«

»

Jan 19

Quelle couleur porter pour trouver la joie?

trouver la joie9Trouver la joie, pas si simple

 

Qu’est ce qui va vous rendre le plus joyeux? Un somptueux dessert d’anniversaire, un réveillon aux Seychelles ou passer un col à 5000m au Népal?

 

Drôle de question n’est ce pas…pourtant, vous n’arrêtez pas de jouer à ce petit jeu !

 

Est ce que, dans tout ce que vous faites, vous ne chercheriez pas consciemment ou inconsciemment à trouver un état d’amour de paix ou de joie?

 

Et si vous êtes honnête, vous vous êtes aperçu que vous êtes de bien piètres devins…ce que vous anticipez ne s’avère pas toujours aussi plaisant que prévu.

 

J’adore cette citation (approximative) de Thich Nhat Hanh :

ce qui est merveilleux avec la technologie et les transports aujourd’hui, c’est qu’on peut être malheureux à l’autre bout de la terre !

Thich Nhat Hanh

 

D’un autre côté, la joie peut tout à fait se manifester dans des moments inattendus.

 

Une chose est certaine, la joie ne se programme pas par le mental et il n’y a pas de relation directe entre ce que vous faites pour l’obtenir et le fait de l’expérimenter.

 

Cet article est présenté à la Croisée des Blogs organisée ce mois-ci par Brice du blog « sourire au stress« .

 

Combien de fois avez-vous misé sur une soirée où vous vous êtes ennuyé ferme malgré l’apéro et le champagne ?

 

Vous trouverez à la fin de cet article quelques « recettes » pour apporter plus de joie dans votre vie. Je vous donne aussi la couleur de la joie dans la psychologie des couleurs.

 trouver la joie2

 

 

Et pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous parle d’un autre type de joie.

 

Trouver la joie et programme de survie

 

En fait, la joie n’est pas la priorité du cerveau. Ce dernier cherche à vous maintenir en vie le plus longtemps possible.

 

Pour cela, il enregistre les expériences négatives afin de vous éviter de les vivre à nouveau. Il vous protège ainsi en gardant en mémoire ce a été pénible et douloureux.

 

C’est un peu comme si vous gardiez toujours dans un petit coin de votre tête les mémoires difficiles de façon à les comparer à chaque instant avec ce que vous vivez pour être certain de ne pas avoir à les revivre.

 

Le bon côté de l’affaire, c’est que vous êtes protégé. La mauvaise nouvelle, c’est que vous êtes sans le savoir dans un contrôle constant, même si vous ne le sentez pas.

 

Votre cerveau est donc programmé pour vous permettre de vivre le moins de stress possible et vivre la joie est malheureusement le cadet de ses soucis.

 

Ruminer n’est donc pas qu’une mauvaise habitude, c’est aussi une survie programmée afin d’éviter le pire.

 

Selon Marci Shimoff « Bonheur sans raison », votre mental est comme un disque rayé qui repasse les mêmes rengaines toute la journée.

 

Sur les 60 000 pensées que vous avez par jour, 90 % sont les mêmes que celles que vous avez eues hier, avant hier etc.

 

Et 80 % de ces pensées sont désagréables (pour les raisons que nous avons vues plus haut), si vous n’y prêtez pas attention.

.

 trouver la joie8

 

Equilibre et cohérence pour trouver la joie

 

Les chercheurs ont trouvé que quoi qu’il arrive dans votre vie, vous avez tendance à vous stabiliser à un certain niveau de joie et de bien-être.

 

De même que vous avez un poids idéal, vous avez un seuil moyen de bonheur et de joie.

 

Si vous ne faites aucun travail intérieur pour améliorer ce seuil, il tend à rester le même quoiqu’il arrive dans votre vie.

 

Je vous ai déjà parlé de cette étude qui a été faite sur les gagnants du loto. Bien qu’ils aient à leur disposition de nouvelles conditions matérielles pour améliorer leur vie, en un an, ils retrouvent un niveau de vie et de bonheur identique à celui qu’ils avaient avant le gain magique.

 

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que cette étude est valable aussi pour les personnes qui deviennent paraplégiques ou qui subissent un accident grave.

 

En l’espace de quelques années, elles retournent au degré de bonheur et de joie qu’elles avaient avant leur accident.

 

Une partie de ce niveau de joie vient de votre histoire familiale et génétique. Une faible partie est déterminée par des circonstances extérieures (travail, relations, richesse)

 

« Fliquer » pensées et croyances pour trouver la joie

 

Votre seuil moyen de bonheur et de joie est principalement déterminé par vos pensées, vos croyances et la façon dont vous vivez les expériences que la vie vous propose.

 

C’est sur ce dernier point que vous avez le plus d’impact. Il est donc possible de modifier votre thermostat bonheur et joie.

 

Pour ce faire, il va falloir vous observer de plus près et rentrer dans une pratique de la joie. (à ne pas confondre avec le rire qui n’est pas forcément de la joie).

 trouver la joie1

 

 

Ainsi, la joie n’est pas forcément innée. Vous pouvez la voir facilement dans le regard des enfants qui ont senti la présence aimante de leurs parents.

 

Pour ceux qui ont vécu des traumas dès leur plus jeune âge, (voire leur vie intra-utérine), c’est la gravité que vous verrez dans leur regard.

 

Comment faire donc pour trouver le chemin de la joie émotionnelle, celle qui découle d’un événement, d’une situation ou d’une rencontre?

 

Elle nait de causes identifiées, c’est d’ailleurs ce qui vous pousse à vouloir la reproduire et c’est aussi la joie la plus accessible. Voici donc 4 façons de la trouver avant de parler d’un autre type de joie.

 

1°) Trouver la joie par la célébration

 

Donnez vous des récompenses pour la journée, et créez-vous des petits moments de joie. Décernez-vous l’oscar:

 

  • d’avoir trouvé la fleur la plus parfumée,
  • de la meilleure soupe de poireaux que vous ayez faite,
  • du nuage le plus bizarre que vous ayez contemplé,
  • d’avoir attiré l’oiseau le plus impertinent qui soit venu manger vos miettes,
  • de la meilleure dénicheuse de soldes
  • du plus bel arrangement vestimentaire que vous ayez fait,
  • du visionneur de la vidéo la plus sympa de la journée…etc…

 

A ce propos, je vous en livre une. C’est une flashmob dans une gare. J’adore ces évènements incongrus dans les lieux publics où se mêlent spontanéité, surprise, curiosité, plaisir et joie du spectacle.

.

 

 

 

2°) Trouver la joie dans la créativité,

 

Que ce soit la danse ou la musique, laissez-vous emporter par les vibrations de la musique, celle que vous faites ou celle que vous écoutez.

 

Je vous propose un gospel joyeux de Ron Kenoly. La qualité de la vidéo n’est pas formidable mais la joie qui transpire l’est.

.

 

 

 

3°)Trouver la joie et recréer la sensation.

 

La joie est la vie en mouvement. Il est d’autant plus facile de trouver la joie si c’est vous qui chantez ou qui dansez.

 

Pour la saisir lorsqu’elle est là, soyez très présent à vos sensations.

 

Où sentez vous la joie dans votre corps ? Quelles sont vos sensations ? Qu’est ce que cela vous fait d’élever votre taux vibratoire ?

 

Vous pouvez alors intensifier et enregistrer la sensation dans votre corps (pas dans votre mental). Vous pourrez ainsi la retrouver et créer de nouveaux circuits neuronaux associés à la joie.

 

Cette mémoire sensorielle de l’expérience peut redevenir accessible lorsque vous le souhaitez.

 6a00d8341c4e3853ef01310fe767a3970c-800wi

 

 

4°) Accepter ses émotions pour trouver la joie

 

Même si cela vous paraît évident, la meilleure façon de trouver la joie, c’est de ne pas chercher à être joyeux lorsque vous êtes triste.

 

Accepter l’émotion qui se présente sans la qualifier de positive ou de négative permet de la traverser rapidement et d’être disponible à la joie de ce qui est.

 

Puisque l’émotion est dans le corps, une technique comme Tipi aide à la faire basculer dans une sensation physique afin de lui permettre de se libérer et de ne pas stagner dans le corps émotionnel.

 

Quitter l’univers mental pour trouver la joie

 

Je vous ai parlé de la joie émotionnelle car je la distingue de la joie du vivant. Cette dernière est un état, pas une émotion et elle ne dépend pas des circonstances.

 

Elle est le fruit d’un travail spirituel (un état d’Éveil) et de la sortie de l’illusion de la séparation d’avec le Tout. La joie dont je parle maintenant est un état vibratoire très élevé.

 

C’est celle que l’on peut voir et sentir chez le Dalaï Lama. Aucune guerre ni aucun drame ne peuvent l’entamer.

 trouver la joie4

 

 

Puisque c »est un état d’être, la joie est là sans raison. Elle est issue de la vie et d’une sensation d’unité.

 

C’est une qualité vibratoire extrêmement communicative qui ne se crée pas artificiellement par des exercices ou des techniques.

 

Il est pourtant possible de faire un travail sur soi afin de ne pas vous limiter à votre univers mental et vous ouvrir à la vie. De là peut découler la joie.

 

Penser et ruminer sont des attributs du mental et certainement la meilleure façon de ne jamais trouver la joie. Comment faire alors pour quitter l’univers mental?

 

En général, dès qu’une pensée s’élève, vous avez la fâcheuse habitude de « discuter avec elle ».

 

Vous créez ainsi une chaine de pensée accrochées les unes autres en créant un univers mental qui vous éloigne irrémédiablement de l’instant présent, donc de la joie.

 

Contrairement à ce qui se passe sur le coussin de méditation, Il est difficile d’être totalement présent au fait que les pensées vont et viennent dans votre quotidien.

 trouver la joie7

 

Que faire avec les pensées?

 

Par exemple, vous vous réveillez le matin et une pensée vient : j’ai peur. Vous y croyez instantanément. Vous vous identifiez avec la pensée.

 

Vous vous dites : oui, c’est tout moi, avec ce qui m’arrive c’est normal que j’aie peur. Et puis, maintenant que vous êtes identifié et que vous avez fait vôtre cette pensée, vous continuez le train de pensées…

 

  • J’ai peur de me lancer
  • J’ai peur de me lancer parce que je ne suis pas au point.
  • J’ai peur de ne pas y arriver.
  • J’ai peur de ne pas trouver de clients
  • De toutes façons, c’est pas facile à l’âge que j’ai de se lancer
  • Il me faudrait plus d »argent…etc…

 

Votre mental va vous donner 10 000 raisons maintenant pour justifier le fait que vous avez peur. Puisque tout ce avec quoi vous vous identifiez finit par vous limiter, cherchez d’où vient cette pensée.

 

Ne l’empêchez pas de s’élever mais aller chercher sa source afin de la voir se déliter comme un nuage dans le vent.

 

En d’autres termes, n’y croyez pas. En fait, il n’y a aucune raison pour que la peur que vous avez attrapée ce matin soit en lien avec ce que vous croyez.

 

En fait, cette pensée est née de rien, d’un magma informe. Elle s’est élevée et vous l’avez attrapée. Puis vous l’avez justifiée. Maintenant elle est à vous et vous n’êtes pas prêt de vivre la joie sans cause.

 

Je suis certaine, surtout si vous avez tenté de méditer, que vous êtes d’accord avec le fait d’apprendre à vous désidentifier. Surtout s’il s’agit de pensées concernant la peur qui passent et repassent dans votre esprit.

 

Cela vous paraîtra moins évident avec la pensée :« Je me sens bien ce matin».

 

Même scénario : immédiatement vous vous identifiez avec la pensée. C’est tout moi. Et dans l’instant suivant vous allez chercher des raisons à votre bien-être.

 

Je me sens bien parce que j’ai bien dormi, parce que j’ai médité, parce que je n’ai pas trop mangé hier soir, j’ai bien rêvé etc…

 

S’identifier à cette pensée limite votre capacité à vivre la joie illimitée car vous lui donnez vous-même une cause.

 

C’est un peu comme si vous vous limitiez à un petit espace qui s’appelle « je me sens bien ce matin ». Pour trouver la joie dont je vous parle, vous devez déjà cesser de lui donner des bonnes raisons d’être.

 

Si vous vous levez en surfant sur la vague « je me sens bien ce matin », vous êtes dans l’univers de cette pensée.

 

Je reste d’accord avec vous, quitte à être identifié à une pensée le matin, autant être identifié(e) à « je me sens bien » plutôt que « je me sens mal ».

 

Vous pouvez en rester là.

 

Si vous avez d’autres ambitions, comme celle de trouver la joie sans cause ou tout simplement de la vivre, il va falloir retourner à la source de cette pensée (dite positive) et la laisser se déliter dans l’espace.

 

Voir qu’elle est née de rien, d’un magma informe ou d’un petit « moi » super positif qui cherche à prendre la parole ou a vous faire un commentaire.

 trouver la joie6

 

 

Vous ne lui donnez pas raison, vous n’avez pas besoin de lui interdire de parler non plus.

 

A ce moment là, vous êtes entre deux pensées. Le champs des possibles et le nuage des probabilités de la vie s’ouvrent à vous.

 

L’immensité de la vie et un vent de liberté vous submergent. Vous êtes à l’état zéro. Vous ne surfez plus sur la vague limitée d’une pensée.

 

Vous expérimentez le grand secret des maîtres au petit déjeuner : quand ils mangent, ils mangent. ils ne pensent pas à ce qu’ils vont faire dans la journée ou au fait que la vie est belle, ils mangent.

 

Alors, quelle couleur pour trouver la joie ?

 

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que la couleur de la joie est la couleur orange, celle des moines thaïlandais.

.

 trouver la joie3

 

 

C’est aussi la couleur des débordements, de la colère, de la fête, des désirs ardents, de la vitalité et de l’énergie.

 

C’est donc la même couleur qui symbolise les désirs et la joie. Dans l’un vous êtes identifié à vos désirs, vous êtes dans la quête de ce que vous désirez parce que vous pensez ne pas l’avoir .

 

Dans l’autre, vous êtes désidentifié de vos désirs.

 

Vous ne cherchez plus à les satisfaire mais vous ne les combattez pas non plus, il n’en reste plus qu’un : la vie. Vous ne désirez que ce qui est.

 

Vous êtes traversé par des pensées de toutes sortes mais vous ne les croyez pas sur parole. Vous ne les faites pas vôtres. Vous ne justifiez pas leur existence. Vous en êtes libre et la joie s’installe.

 

Et vous, êtes-vous fan de vos pensées? Aimez-vous la couleur orange ?

78 comments

  1. Brice

    Bonjour Hanna!

    Merci pour ces belles explications, je comprends mieux maintenant l’état de joie qui naît lorsque l’on est plus attaché à ses désirs…

    C’est assez subtil mais en lisant de bout en bout, certaines choses m’apparaissent beaucoup plus clairement, c’est vrai que ça fait peur de laisser partir certaines pensées ou certains désirs..

    Surtout lorsque l’attachement ou l’identification est là depuis déjà très longtemps 🙂

    Merci énormément.

    Brice
    Brice Articles récents..Comment Retrouver la Joie De Vivre en 3 étapes.My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Brice,
      Merci à toi pour soulever ce thème avec ta croisée.
      Je ne l’aurais pas traité spontanément et j’avais tord!
      J’ai tendance à expérimenter dans la semaine tout
      ce que j’énonce dans mes articles.
      J’écris tout ce que j’ai vécu sur le sujet dans mon
      article et dans la semaine qui suit, je le vis à une
      autre vitesse donc grâce à toi, j’ai pu expérimenter
      la joie à l’octave supérieur et j’en redemande…
      à moins que ce soit devenu de nouveau un désir
      récupéré par le mental;-)

    2. Benoit

      Je suis d’accord avec Brice, la vraie joie, celle qui provient du cœur et non de la tête, est libérée de tout désir. Car désir, veut dire que l’on a un besoin non réalisé, d’où un manque et ce qui suit la peur. Personnellement, lorsque je ne ressens pas cette joie interne, soit je ferme les yeux et me recentre pendant une minute, soit je pense des pensées de gratitudes.
      Benoit Articles récents..Découvrez les vélos électriques sur le site de cyclable.My Profile

      1. Hannah

        Bonjour Benoît,
        Si la joie n’est pas mentale alors elle n’est pas vraiment
        programmable non plus, elle nait de l’instant lorsque nous
        y sommes connectés.

  2. zenie

    Bonjour Hannah, trop longtemps j’ai laissé les pensées gouverner ma vie, elles ont tout un tas de tactiques pour entamer la discussion que je ne faisais pas le poids face à elles.
    Maintenant je les vois s’approcher à pas de velours, toujours comme si de rien n’était mais je n’entame plus la discussion, je les nettoie avec Ho’oponopono et la Vie suit parfaitement son cours.

    zenie
    zenie Articles récents..Ma joie de vivreMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Zénie,
      Heureusement, il y a des pensées tenaces qui ne
      se laissent pas démonter juste par un petit
      nettoyage.
      C’est avec celles-ci que je joue en ce moment
      et c’est aussi passionnant, ça élève le niveau
      du défi de tout ce qu’on peut faire avec Ho’oponopono
      et d’autres techniques de désidentification.

  3. Fleur14

    Bonjour Hannah,
    Merci pour ce nouvel article que je vais prendre le temps de lire attentivement.
    Concernant le Dalaï Lama que j’ai pu avoir le bonheur d’approcher de très près lors de sa venue il y a quelques années en Normandie, sa bonne humeur et ses éclats de rire sont très communicatifs..
    Je vais essayer d’appliquer tes conseils. Tout cela pour moi est nouveau,mais je suis motivée.
    Tu as raison pour la grisaille de la météo, ce matin en Sud Loire un épais brouillard.
    Bon début de semaine et à bientôt.
    Cordialement.

    1. Hannah

      Bonjour Fleur,
      Il faisait un brouillard à couper au couteau hier,
      suis montée dans le nord aujourd’hui et c’est
      le même bazar.
      Maintenant je m’interroge…en Thaïlande aussi,
      serait-ce une mémoire à moi?
      Bref, tu as raison de lire attentivement ce que
      j’ai écrit, ce sont mes dernières trouvailles en
      matière de méditation dans l’action et cela
      necessite de la pratique.

  4. Claudine

    Quelle joie Hannah de recevoir vos écrits ce matin! L’ orange j’ en ai beaucoup porté, en m’ apercevant que dans l’ habitation les portes étaient orange tibétain, et les choses qui m’ attiraient en décoration, idem!
    Aujourd’ hui, je porte un peu d’ orange, beaucoup de bleu, et du rouge carmin en décoration. Quand je porte du beige ou du sable, effectivement je ressens le besoin de ne rien faire en particulier. C’ est une couleur qui visiblement minimise l’ énergie dynamique.
    Merci de nous rappeler que la joie est aussi une philosophie…
    Belle journée Hannah, belle journée á tous, avec joie de vivre au menu!

    1. Hannah

      Bonjour Claudine,
      En fait la joie est là lorsqu’on est capable de vivre tout ce qui vient
      sans se battre avec. Seulement lorsque ce qui vient ne nous plait
      pas, nous voulons mettre du plaisir et de la joie à la place, du
      coup, nous nous coupons définitivement de pouvoir l’expérimenter…
      pas facile à intégrer.

      1. Didier

        Héhé ! Le travail de toute une vie de l’instant. N’est-ce pas chère amie.

        1. Hannah

          Plutôt passionnant d’ailleurs comme travail!

  5. Roseline

    Bonjour Hannah et merci pour ce bel article.

    Je suis en cure ayurvédique et je savoure pleinement ces moments rien que pour MOI.
    Je ressens ici simplement la joie d’être…

    Gros bisous de l’Inde où les couleurs éclatent et jaillissent à chaque coin de rue !

    Roseline

    1. Hannah

      Bonjour Roseline,
      Quel plaisir tu dois vivre!
      Je crois que je vais te demander l’adresse du centre`
      ayurvédique en inde, c’est un de mes désirs non encore
      aboutis!

  6. muriel

    Bonjour Hannah,

    Merciiiiiiiiiiii pour cette flashmob géniale, j’ai cru reconnaitre Mary Poppins et la musique et les humains qui se connectent au fur et à mesure m’ont fait monter une joie et une émotion, la joie que me procure la musique comme celle là et celle de Ron Kenoly et une émotion que j’ai laissé monter. Je suis une fervente adepte de ces rythmes qui montent crescendo car je les sens à l’intérieur de moi monter et ça c’est du bonheur… La musique a ce pouvoir pour moi.
    Quand à la couleur Orange j’en remets depuis hier sur moi et je la tire aussi dans mes cartes de couleurs depuis 2 jours…
    Pour ce qui est de l’identification aux pensées négatives…. je m’y suis reconnue mais j’ai dû lâcher quelque chose grâce à ta moulinette car je viens d’avoir un appel d’un client pour un massage-thérapie… la moulinette ça marche fort!!!

    1. Hannah

      Bonjour Muriel,
      Il y en a qui ont la chance de pouvoir porter du orange …
      Pour les tons froids, heureusement il y a la joie à vivre
      dans le corps à défaut de la porter.
      ce petit Ron Kenoly est une merveille, c’est ce que je mets
      dans ma voiture lorsque je me déplace à Toulon.
      J’arrive à bloc!
      Pour la floshmob, c’est la réplique exacte de la danse
      des 7 enfants dans « the sound of music ».

  7. sylviane

    Bonjour Hannah

    L’orange symbole de la joie de vivre sans aucun doute, voir de l’orange remonte le moral des troupes c’est d’ailleurs toujours la couleur qui me vient à l’idée pour parler de joie de vivre

    La joie de vivre ou la joie tout court ne sont pas innées chez tout le monde, je fais heureusement partie de ceux qui l’ont gagnée à la naissance et même dans les pires moments de ma vie la lueur de la joie ne s’est jamais complètement éteinte
    sylviane Articles récents..Découvrez ce que cette année vous réserve 2My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sylviane,
      Oui la joie aide à continuer nos chemins lorsqu’ils
      sont obscurcis par les mémoires.
      Tu l’as dans le son de ta voix.
      Le orange est aussi la couleur de tous les débordements, c’est sans
      doute pour cela que les américains l’ont mis comme
      uniforme dans les prisons…est ce bien raisonnable pour
      avoir la paix dans les prisons?

  8. muriel

    non c’est la Mélodie du Bonheur…. c’est Julie Andrews…!!! Bon à quand notre flash mob à nous avec ce fameux Michael Jackson!!!

    1. Hannah

      Yes!!! On s’est un peu entrainés… en Thaïlande

  9. Marie

    Bonjour Hannah, vous êtes une source d’inspiration pour moi, tous vos articles et parutions m’apportent à chaque fois beaucoup.
    Aujourd’hui je veux vous demander si vous avez une « recette » pour quelqu’un qui a un surpoids de 30 kg survenu lors d’une épreuve très difficile et 15 après, ce poids est toujours accroché, pourtant beaucoup de travail a été fait depuis. J’ai compris que les régimes ne fonctionnaient pas, que ce poids m’a sauvé la vie mais aujourd’hui, je passe réellement à autre chose et j’aimerai que ce poids s’en aille, maintenant je commence à aller vraiment bien.
    Fidèlement vôtre.

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      Le poids qui reste accroché est sans doute encore la gestion
      d’un trauma des tous premiers mois de vie.
      Vous avez réussi par votre travail intérieur à arrêter de créer
      des difficultés dans votre vie.
      Il reste à nettoyer ces tous premiers mois de vie de la relation
      à la mère et il faut déceler dans votre quotidien à quel endroit
      exact cela se joue encore aujourd’hui »hui.

  10. Bernadette GILBERT

    Bonjour Hannah !
    Eh bien là, je suis inquiète. Je n’aime pas du tout la couleur orange. Rien d’orange chez moi et surtout, aucun vêtement orange. D’ailleurs, c’est une couleur qui ne me va pas du tout ! J’ai l’air malade quand j’en porte.
    Pourtant, je pense vraiment être une personne joyeuse. Mon fils qui adore cette couleur est aussi quelqu’un de très joyeux. Et à lui, cette couleur va magnifiquement bien.
    Qu’en penser ?
    J’ai la même aversion pour la plupart des verts, à moins qu’ils tournent à l’émeraude ou au turquoise…
    Je vais aller me plonger dans ton livre…
    Merci pour ce bel article et ces vidéos (je connaissais celle d’Anvers !) joyeuses par excellence !
    A bientôt !
    Bernadette GILBERT Articles récents..Boulettes végétariennes aux poireauxMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Bernadette,
      Tu es un ton froid, pas étonnant que tu ne puisses pas porter de orange.
      C’est pareil pour tous les tons « été » et « hiver ».
      C’est aussi mon cas. Le orange me tue le teint donc je le mets la nuit
      pour le plaisir de la sensation.
      Il reste qu’on peut en mettre dans la maison…tous mes canapés sont oranges!
      Ton fils est sans doute un ton chaud!
      Tous les verts sont aussi tons chauds! il faut ruser pour trouver des verts froids!
      Une fois par an, j’organise un stage pour déterminer la saison des participants.
      On joue avec les textiles et les couleurs jusqu’à ce que chacun sache exactement
      quelle couleur le met en valeur.
      C’est un grand moment de pur bonheur!

  11. Marcel

    Merci pour ce nouvel article, très riche comme les précédents.
    J’ai particulièrement apprécié les vidéos, pleines de vie, d’énergie, de vitalité et de joie.
    Je ne connaissais pas ce « flashmob » mais quel plaisir!
    Je me suis levé de ma chaise pour m’y associer.
    Alors en vrai ça doit donner la « chair de poule « ..
    Merci Merci

    1. Hannah

      Bonjour Marcel,
      Moi non plus je n’ai jamais assisté à une flashmob
      en vrai mais je prends beaucoup de plaisir à
      regarder celles qui existent sur utube.
      il y en a une sur Michael Jackson dans une prison
      http://www.youtube.com/watch?v=9OawiTae0bA

  12. JACQUELINE

    Bonjour Hannah

    Merci pour ce beau message sur la joie, et comment faire pour vivre et être en joie tout au long de la journée
    je vais essayer d’appliquer un peu mieux tes conseils.

    j’aime beaucoup la couleur orange, c’est chaleureux, lumineux, rayonnant, j’en porte de temps en temps

    mais j’aime aussi le bleu, le vert et le violet

    JACQUELINE

    1. Hannah

      Bonjour Jacqueline,
      Je ne pense pas qu’on puisse être en joie
      toute la journée.
      par contre accepter toutes nos humeurs sans
      se battre avec nous fait retrouver la joie plus
      facilement.

  13. Helene@Objectif-Reussite

    Bonjour Hannah,

    Ah le pouvoir des pensées ! Je cultive ma joie au quotidien avec ce que la vie m’offre.
    Mais attention à rester connecté sur les bonnes ondes, cela rejoint sur ce que tu dis sur les pensées du matin.

    J’aime la couleur orange que je trouve chaude, surtout pour l’ameublement.

    Amicalement,

    Hélène
    Helene@Objectif-Reussite Articles récents..Confiance en soi redoutable grâce à votre parapluieMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Hélène,
      cela reste que ce n’est pas une couleur facile à porter,
      alors tu as raison, on peut l’avoir sous les yeux dans
      les rideaux ou les couvre-lits!

  14. charlotte

    Merci Hannah,

    c’est déjà une joie de te lire et si de plus, tu nous donnes à vibrer avec une flashmob, merveilleux. Quand tu as parlé du orange, je ne porte jamais de orange, pas non plus en décoration et puis mon regard s’est porté su 2 tableaux que j’ait peints, il y a 3 ou 4 ans. merveilleux orange sur la mer, un lever de soleil.j’ai peint une corne d’abondance où toutes ces couleurs éclatent. Heureuse d’avoir transcrit ces couleurs que j’avais en moi. Merci Hannah

    Charlotte
    charlotte Articles récents..Journal des Bonnes NouvellesMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Charlotte,
      Donc tu peux repeindre quelques oranges
      si tu en as besoin sous les yeux à défaut
      de les porter toi-même!

  15. Marie@Nourriture Sante

    Bonsoir Hannah,

    Enfin quelqu’un qui parle d’autres ambitions que de nourrir notre « petit moi super positif » !!
    Et qui nous propose autre chose que de sauter comme un cabri en criant : « la vie est belle, la vie est belle ! ».

    On respire à un autre niveau d’énergie justement. Tu dégages la poussière je trouve ! Merci.

    Il fallait l’écrire un jour, oui, la joie, la vraie, est sans cause.

    Sinon on est dans le bonheur, le plaisir, ce qui ne permet pas notre croissance spirituelle.
    Mais en effet, comme tu dis, on peut en rester là.
    Sourire c’est mieux que pleurer, c’est certain.
    Pourtant c’est dommage de rater notre vrai travail…

    Les fameuses mémoires à effacer, ce sont les traces de ce qu’on a mal vécu, pas accepté.
    Il faut apprendre à laisser passer à travers nous ce que l’on vit, de bien comme de moins bien.
    L’apprentissage d’une vie.

    Je cherche souvent des vêtements orange mandarine, pas faciles à trouver.
    Et j’ai eu et ai encore des rideaux orange, sans vraiment y réfléchir.

    Ton article est si riche et si bien troussé qu’il y aurait de quoi le commenter longtemps.
    Et je t’en remercie, c’était un vrai plaisir (?!) de te lire.
    Et Thich Nhat Hanh, que j’aime beaucoup, m’a bien fait rire.

    Amicalement.
    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents..Soigner une gastro-entérite par le moyen le plus rapide et le plus naturel.My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      Merci pour ton long commentaire.
      Tu aurais plus ri encore si tu avais entendu
      sa blague avec l’accent asiatique.
      Se désidentifier de ses pensées positives
      et négatives est un travail de longue
      haleine car nous sommes au coeur du « moi »
      qui a construit son sentiment d’existence
      dessus comme si exister ne suffisait pas!

  16. Héloïse

    Merci Hannah! J’aime beaucoup cet article. Et ceci:S’identifier à cette pensée limite votre capacité à vivre la joie illimitée car vous lui donnez vous-même une cause.
    Tu marques un point 🙂

    On s’accroche vite à nos pensées, « bonnes » ou « mauvaises » Au lieu de les laisser passer et de vivre ce qui se passe maintenant. Et plus on s’y accroche, plus on leur donne du poids, de la densité.

    Pas évident toutefois!
    Mais ce qui m’aide dans ce sens est de sentir en moi si la sensation est légère ou lourde. Si c’est lourd, je visualise pour l’alléger. Un peu comme ton point 3 donc : )

    L’orange, j’aime bien. Je n’en porte pas toutefois. Même si je viens de mettre à donner un vieux pull orangé et je trouvais que la couleur m’allait bien 😉
    Héloïse Articles récents..33 choses que vous ne saviez probablement pasMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Héloïse,
      Je te vois en bleu sur tes photos…si le bleu te va
      bien alors ça me paraît difficile que le orange
      puisse t’aller vraiment bien.
      C’est une très belle couleur qui nécessite une certaine
      carnation, couleur des yeux, des cheveux et de la peau
      pour pouvoir illuminer la personne de l’intérieur.
      Le danger à porter cette couleur c’est qu’elle nous
      engloutisse totalement.
      je crois que intuitivement nous finissons par avoir dans
      notre garde robe les couleurs qui nous révèlent donc
      si tu te débarrasses de ton pull orange…

      1. Héloïse

        Merci Hannah pour l’analyse perso 🙂
        tu as raison pour l’orange, il me va (en saumoné) mais ne me met pas en valeur autant que les bleu, noir, fuchsia… j’ai le teint mat olive mais les yeux verts/bleus/gris, avec l’orange c’est pas l’harmonie parfaite je crois…

        Ps: je compte bien acheter ton livre! j’en termine d’autres d’abord sinon il va être oublié dans une pile 😉
        Héloïse Articles récents..33 choses que vous ne saviez probablement pasMy Profile

        1. Hannah

          Lire est un vrai luxe aujourd »hui!
          A moins qu’on trouve du temps en jouant avec
          les autres dimensions…

          1. Heloise

            pas bête ton idée 😉
            Heloise Articles récents..33 choses que vous ne saviez probablement pasMy Profile

  17. Véronique

    Merci pour cet article que j’ai trouvé très vivant et très complet. J’ai été particulièrement intéressée par le paragraphe sur la couleur de la joie. C’est un sujet qui m’intéresse énormément car je sais par expérience, comme la plupart d’entre nous je pense, que les couleurs peuvent influencer nos pensées et notre humeur par les vibrations qu’elles émettent. Et je suis d’accord avec toi : l’orange est définitivement la couleur de la joie !

    1. Hannah

      Bonjour Véronique,
      Oui la couleur est mon dada et je mesure tous les jours
      l’influence de la couleur sur nos humeurs.
      le titre de ton blog est une pure merveille!

  18. Michel de Changer-Gagner

    Bonjour !

    Je voudrais réagir sur un passage de ce (long – comme d’habitude) article. Un passage seulement, mais qui pourrait faire l’objet de beaucoup d’autres articles.

    Il s’agit de « Votre seuil moyen de bonheur et de joie est principalement déterminé par vos pensées, vos croyances et la façon dont vous vivez les expériences que la vie vous propose.

    C’est sur ce dernier point que vous avez le plus d’impact. Il est donc possible de modifier votre thermostat bonheur et joie. »

    Plutôt que de trouver le bonheur et le bien-être par des pratiques, suivons ces propositions à la lettre. Changeons notre perception des choses.

    Comment se fait-il qu’un enfant qui tombe en courant se relève et repart alors qu’un autre se relève et pleure en appelant maman pour qu’elle soigne le bobo ?

    Comment se fait-il que certains voient le verre à moitié plein et d’autres le verre à moitié vide ?

    Classique, comme distinction, me diriez-vous ?

    Mais lourd d’impact et d’enseignement. Pourquoi ne pas voir le verre à moitié plein ?

    Imaginez votre intérieur comme une salle de contrôle ou un vieux téléviseur avec des boutons qui permettent de modifier la façon de percevoir ce qui vous arrive : changer la couleur, le son, etc.

    Votre vie est morose ? Chaussez des lunettes roses.
    Michel de Changer-Gagner Articles récents..Technique pour apprendre un poème en quelques minutesMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Michel,
      Oui c’était bien l’objectif de mon article:
      on vit certainement mieux avec des lunettes roses
      qu’avec des lunettes grises.
      Cependant, selon moi, vivre la joie, c’est vivre sans lunettes
      et çe n’est pas qu’une décision, c’est aussi le travail sur soi.
      Sortir du conditionnement de croire qu’il faut des lunettes
      pour regarder la vie et rentrer dans la vie est l’objectif de toutes
      les spiritualités.

  19. Alain

    Deux phrases extraites de ton texte :
    A ce moment là, vous êtes entre deux pensées. Le champs des possibles et le nuage des probabilités de la vie s’ouvrent à vous.

    L’immensité de la vie et un vent de liberté vous submergent. Vous êtes à l’état zéro. Vous ne surfez plus sur la vague limitée d’une pensée.

    Comment passer de l’une à l’autre sans tomber dans des abîmes de peurs, générées par les conclusions sécuritaires de l’enfant que nous étions ?

    1. Hannah

      En regardant d’où viennent les pensées, elles viennent de
      petits »moi » fragmentés qui tentent de vivre une vie
      individuelle et de se faire entendre.

      1. Hannah

        Il suffit de se demander à qui s’adressent ces petits « moi ».
        Il n’y a pas forcément de peur associée.

  20. Didier

    Salut Hannah. Ah ben dis donc, tu m’as fait peur, j’ai cru que tu allais juste nous parler du plaisir en collant l’étiquette joie. Ce qui comme tu le dévoiles n’est pas la même chose. Le plaisir n’étant rien d’autre que la compensation de notre joie perdue par notre conscience. L’addiction y ouvre ses portes, non ?. Alors, alors ! Quoique je fais ? J’y plonge en moi ou j’y plonge pas ? L’eau est tellement froide, brrr ! Il faut peut-être la réchauffer avec les vapeurs cérébrales. Ne me laissez pas seul, au moins mon copain mental il me la joue à la moulinette, tellement présente que je me retrouve à deux dans mon espace de vie. Vas-y cause moi que je m’endorme !

    « Je reste d’accord avec vous, quitte à être identifié à une pensée le matin, autant être identifié(e) à « je me sens bien » plutôt que « je me sens mal « . Hannah, tu sais bien que si je m’identifie à une pensée positive pour éviter une pensée négative, la pensée motrice est bien la négative. Mais bien sûr, faut y croire plutôt que de s’apercevoir de ce qui est en « je ».

    Mais bien d’accord avec toi, pas la peine de ruminer, nous ne sommes pas vache. Quoi que, cela peut se confondre. 🙂
    Didier Articles récents..Mes premiers pas dans la conscience de la vie joyeuse.My Profile

    1. Hannah

      Il faut des exercices pour tous les goûts…
      j’ai la chance (?) d’être plutôt identifiée
      à des choses difficiles, ça me donne l’élan
      d’aller chercher plus loin plutôt que de me
      satisfaire de petits plaisirs.

  21. naima

    Bonsoir Hannah ,
    la couleur de la Joie , cet orange que peu de gens peuvent porter ……
    j’en porte parfois, mais ce n’est pas la couleur qui me va le mieux ……
    mon travail pour être en Joie , sans attentes , se poursuit , encore et encore !
    Merci pour cet article qui me donne encore des pistes , merci Hannah
    alors, je ne résiste pas, mon petit flashmob préféré , celui d’une demande en mariage incroyable
    http://www.youtube.com/watch?v=5uCP1bkpe9o
    à bientôt de lire tes écrits inspirants
    Naïma : 27° à La Réunion …

    1. Hannah

      Bonjour Naïma,
      Je suis allée voir ta flashmob, une belle
      surprise aussi.
      A défaut de le porter on peut quand même
      avoir l’orange sous les yeux….

    2. muriel

      Super ta flashmob… ça c’est une demande en mariage!!!

      1. Hannah

        Il y en a quelques unes en ligne, dont celle d’un
        homme qui n’avait jamais rencontré son père..le tout en
        flash mob.

  22. Fabienne

    merci Hannah !!! contre toute attente, la flashmob m’a mise en larmes, et pas vraiment de joie ! mon mental n’y a rien compris mais une autre part de moi, à l’intérieur, a intégré la notion d’identification, et comment je me fais avoir par les pensées positives…..jusqu’à ce qu’une flashmob vienne me surprendre !
    à la deuxième écoute, j’ai pu contacter la joie….sans raison ! j’ai donc à traquer le faux espoir.
    quant à l’orange, je vais trouver un moyen d’en porter qui ne soit pas vestimentaire…..une pierre peut-être ?

    1. Hannah

      Bonjour Fabienne,
      Je pense que tu as raison cette émotion était
      sans doute du faux espoir.
      Pour le orange, une topaze impériale fera
      bien l’affaire!

  23. christine

    merci Hannah encore un bel article plein d’enseignements !! je ne porte jamais d’orange car trop « criard » à mon goût mais pourquoi pas pour décorer mon appart, des coussins par exemple…par contre je viens de penser que mon dessus de lit (mon lit que je considère comme mon havre de paix !!) est orange !! incroyable non ?
    Gros bisous Hannah

    1. Hannah

      Bonjour Christine,
      Oui c’est la meilleure solution.
      moi non plus je ne peux pas porter de orange
      ce n’est pas ma saison mais il y en a partout dans
      ma maison!

  24. Claudine

    Bonjour Hannah,

    J’ ai ri en découvrant le picto sourire à l’ envers de mon commentaire du 21 : peu après, je fais partie des fameux signes cardinaux Asc. Balance, eh bien j’ ai connu une situation bloquée qui s’ est débloquée grâce à de grandes respirations d’ abord, la reconnaissance d’ un noeud générationnel, fuites d’ eau maison, fuite de liquide frein voiture, pour aboutir à la non acceptation du chèque par le garage, et j’ avais pas de liquide sur moi!!! Tout s’ est arrangé dans de grands silences intérieurs de plusieurs quarts d’ heure, et grâce á la confiance que m’ a accordée une jeune femme du garage qui a convaincu son patron que je pouvais repartir et revenir régler le lendemain, j’ étais loin de chez moi, et dans une grande ville. La joie d’ avoir rencontrée une femme de coeur dans ce garage.
    J’ ai donc un problème avec le liquide…

    1. Hannah

      Bonjour Claudine,
      Le liquides et les fuites ce sont les émotions.
      C’est le genre de situations où Ho’oponopono
      est très utile, cela aide à décoller la mémoire.
      Quand c’est gros comme ça, c’est presque drôle…
      à condition de tomber sur une femme de coeur 😉

  25. Jean

    Bonjour Hannah,
    Quand tu dis : « cette étude est valable aussi pour les personnes qui deviennent paraplégiques » concernant le fait de retrouver un niveau de bonheur équivalent, ça doit marcher pour les adultes, parce que je peux te dire qu’avant mon accident pour moi, c’était « no future ». Je ne comprenais pas un copain qui semblait toujours béat, je me disais qu’il n’était pas normal. L’ado sinistre et ténébreux était mon meilleur pote. Et le seul truc qui m’amusait était de faire le pitre en classe. (avec des parents enseignants c’était le top).
    Un mot sur la couleur orange : c’est celle que j’ai choisie pour mon ordinateur…
    Amicalement.
    Jean Articles récents..Expert en Joie de VivreMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Jean,
      Ton témoignage est encourageant.
      En somme tu es le représentant vivant du
      bonheur qui ne dépend pas des circonstances
      mais bien d’une état intérieur.

  26. Suzelle

    Merci Hannah pour cet article
    J’aime cette « JOIE » dont tu parles. Je la capte dès qu’une occasion se présente.
    Moi, j’adore danser. Je ressens très fort cette Joie quand je danse.
    Je suis transcendée à ce moment-là.
    Bravo pour le choix des vidéos
    Vive la JOIE
    Avec Amour et JOIE
    Merci

    1. Hannah

      Bonjour Suzelle,
      Oui, dès que le corps se met en mouvement,
      la joie n’est pas loin.

  27. fatima

    Bonjour Hannah,
    tout d’abord joyeuse Année et meilleurs Voeux , je vous remercie pour tous les articles qui sont bien traités,
    actuellement je passe par une période difficile et je vous jure que rien qu’en lisant ce dernier article et en voyant la vidéo » Flas mob dans une gare » j’ai pleuré de joie et j’ai senti un immense plaisir à vivre , à danser, à laisser derrière mon dos mes problémes
    la vraie joie c’est celle spontanée qui jailli du fond du coeur, merci mille fois et bonne continuation

    1. Hannah

      Bonjour Fatima,
      Traiter ses problèmes en 3D et apprendre
      à s’en désidentifier en même temps accélère
      le processus de libération.

  28. mireille

    j’ essai du canada de commander votre nouveau livre des couleurs et ca ne fonctionne pas veuillez me dire quand je pourrais le commandet merci

    1. Hannah

      Bonjour Mireille,
      J’espère régler cela dans la semaine,
      je vous préviens par mail.

  29. Sco!@couple routine

    Bonsoir Hannah,

    J’étais certaine que j’avais fait un commentaire à cet article. Il est peut-être parti en fumée, car quand on clique soumettre le commentaire, tout disparaît, savoir savoir s’il est en attente de validation ou parti nulle part.

    Bon, j’en profite pour dire que la couleur orange est une couleur qui me va bien! J’ai un chandail d’hiver orange que j’ai porté samedi dernier pour une journée conférence, question de ne pas me fondre dans la masse de gens habillés en noir.

    J’étais sûrement visible. Dommage que je ne le porte pas souvent. J’ai tendance à l’oublier, mais je vais le porter ce vendredi au bureau pour la journée jeans, question justement de faire changement. Je suis toujours en noir (autre couleur qui me va, heureusement).

    Vive la joie! Vive le beau orange!

    Amicalement,

    Sco!
    P.S. Je vais aussi me procurer des lunettes de chromothérapie de couleur orange!
    Sco!@couple routine Articles récents..Un couple fait l’un pour l’autreMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sco!
      Je n’ai pas vu ton commentaire passer.
      Ceci dit moi et la technique…
      Tout le monde n’a pas la chance
      de pouvoir porter la couleur de la joie!
      ici aussi tout le monde s’habille en noir
      l’hiver comme si les gens rentraient
      dans un tunnel en attendant des jours meilleurs.
      Moi aussi je m’habillais en noir avant mais
      cette année je suis restée fidèle aux couleurs…

    2. Hannah

      PS: Tu peux en dire plus sur les lunettes ou c’est une boutade?

  30. fitness-forme

    Le orange est la couleur de la créativité surtout 🙂

    1. Hannah

      Oui, entre autres, la créativité instinctive,
      celle des tripes plus que celle de l’inspiration.

  31. Nadia

    Bonsoir Hannah,

    laisser aller les pensées négatives est plus facile dans la journée que le matin au réveil pour moi.
    Depuis quelques années j’ai toujours deux ou trois vêtements orange dans ma garde-robe et j’aime surtout le rouge à lèvres orange.

    Bon dimanche à toi
    Nadia
    Nadia Articles récents..11 questions personnelles pour me connaître un peu plusMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Nadia,
      Oui j’ai parlé du réveil parce que c’est un moment clé de la journée
      où il est facile de se faire happer par les pensées et s’identifier.
      Se bercer de pensées positives génère bien sur un ressenti plus
      agréable mais n’aide en rien à ressentir les qualités de l’Être
      qui sont la paix, l’amour, la joie etc…

  32. gold price

    Superbe….tout est fait pour notre plus grand plaisir….acceuil , gentillesse. J’ai adoré l’article….je reviendrai…
    gold price Articles récents..No last blog posts to return.My Profile

  33. Darwin Lambert

    Superbe…Merci de ce bon moment passé en votre compagnie.

  34. bolea helene

    bonjour Hannah

    je lis attentivement depuis plusieurs mois tous vos article et je commence à bien m’ouvrir à la compréhension du langage du corps qui agit en fait à notre place disons qui nous parle , mais c’est formidable
    Ben en fait , j’ouvre d’autres portes vis à vis de la medecine parce que mon fils a une spondylarthrite ankylosante avec LE HLA B 27 positif juste à la limite
    Existe t-il un décodage pour ce genre de pathologie et si oui puis-je avoir une petite orientation que je me fasse une idée
    amicalement
    hellene

  35. Magalie

    Une fois de plus quel article inspirant et plein de sens.
    C’est en lien avec ce que je pratique lorsque de je fais de la méditation en pleine conscience. Etre présente tout simplement à l’instant présent. Faire un va et vient constant entre les sensations du corps et les pensées du mental. Ne pas s’accrocher aux pensées, les laisser passer tout simplement sans jugements. Ce que je ressens c’est ce que je ressens ni plus ni moins.
    Mais quelle liberté!

    Merci et vive le orange donc!

    Magalie

  36. Barbara

    C’est très intéressant, merci pour cet article. Je ne pensais pas que les couleurs pouvaient avoir autant d’influence sur notre état d’esprit.

Les commentaires sont désactivés.