude de me montrer. Je vais me découvrir en images en même temps que vous.


Pourquoi j’ai décidé de participer?


Je ne fais pas toujours les choses pour avancer dans la matière et la reconnaissance. Il m’arrive souvent d’agir en me proposant un défi de travail intérieur: celui-là, c’était oser être vue.


Cela correspond à une couleur particulière dont nous parlerons un peu plus loin au niveau du langage des couleurs.


Je suis certaine que ceux qui connaissent déjà mon approche ou qui ont suivi des cours savent déjà de quelle couleur je parle.


Langage des couleurs


Cette couleur englobe un large spectre qui va de la timidité à la confiance en soi, du besoin de reconnaissance au statut de spécialiste.


Il y est question de la valeur, que l’on ait une piètre opinion de soi ou une certitude de sa place dans le monde.


Cette croyance à propos de la place et de la légitimité s’ancre dans l’enfance, au niveau de la fratrie et de l’ordre d’arrivée dans la famille.


Lorsque l’on « travaille » cette couleur, on peut choisir de se cacher derrière la notoriété des autres ou accepter de rayonner.


La peur de déranger, la difficulté à s’insérer dans la société et à se faire rémunérer pour ses services font partie des aspects difficiles de cette couleur.


La peur du regard des autres, l’esprit de compétition et le paraître sont aussi ses attributs.


Le sens de l’esthétique, le fait d’être à l’aise dans la société, d’être apprécié et reconnu pour ses qualités représentent les aspects positifs de cette couleur.


La capacité à bien gérer, à être un battant, à gagner de l’argent et à savoir retomber sur ses pattes sont des atouts majeurs.


Au niveau du corps, elle est située au niveau du plexus solaire et symbolise l’identité, le droit à l’existence et la faculté d’avoir un mental bien construit.



Vous l’aurez deviné, c’est la couleur JAUNE.




Mon rapport avec le jaune dans le langage des couleurs


Tout cela n’a pas toujours été simple pour moi. Il est un temps où je n’osais pas mettre ma photo sur le web.


Un autre où je retrouvais mes articles sur d’autres blogs sans que ma signature ou mon nom apparaisse. Bref, quelques mémoires cellulaires à propos de l’identité et la place.


Pour mes 50 ans, j’ai proposé un évènement familial où tout le monde devait s’habiller dans une couleur unie de son choix.


Devinez la couleur qui manquait à l’appel? Bon, je sais ce n’est pas simple de se déguiser en canari des Indes.



Vous comprenez qu’aujourd’hui, quand je dis « je passe à la télé » et je présente en « live » mon blog et mon livre, j’ai effectué un long parcours !


Et ce n’est pas tout !


Puisque je suis lancée, soyons fous jusqu’au bout: je vais participer à un autre grand événement, le booster Gala dont je vous parle ci-dessous.


Venez participer à « Booster-Gala », un évènement totalement inédit sur le web





Si vous voulez faire partie des premiers à recevoir les informations sur l’évènement « Booster-Gala »  inscrivez-vous en remplissant le formulaire.

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.


  • Vous êtes de nature curieuse
  • Vous voulez faire de nouvelles connaissances
  • Augmenter votre bien-être
  • Connaître d’autres astuces santé
  • Découvrir de nouvelles techniques de guérison
  • Vous dégager du stress


Soyez assuré que « Booster gala » répondra à vos attentes ! Plus d’une vingtaine de blogueurs vont faire leur show et j’en fais partie!


C’est un événement sans précédent sur le web. Vous y trouverez tout ce qui touche au développement personnel, de quoi booster votre vie.Je vous laisse découvrir l’affiche en avant première!

Cliquez ici pour voir l’article de l’émission:


D’autres articles sur les couleurs :


Psychologie des couleurs… ou comment vous habiller pour votre prise de parole en public?

Symbolisme des couleurs: quelle chemise mettre pour parler d’amour ?

Trouver la paix grâce au langage des couleurs

Le noir et le blanc : les étapes du deuil en psychologie des couleurs



Vous aimez, vous détestez le jaune? La signification de cette couleur vous parle? Commentez sous l’affiche!

 



 

Déc 03

Ecrire un roman à 24 mains, mission impossible ?

Écrire un roman, est-ce pour moi?


C’est ce que nous allons voir…déjà je rectifie, ce serait plutôt 24 blogueurs et donc 48 mains!


C’est déjà décembre 2012. Un mois fatidique qui a poussé les commerces à l’appeler le « Noël du siècle » sans doute pour faire écho à toutes sortes de prophéties.


Je n’ai jamais cru à la fin du monde mais j’ai senti de véritables changements énergétiques ces dernières semaines.


Mes rêves nocturnes ont pris une nouvelle tournure. Mon esprit est plus léger et pourtant des vieilles mémoires de fond de panier remontent à la surface.


J’ai plus de mal à définir qui je suis comme si mes contours devenaient flous. J’ai des poussées de fatigue incompréhensibles suivies de moments de grand enthousiasme sans raison.


J’ai l’impression qu’en même temps, de gros chapitres de mon histoire arrivent enfin à se conclure dans une sensation agréable de résolution.


Disons que j’ai un sentiment de non-connu plutôt optimiste. Ceci a peut être aussi à voir avec le fait d’emmener un groupe en vivre  en Thaïlande trois semaines au pays des Hommes libres.


J’en étais là de mes réflexions lorsque Danièle du blog « Bel et bien net » m’a fait une étrange proposition :

– J’ai l’intention de modifier la donne du calendrier de l’avent et d’organiser un événement inédit.


Moi je suis curieuse de nature, il suffit de rajouter des adjectifs comme nouveau, inédit, extraordinaire et haletant pour que je tende l’oreille.


Écrire un livre faisait aussi partie de mes rêves d’enfant. Je vais bientôt publier mon premier livre sur le secret des couleurs mais écrire un roman, ça je n’ai jamais fait!



 

 

– Et si nous écrivions une petite histoire en ajoutant un chapitre par jour du mois de décembre? Pas de concertation, 24 blogueurs attrapent l’histoire là où elle s’est arrêtée et inventent la suite des rebondissements. En fait, je propose d’écrire un roman!


Je crois que cela m’a rappelé instantanément mes jeux d’enfant où chacun continue un morceau de dessin ou un bout d’histoire en improvisation publique.


Je n’ai pas hésité un seconde, j’ai répondu :


– Tu m’inscris mais dans les premières car une fois sous les cocotiers ou dans les temples de Chiang Mai, je ne suis pas certaine d’être performante en matière de travail !


Ainsi fut fait. J’ai reçu le premier chapitre et je me suis plongée dans la lecture.


J’ai immédiatement explosé de rire. Danièle avait le lancé le sujet : une entreprise offre un voyage d’agrément à ses meilleurs employés, devinez où ?

En Thaïlande.


J’ai tout de suite écrit à Danièle :

– Bravo, tu m’as mis dans le bain quelques semaines à l’avance !

– ???

– Tu sais que je pars en Thaïlande, c’est la raison pour laquelle je voulais être dans les premières à écrire!

– Non, je n’avais pas percuté.

– C’est donc une parfaite synchronicité ! Je me mets à la rédaction de ce pas.


C’est ainsi que tout a commencé. Les épisodes seront sans doute inégaux en taille et en qualité mais l’histoire tient la route et puis cela nous change des articles sérieux que nous avons l’habitude d’écrire.


Après tout, c’est bientôt les vacances, il faut s’habituer à se relaxer un peu à l’avance pour être bien détendu quand elles seront là!


A l’heure où j’écris, je ne connais pas encore la fin. Je suis restée en suspens à propos d’un personnage sans savoir comment les autres blogueurs l’ont mis en scène.


Alors, à la façon des mille et une nuits, vous pourrez, chaque jour, découvrir les nouvelles aventures de Chloé et Tom dans un voyage initiatique en Thaïlande.


Vous trouverez ci-dessous les liens vers les deux premiers chapitres, celui de Danièle et le mien.

1er chapitre Danièle

2ème chapitre Hannah

La suite est à découvrir sur son blog.


Et vous, avez-vous déjà eu envie d’écrire ? L’avez-vous fait ? Avez-vous déjà été publié ? Faites un commentaire !

 

 

Nov 21

Ils ont réussi à ne pas remettre au lendemain leur article de la Croisée des Blogs!

Remettre au lendemain, c’était possible à cause du bug du site !


Le petit clin d’oeil d’Argancel, c’est qu’il a repoussé de 4 jours la participation à la Croisée des Blogs, exceptionnel, non ?


Le thème était lancé pour cette 50 ème édition : histoires de guérisons. Vous trouverez toutes les précisions de départ dans l’article de lancement.


40 blogueurs s’y sont attelés, même ceux qui ne pensaient jamais participer à une Croisée des Blogs! Je vous remercie tous pour cette sympathique aventure.


Je suis fan de toutes ces histoires de transformation qui se terminent par la conscience, l’ouverture à plus grand que soi et la gratitude du chemin parcouru.


Je n’ai pas été déçue. Encore un grand merci car vous avez osé vous montrer sous un angle intimiste, inattendu et vraiment authentique.


Pour ma propre contribution, j’ai longuement hésité avant de choisir une histoire personnelle au cours de laquelle j’ai découvert la psychophanie ou Communication Profonde Accompagnée.

Avez-vous trouvé un antidote contre la solitude, à part le web et les petites annonces?


Voici quelques thèmes de guérison abordés pendant cette Croisée des Blogs.:


  • La timidité maladive
  • Les addictions
  • Le cancer
  • La scoliose
  • Les infections dont on ne guérit pas sans médicaments
  • Les symptômes que la médecine ne sait pas soigner
  • L’ hépatite
  • Le syndrome du jumeau perdu
  • Le stress
  • La jalousie
  • L’illusion de la guérison
  • Les certitudes illusoires
  • Le manque d’amour
  • La phobie sociale


Voici aussi quelques techniques qui ont permis la guérison:


  • La géobiologie
  • Le Reïki
  • Le mouvement des yeux
  • L’auto-guérison
  • La renaissance
  • L’hypnose
  • L’expression artistique
  • Les thérapies quantiques
  • Le clin d’oeil des vies antérieures
  • Le décodage

…et bien d’autres encore que vous pourrez découvrir.


Vous aurez de plus, l’occasion de lire l’article de Laurence (qui n’avait pas de blog) et d’Élisabeth que je publierai sur mon blog d’ici peu.


Place aux blogueurs


Dans la partie qui suit, vous trouverez tous les articles de la 50ème édition de la Croisée des Blogs en fonction de leur apparition avec sans doute quelques exceptions dues au bug du site.


Les voici dans l’ordre où ils sont apparus à peu de choses près, cliquez sur le lien bleu pour les lire:



Zénie du Blog « les phrases de Zénie ».

Maintenant j’aime ma vie

Zénie nous relate les étapes de sa grande sensibilité. Tout a commencé dans l’ombre et le silence. Puis sont venues les épreuves jusqu’à ce qu’elle entende enfin les leçons que la vie lui proposait. Depuis, la paix s’installe avec le sentiment de satisfaction d’être vivante.




Mikael du Blog « Wikoaching »

Comment j’ai arrêté de fumer grâce aux japonais

Mikael , avec son franc parler, vous parle de dépendance. Il ne se contente pas de donner sa recette pour s’en dégager, il va chercher dans ses racines les causes psychologiques de son trouble, et cela avec beaucoup d’authenticité.




Danièle du Blog « http://bel-et-bien.net »

Une histoire de guérison plus qu’étonnante

Danièle, toujours prête à donner de judicieux conseils sur son blog nous prouve qu’elle est aussi capable de se les donner à elle-même et elle le prouve en actes

.


Christian du blog « toujours-positif.com »

Je m’en suis sorti, merci !

Christian nous parle avec beaucoup d’humilité de sa prouesse: traverser une maladie assez terrifiante en gardant non seulement le moral mais l’esprit de gratitude.



Luc du Blog « http://mister-no-stress.fr »

Histoire de guérison : Elle a pu donner la vie !

Luc nous raconte l’histoire extraordinaire d’une de ses élèves en formation pour devenir sophrologue. Nul doute qu’elle en fera son métier après ce qui lui est arrivé !



Cécile du Blog « http://www.clubequilibrenaturel.com »

Et pan dans les dents de la pharmacie

Cécile nous raconte avec humour la relation qu’elle entretient avec ses élèves en cuisine mais surtout en éducation au niveau de la santé. Comment, par l’alimentation et les huiles essentielles on peut venir à bout d’un problème sérieux !



Sylviane du Blog « sos-stress.com »

Régressions dans les vies antérieures, réalité ou imagination

Sylviane se lance courageusement dans un sujet assez controversé : les vies antérieures. Pourtant, loin de s’appesantir sur ce sujet sulfureux, elle en tire des conclusions qui peuvent réellement amener une guérison.



Philippe du Blog « apprendresursoi-et-avancer.com »

La pause s’impose

Philippe nous raconte l’histoire d’un ami, de son aventure autour du monde et particulièrement en Inde où il est confronté à une grande leçon de vie sous forme d’une tuile apparente.



Nathalie du Blog « blog.passion-huiles-essentielles.fr »

Histoire de guérison : magnétisme et géobiologie, de nouvelles données dans ma vie

Nathalie nous ouvre au magnétisme et à la géobiologie. Les énergies de votre terrain et de votre maison peuvent réellement influer sur votre vie que vous le sachiez ou non. Cette découverte a un impact sur sa vision du monde et sur les capacité de l’être humain.



Jonathan du Blog «mediter-pour-etre-heureux.com »

Comment je me guéris du stress ?

Jonathan nous relate comment il s’est guéri du stress. Il a appris à poser des actes mais surtout à reconnaître l’importance du monde intérieur ainsi que les stratégies de l’égo.



Jean-Yves du Blog « Potion de vie.fr »

Guide : comment interpréter vos rêves pour avancer

Jean-Yves vous livre un petit décodeur de rêves. A vous de les interpréter (sans l’ABC de l’interprétation des rêves sous le bras) afin de savoir ce qui a besoin d’être guéri dans votre vie et de chercher comment le modifier.



Jean du Blog « la-vie-positive.com

Le Jour de Mon Autoguérison

Jean nous raconte comment il a découvert par hasard (et nécessité) les vertus de l’hypnose eriksonienne en la testant sur lui-même pour se sortir d’un mauvais pas. Grâce à l’autohypnose, il fait la nique aux substances chimiques !



Alexandra du Blog « L’univers de l’attraction »

Comment j’ai réussi à vaincre ma jalousie amoureuse maladive

Alexandra vous livre une recette inédite pour guérir de la jalousie. C’était simple, il fallait y penser. Parfois les plus élémentaires sont les plus efficaces.



Didier du Blog « levoyagedulacherprise.com »

La guérison spirituelle est une illusion

Bon, un article de Didier, ce n’est pas racontable, c’est une épopée, un voyage dont on ressort toujours différent, avec un sacré courant d’air dans la mise en plis.



Patrick du Blog «exercices-pratiques.com »

Comment je me suis guéri de mes certitudes

Patrick, c’était un homme, un vrai, un qui comprend tout et qui maitrise. Le monde du féminin a fait irruption dans sa vie suite à une perte et là, il a commencé à sentir..



Mary du Blog « ascensionplus.com »

Comment j’ai arrêté de fumer grâce à ma fille?

Mary ne savait pas ce qu’est un levier, c’est à dire une très très bonne raison pour arrêter les mauvaises habitudes. C’est sa fille adolescente qui lui a montré ce que c’est!



Nicole du Blog « eveil-art-et-nature.com

Histoire de guérison par l’expression

Parfois, la guérison ne passe pas par les mots mais par une expression artistique. C’est tout aussi puissant car le mental n’a pas son mot à dire.



Jean-Louis du Blog « vegetarisme-et-sante.fr »

Mensonge : auto-immunisation

Il ne faut jamais dire jamais, et pourtant jean-louis l’a fait :jamais plus de mensonges ! Au début c’est une idée séduisante mais il faut pouvoir tenir sur le long cours.



Jérôme du Blog « changer-vie-action »

Comment j’ai vaincu ma timidité

Etre timide n’est pas une qualité lorsqu’on veut prendre la parole en public mais si on veut se sentir confiant et être capable d’aborder une femme, cela devient carrément un pari difficile. Voilà comment Jérôme a résolu son problème.



Eric du Blog « energie-strategie-liberte.com

Guérir du manque d’amour maternel

Et si tout le bazar avait commencé par une « maman » ? Il en faut des prises de conscience pour retourner à la source de notre difficulté. Eric raconte son parcours semé de magnifiques rencontres jusqu’à la paix.



Steve du Blog « psy-online.tv »

Les 6 étapes pour arreter de fumer définitivement

Quelques étapes incontournables pour ceux qui auraient vraiment décidé d’arrêter. Dilettantes s’abstenir!



Brice du Blog « sourireaustress.com »

Comment en finir avec la cigarette, sans prise de poids ni état de manque !

Pour arrêter de fumer, les livres c’est bien, un hypnothérapeute c’est mieux. Venez voir les résultats.



Chrystèle du Blog « blog-antistress.com »

Comment je suis parvenue à me guérir de la phobie sociale

Une véritable transformation, de la phobie sociale à la grande reconnaissance du public et des autorités.



Sridar du Blog « methode3corps.com »

Le jour de ma Renaissance, le 5 juillet 2010

Sridar partage avec vous une forme de révélation qui a bouleversé sa vie et modifié totalement sa trajectoire parce qu’il a su se laisser guider par l’intérieur.



Dorian du Blog « plateforme-bienetre.fr »

Reiki et développement personnel : 2 cordes que vous devriez avoir à votre arc

Comment ne pas tomber dans la marmite du développement personnel quand on a un père qui nous initie très jeune ? Une fois lancé, Dorian ne s’est pas arrêté là.



Christine du Blog « Votre-efficacité-personnelle »

Gagné temps efficacité énergie et santé en arrêtant de fumer

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vraies raisons pour lesquelles on fume… et comment retrouver de bonnes habitudes et la santé.



Régis, du Blog « momentpresent.com »

Je me trouverai peut-être demain. Une histoire de guérison

Avec beaucoup de douceur et de présence, Régis nous livre son parcours. Ses admirables citations accompagnent comme une danse son récit intimiste.



Elisabeth du Blog « Histoires de guérisons »

Quand tous les organes du corps s’autodétruisent

C’est l’histoire d’une femme condamnée par la médecine car affectée de nombreux symptômes et une énergie au plus bas qui tombe « par hasard » sur un livre qui révolutionne sa vie.



Bernadette du Blog « cuisine-en-sante »

Comment j’ai guéri mon addiction au sucre : en décodant ses causes

Le sucre n’est pas une gourmandise : c’est une drogue violente. Elle s’accompagne des symptômes habituels, manque, mensonges, sautes d’humeur, dépression, mensonge, solitude et dévalorisation. Le tableau n’était pas très reluisant. Écoutez comment Bernadette s’est libérée de sa dépendance.

.

.

Bénédicte du Blog « benedictehersen.com »

Comment guérir du perfectionnisme ?

Etre perfectionniste peut apparaître comme une qualité mais elle pourrit littéralement la vie de celui ou celle qui en est victime. Bénédicte vous décrit avec précision la profondeur du problème et la façon de le résoudre par étapes.

.

.

Cédric, du Blog « plcoder.net »

Comment j’ai guéri mon alimentation

Avec beaucoup de confiance, Cédric vous livre ses résolutions ainsi que ses solutions pour perdre du poids. Il est lui-même au cœur de l’expérience et s’est donné un an pour modifier sa silhouette.



Brenda, du Blog « Voixinterieure.net »

Une guérison holistique : du rêve à la réalité

Lorsque la médecine nous condamne, nous sommes naturellement portés à aller explorer les autres alternatives en suivant notre intuition ou le hasard des rencontres. C’est ce que Brenda a fait sur l’ile de la Réunion.



Amédée, du Blog » amedeelouisfernand.net »

Comment j’ai appris à me guérir

Les maladies viennent souvent d’un manque de communication entre notre corps et notre Esprit. Amédée vous invite à réapprendre cette communication. Vous saurez de quoi il a réussi à se guérir par cette méthode.



Marjorie du Blog « bonheuretsante.com »

Guérir grâce aux mouvements des yeux

Il existe certaines techniques spécialisées pour se libérer des traumas. Marjorie nous parle de l’IPMO et de l’impact que celle-ci a eu sur une maman et ses jumelles.

.

.


Lionel du Blog « Nos Projets Personnels »

Repos et Santé : Guérisons remarquables et cas d’une Sclérose en plaques

Lionel n’y va pas par quatre chemins quand il a quelque chose à dire: ici il parle de « recouvrer la santé » plutôt que de guérison mais quand on lit son article, on se demande si il y a vraiment une différence



 

Arnaud, du Blog « terres de repos »

 Le remède universel !

Arnaud vous emmène dans les pratiques tibétaines qu’il a longuement expérimentées. Vous pourrez mesurer les changements dans sa vie et cela va en faire rêver plus d’un !

 


 


Et la suite ? C’est à mon tour ne pas remettre au lendemain la parution de l’ebook !


Pour cet ebook que je vous ai promis, je vais recevoir un petit coup de main de Christine de Votre-efficacité-personnelle, la technique n’est pas mon truc mais…je me soigne.


  • Il sera sous format PDF
  • Je regrouperai sans doute les articles par thème
  • Vous aurez une table des matières cliquable
  • Je garderai une ou deux photos par article pour ne pas le surcharger


 

 

J’aurai besoin de votre photo (ou image) gravatar (à m’envoyer)

N’oubliez pas de vous inscrire sur un des formulaires du blog si vous ne l’êtes pas.

 

 

Et le mois prochain ?


Je passe maintenant le relais à Marina du Blog «Heureuse en amour ». C’est elle qui organise l’édition 51 de la prochaine Croisée des Blogs. Tenez-vous prêts!Voici son article de lancement/


Vous avez participé, vous avez lu quelque chose qui vous a plu ? Laissez un commentaire !

 

 

Oct 26

Croisée des Blogs: écrivez aujourd’hui votre article sans le remettre au lendemain!

Article de lancement de la Croisée des Blogs – édition 50, novembre 2012


Eh bien c’est à moi l’honneur de lancer l’édition de Novembre 2012 du festival «A la Croisée des blog» de développementpersonnel.org.


Je prends la relève de Mikaêl de Wikoaching qui hébergeait l’édition du mois d’octobre. Vous pouvez lire son article de clôture ici.


Il planchait le mois dernier sur « Peut-on réussir sans apprendre à se défendre ».


Cet article de lancement est destiné à vous présenter le sujet de cette 50 ème édition et à vous donner quelques précieuses indications si vous désirez y participer.



Le thème de l’édition de Novembre 2012


Pour cette 50 ème édition, j’ai choisi comme sujet :«Histoires de guérisons».


En d’autres termes: « De quoi vous êtes-vous guéri et comment avez-vous fait? » Comme vous allez le découvrir, le thème est, en fait assez vaste et peut aussi relater l’expérience de quelqu’un d’autre que vous.


Il peut y être question d’une dépendance, d’une relation (voire les deux en même temps), d’une maladie, d’une phobie, d’un handicap, d’une peur, d’une angoisse, d’un désir de vengeance, de disparaître, d’une mauvaise habitude (comme la procrastination), d’un gros défaut ou d’une vision négative de la vie.


Si cela rentre dans le cadre de votre blog, vous pouvez parler d’une guérison karmique ou transgénérationnelle.


Si vous n’avez pas d’idée vous concernant, vous pouvez raconter l’histoire de quelqu’un d’autre à partir du moment où vous expliquez comment il est parvenu à se guérir ou à se faire aider pour guérir.


Si c’est votre métier, vous pouvez aussi raconter l’histoire de la guérison de l’un de vos patients/clients ainsi que l’approche que vous avez utilisée, au cas où parler de vous serait trop intime.


Pourquoi j’ai choisi ce thème ?


Tout d’abord parce qu’il reprend le thème de ce blog « techniques innovantes de guérison ».


Ensuite, parce qu’en développement personnel, il est aussi question d’outils. Savoir comment les vôtres ont eu un effet bénéfique sur vous peut encourager vos lecteurs à les utiliser et à développer l’intention ou l’espoir d’un accomplissement.


J’aime concevoir la vie sous l’angle de la transformation et je suis très intéressée à connaître les méthodes et techniques qui ont fonctionné pour vous au point que vous vous sentiez guéri.


Qui peut participer ?


Tout le monde à partir du moment où vous respectez certaines règles que je vous énonce un peu plus loin dans l’article.

Comment participer ?


1. Vous n’avez pas de blog.

Contactez-moi et faites moi parvenir votre article. Je le mettrai éventuellement sur mon blog.


2. Vous avez un blog 

Vous aller publier un article sur votre blog  sur le thème « histoires de guérisons ».

Inscrivez votre article sur le site développement personnel. N’oubliez pas de vous connecter avant de l’enregistrer sinon votre nom n’apparaîtra pas. Rentrez votre titre et l’Url de votre article.


Quelques recommandations à respecter impérativement:


  • Votre article doit comporter un minimum de 500 mots.
  • Les articles commerciaux et les liens d’affiliation ne seront pas acceptés
  • Il doit être publié à partir d’aujourd’hui jusqu’à la date limite de parution.
  • Votre article doit être inédit, vous devez en être l’auteur et ne pas l’avoir recopié ni traduit.
  • La date limite est le dimanche 18 novembre à minuit moins une.
  • Il ne doit pas contenir plus de 5 fautes d’orthographe
  • Vous êtes autorisé à glisser un maximum de trois liens vers votre blog pour ne pas surcharger l’ebook final.
  • Vous devez impérativement faire trois liens :

 

                        1-un vers l’article de lancement (celui ci),

                        2-un vers ce blog

                        3-un troisième vers développement personnel.org


A la fin du mois de novembre, je publierai un article qui clôturera l’édition N°50 en insérant un lien vers chaque article participant.

 Que pensez-vous d’un ebook regroupant tous les articles?


Je propose de faire un ebook récapitulatif comprenant tous les articles. Si vous voulez participer à ce livre numérique, faites-le moi savoir et inscrivez-vous sur un des formulaires de ce blog.


Ce livre sera gratuit et vous pourrez le distribuer à vos lecteurs. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires en cliquant pour vous abonner aux réponses.


Maintenant c’est à vous. Je me réjouis à l’avance de vous lire. Si vous êtes d’ores et déjà intéressé, dites-le dans les commentaires !



 




Oct 20

Bien-être et méthode de relaxation : Vous m’avez fait monter sur le podium !


Mon article « Comment être heureux »a remporté la victoire
!


Lors du festival « pourquoi pas naturel », 25 blogueurs ont participé avec, pour chacun des astuces de bien-être ou une méthode de relaxation.

Un grand merci pour ceux qui ont voté pour moi car mon article est arrivé en tête :

Comment être heureux quand on souffre ?


Cet article fait partie de l’évènement « Pourquoi pas naturel » auquel j’ai participé. Aujourd’hui je vous donne un résumé des 3 articles qui ont obtenus le plus de votes. Vous pouvez voir l’ensemble des résultats sur cette page « Résultat des votes« 


Le deuxième article sélectionné de Luc du blog Mister-no-stress s’intitule :

Le meilleur antistress naturel : la respiration !


Voici la méthode de relaxation la plus simple: la respiration ! Avez-vous remarqué à quel point elle se modifie lorsque vous vivez des états émotionnels ?


Selon Luc, la respiration est à la base des techniques de gestion du stress et des émotions.


Elle se fait de façon tout à fait mécanique mais nous pouvons l’utiliser comme méthode de relaxation, pour stimuler notre système nerveux ou tout simplement comme voie d’éveil.


Il est cependant possible d’en prendre le contrôle dans une certaine mesure.


Si vous voulez vous mettre en alerte : Forcez sur l’inspiration par la poitrine et bloquez la respiration poumons pleins. Vous serez ainsi parés pour passer à l’action.


Si vous cherchez une méthode de relaxation : Vous allez ralentir l’expiration au niveau de l’abdomen en allongeant votre souffle. Faites des pauses après chaque expiration poumons vides.




La cohérence cardiaque


Elle permet les plus hautes performances car elle allie les deux techniques précédentes. Il est donc possible d’être à la fois dans un calme intérieur et une vigilance accrue.


Pour cela, inspirez consciemment pendant 5 à 6 secondes, expirez pendant 5 à 6 secondes. Votre cœur va alors suivre les mouvements de votre respiration.

 

Le 3ème article sélectionné de Michelle du blog guide-aromatherapie.com :

Se soigner avec des huiles Essentielles


Selon Michelle, nous n’avons pas un moment pour nous détendre. Nous oublions régulièrement de nous occuper de l’essentiel, notre santé.


Pourtant les huiles essentielles ont la capacité d’agir sur nos états émotionnels. Pour nous y aider, nous pouvons utiliser les huiles essentielles comme méthode de relaxation.


Il est possible de la prendre sous forme de bains, en diffusion, en huile de massage ou en préparations par voie orale.


Ne pas oublier pour le dosage : 20 gouttes maximum d’huile essentielle pour 10 cl d’huile de base. Vous pouvez fabriquer les préparations vous-mêmes.

 



Voici différentes applications des huiles essentielles:


  • Faciliter l’endormissement
  • Créer une ambiance sensuelle
  • Sortir de l’épuisement nerveux
  • Soins anti-vieillissement
  • Recettes pour la peau
  • Prévenir la chute des cheveux
  • Tonifier le corps
  • Faire un massage anti-dépression.


Et vous, avez-vous une méthode anti-stress ? Commentez !



Fév 29

Tag awards: J’ai été taguée and the winner is…à ton tour maintenant!

TAG AWARDS , KESACO ?

 

Tag Awards est un petit jeu de blogueur-potache qui consiste à mettre en lumière d’autres blogs et se faire connaître les uns les autres.

Que gagne t-on à Tag Awards?

A être connu !

Comment ça marche Tag Awards?


A) Première étape du Tag Awards

Remercier celui ou celle qui t’a recouvert de peinture fraîche :

Aujourd’hui c’est une blague de Sco !

Sco ! (surtout n’oubliez pas le ! sinon gare à vous) est l’heureuse animatrice du blog couple-zero-routine. 

Alors un grand merci pour avoir pensé à moi!

Merci aussi à Jean-Paul du blog vivrebien-bienvivre de m’avoir gardé un fond de peinture dans sa bombe.

Et un clin d’œil à Jean de la-vie-positive même si il est arrivé juste à la fin de la bataille de tags!

B) Deuxième étape du tag Awards


Parler de soi en public…dévoiler 7 facettes de soi, personnelles, originales, incongrues.

Strip Tease Spécial Tag Awards

 

  1. J’ai déménagé seulement 21 fois dans ma vie.

  2. Je rêve d’avoir un puma chez moi mais je ne sais pas si il ferait bon ménage avec mon chat

  3. J’ai appris toutes sortes d’alphabets (russe et arabe) pour mieux me mettre dans la peau des élèves qui apprennent à lire lorsque j’étais instit.

  4. J’ai habité 4 ans et demi au Québec mais je me suis dépêchée de reperdre mon accint.

  5. J’avais décidé de ne pas me marier jeune donc je me suis mariée vieille. La fête a duré 3 jours et 3 nuits après 1413 heures de préparation.

  6. J’adore la science fiction au point de penser que tout ce qui est imaginé est possible…la physique quantique est un peu du même avis que moi.

  7. Je n’ai pas eu d’enfants mais j’ai eu 675 élèves dont j’ai appris tous les prénoms.

 

Vous voyez c’est plutôt simple…



C) Dernière étape du tag awards


Je prends ma bombe sous mon bras et je m’en vais de ce pas tagger d’autres blogueurs qui auront, à leur tour, à écrire un article « Tag Awards »

Il n’y a aucune obligation de participation pour ceux qui sont taggés mais c’est une façon ludique de se laisser des liens.

Je vais faire un tour sur leur blog et je laisse un commentaire à la suite de leur dernier article pour leur dire qu’ils viennent d’être tagués et qu’ils n’ont plus qu’à venir lire mon article « Tag Awards » si ils veulent des explications.

Choisissez quelques blogs à tagger que vous connaissez afin de les faire connaître à votre tour.

Voici la liste des blogs que j’ai choisi de tagger. Vous pouvez cliquer sur le lien pour les découvrir.


Sarah de Divine lumière

Lionel de Etre et grandir

Nadine des Chemins d’harmonie

Françoise de Secret beauté intérieure

Zénie de Les phrases de Zénie

Héloise de PureNrgy’s

Sylvie de Au bonheur de la pierre blanche

Nathalie de Vos besoins informatiques

N’hésitez pas à aller les voir et Laissez-moi un commentaire !


 

Jan 27

Trois tranches de quete

Réussir sa vie en trois étapes

Cet article est proposé dans le cadre de la Croisée des blogs organisée en Février 2012 sur le blog de jean-Yves de http://www.potiondevie.fr sur le thème « les trois tournants de votre vie »

Ma vie a commencé dans une école, une  partie de mes proches faisaient partie de la grande famille de l’éducation nationale. J’y suis finalement rentrée à l’âge de 2 ans et je n’en suis jamais sortie jusqu’à récemment…

Apprendre et encore apprendre ce que les autres ont appris et transmis. Tout était bien tracé pour moi, je n’avais qu’à suivre une recette qui fonctionne avec la retraite à la fin. Je n’avais qu’à me remplir de savoir et je serais en sécurité à vie. Réussir sa vie n’était pas une option.

Seulement le pot a cassé à l’adolescence. L’ambiance familiale s’est assombrie, les joies de l’école se sont transformées en corvées. Mes forces m’ont quitté au cours d’une longue mononucléose et la vie a perdu son piment.

C’était l’été de mes quinze ans. J’ai confusément senti que tout était fini des réjouissances de cette vie. Alors l’idée la plus incongrue m’est passée par la tête.


Réussir sa vie:1ère partie, » when there is a will, there is a way »

là où il y a une volonté, il y a un chemin.

 

 

j’ai décidé de faire le tour de l’Oisans

 

tour-de-loisans


Long de 176 kilomètres, le GR 54 est l’un des plus difficiles d’Europe, presque 13000 m de dénivelée, 11 jours de marche, 14 cols dont un, l’Aup Martin à plus de 2700mètres, 8 heures de marche par jour allant parfois jusqu’à 10 heures…12 kilos sur le dos (je comprends mieux pourquoi je choisis le Népal aujourd’hui!)

Un truc de fou. J’ai confusément choisi d’en baver mais pour une bonne raison cette fois. Et je n’ai pas été déçue. Du froid, de la neige au col, des courtes nuits sur le sol dur de la tente… mais le paysage fantastique des Écrins.

J’ai mis du temps à comprendre ce qui me plaisait dans cette aventure. Et puis j’ai mis un mot dessus, la liberté de l’itinérance.

Ne pas savoir de quoi va être fait le chemin. Ne pas savoir où je vais dormir, ce que je vais trouver comme nourriture, le temps qu’il va faire. Tout prend une importance capitale en trekking.

Dans les moments difficiles, il ne reste que le souffle, il n’y a pas d’autre problème au monde que respirer ! Quel soulagement !

Ne jamais revenir sur ses pas, ne jamais croiser deux fois le même paysage. L’aventure à chaque virage. La vraie, celle qui finit sous l’orage au col. Celle où on se perd dans le brouillard, celle qui parle aux tripes.

On a peur, on rit, on pleure, on a mal aux pieds, on en a marre, on a froid, et puis le soleil arrive et la vie s’illumine. Je suis rentrée transformée. J’avais compris l’essentiel de ma leçon :

 

 

La vie est un chemin, je peux me mettre en route.

Mon existence s’est transformée en quête.

Réussir sa vie, 2ème partie : un vieil adage tantrique.

 

 

J’ai cherché partout, forte de ma trouvaille. A moins de 30 ans, J’avais fait mes études au Canada, visité l’Alaska, Hawaï pour finir en Inde.



Je cherchais un maître à cette étape de ma quête . La route qui menait au Ladakh s’était écroulée et j’attendais depuis une semaine, coincée à Srinagar que les militaires la rouvrent.

Le chauffeur de taxi qui était devenu un ami m’a alors proposé d’aller chez son propre maître à défaut de Tibétains du Ladakh.

J’ai alors rencontré un petit homme centenaire assez hallucinant dans une vieille cabane remplie de rats. J’y ai passé des heures à somnoler sans rien comprendre jusqu’au petit matin où je l’ai clairement entendu me dire, à moins que je ne l’aie rêvé : « ton chemin passe par la Suisse ».

J’ai poursuivi ma quête en France jusqu’à ce que je rencontre le Tantrisme Shivaïte du Cachemire (dont Srinagar est la capitale !) sous les traits d’un maître Suisse.

C’est là que j’ai compris que ce petit homme que j’avais rencontré était bel et bien un maître tantrique mais que mon mental qui cherchait des hommes en robe rouge et safran n’avait pas reconnu !

Au bout de plusieurs années de pratique un phrase lancée comme un koan a claqué dans mes oreilles :

 

 

Ce qui est ici est ailleurs, ce qui n’est pas ici n’est nulle part.

 

Cela m’a fait l’effet d’une bombe. J’ai compris en un instant que la quête telle que je l’avais engagée, était finie. Je n’avais plus besoin de parcourir le monde à la recherche des maîtres. Je venais de découvrir que la quête est… intérieure.


Réussir sa vie, 3ème partie : Ganga, déesse du Gange, épouse de Shiva.

 

 

 

C’était pour mes 50 ans. Pour la première fois depuis l’épisode ci-dessus, j’avais décidé de retourner en Inde pour la célébration de la Kumbh Mela, probablement le plus grand pèlerinage sur terre. 

C’était l’année où j’avais décidé de laisser tomber l’éducation nationale pour me consacrer à mon second métier, celui de thérapeute. Je visitais alors Varanasi (Bénarès) pour la première fois.

Je découvrais une Inde moyenâgeuse comme lors de mon premier voyage.

J’avais assisté à toutes les cérémonies du feu sur le bord du Gange et le dernier matin, je me levai à l’aube pour la cérémonie du lever de soleil.

Lorsqu’il est apparu dans le ciel grisé, illuminant les ablutions des indiens, j’ai eu l’étrange impression de me dédoubler.

Je me suis vue indienne, mêlée à la foule des pèlerins et j’implorais le Gange de m’offrir une vie meilleure. Je me suis vue moi aussi aujourd’hui dans mes habits d’européenne, venue saluer le Gange et remercier pour la vie meilleure que j’avais reçue.

L’instant était intense. Je sentais une joie incommensurable d’avoir réussi l’incroyable exploit d’avoir obtenu la vie que je désirais à l’époque.




La phrase qui clôture les Tantras est alors descendue à l’intérieur de moi :


Tu es ce que tu cherches

 

J’avais la preuve que je possède le pouvoir de créer ce que je désire.

 

Depuis, je n’ai pas repris le sentier de l’éducation…je transmets ce que j’ai appris sur mon chemin, ce qui n’est pas écrit dans les livres, un savoir être qui permet à chacun de trouver sa voie.

J’accompagne ceux qui le souhaitent dans des voyages initiatiques. J’aide à dégager les obstacles pour plus de lumière et de clarté.

 C’est alors qu’Aurélien est apparu sur mon écran. Il n’y a pas de hasard.

L’idée d’un blog a pris naissance comme un évidence… me mettre à écrire, témoigner de ma route et déployer mes ailes sur la toile…

 

N’hésitez pas à laisser une impression, un commentaire.

 

Déc 19

Dépassement de soi dans le Tour des Annapurnas

Le tour des Annapurnas, un rêve…un dépassement de soi!


Dans ma vingtaine, après avoir fait un trek au Laddakh, j’ai projeté qu’un jour je ferais le tour des Annapurnas. C’est un des plus beaux treks du monde avec un col mythique à 5416 m.Dépassement de soi est bien le mot approprié!

Mon rêve a pris forme 25 ans plus tard, c’était le mois dernier. Nous avons emmené, mon mari et moi un groupe de onze personnes dans cette aventure que nous avons appelée, tour des Annapurnas et voyage intérieur.

Ce type d’aventure nécessite l’expérience de la haute montagne, le respect de certaines règles d’hygiène pour ne pas tomber malade, d’être en bonne forme physique et petit plus pour le dépassement de soi…la pratique d’un art martial, d’une technique de médiation ou de recentrage comme la sophrologie.

Pourquoi fait-on un trek  exigeant comme celui du tour des Annapurnas ?

 

  •  Le Tour des Annapurnas et la marche:

    Je devrais plutôt dire « et les marches ». Au Népal, de nombreux treks sont en escaliers. Je n’ai pas calculé combien de fois par jour on monte la Tour Eiffel mais je vous assure qu’en rentrant, c’est un jeu d’enfant!

  • Le Tour des Annapurnas et la santé.

    Il est impossible de grimper en altitude sans se soucier des paliers comme lorsqu’on descend dans les profondeurs. Éviter à tous prix de dépasser les 1000m de dénivelé sous peine de mettre son corps à dure épreuve. Prendre soin fait aussi partie du voyage.

  • Le Tour des Annapurnas pour déconnecter.

  • Nos pensées sont centrées sur des sujets récurrents que notre vie alimente. Dans un trek, la pensée principale devient marcher, respirer, garder le rythme et tous les soucis habituels cessent d’être entretenus.
  • Le Tour des Annapurnas pour sortir de sa vision limitée.

    Ce trek passe dans bon nombre de petits villages que vous traversez à toutes les heures de la journée. Vous surprenez toujours les villageois au milieu de leur repas, parfois de leur bain dans la rivière ou de leur lessive, c’est à vous de vous adapter, de faire connaissance avec l’inconnu et les coutumes qui vous dépassent.

  • Le tour des Annapurnas pour aller plus loin.

    L’altitude au Népal oblige à trouver en soi des ressources insoupçonnées. L’altitude peut faire peur, les réactions du corps aussi. Une fois engagé dans un long trek ou faire demi tour est aussi long que poursuivre oblige à discipliner son mental.

  • Le Tour des Annapurnas pour vivre une véritable épopée.

    On croise beaucoup de trekkeurs à l’automne sur les sentiers de l’Annapurna. Dans les lodges de passage, on voit les photos des innombrables expéditions au fil des décennies et on se sent participer à une aventure exceptionnelle.

  • Le Tour des Annapurnas pour trouver la beauté à l’état pur.

    Nous ne sommes pas habitués à être aux pieds d’une gigantesque montagne de plus de 4000m (alors que nous sommes déjà à 4000m!). Il est des instants inédits où nous sommes confrontés à la nature brute et indomptée. ces images s’impressionnent  en nous en laissant une trace de pureté sauvage.

Voyage intérieur et dépassement de soi

C’est aussi partie passionnante du programme pour ceux qui aiment le travail intérieur. On place une intention concrète, spirituelle ou psychologique pour notre vie au départ du trek comme par exemple : « je veux changer de travail, je veux installer plus de paix dans ma vie, je veux me réconcilier avec… ».

On s’aperçoit que plus le trek avance plus des situations se manifestent dans notre journée afin de nous faire prendre conscience de nos schémas de pensée, nos habitudes qui font que nous vivions des obstacles dans ces domaines de notre vie.

Plus on s’élève en altitude, plus les pensées s’éclaircissent, plus la vision se modifie et il n’est pas rare de voir des changements radicaux s’opérer dans la vie du trekkeur à son retour.

 

Combien de jours faut-il pour le tour des Annapurnas ? est-ce vraiment un dépassement de soi?

 

Il faut compter douze jours minimum à partir de Katmandou mais d’ici la fin 2012 il est possible que l’aéroport près de Manang soit ouvert et qu’une route permette de réduire les 5 premiers jours de marche. Assurément j’ai rarement été confronté à plus grand dépassement de soi que cela!

  1. Départ de Katmandou (Népal) en car sur une route très encombrée pour démarrer le trek à Bhulbule (840m).
  2. Jagat (1310m) rude montée le long de l’étonnante rivière Marsyangdi dans un paysage qui devient tibétain.
  3. Dharapani (2000m) montée progressive dans une vallée étroite le long de la route en construction qui mène à Manang.
  4. Chame (2700m) les premiers somments deviennent visibles, l’Annpurna II et le Manaslu(8100m) malgré les nuages de cette vallée de la Marshyandi. Petit village animé et premiers achats contre le froid.
  5. Pisang (3200m) Marche agréable dans la forêt. La vallée s’ouvre, le pays devient définitivement tibétain. Sensation d’air pur de l’altitude. Magnifique gompa(monastère) plusieurs fois centenaire . Installation du froid.

  6. Manang (3500m). Imprenable vue des Ananpurnas VI, II et III et Gangapurna. Le morceau de chemin justifie a lui seul cette grande aventure. Ville phare des trekkeurs et derniers achats pour l’altitude.

  7. Gunsang (3900) Vue panoramique sur les Annapurnas. Adorable lodge avec vue exceptionnelle.
  8. Leddar (4200m) lente adaptation à l’altitude. La fatigue due à l’altitude et au froid s’installe.

  9. Thorong Pedi (4500) au pied du col, paysage plus désertique.

  10. Throrong La (5416m) et Muktinath (3700m) départ à 3H30 du matin pour éviter les intempéries du col. Lente progression avec dénivellé de près de 1000m en montée puis 1700m en descente. Muktinath, charmant villagage montagnard du Mustang (ancien royaume).

  11. Jour 11 et 12 Jomsom (2795) capitale du Mustang et aéroport direction Pokhara avec retour à Kathmandou.

 

 

Et vous, quelle est votre expérience de dépassement de soi? Faites-le nous partager dans un commentaire