«

»

Sep 03

Décodage biologique: votre peau vous parle !

 

décodage biologique problèmes de peau7Décodage biologique et problèmes de peau

 

Je ne vais pas vous donner dans cet article des trucs pour en finir avec vos problèmes de peau. Ce n’est pas mon propos.

 

Certains ados mangent des chips toute la journée et ont une peau nickel.

 

D’autres se font des jus de betterave et des cocktails dépuratifs et ont malgré tout, le visage couvert de pustules!

 

Ce qui m’intéresse, c’est le point de vue du décodage biologique ou bio-décodage et les raisons psychiques pour lesquelles il vous arrive d’avoir des problèmes de peau.

 

Je vous réserve en fin d’article une petite vidéo étonnante pour vous en parler .

 

La peau, cette membrane qui recouvre votre corps et qui est votre organe le plus vaste avec ses 2 m carré de surface, a beaucoup de choses à vous raconter sur vous-mêmes si vous savez l’observer.

 

Grâce à ses multiples terminaisons nerveuses, elle est à la jonction entre votre monde intérieur et l’extérieur et vous envoie des informations essentielles à votre survie.

 

Elle vous protège des agressions et sert d’émonctoire pour évacuer les déchets par la transpiration et toutes les affections cutanées.

 

Par elle, vous communiquez avec les autres humains par le toucher même si certaines cultures ont tendance à privilégier l’intellect comme moyen de communication.

 

C’est la raison pour laquelle, tout ce qui affecte la peau révèle votre lien au monde et votre façon de vous relier aux autres humains.

.

 décodage biologique problèmes de peau5

 

 

Si je pouvais résumer le rôle de la peau en quelques mots, je dirais qu’elle participe à vos fonctions vitales comme vous protéger, respirer et éliminer.

 

Elle vous permet aussi de sentir et représente ainsi un de vos atout majeurs en matière de satisfaction et de plaisir.

 

Comme chez les grands singes, les caresses sur la peau servent à:

 

  • manifester l’amour et l’affection
  • réduire les tensions
  • éviter les conflits

 

Comme l’amour et les relations sont un des thèmes les plus importants chez les humains, je vais vous parler de quelques affections de la peau.

 

 

Le décodage biologique et la santé

 

L’état de santé parfaite n’existe pas. Vous êtes en bonne santé lorsque vous êtes capable de vous adapter à tout ce qui vous arrive.

 

Parfois ce n’est pas possible, vous butez sur des croyances limitantes, des interdits sociaux ou familiaux, des peurs ou des jugements.

 

Lorsque vous ne trouvez pas de solution à un problème ou à un stress, la biologie va en trouver une à sa manière: elle va créer une maladie.

 

La façon dont vous allez vivre ce stress va toucher un organe dont la fonction est en adéquation avec votre stress.

 

Si votre façon d’aborder le monde est visuelle, vous allez développer un problème de vue. Si vous êtes un goûteur de la vie, c’est votre système digestif qui va être altéré.

 

Lorsque vous développez une pathologie même légère comme de l’eczéma ou de l’acné, vous recevez un message de stress de votre cerveau via votre corps.

 

 décodage biologique problèmes de peau8

Le décodage biologique sert à donner un sens à toutes les maladies, quelles qu’elles soient. Soyons clairs, donner un sens ne signifie pas soigner.

 

C’est pourtant une aide incomparable pour qui veut guérir, peu importe le traitement choisi. Si vous ne vous considérez pas comme ayant un corps et un esprit, il sera plus difficile de guérir.

 

Le décodage biologique part du principe que le cerveau choisira toujours la solution qui permet la survie de l’organisme.

 

En fait, il est possible d’ énoncer que tout symptôme a une fonction positive si on sait la décoder. C’est ce qui vous permet de prendre conscience de vos conflits intérieurs.

 

Sans le symptôme ou la maladie, vous seriez en danger ! Vous laisseriez le stress s’installer jusqu’à ce qu’il mette en danger votre organisme.

 

Paradoxalement, avoir une maladie, c’est savoir qu’il y a  un stress à ne pas laisser traîner.

 

Si vous êtes quelqu’un d’épidermique et que vous abordez le monde par le toucher, en cas de conflit c’est la peau qui sera touchée.

.

 décodage biologique problèmes de peau4

 

 

La pathologie que vous allez développer sera réellement fonction de votre ressenti car ce n’est pas ce qui vous arrive qui est important mais comment vous vivez ce qui vous arrive. (voir mon précédent article)

 

En décodage biologique, toute « mal à dit » est subjective

 

La vie est avant tout biologique.

 

J’aime beaucoup cette phrase de Christian Flèche car nous avons pris l’habitude (surtout dans mon métier) de regarder les problèmes sous un angle psychologique.

 

« La vie est biologique par nature, psychologique par accident. » Christian Flèche

 

Cette notion rejoint les principes de la psychologie quantique qui ne s’intéresse pas à ce que raconte le mental mais plutôt à l’élaboration psychologique qui a été construite à partir du moment où la fonction biologique n’est pas satisfaite.

 

Si l’organe n’a pas eu ce pour quoi il est programmé, apparaît immédiatement une sensation liée au conflit biologique.

 

« La peau est faite pour protéger mais surtout pour toucher et être touchée et caressée ».

 

Dès qu’un manque de caresse est perçu comme non gérable, c’est le corps qui prend le relai et qui crée une solution (vue de sa fenêtre) :

 

il détruit la peau afin d’enlever tout ce qui empêche le contact. Il cherche ainsi à établir un lien plus direct avec la situation ou la personne qui vous préoccupe.

 

Si c’est une agression qui est perçue comme non gérable, le corps va développer un système de protection comme un épaississement de la peau. Il va multiplier ainsi les cellules afin d’avoir plus de peau. C’est le mélanome.

 

Voici deux exemples de Christian Flèche qui illustrent bien comment la biologie vient au secours de la personne en créant une maladie :


  • Une patiente ne fabriquait plus le tissu conjonctif de sa peau, parce qu’elle ne voulait pas réagir à l’agression. Elle se laissait agresser pour ne pas faire du mal à l’autre. Elle détruisait donc cet organe qui sert de bouclier, le derme. Comme si elle se gommait elle-même.

  • Une autre femme au contraire, lorsqu’elle se sentait agressée, insultée, renforçait son bouclier. Elle fit un cancer de la peau, un mélanome. Elle épaississait ainsi sa peau. Cette femme était structurée sur du manque (de considération), sa réaction était donc de faire de la masse.

 

 

Décodage biologique et conflits affectant la peau

 

Les conflits responsables des problèmes de peau peuvent se décliner ainsi :

pour les pathologies de l’épiderme en surface

 

  • Conflit de séparation
  • Sensation d’isolement
  • Rupture de contact physique
  • Peur d’être seul (séparé)
  • Manque de communication
  • Dévalorisation esthétique

décodage biologique problèmes de peau2

 

 

pour les conflits impliquant le derme, plus en profondeur :

 

  • Souillure
  • Perte de l’intégrité

 

Vous voyez que dans ces difficultés, on retient deux forces antagonistes : la première, un désir de contact et la deuxième une peur de l’agression. Cela résume bien le paradoxe des pathologies de la peau.

 

Autre gestion du conflit de séparation

 

Si vous n’avez pas de maladie de peau, cela ne signifie pas que vous n’avez aucun conflit de séparation ou de peur d’être seul en vous !

 

Il n’est pas nécessaire de déclencher une pathologie chaque fois que vous avez un problème, vous avez d’autres exutoires possibles si vous souffrez par exemple d’un conflit de séparation.

 

  • Vous pouvez planer, passer votre vie dans la rêverie pour ne pas sentir les réalités douloureuses affectives sur lesquelles vous êtes construit

 

  • Vous pouvez devenir masseur, masseuse, kiné, osthéopathe ou faire de la thérapie manuelle. Vous aurez sans doute la chance d’aider d’autres humains mais cela ne résoudra en aucun cas votre conflit de séparation.

 

  • Vous pouvez aussi passer votre temps à faire des rencontres. Vous aurez l’impression d’être en contact au présent avec plein d’amis mais cela ne résoudra pas non plus votre profond sentiment d’isolement.

 

J’allais dire…si vous avez la chance de déclencher une maladie, alors vous saurez que vous devez vous attaquer à ce conflit encore vibrant en vous. Ok, je retire ce que j’ai dit, chance est un mot un peu fort!

 

C’est un peu comme les mémoires qui surgissent lorsqu’on travaille avec ho’oponopono : on remercie la mémoire de nous donner une chance de la nettoyer car si on ne la voit pas, on ne la traite pas.

 

Décodage biologique de l’acné

 

Je vais prendre un exemple classique de problème de peau afin de vous montrer comment cela fonctionne en décodage biologique.

 

L’acné est une dermatose qui se développe principalement sur le visage mais aussi sur le cou les épaules, la poitrine et le dos.

 

Lorsque l’acné recouvre le visage, il est question d’une dévalorisation de l’image doublée d’une problématique à l’identité.

 

Bien que l’acné soit un indicateur visible de puberté, il est, la plupart du temps une façon de se cacher , de s’enlaidir et justement de ne pas être un objet sexuel convoité.

 

Se couvrir d’acné est une façon de se protéger du monde extérieur. Tous les pores (les portes) sont fermées. Il n’y a plus évacuation des déchets (émotions perturbatrices), les cellules étouffent.

 

La biologie fabrique une peau épaisse et graisseuse afin de se protéger. Vous êtes dans un conflit de souillure avec atteinte à l’image.

 

Dans souillure, vous pouvez entendre moquerie, jugement et dévalorisation de la personne. Grâce à l’acné, on sait que la personne s’est sentie salie, comme si elle avait perdu la face.

.

 décodage biologique problèmes de peau 10

 

 

Grâce aussi à l’acné, il est possible de rester caché derrière son visage afin de garder précieusement son intimité.

 

C’est la solution parfaite du cerveau lorsqu’il y a une non acceptation du féminin pour une femme, du masculin pour un homme, une difficulté à se montrer dans son identité sexuelle.

 

Traduit différemment, on peut dire que généralement les hommes ont peur d’être violents et les femmes ont peur d’être agressées, mais cette classification n’est pas exhaustive, l’inverse peut être vrai.

 

Quelle est cette intimité que cache l’acné ?

 

Je vais vous montrer une vidéo passionnante : c’est une jeune fille américaine très propre sur elle, dans un parfait faux self.

 

En moins de deux minutes on comprend qu’en fait, elle cache un terrible secret : elle est recouverte d’acné sur le visage et le cou.

 

Elle va passer les 8 minutes suivantes à vous expliquer comment cacher l’acné et rester un top model.

 

Ce n’est pas sa prestation qui m’intéresse, c’est le changement de personnage. Dès que son visage est à découvert, c’est à dire plein d’acné, cette jeune fille est elle-même.

 

Cela se voit dans ses yeux, sa voix est hésitante comme si elle avait en permanence un sanglot dans la gorge.

 

En fait, c’est sa petite fille intérieure qui est dans cet état là. Il a sans doute fallu qu’elle compose, qu’elle cache ce qu’elle pensait vraiment, ce qu’elle ressentait pour s’adapter au modèle familial.

 

Ce n’est pas forcément une identité sexuelle qu’elle cache derrière son acné mais des émotions d’enfant qu’elle ne peut pas se permettre d’avoir en tant qu’adulte.

 

Il est certain qu’entre son travail et ses relations, elle n’est jamais elle-même, toujours dans un rôle de composition.

 

Voilà à quoi lui sert l’acné : à se protéger d’avoir en permanence des émotions d’enfant qui, on le sait on un rapport avec la solitude, l’isolement et la dévalorisation qu’elle a subie.

 

 

 

 

A plusieurs reprises, elle nomme l’émotion d’enfant dont elle n’est pas consciente : « c’est ma plus grande insécurité ». Pensez-vous réellement qu’un bébé ait pour plus grande insécurité son reflet dans le miroir ?

 

Sa plus grande sécurité a sans doute été la présence réconfortante de ses parents et surtout de sa mère. Ne sachant pas que son insécurité date de sa petite enfance, elle cherche à lui donner une forme aujourd’hui et ce qu’elle a trouvé de plus plausible est :

 

« Si je suis défigurée, personne ne va m’aimer, je serais seule, rejetée et dans une tristesse incommensurable ».

 

Voyez l’arnaque: parce qu’elle vibre à la peur du jugement et du rejet, sa biologie a créé une pathologie pour la protéger de la souillure.

 

Or, elle se sent aujourd’hui agressée par son acné et souillée par sa biologie. Voilà comment se tromper sur toute la ligne et faire de son corps un ennemi.

.

 décodage biologique problèmes de peau1

 

 

Ce dernier vous explique que vous avez un stress de longue date dont vous devez vous occuper et vous le faites taire à grand renfort de maquillage ou de médicaments !

 

La semaine prochaine, je clôture le thème des problèmes de peau en décodage biologique.

 

Nous verrons, les bénéfices secondaires des problèmes de peau comme l’eczéma, les furoncles, l’urticaire, les verrues, zona, orgelet, desquamation, amas de graisse etc…ainsi que les vraies raisons pour lesquelles vous les développez !

 

Et vous prenez-vous au sérieux les messages de votre corps? Avez-vous déjà identifié un conflit derrière votre symptôme?

82 comments

  1. Jean-Luc (de Moralotop)

    Les messages du corps ressemblent à l’histoire de la poule et de l’oeuf.
    Qui commence à les envoyer, l’esprit ou le corps ?
    Et les deux sont ils toujours liés ?

    Quoi qu’il en soit, beaucoup de personnes ont « mal au dos »… traduction, « en ont plein le dos ».
    Il est donc sage de tenir compte des messages du corps, qui expriment un défaut, un manque, une souffrance… à condition d’en décrypter le sens exact.
    Et de rectifier le tir.
    Aie…

    Est ce le corp qui montre

    1. Hannah

      Bonjour Jean-Luc,
      Selon moi, Le stress existe bien avant qu’il n’y ait
      une matérialisation dans le corps.
      Au moment où la maladie se déclare, c’est que la biologie
      a pris les choses en main.
      Si nous sommes sensibles, nous pouvons sentir le déséquilibre
      avant et donc rectifier le tir avant l’incarnation du problème.

  2. zenie

    Bonjour Hannah, j’écoute mon corps en permanence et je lui dis  » je suis là pour toi « . Quand je suis fatiguée, si je peux, je m’allonge et je lui dis :  » repose toi, je sais que tu en as besoin « .

    Au niveau de la nourriture, je l’écoute aussi, je le respecte beaucoup ; je ne mange rien qu’il n’est pas envie.
    Dimanche denier, je mangeais chez mes parents, ma maman avait préparé des magrets de canard que normalement je mange et puis avant de me servir, mon corps m’a dit :  » aujourd’hui, je n’en ai pas envie  » alors j’ai tout simplement dit à ma maman :  » je ne vais pas en prendre aujourd’hui, mon corps n’en a pas envie « .

    La Vie m’a ouvert les yeux sur ma relation avec mon corps, nous sommes partenaires pendant toute la durée de mon expérience terrestre et puis un jour nous nous séparerons. Consciente de cela, je profite au maximum de cette relation dans laquelle la communication et le respect sont au centre. Je le remercie chaque jour et prend soin de lui.

    zenie
    zenie Articles récents..RenaîtreMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Zénie,
      Des paroles très sages.
      Faire passer ton corps avant le fait de faire plaisir à tes parents
      est le signe d’un travail intérieur qui avance!

  3. Arnaud Guétcheu

    Merci Hannah pour ce bel éclairage… Cela me rappelle une retraite méditative sur trois divinités conjointes (du bouddhisme himalayen) à qui on attribuait la capacité de nous donner une belle peau… Ton article me permet de faire le pont et de comprendre un peu plus l’alchimie empirique de ces sages himalayens… Merci pour la vidéo où cette jeune femme se métamorphose grâce au maquillage. Puisse tous les êtres s’embellir par un profond et doux travail de fond./.. qui mène à la sécurité et à la paix en soi…

    1. Hannah

      Bonjour Arnaud,
      Je ne savais pas que les bouddhistes avaient
      ce genre de méditation.
      Par contre, je connais bien les petites déesses
      tantriques.
      il y a en a une charmante toute rouge,qui nettoie
      tous nos organes dans l’eau de la rivière pour les
      rafraîchir.
      Belle prière que la fin de ton commentaire!

  4. Daniel@La vie en Je

    Bonjour Hannah,
    en pleine forme pour attaquer la rentrée je vois!
    Bravo pour cet article de vulgarisation, extrêmement clair.
    Si là quelqu’un n’a pas compris comment fonctionne le décodage biologique, je vois pas ce que tu peux faire d’autre 😉
    Question: comme tu le sais je parle aussi de décodage sur mon blog, et certains adhérent d’autres pas du tout. Comment convaincre quelqu’un que le décodage ça marche?
    En tout cas, le maquillage ça marche, impressionnant comme on peut masquer autant d’acné!
    A+
    Daniel
    Daniel@La vie en Je Articles récents..Soigner le cancer du sein sans chimio ?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Daniel,
      Oui je suis en forme, j’ai fini par revenir de
      sous les cocotiers et je travaille d’arrache-pied
      depuis la mi-août! le décodage biologique,
      c’est un peu comme la conscience, ça ne s’inculque
      pas avec des coups de marteau!
      je m’aperçois cependant qu’à la longue, à force d’en
      entendre parler les plus réticents finissent par
      accepter l’idée qu’il puisse y avoir un lien entre
      les maladies et nos émotions.
      Put-être que le jour où ils seront confrontés à une
      maladie, ils aurons une braie motivation pour voir
      si ils n’obtiendraient pas des réponses de ce côté-là!

      1. Daniel@La vie en Je

        Oui, tu as raison, je viens de voir une personne complètement fermée à ça, commencer à y chercher des pistes tellement elle en peut plus de sa maladie.
        Je lis en ce moment le livre de Laurent Daillie « La logique du symptôme » aux Editions Berangel, qui explique d’une façon absolument géniale, simple et pleine de bon sens le décodage biologique. Et avec humour en plus.
        Je crois que c’est le livre qu’il faut avoir lu pour comprendre le décodage, avant C.Flèche, Lise Bourbeau, Salomon Sellam…
        Tu connais?
        Daniel@La vie en Je Articles récents..Musicothérapie : la musique qui guéritMy Profile

        1. Hannah

          Bonsoir Daniel,
          Je connais tous les autres mais pas celui-ci.
          Son titre est excellent.

          1. Daniel@La vie en Je

            Yesss!! J’ai réussi à te parler d’un truc que tu connais pas! Et pour ça y faut se lever de bonne heure…

            L’essentiel de sa pensée est celle-ci: nous sommes gouvernés non pas par notre psychologie mais par notre biologie: notre cerveau archaïque, pour nous éviter une surcharge de stress qui est potentiellement mortelle, va trouver en la maladie « une solution parfaite bio-logique » (même si elle ne l’est pas bien sûr, mais pour lui c’est toujours mieux que de mourir de stress).

            Le cerveau archaïque vient en fait à notre rescousse parce qu’il perçoit que nous ne trouvons pas de solution mentale satisfaisante pour résoudre un conflit. La solution est d’intervenir « au niveau de la fonction organique la mieux appropriée en bloquant, diminuant ou augmentant son fonctionnement selon la situation »
            Illustration pour reprendre tes exemples: épaissir ou désépaissir la peau.
            Voilà, je le recommande vivement! 😉

            1. Hannah

              Bonjour Daniel,
              C’est tout à fait le thème de mon article
              et la citation est limpide.
              Le décodage biologique est une merveille
              de logique et de simplicité lorsqu’on a
              acquis ces principes de base.
              Après, lorsqu’on a une véritable maladie à décoder,
              trouver le conflit et la situation qui l’a
              déclenché n’est pas chose aisée!

  5. Éric G. Delfosse ☼

    Un article qui me parle bien. Très bien, même… Et qui vient de m’aider à ouvrir les yeux sur certaines choses…
    Mille mercis !

    1. Hannah

      Bonjour Eric,
      Peut-être qu’un jour tu écriras
      sur ces « certaines choses »!;-)

  6. christine

    Un pur bonheur de te lire, comme à chacun de tes articles Hannah !! dis-moi j’ai un orteil du pied gauche qui m’élance par intermittence, quelle est la signification des orteils dans le langage du décodage biologique ? Merci encore pour tous tes bons conseils !!!

    1. Hannah

      Bonjour Christine,
      Cela dépend des orteils.
      de quel orteil s’agit-il pour toi?
      Le Gros orteil représente notre ego.
      Le deuxième orteil exprime notre ambition, nos souhaits, nos désirs
      en lien avec le méridien de l’estomac.
      Le troisième orteil exprime l’agressivité, l’esprit de décision,
      la créativité.
      Le quatrième orteil exprime nos émotions et nous parle d’amour, d’attachement, de
      jalousie. Il est relié méridien de la vésicule biliaire et gère aussi les frustrations
      Le cinquième orteil exprime nos besoins, notre sexualité, notre fantaisie.
      Il est relié au méridien de la vessie donc des peurs, insécurités et mémoires.

      1. christine

        tu as répondu à ma question hannah merci merci merci !! tu es formidable !

        1. christine

          super merci hannah j’ai la réponse ! tu es géniale !! bisous

          1. Hannah

            😉

  7. sigognault

    Bonjour Hannah
    Un article et enseignement bien intéressant et très vrai. J’ai pris depuis un certain temps la décision d’écouter et d’entendre mon corps, de travailler avec lui. Nous avons un dialogue plus ou moins fréquent. Depuis ce temps je suis beaucoup plus sereine, car je comprends certaine réaction et je puis dire que pour le moment je n’ai pas de problèmes de santé.
    J’ai aussi découvert que chacun possédait un élémental personnel qui gérait, la tenue de notre corps, son énergie. Vu mon age je me suis dit qu’il serait temps que je m’occupe de lui. Je lui ai donné un prénom et nous nous entendons très bien. Tout d’abord j’ai eu de la peine pour lui, car il est prisonnier de notre personne. Mais c’est du passé et maintenant nous communiquons. J’aime bien.
    Amitiés
    Claudinette

    1. Hannah

      Bonjour Claudinette,
      C’est intéressant votre idée de l’élémental.
      L’essentiel c’est de l’écouter lorsqu’il
      s’exprime sous forme de maux dans le corps.

  8. Sabine

    Bonjour, vos articles sont absolument superbes! Merci!

    1. Hannah

      Merci Sabine pour votre appréciation.

  9. Gilbert

    Bonjour Hannah,
    Article magnifique, comme d’habitude.
    Merci.
    Gilbert

    1. Hannah

      Bonjour Gilbert,
      Merci pour tes encouragements.
      Je n’ai pas fini de lire tes écrits,
      l’été fut bien rempli. Nous en reparlerons.

  10. jacqueline

    Bonjour Hannah
    ton article est vraiment très intéressant, et parfaitement compréhensible. Le décodage biologique est vraiment très important pour mettre à jour nos comportements, nos réactions face à telle ou telle situation.
    je sais maintenant en te lisant et en lisant d’autres articles sur d’autres blogs que notre corps est unique, nos enveloppes corporelles physique et mentale, notre cerveau nous montrent en fait par différents moyens ce que l’on ne veut pas voir, ou pas faire….. si je comprends bien, il faut être à son écoute, en tout cas il faudrait l’être. j’essaie de faire ainsi, et c’est vrai que je me sens bien dans mon corps en ces moments là

    merci pour tes messages toujours très accessibles
    jacqueline

    1. Hannah

      Bonjour Jacqueline,
      Nous sommes un tout.
      il ne peut rien se passer dans le corps
      qui n’ait un lien avec notre psychisme
      en matière de pathologie.
      Apprendre à considérer son corps comme
      un allié est un travail!

  11. cécile

    Merci Hannah pour ce sujet très intéressant : il m’explique au passage pourquoi les traitements aromatiques sont si efficaces sur les problèmes de peau : les huiles essentielles agissent à la fois sur les symptômes visibles et sur les invisibles, ce qui se passe au niveau du subconscient, quand elles ne font par resurgir les vieilles blessures enfouies que l’on peut alors traiter avec l’Ho’ponopono!
    Amitiés,
    Cécile
    cécile Articles récents..Votre enfant est asthmatique? Aidez le vraiment avec l’aromathérapie holistiqueMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Cécile,
      Tu vois nos deux articles sont en concordance.
      Si on traite un enfant qui a de l’eczéma sans
      remonter à la cause, il n’est pas rare qu’il
      développe un asthme par la suite.

  12. Joëlle

    vos articles sont tellement riches …. ils m’amènent ENFIN à comprendre mon vécu et à démêler beaucoup de liens …. Soyez en énormément remerciée…. 😉

    1. Hannah

      N’hésitez pas à nous en dire plus sur vos prises de conscience.

  13. charlotte

    Bonjour Hannah,

    En lisant ton article, je pensais, non moi ça va ma peau. intellectuellement je sais que le corps et l’âme ne font qu’un, mais prise dans un élan de faire, faire…Je ne me voyais pas. mais les souvenirs surgissent…..Je crois que j’en ai eu quelques uns….et le décodage m’a entre ouvert les yeux….Une phrase me revient à l’esprit « Dans ce monde où tu vas en hâte, il n’y a ni loi, ni pensées, ni sciences, » (je ne connais pas l’auteur.) mais c’est parlant.

    merci Hannah
    Amitié

    Charlotte
    charlotte Articles récents..LES ABEILLES VUES PAR BOURVIL et PAR ECOBEEMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Charlotte,
      Les épisodes de notre vie où nous avons eu des
      problèmes avec notre peau nous permettent d’identifier
      les souffrances de l’époque en lien avec les séparations
      ou les humiliations.

      1. charlotte

        Bonjour Hannah,

        Je reviens sur ce décodage, qui m’interpelle toujours…effectivement, une terrible séparation à 8 ans.Que dire d’une toux allergique chronique, qui me prend par surprise, elle a commencé, j’avais 10 ans, je l’avais oubliée et ‘elle réapparaît de temps en temps. la dernière, il y a 10 ans.i Voilà 5 mois, elle est revenue. Tous les examens faits et je n’ai rien, mais je suis épuisée par cette toux qui m’empêche de dormir.
        J’essaie de comprendre….Merci pour cet article.

        Amicalement.

        Charlotte
        charlotte Articles récents..LES ABEILLES VUES PAR BOURVIL et PAR ECOBEEMy Profile

        1. Hannah

          Bonsoir Charlotte,
          Je reviens sur la toux…tout ce qui a trait
          à la gorge parle de l’expression de soi,
          comme si jusqu’à présent on avait fonctionné mais
          ce n’était pas nous véritablement.
          Lorsque le chakra de la gorge se réveille, il est
          question de la jonction entre notre corps physique
          en trois dimensions et notre Esprit ou notre Âme, nous cherchons
          à faire la connexion, donc une tous peut aussi être un
          nettoyage et pas juste un stress.

  14. PIERRON

    Hannah bonjour
    toujours heureuse de m’enrichir des articles publiés –
    que signifie des problèmes au niveau des épaules, surtout la droite où un matin je n’ai pas pu la bouger, après des examens il s’avère que je souffre de calcification et le kiné soigne mes cervicales
    très belle journée
    très bonne rentrée cordialement
    patricia

    1. Hannah

      bonjour Patricia,
      Un problème osseuse sera toujours un conflit de dévalorisation.
      Parfois c’est une guérison qui s’opère même si l’épaule fait mal.
      ce qui touche les cervicales peut être une dévalorisation intellectuelle,
      l’épaule droite un conflit social, par rapport au travail ou au statut d’épouse
      ou de soeur ou encore l’impression de ne pas avoir retenu sous son aile
      quelqu’un de proche.
      Lorsque c’est un symptôme de guérison, on commence à connaître
      sa valeur et on se laisse moins déstabiliser.
      est ce que cela te parle par rapport à ce que tu vis en ce moment?

  15. Caroline

    Bonjour Hannah,
    et merci pour cet article.
    Pour ma part, l’eczéma (que « je trimbale » depuis bébé), m’a fait comprendre depuis longtemps le lien entre corps et esprit et c’est un des déclencheurs dans mon cheminement intérieur. D’ailleurs, j’ai bien avancé et il n’a plus eu besoin de se manifester pendant 3 ans, jusqu’à… cet été: une poussée gigantesque, je ne peux pratiquement plus me servir de mes mains, pas très pratique. « Tient tient, te revoilà toi » que je lui ai dit… »et qu’ai-je donc encore besoin de comprendre, de lâcher, d’apaiser ? » et donc, avec cet eczéma comme boussole, je laisse venir à moi les questions, les prises de consciences, et les rencontres. De très belles dernièrement ; )
    C’est étrange mais même si ça fait mal (mes mains me démangent constamment) et que ce n’est pas très seyant, je suis reconnaissante à cet eczéma de me pousser à me libérer de ces mémoires stagnantes.
    Alors même si ce premier article m’éclaire, j’attends avec impatience votre prochain article dédié aux autres symptômes.
    Un grand Merci pour votre travail.
    Sincèrement

    1. Hannah

      Bonjour Caroline,
      Il a du y avoir y avoir un évènement cet été qui l’a déclenché,
      qui va sans doute dans le sens d’une résolution et qui a un
      rapport bien évidemment avec ou la séparation ou un sentiment
      d’appartenance. Ce qui est certain c’est que c’est au sein de la famille
      peut-être as tu fait des découvertes , approfondi une mémoire ou entendu
      une nouvelle info?

      1. Caroline

        Re-bonjour Hannah,
        et bien moi qui croyais que j’étais au bout de ma crise d’eczéma…
        Je suis servie !! Bon, j’ai l’impression depuis hier que la vapeur s’inverse mais je n’ai plus que mes pouces pour vous écrire !
        Vos questions précédentes étaient pertinentes même si je n’ai pu identifier clairement l’évènement déclencheur. Par contre, j’ai très clairement fait des prises de conscience depuis.
        Je suis aussi accompagnée par une energiologue qui travaille en profondeur, ce qui libère encore et encore ces mémoires qui tournent en rond depuis quelques années déja. Du coup, cette « libération » est accompagnée par une grosse vague de « faut bien que ça sorte », pas évidente à vivre sur le plan physique. Juste garder le moral et avoir confiance d’avancer vers le bout du tunnel.
        J’expérimente à présent le lacher-prise avec cette approche de porter à la conscience pour « guérir ».
        Oui, effectivement, lorsque nous nous mettons en disposition de faire des prises de conscience, c’est gratifiant et réconfortant de se voir avancer, ainsi aussi notre mental est bien content d’avoir quelque choses à se mettre sous la dent.
        Pourtant, j’ai aussi compris que nous ne pourrons pas tout comprendre. Et donc, sommes nous limités à notre compréhension pour avancer ?
        Et c’est vrai que ce n’est pas simple de se laisser traverser en accueillant ce qui vient tout en gardant le cap de la guérison alors que les symptômes « à fleur de peau » semble indiquer le contraire.
        Et là, Ho’hoponopono est un soutient extraordinaire pour ça.

        Je remercie chacun et chacune de faire un pas sur son chemin de guérison, toutes celles et ceux qui écoutent leur corps leur parler (merci Hannah pour le décodeur), ainsi que tout ceux qui hésitent encore à le faire, encore apeurés par le fait de se faire confiance… que nous portons aussi chacun/chacune.
        Belle santé à tous ; )

        1. Hannah

          Bonjour Caroline,
          Parfois ce sont des mémoires karmiques: ou on s’est incarné avec
          ou on porte des problématiques de séparation dans l’arbre, ou
          les deux à la fois.
          Ho’oponopono peut vraiment être très utile dans ces cas là.
          Les conflits de séparation peuvent aussi nous ramener à
          ce qui s’est passé pour nous ou nos parents dans notre vie-intra-utérine.
          Dans ce cas, il est bon d’enquêter auprès d’eux ce qui se passait jusqu’à
          18 mois avant votre conception.

  16. rester-en-sante

    En fait donc on en revient à : montre-moi ta peau et je te dirai qui tu es! Un article intéressant quand on a tendance à ne voir que sur la surface sans plus.

    1. Hannah

      La peau est une formidable source de compréhension
      de nos émotions lorsque nous n’en sommes pas
      conscients.

  17. dolors

    j’attends votre prochain article afin de décoder ce que signifie un gros quiste de graisse que j’ai au bras gauche.

    Ce mosi-ci je suis tombée deux fois, une fois dans la rue et une autre fois dans l’autobus, il af reiné pour éviter un accident. je pense que mon corps m’envoie un message mais je ne sais pas l’interpréter.
    merci

    1. Hannah

      Bonsoir,
      Lorsqu’on tombe c’est souvent qu’on est en proie à de
      fortes émotions mais comme elles sont vérouillées, on ne les
      sent pas encore.
      Y a t’il quelque chose dans votre vie qui vous met en colère
      ou qui vous attriste particulièrement?

  18. Benedicte

    Je dois avoir BEAUCOUP de chances… car mon corps me parle depuis des années.
    Je le sais intrinsèquement.

    Même si mes toubibs m’ont toujours regardée de travers quand je leur expliquais que :
    – mon diabète apparaît, disparaît, fluctue en fonction de mon mental
    – idem pour mes kilos….. je vais bien ils partent, je vis des moments compliqués ils viennent me protéger (aussi me polluer !!!)
    – mon propre acné, apparu tardivement et qui m’a suivie jusqu’à mon 1er gros virage à près de 37 ans.

    Quand j’ai divorcé, j’ai aussi découvert le « je ne peux plus le sentir »…..
    Je connais très bien aussi le « j’en ai plein le dos »
    Entre autres.

    C’est néanmoins ta réponse à Cécile qui m’interpelle.

    Je voulais justement mettre un mot sur : quid des problèmes des très jeunes enfants ?

    Mon fils a fait de l’eczéma (léger) jusque ses 9 mois…. Depuis il affronte un asthme important. Quotidien.

    Nous ne sommes plus dans les périodes d’hospitalisations répétées pour ré oxygénation, mais il a toujours besoin d’un traitement de fond au quotidien, qui n’empêche pas ces fichues crises.
    Il est allergique à une liste impressionnante de choses (pas alimentaires… pour le moment, puisque personnellement j’ai développé, à l’âge adulte des allergies alimentaires).

    J’ai, dès le début, attribué une cause psychologique au déclenchement, car je prenais un virage important de ma vie. Et que les premiers mois rien ne permettait de détecter aucune allergie.

    Ce que je ne parviens pas à raccrocher, c’est pourquoi cela ne s’est pas atténué avec le temps ?

    Ton article et les commentaires intéressants qui suivent, me confortent dans l’idée qu’il me faut continuer de creuser l’hypothèse du départ (contre l’avis des médecins classiques).

    Le commentaire de Cécile a fait que je suis allée sur son blog….. et là !!!!
    Elle associe aussi l’asthme au trouble tdah… dont mon fils et moi-même souffrons !!!
    INCREDIBLE !!!!

    Mon fils est également dyspraxique avec troubles visuo spatiaux, dysorthographique et…. Précoce (une sentinelle comme le décrit assez bien le professeur Revol).

    Je pensais savoir tout ou presque sur le tdah (je fais partie d’une assos et je guide les parents dans les méthodes éducatives spécifiques dont nos enfants ont besoin pour avancer. Notamment la méthode Barkley, ainsi que l’écoute active)…. Aujourd’hui, je rebondis sur d’autres pistes.

    Décidément, ton blog est une pépite qui renvoie vers d’autres pépites en cascade.
    …. Qui met mon cerveau en ébullition +++ (il l’est déjà de nature , ce pourquoi j’ajoute mes +++ 😉 )
    Benedicte Articles récents..Décodage biologique: votre peau vous parle !My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Bénédicte,
      j’espère que le mot chance n’était pas de trop!
      L’asthme est une problématique au territoire.
      L’asthme représente la peur d’être « empêché »
      d’évoluer dans son territoire.
      Pour l’asthme d’un enfant, cela remonte parfois
      jusqu’au vécu de sa mère pendant la grossesse
      ou pendant l’accouchement, ses propres conflits
      relationnels (manquer d’air, pas vouloir respirer le
      même air) ou de territoire, de lieu d’habituation
      avant la naissance de l’enfant etc…

  19. fani

    bonjour merci pour tes articles sur le decodage biologique mais comment comprendre une dyspareunie qui me pourrit la vie et risque de destabiliser mon couple.est ce que a mon age menopause je peux esperer me liberer de cette douleur et vivre une vie épanouie
    fani
    merci

    1. Hannah

      Bonjour Fani,
      Lorsque la dyspareunie persiste, il est quand même
      important de se poser la question de savoir depuis quand
      on vit cela, les causes pouvant être bien antérieures
      à son apparition.
      Je pense qu’on peut arriver à se dégager de tout mais
      lorsque le corps se protège, il faut lui laisser le temps
      tout en travaillant sur soi à libérer le symptôme et ses
      causes.
      Le corps agit toujours dans le sens de nous protéger donc
      de quoi nous protège t-il?

  20. Anne-Marie

    Bonjour Hannah,

    Voilà encore un article très intéressant, que je communique à ma fille, espérant qu’elle comprendra le message puisqu’elle a de l’acné, des kgs en trop (cellulite) etc, comme j’en ai eu à son âge et qui se poursuivent, dans mon cas, par une dermatose séborrhéique (et autres symptomes), raisons pour lesquelles on devrait venir te voir, si ma fille se décide, j’aimerais l’aider (et m’aider par la même occasion), si possible…

    Merci pour ces merveilleux articles et pour les conseils

    En attendant de nous rencontrer

    Belle soirée

    AM

    1. Hannah

      Bonjour Anne-Marie,
      Ce n’est pas toujours facile d’aider ses enfants,
      surtout s’ils sont pris dans les mêmes mémoires que nous.
      il faut lui laisser le temps de savoir ce qu’elle veut.
      Les dermatoses restent reliées à des conflits de séparation.

  21. Nicole

    Bonjour Hannah,
    ton article est très clair sur les causes des troubles de la peau et tu fais bien d’insister sur le fait de donner un sens mais non pas de soigner!
    Néanmoins lorsque l’on découvre le pourquoi, c’est plus facile de ne pas tomber dedans!
    Grâce au décodage biologique, j’ai compris pourquoi j’étais couverte de psoriasis depuis ma petite enfance.
    Et cette prise de conscience m’a permis de l’éviter à présent. Peut être en parleras tu dans un prochain article.
    Nicole Articles récents..L’olivier, symbole de paixMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Nicole,
      J’y ferai allusion entre autres pathologies, j’espère
      que tu viendras nous éclairer sur comment tu as
      réussi à guérir du psoriasis.
      Rectif, ce ne sera pas mon prochain article car j’ai vu qu’il
      y avait une date limite pour la croisée des blogs donc je
      vais la faire avant!

  22. Dorian

    Bonjour Hannah,

    Mon dieu cette fille sur la vidéo… lol.
    Quel dommage que tant de personnes mettent l’accent sur le paraître plutôt que de résoudre leurs problèmes ou conflits intérieurs qui sont la cause de tous leurs maux.

    Un article plein de vérité même si « L’état de santé parfaite n’existe pas » est complètement subjectif.

    Au plaisir.
    Dorian
    Dorian Articles récents..Comment soigner la dépression naturellementMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Dorian,
      Que de souffrances lorsqu’on n’a pas la conscience!
      cela ne signifie pas non plus que les hyper conscients
      ne souffrent jamais!:-)

  23. Célia

    Bonjour, article super intéressant comme d’habitude!
    Je n’ai aucun doute sur le lien émotions/symptômes, le corps est juste incroyable.
    Justement en parlant de peau, la transpiration mains et pieds cela signifie que l’on bloque des émotions
    mais comment fait-on justement pour guérir ?

    Merci beaucoup!

    1. Hannah

      Bonjour Célia,
      Parfois ce sont des émotions non conscientes, c’est bien là
      le problème; Notre corps est là pour nous dire que nous avons un stress
      non identifié.
      La première étape avant de s’en débarrasser, c’est d’identifier où est
      le stress dans notre vie aujourd’hui. Ce n’est pas toujours une question
      facile à répondre.

      1. Célia

        En effet, ce n’est pas difficile.
        Que me conseillez-vous pour régler ce problème ?
        Merci beaucoup

        1. Hannah

          Bonjour Célia,
          Au niveau symbolique, transpirer des mains est une façon
          d’avoir les mains qui glissent et qui ne peuvent pas tenir,
          comme si on ne voulait pas tenir la main de quelqu’un.
          On cherche à échapper sans avoir à dire ce qui se passe
          au niveau de nos émotions.
          C’est dommage: dans une famille, les énergies de toutes les
          personnes habitant sous le même toit sont mélangées.
          Celles qui sont plu sensibles portent littéralement celles
          qui ne sentent pas grand chose.
          En exprimant ses difficultés, il se peut qu’on exprime des
          choses qui appartiennent aux autres et qu’elles peuvent
          se réapproprier. Sinon, vous portez des émotions qui ne vous
          appartiennent pas vraiment et donc, vous ne pouvez pas les
          régler puisqu’elles ne sont pas à vous!

          1. Célia

            J’ai bien compris 🙂 mais comment se débarrasse-t-on de ses émotions?
            En les partageant ? Comment les identifier ?
            Je vous remercie de prendre du temps pour répondre.
            Bonne soirée

  24. Marie

    Bonsoir Hannah,

    C’est bien vrai que les symptômes et les maladies sont en fait des alertes salutaires.
    Des « cadeaux » à savoir interpréter.
    Et heureusement que nous avons pour cela le décodage biologique.
    Merci pour la symbolique associée aux orteils. Transposable aux doigts ?

    A bientôt.
    Marie Articles récents..N’ignorez pas la richesse et la variété des protéines végétalesMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      Pas forcément. La symbolique traditionnelle
      les définit comme ceci:
      Le pouce : vos parents.
      L’index : vos frères et sœurs.
      Le majeur : vous-même.
      L’annulaire : votre partenaire.
      L’auriculaire : vos enfants
      Comme toute symbolique, il faut y ajouter tout
      ce qu’on a d »couvert sur nous-mêmes et
      faire des corrélations entre nos problèmes
      aux doigts et leur signification potentielle.

  25. ghano

    vous etes magnifique , quand je lis vos articles je sens que vous parlez de moi,enfin quelqu’un qui peut ns comprendre ,je vous aime.

    1. Hannah

      Merci:-)

  26. Giammugnani

    Merci .HANNAH …Nous sommes tous concernés par des « douleurs  » des alertes que notre corps traduit en « souffrances  » …Libérer la souffrance ,libérer le mental et nos conditionnements ….

  27. Hannah

    heureusement qu’il nomme les conflits intérieurs sinon nous
    passerions notre vie à être efficaces et performants!

  28. Aurélie

    Je vous remercie infiniment. Votre aide m’est si précieuse. Soyez béni

    1. Hannah

      .-)

  29. Jean-Louis

    Bonjour Hannah,

    Encore un article super que je vais envoyer à mes filles, en espérant qu’elles sauront décoder quelques soucis « affligeant » mes petits-enfants.

    Merci Hannah et à bientôt,

    1. Hannah

      Bonjour jean-Louis,
      Parfois, les petites bobos viennent de l’arbre…
      qui sait si le grand-père ne les transmet pas
      malgré lui!;-)

  30. Anne

    Super article ! Merci beaucoup. Je souffre de dermatillomanie (aussi appelée acné excoriée)… j’ai conscience qu’il y a un conflit de séparation, que j’ai également cherché plus ou moins consciemment à m’enlaidir afin de repousser les avances des hommes…
    J’ai un peu de mal avec la notion de souillure par contre…
    Ce symptôme tend à diminuer progressivement depuis deux ans mais quelle souffrance…et cela fait plus de 15 ans que ça dure. En France, les professionnels de la santé et psychologie sont assez démunis sur ce sujet. Il n’existe d’ailleurs aucune littérature française !
    Heureusement, vos articles me permettent d’ouvrir des portes et de faire parfois de réelles prises de conscience.
    Merci encore pour votre contribution dans le bien-être de vos lecteurs.

    1. Hannah

      Bonjour Anne,
      Je vais parler plus précisément du conflit de souillure
      dans la suite de cet article. Rien de bien sorcier, juste
      quelque chose qui nous a heurté ou quelque chose de moche.

  31. Sco!@couple routine

    Bonjour Hannah,

    En polarité (technique de massage), on apprend que la peau fait partie de l’élément air et c’est l’élément air le plus dense et l’air représente notre relation à l’environnement.

    Je ne crois pas que la fille de la vidéo ait un tel problème d’acné. Si c’était le cas, elle consacrait plus de temps à tenter de le régler (avec tout ce qui existe aujourd’hui) et de produits pour régler son problème au lieu de le masquer. Elle ne peut tout simplement pas master un tel problème juste avec du maquillage…

    Amicalement,

    Sco!
    Sco!@couple routine Articles récents..Qu’est-ce qu’elle a ou qu’il a de plus que moi?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sco!
      Je crois malheureusement que tout le monde
      n’a pas idée que les petits bobos du corps
      puissent s’originer dans des conflits émotionnels.
      On en parle sur les blogs mais de nombreux médecins
      ont fini sous les verrous pour avoir osé avancer
      l’idée que les maladies pouvaient aussi avoir
      une origine émotionnelle.
      Le grand inventeur de tout cela a passé des années
      en prison en Allemagne.
      Tu te rends compte, il obtenait un taux de guérison
      hallucinant concernant les cancers avec une précision
      d’orfèvre pour déterminer en fonction de la zone touchée
      dans le cerveau (appelée cible), la nature exacte du conflit
      qui générait la maladie.IL était aussi capable de déceler
      si la personne était en phase de stress actif ou en phase
      de guérison qui s’accompagne elle-aussi de symptômes qui
      pourraient passer pour des maladies.
      Bref un génie très dérangeant.

  32. Anne

    J’ai déjà témoigné puisque je suis la jeune femme sujette à la dermatillomanie. En découvrant cet article, j’ai senti que ce dernier parlait profondément à une partie de moi (sans pouvoir identifier réellement quoi…), une sorte de porte qui s’ouvre…
    Eh bien, le soir même… je me suis déclenchée une éruption sur la nuque se propageant les jours suivant un peu à l’avant du cou ! De petites « grappes » de boutons qui formaient peu à peu des plaques rougeâtres…bref ! Tout ça pour dire que vous avez le don d’éveiller (réveiller) en certains de vos lecteurs d’incroyables énergies !

    Aujourd’hui, ces boutons sont quasiment tous partis… J’ai un peu de mal à identifier réellement ce qui a provoqué une telle sortie d’autant que je n’ai eu droit à cela que deux fois dans ma vie ! Une fois à cause d’un cordon en cuir auquel j’étais allergique et la dernière fois en interrompant brutalement ma psychanalyse ! J’en avais même perdu ma voix ! 🙂

    Merci infiniment pour vos partages Hannah, vous êtes une précieuse aide !

    1. Hannah

      Bonjour Anne,
      Pour les petites plaques, je pense que c’est votre mémoire
      cellulaire qui vous a confirmé que ce que vous lisiez vous
      concernait vraiment.
      Pour le petit cordon en cuir, je ne crois pas qu’il soit responsable
      mais plutôt la séparation d’avec la psychanalyste. Tous les conflits
      impliquant la peau ont un rapport avec la séparation, la première
      que nousa yons vécue étant celle d’avec la mère.

  33. vanille

    Bonjour,

    Tout ce que vous dites est une réalité pour moi.
    En effet, j’ai créé de l’acné plus jeune car je n’étais
    pas à l’aise avec l’intimité et le rapport avec les autres.
    Je m’accepte mieux et je fais un travail sur ce domaine.
    Par contre je fais également de l’eczéma au niveau du conduit
    auditif. Je ne sais pas quelle est la cause de ce mal être.
    Auriez vous des pistes à ce sujet?

    Merci par avance.

    Cordialement.

    1. Hannah

      Bonsoir,
      Est ce que les deux oreilles sont touchées
      ou juste une et depuis quand?

  34. varoise

    bonjour,
    4h du matin, reveil avec un urticaire geant;je n ai jamais eu cela avant , cela a commence il y a un mois avec un pate de crustaces mais en fin de compte c était l anniversaire de la mort de ma mere+, la mort d un beau frere;je fais du decodage pour y voir plus clair avec qq , cela doit etre aussi l elimination , le nettoyage?
    je suis en plein avec les ancêtres parait il!
    seule sans travail cela m angoisse un peu , bien que je ne sache pas trop , ce que je veux faire;
    je n ai jamais eu de maladie de peau avant

    qq idees

    merci

  35. Sandra

    Bonjour,
    J’ai lu et relu cet article plusieurs fois à plusieurs semaines d’intervalles… ça me parlait, mais il y avait comme un décalage, un déni… je n’arrivais pas à « enregistrer »… Je viens de prendre une feuille, de noter ce que dit l’article pour finalement me dire « nom de dieu on est en plein dedans »…
    Bref, à croire que je sors du déni, à 33 ans il serait temps 😉
    Je réfléchis et j’essaye de comprendre, par contre dans mon cas j’ai principalement de la rosacée sur une joue – la droite – dont la peau s’épaissit (pendant des années c’était de l’acné purulent sur l’autre, jusqu’au jour où j’ai pu stopper le conflit et je n’ai plus rien du tout depuis)… j’aurai voulu savoir à quoi cette joue peut correspondre, si ça colle ou pas avec mes suppositions… Donc si vous connaissez la réponse je la veux bien 🙂
    Je vais continuer à investiguer sur le sujet, j’espère revenir et vous dire « ça y est, je n’ai plus la moindre trace de bouton! »

    Merci en tout cas pour votre site plein d’infos 🙂

  36. MissBulle

    Bonjour,

    j’ai longtemps souffert d’acné, puis de … dermatillomanie. Je fais depuis peu une psychothérapie pour … au départ me débarasser de ma dermatillomanie. Mais je suis de plus en plus convaincue que cette psychothérapie me guérira de bien plus. Après seulement trois séances, j’entrevois de réelles pistes à mon malêtre. La lecture de cet article a confirmé des choses que je venais justement de comprendre. Cet article m’a également ouvert de nouvelles pistes de réflexion très intéressantes. Enfin … la lecture de votre article a fait remonter des émotions. Je suis secouée mais … merci ! Mille merci !

    1. Hannah

      Bravo pour vos prises de conscience.
      Le corps est un puits de sagesse infinie.

Les commentaires sont désactivés.