«

»

Déc 31

Sortir du jugement et bien commencer l’année avec le jeu du Tao.

 

sortir du jugement et jeu du Tao 2Sortir du jugement, un travail proposé en Thaïlande

 

Je vous ai déjà un peu parlé des énergies de cette nouvelle année 2014 qui s’annonce comme une année de remise en question profonde.

 

Pour nous en Thaïlande, elle a déjà commencé et nous sommes sollicités tous les jours pour apprendre à sortir du jugement !

 

D’ordinaire, nous sommes très accaparés par les activités extérieures: tourisme dans l’ile, baignade dans les eaux tropicales, jeux dans la piscine, visites de temples…

 

Cette année nous avions prévu la découverte des îles avoisinantes et une sortie dans un parc naturel.

 

Or, il n’y a rien à faire, cela fait maintenant deux semaines que nous avons à peine vu le soleil. Ca aurait être ça:

 sortir du jugement et jeu du Tao 14

 

 

L’eau est fraiche, la mer est démontée, impossible de prendre un bateau.

 

Bref, nous sommes dans un rendez-vous avec nous-mêmes mais à l’autre bout de la terre.

 

Pendant près d’une semaine, nous n’avons pas eu d’internet non plus, histoire d’être déconnectés du blog aussi et du travail sur le web…, il y en a eu pour tous les goûts! La mer, c’est plutôt ça:

 

 

  sortir du jugement et jeu du Tao 1

 

Travail sur soi et jeu du Tao

 

Nous sommes engagés ici dans un travail de groupe donc une matinée sur deux, nous organisons des sessions de travail sur soi.

 

Chacun l’expérimente par le biais de nos nombreux outils comme la Gestalt, technique Tipi, thérapie quantique, recentrages, le Secret des couleurs, retraites chamaniques etc…

 

Lorsque tous les éléments tendent vers un même symbole, comme ici, pas de distractions extérieures, nous sortons un outil magique de la boîte : le jeu du Tao.

 

Ce n’est pas un jeu du Tao ordinaire, c’est une création personnelle s’inspirant de plusieurs jeux existants.

 

Chacun choisit le thème de sa quête et nous partons pour une aventure de quelques heures en groupe où les interactions entre participants se révèlent chargées de sens.

 

Empathie, collaboration, appréciation, projections négatives, ouverture du cœur, tout le monde passe par toutes les couleurs.

 

Ce jeu permet de créer un monde miniature dans lequel tout ce qui se déroule depuis le début du séjour apparaît en lumière.

 

Le jeu des projections se dénoue dans une profonde compréhension des enjeux affectifs.

 

Les peurs s’expriment et sont accueillies, surtout celles qui passent inaperçues et restent non conscientes.

 

Les colères sont exprimées et désactivées dans la vision des attachements profonds à l’œuvre.

 

Tout ce qui apparaissait comme des expériences disparates prend soudain tout son sens pour le bonheur des participants.

 

Des synchronicités époustouflantes sont aussi au rendez-vous et notre instinct gestaltiste nous fait saisir toutes les occasions de travail.

 

C’est donc ce jeu du Tao que nous avons lancé hier pour faire la nique au mauvais temps et rentrer dans l’énergie plus intérieure de cette année à venir.

.

 Capture d’écran 2013-12-31 à 18.32.12

 

Conclusions au Jeu du Tao : 1°) la rapidité des retours

 

La première chose qui nous est apparu, c’est qu’aujourd’hui, lorsque vous faites quelque chose qui n’est pas aligné, il n’est point besoin d’attendre l’année prochaine pour vous en apercevoir.

 

Dans une épopée comme le Jeu du Tao, les mauvaises raisons qui vous ont fait agir vous sautent à la figure dans une grande évidence, vous permettant de rectifier le tir avec conscience.

 

Personnellement, je crois qu’il en est de même dans la vie courante aujourd’hui.

 

Les causes et effets sont tellement rapprochés que tout manque de présence se paie instantanément.

 

Il est ainsi possible de pister ses intentions et motivations puisqu’elles se matérialisent dans l’instant.

 

2°) jeu du Tao et sortir du jugement

 

La deuxième chose qui est apparue aussi, c’est un travail sur le jugement. Non seulement les jugements que vous avez sur les autres mais aussi ceux que vous entretenez avec vous-mêmes.

 

Le premier des jugements concerne votre corps et votre état psychique. Même si vous ne le savez pas, vous êtes souvent la dernière personne que vous appréciez.

 

La combinaison corps + personnalité + psychisme, est une sorte de terminal que vous prenez pour vous-même!

 

C’est un peu comme si vous étiez une entité multidimensionnelle installée dans un smartphone. Ce smartphone est votre terminal. C’est votre corps et votre psyché.

.

 

 sortir du jugement et jeu du Tao 16

 

Vous regardez régulièrement votre corps ou vos créations, vos comportements (les attributs du terminal) et vous n’êtes pas d’accord avec ce que vous voyez.

 

En fait, au fond, il vous arrive souvent de juger votre terminal et l’état dans lequel il est.

 

Il est comme il est, point barre. Ce n’est plus l’heure des jugements.

 

Il n’est pas juste question d’y « mettre des rideaux » en faisant de la musculation ou en vous faisant refaire les seins.

 

Il n’est pas juste question de changer la couleur des tapis en vous faisant faire des mèches ou en vous rasant le crane.

 

Il n’est pas juste question de diffuser de la musique positive pour vous y sentir bien : si la fosse septique est bouchée, cela va nécessiter plus que des pensées positives, il va falloir mettre le nez dans le réel et le réel n’est ni positif ni négatif, il est.

 

2014 est une année de cohérence :

 

Faire ce que vous dites aux autres de faire et trouver une façon d’Être plutôt que faire et penser.

 

Prôner l’amour mais ne pas vous apercevoir de vos jugements dans la vie quotidienne n’a aucun sens.

 

Décider de ne pas juger n’a aucun sens non plus. Il y a une raison pour laquelle vous jugez mais pour la trouver, il faut d’abord reconnaître que vous vous jugez vous et les autres.

 

Reconnaître que vous ne pouvez pas vous en empêcher est aussi une façon d’accepter les jugements sur vous.

 

C’est l’heure de décider de trouver un moyen d’aller chercher dans la profondeur la cause de votre jugement et ce qui n’est pas en place pour vous à ce sujet.

 

Exercice récent pour moi afin de sortir du jugement

 

En Thaïlande, nous avons le temps de regarder où sont les jugements. pour cela, il est une activité qui ne nous a pas été retirée malgré le gros temps : ce sont les massages.

 

Pourquoi ? Parce qu’ils permettent aussi de faire un travail sur soi ! Peut-être pensez-vous qu’un massage c’est juste pour se faire du bien ?

 sortir du jugement et jeu du Tao 7

 

 

Ce n’est pas faux. Mais vous oubliez un détail :

 

Lorsque le corps reconnaît qu’un de ses besoins vient d’être satisfait, il ouvre la porte à la satisfaction.

 

Dans les jours qui suivent, les mémoires d’insatisfaction refont surface afin d’être libérées maintenant qu’il est possible d’expérimenter la détente.

 

Comment savez-vous qu’une mémoire remonte ?

 

Parce, par exemple, en Thaïlande, il y a des jours où vous ne tombez pas sur un massage super doux, nourrissant et relaxant.

 

Parfois vous tombez sur une apprentie. Dans son inexpérience et son manque de présence, vous ressentez tout sauf de la satisfaction.

 

Si vous avez lu mon article précédent et vu la vidéo de Noël, c’est un peu comme si vous ouvriez un présent bien empaqueté mais au lieu d’y trouver un cadeau, vous tombez sur un vieux Tupperware.

 

La tentation de juger ou de râler est forte. Le sentiment de ne pas se sentir respecté est immédiat si vous laissez votre égo prendre les rennes.

 

Si vous ne comprenez pas que vous venez de tomber sur une « mauvaise mère » ou « mauvaise nounou » de votre enfance, vous allez passer à côté de l’expérience.

 

Vous pouvez faire un esclandre au salon de massage parce que vous n’avez pas été respecté dans votre intimité et parce que vous vous êtes abandonné à quelqu’un qui n’était pas fiable.

 

Vous pouvez donc juger le massage que vous avez reçu ainsi que le salon mais qu’avez-vous travaillé réellement ?

 

Vous pouvez aussi vous juger de ne pas avoir été capable de bien choisir le salon ou de ne pas avoir été capable de stopper le massacre avant la fin mais est ce bien cela le travail ?

 

Allez-vous reprendre la responsabilité de ce qui est ? Ce n’est pas vous qui attirez encore des mauvais traitements mais votre mémoire cellulaire et elle est encore active.

 

Vous avez à vous ouvrir à cet endroit là. Que pouvez-vous faire d’autre lorsqu’une mémoire cellulaire est activée ?

 

En fait, vous êtes de terribles juges à propos de vous-mêmes. vous vous en voulez terriblement de ne pas réussir à vous lancer, à sortir de la procrastination, etc…,

 

Vous n’acceptez pas de ne pas encore utiliser vos dons, de ne pas être capable d’attirer les bonnes personnes, de ne pas savoir perdre ou gagner du poids etc…

 

Vous ne supportez pas de ne pas réussir à vous relever financièrement, de ne pas retrouver du travail, de tomber malade, de ne pas savoir faire avec vos ados …

 

Vous avez du mal à accepter que votre mémoire cellulaire crée à votre place et demande à ce que vous vous ouvriez à ce qui se passe à l’intérieur de vous.

 

La réalité des mémoires

 

Votre terminal comporte aussi des mémoires dont vous ignorez tout. Et cela on ne vous l’a pas dit !

 sortir du jugement et jeu du Tao 18

 

 

Change t-on sa mémoire cellulaire? Pas dans un premier temps. Parfois elle a commencé avant votre naissance, souvent elle est dans votre arbre.

 

Que fait-on alors ?

 

Dans un premier temps vous acceptez qu’elle soit là. L’acceptation est une première phase de l’amour.

 

Sachant qu’une mémoire est toujours une blessure du cœur, allez-vous pouvoir lui faire de la place ?

 

Dans mon cas concret, je ne sais pas d’où vient cette mémoire. Ce qui est certain c’est que la gamine qui m’a massé l’à révélée.

 

Sentir le désagrément et accepter que cela fasse partie de mon terminal est ma façon d’y mettre du cœur.

 

C’est concret, c’est du présent et dans l’instant j’ai le choix de m’ouvrir à ma mémoire ou de faire un foin dans le salon de massage.

 

Je suis capable de faire cela aujourd’hui mais je peux aussi garder un cœur ouvert malgré le mauvais traitement. Je change de dimension par rapport au jugement.

 

J’y reconnais ma responsabilité cellulaire alors que je n’ai aucune conscience d’avoir vécu cela avant.

 

C’est toujours lorsque vous êtes au cœur du problème que vous mesurez si sortir du jugement est possible ou pas.

 

Faire de grandes méditations pour la paix et soutenir un enfant au Tibet c’est de toutes façons très utile mais concrètement ce n’est pas vous qui êtes concerné.

 

Vous pouvez vous ouvrir à la misère d’un enfant que vous ne connaissez pas mais pourrez-vous vous ouvrir à la misère inscrite dans votre terminal ?

 sortir du jugement et jeu du Tao 20

 

 

Pourrez-vous garder un cœur ouvert à l’endroit où vous vous sentez bafoué ?

 

Resterez-vous aimant à l’endroit où ce que vous vivez vous met en colère ou en panique, sachant que cela arrive tous les jours. A moi en tous cas.

 

Et à beaucoup de vous, lecteurs(trices) qui m’écrivez dans les commentaires ou en privé.

 

Si en 24 heures vous n’avez pas un seul indice de ce qu’il vous reste à travailler…

 

c’est peut être parce que vous êtes dans l’anti-chambre de l’Éveil ou… que vous ne sentez pas les détails qui pourtant sautent aux yeux des autres !

 

2014 Définitivement une année de remise en question

 

J’ai appris récemment qu’Andrew Cohen (un éveillé) avait décidé d’arrêter d’enseigner parce qu’il comprenait enfin qu’il avait négligé d’écouter les miroirs (que sont les autres humains) à sa portée.

.

sortir du jugement et jeu du Tao 21 

 

Cette nouvelle m’encourage beaucoup. D’abord parce que, tous les jours, je vois des bazars personnels à moi pointer leur nez, je me dis que je suis normale.

 

Ensuite parce que si des êtres éveillés ont aussi à faire ce travail alors je peux lâcher mon désir de perfection.

 

Cela me rassure aussi sur le fait qu’il y aura toujours des bazars à regarder et que cela n’empêche pas l’Éveil.

 

J’ai souvent des clients qui font leur travail intérieur avec l’espoir que bientôt ils seront tranquilles et en vacances perpétuelles.

 

Je ne suis pas certaine que cela fonctionne ainsi, c’est un peu comme si on demandait une bonne fois pour toutes un ciel sans nuages parce qu’on en a marre de se « coltiner » la pluie.


sortir du jugement et jeu du Tao 23 

 

Le problème n’est pas la pluie ni le nuage mais la façon dont il vous affecte. S’il vous affecte encore, c’est qu’il touche une mémoire.

 

Si une mémoire est touchée, c’est que vous avez à la travailler ou à la nettoyer, pas juste à la constater, pas juste à la transformer, pas juste à la positiver, pas juste à vous en éloigner…

 

Vous avez déjà à l’accepter et je vais sans doute dire un gros mot : à l’aimer. C’est le principe d’Ho’oponopono dont je vous parlais dans la 1ère partie de l’article.

 

Voilà donc le type de travail intérieur que va vous proposer la nouvelle année. Notez aujourd’hui les mémoires que vous avez réussi à accepter et à aimer et notez aussi celles qui ont résisté, celles qui sont restées inacceptables à vos yeux.

 

Notez ce qui continue à vous toucher et vous activer.

 

Vous allez me répondre les injustices et les tricheries dans le monde. Les mauvais traitements , les guerres , la famine. Et la dictature.

 

Parfait, personne n’a dit qu’il fallait les entretenir. Mais comment se fait-il que vous soyez touché ? Pourquoi ne pouvez-vous pas les englober dans votre cœur et votre amour ?

 

Parce que c’est:

  • Horrible
  • insupportable
  • inacceptable
  • impossible
  • impensable
  • inutile
  • inadmissible,
  • non négociable
  • imbuvable
  • inconciliable
  • inenvisageable…

Toutes sortes de » ible » et de « able »… ?

 

Pourrez-vous en 2014 remettre en question tout ce que vous pensiez savoir sur ce qui est juste et ce qui ne l’est pas ?

 

Allez-vous accepter que votre système de défense s’étiole et que votre faux-self bat de l’aile?

 sortir du jugement et jeu du Tao 23

 

 

Avant, vous arriviez à vous relever facilement, à perdre 18 kilos en claquant les doigts, à retrouver du travail dans l’instant, à vous investir dans le futur.

 

Maintenant tout est plus vrai. Les choses sont au présent, elles ne sont plus en devenir.

 

Si vous décidez de l’avenir sans vous occuper de la véritable sensation que représente votre présent, il n’y aura pas d’avenir.

 

C’est le bon côté de la chose, vous êtes ramené au présent et il n’y a plus moyen d’en échapper puisque c’est le seul endroit où vous pouvez modifier la donne et Être totalement.

 

Votre système émotionnel a aussi du mal à mentir maintenant. Vous sentez ce que vous sentez et il vous est plus difficile de faire semblant.

 

2014 Une année pour devenir vrai

 

Vous devenez vrai. C’est une grosse prise de risque car au fond, vous n’êtes pas persuadé que si vous êtes vrai vous allez être aimé.

 

Être vrai ne signifie pas dire ce que vous pensez aux autres. Être vrai c’est sentir ce que vous sentez et l’accepter comme faisant partie de vos mémoires.

 

Votre soirée de réveillon ou tout autre soirée…et sortir du jugement.

 

1°) Version facile

 

Vous êtes tellement présent qu’elle se passe formidablement bien. Vous avez bien choisi vos amis.

 

Vous avez peu de planètes dans le jeu de quilles du carré Uranus/Pluton.

 

L’énergie de la fête est tellement là que vous n’avez même pas besoin de champagne.

 

Vous êtes tellement nourri par la présence des humains que vous n’avez pas besoin de vous suralimenter.

 

2°) Version plus difficile :

 

Si vous vous sentez plutôt mal au réveillon ou en soirée, être vrai, ce n’est pas quitter la soirée ou se disputer avec son compagnon.

 

Être vrai, ce n’est pas non plus « pourrir » la maitresse de maison, dire tout haut que la soirée est merdique ou dire que la soirée était merveilleuse sans en penser un mot.

 sortir du jugement et jeu du Tao 13

 

 

La soirée est ce qu’elle est et vous vous sentez mal.

 

  • Être vrai, c’est accepter de se sentir mal à l’endroit où vous aimeriez vous sentir bien alors que vous êtes venu faire la fête avec des amis.
  • Être vrai c’est accepter qu’une mémoire vient d’être activée.
  • Être vrai c’est de comprendre que le malaise au présent n’a rien à voir avec la situation qui semble l’avoir engendré.
  • Être vrai c’est donner la priorité au malaise puisque c’est lui qui vient de s’inviter comme un enfant qui déboule dans la fête car le bruit l’a réveillé.
  • Être vrai c’est savoir qu’il n’y a pas de danger à s’occuper de l’enfant en vous, le temps de le rassurer ou de faire quelque chose pour son malaise.
  • Être vrai c’est savoir que si vous prenez soin de votre malaise, vous ne serez pas rejeté parce que vous êtes de mauvaise compagnie.
  • Être vrai c’est ne pas laisser peser son malaise sur les autres (comme son enfant) et s’en occuper soi-même.
  • Être vrai c’est envisager pouvoir aimer son malaise. Vous voyez c’est quand même plus difficile que d’envoyer un chèque à une organisation caritative sans frontières (je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire).

 

Dans l’exemple de la soirée, vous êtes concerné directement. Vous êtes touché et c’est votre soirée, vos amis et votre compagnon qui sont en jeu…

 

Vous avez lourd à perdre si vous commencez à être de mauvaise compagnie parce que mal en point ou si vous exposez un aspect peu sympathique de vous-mêmes.

 

Comment allez-vous faire pour vous souvenir que ce que vous sentez n’a rien à voir avec la situation ?

 

Une très bonne année à tous

.

2014 est donc une année de tri. Vous allez commencer à mettre de côté tout ce qui ne vous accompagnera pas en année 8 et 9, c’est à dire dans les deux ans à venir.

 

Par contre, 2014 va vous fournir l’énergie dont vous avez besoin pour mettre en place ou parachever votre nouveau monde.

 

Pour ceux d’entre vous qui attentent depuis longtemps de se lancer dans une création personnelle qui vous engage, l’écriture d’un livre ou l’expression de vos talents, 2014 sera un bon tremplin.

.sortir du jugement et jeu du Tao 3

 

 

Dans l’horoscope chinois, le signe du cheval de bois symbolise l’inventivité, l’évolution, l’action inspirée et la réflexion.

 

Il symbolise aussi les nouveaux horizons. Votre année 2014 devrait donc être pleine de surprises et de nouveaux projets.

 

En tous cas c’est ce que je vous souhaite du fond du cœur et ça commence ce soir ! (je suis un peu en avance en Asie, je serai une des premières à le fêter)

 

Venez commenter ce que fut votre soirée ou partager votre intuition pour la nouvelle année!

 

70 comments

  1. Patrick

    Etre vrai. En voilà d’un programme !
    Allez, je vais essayer à nouveau d’enfourcher mon cheval de bois et d’accepter tous mes malaises.
    Lorsque j’écris sur eux, cela me fait du bien. Peut-être parce que les formaliser me conduit à les reconnaître.
    Je vais reprendre et poursuivre l’écriture, c’est une démarche complexe mais je peux encore m’engager sur cette voie …. pour la vie si j’ai bien compris.
    Merci à toi Hannah et plein de belles découvertes sur ton chemin aussi.
    Patrick Articles récents..Comment avoir bonne conscience pour vivre le moment présent ?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Patrick,
      Elle est bonne celle du cheval de bois…ça va nous changer
      du serpent d’eau dans lequel nous avons baigné toute
      l’année 2013.
      Écrire est un activité tout à fait dans la lignée de l’année
      qui s’annonce.
      Je te souhaite de fructueux échanges avec tes lecteurs.

  2. Delphine

    Bonjour Hannah,

    Une nouvelle perle, c’est comme si tu mettais les mots sur mes ressentis actuels.
    Plus rien ne passe.
    Je m’accroche à mes pratiques comme à des bouées de sauvetage. Il fut un temps où je savais nager pourtant.
    Chaque événement qui pourrait me faire basculer dans le faux espoir s’effondre de lui même d’une fois sur l’autre. C’est coton !
    Curieusement ce réveillon a été plus difficile que Noel.

    Je me surprends tout à coup dans une situation, c’est tien, mais je suis terrifiée en fait.
    Avant je ne l’étais pas. Non, avant, je ne le sentais pas.
    Et j’expérimente une espèce de malaise permanent, que j’entretiens à coup de jugements.
    Dont je n’ai pas conscience sur le moment.

    Ca m’a sauté aux yeux alors que je faisais ma traditionnelle liste de « bonnes résolutions » pour 2014.
    J’ai joué à  » tu as réaliser tout tes objectifs », que se passe t il ?
    Woua ! Bonjour l’angoisse !

    C’est plus facile de se battre avec quelque chose que de toucher la blessure de départ.
    2014 demande beaucoup de présence.
    Autant pour moi qui croyait me reposer :).

    Je te souhaite une » merveilleuse » année.

    Bise.
    Delphine

    1. Hannah

      Bonjour Delphine,
      C’est le faux self qui s’effrite un peu, ce que nous savions faire
      en n’étant pas nous-mêmes ne fonctionne plus.
      Pour sentir qu’on a peur, Delphine, il faut déjà avoir
      fait pas mal de travail sur soi.
      Quant à se reposer en 2014, je n’y crois pas, c’est
      une année de grande avancée intérieure pour ceux que
      le voyage tente.

  3. JACQUELINE

    BONJOUR HANNAH

    Je te souhaite à mon tour une très belle année 2014

    Comme j’ai commencé la démarche de voir sans mes lunettes, un grand chemin avec tout ce que cela comporte : respiration, relaxation, gymnastique oculaire, travail sur soi, acceptation, amour, changement profond de soi, de ces habitudes comme le jugement, les croyances limitantes, etc…… mais je suis sure d’y arriver et comme 2014 sera une année d’énergie, de créativité, etc…. je vais mettre toute mon énergie à ma démarche

    j’ai déjà vu quelques résultats et c’est passionnant de voir les changements en soi, et des autres vis à vis de moi

    à bientôt et grosses bises à toi
    Jacqueline

    1. Hannah

      Bonjour Jacqueline,
      Merci pour ton partage.
      C’est agréable de voir que le travail opéré se voit
      dans la vie de tous les jours (sans jeu de mot
      à propos des yeux;-)!

  4. Danielle ben yamin

    UN GRAND MERCI A VOUS DEUX
    Avec tous mes merveilleux vœux de LUMIERE et DE JOIE en vous et autour de vous
    Vous êtes ces éclaireurs dérangeants mais combien efficaces et performants
    2014 KE MEILLEUR POUR NOUS
    DANIELLE

    1. Hannah

      Bonjour Danielle,
      Merci pour les voeux, c’est la bonne année
      pour en faire tout plein!

  5. evelyne

    Chère Hannah,
    un grand merci pour cet article qui est la réponse à ma demande hier soir 2013. Comment puis m’aimer au travers des situations crées par moi même? J’ai tendance depuis quelques semaines à m’observer dans mon quotidien et à savoir que les autres sont la réponse et le miroir merveilleux de ce que je suis.

    WOUAHH, du coup cette année 2014 va être un super terrain de jeux car je serai qui je veux être.

    Toute ma gratitude t’embrasse au travers de ce commentaire et encore MERCI .

    1. Hannah

      Bonjour Evelyne,
      Oui les autres sont (entre autres) des miroirs non déformants de nos mémoires!
      D’ailleurs, plus nous aimons nos mémoires, plus nous nous rapprochons des
      humains…
      Uen très belle année à toi

  6. zenie

    Bonjour Hannah, en acceptant que tout soit parfait, je n’écoute plus les jugements que j’aurai porté avant.
    Je fais l’expérience de tout ce que la vie me propose car elle seule sait ce dont j’ai besoin comme expérience pour évoluer chaque jour.

    L’autre jour, je suis allée manger une salade dans un nouveau resto. Dès que le serveur me l’a apportée mon mental a commencé à me dire : ce n’est pas ce que je voulais, d’habitude, dans ce genre de salades, il y a ceci et cela et patati et patata. Je l’ai stoppé net en lui disant : cette salade est parfaite et c’est elle que je dois expérimenter aujourd’hui, alors si tu veux bien, je vais en faire l’expérience ici et maintenant.Merci.

    Je trouve qu’on se projette souvent 5 minutes plus loin alors qu’on devrait ne rien attendre sauf ce que la Vie a prévu pour notre évolution aujourd’hui.

    zenie

    1. Hannah

      Bonjour Zénie,
      Oui, la vie nous pousse à revenir au présent de l’instant.
      Bien sur si la salade est désagréable, il y aura une mémoire
      à nettoyer, ce que j’ai fait avec mon massage.
      J’en ai eu un autre hier soir qui s’annonçait comme celui
      dont je parle, une femme aux mouvements brusques qui ne
      me fait pas du bien sous couvert de foot massage thérapeutique.
      j’ai aussitôt reconnu la mémoire donc j’ai pu l’accepter sans
      me battre avec.
      Puis, avec Ho’oponopono, j’ai commencé à lui dire que je voulais
      un massage plus soft, puis je lui ai dit de ne pas prendre son
      bâton de digipuncture…puis j’ai fini par m’endormir car le
      massage est devenu plus doux.
      Si j’avais laissé faire, je repartais sur une heure de torture.
      Mais la différence c’est que entre le mauvais traitement et mon
      intervention, j’ai reconnu la mémoire, je l’ai acceptée, je l’ai
      nettoyée.

  7. Nathalie

    Je te souhaite une année 2014 riche des accomplissements que tu désires, Hannah.
    Merci pour cet article percutant et en plein dans le mille 😉
    La déprogrammation des mémoires en fin d’année 2013 a été décapante pour moi et j’aspire à clarifier ma vision et à réussir à accueillir ce que ces mémoires ont à me dire.
    Pas facile tous les jours …
    Je vais donc marcher avec cette énergie qui m’aide à créer mon nouveau monde et vais sans aucun doute continuer à venir ici pour lire les articles que tu écris, qui sont autant de petits cailloux blancs bienveillants sur ma route ! Merci 😀
    Nathalie Articles récents..Créez et publiez votre ebook avec Kindle Publishing Pro: l’ebook de formationMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Nath,
      2013 n’était pas facile parce que toutes les blessures
      ont refait surface et pour certains ça passait aussi
      par le corps.
      2014 est un approfondissement et surtout une libération pour
      qui est entraîné à regarder au-delà des apparences et des
      situations concrètes.
      Une excellente année à toi et sans doute à bientôt

  8. Patricia

    Ma soirée de nouvel an a été une soirée entre femmes d’ages et d’expériences différentes.
    Nous étions conscientes d’avoir la chance de passer ce début d’année ensemble.

    Cette année j’ai pu me rendre compte à quel point la vie change quand on est entouré de personnes qui nous correspondent. Donner- recevoir enfin .

    Je crois que le monde change et que nous sommes de plus en plus à travailler sur nous ce qui promet de belles surprises et encore plus de partages.

    Merci pour cet article Hannah. Très belle année à toi.

    Patricia.

    1. Hannah

      Bonjour Patricia,
      Passer du temps avec des personnes sur la même longueur
      d’onde que nous est vraiment important en ce moment, cela
      aide à construire un monde nouveau en plein démarrage.

  9. Guy

    Bonjour Hannah,
    « que pouvez vous faire d’autre lorsque votre mémoire cellulaire est activée ? ». D’abord , je ne sais pas, j’ai entendu cette expression il y a très peu de temps, avec vous et un livre de Anne Givaudan (les formes pensées), je ne connaissais pas ce concept, mais je crois le comprendre ou plutôt le sentir,
    « si une mémoire est touchée, c’est que vous avez à la travailler, à la nettoyer, pas juste à la constater…..pas juste ….à vous en éloigner »;
    Déjà l’accepter semble être un bon début de début (me semble t-il) déjà essayer de la repérer et l’accepter, ce programme pour 2014 m’intéresse,
    « comment allez vous faire…vous souvenir…rien à voir avec la situation ». Je ne sais pas, sinon essayer de faire attention, continuer à lire des gens comme vous,
    et vous proposez ceci, si cela vous semble possible : faire un jeu du Tao en ligne auprès d’abonnés (ne pas hésitez à dire que cela coûte tant, même s’il y a l’amour, l’eau fraiche a aussi un coût)
    Quid de ce qui me laisse amer de ces quelques jours ? un de mes fils est venu nous voir, nous le voyons peu, l’éloignement, nous sommes en bons termes avec lui, nous sommes toujours très content de le voir, toujours est il qu’ après être resté au lit un matin , il est venu déjeuner, à mon sens pour je ne sais quelle raison, il faisait la tête, je lui ai demandé ce qu’il avait, il m’a répondu vertement avec un vrai regard de défi, bien en face (comme je sais aussi le faire…), je l’ai mal vécu, je suis resté silencieux, nous ne nous sommes pas parlé de l’après midi, il devait repartir le lendemain matin, arrivés à la gare, je ne suis pas sorti du siège de la voiture, je ne l’ai pas embrassé, tout juste un signe de main, en redémarrant mon épouse en pleurs m’a dit que je n’avais pas le droit de quitter quelqu’un « comme ça »,
    j’ai entendu qu’elle avait raison, et j’ai connu que j’avais raté son départ, par la suite je lui ai envoyé un texto, lui disant que j’avais raté son départ, il m’a répondu, presque me soulageant de mon malaise, que lui même reconnaissait y être pour quelque chose, et que je n’étais pas spécialement « coupable » de la situation, l’un ou l’autre coupable ou responsable n’avait que peu de sens, j’ai été un peu soulagé de ma propre tristesse et colère qui m’avait conduit à ce geste,
    reste qu’il est parti sans que je l’ai enlacé et embrassé; le présent futur potentiel, ne répare pas toujours le passé, un moindre mal peut être, mais toujours une blessure pour l’un des rares amours de ma vie.
    Je me souhaite et nous souhaite moins de connerie pour 2014.

    1. Hannah

      Bonjour Guy,
      Bonne idée d’un jeu en ligne, je ne suis pas très technique
      mais je vais réfléchir à comment faire.
      Vous ne pouvez pas rectifier ce qui a été, un départ difficile.
      Par contre, il serait intéressant de se pencher sur ce que
      votre fils vous a reproché au petit déjeuner.
      Même s’il n’a pas totalement raison, vous avez une info à
      prendre dans son discours qui pourrait vous donner une piste.
      la deuxième chose, c’est que votre fils vous parle de votre
      relation à votre propre père et à l’endroit où c’est encore coincé,
      même si votre père n’est plus.
      Celui qui vit encore à l’intérieur de vous est en souffrance.
      Vous occuper de votre relation à votre père va soulager celle
      que vous avez avec votre fils.

  10. patricia

    Bonjour Hannah
    Que 2014 soit une avancée dans le cheminement et la compréhension de soi avant de chercher à vouloir changer le monde
    depuis lundi, je marque dans mon carnet qu’aujourd’hui je cesse de râler, de juger et fait exprès je râle et je juge – c’est beau!
    Par contre la nouvelle année se fait seule j’ai un mari qui n’aime pas les anniversaires, les Noël etc, enfin toutes les fêtes alors et bien je vais dormir normalement, je me lève à l’aube et je fais mon travail –
    Bonne année 2014 et quel bonheur de lire des articles qui permettent d’évoluer et de passer le cap de la tristesse en restant seule dans son coin
    merci pour tous ces échanges
    cordialement
    patricia

    1. Hannah

      Bonjour Patricia,
      Je ne pense pas qu’on puisse s’interdire de juger
      et de râler, par contre on peut se surprendre en
      train de le faire et se demander qu’est ce qui
      nous rend en fait aussi insatisfaits.
      Qu’est ce qui chez l’autre nous parle d’une
      problématique à nous non réglée.
      Ainsi nos jugements deviennent utiles, ils nous
      aident à savoir où nous sommes restés coincés.

  11. sylviane

    Bonjour Hannah

    Chanceuse d’être en Thaïlande ce merveilleux pays et ses habitants tellement gentils et hospitaliers

    La critique est facile et vient surtout parce que la tradition judéo-chrétienne nous y invite depuis des siècles et des siècles. Flagellons-nous allègrement, ne soyons pas dans la prétention et l’orgueil nous ne sommes que de petites choses alors évidemment la critique vient tout naturellement pour nous tous

    J’ai été une grande critiqueuse jusqu’à ce que j’intègre que ce que je disais sur Pierre et Paul m’appartenait. Quelle déception et quelle claque finalement après ça et avec du temps et du travail sur moi, une fois compris que tout venait de mon manque de confiance en moi, l’équilibre s’est rétabli. Ouf!
    sylviane Articles récents..Votre intuition peut vous aider : écoutez-laMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sylviane,
      Reprendre ses billes à propos des jugements est un
      travail très payant.
      ce que nous voyons chez l’autre nous appartient,
      grande leçon que l’égo a du mal à encaisser!

    2. Didier

      Bonjour Sylviane

      Nous sommes dans le petit comme dans le grand à la fois – le + et le –
      Didier Articles récents..Pourquoi ai-je encore souhaité, cette année, la bonne année ?My Profile

  12. christine

    tu as été mon guide et le révélateur de mon moi intérieur Hannah en 2013 je t’en remercie infiniment – le chemin est moins difficile grâce à toi et à tes articles qui sont fabuleux et je suivrai avec grande attention les prochains !! Merci pour le bien que tu prodigues à travers ce blog je te souhaite une merveilleuse nouvelle année Hannah !!!

    1. Hannah

      Bonjour Christine et merci pour ton témoignage.
      J’écris pour ceux qui ont traversé des souffrances
      et ont du mal à s’en désidentifier, ceux pour qui,
      vouloir être en paix et joyeux ne fonctionne pas
      sans un travail intérieur.

  13. Jonathan

    Bonsoir Hannah,

    J’adore te lire, j’y découvre toujours quelque chose pour avancer 😉 Je partage tout à fait ce que tu expliques, on a tous les jours des mémoires qui remontent à la surface et c’est très bien comme ça. Mon amie Lysiane que tu connais peut-être a été la très belle rencontre de ces derniers mois qui m’a permis de bien le comprendre grâce à sa belle présence et tout ce qu’elle m’a appris.
    Tout est parfait et corresponds parfaitement à ce dont on a besoin pour grandir. Si ça t’intéresse tu peux découvrir l’interview que j’ai fais avec elle http://www.mediter-pour-etre-heureux.com/interview-lysiane-rire-sa-vie/
    Lysiane est vraiment impressionante et je remercie l’univers de l’avoir envoyé dans ma vie, ça m’a beaucoup fait grandir et j’ai eu plein de belles surprises suite à ses conseils qui sont très simples et rejoignent ce que tu expliques. Plus de présence, tout est parfait telle que c’est, il n’y rien qui arrive par hasard et tout ce dont on a besoin arrive exactement quand c’est le bon moment !

    Pour ma soirée du réveillon, elle s’est bien passé comme elle était ordinaire avec mes parents. J’arrive de plus en plus à avoir le réflexe dès que je me sens mal de regarder ce qui se passe et m’arrêter en route pour comprendre. Ca permet de nettoyer pas mal de bazar comme tu le dis si bien 😉 Je vois plein de choses qui changent autour de moi et j’en suis profondément ravi 😉

    Au plaisir en te souhaitant à nouveau le meilleur pour 2014, plein de surprises nous attendent 😉
    Jonathan Articles récents..Vidéo : Quelle est la clé d’une vie heureuse et dont on ne vous parle jamais !!!My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Jonathan,
      Bravo pour ta transformation.
      Elle peut intervenir n’importe où, pas besoin
      d’avoir une vie rêvée pour la voir s’installer,
      même au coeur de l’ordinaire elle sait s’immiscer
      lorsqu’on es attentif!

  14. Patricia

    Bonsoir Hannah,
    Merci pour tes bons voeux et pour tes réflexions qui incitent à la réflexion.

    A mon tour, je te souhaite tout le bonheur auquel tu aspires, mais surtout de la joie, de la joie, de la joie !
    Car quand la joie est là tout va et la vie est magique indépendamment des évènements et réalisations.

    Donc que la joie soit en toi et en tous ceux qui te lisent.

    Amicalement
    Patricia Articles récents..Le père Noël existe !My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Patricia,
      Je suis d’accord, la joie est l’aboutissement.
      Surtout celle qui ne dépend pas des circonstances.
      L’évènement de Brice de la Croisée des blogs va
      te parler!
      Une très bonne année à toi

  15. Nicole

    Bonne année Hannah,
    Merci de partager très clairement tes expériences afin que l’on comprenne ce qu’il est bon pour nous de faire quand elles sont désagréables. Ce travail sur les jugements au début de cette nouvelle année m’aidera , merci!
    Nicole

    1. Hannah

      Bonjour Nicole,
      Je te souhaite aussi une excellente année
      pleine de couleurs et de matières…

  16. Jean-Claude

    Bonjour Hannah,
    Merci pour cette façon originale de souhaiter ses voeux! Le tout très imagé et avec force détails.
    Ma contribution pour 2014 sera peut-être l’envoi ou le retour d’ondes positives à l’humanité ayant réglé des problèmes et situations intérieurs.
    Alors imagine mon réveillon….
    500 personnes réunies pour un repas et soirée dansante animés par un orchestre local à l’accordéon et cuivres dans un petit coin de Haute Savoie. Chacun sur son 31! Que de bonnes ondes, beaucoup de gens se connaissent ou se reconnaissent. On vient en couple et les gens aiment danser : java, valse, tango, paso, cha cha, rock, madison, samba, fox trot….
    Et la magie opère : pas de fatigue, pas d’énervements, les heures défilent et la bonne humeur et la communauté d’intérêts et de plaisirs agit.
    Les codes communs sont connus, on tourne ensemble dans le même sens en respectant la ligne de danse!
    Et mon épouse qui renaît complêtement et qui peut re danser avec moi (arrêtée depuis 4 mois). C’est symbolique et important car nous avons fondé notre couple sur la danse à tous les 2, nous avons appris, progressé et pratiqué ensemble. Alors on est resté jusqu’à la fin vers 6h00 entouré par nos amis du club. C’est très important aussi le cocon amical, on se sent protégé et entouré et accepté. Bref on est reconnu et apprécié pour ce qu’on est. On rend également en cautionnant ces pratiques et en respectant les rites. Alors on communique d’individu à individu sans barrière d’âge (au calendrier on est encore dans les plus jeunes), c’est plus le choix de vie et la pratique de notre passion qui nous réunit.
    Alors 2014 commence bien et déjà se profile un nouveau bal la semaine prochaine. A n’en pas douter notre réveillon aura hâter la guérison de mon épouse. Il n’y a pas que les médicaments mais l’aspect humain qui est primordial et le soutien du conjoint et la force du collectif, le tout titillé régulièrement pas tes messages et tes questionnements pleins de sagesse que nous découvrons, mon épouse et moi, régulièrement et qui sont une aide et un soutien pour la poursuite de notre histoire commune.
    Encore un grand merci et que 2014 t’apporte de la joie et la découverte de pleins de choses.

    J’envisage 2014 sous le signe de la sérénité après plusieurs années bien agitées. Nos enfants ont grandi et comencent à quitter le nid familial. Un chat et un chien nous ont rejoint et nous donnent beaucoup de joie et calment nos tempéraments. L’opiniatreté et notre travail régulier dans nos vies professionnelles nous laissent envisager un confort matériel accru. Enfin la tempête que tu connais sur les côtes Thailandaises a l’air d’avoir quitté mes relations de couple. Au contraire, un soleil persistant et inhabituel pour la saison, brille dans notre région soutenant notre moral toujours incertain dans ces périodes de jours très courts.

    A bientôt
    Jean-Claude

    1. Hannah

      Bonjour jean-Claude,
      Que des bonnes nouvelles alors.
      C’est ce que j’appelle un réveillon en grand!
      Tu étais dans la version facile de mon histoire.
      Pour nous aussi ce fut un réveillon dansant.
      Dans la version facile pour certains, dans la
      deuxième pour d’autres.
      Nous commençons à nous faire quelques amis
      sur l’ïle et tous sont musiciens et chanteurs
      donc ils ont animé la soirée du nouvel an.
      Je pense personnellement que la danse est
      un bon ciment dans une relation.
      Alors beaucoup de bals pour cette nouvelle année.

  17. Marhthine

    Ohlala Hannah, déjà que ça va vite, si on rajoute le grand galop de l’année du cheval wuuufff . Super article , toujours aussi alignée chère Hannah et tellement bon pour le coeur, de venir goûter à ta table sur ce blog.

    « Cela me rassure aussi sur le fait qu’il y aura toujours des bazars à regarder et que cela n’empêche pas l’Éveil.  » Bê moi aussi ça me rassure 🙂 . Que cette année voie le bouquet de ton feu d’artifice chère Hannah, et que La Vie se fête en toi. Douceur de ce jour <3

    1. Hannah

      Bonjour Mahrthine,
      C’est comme ça qu’a commencé l’année, une enfilade de feux
      d’artifices sur la plage au moment du passage de l’année.
      Assez magique et inattendu. Bon présage je crois pour l’année;-)

      1. Hannah

        Une très belle année à toi aussi

    2. Didier

      Salut Marhthine

      Ah ben cela me rassure que tu sois rassurer. 🙂

      Je te fais un petit coucou pour la 2014, en passant par là.

      Bises
      Didier Articles récents..Pourquoi ai-je encore souhaité, cette année, la bonne année ?My Profile

  18. Raymonde

    Merci Hannah pour cet article. Il m’éclaire sur ce que je vis actuellement.
    Pour moi le réveillon a été un regroupement de personnes un peu isolées, anciennes connaissances ou toutes nouvelles. Des chansons, de la musique et ….des mémoires réveillées … par la consommation d’alcool de mes deux voisins… j’y suis d’autant plus sensible que j’ai pris la décision de ne plus avoir ce prétexte pour me désinhiber en communauté. Cela me faisait plus de mal que de bien! J’étais bien malgré cela, la gentillesse et la bonne humeur étaient présentes.
    Je vis actuellement une expérience très dure, avec la personne qui me loue une chambre dans sa maison. Je comprends bien que l’effet miroir joue à fond, je pratique Ho’oponopono quand je dois la croiser ou discuter avec elle. Le nettoyage n’ai pas encore suffisant car ce n’est pas calme du tout ( accusations de toutes sortes….jugements… ) je me suis même réfugiée chez des amis (fuite) . mon déménagement est proche! Il m’est bien clair que je n’étais pas alignée quand j’ai fait ce choix de colocation. Je suis maintenant dans l’urgence et dans une sorte de nomadisme: après 8 mois de cette expérience j’apprends que tous mes proches ont vu tout de suite que ça ne marcherait pas… sauf moi!!!!
    « Je ferai mieux la prochaine fois »!!! oui mais à condition de prendre du recul et de nettoyer ces mémoires , je m’y attelle en priorité en 2014.

    Belle année à vous Hannah et à tous ceux qui vous lisent et avancent vers plus de  » sagesse »
    Beaucoup de joie
    Bien à vous

    1. Hannah

      Bonjour Raymonde,
      Avant de vous reprocher de ne pas avoir vu juste, sachez que
      c’est ce qui arrive lorsqu’on est dans une mémoire donc je
      vous rassure, vous n’auriez pas pu l’éviter.
      La question à vous poser est peut-être: avec qui ai-
      je cohabité dans mon enfance et qui me faisait le même
      effet?
      Cela va vous aider à diriger votre attention vers le bon endroit
      et orienter Ho’oponpono vers cette mémoire de votre enfance.
      Avez-vus déjà une idée?

  19. Danielle

    Bonjour , tout ce que je lis ici me nourrit.Merci de votre authenticité.le réveillon s’est passé , seule pour moi mais sans tristesse.C’était l’occasion de faire le point sur l’année écoulée et les benefices d’une thérapie. Tout n’est pas rose et il me reste encore du ménage à faire dans mes mémoires, écouter celles qui viennent me taper encore sur l’épaule pour se rapeller à moi. je les localise dans mon corps qui s’est bien enrobée pour ne pas les ressentir mais je les repère en étant présente à mes sensations physiques, les laisse évoluer et se transformer d’elles -mêmes.J’ACCEPTE sans controle sans a priori.Cette année il parait que je serais comme dans du beurre avec mon chemin de vie 7.Merci ce blog est un veritable guide pour moi^une vrria ressource.
    Sortir du jugement pour 2014 , je prends! pour transmutter et peaufinner mon lien avec la vie la matière et la lumière.Il faisait très beau, le 1er janvier le soleil luisait.

    1. Hannah

      Bonjour Danielle,
      Voila de belles résolutions pour l’année 2014.
      Faire le point c’est bien le sujet…

  20. Marie@Nourriture Sante

    bonsoir Hannah,

    Promis, la prochaine fois que mon garagiste m’avoue qu’il s’est trompé en commandant telle ou telle pièce, je penserai à toi sur ta table de massage et à la manière dont tu as évité une séance de torture.
    Je prends ça à la rigolade, il est charmant cet homme, mais le problème c’est qu’il recommence !
    On en est à la 3e fois quand même !!
    C’est quoi ce bazar ??!

    Je te souhaite des conditions climatiques plus faciles…
    Cordialement.
    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents..Notre nourriture a plus de pouvoir sur notre santé que notre ADNMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      Je crois que là c’est vraiment ho’oponpono.
      Tu as une mémoire à l’hyper -responsabilité!
      Du coup, tu tombes sur des gens écervelés.
      J’imagine que tu dois avoir toi aussi quelques
      planètes dans le jeu de quille des planètes
      lourdes que sont Uranus et Pluton!

  21. Bernadette GILBERT

    Bonsoir Hannah,
    Terrible article… On ne peut s’échapper nulle part tant il nous donne l’heure juste.
    J’ai adoré cette phrase (parmi toute une série d’autres magnifiques) : « Être vrai ne signifie pas dire ce que vous pensez aux autres. Être vrai c’est sentir ce que vous sentez et l’accepter comme faisant partie de vos mémoires. » C’était mon travail des derniers mois et il fut diffcile.
    Mais tu parles aussi du tremplin que sera 2014 pour les personnes qui ont un projet, comme un livre, à réaliser. Et ça, c’est du beaume, du carburant pour moi. A point nommé !
    Bonne et belle année 2014 et à bientôt !

    1. Hannah

      Bonjour Bernadette,
      J’en conclus que tu as beaucoup de projets
      créatifs pour l’année 2014. Ça va chauffer
      sur les claviers!

  22. Sco!@couple routine

    Bonjour Hannah,

    Accepter ce qui est. Si la température n’est pas «idéale» en Thaïlande pour les activités habituelles, il n’y a pas d’autres choses à faire que de l’accepter et de faire des activités qui permettent une intériorisation.

    Panache Desai dit qu’on n’a pas besoin d’être «réparé», qu’on est parfait tel qu’on est. D’après ma compréhension, c’est justement dans le but de s’accepter tel qu’on est. On est notre propre maître et notre propre disciple. En étant des humains, on a accès à des émotions qui n’existent pas ailleurs dans d’autres dimensions (comme la colère, la tristesse, etc.) et c’est parfait comme ça.

    Comme le dit si bien Panache «it’s the blessing» (c’est la bénédiction)!

    Et il y a, bien sûr, Ho’ponopono pour se libérer des choses «négatives». Et pour s’en libérer, on doit les «aimer».

    Merveilleuse année 2014 à toi et à tous tes lecteurs.

    Amicalement,

    Sco! 😉
    Sco!@couple routine Articles récents..Mon top 7 des commentateurs de l’année 2013My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sco!
      C’est exactement ce qu’on a fait….
      A force d’aimer les nuages le beau temps a fini
      par revenir…je ne sais pas si ça t’arrive mais
      lorsque souvent lorsque j’écris un truc dans un article,
      tu peux être certaine que la vie me teste dans la semaine
      pour me faire vivre la même leçon que celle que je
      propose à ms lecteurs…du coup je fais gaffe à ce que
      j’évris!

      1. Sco!@couple routine

        Disons que très dernièrement, j’ai travaillé un truc qui me «dérangeait» et hier, j’ai vécu ce truc en me disant que c’était une «situation test» pour voir si j’étais pour tomber dans le panneau.

        Le truc me turlupine encore, mais moins on dirait. Il s’agit d’être en conscience tout le temps… Pas évident…

        Je reste vigilante pour les prochaines situations test!
        Sco!@couple routine Articles récents..10 raisons pour dire oui je le veuxMy Profile

        1. Hannah

          Bonjour Sco!
          Je trouve qu’il y a pas mal de situations test en ce moment!
          c’est bon d’avoir une petite boite à outils.

  23. magalie

    Bonjour Hannah,

    Je vous souhaite une bien belle année, pleine de rire, d avancé et de jolies moments en conscience.
    Décidément je suis définitivement en phase avec ce que vous ecrivez!
    D abord, j ai décidé de créer un blog sur un sujet certes bien plus léger que le développement personnel mais il est question de voyage à travers le monde et en un sens de prendre soin de soi . Mon projet a déjà les premiers jalons posés.
    Ensuite, je me suis mise à écrire un journal depuis fin décembre pour suivre mes problématiques et leurs évolutions.
    Quant au fait de sortir du jugement de soi, des autres il me reste du chemin à parcourir mais lorsqu’ on travaille sur soi cela me paraît compliqué parce que ça veut bien dire qu’ on notait des choses « défaillantes » chez nous et qu’ on veut donc s améliorer et en ce qui concerne les autres ça veut dire accepter qu’ ils ne travaillent pas forcément sur eux… bon après ce laius il est clair que j ai du chemin à faire pour en arriver là!:-)

    À bientôt
    Magalie

    1. Hannah

      Bonjour Magalie,
      C’est une bonne idée d’écrire un blog, vous pourrez
      même laisser le titre de vos articles chaque fois que
      vous postez un commentaire!
      Le jugement affecte tout le monde même ceux qui travaillent
      sur eux-mêmes depuis de longues années.

  24. Célia

    Bonne année à toi et surtout plein de bonheur!

    Excellent article, c’est sûr qu’il est plus difficile d’être gentil avec nous-mêmes qu’avec les autres, cad, c’est bien comme tu dis de penser à ce qui se passe ailleurs, la pauvreté dans les autres pays mais avant tout ça serait cool de regarder chez nous si tout va bien, et tout nettoyer.
    Tu sembles adorer ho’oponopono ! est-ce-que répéter toujours la même chose n’annule pas un peu l’effet désiré? Je veux dire par là que pt à force ça ne veut plus rien dire.

    Il est parfois difficile de se remettre en question sur le coup, surtout quand on est sûr que c’est l’autre en face de nous qui est en tord…

    1. Hannah

      Bonjour Célia,
      Justement, je crois que Ho’oponopono est assez mal compris
      et ne se répète pas comme un mantra. je suis en train de
      plancher dessus pour mieux expliquer comment cela fonctionne!

      1. Sco!@couple routine

        Bonjour Hannah,

        Je crois exactement le contraire : Ho’oponopono se répète comme un mantra parce qu’il y a toujours des mémoires à nettoyer. Dr Hew Len le fait lui-même presque à 100% du temps.

        Il y a des outils pour nous aider que je ne dévoilerai pas parce que ça fait partie des engagements que j’ai pris en suivant le séminaire du Dr Hew Len.

        Je pense que répéter les quatre phrases le plus souvent possible comme un mantra et même juste «merci» ou «je t’aime» (qui sont des «raccourcis» quand on ne travaille par sur une mémoire en particulier et qui contiennent à eux seuls la séquence des quatre phrases), ça ne peut pas nuire, au contraire.

        En disant «merci», en plus de nettoyer les mémoires, ça démontre notre gratitude et avoir de la gratitude, ça aide à obtenir plus de choses positives de la vie.

        En disant «je t’aime», ça aide à avoir plus d’amour pour soi et pour l’autre, parce qu’on fait partie du même tout. L’autre est là pour nous apprendre à nous aimer. J’ai entendu quelque chose hier d’un «speaker spirituel» que je ne connaissais pas et qui m’a fait réfléchir. Je traduis ce qu’il disait : «Essayez de voir Dieu dans l’autre».

        Bon, ça suffit. En fait, j’étais venu pour dire que Ho’oponopono est pour moi comme un mantra, même si je ne le fais pas à 100% du temps.

        Amicalement,

        Sco!
        Sco!@couple routine Articles récents..10 raisons pour dire oui je le veuxMy Profile

        1. Hannah

          Pas de souci Sco! si le mantra est « habité » et que ce n’est pas
          le mental qui récite.
          De toutes façons c’est facile à voir, si rien ne bouge vraiment
          ni à l’extérieur ni dans notre ressenti, c’est qu’on aborde la
          mémoire de façon mécanique et que le coeur n’est pas touché.
          il y a vraiment moyen de réciter des prières sans y mettre
          l’énergie.

          1. Célia

            merci pour vos réponses !

            ça serait sympa que tu expliques tout cela dans un article
            bisous

  25. Alexandra

    Que du bonheur à chaque fois de te lire. Ca glisse, ça résonne, c’est fluide et facile d’accès dans un langage si vrai. Merciii Hannah <3

    C'est devenu une pratique quotidienne, d'Être Vraie. Et pourtant, longtemps j'ai eu peur d'être vraie, car peur effectivement du jugement de l'autre.
    L'expérience merveilleuse de la vie m'a amené à rentrer en mon-dedans, et commencer à me remplir de cet Amour véritable. Chaque parcelle de mon Être, une à une, l'envelopper de cet Amour.
    Le trajet pour ma part a été de reconnaître ces mémoires en moi, ensuite de les accepter, puis de me pardonner, qui a laissé place à "m'aimer".
    Il est si facile de se détester, si difficile de s'aimer véritablement.

    Et pourtant, que c'est bon de s'aimer, car s'aimer, c'est Aimer, et l'Amour guérit tout.
    Habitudes habitudes habitudes. Nous avons été habitué à l'échec, nourris de la peur, grandit du jugement et du regard des autres.
    Prendre de nouvelles habitudes, comme celle de s'Aimer, d'Aimer, est un trajet qui mène à un véritable bien-être, pour celle et celui, qui désire être heureux-se ici maintenant.

    Ensemble, continuons à créer ce monde merveilleux qui est déjà là.

    Je te souhaite à toi et aux tiens, une douce et merveilleuse année 2014.
    Alexandra.
    Alexandra Articles récents..Comment faire Plus d’Argent en 2014My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Alexandra,
      S’aimer, tout un programme. C’est pouvoir aimer les mémoires
      qui se manifestent et l’Être invisible derrière qui ne veut
      rien, ne cherche rien et ne pense rien!

  26. Jean-Luc (de Moralotop)

    Hannah, je vais laisser le jugement de côté et donc ne pas me prononcer sur les questions qui sortent de mon pré-carré : numérologie, horoscopes etc.

    Mon objectif : être.
    Être présent, conscient.
    Et prendre les évènements les uns après les autres.

    La création est à l’honneur : blog + premier livre.
    Elle l’est d’ailleurs depuis toujours.

    Et tant mieux si 2014 la favorise !
    Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..Entreprendre : mangez-vous de ce (bon) pain là ?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour jean-Luc,
      Joli programme!

  27. Didier

    Bonjour Hannah ! Comment vas-tu ?

    + À ton, « Le premier des jugements concerne votre corps et votre état psychique. Même si vous ne le savez pas, vous êtes souvent la dernière personne que vous appréciez. » –

    j’aimerai amené le plus suivant : n’est-ce pas la nature de l’égo de ne pas s’aimer lui-même en construisant le complexe de la personnalité, que Jean Bouchart d’Orval détermine par « personne alitée », Wollinsky par « faux noyau/faux soi » et d’autres pas « conditionnement ? Et qu’est-ce qui n’est pas aimé sinon l’origine qui est derrière ? Ce n’est pas facile de se dénuder des guenilles de qui nous croyons être puisque nous nous attachons et je m’attache à ce quelles me font voir et croire. La foie n’est pas un vain mot.

    + Puis « C’est l’heure de décider de trouver un moyen d’aller chercher dans la profondeur la cause de votre jugement et ce qui n’est pas en place pour vous à ce sujet. »

    C’est mon heure ? Leur heure ? La tienne ?
    En ce qui me concerne, je te rejoins, je me sens totalement dans l’épreuve de la remise en question, et une remise en question beaucoup plus sérieuse que ce que j’ai connu jusqu’alors. J’ai l’impression que je vais devoir regarder en face, à travers mes comportements – c’est-à-dire ce que je fais et ce que je ne fais pas. Si le jugement n’est juste qu’un moyen de réagir et de s’auto protéger, il est alors prison, s’il est l’issu d’une observation de ce que le système dans lequel je/tu/il se trouve (du verbe se trouver, donc se trouver soi, là – comprends qui peut) alors le pas à de fortes chances d’aller dans un mouvement aligné, il me semble

    + Et « Allez-vous reprendre la responsabilité de ce qui est ? Ce n’est pas vous qui attirez encore des mauvais traitements, mais votre mémoire cellulaire et elle est encore active. »
    Il est intéressant de se demander ici la raison de son activité. Dans ma compréhension, ce n’est pas lié a l’effet de la mémoire, mais bien au fait que notre personnalité l’appelle pour pouvoir se construire et rester en « union » avec sa « désunion » – nous nommons cela, la dualité.

    + Ou encore « Votre terminal comporte aussi des mémoires dont vous ignorez tout. Et cela on ne vous l’a pas dit ! »
    Ce que j’ai pu remarquer sur mon petit sentier, c’est que quand mon conditionnement appelait une mémoire (le karma) il ne choisissait pas ladite mémoire. Celle-ci est en rapport à ce qu’il faut justifier et répondre, et au branchement généalogique et « égrégorique » dans lequel nous nous trouvons. Ce n’est pas toujours piqué des verres. Nous en reprendrons bien un petit ? Non ? 🙂

    + En suivant « C’est toujours lorsque vous êtes au cœur du problème que vous mesurez si sortir du jugement est possible ou pas. »
    Je n’appelle plus cela problème, mais la toile que notre biologie et notre conscience a tissée pour construire les mois et sûrement rester en émoi. Et, oh oui Hannah, c’est justement quand nous nous sommes mépris (mal-pris), qu’au coeur de notre toile, nous nous en rendons compte de… que se reprendre se trouve dans la mesure. La vie est parfaite.

    + « C’est concret, c’est du présent et dans l’instant j’ai le choix de m’ouvrir à ma mémoire ou de faire un foin dans le salon de massage. »
    Est-ce à notre mémoire ou à la compréhension sur laquelle nous restons vis-à-vis de cette expérience ? La réponse me parait importante parce qu’elle éclaire justement sur le jugement dans lequel nous nous trouvons à l’endroit de notre inconscient.

    + « Vous pouvez vous ouvrir à la misère d’un enfant que vous ne connaissez pas, mais pourrez-vous vous ouvrir à la misère inscrite dans votre terminal ? »
    Hé hé ! Hannah – tu nous mets la barre haute. N’est-ce pas un doux mensonge cette supercherie que nous chérissons et qui nous fout dans une super chierie ?

    + « Pourrez-vous garder un cœur ouvert à l’endroit où vous vous sentez bafoué ? »
    C’est tout ce que je nous souhaite en 2014, car ici s’actionne aussi la grâce.

    + « Resterez-vous aimant à l’endroit où ce que vous vivez vous met en colère ou en panique, sachant que cela arrive tous les jours. À moi en tous cas. »
    Aimant du verbe « aimenter » – c’est bien cela ?

    + « J’ai appris récemment qu’Andrew Cohen (un éveillé) avait décidé d’arrêter d’enseigner parce qu’il comprenait enfin qu’il avait négligé d’écouter les miroirs (que sont les autres humains) à sa portée. »
    Ah ben dit donc ! Cela va sûrement m’arriver vu les intentions inconscientes probables qui me poussent à écrire ce commentaire. À moi donc, d’aller voir ou de ne pas aller voir – comme dirait Shake and Inspire – d’être ou ne pas être.

    + « Ensuite parce que si des êtres éveillés ont aussi à faire ce travail alors je peux lâcher mon désir de perfection. »
    Je crois que la raison de notre recherche à la perfection est un moyen de refuser la perfection du chemin. La vie ne nous épargne pas elle donne les justes coups suivants les pas que nous effectuons pour nous amener à la réalisation de soi – c’est-à-dire l’éveil. Nous pouvons le retarder pendant des siècles, mais non l’éviter.

    + « J’ai souvent des clients qui font leur travail intérieur avec l’espoir que bientôt ils seront tranquilles et en vacances perpétuelles. »
    N’est-ce pas la raison non gagnante qui a été empruntée par la plupart, moi y compris, de s’engager dans une thérapie ? Mais si c’est la raison « non gagnante », n’est-ce pas justement celle qui le deviendra ?

    + « Notez ce qui continue à vous toucher et vous activer. »
    J’ajouterai, notons le moi que nous avons construit et auquel nous tenons. Notons ensuite ce qu’il nous permet de contrôler, de manipuler, de créer, de non créer, d’éviter …..

    + « Être vrai ne signifie pas dire ce que vous pensez aux autres. Être vrai c’est sentir ce que vous sentez et l’accepter comme faisant partie de vos mémoires. »
    Peut être qu’être vrai, c’est aussi accepter d’être sur son sentier, de laisser filer ses fixations en gardant le cœur ouvert parce que nous comprenons que la vérité est en deçà.

    = Hannah, j’adore quand tu boxes, tu m’en remets un coup ma chère ?

    1. Hannah

      Whouahouh, ça c’est du commentaire!
      Qu’ajouter de plus?
      Attends le prochain article…

  28. Christine Votre Efficacite Personnelle

    Bonjour Hannah,

    Je partage ton article sur les réseaux sociaux.
    Bien amicalement,
    Christine

    1. Hannah

      Bonjour Christine,
      Merci de ton partage

  29. Heloise

    Plein de bon sens dans ton article, Hannah : )
    L’idée de « walk the talk » comme disent les américains. Appliquons aussi, soyons authentiques.
    Et c’est vrai que le jugement s’insinue subtilement dans nos vies. Ah le vilain 😉
    J’ai réalisé cela aussi: « ’il y aura toujours des bazars à regarder et que cela n’empêche pas l’Éveil » Ouf : )

    J’ai ton message en tête sur l’année 7 et tout semble se mettre en place dans ce sens, déjà cette 1ère semaine de janvier! Du nettoyage, du tri, préparation pour 2015, 2016 et là « boom » ?

    Oh et en + c’est « mon » année? Le cheval!
    « Pour ceux d’entre vous qui attentent depuis longtemps de se lancer dans une création personnelle qui vous engage, l’écriture d’un livre ou l’expression de vos talents, 2014 sera un bon tremplin. »
    Tu ne pouvais pas mieux dire! Mon bouquin est presque fini, mais d’autres projets sont en train de naitre. Et hier j’étais sur une webcast écriture, puis abondance… Une année de création personnelle ?

    Bonne et créative année 🙂
    Heloise Articles récents..5 Recettes de Patates Douces pour Faire le Plein d’énergieMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Héloïse,
      Entre l’année 7 et le cheval si tu ne t’envoles
      pas…une année pour prendre de la hauteur et
      se préparer à la récolte pour 2015!

      1. Heloise

        Je crois aussi! D’ailleurs, ça commence bien 🙂
        Heloise Articles récents..33 choses que vous ne saviez probablement pasMy Profile

  30. Hiram Bowen

    Il y a un énorme bonheur à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la peine, mais le bonheur lorsqu’il est partagé, est doublé. Si vous voulez vous sentir riche, il suffit de compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut acheter. «Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent. » L’origine de cette lettre est inconnue, mais veuillez la transmettre.
    Hiram Bowen Articles récents..No last blog posts to return.My Profile

  31. Robyn M. Durham

    Il y a un énorme bonheur à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la peine, mais le bonheur lorsqu’il est partagé, est doublé. Si vous voulez vous sentir riche, il suffit de compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut acheter. «Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent. » L’origine de cette lettre est inconnue, mais veuillez la transmettre.

    1. Hannah

      La phrase commence ainsi:
      « Hier c’est l’histoire, demain est un mystère,
      aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on
      l’appelle le présent »

Les commentaires sont désactivés.