Archives de la Catégorie : Général

Fév 18

Trouver la joie de l’alignement en année 1

Comment trouver la joie?

Je vous ai déjà parlé de l’année 1 que nous avons entamée le mois dernier.

 

Vous avez déjà vu quelques conseils dans mes 2 précédents articles pour booster votre énergie en année 1 et comment faire un travail sur soi en 2017

 

Vous avez aussi compris que 2017 était, pour tous ceux qui le désirent, une année de nouveauté et de re-démarrage. C’est en suivant ce fil conducteur que vous allez trouver la joie.

Trouver la joie en 2017

 

Ce sera celle de s’aligner avec l’énergie d’opportunités naissantes.

 

Vous avez tout le temps de choisir votre projet épanouissant, celui qui va vous révéler ou vous être révélé cette année.

 

Mais vous pouvez aller plus loin en y mêlant les ingrédients de votre année personnelle.

 

En effet, votre date de naissance détermine l’année personnelle du cycle (de 9 ans) dans laquelle vous êtes.

 

Vous n’êtes pas nécessairement en année 1 personnelle donc vous allez pouvoir combiner la signification de l’année 1 avec votre année personnelle.

.

.

Trouver la joie de l’alignement

 

Ce sera celle de combiner votre année personnelle avec l’année universelle.

Cette dernière vous dit que tout peut se vivre et démarrer en année 1 et que plus vous serez autonome et volontaire, plus vous aurez de chances de voir aboutir vos projets.

 

Trouver la joie avec votre année personnelle

 

Voici un exemple: pour déterminer mon année personnelle je vais additionner jour de naissance + mois de naissance  + année en cours :

      10

+      8

+2017

_________

= 2035   =2+0+3+5=  10

10=1+0=1

Je suis donc en année personnelle 1

Année universelle 1 (2017) plus année personnelle 1 , ce serait bien étonnant que je ne commence pas quelque chose de nouveau cette année.

.

La question se pose alors: vais-je pouvoir profiter dès le 1 er janvier de mon année personnelle 1 alors que, en théorie, je suis encore en année 9 jusqu’à mon prochain anniversaire ?

 

Il y a plusieurs écoles, voici la mienne :

 

Oui vous pouvez commencer à profiter de votre année personnelle dès le 1 er janvier mais, tout cela prendra vraiment son essor aux alentours de votre prochain anniversaire !

 

Je vous propose de calculer votre année personnelle en additionnant vous-aussi

Jour de naissance + Mois de naissance  +2017

 

Puis vous faites une réduction numérique pour obtenir un nombre entre 1 et 9.

 

Si vous avez une petite allergie au calcul, donnez-moi votre date et mois de naissance je vous donnerai votre année personnelle.

 

Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre cette année en fonction du résultat obtenu:

.

Trouver la joie en année 1

 

Vos mots clés pour l’année personnelle 1 sont : Nouveau départ et renaissance. En fait vous repartez pour un cycle de 9 ans.

 

Si vous retournez en 2008 de quelle nature était ce nouveau départ ? Qu’est ce qui vous a porté pendant 9 ans ?

 

Vous allez vous sentir motivé toute l’année pour lancer de nouveaux projets et des objectifs que nous n’auriez jamais cru possibles.

 

N’oubliez pas que vous avez développé de la sagesse ces 9 dernières années qui vous permettent de la mettre en pratique.

 

Vous ne faites pas que poser les fondations d’un nouveau cycle, vous plantez des graines donc vous devez déjà avoir une vision plus grande de ce que vous voulez accomplir.

 

Si ce n’est pas encore le cas, rassurez-vous cela viendra aux alentours de votre prochain anniversaire.

 

C’est vous qui construisez l’avenir en fonction de votre vision. Qui est inspirant pour votre activité ? Avec-vous un projet de couple ou familial?

 

Y a t’il quelque chose qui s’oppose encore à ce nouveau projet

 

  • Pas assez de temps
  • Pas assez d’argent
  • Manque de formation ?
  • Dépendances non résolues ?
  • Manque de liberté?

 

L‘année personnelle 1 est vraiment une année d’expansion mais avez-vous de l’ambition ou plutôt un vrai désir de vous agrandir ?

 

.

Même si vos projets incluent une autre personne c’est quand même votre désir personnel d’évoluer qu’il faut interroger.

 

C’est à vous de prendre les initiatives cette année sans attendre que cela vienne de la part de l’autre. Vous ne pouvez rien lui reprocher!

 

Ce n’est pas une année de concessions, vous avez besoin de plus de liberté et de marge de manœuvre et il n’est pas né celui ou celle qui va se mettre en travers.

 

Ce n’est pas non plus l’heure de plaire mais d’être soi, que cela plaise ou que cela ne plaise pas, il y a aura toujours quelqu’un qui va vouloir vous suivre.

 

Vous pouvez maintenant éviter les pièges de ces dernières années. A vous de les inventorier. Il est vraiment possible de faire autrement en année 1.

 

Même si vous jouez un peu cavalier seul, ne sous-estimez aucune piste, vous connaissez la blague du prêtre réfugié sur le toit de l’église pendant les inondations…

.

Comme Dieu lui avait promis qu’il le sauverait, le prêtre a refusé, la barque du voisin, le bateau du maire et l’hélicoptère de  la gendarmerie, sus prétexte que ce n’était pas Dieu lui-même…

 

Se retrouvant au paradis, il s’est fait souffler dans les bronches pour ne pas avoir compris que Dieu passait aussi par la barque du voisin!

 

Il en est de même pour vous, vous ne pouvez pas vous douter à l’avance des synchronicités ni de par où va passer l’aide pour vous lancer cette année.

 

C’est une année d’investissements sans vision globale donc n’hésitez pas à prendre quelques risques. L’attitude que vous allez adopter va déteindre sur les 8 prochaines années donc ce pas l’heure de la procrastination.

 

Qu’avez-vous en projet depuis des années et que vous n’avez pas mis en pratique durant le dernier cycle ? C’est l’heure de démarrer de nouvelles activités et d’oser le business plan sur 5 ans ! Tout partira de vous.

 

Développer l’aspect masculin et entrepreneur de votre personnalité quitte à étonner vos proches fait partie du programme cette année1.

.

 

Vous risquez aussi de travailler tout ce qui n’est pas en phase avec:

 

  1. les figures d’autorité
  2. votre propre autorité et le droit que vous vous donnez à l’exercer. N’hésitez pas à avoir un ascendant sur les autres sans prendre le pouvoir.

 

L‘année personnelle 1 est faite pour rayonner, être visible, élargir son territoire et se déplacer si besoin.

 

Vitalisez aussi votre alimentation, vous allez en avoir besoin.

 

Apprenez à discerner les actions qui vont dans le sens de vos objectifs. Est ce que faire cela sert mon dessein?  sera votre question quotidienne.

 

 

.

Trouver la joie en année 2

 

Patience, décisions et rythmes seront vos mots-clés. Une année personnelle 2 est caractérisée par les relations, les alliances et les choix que l’on fait.

 

Comparé à l’année 1 et à tout l’enthousiasme que cette dernière génère, on a toujours l’impression de piétiner un peu au début d’une année 2.

 

Tout prend du temps et les obstacles semblent jaillir de toutes parts après une année 1 où la voie semblait dégagée.

 

Les graines semées en 1 commencent à pousser et vous commencez à avoir une preuve concrète de vos actions. Vous vous posez la question essentielle : que faudra t’il à cette plante pour qu’elle fleurisse pendant les 8 prochaines années.

.

Il y a aura sans doute des réajustements à faire pour réussir vos objectifs. Seule votre imagination vous posera des limites.

 

C’est l’heure de la diplomatie et du tact avec les autres si vous voulez arriver à vos fins. Vous continuez à tracer votre avenir mais ce n’est plus l’heure de foncer tête baissée.

 

L’idée est de négocier et de traiter à l’amiable. Vous ne pouvez plus faire seul et vous sentez votre capacité de décision plus limitée car il faut cette année tenir compte des autres.

 

Vous ne serez pas en position de force si vous voulez faire seul alors que vous avez tout à gagner de la collaboration.

 

Faites attention à ne pas dramatiser les problèmes. Laisser les personnes dont vous avez besoin se rapprocher et les autres s’éloigner sans chercher à les retenir, les alliances se font et se défont en année 2.

 

Après les grandes lignes de l’année 1 c’est l’heure de s’occuper des détails et de choisir avec qui les projets vont se faire.

 

Et si votre année 1 l’année passée était masculine et très yang, vous rentrez cette année dans une année plus féminine.

 

L’autre va prendre une place plus importante dans votre vie que ce soit dans le désir de vous en rapprocher ou de vous en distancer.

 

Vous ne pourrez pas faire sans l’affect. Vos émotions seront à l’honneur même si ce n’est pas votre tasse de thé.

 

Comptez sur votre intuition plus que sur vos actions cette année. Faites avec votre sensibilité et ne vous mettez pas systématiquement en avant.

 

Étudiez ce que font les autres et tirez en des leçons.

 

Cette année vous obligera certainement à lever quelques obstacles intérieurs. Plus vous les travaillerez avec honnêteté, plus vous trouverez à vous épanouir.

.

Trouver la joie en année 3

 

C’est toujours une année pour être heureux, bonne nouvelle non ? Il suffit de laisser la machine rouler d’elle-même en prenant le temps et le plaisir de vivre.

 

C’est bien la seule année où vous aurez ce programme alors profitez-en. Il y a toujours plein de choses et plein de gens à découvrir en année personnelle 3.

 

Tout paraît beaucoup plus léger, moins pesant et surtout, on peu varier les plaisirs alors c’est le moment de profiter d’une année sans trop de stress.

 

Réjouissez-vous de vos réussites et mesurez que cela correspond bien à la vision que vous aviez eue 2 ans plus tôt lorsque vous étiez en année 1.

 

C’est le bon moment pour se sentir confiant et vous remercier des choix que vous avez fait en 2016.

 

N’en faites pas trop même si les circonstances sont avenantes et pleines de propositions créatives, il ne faudrait quand même ps finir en burn out cette année est faite pour trouver un équilibre entre les obligations et les plaisirs.

 

Ce n’est pas une année où vous allez vous ennuyer et vous devriez dès à présent sentir le vent de la nouveauté et des occasions à saisir.

 

Mesurez vos progrès et arrosez-les de bonne humeur ainsi que de bonnes vibrations, cela vous permettra de bien canaliser votre énergie.

 

Si vous êtes entrepreneur, c’est un nouveau démarrage qui vous est offert. Lâchez-vous et faites bénéficier les autres de vos facultés d’expression créative.

 

Faites naître tout ce qui veut voir le jour et il n’est pas forcément question d’enfant concret …

 

.

Trouver la joie en année 4

 

Vous avez bien fait d’en profiter l’année dernière. L’année personnelle 4 signifie dur labeur et responsabilité. Il faudra mettre en œuvre tout ce que vous avez réuni en l’année 3.

 

Dépoussiérez-vous d’anciennes croyances, vous avez besoin de grandir et de quitter l’ancien.

 

Les ornières dont vous avez à vous débarrasser dépassent parfois le contexte de cette vie (dépendamment de vos croyances) et les scénarios peuvent être assez hallucinants.

 

Il est bon d’être familier avec la notion de « mémoires » pour pouvoir les travailler au lieu de vous identifier totalement à elles.

 

Finalement elles ne sont là que pour être travaillées et vous faire grandir, pas juste pour vous embêter…

 

Libérez-vous de ce qui ne fonctionne plus ou vous entrave. Bref c’est l’heure de vous relever les manches.

.

Êtes-vous toujours dans la dynamique d’actualiser tout ce que vous avez vu en année 1 il y a 3 ans ?

 

Tout ce que vous ferez lentement mais surement a des chances d’aboutir, ne vous tendez pas vers l’objectif mais ne lâchez pas votre but non plus.

 

Bref la priorité de l’année c’est le boulot que cela vous plaise ou non. Vous avez besoin de stabiliser la situation donc autant être fiable et tenace sans pour autant délaisser vos relations.

 

Ne conservez que les projets sérieux cette année, (le reste ce sera pour l’année prochaine) et faites coïncider vos rêves avec votre réalité.

 

Faites-vous une raison si vous êtes dans un plan d’austérité, cela ne durera qu’un an, c’est l’avenir qui se construit . Soyez prévoyant et tout se passera bien.

 

Ce sont les bases que vous installez, c’est important qu’elles soient solides. Tout obstacle extérieur sera traversé beaucoup plus vite si vous acceptez de regarder en vous les obstacles intérieurs qui demandent à être libérés.

 

Évitez à tous prix la plainte et la rumination de l’insatisfaction. Rassurez-plutôt vos proches.

 

Si vous sentez des tensions, faites en sorte de détendre votre corps et lui offrir de quoi se sentir relaxé.

 

Au cas où vous obtiendriez le chiffre 22 avant de le réduire à 4, c’est l’heure de construire votre futur avec patience et persévérance.

 

.

Trouver la joie en année 5

Voici les mots-clés de votre année personnelle 5: liberté, aventure et voyage. S’abrutir un peu et s’auto-analyser pendant l’année 4 est finalement assez payant en année 5.

 

C’est toujours un peu grisant de s’apercevoir qu’on est libre de faire ses choix et qu’il n’est pas nécessaire de croire à l’opinion des autres.

.

Vos propres réflexions peuvent vous amener très loin et hors des sentiers battus.

 

Cette année 5 ne sera pas une année routinière, vous allez redécouvrir vos espaces de liberté.Beaucoup de rebondissements en année 5, c’est le moment de prendre des risques pour voir débouler du non-conventionnel.

 

Il est bien sur impossible de tout maîtriser en année 5 et c’est assez motivant de se laisser embarquer sans savoir vraiment où tout cela s’en va.

 

Vous cherchez à vivre votre vie passionnément, même et surtout sentimentalement.

 

Ce n’est pas un souci mais ne mettez pas en danger non plus votre avenir affectif, l’année prochaine sera vécue beaucoup moins librement ! Soyez au clair avec le fait que vous faites une pause-liberté ;

 

Prenez conscience de votre libre arbitre et de la façon dont vous pouvez influencer les évènements.

 

Si vous n’avez pas vu de changement significatif en année 1 il y a 4 ans, c’est peut-être justement cette année que cela va se produire.

 

Vous pouvez absolument ré-orienter cette année la direction que les évènements prennent. Il n’est pas né celui qui cherche à vous bloquer !

 

.

Trouver la joie en année 6

Voici vos mots-clés: le cœur, l’acceptation et la famille.

 

Après la liberté de l’année 5, c’est l’heure des liens, la où le cœur s’implique. Le but de l’année personnelle 6 est de rayonner le cœur et bien entendu d’entretenir les liens qui vous importent le plus. C’est l’heure de l’implication.

 

Trouvez l’énergie du pardon si vous avez quelques mémoires qui nécessitent un nettoyage et passer du temps avec des êtres chers.

 

C’est aussi le moment de construire le cœur d’une entreprise, le cœur de sa maison, avec toujours l’idée, en année 6,  de se mettre au service des humains plus que pour ses intérêts purement personnels.

 

Trouver l’harmonie sera au centre de vos préoccupations. Les autres ont besoin de vous.

 

Soyez donc celui ou celle qui rassemble et qui s’investit dans les intérêts communs surtout quand cela profite à tout le monde.

 

Ouvrez le dialogue à l’autre et mettez du cœur dans tout. Ayez des objectifs plus ciblés où l’humain rentre en jeu mais sans compromis avec vos valeurs.

 

Vous vous sentez responsable de la qualité des liens tissés et vous cherchez davantage de stabilité et d’implication.

 

Gardez la vibration simple et plaisante de tenir compte de l’entourage affectif mais ne vous laissez pas envahir à force de bons sentiments.

 

Résoudre les crises ne signifie pas accepter de se faire marcher sur les pieds.

 

Trouvez un cadre sécurisant et tolérant même si vos relations sont éprouvées et testées. Les tensions potentielles sont là pour être réglées et apaisées.

 

.

Trouver la joie en année 7

 

Introversion, mysticisme et conscience de soi seront vos mots-clés pour cette année personnelle 7. Vous êtes définitivement une âme faisant une expérience terrestre et pas l’inverse.

 

C’est une belle année pour regarder en face de grandes vérités spirituelles. C’est à vous de manifester dans le concret vos aspirations et vos rêves.

 

Vous serez plus introverti, en lien avec vous-mêmes et vous aurez certainement envie de reprendre des formations en développement personnel.

 

Sachez prendre du recul avant d’agir afin de clarifier vos intentions. L’action passe au second plan cette année après vos réflexions.

 

Prenez de la hauteur et soyez zen. Apprenez à vous tourner vers l’essentiel et à vous laisser du temps libre et des plages d’aération.

 

Prenez le temps d’analyser finement les situations pour mieux vous positionner. C’est une année faite pour mettre un peu la pédale douce sur les réalités matérielles et relationnelles. 

 

Attention à ne pas devenir ermite cependant ou à ne pas vous contenter de trouver des relations distantes!

 

Prenez cette année 7 comme une année de retraite et observez les signes du destin pour vous orienter.

 

C’est une pause pour approfondir pas pour vous lancer dans la nouveauté, il y a un temps pour tout.

 

Laissez ce ralentissement nourrir votre indépendance et votre besoin de solitude, vous saurez dans le silence ce qui a besoin d’être rectifié pour finir le cycle dans 2 ans.

.

La nouveauté d’ailleurs viendra beaucoup plus par l’intuition que par l’action. Ne faites pas de forcing si vous sentez que tout traine un peu les pieds.

 

La sagesse sera certainement au rendez-vous si vous respectez le rythme de l’année 7

 

C’est l’année pour approfondir un travail sur soi en profondeur et nettoyer vos réactions inconscientes.

 

Ne vous laissez pas envahir par le doute et la remise en question, affinez plutôt votre gouvernail pour exprimer ce que vous êtes venu faire sur terre.

 

Animez de grandes discussions profondes avec vos proches plutôt que de leur proposer des jeux de société…

 

.

Trouver la joie en année 8

 

Tout prend de l’ampleur en année personnelle 8 et c’est encore plus vrai lorsque l’année universelle pour tous est une année 1.

 

Vous devenez un pôle magnétique que vous le sachiez ou non. Il est toujours possible de vous cacher ou de vous mettre la tête dans le sable si vous avez peur de devenir visible !

 

Si vous mettez l’accent sur l’abondance cette année ainsi que sur votre développement, attendez-vous à des retours en fonction de votre investissement. 

 

Mais à l’inverse si vous projetez inconsciemment toutes sortes de difficultés, la vie vous donnera raison aussi. C’est vous qui donnez le ton, l’année 8 servira juste d’amplificateur à votre vibration.

 

C’est une année où vous pouvez donner le meilleur de vous-mêmes mais avec une énergie de combattant. L’année 8 n’est pas faite pour les tièdes !

 

.

Les sentiments aussi seront exacerbés, ça chahute et on ne fait pas semblant. Bref on ne s’ennuie pas.

 

Il faut juste être prêt à sauter dans l’arène, trouver toutes vos chances de sortir vainqueur et éliminer toutes les zones d’ombre qui pourraient se manifester. Le défi ne vous fera pas peur en année 8, il va vous stimuler.

 

C’est l’heure de concrétiser vos espoirs en vous engageant jusqu’à l’accomplissement. Cette année peut vous apporter toutes sortes de satisfactions, plus de pouvoir personnel sans compter la révélation de vos talents

 

C’est un peu l’année 4 (celle d’il y a 4 ans) mais à l’octave supérieur.

 

Si une ombre vous oblige à vous remettre en question, sachez qu’il n’y a aucune erreur en année 8, cette ombre attendait son heure et c’est enfin l’heure de la libérer.

 

Ne rejetez pas la faute sur les autres, cette ombre vous appartient bel et bien et ne cherchez pas à passer par la ruse, c’est l’heure de regarder en face ce qui doit l’être.

 

Restez éthique quelles que soient les circonstances et ayez pour principe d’élever aussi le niveau de conscience de la communauté.

 

Vous n’œuvrez pas que pour vous en année 8. Si vous découvrez que vous avez du pouvoir c’est pour vous en servir constructivement, pas pour soumettre les autres mais bien les guider vers le meilleur d’eux-mêmes.

 

.

Trouver la joie en année 9

 

Quelques mots-clés pour cette année personnelle 9: finalité, fin de cycle et être au service. Ce sera une année pour faire le point de ces 9 dernières années.

 

Dans le prolongement de 2016 (qui était une année 9), faites la liste de tous vos acquis afin de prendre tranquillement les décisions qui vont se présenter pour continuer ou clôturer.

 

Faites profiter les autres de votre expérience et votre sagesse cette année.

 

Acceptez que certaines personnes ou situations ne fassent plus partie du tableau sans vous y accrocher.

 

Profitez de la récolte de tous vos efforts commencés en 2008 et plantez ces nouvelles graines.

 

Laissez votre côté humaniste prendre le dessus et détendez-vous.

 

Notez les erreurs que vous ne ferez plus, prenez note de vos amis, vos alliés. Sachez ce qui vous motive et là où vous avez envie de mettre votre énergie.

 

Ne poussez pas les projets qui semblent prendre du retard, collez au plus proche de la réalité, pas de ce que vous voulez.

 

Laissez parler votre sensibilité plus que votre volonté cette année et voyez là où elle vous mène. Ne lancez rien qui ne vienne naturellement à vous et sans effort.

 

C’est une année de lâcher prise plus que d’initiative, ne vous laissez pas embarquer par votre enthousiasme, gardez-le pour l’année 2018. C’est plutôt l’heure d’en finir avec les problèmes et boucler ce qui reste à achever.

.

Finissez d’assainir vos bases personnelles et commencez à rêver à vos futures réalisations. C’est l’heure de les imaginer plus que de les concrétiser.

 

Comme c’est une année où il est question de lâcher plutôt que de tenir, la vie sentimentale n’est pas au premier rang.

 

On s’occupe de tout le monde plus que d’une personne particulière, c’est juste l’histoire d’un an, il faut veiller à ne pas négliger ses proches, ils méritent un peu plus d’attention que les autres.

 

.

Trouver la joie avec le coq de feu

Je vous rappelle que cette année est celle du coq de feu avec 2 grandes notions à intégrer cette année: la mise en valeur et l’honnêteté.

 

Un joli programme qui, j’en suis certaine, se mariera parfaitement avec votre année personnelle. Avant de nous quitter, voici le rappel de quelques rencontres possibles avec moi ce printemps: Cliquez ici pour les stages ou faites un copier:coller    https://www.forme-sante-ideale.com/stages/

.

Pour en savoir plus sur la Thaïlande, cliquez ici

 

Share This Post

Jan 26

4 conseils inédits pour booster votre énergie en année 1

L’année 1, pour booster votre énergie

 

C’est l’année de tous les possibles. Je vous en ai déjà longuement parlé, la numérologie fonctionne par tranches de 9 ans. 2016 était une année 9 (2+0+1+6=9) qui symbolisait finitions et fin. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’année 9.

 

Cette année passée était donc la fin d’un cycle de 9 ans ayant débuté en 2008. Durant les derniers mois, vous avez eu à faire le point:

.

.

  • sur les 9 dernières années de votre vie
  • sur les leçons de vie que vous avez intégrées
  • sur la sagesse acquise
  • sur ce qui ne fonctionne plus pour vous
  • sur ce qui vous motive plus que tout
  • sur ce que vous avez envie de transmettre à l’humanité
  • sur la possibilité de vivre votre vie à une plus grande échelle
  • sur tout ce qui génère en vous de la gratitude pour les opportunités et les nouveautés que vous ont apporté ces 9 dernières années.

 

Peut-être aussi que ce premier mois de l’année 2017 (année 1: 2+0+1+7 = 10= 1+0= 1) ne vous a pas permis de booster votre énergie mais vous a plutôt confronté à des sujets comme:

 

*le pardon à soi-même

*le lâcher-prise

*la libération

*la procrastination et ce qui se cache derrière

*trouver du temps pour soi malgré les urgences

*entrecouper les tâches avec des espaces de rien pour intégrer

 

Considérez qu’un cycle est comme une gamme sur un piano. Lorsqu’on change de cycle, c’est un peu comme si on se retrouvait sur un octave supérieur.

.

.

.

Cette année est donc une année 1, un nouveau cycle qui recommence. Rassurez-vous, vous allez vraiment sentir le vent dans le dos même si tous vos dossiers de 2016 ne sont pas encore réglés….il vous sera demandé des comptes en 2018 si ce n’est pas clôturé d’ici là.

 

Suivre les cycles en numérologie n’a rien de directif. Les nombres vous permettent simplement de connaître le thème de l’année et vous encouragent à vous glisser dans une énergie aidante afin de booster votre énergie et en tirer le meilleur..

 

Pour tout le monde, l’année 1 universelle est l’occasion d’une nouvelle direction dans laquelle vous allez planter de nouvelles graines, même s’il est possible d’affiner le concept à votre individualité avec votre chemin de vie ou votre année personnelle. (ce sera le thème de mon prochain article)

.

.

.

Y a t-il quelque chose de cher à votre cœur que vous n’avez pas eu le temps d’entreprendre au dernier cycle ?

 

  • Un nouvel apprentissage
  • Un voyage
  • Un loisir
  • Créer
  • Une technique spirituelle
  • Vous lancer
  • Déployer votre potentiel
  • Connaître vos dons…

 

Voici donc 4 conseils pour utiliser à votre avantage toutes les clés de cette année 1 et booster votre énergie

 


1°)  Adopter Une vision à long terme pour booster votre énergie

 

 Je crois que c’est Bill Gates qui a dit :

La plupart des gens surestiment ce qu’ils peuvent faire en un an (voire 2) et sous-estiment ce qu’il peuvent accomplir en 10 ”

 

L’année passée, vous avez découvert ce que vous ne vouliez plus mais cette année il va falloir préciser : si vous ne deviez accomplir qu’un seul objectif pendant les 5 prochaines années quel serait il ? Ce n’est pas si simple d’y répondre…

 

A l’inverse, parcourez mentalement et balayez ces 9 dernières années en vous posant la même question: si vous deviez ne nommer qu’un seul objectif atteint depuis 2008 quel serait il ? Pouvez-vous mesurer le chemin parcouru en 9 ans ?

 

2017, c’est un peu comme si vous aviez un haricot magique dans la main et qu’on vous demandait de visualiser l’arbre qu’il sera dans 9 ans. La graine n’est pas bien grosse, c’est donc votre vision et votre vibration qui vont faire le reste.

.

.

.

Il n’y a que vous qui soyez capable d’imaginer l’arbre qui va sortir. C’est votre graine, ce sont vos choix, vous avez la possibilité de décider et vous ré-orienter cette année,  vous n’êtes pas obligé de vivre votre vie par défaut .

 .

.

.

 

2°) Adopter un cristal puissant pour booster votre énergie

 

Cette année, si vous aimez les cristaux, c’est le bon moment pour vous trouver une obsidienne. Elle sont issues de la roche volcanique, riche en silice. Rien de tel pour booster votre énergie. Pierre de clairvoyance, elle est très utile pour les thérapeutes.

.

Elle protège des énergies difficiles et renvoie l’énergie des personnes malveillantes contre elle-mêmes. Pierre d’ancrage par excellence, elle fait apparaître la vérité (même celle qu’on ne veut pas toujours entendre) et chasse les illusions.

 

Réputée pour absorber les douleurs et les traumatismes c’est une pierre libératrice qui aide à lâcher prise tout en restant ancré. Elle facilite ainsi la guérison des émotions les plus profondes et révèle la source de vos comportements.

 

L’obsidienne capte les énergies célestes et les met à votre niveau, comme un vortex énergétique. En même temps, elle vous connecte à vos couches de conscience les plus profondes, vous aidant ainsi au travail intérieur.

.

.

.

 

Cette pierre exceptionnelle vous aide à prendre conscience que vos limites sont principalement vos  propres croyances. Elle vous aide à croire en vous, à vous mettre en lumière et vous laisser guider intérieurement vers la réalisation de vos rêves.

 

Plusieurs types d’obsidiennes sont à votre disposition, ma préférence va à l’obsidienne arc-en-ciel mais si vous optez pour elle aussi, soyez prêt à creuser en profondeur.

.

.

.

L’obsidienne élargit le champ de conscience et permet à l’âme de guérir. Placée sur le nombril, cette pierre ancre l’énergie spirituelle dans le corps.  Si vous la placez au niveau du troisième œil, elle aide à briser les barrières mentales et libère des conditionnements.

 

Pierre de transformation, elle ouvre à tous les possibles et vous allez voir dans la suite de cet article que cela correspond particulièrement aux énergies de l’année 1.

 

Si vous la placez sous votre lit ou sous votre oreiller, elle vous aide à éliminer les tensions et perturbations du mental. Rechargez-la les nuits de pleine lune suivies de quelques heures au soleil.

 

 .

.

 

3°) Adoptez les verbes-clés de l’année 1 pour booster votre énergie

 

Voici quelques mots clés à retenir pour cette année 2017 :

 

 

.

.

.C’est l’année où vous testez du neuf. Le mental est souvent frileux avec ce qu’il ne connaît pas mais en année 1 ce n’est pas le moment de tout bétonner mais plutôt d’être attentif aux messages de l’univers.

 

Vous ne pouvez pas connaître tous les tenants et aboutissants de la graine ni les étapes pour y parvenir. Concentrez-vous sur ce qui vous passionne pour laisser les synchronicités s’installer vers l’actualisation de votre vision.

 

Les coups de mains viennent de la vie elle-même. Il n’est pas possible de tout contrôler mais tout remettre au divin peut aussi être une tentative inconsciente de ne pas passer à l’action. En année 1, il est nécessaire d’agir.

.

.

.

.

.

.

.

Cette année 1 est certainement le bon moment pour vous réveiller, faire quelque chose de neuf ou de différent.

 

Commencez par en parler autour de vous (sans en dévoiler les secrets bien entendu) afin de vous stimuler et posez un premier acte dans cette direction, même si c’est un « baby step », un pas de bébé.

 

Être vulnérable est la qualité première du créatif : il ne sait pas quelle main la vie va lui tendre alors il reste ouvert à l’incertitude en sachant que se lancer ne rime pas toujours avec se sécuriser.

.

.

.

.

.

.

C’est reconnaître sa spécificité et ses dons. Voilà une année propice pour montrer qui vous êtes, découvrir vos talents (ceux que les autres vous reconnaissent mais que vous avez du mal à valider).

.

.

.

Osez quelque chose d’un peu fou ou d’étonnant et laissez-vous surprendre par votre audace.

.

.

.

.

.

.Puisque la vie va vous proposer de nouvelles opportunités, c’est le moment de vous dégager de votre éternelle rengaine “je ne suis pas assez ceci ou trop cela “. Ce n’est pas non plus le moment de se cacher mais plutôt de se donner de nouvelles autorisations.

.

.

.

.

.

.

.

.Votre imagination peut crépiter en un feu de joie. Changer d’octave c’est trouver des solutions qui vous viennent en inspiration, pas en réfléchissant. Notez vos rêves, laissez un bloc-note sur votre table de nuit.

 

Laissez-vous du temps « off » pour laisser vos rêves lucides vous envoyer des révélations que vous ne pouvez pas mentaliser. L’inspiration n’étant pas intellectuelle, c’est elle qui va booster votre énergie.

.

.

.

.

 

.

.

.

Choisissez une ou 2 graines à faire pousser cette année. Ne suivez pas toutes les pistes si vous ne voulez pas vous disperser. Sentez en vous ce qui vous apporte le plus d’énergie, le plus d’enthousiasme et ce qui augmente votre taux vibratoire. Ce n’est pas l’heure de se forcer.

.

.

.

.

.

3°)  Accepter la nouveauté pour booster votre énergie

 

Même si le sentier vous paraît familier en ce début d’année, ne vous y trompez pas, vous êtes en 2017 sur un chemin complètement différent. La vie aujourd’hui vous encourage vivement à vous créer une existence plus satisfaisante.

 

Non pas qu’elle ne l’est pas (pour l’adulte que vous êtes) mais si vous êtes honnête, votre petit ou votre petite intérieur(e) endure pas mal de frustrations, et ce depuis très longtemps.

 

Pour trouver plus de satisfaction, c’est l’heure de reconnaître de nouveaux potentiels en vous et de les actualiser.

 

J’ai l’habitude de travailler avec les couleurs et c’est incroyable comme la couleur orange est sortie pour chacun cette année, celle de l’amusement, de l’enfant rieur, du déclic et du jeu.

.

.

.

Alors quel va être votre projet épanouissant cette année ? Qu’est ce qui va booster votre énergie?

 

Les mois d’hiver vont sans doute encore vous aider à terminer le nettoyage commencé en année 9 (qui a tant bousculé) pour vous amener au printemps vers de véritables changements.

 

L’année 1 est une année pour développer l’individualité et l’originalité, ce qui fait que c’est vous, là où personne d’autre ne peut prendre votre place. Vous n’êtes pas interchangeable et vous seul connaissez la recette de votre liberté intérieure.

 .

.

.

Personne n’a le pouvoir de vous définir ni de savoir ce qui est mieux pour vous. Ne cherchez donc pas trop les conseils des autres mais plutôt l’inspiration de votre Soi. C’est la recette secrète pour booster votre énergie.

 

Devenez leader cette année et vous aurez l’impression de surfer sur une vague grisante: ceux qui détiennent un poste à responsabilités, qui exercent une autorité, les chercheurs, les inventeurs, les entrepreneurs ou les enseignants seront pas mal favorisés en année 1.

 

Si vous pensiez vous connaître, attendez-vous à quelques surprises en année 1 !

 

Il se peut que vous vous sentiez étranger là où vous aviez l’habitude de vous sentir à l’aise et que vous soyez réorientés vers une nouvelle direction, voire de nouveaux humains.

 

N’hésitez pas à faire, de temps en temps, cavalier seul cette année, et testez votre créativité, vous aurez largement l’occasion de trouver des partenaires en année 2.

 

Si vous avez eu l’habitude de fonctionner à 2 ou en groupe, ou si vous souffrez encore de dépendances (affectives ou autres) , c’est la bonne année pour vous en libérer.

 

L’année 1 va vous pousser à affirmer ce que vous voulez vraiment et pour cela, vous allez apprendre à vous dégager de la culpabilité et la peur. Le pire qui puisse vous arriver cette année, c’est de résister au changement !

 

Si vous ressentez encore des freins par rapport à certaines personnes ou certaines de vos actions, c’est le signe que vous n’osez pas encore être dans votre vérité.

 

Exceptionnellement cette année, ne vous remettez pas trop en question. Apprivoisez votre juge intérieur et envoyez-le faire un petit stage aux Seychelles, vous n’aurez pas besoin de lui cette année.

 

Mettez donc de la distance avec les personnes qui semblent vous juger mais, avant tout chose, demandez vous s’ils ne seraient pas là pour vous montrer combien vous vous jugez vous-mêmes.

.

.

.

La confiance en soi cette année n’est pas la capacité à savoir bien faire les choses mais à accepter les changements et ils ne manqueront pas de se manifester en année 1. Si vous ne prenez pas la responsabilité d’opérer des changements cette année, d’autres les prendront à votre place.

 

Un bond quantique pour booster votre énergie

.

Faites une petite rétrospective de vos dernières années 1 pour comprendre ce qu’ un nouveau départ a signifié pour vous à chaque début de cycle en 2008, 1999, 1990, 1981, 1972, 1963, 1954, 1945, 1936 etc…

 

En quoi avez-vous pris de nouvelles initiatives et testé courageusement une nouvelle ligne de vie ces années là? Était-ce au niveau professionnel? Affectif? Un nouveau look, un nouvel environnement ou un nouveau style de vie?

 

Et puisque nous sommes dans les rétrospectives, vous allez vous apercevoir que le bond quantique et le changement de paradigme auquel vous aspirez a débuté en 2014 pendant l’année 7.

 

C’est l’année où à commencé à se dessiner l’octave supérieur qui vous a amené là vous êtes aujourd’hui. Vous n’avez plus qu’à suivre cette lancée. C’est cette année que vous allez matérialiser le démarrage de ce bond quantique et que vous allez vous sentir aux commandes.

 

N’oubliez pas votre esprit pionnier cette année et vérifiez une fois de plus que la vie n’est pas une longue bataille à gagner mais une énergie vivante et fluide qui a pas mal de choses à vous apprendre.

.

.

.

N’attendez pas le soutien inconditionnel des autres,  l’année 1 n’est pas faite pour la ceinture, les bretelles et le parachute, comptez plutôt sur votre esprit d’aventure pour innover même si vous sentez que vous avez besoin de sécurité. Booster votre énergie passera par cette étape!

 

Qu’est ce qui vous fait le plus peur finalement ? Parce que c’est certainement ce que vous allez vous voir faire cette année, à votre plus grande surprise !

 

Pour terminer, l’année universelle se superpose a l’année personnelle de chaque individu et apporte donc une nuance et une influence non négligeable sur le quotidien de chacun.

 

Vous trouverez dans mon prochain article la signification des influences de l’année universelle en rapport avec votre année personnelle .

Et vous, que vous inspire 2017? Laissez un commentaire!

Voici mes dernières nouveautés, stages, conférences et voyages pour cette nouvelle année 1, cliquez sur l’image pour trouver la page des stages ou faites un copier/coller: https://www.forme-sante-ideale.com/articles/

.

Share This Post

Déc 18

Comment desencombrer votre lieu de vie pour liberer l’espace en vous?

desencombrer-votre-lieu-de-vie1Desencombrer votre lieu de vie, une véritable quête de vision

 

Suis-je la personne idéale pour vous aider à desencombrer votre lieu de vie? Lisez la suite pour répondre à la question.

 

Il y a des années, j’ai fait une quête de vision dans le désert en Egypte.

 

C’était en plein été. Il y était question de désencombrer mon existence plus que de désencombrer mon lieu de vie !

 

L’idée c’était de m’isoler pendant quelques jours seule afin de développer une vision nouvelle de ma vie et surtout voir de près ce qui m’empêchait de vivre pleinement ma vie.

 

En fait, c’est principalement une mort symbolique et une renaissance.

 

L’exercice n’était donc pas facile, 5 jours et 4 nuits seule, dans la chaleur et le jeune avec rien à faire (dit le mental).

 

Curieusement ce n’était ni la chaleur ni le manque de nourriture qui me paniquait mais l’ennui profond. Je ne savais pas si j’allais tenir !

 

Le mental n’aime pas les quêtes de vision

 

.

Et j’avais raison, c’était bien le plus difficile à vivre. Je me voyais réduite à comparer les lettres arabes au français pour comprendre comment fonctionnait cette langue.

 

Non je ne m’intéressais pas particulièrement à cette langue mais lire l’étiquette de la bouteille d’eau était la seule nourriture intellectuelle autorisée pour mon mental. Une quête de vision ne supporte pas de distraction!

 

J’ai passé en revue tous les exercices corporels de yoga, de danse, de Chi gong. Toutes les méditations possibles pour m’occuper le corps et l’esprit.

 

J’ai traversé l’épreuve mais ce qui a permis l’émergence de la vision, c’était aussi le temps de préparation, aussi important que la quête elle-même.

 

La préparation, gros exercice de desencombrement…

 

Pendant des mois, j’ai confectionné la « guirlande de ma vie ». Pour chaque mois de vie passée, j’ai rempli un petit sachet de tabac que j’ai accroché à une ficelle .

 

A l’intérieur de chaque sachet, j’y ai scellé un souvenir-clé de cette période et une prière.

.

.desencombrer-son-lieu-de-vie-2

.

Ce n’était pas simple de revenir en arrière jusqu’aux premiers mois de vie, j’avais à l’époque 43 ans X 12 = donc 516 sachets souvenirs à fabriquer et à aligner sur une guirlande.

 

Cette rétrospective de ma vie m’a permis d’en dégager un fil conducteur entre mon histoire et ce à quoi j’étais confrontée à l’époque.

 

Comment clarifier aujourd’hui et desencombrer votre lieu de vie?

 

Je pense que j’ai commencé à changer de ligne de vie suite à cette expérience. Bien entendu, ce n’est pas tout à fait cet exercice que je vais vous proposer pour clôturer l’année 9 (2016) et démarrer l’année 1 (2017).

 

J’ai tourné cette petite vidéo explicative à propos d’une idée qui a jailli sous forme d’inspiration. Si vous me connaissez, vous savez que ça ne peut être qu’une inspiration, mon mental n’aurait jamais pensé une chose pareille, vous allez voir pourquoi!

 

C’est bien une forme de quête de vision mais sans le désert et sans le jeûne au milieu de vos factures, de votre activité et de votre vie relationnelle au quotidien.

 

Il est question de desencombrer votre lieu de vie pour y faire de l’espace. Ça c’est le premier effet visible et ce n’est pas rien (surtout dans mon cas).

 

Mais curieusement, desencombrer votre lieu de vie fait aussi de l’espace à l’intérieur de vous !

 

Après tout, il n’y a que l’instant présent donc celui qui est là pour accomplir tout ce que nous sommes venus faire sur terre.  Autant l’utiliser constructivement en cette fin d’année.

 

Une proposition de désencombrement inédite

 

Aujourd’hui, je vous fais une proposition inédite pour desencombrer votre lieu de vie et assurer le nettoyage en profondeur que l’année 9 préconise.

 

D’habitude, je travaille le psychisme en thérapie pour obtenir des modifications dans la vie quotidienne et être plus heureux.

 

Là, c’est le contraire, je pars de la vie quotidienne dans la matière pure et dure pour désencombrer le psychisme de ses attachements invisibles au passé.

 

Une expérience passionnante à laquelle je me suis soumise et dont les effets sont déjà incommensurables bien que je n’aie pas encore terminé.

 

La formation “je range ma vie”est en train de fermer ses portes. Elle comporte 21 modules, 42 PDF, 42 vidéos et 4 méditations inédites. Si vous avez envie d’y participer, écrivez-moi à hannah@forme-sante-ideale.com (il ne reste que quelques jours avant sa fermeture)

.

.

 

 

 

 

.

 

 

Share This Post

Déc 05

Voulez-vous que la magie des batiks s’installe chez vous?

Batik energetique 20Comment j’ai harmonisé ma maison avec des batiks énergétiques

 

Comme c’est bientôt Noël, j’ai décidé de vous parler de mes astuces énergétiques et de vous faire profiter de mes recherches sur le sujet.

 

Vous allez apprendre (si vous ne le savez pas déjà) comment remédier aux baisses d’énergie dans votre maison ou votre lieu de travail grâce aux ondes de formes et aux batiks énergétiques.

 

Lorsque j’écris un article, j’ai toujours sous les yeux à gauche, la vue sur les montagnes et sur les murs des tableaux énergétiques et inspirants.

 

Je ne peux pas travailler dans un lieu où l’énergie est basse, alors pour parer à la pollution des énergies électromagnétiques, j’ai des tourmalines à côté de mes écrans d’ordinateur.

 

Mais cela ne suffit pas. J’ai aussi recours à des pratiques énergétiques qui parlent à mes sens :

 

  • L’encens pour l’odorat
  • Les cloches ou les bols tibétains pour le son ainsi que la musique multidimensionnelle.
  • Les cristaux pour le toucher
  • et pour la vue, je me délecte avec des batiks énergétiques.

 

En quelques minutes, j’ai une solution simple pour changer d’énergie grâce à la puissance des ondes dues aux formes et au pouvoir bénéfique des couleurs.

 

C’est un peu comme si la maison se transformait en cathédrale et changeait sa vibration.

 Batik energetique 21

.

Je ne suis pas en train de vous dire qu’alimenter des pensées angoissantes et ressasser des idées mentales en boucle peut s’arrêter avec un bâton d’encens.

 

Si vous ne faites rien pour faire monter votre taux vibratoire, vos formes-pensées vont s’accrocher un peu partout dans votre maison et un nettoyage énergétique ne suffira pas.

 

Si, au contraire, vous avez une pratique régulière de méditation ou de nettoyage (avec la méthode Ho’oponopono par exemple), un petit coup de pouce n’est pas inutile pour la parfaire.

 

J’ai donc accroché sur les murs deux batiks (tentures) énergétiques qui resplendissent de lumières éclatantes.

 

Tous ceux qui les regardent le sentent. Ces magnifiques tentures sont en fait des ondes de forme, un véritable antidote à la grisaille des jours de pluie de l’automne.

 

Ils peuvent vous accompagner dans votre travail intérieur ou celui que vous faites avec vos clients. Pour une fois, pas d’effort à faire, pas de rituel, leur action est immédiate et sans limite.

 

Je vous rassure, malgré mon titre, il n’y a rien de magique derrière cela, juste l’application des grandes lois de l’univers.

 

La géobiologie s’est spécialisée dans la mesure quasi-scientifique de l’augmentation du taux vibratoire grâce aux ondes de forme.

 

Et même si vous ne pratiquez pas cette discipline, vous pouvez en faire l’expérience par le plaisir que vous ressentez et le sentiment de bien-être que ces objets vous procurent.

 

Sans en connaître tous les principes, vous pouvez améliorer par les ondes de forme, votre énergie ainsi que l’énergie ambiante de votre lieu de vie.

 

C’est la raison pour laquelle je tiens à vous présenter un cadeau original, utile et vibrant qui vous distinguera pour ce Noël !

 

Cela fait des années que je travaille avec l’énergie des couleurs et ces batiks énergétiques sont l’aboutissement de plusieurs années de recherche pour moi.

 Batik energetique 22

.

Je suis persuadée que ces tentures peuvent enluminer votre vie (comme elles le font pour moi) et vous rendre d’inestimables services. Bientôt vous ne pourrez plus vous en passer.

 

Je vais vous livrer un petit secret en passant : comme ils sont légers et transportables, j’en emmène toujours un dans mes déplacements.

 

Cela me permet de changer radicalement, en quelques minutes, l’atmosphère d’une chambre d’hôtel à Paris ou à l’autre bout de l’Asie.

 

Tout d’abord, qu’est ce qu’une onde de forme ?

 

Une onde de forme est une émanation énergétique d’un objet, un dessin (ou peinture) composé de formes géométriques et de symboles.

 

Chaque symbole représente une réalité par association, ressemblance ou convention.

 

Selon la physique quantique, toutes les formes émettent des ondes et la puissance de ces dernières dépend de la forme.

 

Vous vivez dans un univers vibrant, même si la matière apparaît statique et neutre. En fait, par onde de forme, on entend les influences qui se font sentir autour des objets.

 Batik energetique 23

.

Vous ne réalisez pas toujours combien les formes multiples qui vous entourent ont un impact sur votre bien-être, voire votre santé.

 

Si cela se trouve, vous avez peut-être déjà autour de vous de puissants objets vibratoires qui attendent que vous les reconnaissiez comme tels.

 

Vous le savez inconsciemment lorsque vous conservez la coiffeuse de votre arrière-grand-mère ou la chevalière de votre grand-père.

 

Certaines ondes de forme sont ancrées au cœur de traditions, ce qui a pour effet d’augmenter leur pouvoir et leur force :

 

  • La coquille St Jacques pour le chemin de ST Jacques de Compostelle
  • La croix pour le christianisme
  • La clé d’Ankh pour les Egyptiens
  • Le nœud infini pour les Tibétains
  • Le Triskell pour les Bretons
  • Le Om pour les Hindous
  • La fleur de vie comme symbole de la création

Etc…

 

Ainsi, la forme d’une pièce ou d’une maison a son importance et modifie la qualité énergétique du lieu.

 

De tous temps, les hommes ont utilisé la géométrie sacrée présente dans la nature pour créer des onde forme.

 

Si la géométrie et la numérologie sacrée vous passionnent, je vous renvoie à un précédent article sur le nombre d’or et la symbolique des nombres..

 

Plus une forme est épurée et régulière, plus elle est puissante car elle se rapproche des archétypes cosmiques.

 

Ainsi, vous pouvez retrouver le nombre d’or dans toutes les mensurations de l’être humain mais aussi dans les choux romanesco, les tournesols, les pommes de pin etc…

 Batik energetique 24

.

Voici ce que ça peut donner lorsque la géométrie sacrée est transposée sur un batik énergétique.

 Batik energetique 25

.

En général, vous pouvez utiliser les ondes de forme pour améliorer votre bien-être mais vous pouvez aussi les utiliser pour soutenir une intention, un souhait ou une demande pour votre vie.

 

De simples objets ou des représentations peuvent, par leur forme et leur couleur, être utilisés pour canaliser et rediriger l’énergie autour de vous et en vous.

 

Si de plus, vous êtes déjà engagé dans un travail de nettoyage énergétique, les ondes de forme peuvent vous aider à la résolution de problèmes émotionnels, mentaux ou matériels.

 

Elles peuvent aussi vous servir de support sur votre chemin spirituel.

 

Chaque dessin a donc un rayonnement et une utilité personnelle en plus du plaisir esthétique que vous aurez à les regarder.

 

Retenez simplement qu’en agissant en tant qu’amplificateur d’énergie, ils canalisent l’énergie autour de vous de façon harmonieuse et vous aident à retrouver votre état naturel : le plaisir et la bonne humeur.

 

Et pour cela, vous n’avez pas besoin de construire immédiatement votre yourte, votre zome dans le jardin ou la maison ronde de vos rêves. (Des miens en tous cas).

.

Batik energetique 26

Je tiens particulièrement à vous présenter ces batiks énergétiques car si je peux le faire aujourd’hui, c’est que j’y suis pour quelque chose dans leur élaboration.

 

J’ai rencontré en Indonésie une artiste qui teint des batiks par un procédé ancestral à la cire.

 

Chaque partie est recouverte de cire sauf celle qu’on veut colorer. Le batik est alors trempé dans la teinture pour cette couleur spécifique, la plus claire du batik.

 

Chaque couleur nouvelle est utilisée de la même façon avant d’être traitée pour ne pas déteindre. Vous pouvez donc les laver à l’eau froide comme un lainage délicat.

 

Ils ne perdent pas leur couleur avec le temps, j’ai pour cela une bonne dizaine d’années de recul avec exposition au soleil à certaines heures de la journée dans la pièce où ils sont installés.

 

Il y en a même un que j’utilise pour couvrir la télévision pendant la journée.

 

Vous pouvez imaginer que chaque batik est fait à la main et nécessite une attention particulière pour la fabrication et le séchage.

 Batik energetique 27

.

Le résultat est un ravissement pour les yeux et le cœur. Vous ne trouverez pas d’endroit ni d’envers puisqu’il ne s’agit pas d’une impression mais véritablement d’une teinture.

 

Nous avons discuté du formidable impact magnétique et énergétique des formes géométriques et sacrées.

 

J’ai choisi les couleurs, j’ai proposé des formes et j’ai laissée opérer sa magie créatrice. Nous avons correspondu pendant quelques mois afin de parfaire ma commande.

 

Pourquoi attendre des mois ? Parce qu’en Indonésie, il peut pleuvoir souvent, la végétation tropicale ne pousse pas qu’avec le soleil ! Il a donc fallu que tout cela sèche !

 

C’est donc grâce aux deux facteurs subtilement harmonisés, (la forme géométrique sacrée et les couleurs) que chaque batik est en mesure de vous apporter équilibre, bien-être et de vous aider, au fil des semaines, à vous recharger en énergie.

 

Ils vous aident à jouer votre musique intérieure afin de vous mettre en harmonie avec les lois de l’univers.

 

Comment allez-vous utiliser ces batiks énergétiques ?

 

C’est on ne peut plus simple, choisissez celui qui vous plait, vous réjouit ou vous appelle en quelques sorte.

 

Je me suis aperçue que les batiks sont un peu comme les cristaux au Népal…ils semblent nous appeler du fond des boutiques !

 

Placez-le dans la pièce ou vous vivez le plus souvent ou dans votre cabinet de travail.

 bouddha chakra couronne

.

Si les couleurs que vous choisissez ne s’accordent pas avec votre canapé, vous pouvez alors le placer dans un endroit où vous aimez méditer.

 

Regardez-le, puis laissez vos yeux dériver un peu comme si vous louchiez.

 

Vous allez vous apercevoir qu’avec certaines formes comme la reproduction du nombre d’or des graines de tournesol, vous voyez les lignes se mettre en mouvement.

 batik-nombre-dor-rouge-285x300

.

C’est totalement bluffant.

 

Vous pouvez choisir un thème particulier en fonction de la pièce à décorer.

 

Par exemple, si vous avez un souci avec la nourriture ou si faire à manger devient une corvée, choisissez Ganesh qui enlève les obstacles.

 

Vous pouvez profiter de ces batiks énergétiques uniques pour illuminer chacun des aspects de votre vie.

 

Ils émettront des influx d’énergie stimulante et baigneront votre intérieur. Insensiblement mais surement ces vibrations vont apporter des changements dans votre vie.

 

Sachez que chacun a une fonction précise. Vous pouvez même donner une orientation personnelle à l’influence que vous voulez qu’ils aient sur votre vie.

Voici quelques suggestions en fonction de ce que vous cherchez à modifier dans votre vie.

Vous trouverez pour chaque sujet, plusieurs batiks au choix qui peuvent remplir cet office en fonction de votre sensibilité et vos goûts.

 

  • Voulez vous retrouver l’énergie, l’entrain? Choisissez le Bouddha chakra couronne, les batik 7 chakras, le batik bouddha chakra ou le Batik Om brique.

.

.

Batik energetique 1

 

.

.

  • La stabilité, l’équilibre ? Batik Bouddha chakras, Batik 7 chakras, Batik Om brique ou le Batik nombre d’or jaune et rouge.

.

 

Batik energetique 2

 

.

 

  • Vous recentrer et faire taire votre mental? Batik Lotus de l’Eveil, Batik Om couleurs ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 3

.

 

  • Vous faites des visualisations pour amener certaines choses dans votre vie ?Nombre d’or rouge, Batik Sri Yantra rouge ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 4

.

 

  • Vous voulez dégager les obstacles qui vous empêchent d’obtenir ce que vous cherchez? Choisissez Ganesh rouge ou le batik Ganesh rose et violet

.

 

.

Batik energetique 5

 

.

 

  • Vous cherchez à harmoniser le masculin et le féminin? Choisissez le Batik Sri Yantra bleu, Nombre d’or vert, Batik au coeur du mandala bleu/vert, Batik nombre d’or fleur bleu/violet, Batik nombre d’or et fleur violet/bleu/rose ou le Sri yantra en argent.

.

Batik energetique 6

.

 

  • Vous cherchez l’énergie de créativité? testez le Batik Sri yantra bleu, Fleur de vie noire ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 8

.

 

  • Vous désirez affirmer votre parole en public, développer votre intuition? Choisissez le nombre d’or bleu/violet.

.

Batik energetique 9

.

 

  • Vous voulez nettoyer certains aspects de votre vie ?  Vous serez séduit(e) par le batik Fleur de vie rouge ou le Batik Tara blanche.

.

Batik energetique 10

 

.

  • Vous cherchez plus de joie et d’optimisme ? Testez le Batik Ganesh rouge, Bouddha au coeur du mandala ou le Batik Bouddha chakra couronne.

.

Batik energetique 11

 

.

  • Vous désirez ardemment vous débarrasser du stress ? C’est le moment de tenter le batik Bouddha chakras, Batik Sri Yantra rouge ou le Batik 7 chakras.

.

Batik energetique 12

 

.

 

  • Voulez-vous renforcer l’efficacité des traitements médicaux? Sélectionnez le batik Tara blanche, Batik Sri Yantra rouge ou le Batik Om brique.

.Batik energetique 13

 

.

  • Aimeriez-vous améliorer des relations difficiles? C’est un bon moment pour essayer le batik Torus chakra du coeur, Nombre d’or vert ou le Batik au coeur du mandala bleu/vert.

.Batik energetique 14

 

.

  • Désirez-vous favoriser la réalisation de tous vos projets? Alors, c’est aucun doute le batik Sri Yantra bleu, nombre d’or rouge, Batik fleur de vie noire, Sri Yantra en argent ou le batik nombre d’or multicolore.

.Batik energetique 15

 

.

  • Cherchez vous à rendre justice pour obtenir gain de cause? Testez le batik nombre d’or violet, Batik tara blanche nombre d’or vert ou le Sri Yantra en argent.

.

Batik energetique 16

.

 

  • Régler des problèmes à l’autorité?  Voici le batik nombre d’or violet, ou le batik nombre d’or bleu/violet.

.

Batik energetique 17

 

.

 

  • Pourquoi ne pas développer votre côté artistique? Sélectionnez le batik Nombre d’or multicolore.

.

Batik energetique 18

.

 

  • Des problèmes d’argent sur lesquels vous travaillez? Choisissez le batik Nombre d’or rouge et jaune, Ganesh rouge, Ganesh rose et violet, Batik Sri Yantra rouge ou le batik Nombre d’or rouge.

.

Batik energetique 19

.

 

C’est sur vous qu’ils agissent, votre environnement et votre psyché. En les pratiquant, vous expérimenterez avec confiance le plaisir de jouer avec les ondes de forme..

 

Soyez certain que vous disposez d’outils fantastiques et les effets bénéfiques sont incontestables et immédiats.

 

Et même si aucun outil ne produit de miracle en un claquement de doigt, vous trouverez dans les formes et couleurs des batiks énergétiques une aide pour remédier à ce qui vous tracasse ou vous mine.

 

Si vous êtes curieux (se) ou séduit(e) par ces œuvres originales et uniques sur le marché (surtout à ce prix), cliquez sur le bouton ci-dessous ou rendez-vous à la boutique du blog où je vous explique tout en détail.

 Capture d’écran 2014-12-04 à 23.52.15

.

Si vous avez des remarques, appréciations ou suggestions, laissez un commentaire au bas de cet article ou dans les commentaires de la boutique.

Share This Post

Fév 11

Êtes-vous vraiment certain(e) d’avoir un libre arbitre?

libre arbitre & ho'oponopono1Libre arbitre et responsabilité

 

Je vous ai déjà parlé de mes expériences de vie, des synchronicités, des maîtres, des livres et des évènements qui ont changé ma vie .

 

Arnaud du blog « Terres de repos » propose à chacun, dans le cadre de la Croisée des blogs de se mettre un peu à nu pour parler du point de bascule dans son cheminement.

 

Je vais vous parler plus précisément de ce qui pour moi est essentiel aujourd’hui et vous verrez que ma vision date de mes premières années.

 

Peut-être que la vôtre a commencé aussi il y a longtemps, même si elle a mis du temps à s’incarner, même si vous désespérez encore de la voir prendre forme.

 

Il va être question du libre arbitre, non pas dans une opposition au prédéterminisme mais plutôt dans une interrogation par rapport à la responsabilité.

 

Suis-je libre de choisir mes pensées et mes actes, en quel cas je suis responsable de tout.

 

Est-ce que vraiment j’englobe à ce point la totalité de la vie ou n’y a t-il pas là un petit “moi” qui se prendrait pour le centre de l’univers et le plus fort de sa rue?

 

De quoi suis-je vraiment libre alors?

 

J’adorais, enfant, les fêtes foraines et lorsque je me mettais au volant du petit train, je suivais avec beaucoup d’attention les rails et je me demandais :

 

  • Est ce que si je ne tourne pas le volant au bon moment je vais faire dérailler le train ?

 

  • Ou bien, est ce que, de toutes façons il est téléguidé et quoi que je fasse il avancera dans la bonne direction sans dérailler?

 

J’interrogeais déjà sans le savoir le libre arbitre et je vous propose à la fin de cet article de me dire où vous en êtes de ce concept !

 

L’enjeu de l’interrogation était de taille :

 

  • Ou bien toute la responsabilité reposait sur mes épaules et j’avais intérêt à assurer : c’était passionnant mais fatiguant.

 

  • Ou bien il n’y avait qu’à se laisser porter, se relaxer et prendre du bon temps en appréciant la route.

 

Si vous connaissez mon blog, vous savez que j’ai choisi (ai-je vraiment choisi?) la première option et cela a complètement orienté mon chemin.

.

 libre arbitre & ho'oponopono18

 

Aujourd’hui j’ai tendance à remettre en question mes certitudes à propos du libre arbitre, je vous en parle plus bas.

 

Libre arbitre et moi: Inconsciemment incompétente

 

Je suis victime et totalement impuissante

 

Avant j’étais mal et je ne le savais pas. J’étais inconsciemment incompétente en matière de bonheur et l’expression « joie de vivre » était pour moi un gros mot insultant.

 

Je ne connaissais pas non plus l’étendue de ma responsabilité et j’avais tendance à mettre le malaise sur le dos de mon passé ou des autres.

 

C’est sans doute pour cela que je me suis orientée vers les thérapies après avoir vérifié que mon libre arbitre me cantonnait à vivre des histoires d’amour douloureuses.

 

Le démarrage dans le monde du travail a été aussi source d’angoisses et là, de nouveau, il a été difficile de ne pas savoir que j’étais mal.

 

J’ai commencé la méditation, j’ai lu des livres de développement personnel ainsi que des récits d’Éveil et j’ai commencé un travail sur moi. Je suis devenue consciente.

..

 libre arbitre & ho'oponopono21

 

Libre arbitre et moi: Consciemment compétente

 

En quoi je suis responsable de tout ?

 

Là pour le coup, c’était le grand enthousiasme. Je rencontrai des thérapeutes et toute une flopée de gens comme moi ayant les mêmes douleurs et les mêmes interrogations.

 

La thérapie commençait à apaiser mes émotions, et je pouvais modifier mon comportement pour commencer à moins souffrir.

 

La méditation m’amenait des grands espaces de rien, de « non-je » comme des fenêtres de respiration pour moi qui ne dormais pas ou si mal.

 

Le travail avec les couleurs, comprendre et enseigner remplissait toute ma vie avec toujours de grosses remises en question concernant l’affect et ma capacité à aimer.

 

Je commençais à vraiment approfondir la conscience de qui j’étais et de mes schémas que j’apprenais à modifier.

 

Guérir, moins souffrir, réussir, développer des compétences et des savoir-faire était la panacée.

 

Modifier mon état rien que par un sourire et me souvenir des outils à utiliser pour être bien me donnait un pouvoir extraordinaire.

 

Ma vie et mes finances s’amélioraient. J’avais des clients prêts à partager ma vision et je leur transmettais mes espoirs et mes outils.

.

 libre arbitre & ho'oponopono7

 

 

En fait, je partais du principe que j’étais mal (eux aussi) et que mon objectif était d’être bien et de faire en sorte qu’ils se sentent mieux.

 

Objectif louable mais plutôt orienté vers un futur hypothétique mais pas tout à fait ancré dans le présent, seul instant vrai.

 

Pendant que je cherchais à me changer et à me transformer, je n’étais pas vraiment en train d’accepter ce qui m’arrivait mais plutôt de le fuir.

 

Libre arbitre et moi: Consciemment incompétente

 

Après 20 ans d’espoirs, d’efforts et d’investissements, je commençai à effriter les dorures de mon “moi” en pleine transformation.

 

Je remarquai que mon sommeil était toujours aussi perturbé, qu’il y avait de nettes améliorations mais je voyais aussi mes vieux schémas prêts à bondir.

 

Je m’étais roulée joyeusement dans la conscience et la responsabilité de tout ce qui m’arrivait, à moi. J’entrevoyais le coup de pied dans la fourmilière.

 

Je trouvais que pour 20 ans d’efforts, c’était peu de résultats!

 

Heureusement pour moi, je n’ai pas tout réussi, je n’ai pas fait de jolie famille, ne suis pas devenue millionnaire et je n’ai pas organisé des stages avec 300 personnes.

 

Du coup, j’ai continué à chercher. Ça aurait été dommage de m’endormir dans un pseudo confort matériel et spirituel.

 

Je suis tombée sur les neurosciences, les programmations du cerveau et ma notion de libre arbitre a commencé à être ébranlée.

 

 libre arbitre & ho'oponopono11

 

 

Tout ce que j’apprenais à propos des conditionnements et du fonctionnement cérébral semblaient reléguer ” je fais ce que veux” à une illusion.

 

Libre arbitre et neurosciences!

 

M’apercevoir que le cerveau fait ses choix en fonction du moindre stress dans le seul but de maintenir la biologie a donné un coup à mon égo qui pensait pouvoir se sortir de tout à la force de mes petits bras et de mes prises de conscience.

 

Pourquoi se battre avec une fonction du cerveau qui ne cherche qu’à assurer la sécurité et la survie à n’importe quel prix ?

 

Au lieu de chercher à être efficace pour enrayer les maladies, j’ai commencé à  m’émerveiller devant la perfection des scénarios qui la déclenchent.

 

De combattante et battante, je suis passée à accueillante et émerveillée. Mon mariage m’a bien aidée!

 

Finalement, qui crée tout cela dans ma vie, moi ou mon cerveau ? Si c’est moi, c’est super, je n’ai qu’à le décréer.

 

Si c’est mon cerveau qui fait cela tout seul en fonction de données très inconscientes et dont j’ignore tout, mon libre arbitre en prend un coup.

 

Puis je me suis extasiée devant les travaux de Benjamin Libet dont j’ai déjà beaucoup parlé.

 libre arbitre & ho'oponopono22

 

1983 : L’expérience de Benjamin Libet et le libre arbitre

 

Dans l’expérience de Libet [2], on vous place devant une horloge qui défile rapidement, et on vous donne un bouton sur lequel vous pouvez appuyer au moment qui vous plaira.

 

La seule chose qu’on vous demande c’est de retenir le nombre indiqué par l’horloge au moment où vous prenez votre décision d’appuyer.

 

Dans le même temps, des électrodes placées sur votre crâne suivent votre activité cérébrale.

 

Ce dispositif permet de mesurer 1) le moment où vous prenez la décision d’appuyer, 2) le moment où votre cerveau commence à s’activer, et 3) le moment où vous appuyez physiquement sur le bouton

 

 

En théorie, vous prenez une décision, votre cerveau s’active, vous appuyez. Mais ce n’est pas ce qui se passe ! Dans cette expérience :

 

  • 1° votre cerveau prend la décision en activant les zones responsables du mouvement
  •  2° vous décidez d’appuyer
  •  3° Vous appuyez.

 

Concrètement, vous êtes persuadé de décider du moment où vous allez appuyer mais au moment où vous le décidez, votre cerveau a déjà préparé le geste depuis une demi seconde. Le libre arbitre, pas si évident !

 

2008 : Nouvelle expérience qui met à mal le libre arbitre

 

Tout d’abord, le sujet dispose de 2 boutons, un dans sa main gauche et un dans sa main droite.

 

Il peut appuyer quand il le souhaite, soit à gauche soit à droite.

 

Ensuite, le cerveau du sujet est suivi cette fois dans une IRM, ce qui permet d’observer simultanément l’activité de tout un ensemble d’aires cérébrales.

 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats de cette expérience sont perturbants.

 

D’une part, l’IRM révèle qu’une activité cérébrale préparatoire existe AVANT que le sujet ne prenne sa décision d’appuyer.

 

Encore plus troublant, cette activité cérébrale permet dans une certaine mesure de prédire de quel côté le sujet va appuyer

 

Votre libre arbitre se limiterait-il alors à un droit de véto au moment de passer à l’action si vous en prenez conscience?

 

Il y a ce que vous voulez et il y a ce qui est. Décider de ne pas être stressé lorsque la biologie l’est c’est un peu comme vouloir arrêter de respirer pendant longtemps.

 

Ce n’est pas vous qui allez gagner mais votre cerveau car votre inconscient (votre non conscient) décide avant vous !

 libre arbitre & ho'oponopono10

 

Les pensées et le libre arbitre

 

Je me souviens d’une expérience dans le désert lorsque nous préparions avec un guide le trajet que nous allions proposer à un groupe.

 

Après une semaine d’itinérance, nous sortions des dunes pour reprendre le 4X4. Nous croisions beaucoup de troupeaux de moutons à l’approche d’un puits.

 

Je me mets soudain à discuter de côtelettes avec Alain. (Nous avions mangé végétarien pendant la semaine)

 

Au bout d’un moment je m’interroge : pourquoi suis-je en train de parler de cela alors que je n’en suis pas du tout friande ?

 

Alain me répond, moi non plus ! Nous nous tournons alors vers le guide : il avoue être en train de rêver à un méchoui en rentrant.

 

Ce fut un grand jour pour moi concernant le libre arbitre. Ce à quoi je crois penser de façon consciente n’a rien à voir avec moi.

 

Les pensées qui génèrent mes actions flottent et elles ne sont pas toujours les miennes!

 

Si j’accorde du crédit à mes pensées, je m’identifie à elles et je suis persuadée avoir agi volontairement.

 

Sur le coussin de méditation, je sais très bien laisser monter les pensées et ne pas suivre leur flux.

 libre arbitre & ho'oponopono6

 

 

Mais dans la réalité de chaque instant, ne vous est il pas facile vous aussi de vous laisser bluffer par une pensée ?

 

Méthode Ho’oponopono et libre arbitre

 

Rencontrer la méthode Ho’oponopono a fini de renverser la poubelle.

 

Avec Ho’oponopono, les mémoires naissent à chaque instant à votre insu jusqu’à ce que vous vous aperceviez que vous êtes aux prises avec l’une d’elles.

 

J’étais tentée de dire au début que les mémoires nous appartiennent mais ce qui nous appartient c’est surtout la façon dont nous les tenons. Et cela n’est pas facile à identifier.

 

Comment pouvez-vous être responsable d’une mémoire, surtout si elle est transgénérationnelle ? Si elle appartient à l’inconscient de l’humanité ?

 

Et si elle appartient aux conflits non résolus de vos parents comme le souligne le projet-sens ?

 

Vous n’avez pas le libre arbitre de décider si vous allez rencontrer une mémoire, vous avez juste celui de la nettoyer!

 

Libre arbitre ou qualité d’être?

 

Qu’est ce qui a tout fait basculer alors que j’étais presque au sommet de la maîtrise? Que j’avais réussi à matérialiser dans ma vie tout ce que je voulais ou à peu près? Que je me sentais au top de mon libre arbitre?

 

La rencontre avec un maître un jour où il parlait du libre arbitre justement.

 

« Le libre arbitre n’existe pas, vous êtes comme des petites plumes au vent ».Daniel Odier

 

La phrase a claqué comme un coup de fouet, suivi d’un gros brouhaha de protestation.

 libre arbitre & ho'oponopono8

 

 

Daniel Odier aime provoquer mais je ne crois pas que c’était le cas ce jour là. Celui qui a le libre arbitre, c’est celui qui veut décider pour sa vie.

 

Celui qui a des projets, qui veut les réaliser, qui veut faire quelque chose de sa vie. C’est une époque que j’ai savourée, celle où vous décidez de tout sans saisir les mécanismes inconscients qui sous-tendent vos actions.

 

Pour un éveillé, ce qu’il fait ou ne fait pas n’affecte en rien ce qu’il est profondément. Il n’a pas besoin d’objectifs pour exister, il Est tout court.

 

 libre arbitre & ho'oponopono4

 

C’est à cette époque que je me suis aperçue que tout ce que j’avais fait comme travail intérieur n’atteignait pas la cellule.

 

Pour preuve, j’avais toujours des problèmes de sommeil, la plus petite critique me mettait en vrac.

 

La moindre baisse de clients me faisait envisager le pire. Je continuais à avoir peur que les gens meurent autour de moi.

 

Si je n’avais pas fait autant de travail sur moi, j’aurais été tentée de continuer à faire des efforts pour m’améliorer et me transformer.

 

Heureusement mon courage a commencé à faiblir. J’ai commencé à saisir que je ne cherchais pas la réussite et la satisfaction de la réussite mais la satisfaction d’être vivante.

 libre arbitre & ho'oponopono3

 

Et cette satisfaction ne nécessite aucune action ni l’expression d’un quelconque libre arbitre.

 

Parce que être heureux(se) est un état que j’imagine alors que si ça se trouve je le suis mais ma construction mentale me fait croire que être heureux(se) c’est autre chose.

 

J’ai la chance de ne pas avoir fait trop de constructions dans ma vie donc je ne suis pas repartie dans des conditions à long terme qui retardent le fait de me détendre :

 

  • quand mes enfants vont se marier
  • quand j’aurai des petits enfants
  • quand mes enfants seront sortis d’affaire
  • quand ils auront leur bac
  • quand je serai à la retraite
  • quand ma maison sera payée etc..

 

En fait, je n’ai rien à me mettre sous la dent mentale pour repousser à plus tard le fait d’Être”. Je peux m’y consacrer dès à présent.

 

Je commence à me sentir moins responsable de ce qui m’arrive, ça arrive. Je suis juste responsable de pouvoir ou non accueillir et vivre ce qui arrive.

 

Libre arbitre et thérapies quantiques

 

Voici ce que vous prenez souvent pour du libre arbitre:

 

Le cerveau doit à chaque instant décider ce qu’il va faire, en utilisant toutes les données disponibles: des souvenirs, des bribes d’informations «opportunistes» qu’il peut réunir à partir de l’environnement » (…) Ensuite, il s’engage dans un plan d’action et nous agissons. Je crois que le sentiment de contrôle est la manière dont le cerveau essaie de concilier toutes ces informations”

 libre arbitre & ho'oponopono2

 

Les thérapies quantiques à l’inverse sont non-duelles: au lieu de chercher à devenir quelqu’un de meilleur que ce que vous êtes aujourd’hui, vous enlevez un à un les ingrédients qui ne sont pas vous.

 

Lorsque le niveau émotionnel est intense, il est possible de quitter instantanément l’émotion pour regarder ce qui se passe au niveau du corps grâce à la technique Tipi.

 

Lorsque c’est le mental qui s’accroche, il est facile de détricoter un à un les concepts qui vous donnent l’illusion d’exister alors que vous existez sans.

 

Partant de ce principe, vous n’avez plus besoin de vous raconter une histoire sur pourquoi vous agissez.

 

Et si, ce que vous appelez libre arbitre, ce n’était que réagir à tout ce que votre cerveau a enregistré comme souvenirs à un âge vous croyiez au Père Noël et où en mettant les mains devant vos yeux vous pensiez avoir trouvé la meilleure cachette ?

 

Où serait la liberté?

 

Et si vous viviez dans une hypnose totale, où vous ne pouvez que vivre la construction de votre identité au lieu d’être ?

 

Et si le travail c’était de défaire tranquillement la construction afin de révéler l’Être qui a toujours été là ?

 

Je voudrais terminer avec Satyam Nadeen « de la prison à l’Eveil ». Cet homme s’est éveillé en prison (comme pas mal d’autres).

 libre arbitre & ho'oponopono12

 

Comme si le fait d’être en apparence privé de son libre arbitre lui avait permis d’Être tout simplement.

 

Comme si tous ses petits “moi” qui le composent avaient cessé de vouloir quelque chose d’autre puisque plus rien n’était permis.

 

Cela prouve une fois de plus que l’état d’Être n’a aucun rapport avec les circonstances de votre vie.

 

Certains grands maîtres ont parfois des centaines de Rolls Royce et d’autres mendient sur les marches du temple.

 

Dans l’Être cela ne fait aucune différence.

 

“Il n’y a ni création ni dissolution. Il n’y a ni sentier ni but. Il n’y a ni libre arbitre ni prédestination. “

Une fois atteint par le plein impact de : « conscience est tout ce qui est » et : « je ne suis pas l’auteur de mes actes », vous réalisez qui vous êtes réellement et qui vous n’êtes pas.

De cette profonde réalisation jaillissent les ramifications de cette nouvelle  “vision de Perle ” qui imprégnera les moindres détails de votre vie quotidienne.”

Satyam Nadeen

 

Vous l’aurez compris, pour en revenir à mon train de la fête foraine, j’ai envie aujourd’hui de choisir, l’option, je laisse faire et je me détends en prenant tout ce qui vient.

 

C’est un des avantages de l’âge de la retraite qui s’avance.

 

Je me demande aujourd’hui si les grands changements n’arrivent pas justement lorsque je renonce et que je me laisse porter par le train sans vouloir changer quoi que ce soit.

 

Et si finalement le libre arbitre se résumait à accepter totalement ce qui est?

 

Et vous, considérez-vous que vous avez un libre arbitre? A quoi vous sert-il? laissez un commentaire!

 

Share This Post

Nov 10

Peut-on utiliser les planètes pour faire un travail sur soi?

travail sur soi&carré uranus pluton 4Les planètes et le travail sur soi 

 

Je vais aujourd’hui faire appel aux chiffres et aux planètes pour vous situer dans l’énergie du moment.

 

L’étude des planètes ne sert pas qu’à l’explication individuelle d’un thème de naissance.

 

On peut l’utiliser pour étudier les mouvements psychologiques des différentes générations d’humains et s’en servir pour évoluer.

 

Rassurez-vous, même si vous n’y connaissez rien, je vous dresse à la fin de l’article un profil pour chaque génération facile à comprendre.

 

Dans une autre vie ;-), j’ai étudié le mouvement des planètes jusqu’à ce que je m’aperçoive que prédire l’avenir avait peu d’intérêt :

 

Votre futur est l’avenir de votre présent. Si vous n’êtes pas heureux dans votre présent, il n’y a aucune raison de le devenir dans le futur (sans un travail sur soi).

 

C’est ainsi que j’ai décidé de m’occuper du présent, car, en l’espace de 24 heures, vous avez le loisir de repérer vos aspects névrotiques.

 

Avec un œil exercé et de bons outils, vous pouvez en une journée faire un sacré nettoyage de vos attachements profonds.

 

Je ne sais pas si vous avez l’impression, comme moi, que le temps s’accélère et que les prises de conscience se bousculent.

 

Si c’est le cas pour vous aussi, je vous l’explique en planètes:

 

Uranus, Pluton et le travail sur soi

 

Au niveau des planètes, cela peut en partie s’expliquer : il se passe depuis Juin 2012 un phénomène assez particulier.

 

D’ordinaire les passages planétaires excèdent rarement 9 mois, le temps d’une gestation.

 

Cette fois-ci, c’est un peu moins de trois ans, le temps que met un enfant pour s’identifier à un corps et parler à la première personne, c’est à dire se prendre pour un humain incarné dans une famille !

 

Ce temps de transformation annoncé est énorme (2012 à 2015) et si vous vous sentez “bousculés” dernièrement, il y a de quoi!

 

Les planètes qui « se coursent» depuis le 24 juin 2012 vont continuer ainsi jusqu’au 17 mars 2015.

 

Elles vont former 7 « carrés » exacts dans les signes respectifs du bélier et du capricorne.

 

J’entends par « carré » un angle planétaire mais surtout une configuration un peu explosive qui pousse à la transformation et à la remise en question.

.

 

travail sur soi&carré uranus pluton 12.

 

Les deux planètes en questions sont Uranus et Pluton. Elles se sont à nouveau rencontrées (conjointes) pendant le dernier trimestre 1965 pour un nouveau cycle.

 

Aujourd’hui, elles sont un peu à couteaux tirés mais dans une tension plutôt constructive si tant est que vous comprenez le travail sur soi qu’elles vous poussent à accomplir.

 

Voyons de plus près ces deux danseurs. Que représente la planète Uranus?

 

Uranus et le travail sur soi

 

C’est tout d’abord la planète du verseau. Elle a été observée pendant la révolution française et porte en elle les stigmates du chamboulement et du désir de s’affranchir.

 

Lorsque Uranus vient vous secouer, impossible de vous accrocher à vos vieilles habitudes.

 

Cette planète explosive fait voler en éclat les vieilles structures, les routines bien huilées et les chaînes que l’on croyait éternelles.

 

Elle vient trancher tout ce qui se met en travers de votre évolution, même quand vous ne l’avez pas invitée !

 

Adieux fausses croyances et schémas éculés, Uranus vous sort de votre confort et de votre frilosité.

 

Planète de la liberté, elle revendique l’égalité des droits pour tous, les valeurs humanistes et désintéressées, la conscience et la grandeur de l’humanité.

 

En ce moment elle flirte avec le signe guerrier du bélier et n’hésite pas à utiliser la force pour vous mettre sur votre chemin d’évolution.

 

On secoue la poussière avec Uranus. L’impression du « tout est possible » si vous acceptez de lâcher.

 

.travail sur soi&carré uranus pluton 10

 

 

Uranus en bélier correspond à une action soudaine, impatiente et brusque de même qu’au choc des idées nouvelles.

 

A titre indicatif, le 11 mars 2011 très exactement, elle est passée dans le signe du bélier.(Fukushima)

 

C’est ce que j’aime avec les passages planétaires, la ponctualité même si cette fois-ci c’était dans l’horreur.

 

A un niveau collectif, Uranus vient assez violemment semer la rébellion afin de libérer les peuples.

 

En dehors de outils informatiques, de la médecine quantique, de l’énergie libre, que peut encore révolutionner cette planète ? L’Être tout simplement.

 

Uranus pourrait être la planète de l’éveil, la clarté d’esprit, la capacité de rester centré, en contact avec le Soi doublée d’un sens parfait du timing et des synchronicités..

 

Si vous avez cette année eu l’impression d’avoir un coup de pouce (ou un coup de bambou) pour vous libérer, vous guérir et ouvrir de nouveaux espaces de compréhension ou d’Être, c’est que Uranus est venu réveiller vos planètes personnelles.

 

Sa partenaire, Pluton, un autre aspect du travail sur soi

 

C’est la planète des profondeurs, celle de l’âme humaine avec ses richesses cachées et ses noirs desseins.

 

Pluton, Dieu des Enfers, vous oblige à confronter vos démons, votre instinct de survie et vos ombres.

.

travail sur soi&carré uranus pluton 7

 

 

Lorsque Pluton s’approche, il est temps de regarder la réalité en face loin des illusions.

 

Pluton oblige à mourir à soi-même et terminer les deuils non faits afin de renaître de vos cendres.

 

Cette planète révèle vos mensonges, surtout ceux que vous vous faites à vous-même et décape vos certitudes.

 

Pluton vous rappelle que la transformation ne peut se faire sans visiter vos propres enfers avec courage et lucidité, même lorsque cela paraît insurmontable.

 

En tant que « Gardien des Enfers », lorsque Pluton pèse les âmes, aucune tricherie n’est possible.

 

Cette planète a été découverte dans les sombres années 30. C’est aussi le moment où l’humanité a commencé à utiliser le nucléaire pour fabriquer des armes de destruction massive.

 

Avec ce nouveau pouvoir que confère Pluton, vous êtes amené à faire des choix entre détruire ou transmuter, vous en prendre à l’autre ou vous transformer.

 

C’est le moment de pister vos impulsions de haine, d’intolérance, d’intransigeance, d’avidité ou d’orgueil afin de mettre en lumière les blessures profondes qui les génèrent.

 

Pluton peut aussi être la planète des épreuves, de la violence, des maladies qui font peur et qui obligent à se dépasser si on veut rester en vie.

 

Pluton, la planète du scorpion régit aussi le domaine de la psychologie, de la libido, mais aussi de l’argent, des malversations et de la corruption

.

.travail sur soi&carré uranus pluton 14

 

 

Si vous avez, cette année, eu l’impression d’avoir à franchir une nouvelle montagne ou affronter ce qui vous fait le plus peur, c’est que Pluton est venu chatouiller vos planètes.

 

A un niveau collectif, Pluton dans le signe du capricorne, parle d’un changement des structures de la société.

 

Il vient révéler les dysfonctionnements profonds et oblige à se dépouiller de l’inutile.

 

Aura t-on encore besoin du système bancaire actuel avec sa dette associée, aura t-on encore besoin d’énergies polluantes ?

 

Si cette réflexion sur la société à venir vous parle, je vous propose de visionner le film « Thrive » pour ceux qui ne le connaissent pas.

 

http://www.youtube.com/watch?v=dVVJ-KYC21c

 

Une enquête sur le monde qui ne mâche pas ses mots et dont les conclusions sont vertigineuses ! A se demander comment il a échappé à la censure !

 

A la façon d’un serpent qui mue, Pluton, la planète du scorpion vous invite à enlever une à une les peaux de vos identifications qui ne sont pas vous.

 

Connaître l’action combinée de ces deux planètes peut vous aider à aller dans le sens du lâcher prise plus que dans le contrôle et la résistance.

 

Vu la force de ces planètes, votre petit égo ne fait pas le poids et c’est tant mieux.

 

Le cycle Uranus/Pluton et le travail sur soi

 

Puisque le cycle de Uranus et Pluton a commencé en 1965, heure de tous les idéaux, il est temps de les ancrer dans la matière et de vérifier ceux qui ont fait leurs preuves.

 

La dernière fois que Pluton s’est promené en capricorne, c’était à la veille de la révolution pendant la création des États-Unis.

 

Il est donc question d’organiser un nouveau monde et de faire sauter (grâce à Uranus) toutes les vieilles structures obsolètes qui ne tiendraient pas compte de l’humain.

 

Le fait que les planètes soient en carré révèle que cela ne se fera pas si facilement et sans heurts.

 

Bélier et capricorne, deux bêtes à cornes endurantes qui iront jusqu’au bout de la transformation.

.

.travail sur soi&carré uranus pluton 9

 

 

Si on réunit collectivement ces deux planètes dans leur signe respectif, cela pourrait donner comme indication de travail sur soi:

 

“Transformez-vous pour un monde nouveau, sans faux semblant, afin que l’humanité s’achemine vers le meilleur d’elle-même.

 

Allez nettoyer vos ombres et rappelez-vous que vous êtes tous solidaires dans cette marche vers un Éveil.”

 

Nous avons tous droit au bonheur mais cela passe aussi par un nettoyage individuel.

 

Le capricorne est un symbole qui flirte avec l’autorité, la juste, la moins juste, celle d’un gouvernement ou celle qui vous rappelle vos parents ou éducateurs.

 

Cela est particulièrement vrai pour ceux qui sont nés au début des années 60.

 

Travailler individuellement sur votre rapport à l’autorité et toutes les représentations du père peut vous faire gagner un temps fou.

 

Il sera aussi question de votre pouvoir intérieur et de l’engagement dans ces deux années à venir.

 

Après le très récent carré du 1er novembre, il vous reste à vivre les 21 avril 2014, le 15 décembre 2014 et 17 mars 2015.

 

Ces trois prochains carrés d’Uranus et Pluton peuvent réactiver et peut-être clarifier les tensions générationnelles.

 

En fait, chacun va vivre ces carrés en fonction de la position de Pluton dans son thème de naissance.

 

Bien qu’une seule planète ne soit pas significative dans l’explication d’un thème de naissance (approximation des horoscopes de magasine), étudier le signe de Pluton s’avère chargé de sens.

 

Les deux planètes impliqués dans le cycle Uranus et Pluton indiquent des mouvements sur l’axe bélier/balance et cancer/capricorne et touchent peut)être vos planètes personnelles.

 

Ce qui est certain, c’est que chaque génération sera touchée de façon différente.

 

Pluton reste parfois jusqu’à 20 ans dans le même signe, ce qui signifie que le travail à accomplir lors de ces carrés est différent pour chaque génération.

 

.travail sur soi&carré uranus pluton 5

 

Pluton en Cancer (1912-1939) et travail sur soi

 

La génération Pluton en Cancer a un côté protecteur et nourricier. Elle a hérité des valeurs de la génération précédente et a gardé un aspect conservateur.

 

La famille est au cœur de ses préoccupations, même si c’est aussi une source de stress, voire une épreuve.

 

C’est une génération qui a du mal à accepter qu’un divorce ne soit pas un échec mais une façon de retrouver la paix.

 

Le cancer représentant aussi la petite enfance et la dépendance qui vient avec, cette génération confond parfois sécurité et dépendance.

 

Leur grande nostalgie du passé et des anciennes valeurs rend les Pluton en cancer parfois réticents à la nouvelle technologie

 

Cette conservation des valeurs peut venir en contradiction avec la notion d’ajustement créateur.

 

Ce côté protecteur peut aussi aller jusqu’à éviter les changements avec un désir d’être en sécurité jusqu’à la fin de sa vie.

 

Comme cette génération de Pluton en cancer ne veut pas perdre ses acquis. elle a favorisé la croissance industrielle censée garantir sa sécurité financière, parfois au mépris de l’environnement.

 

Les Pluton-en-Cancer sont intrinsèquement dominants et protecteurs mais ont tendance à ne pas faire confiance aux autres alors qu’ils en sont souvent dépendants.

 

A ce titre, les “patriotes” américains (très représentatifs du cancer), sont capables de beaucoup d’horreurs au nom de la préservation des acquis.

 

Aujourd’hui cependant, le monde est de moins en moins dirigé par cette arrière-garde parfois réactionnelle. (ils se font vieillissants)

 

Au niveau émotionnel, cette génération Pluton en cancer a peur d’être blessée, c’est pourquoi elle a tendance à cacher ses émotions qui sont pourtant très présentes.

 

Les carrés successifs vont obliger ces natifs à sortir de leur méfiance légendaire et à livrer un peu de vérité plutôt que de faire de arrangements.

 

Heureusement, certains ont déjà cherché à guérir de leurs blessures par la thérapie mais cette dernière a souvent été utilisée afin d’asseoir un peu plus leur dépendance!

 

Vous ne serez pas étonnés de compter Woody Allen comme représentant symbolique de la thérapie qui tourne un peu en rond et le plaisir de la triche!

 

Alice Miller par contre, semble être une pure exception de cette génération mis à part son intérêt pour la toute petite enfance que symbolise aussi le signe du cancer!


Ils sont secrètement admiratifs de la génération suivante mais ont souvent fait passer leurs affaires personnelles avant la transformation ou l’écoute de leurs enfants.

 

Le côté explosif du carré Uranus /Pluton ne peut que les obliger à s’adoucir, en particulier par la présence de leurs petits-enfants et en cessant de juger leurs enfants.

 

.travail sur soi&carré uranus pluton 11

 

Pluton en Lion (nés entre 1937 et 1958) et travail sur soi :

 

C’est la génération mal aimée des parents pluton en cancer. Vous remarquerez, dans mon titre,  que certaines dates de naissance se chevauchent.

 

Par exemple, il est difficile de dire si vous êtes nés en 1938 ou en 57, si vous avez Pluton en Cancer ou en lion.

 

Si vous désirez connaître celui qui vous appartient, écrivez-moi votre date de naissance dans les commentaires et je vous l’indiquerai.

 

Le natif de Pluton en Lion est créatif, puéril, passionné, accro au pouvoir mais plutôt honnête.

 

Il aime contester l’autorité en général mais surtout lorsqu’il ne la trouve pas intègre.

 

Les leaders de l’époque aux US comme J.F Kennedy n’ont pas été compris et acceptés dans leur créativité.

 

Leur innovation a été prise comme une menace par la génération pluton en cancer et l’histoire nous a appris jusqu’où était capable d’aller cette dernière pour assurer sa sécurité.

 

Le Pluton en lion est en affinité avec l’enfance et l’éducation, c’est pourquoi cette génération a cherché à éduquer sans contrainte, ce qui a parfois amené des résultats désastreux.

 

Elle a réussi cependant à réformer l’enseignement en y apportant une note créative.

 

Il ne faut pas oublier que c’est la génération “peace and love” qui a refusé l’ordre social, particulièrement celui établi par la génération pluton en cancer et ses valeurs traditionalistes.

 

Pour cette génération, l’enfant n’est pas qu’une extension familiale pris dans un clan mais un être à part entière qui a besoin d’éducation et d’espace pour évoluer.

 

Cette génération a singulièrement manqué de parents et a tout reporté sur l’éducation .

 

Comme aucune génération n’est parfaite, cette génération a eu tendance à privilégier la créativité, les vacances et les loisirs par rapport aux besoins de base.

 

D’autres ont généré des enfants-roi et ont ainsi souffert de ne pas avoir avec leurs enfants les liens dont ils rêvaient.

 

Ce sont souvent des êtres volontaires dans le faire plutôt que dans l’écoute intérieure.

 

Un de leurs travers est de vouloir s’amuser alors que le travail doit être fait. Être entravé les met en colère.

 

Ces natifs justifient aisément leur non-besoin de père ou de maître et Pluton dans un signe d’autorité va les obliger à réviser leurs positions pour s’y confronter.

 

La génération des « beatniks » a été considérée par la génération pluton en cancer comme non responsable et indigne de mener sa vie sans être contrôlée.

 

L’honnêteté des Pluton en lion a été sapée par la génération Pluton en cancer qui n’avait aucune confiance ni en les humains ni en l’avenir.

 

Pour compenser, la génération Pluton en lion continue à vouloir jouer ou s’amuser plutôt que vivre certaines contraintes.

 

Tout en cherchant la lumière, ils ont continué à ignorer un peu leurs travers pour aller de l’avant mais se heurtés à leurs ombres!

 

Pendant la période ces 3 carrés qui restent à vivre, la génération Pluton en lion doit apprendre à accepter les limitations et de se contenter d’être, tout simplement.

.

.travail sur soi&carré uranus pluton 18

 

Pluton en Vierge ( nés de 1956 à 1972) et travail sur soi

 

Si vous êtes né en 1971, il n’est pas facile sans éphémérides précises de savoir si vous l’avez en Vierge ou en balance. (Posez-moi la question)

 

C’est une génération qui paye un peu les pots cassés des problèmes de générations entre Pluton en Cancer et Pluton en Lion.

 

La génération vierge vit une grande frustration de voir que les gens au pouvoir (plus âgés) ne savent pas quoi faire pour résoudre les problèmes de société.

 

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que B.Obama fait partie de cette génération.

 

De leur point de vue Vierge, les Pluton en Vierge voient leurs parents comme des idéalistes un peu irresponsables et centrés sur eux-mêmes (lion oblige), même s’ils ont su établir une relation de confiance avec eux.

 

Le signe de la vierge étant le signe du soin, les natifs de Pluton en vierge cherchent la guérison et sont à l’affut de toute technique de guérison du corps et de l’esprit.

 

C’est la génération qui a commencé à transformer le monde en s’attaquant à soigner les blessures humaines.

 

Pendant les carrés dont nous avons parlé, elle va inspirer la génération pluton en lion par sa vision holistique. (voir l’humain comme un tout non fragmenté).

 

La vierge représentant les emplois subalternes et les incarnations de service, cette génération ne cherche pas le pouvoir en particulier ni les postes à autorité.

 

La génération Pluton en vierge porte en elle le gène de l’entraide et du service.

 

Ses épreuves sont souvent celles du corps par le biais de la maladie et l’apprentissage des méthodes de guérison par la nourriture, les plantes et les thérapies non traditionnelles.

 

David Servan-Schreiber est un exemple type de ce avec quoi se battent les Pluton en vierge.

 

Un autre exemple type de difficulté relationnelle entre ces deux générations est, à mon avis, symbolisée par la famille Depardieu.

 

Entre le père (pluton en lion type) et le fils (pluton en vierge type), beaucoup d’incompréhension et de souffrance.

 

La génération pluton en lion a trouvé sur le tard, grâce à ses descendants (Pluton en vierge), une orientation vers la guérison alternative, ayant toujours du mal à trouver leur place .

 

Quant à eux, les Pluton en vierge sont bien entendu de discrets contestataires de la médecine traditionnelle car ils en connaissent les limites et ont expérimenté d’autres voies efficaces.

 

Leur équilibre psychique est souvent fragile, c’est la raison pour laquelle ils ont développé toutes sortes de méthodes naturelles pour se soigner.

 

Ce sont de grands travailleurs mais incapables de s’investir dans un travail qui ne les passionne pas.

 

Amis de tous les animaux, ils communiquent aisément avec eux mais hésitent à les tuer pour se nourrir.

 

A partir de cette génération, les suivants: Pluton en balance, scorpion, sagittaire capricorne et verseau vont œuvrer dans la même direction et moins se rejouer l’incompréhension des générations.

 

.travail sur soi&carré uranus pluton 15

 

Pluton-en-Balance nés en 1971-1984

 

Épris de justice, cette génération réclame l’égalité pour tous. Ils sont à l’initiative des nouvelles formes de contrats de mariage.

 

Leur côté androgyne a permis aux hommes et aux femmes d’échanger leurs statuts jusqu’ici encore un peu rigides.

 

Cette génération incarne une des problématiques de la balance: l’esthétique. On retrouve au niveau de cette génération la banalisation de la chirurgie esthétique et l’obsession des soins du corps, même pour les hommes.

 

Dans un autre domaine, les pluton en balance, à la façon d’un Robin des Bois, poussent à l’équilibre des richesses dans le monde et à la création de nouvelles communautés humaines.

 

Un de leurs objectifs majeurs est de réunir les traditions ancestrales et novatrices.

 

Ils sont résolument contre la peine de mort, même aux US et ont mis en œuvre des prisons plus humaines.

 

Leur idéal de compassion et de bonté va tranquillement amener les sociétés à s’humaniser.


Pluton en scorpion nés entre 1983 et 1995 et les autres


La génération Pluton-en-Scorpion née en 1983-1995 va donner naissance à un nouvel archétype de Pluton puisque la planète est revenue à la maison.

 

Ce sera sans doute aussi l’émergence d’un nouveau monde mais ils seront au devant de la scène vers les années 2040.

 

Ils transformeront irrémédiablement les structures de la société érigée par les Pluton en cancer.


Leurs pouvoirs psy et leurs facultés sensorielles exacerbées feront d’eux de grands réformateurs dans le ressenti plus que dans le devoir.

 

Lors du dernier passage de Pluton en scorpion (dans les années 1740, Pluton étant une planète extrêmement lente), ils étaient aux premiers rangs des révolutionnaires à vouloir transformer la société.


Quant à la nouvelle génération Pluton en Sagittaire 95-2008, elle s’apprête à réunir dans le futur le plan terrestre et le plan de l’Esprit et à élaborer une nouvelle notion de religion.


La génération Capricorne 2008/2023 établira sans doute de nouvelles structures de sociétés encore inconnues.


On peut espérer que la génération Pluton en verseau en 2023 amènera l’universalisation de l’humanité.

 

C’est peut être aux alentours de cette date que nous allons pouvoir aborder ce que les pluton en lion avaient prédit depuis longtemps : l’âge du verseau.

 

.travail sur soi&carré uranus pluton 1


 

Dans un prochain article, je vous explique comment toutes ces dates semblent converger vers une même destination.


Concrètement, que fait-on pendant un carré impliquant Pluton ? Un nettoyage certain du passé qui peut remonter sur plusieurs générations.


Une réelle transmutation où vous êtes convié à mourir symboliquement pour renaître de vos cendres.


Un balayage de vos attachements les plus profonds qui peut se traduire par:


  • changer de région
  • changer de relation
  • perdre quelqu’un ou quelque chose
  • changer de métier
  • inventer un nouveau métier
  • déménager
  • modifier votre relation à l’argent, la sexualité et à vos valeurs
  • lâcher prise sur le contrôle
  • guérir ou contracter une maladie qui aide à la transformation.
  • s’ouvrir à une véritable spiritualité
  • faire un travail thérapeutique en profondeur
  • travailler sur votre arbre généalogique


Sachez simplement que le capricorne représentant symboliquement la crucifixion de l’égo, il serait bien étonnant que vous ne subissiez pas vous-même une lente mais magnifique transformation.


Les carrés montant crescendo, il est intéressant que vous sachiez ce qu’ils vous obligent à transformer dans votre vie.

 

Pour cela, regardez ce qui s’est passé depuis un mois dans votre vie lors du dernier carré ou depuis un an et demi depuis que toute cette aventure a commencé.

 

Et vous, êtes-vous prêt à modifier votre point de vue sur la vie des planètes?

Avez-vous noté des similitudes entre vos vies, (celles de vos enfants ou parents) et les indications à propos des différentes générations? Laissez un commentaire!

 

 

Share This Post

Oct 13

Vous savez faire, mais connaissez-vous le savoir Être ?


savoir-etre1-300x232Savoir être et savoir faire

 

Savoir Être est une des activités favorites du thérapeute.

 

Être tout court est la principale occupation des maîtres et le but de tout parcours initiatique. 

 

Le thème de l’Être choisi par Cédric  du blog techniques de méditation” pour la Croisée des blogs de Développement personnel.org est aussi un des sujets favoris de mon blog.

 

J’ai trouvé pour cela un petit conte initiatique écrit par Charles Brulhart.

 

Pour une fois, un conte illustre parfaitement le travail thérapeutique que je pratique et s’inscrit totalement dans la lignée de le méthode Ho’oponopono.

 

Je vous livre “Le génie menteur ou les 7 miroirs de l’âme” avec quelques commentaires personnels !

 

Il y avait une fois un jeune prince qui trouvait les gens autour de lui méchants et égoïstes. Il en parla un jour à son précepteur qui était un homme sage et avisé et qui confia une bague au prince.

.

  • “Cette bague est magique. Si tu la tournes trois fois sur elle-même, un génie t’apparaîtra. Toi seul le verra. Chaque fois que tu seras insatisfait des gens, appelle-le. Il te conseillera. Mais fais attention : ce génie ne dit la vérité que si on ne le croit pas. Il cherchera sans cesse à te tromper.”

 

 

Vous voyez, ça débute très bien, j’aime les histoires qui ne commencent pas comme les autres, un génie qui ment au lieu d’exaucer les vœux, c’est exactement l’image parfaite de votre mental.

 

Ce mental est comme un type génial, pouvant venir à bout de formules très compliquées mais qui n’arrive pas à vivre heureux au jour le jour.

 

Votre mental croit comprendre et faire des prises de conscience alors qu’il ne fait que justifier ses ombres et s’enfermer dans sa purée de pois.

 

Mais continuons avec le prince…

.savoir-etre-conte-initiatique2

 

Un jour, le prince entra dans une violente colère contre un dignitaire de la cour qui avait agi contre ses intérêts. Il fit tourner trois fois la bague. Aussitôt, le génie apparut:

 

– “Donne-moi ton avis sur les agissements de cet homme, dit le prince.”

 

  • “S’il a fait quelque chose contre toi, il est indigne de te servir. Tu dois l’écarter ou le soumettre.” À ce moment, le prince se souvint des paroles étranges de son précepteur.

– “Je doute que tu me dises la vérité”, dit le prince.

  • “Tu as raison”, dit le génie, “je cherchais à te tromper. Tu peux bien sûr asservir cet homme, mais tu peux aussi profiter de ce désaccord pour apprendre à négocier, à traiter avec lui et trouver des solutions qui vous satisfassent tous deux.”

 

 

Dans un pays étranger, il est simple de ne pas se comprendre. Vous dites 18 heures au taxi et vous vous retrouvez à attendre des heures…

 

Par exemple, une minute en Inde ou au Népal équivaut à une heure en France ;-).

 

C’est une question de culture. Si vous n’êtes pas présent, vous vous énervez. Sans savoir être, il vous est facile aussi de vous prendre pour la cible de mauvais traitements.

 

Vous pouvez passer votre journée de voyage à vous plaindre d’avoir reçu une flèche de non respect alors qu’en fait chacun vit sur sa planète et dans son monde intérieur.

 

A Katmandou, lorsque vous cherchez à négocier une jolie statuette, le vendeur en veut un maximum et vous en voulez un minimum.

 

Normal, cela s’appelle une négociation, chacun cherche son intérêt si vous restez au niveau de “faire du shopping”.

 

Dans le savoir être, vous allez vous apercevoir que, pendant le marchandage, une autre histoire commence, celle de la relation qui s’établit (ou pas) avec le vendeur.

 

C’est l’occasion de rencontrer un humain différent de soi. Le plaisir du partage s’installe, chacun étant ravi de faire affaire.

 

Vous, parce que vous négociez un objet magnifique, le vendeur parce qu’il gagne sa vie grâce à des objets qu’il apprécie.

 

Au moment de vous mettre d’accord, vous vous apercevez que vous avez fait plus qu’une affaire, l’énergie est montée de la rencontre et du plaisir de l’interaction.

 

C’est une question de présence. Dans un savoir être là, vous êtes immédiatement enrichi.

 

Si vous ne faites qu’une transaction commerciale, vous avez vidé votre porte-monnaie.

 

C’est exactement ce qui m’est arrivé hier au détour d’une rue en plein cœur de Thamel à Katmandou.

 

Je suis tombée (sans me faire mal) 😉 sur un petit magasin qui ne payait pas de mine mais qui m’intéressait par ses cristaux.

.savoir-etre-conte-initiatique3

 

 

Il n’a fallu que quelques minutes au vendeur pour quitter son intérêt à vendre et rentrer dans un échange avec moi.

 

Je suis passionnée d’énergie et travailler avec les cristaux est un de mes plaisirs.

 

Le vendeur a voulu à tous prix nous montrer toute sa collection et nous a avoué qu’il était « crystal addict », selon les termes de sa femme.

 

Je lui ai expliqué qu’il pouvait entretenir une véritable relation avec un cristal, pas juste les stocker dans sa remise.

 

Cet homme avait sans doute compris cela intuitivement mais pour le moment, il le vivait comme un défaut.

 

Inutile de vous dire que ce jour là, je n’ai rien acheté, l’échange avec cet homme plein d’enthousiasme pour les objets qu’il vendait a largement suffi à alimenter notre rencontre.

 

Mais je vous laisse avec la suite de l’histoire…

 

Parcourant un jour la ville avec quelques compagnons, le prince vit une immense foule entourer un prédicateur populaire.

Il écouta un instant le prêche de cet homme et fut profondément choqué par des paroles qui contrastaient violemment avec ses propres convictions. Il appela le génie.

 

– “Que dois-je faire ?”

– “Fais-le taire ou rends-le inoffensif”, dit le génie. “Cet homme défend des idées subversives. Il est dangereux pour toi et pour tes sujets.” Cela me paraît juste, pensa le prince. Mais il mit néanmoins en doute ce que le génie avait dit.

 

-“Tu as raison”, dit le génie, “je mentais. Tu peux neutraliser cet homme. Mais tu peux aussi examiner ses croyances, remettre en cause tes propres certitudes et t’enrichir de vos différences.”

 

 

Lorsque nous encadrons un groupe au Népal (ou ailleurs en Asie), nous nous positionnons en enseignants.

 

Nous avons des techniques à transmettre, une vision du travail intérieur, un savoir-faire en recentrage et en thérapie.

 

Mais notre travail ne se limite pas à une relation à sens unique où un enseignant transmet. Notre premier job est la présence, c’est à dire un savoir être!

 

Et cela n’est pas tout. Un véritable enseignant grandit avec ses élèves. Bien qu’il maîtrise son sujet, c’est son savoir être qui est mis à l’épreuve par ses élèves.

 

L’ élève qui s’approche d’un professeur (lorsque la relation n’est pas forcée), est bien souvent dans “l’angle mort” de l’enseignant.

 

Il lui ressemble beaucoup dans sa construction mais aborde la vie avec un angle de vision différent, même si en apparence, il a l’air moins avancé.

 

Un mari, une femme, un ami ou tout partenaire dans un couple interagit de la même façon.

 

Il y a la vie quotidienne qui se déroule, les activités ou les discussions que vous partagez ensemble. Pourtant, en amont, une autre histoire moins visible naît, celle des projections.

. savoir-etre-conte-initiatique4-300x207

 

 

 

Savoir être, c’est pouvoir reconnaître que vous quittez le présent pour faire jouer à l’autre vos blessures et votre scénario d’enfance.

 

Sans cette connaissance, chacun va réveiller les ombres de l’autre. Si vous n’avez pas de partenaire ni d’élèves, ne vous inquiétez pas, vos enfants auront ce même rôle pour vous, ils sont là pour tester tout ce qui n’est pas en place chez vous !

 

Mais revenons à notre histoire…

 

Pour l’anniversaire du prince, le roi fit donner un grand bal où furent conviés rois, reines, princes et princesses.

 

Le prince s’éprit d’une belle princesse qu’il ne quitta plus des yeux et qu’il invita maintes fois à danser sans jamais oser lui déclarer sa flamme.

 

Un autre prince invita à son tour la princesse. Notre prince sentit monter en lui une jalousie profonde. Il appela alors son génie.

.

– “Que dois-je faire, selon toi ? ”

– “C’est une crapule”, répondit le génie. “Il veut te la prendre. Provoque-le en duel et tue-le. ” Sachant que son génie le trompait toujours, le prince ne le crut pas.

.

  • “Tu as raison”, dit le génie, “je cherchais à te tromper. Ce n’est pas cet homme que tu ne supportes pas, ce sont les démons de tes propres peurs qui se sont éveillés quand tu as vu ce prince danser avec la princesse. Tu as peur d’être délaissé, abandonné, rejeté. Tu as peur de ne pas être à la hauteur. Ce qui se réveille en toi dans ces moments pénibles te révèle quelque chose sur toi-même. ”

 

 

La peur de l’abandon a la vie dure dans un couple. Elle est liée à la dépendance et vous rappelle que vous entrez en relation comme un enfant.

 

Vous voulez avant tout être aimé, désiré, entendu, reconnu etc. surtout pour oublier que vous n’avez pas senti cet amour dans votre enfance.

 

Le monde est rempli de couples en apparence unis qui se tiennent par la main même après 20 ans de mariage.

 

Mais regardez-y de plus près, ils sont souvent comme deux enfants seuls et tombés du nid. Ils se rassurent à deux mais ce n’est pas la définition du couple.

 

Danser à deux ne signifie pas forcément se jeter dans les bras sur le quai de la gare à grands renfort d’inoubliables shabadabada…

.savoir-etre-conte-initiatique5

 

 

 

Grandir à deux, c’est accepter la transformation même si elle entraîne des peurs que l’autre change assez pour vouloir vous quitter.

 

Lorsque vous n’avez pas vu votre femme ou votre mari pendant plusieurs jours, qu’est ce qui vous permet de savoir que c’est la même personne que vous avez quittée ?

 

Dans les bras de qui allez-vous vous jeter, celui qui est là aujourd’hui ou son hologramme numérisé que vous avez intégré en vous ?

 

Si vous ne tenez pas compte de ce paramètre, vous serrez dans vos bras une image, normal que l’image finisse par vous échapper.

 

Lorsque vous vous transformez, vous pratiquez l’ajustement créateur, c’est à dire, qu’ au lieu de vivre avec l’image de l’autre et l’idée que vous vous faites de lui, vous vérifiez où vous êtes.

 

C’est aussi cela le savoir être.

 

Vous vérifiez aussi où est l’autre et ce qui se passe en temps réel dans la relation au lieu de vous rassurer par rapport à votre peur du manque et de l’abandon.

 

Ne partez pas avec un a priori de « je suis heureux de retrouver ma chérie, tout va bien se passer ». Soyez qui vous êtes dans l’instant et prenez un moment pour vous ajuster à deux.

.savoir-etre-conte-initiatique6-300x168

 

 

 

Dans la présence consciente, il n’y a pas de distanciation, pas de danger d’éloignement.

 

Si la distance s’installe, c’est le moment de la nommer et de vérifier si elle est vraiment due à la relation ou à une émotion personnelle passagère.

 

Ce positionnement de l’Être inclut que l’autre peut partir … ou mourir mais cette éventualité ne vient pas altérer les moments de la vie commune.

 

Mais continuons l’histoire…

 

A l’occasion de la réunion du grand conseil du royaume, un jeune noble téméraire critiqua à plusieurs reprises le prince et lui reprocha sa façon de gérer certaines affaires du royaume.

 

Le prince resta cloué sur place face à de telles attaques et ne sut que répondre. L’autre continua de plus belle et à nouveau le prince se tut, la rage au cœur. Il fit venir le génie et l’interrogea.

.

– “Ôte-lui ses titres de noblesse et dépouille-le de ses terres”, répondit le génie. “Cet homme cherche à te rabaisser devant les conseillers royaux.”

– “Tu as raison”, dit le prince. Mais il se ravisa et se souvint que le génie mentait.

– “Dis-moi la vérité” continua le prince.

.

  • “Je vais te la dire”, rétorqua le génie, “même si cela ne te plaît pas. Ce ne sont pas les attaques de cet homme qui t’ont déplu, mais l’impuissance dans laquelle tu t’es retrouvé et ton incapacité à te défendre.”

 

 

 

Chacun a le droit de critiquer, ce qui devient un problème, c’est lorsque la critique vous touche.

 

A ce moment précis, vous quittez votre conscience d’adulte et retombez dans une émotion non consciente de l’enfant.

 

Vous êtes identifié à avoir subi des critiques au lieu d’encouragements, et personne n’était là pour vous venir en aide ou vous tenir par la main pour franchir les étapes.

.

 unpleasantteacher-300x249

 

 

C’est un peu comme si, enfant, vous aviez du savoir tout seul sans qu’on vous ait appris.

 

Toute opinion devient alors une critique et vous vous sentez personnellement menacé.

 

Vous confondez ce que vous faites avec qui vous êtes. Dans le domaine du « faire », vous êtes perfectible, il suffit d’apprendre et de pratiquer.

 

Dans le domaine de l’Être, vous n’avez qu’à être là pour exister, rien de vous n’est exigé à part votre présence consciente.

 

Nous approchons de la fin de l’histoire…

 

Un jour, dans une auberge, le prince vit un homme se mettre dans une colère terrible et briser tables et chaises. Il voulut punir cet homme. Mais il demanda d’abord conseil au génie.

.

– “Punis-le”, dit le génie. “Cet homme est violent et dangereux.”

– “Tu me trompes encore”, dit le prince.

.

  • “C’est vrai. Cet homme a mal agi. Mais si tu ne supportes pas sa colère, c’est avant tout parce que tu es toi-même colérique et que tu n’aimes pas te mettre dans cet état. Cet homme est ton miroir.”

 

 

Pour moi, il y a d’autres raisons d’être touché par la colère de l’autre. Cela peut effectivement signifier que vous êtes un colérique refoulé qui s’ignore et vous avez peur de le reconnaître.

 

Il y a peut-être une autre explication à votre difficulté avec la colère : la situation présente a peut-être touché une scène d’enfant où vos parents ou d’autres adultes étaient violents l’un envers l’autre.

 

Dans ce cas, vous n’avez pas forcément peur de faire mal, qu’on vous fasse du mal ou que la bagarre dégénère.

 

Si vous avez vécu avec des parents qui se disputaient, vous vous êtes sans doute senti très seul et sans soutien puisque vos deux appuis étaient occupés à se chamailler plutôt que de s’occuper de vous.

. savoir-etre-conte-initiatique8

 

 

 

Poursuivons…

 

Une autre fois, le prince vit un marchand qui voulait fouetter un jeune garçon qui lui avait volé un fruit.

 

Le prince avait vu filer le vrai voleur. Il arracha le fouet des mains du marchand et était sur le point de le battre lorsqu’il se ravisa.

.

– “Que m’arrive-t-il”, dit-il au génie. “Pourquoi cette scène m’a-t-elle mis dans cet état ?”

 

– “Cet homme mérite le fouet pour ce qu’il a fait”, répondit le génie.

– “Me dis-tu la vérité ?”

 

  • “Non”, dit le génie. “Tu as réagi si fortement parce que l’injustice subie par ce garçon t’a rappelé une injustice semblable subie autrefois. Cela a réveillé en toi une vieille blessure.”

 

 

 

C’est exactement ce qui se passe avec la loi d’attraction. Si vous voyez ce genre de maltraitance au supermarché, cela ne veut pas dire que le monde est rempli de mauvaises mères et que vous avez forcément à intervenir.

 

Si vous voyez des scènes de violence faites sur les enfants et que vous êtes touché, avant d’intervenir, demandez-vous pourquoi vous êtes ainsi touché.

 

Évidemment, s’il y a danger pour l’enfant, vous pouvez porter un secours immédiat mais si ce n’est pas le cas, centrez-vous avant de parler à la mère en question. C’est cela savoir être.

.
savoir-etre-conte-initiatique10

 

 

 

Laissez monter la colère sans rien en faire et si vous n’intervenez pas, vous allez immédiatement sentir en vous la détresse.

 

Pas celle de l’enfant en face de vous…la vôtre mais aurez-vous le courage de croire que votre impulsion à intervenir n’était peut-être pas appropriée?

 

Ce que vous prenez pour de la spontanéité n’est qu’une prise de pouvoir de votre mental qui agit à votre place et renforce en vous l’identification à l’injustice.

 

Le jour où vous êtes dans une très belle énergie, ce sont de bien jolies scènes que vous allez croiser dans votre journée. Profitez-en pour entretenir la gratitude.

 

N’oubliez pas cependant que si vous avez une mémoire cellulaire à l’injustice, elle prendra tôt ou tard une nouvelle forme extérieure que vous aurez peut-être du mal à considérer comme venant de vous !

 

Voici la conclusion :

 

Alors le prince réfléchit à tout ce que le génie lui avait dit.

.

– “Si j’ai bien compris”, dit-il au génie, “personne ne peut m’énerver, me blesser ou me déstabiliser.

– “Tu as bien compris”, dit le génie. “Ce ne sont pas les paroles ou les actes des autres qui te dérangent ou que tu n’aimes pas, mais les vieux démons qui se réveillent en toi à cette occasion : tes peurs, tes souffrances, tes failles, tes frustrations.

 

“Si tu jettes une mèche allumée dans une jarre d’huile, celle-ci s’enflammera. Mais si la jarre est vide ou qu’elle contient de l’eau, la mèche s’éteindra d’elle-même.”

 

“Ton agacement face aux autres est comme un feu qui s’allume en toi et qui peut te brûler, te consumer, te détruire.

 

Mais il peut aussi t’illuminer, te forger, te façonner et faire de l’autre un allié sur le chemin de ta transformation.

 

Toute rencontre difficile devient alors une confrontation avec toi-même, une épreuve, une initiation.”

.

– “J’ai besoin de savoir encore une chose”, dit le prince. “Qui es-tu ?”

  • “Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir.”

 

 

 

J’aime beaucoup cette fin car, vous comprenez bien que le sage est encore un personnage dans le miroir, un personnage plus présent certes, mais quand même un personnage.

 

Être est bien au-delà des personnages que vous jouez, quand bien même ce serait un sage!

 

Et vous, écoutez-vous le génie radical et impulsif qui vous anime ou êtes-vous un prince qui questionne les apparences pour agir en étant centré?

Share This Post

Juin 22

Quand la loi d’attraction me fait un clin d’oeil

Loi d'attraction108Une histoire à succès de la loi d’attraction

 

J’ai l’habitude de chercher la petite bête et de fouiner les détails de tout ce qui se fait en développement personnel.

 

Comme j’avais moi-même pas mal de choses à régler, je me suis fait un plaisir de tester l’essentiel des techniques et méthodes sur le marché.

 

J’utilise les plus performantes à mon goût, sur moi, sur mes clients et souvent je les enseigne.

 

Lorsque j’ai découvert la loi d’attraction, j’étais enthousiaste mais rapidement j’ai vu que les résultats probants se heurtaient au travail intérieur non abouti.

 

J’ai donc beaucoup épluché les écueils à éviter, les dessous de l’affaire dont peu de personnes parlent.

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une histoire à succès afin de participer à l’évènement «Histoires Extraordinaires » organisé par Danièle Galicia du blog Forme et bien-être.   

 

Loi d’attraction et la vie des maîtres

 


Dès ma jeunesse j’ai été fascinée par la vie et l’œuvre des Maîtres de sagesse. J’ai commencé par lire les livres de Lobsang Rampa.

 

Bien évidemment, tout paraissait fictif mais les récits de Rampa ont été assez convaincants pour que ses 19 livres se vendent à des millions d’exemplaires!

 

Même le Dalaï Lama en 1984, sans pour autant valider tous les faits relatés, a déclaré devoir remercier son auteur pour la publicité qu’il avait faite sur le Tibet.

 

De là est partie ma fascination pour le Tibet. Depuis, je me suis aperçue que mon enthousiasme avait sans doute des racines plus profondes que celles que je pouvais imaginer (voir mon article précédent).

 

J’ai vu et revu tous les films d’Arnaud Desjardins qui pour la première fois en Europe, a transmis les images des maîtres de l’Orient.

 

Puis est venue « La vie des maîtres » de Spalding et bien sur, tous les livres d’Alexandra David-Neel qui fut la première française à fouler le sol de Lhassa, déguisée en mendiante.

 

Pour ceux qui se sentent une connexion avec cet ancien royaume mythique, je vous laisse découvrir à la fin de cette vidéo des visages de maîtres connus.

 

Vous y verrez  Kalou Rinpoche, Dudjom et le 16ème karmapa, celui juste avant le 17ème que je vous ai présenté l’été dernier.

.

 

 

 

A t-on vraiment besoin d’un maître?

 

J’ai raconté dans un précédent article comment j’étais partie chercher un maître tibétain sur le versant indien de l’Himalaya.

 

Je me suis beaucoup interrogée sur la notion de maître avant de comprendre ce que cela pouvait signifier et surtout sur quels critères on pouvait nommer des individus « maîtres de sagesse ».

 

Le maître est celui qui sait, qui transmet et qui a lui même atteint un état de réalisation qui le rend libre des attachements ordinaires (matière, travail, famille). 

 

Selon son caractère et la nature de ses pratiques il respire la bonté, la lumière, l’amour, la bienveillance, l’autorité, la joie, la douceur ou la paix, à moins que ce ne soit tout à la fois.

 

En principe un maître a réalisé une expansion de conscience qui fait qu’il n’est plus identifié à son mental.

 

Il vit dans la réalité de l’instant et il a dissipé les illusions de la forme dont il n’est plus prisonnier.

 

L’égo est désormais à son service (et non l’inverse) et sa conscience inclut les plans de l’Esprit.

 

La question qui me turlupinait était : peut-on s’éveiller sans un maître ?

 

Je ne me sentais pas tant que ça capable de tout focaliser sur une personne même si j’en avais le fantasme.

 

Finalement, ne pouvant répondre à ma question, j’ai pensé que chercher un maître était une perte de temps et une quête plus névrotique qu’authentique.

 

Je me permets de dire cela car, étant plutôt orientée psy, j’avais déjà trouvé de magnifiques sources de projection et de transfert sur des thérapeutes.

 

Ceux qui ne font pas de travail sur eux-mêmes et se retrouvent dans un ashram font une projection massive sur un maître mais traitent avec lui, de façon très inconsciente, des points thérapeutiques.

 

J’en ai rencontré pas mal dans les monastères bouddhistes: beaucoup sont appelés, rares sont ceux qui rencontrent véritablement le maître en dehors de leurs projections.

 

J’ai plutôt laissé venir à moi par intuition un enseignant d’une lignée d’éveil avec qui je puisse me sentir en affinité.

.

 

event_178777842

 

 

 

La loi d’attraction et la vie dans un ashram

 

C’est ainsi que j’ai répondu à ma question sur le chemin spirituel que l’on fait avec ou sans maître.

 

Pour moi, toutes les voies sont bonnes. Avoir un maitre peut être le fruit d’un attachement à ne pas devenir adulte mais ne pas en avoir peut être un rejet de la projection du père.

 

Maître ou pas maître, Il n’y a pas de réponse globale à cette question, juste des cas individuels.

 

Suivre un maître qui n’est pas vivant (de chair) ou un maître qu’on ne rencontre jamais personnellement comporte des pièges.

 

Le mental a tôt fait de se raconter des histoires. Il crée en lui la relation au maître, parfois dans une illusion totale.

 

Je me souviendrai toujours de la première rencontre entre Arnaud Desjardins et son maître Swami Prajnanpad à qui il essayait de dire qu’il avait rencontré Ma Anandamayi.

 

Ce à quoi Swami Prajnanpad lui avait répliqué : vous n’avez jamais rencontré Ma Anandamayi, vous avez rencontré votre Ma Anandamayi.

 

Rencontrer un maître en chair et en os, c’est prendre le risque que son égo soit malmené.

 

William Berton (créateur du jeu de la couleur-énergie) racontait sa visite chez Sathya Sai Baba lorsque je l’ai rencontré.

 

Il acceptait de se moquer de son égo parce que Sathya Sai Baba lui avait donné une chambre de l’ashram au rez-de chaussée juste en face de la décharge de poubelles.

 

Comme il s’en plaignait et désirait une chambre mieux exposée, Sathya Sai Baba lui avait dit que cela correspondait à la tonne de poubelles qu’il avait à l’intérieur de lui et qu’il répondrait à sa demande lorsqu’il se serait nettoyé.

.

.

 loi d'attraction 112

 

 

Encore une application de la loi d’attraction.

 

Sathya Sai baba et la loi d’attraction

 

J’avais été impressionnée. C’était la première fois que j’entendais prononcer le nom de Sathya Sai Baba.

 

J’en ai souvent entendu parler ensuite dans la version lumière et dans la version ombre .

 

Je me disais que, pour susciter autant d’amour et de haine à la fois, cela devait être un grand homme.

 

De nombreux amis m’ont apporté au fil du temps des petits sachets de cendre parfumée ou vibouti et mon mental fantasmait sur les tours de magie qui sont associés à Sathya Sai baba.

 

Il y a ceux qui racontaient des histoires fantasques de l’attente pour voir Sathya Sai Baba et réussir à lui donner une lettre de vœux à réaliser.

 

Bref, ce Père-Noël des temps modernes m’intriguait et m’enthousiasmait beaucoup. Voir de mes yeux un humain créer instantanément de la matière sous mes yeux était mon vœu le plus cher.

 

Comme si, de voir quelqu’un le faire allait me donner la preuve que c’est possible et donc que je pouvais y arriver.

 

.

 Loi d'attraction104

 

 

J’étais assez neuve dans mes applications de la loi d’attraction.

 

Maîtres et avatars

 

Contrôler et manifester la matière est aussi une des preuves de la maîtrise.

 

Il y a certains humains qui incarnent sur terre l’esprit divin. Ils ont un corps de chair et sont nés d’une mère mais on les repère vite car ils font preuve d’une grande précocité.

 

Ils présentent avant l’adolescence des qualités d’initié et connaissent les écritures saintes sans les avoir apprises. On les retrouve dans toutes les religions.

 

Ils viennent favoriser l’évolution des humains mais n’ont plus eux-mêmes d’attaches  égotiques.

 

En général, ils n’ont plus de vie personnelle et font preuve d’un amour inconditionnel pour toute l’humanité (et les autres règnes).

 

C’est ce qu’on appelle des avatars (à ne pas confondre avec le film).

 

J’ai déjà parlé de certains d’entre eux comme Ma Ananadamayi et Amma. La lignée des Sai Baba en fait partie.

 

Pendant une vingtaine d’année, j’ai entendu beaucoup de personnes s’interroger sur l’éthique (bafouée ou non) de Sathya Sai Baba jusqu’à ce que je m’ouvre à l’idée d’aller vérifier par moi-même.

.

 loi d'attraction 113

 

 

Loi d’attraction et voyage en inde

 

Je n’avais pas mis les pieds en Inde depuis une vingtaine d’années, date à laquelle j’allais faire du trekking au Laddakh.

 

J’ai alors décidé d’aller vivre quelques jours à l’ashram de Sathya Sai baba. Quitte à faire le test, je voulais une immersion totale dans l’ashram.

 

Nous avons donc réservé des chambres sur place et j’ai eu la joie de découvrir ce qu’est un matelas de paille ;-)).

 

Je ne sais pas si vous êtes déjà allé en Inde mais il vaut mieux savoir ce qu’est le travail sur soi pour rester zen.

 

Je me suis déjà vue pousser un mendiant de mes propres mains et ne pas me reconnaître dans une telle exaspération. (je ne faisais pas de travail à l’époque).

 

Cette fois-ci, nous étions littéralement assaillis de sollicitations par les mendiants. Certains incarnaient la mendicité comme on devient spécialiste dans un métier.

 

Ils dégageaient une telle présence malgré le manque de ressource qu’il était possible de donner joyeusement en ayant l’impression d’avoir reçu un cadeau.

 

Je me demandais parfois si certains mendiants ne vivaient pas plus le bonheur que moi.

 

A d’autres endroits, les mendiants sentaient l’exigence qu’on leur donne au point que j’avais l’impression d’être dépouillée avant même d’avoir sorti une roupie de ma poche.

 

J’ai appris à être sélective en fonction du taux vibratoire que je ressentais à leur contact.

 

.

Loi d'attraction105 

 

 

A Puttaparti, ville de Sathya Sai Baba, une petite fille portant un bébé sur sa hanche m’a soudain fait une demande peu ordinaire.

 

– Je ne veux pas d’argent, je ne veux pas mendier mais pourrais-tu venir au magasin avec moi acheter du lait pour le bébé ?

 

J’ai décidé de jouer le jeu de l’Inde où je viens chercher une énergie de l’Esprit et où en échange j’apporte des fonds matériels.

 

Je n’ai pas été déçue. Je me suis sentie mère Noël dans le regard de la petite fille et je crois que j’ai compris ce que signifiait la gratitude.

 

Ces grands pics d’intensité se vivent chaque jour en Inde. Je ne connais aucun autre pays au monde qui secoue ainsi un être et le mets sans dessus dessous.

 

Déception sans nom

 

La première fois que nous sommes allés à la cérémonie du darshan, nous avons eu notre lot de petits bazars à travailler en Tipi !

 

Certaines se sont vues refoulées à l’entrée parce que leur foulard n’était pas assez grand ou ne couvrait pas assez leurs épaules.

 

D’autres parce que leur pochette mesurait quelques centimètres de trop…il y en avait pour toutes les sensibilités au rejet et à l’autorité.

 

Parmi tout ce à quoi nous avions à nous familiariser en même temps, un bruit courait que Sai baba était malade.

 

Je commençais à pester contre la loi d ‘attraction : comment se fait-il, au moment où je me décide à venir (de loin tout de même) qu’il en profite pour ne pas être là ?

 

Je sentais la frustration et la déception monter.

 

Vous l’aurez compris, je n’ai jamais vu Sathya Sai Baba de son vivant, nous sommes restés une semaine pratiquement jusqu’à l’annonce de sa mort en avril 2011!

 

 loi d'attraction 114

 

 

Loi d’attraction et frustration

 

Je ne savais plus quoi penser. J’avais beau me poser la question qui tue : Qu’est ce qui en moi crée cela ?

 

Je ne trouvais que des croyances et mon lot habituel de défenses.

 

  • C’est toujours comme ça, je suis au mauvais endroit au mauvais moment
  • Chaque fois que je m’intéresse à un maître, il est mort
  • Pourquoi ça m’arrive à moi ?
  • Pourquoi ne suis-je pas venue le voir plus tôt ?
  • Ça m’apprendra à procrastiner

 

Bref, les considérations très constructives d’un mental frustré!

 

Puis je suis passée à la phase acceptation du deuil après la déception. C’est ni bien ni mal, c’est ce qui est et il doit y avoir une raison.

 

Je suis rentrée bredouille en matière de maître mais ravie de ma semaine à l’ashram.

 

A la manière d’un bon film, j’avais l’impression d’avoir vécu une vie entière en quelques heures.

 

2ème partie, La loi d’attraction vous offre ce que vous voulez et bien au-delà.

 

Nous avons décidé plus tard dans l’année de voyager au Népal pour faire un trekking dans les Annapurnas.

 

Lorsque nous décidons, Alain et moi, de choisir une nouvelle destination, nous nous y rendons d’abord afin de préparer le terrain.

 

Là c’était un nouvel univers. Il fallait trouver une agence, un trajet de trekking, un guide, des sherpas… ce sont les joies de la découverte dans notre métier.

 

Nous avons erré joyeusement dans Kathmandou à la recherche d’une agence sympathique en croisant quelques soixante-huitards échoués depuis un demi siècle.

 

.

 loi d'attraction 115

 

 

Après quelques essais infructueux, nous sommes tombés dans une ruelle sur un boui-boui innommable mais où on parlait français.

 

La négociation prenait une tournure un peu désagréable, ce n’était pas le prix de départ, il fallait marchander etc .

 

La loi d’attraction en pleine action

 

Je commençai à me décourager lorsque j’aperçois une silhouette avec une robe orange sur l’ordinateur du responsable de l’agence.

 

Je lui demande s’il connaît Sai Baba et je le vois tout à coup s’illuminer de l’intérieur.

 

Je lui raconte mes déboires avec l’Inde et il me répond du tac au tac :

 

– Mais Sai Baba est au Népal !

 

A mon tour de lâcher un cri de surprise. Ils sont très forts ces maîtres mais quand même !

 

Il agrandit la photo qui était sur son ordinateur et je m’aperçois que c’est d’un jeune homme dont il parle.

 

– Il s’appelle Sanjay Sai Baba continue t-il. Il est une émanation des Sai Baba et il va bientôt avoir 25 ans!

.

 

 Loi d'attraction109

 

 

Le voilà à me raconter les miracles que le petit Sanjay faisait à l’école comme fournir toute sa classe en stylos et cahiers qu’il matérialisait devant les yeux de ses petits copains.

 

C’est tout de même un don qui ne passe pas inaperçu dans une école et qui pourrait résoudre pas mal de problèmes à l’éducation nationale !

 

J’ai commencé à sentir ce fameux taux vibratoire monter dans la pièce où nous échangions.

 

– Mais, lui dis-je, personne en Europe n’est au courant qu’un autre Saï Baba existe!

 

-Je sais, son aura est en train de grandir, nous allons commencer les travaux de son ashram et il va bientôt partir en Inde se faire connaître !

 

En Inde, une réincarnation peut avoir plusieurs manifestations, un peu comme chez les tulkous tibétains.

 

– Oui mais, là, où est -il en ce moment ?

– A Kathmandou, chez lui !

– Et comment peut-on faire pour le rencontrer ?

– Je suis son premier disciple et je suis responsable de l’organisation Sai baba au Népal.

– Glups !

-Ça vous dirait que je vous amène demain faire connaissance avec lui ?

-Hugh !

– Bon très bien, il fait son darshan (cérémonie) demain, je m’arrangerai pour que vous puissiez avoir un entretien privé avec lui.

– Et pour ce qui est des prix du trekking, on va s’arranger pour que chacun soit gagnant dans la transaction.

 

Loi d’attraction, quand tu nous tiens !

 

Depuis la connexion entre l’Inde et le Népal a été faite. Les dévots de feu Sathya sont obligés d’outre-passer leur mental et leurs attachements pour s’ouvrir au mystères des avatars.

 

Mais combien sont-ils dans la famille Sai Baba ?

A priori trois :

 

Shridi Saï Baba au siècle dernier: un fakir (qui réalise des actes surhumains), yogi, et sadhu (un renonçant qui n’a qu’un seul désir : la dissolution dans le divin),

Sathya mort en 2011 et

Sanjay.

 

.

 Loi d'attraction110

 

 

Les joies de la loi d’attraction

 

 

Alors quand je dis que la loi d’attraction vous offre ce que vous demandez et mieux, vous comprenez que je sais de quoi je parle!

 

Mon mental étriqué n’est pas capable d’imaginer tous les trésors de la création qui se mettent à mon service !

 

Comme je pense petit ! J’aurais pu rester bloquée sur la frustration d’avoir raté Sathya et ne rien attirer du tout dans ma vie.

 

Je me suis concentrée sur mon enthousiasme à rencontrer un maître/avatar qui joue à créer de la matière devant les yeux ébahis de ses visiteurs.

 

Je crois que c’était vraiment cette particularité qui m’attirait. L’univers a répondu à ma curiosité au-delà de mes espérances.

 

Depuis Sanjay réserve toujours un petit moment privé avec ceux qui le veulent quand nous accompagnons un groupe pour faire un trek au Népal.

 

Nous avons assisté lors de notre dernière rencontre à l’étonnante matérialisation de la vibouti, cette cendre parfumée que Sanjay Sai Baba manifeste à volonté et multiplie à la façon des poissons ou des petits pains bibliques.

 

L’énergie et la montée du taux vibratoire étaient au rendez-vous!

 

C’est sur des expériences comme celles-ci que je m’appuie lorsque je traverse des complications comme mon fil à retordre avec Google dont je vous parlais la semaine passée.

 

Et si c’était une étape intermédiaire comme la mort de Sathya Sai Baba en vue d’une surprise encore plus énorme ?

 

Vous avez une anecdote, une synchronicité à raconter? La loi d’attraction vous passionne? Laissez un commentaire!

Share This Post

Avr 13

Projet sens et biologie totale: quelle influence ont vos ancêtres sur votre vie?

Projet sens et Matière de vie.

 

Le projet sens se poursuit de génération en génération. La souffrance d’une première génération, pousse la génération suivante à la recherche d’une solution.


Cet acte amène une autre souffrance qui amène d’autres solutions de la descendance et ainsi de suite.


C’est ce que nous nommons en biologie totale ou décodage biologique la cascade biologique. C’est une dynamique de survie qui se perpétue jusqu’à ce que quelqu’un dans la lignée casse la chaîne en sortant de la survie.


Voici dans une histoire, un exemple de cette cascade biologique.

Cet article a été écrit par Didier Thiellet du blog le voyage du lâcher prise, dans le cadre de son évènement inter-blogueur.

 

Du laid au beau et du beau au laid.

 

Anne avait installé le président dans la salle d’opération la plus agréable de sa clinique. Le lieu en possédait deux, chacune équipée des outils les plus performants.


Anne avait choisi la bleue, pour son calme et sa sérénité. Depuis au moins quatre ans, beaucoup de personnalités importantes consultaient la Doctoresse Anne Lambert. Mais c’était son premier chef d’état.

 

Ce chef-là, l’avait consultée, pour une légère malformation au maxillaire inférieure droit. Il le dérangeait dans ses discours.


Belle affaire pour les humoristes qui ne manquaient pas de plaisanter sur ce point. Élu depuis maintenant huit mois, il était déjà suffisamment occupé par sa charge pour éviter d’y ajouter des tracas et du stress inutiles.

 

Anne Lambert, chirurgienne esthétique plus que reconnue, avait poussé l’art de changer le pinceau du peintre en scalpel. Elle faisait des miracles.


On raconte même, qu’elle avait opéré Mickaël Jackson, mais parce qu’elle avait un physique ingrat, il avait exigé d’elle, que son nom reste dans l’ombre.

.

 



De l’ombre pourtant, elle s’était extirpée. Son physique l’avait en première instance, condamnée à développer des capacités solidement compensatrices. Mais ce n’était pas tout, car ses deux parents lui avaient aussi donné matière à transformation.


Importance de la renommée dans l’arbre généalogique d’Anne.

 

Le père d’Anne, qui avait des moyens intellectuels évidents, avait préféré faire carrière dans l’administration bien qu’il ait réussi haut la main ses études juridiques.


Juste avant la naissance d’Anne, il avait eu la possibilité d’acquérir un poste très important.


Seulement, l’obligation de rentrer en rivalité avec d’autres candidats, le mariage et les enfants à venir lui avaient fait préférer un poste moins important, sans réelle évolution, mais sans risque d’échec.

 

Sa mère de son côté, commerciale brillantissime, n’avait jamais pu clouer le bec à son patron.


D’ailleurs, peu avant son mariage, à cause de la décision de son mari, elle avait choisi de propulser son chef aux éloges des supérieurs en déclarant qu’elle servirait mieux l’entreprise en secondant celui-ci.


L’esthétique plastique des parents d’Anne ne les avait pas aidés non plus à se porter en première ligne. Aussi avaient-ils servi valeureusement ceux qu’ils voulaient considérer comme plus importants qu’eux.

 

Sous des apparences plutôt timides et dévouées, ils n’allaient pourtant pas s’en remettre.


Pendant des années, ils s’étaient mutuellement renvoyés leur propre dévalorisation dans des disputes. Anne avait grandi dans cette ambiance caustique.


Ce qui est certain, c’est que leurs enfants étaient aimés et désirés. Lors de réunions familiales, les parents comme les enfants aimaient à se remémorer des histoires plus ou moins cocasses du passé.


Anne, avait surtout entendu une histoire. Vous savez, ces histoires que la famille se raconte et se re-raconte dans les soirées de réunions de fêtes. Une légende familiale en quelque sorte.


Projet sens, laideur, dévalorisation et besoin de reconnaissance


Celle qui était revenue à propos de l’existence d’Anne, venait d’une déclaration de sa mère qui, à la naissance de sa fille, s’était écriée : “Eh, bien dis-donc, avec une tête comme cela, tu ne seras jamais présidente de la République, toi !”

.




Bien évidemment, Anne ne se souvenait pas de ce moment délicieux. Elle était plutôt sensible au fait que l’anecdote avait été régulièrement servie aux fêtes, entre l’entrée et le dessert, voire parfois, à l’apéritif en amuse-gueules.


Elle avait d’ailleurs, un jour demandé à sa mère : “mais qu’est-ce qui t’a donc bien poussé, à me dire cela ? Je venais de naître”.


Sa mère lui avait répondu qu’à l’époque, elle se sentait piteuse, condamnée à vivre une vie professionnelle en demi-teinte, résignée à se soumettre, déçue par elle-même et son mari, la totale.


Maintenant, Anne n’allait plus s’en plaindre puisque cela l’avait poussé à réussir… D’accord, elle avait élevé ses deux enfants, seule. OK, elle avait quitté leur père à la naissance de la deuxième.


D’accord, l’admiration que les gens lui témoignaient n’était certainement pas pour sa laideur naturelle.


D’accord, elle avait refusé tout partenariat, toute association, ce qui l’avait obligé à devenir incontournable dans sa profession. Bien sûr, toute cette ascension avait été pénible. Mais elle s’en était bien sorti, voilà tout.


Transmission du projet sens à la génération suivante

 

Et c’est bien ce qu’elle pense, là, aujourd’hui, assise dans la grande salle du théâtre nancéien où sa fille, Kim, concourt pour l’élection de Miss France.


Elle est “joliette” comme une pierre précieuse mais ne laisse personne lui marcher sur les pieds. Pour Anne, sa fille est une belle et franche réussite.


Il est vrai que Kim n’en fait qu’à sa tête, que personne ne peut la contredire, qu’elle se prend pour la neuvième merveille du monde et qu’elle affiche sa bisexualité.


Kim efface ainsi toute la dure vie de sa mère, à commencer par la déception de cette dernière causée par son fils, Lionel, qui préfère rentrer dans les ordres alors qu’une prometteuse carrière de comédien lui sourit.

 

Anne a enfin l’impression, grâce à sa fille, de devenir aujourd’hui, la première, la personne au devant de scène, admirée de tous par le feu ensoleillé de sa beauté.


Quelle revanche pour la doctoresse, qui a dû ravaler de nombreuses humiliations! Toutes ces impressions sont encore présentes.


Ce qui n’est pas présent dans la conscience d’Anne, c’est la matière inconsciente qui crée cette manifestation ainsi que tout le cheminement de sa vie.


Ses cellules, elles, s’en souviennent parfaitement. La mémoire cellulaire des générations passées est toujours active en elle.

.



Projet sens, laideur et renommée chez les ascendants

 

Cela a commencé quand sa grand-mère maternelle a poussé son mari, le grand-père d’Anne, à se présenter comme futur maire.


Lui, ne le désirait pas tant que ça, mais voilà, il aimait servir, il aimait donner à ses concitoyens même si ceux-ci le rejetaient souvent.


Il aimait aussi sa femme et voulait être aimé d’elle. Il comprenait fort bien, puisqu’il était doté d’une laideur repoussante, qu’il puisse inspirer le dégoût.


Il entendait aussi qu’il avait moins d’aura que son concurrent. Il savait que l’aura avait son importance dans l’administration d’une ville.


Quant à sa femme, il en avait besoin. Il savait qu’elle en avait soupé de la misère, soupé de la laideur et désirait le respect.


Alors son mari, très doué pour la gestion des affaires de la ville, pouvait tout à fait acquérir le poste distinctif de maire. “Tu réussiras, Jean.” lui disait-elle. “Tu dois juste t’imposer, et montrer que tu es capable”.

 

Capable il l’était, mais pas pour s’imposer. C’est ce que Kim avait expliqué à sa mère, après ses propres recherches à la suite d’un couac avec son agence de mannequins.


Cette recherche lui avait donné la chance de réaliser combien elle rendait la vie impossible à son entourage, combien elle faisait payer à tout le monde la note sans en connaître exactement la raison profonde.

.



Transformation, transmutation, sortie de la survie


Kim avait consulté un praticien en psychobiologie. Ce dernier lui avait expliqué son comportement grâce à la notion de cascade biologique.


Trois générations de frustration avait amené Kim, enfin belle plante de la lignée, à se donner la joie d’écraser les autres.

 

Kim avait expliqué à sa mère :


“Tu devais te battre pour réussir ta vie, maman.Tu as pris l’ordre de tes deux générations ascendantes. Ton arrière-grand-père, repoussant et bien que très capable, a vu son rival lui chiper la place.


Sa femme n’a pas accepté cet échec et elle ne lui a plus jamais adressé la parole après.


Ton grand-père a fait une dépression, sans plus d’envie ni de motivations. Mais il fallait survivre, les enfants restaient à élever.


Son rival lui a proposé une place de gratte papier à la mairie. Pour survivre, il a accepté. Tu devais, pour eux, grimper l’échelle de la renommée, maman.


De plus, ta mère a pris la honte sur elle, et pour éviter l’échec, a freiné sa vie jusqu’à s’attirer un mari qui refuse un destin fortuné.


Tu ne pouvais que te battre, maman. De plus avec ton physique ingrat, (Kim ne mâche pas ses mots, elle peut se le permettre), il te fallait trouver un moyen détourné pour t’imposer et casser la chaîne du rejet.


Et tu l’as fait, maman, tu l’as fait. Mais en avais-tu le choix ? C’était plus fort que tout. La loi de l’arbre dépasse de loin les petites volontés individuelles(celles de l’égo).


Alors ta nature t’a fait enfanter deux beaux enfants. Lionel est prêtre, c’est un bon moyen de choisir un chef miséricordieux qui offre un avancement assuré hors de la compétition comparative du jugement humain…


Moi, ma beauté récompense enfin trois générations de souffrance et me propulse à distribuer en résultat, une agressivité jamais exprimée.


Pourtant, j’ai compris que les autres sont comme ils sont, maman. Ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont.


Je ferai en sorte de ne plus me présenter avec tant d’orgueil et d’esprit de revanche, les temps à venir me diront si et comment je le peux.


C’est dans l’amour que je veux réussir en rendant grâce à mon arrière-grand-père”.

.



Les effets bénéfiques lorsque la chaîne du projet sens est brisée

 

Anne pense aux explications de Kim. Non seulement elle se sent plus tranquille mais elle constate aussi la nouvelle légèreté de sa fille.


Toute cette chaîne logique, comme c’est fascinant ! Et aujourd’hui, alors, est-ce que la chair de sa chair va ce soir, couronner les efforts de toute une filiation ?


Dieu seul le sait. Kim lui a expliqué, le formatage que ce projet sens crée à partir des vécus émotionnels inconscients parentaux non résolus.


Toutes ces interprétations à travers lesquelles nous nous assignons des rôles et jouons notre destin en pensant être libre.

 

Une personnalité est complexe, mais sa matière peut être regardée, comprise acceptée et dépassée.


Si nous ne sommes pas notre projet sens, qui sommes-nous?


Qui sommes-nous derrière toutes ces informations? C’était encore une autre question. De son côté, Kim avait l’air d’être prête à affronter son destin.

.



Était-elle prête à accueillir et explorer ses données trans-générationnelles pour suivre son chemin dans une meilleure connaissance de la matière qui semblait lui donner vie?


Ça, c’est une autre histoire. Si Kim choisit de rester dans un orgueil réactif, un détournement «solution» à la laideur parentale, il y aura des conséquences.


Il y aura une nouvelle leçon à apprendre qui poussera automatiquement un descendant à revisiter l’aspect “laideur” repoussante.


Et que se passera t-il si Kim entrevoie l’amour qui s’est tant cherché dans la souffrance, au gré du cheminement de quatre générations ?

 

Ainsi chante la voix de la conscience, à nous de discerner le vrai et le beau dans ses méandres.


Que faire de la conscience du projet sens?


Nous nous perdons souvent entre la projection de notre vie manifestée et l’alchimie de notre matière intrinsèque. Rentrons dans le miroir.

.



Que nous en ayons conscience ou non, ce qui se passe se passe. Alors pourquoi ne pas en être conscient et créer à partir de ces données ?


Pourquoi en vouloir d’autres ou se plaindre de notre projet sens quand les données de base que nous avons formatent nos comportements ?


Comment un potier pourrait réaliser ses pots, s’il refusait la terre qu’il a dans les mains ?


Et si la vie nous attendait tranquillement derrière notre engagement inconscient à régler ces conflits dépassés, afin de dessiner avec effort les formes d’une vie ?


Et si ces conflits étaient en fait, source d’apprentissage, un chemin vers l’amour ?

 

C’est quand nous nous rendons compte de cette course aux abîmes que nous pouvons diriger en conscience, notre regard de la survie à la vie.

 

Cet article illustre le t’aime-sourire : “Qu’est-ce que votre existence a répondu à votre mère, quant à votre naissance, en vous regardant et en vous tenant maternellement dans ses bras, elle s’est écriée :


“Eh bien dis donc ! Avec une tête comme cela, tu ne seras jamais président(e) de la république, toi !”. C’est un des sept t’aime-sourires du premier mouvement de l’événement : “agir? Réagir? Mais qui ou qu’est-ce qui agit ou réagit?”.


Pour plus de renseignements sur le projet sens, lire les articles : le projet sens, ce colosse qui dirige nos vies – partie 1 / partie 2.


Et vous, croyez-vous à l’influence des ancêtres? Connaissez-vous le projet-sens?  Avez-vous une histoire à ce sujet? Laissez un commentaire!

 

 

 

Share This Post

Mar 06

Faire ou ne pas faire, that is procrastination

La procrastination, un fléau à bannir pour gagner du temps ?


Pour moi, la meilleure façon de gagner du temps, c’est de ne pas en perdre. Pas aussi simple à dire qu’à faire.


Je ne vais pas vous parler d’une astuce pour gagner du temps sur les petites courses contre la montre auxquelles vous jouez toute la journée, jongler avec les dossiers à rendre et vous battre avec les horaires.


Il existe de tas d’écrits sympathiques et efficaces pour cela. Tout ce que vous avez à faire, c’est « googler » le mot « procrastination »pour y avoir accès.


Je voudrais plutôt vous parler du temps qu’il vous manque, pour installer la vie de vos rêves, le métier qui vous révèle et l’emploi du temps idéal.


Vous allez voir que gagner du temps n’est peut-être pas le véritable souci.


Je ne sais pas si la semaine de 4 heures existe vraiment mais moi j’aime travailler longuement à ce que je sais faire.


Donner du temps à ce qui me nourrit, m’élève et me permet d’apporter ma griffe, ma contribution au monde des humains avec qui j’habite sur cette planète est ma vie rêvée.


Bon, là, je ne suis pas tout à fait honnête, j’oublie un détail…c’est aussi vivre une partie de l’année en Thaïlande, plutôt sur la plage d’ailleurs que dans la cage des tigres!


Peut-on chasser la procrastination d’un revers de manche ?


J’entends souvent cette phrase affirmative et un poil culpabilisante : il suffit de le vouloir. La procrastination ne devient plus qu’une mauvaise habitude à maîtriser.


C’est possible. Je rencontre en ce moment beaucoup de personnes à cette charnière de leur ancienne vie et qui n’arrivent pas à embrayer dans la nouvelle. Vouloir c’est OK, pouvoir, c’en est un autre.


Trouver et gagner du temps serait donc une question de stratégie et de libre arbitre : quand on veut on peut?



La question du libre arbitre et la procrastination


Je vais casser un peu votre  vision idyllique de la volonté et vous parler du cerveau. Pour exécuter un mouvement volontaire, nous recevons des informations provenant de différentes parties de notre cerveau :

 

  • des infos « GPS » pour savoir où nous sommes positionnés dans l’espace
  • une énumération d’un choix de stratégies pour atteindre l’objectif en fonction de souvenirs antérieurs de réussite.


Ces informations retournent au cortex moteur en passant par le Thalamus afin de sélectionner les mouvements corporels dont nous avons besoin. Une partie du travail se fait sans notre accord.

 

Tout commence dans la région pré-frontale de notre cerveau. On sait, à l’observation, que toute action motrice volontaire est précédé d’un tracé sur l’électro-encéphalogramme.


On en a conclu tout naturellement que nous prenions la décision d’agir juste avant l’action.


En 1983, (assez récemment), Benjamin Libet fit alors une découverte stupéfiante en enregistrant sur un encéphalogramme les mouvements du cerveau avant une action.


Les résultats ont montré très clairement une activité cérébrale intervenant avant que le sujet ne se décide même à bouger.

.


Qu’est ce que cela signifie concrètement ?


Que la conscience garde un rôle d’autorisation dans l’exécution d’un mouvement volontaire mais ne commande pas. Elle choisit de valider ou d’invalider les intentions d’actions qui surgissent dans le cerveau.


Si on résume cette expérience,


  • la première impulsion dit : “fais cela”,  350ms avant l’action.
  • la deuxième (la conscience) dit “et si on faisait cela?”, un comportement adapté est alors choisi, 250 millisecondes avant l’action.
  • la troisième est l’action proprement dite.


Il semblerait que nous ne soyons pas tout à fait maîtres de décider quand agir…ce n’est pas bon ça pour venir à bout volontairement de la procrastination


Même si certains sont tentés de discuter cette expérience à propos de mouvements physiques, on peut se demander si nous décidons aussi tous nos comportements psychiques.

.



Maîtrise de soi, procrastination et système de défense


Cela vous est -il arrivé de vous mettre en rage, voire de frapper quelqu’un, avant même d’avoir décidé de le faire ?


Pensez-vous que cette réactivité soit le fruit de votre libre arbitre ? Ce n’est pas une action, c’est une ré-action.


Un point sensible a été touché dans votre subconscient et votre biologie agit avant de vous demander votre avis.


Si on compare avec l’exemple de tout à l’heure, le circuit n’est pas passé par le cortex pré-frontal, c’est votre cerveau reptilien qui a répondu à sa place.


A quoi reconnait-on qu’on est passé dans un cerveau plus archaïque ? Au peu de réponses possibles, soit :


  • vous fuyez
  • vous vous battez
  • vous faites le mort.


Je vous ai déjà expliqué dans un article que la procrastination (quand elle est vraiment inhibitrice) est une stratégie du cerveau reptilien. Un stress enregistré comme dangereux a généré en vous une inhibition.


Quoique vous décidiez de faire, vous êtes comme la gazelle dans la gueule du lion et ce n’est pas votre cortex qui commande.


En général, vous ne le savez pas, vous préférez vous sentir coupable de ne pas avoir entamé votre tâche plutôt que de vous confronter à la réalité.


Si vous aviez tenté de vous y atteler, vous auriez pu vérifier que vous ne teniez pas plus de quelques minutes. Vous comprenez que la culpabilité vient au secours de votre impuissance!


L’inhibition à laquelle vous êtes soumis entraîne un état un peu dépressif ou anxieux qui se traduit par de la fatigue, de l’ennui ou la recherche de sécurité.


Vous voyez que la biologie a pris le dessus sur votre libre arbitre. Vous savez qu’à ce moment là, à moins de vous occuper de votre peur que cache l’ennui, vous n’allez pas pouvoir agir.


Sauf si…la peur du gendarme ne supplante la peur non consciente qui vous habite. Parfois, une personne peut aller jusqu’à mettre en danger son travail et sa capacité à subvenir à ses besoins.


Ce sont les cas extrêmes de procrastination. Si vous êtes dans un bureau et que vous êtes menacé de perdre votre travail, cette peur va vous faire agir.


Par contre, si vous êtes en train d’œuvrer pour votre nouvelle vie, sans date butoir ni danger imminent, vous allez procrastiner.


Vous allez vous plaindre que le temps passe trop vite, que vous n’avez pas le temps malgré toute votre bonne volonté et qu’il vous faut des stratégies pour gagner du temps!




Procrastination et projet de vie

 

Sachez reconnaître que vous êtes englué dans la procrastination lorsque vous remettez au lendemain un projet qui vous tient à cœur :

 


  • de nouvelles études

 

  • un nouveau métier en perspective

 

  • l’écriture d’une œuvre personnelle

 

  • l’élaboration d’un moyen créatif pour gagner votre vie

 

  • votre mise en lumière

 

  • la création de vos photos, cartes de visites, flyers pour votre publicité

 

  • la parution d’une plaquette personnelle qui présente vos activités


Lorsque vous n’êtes pas dans le cerveau créatif (dans le cortex où cerveau droit et cerveau gauche s’équilibrent harmonieusement), vous devez vous poser la question de savoir depuis quand vous êtes freiné.


Remontez dans le temps jusqu’à une période plus fluide, plus expressive de vous-mêmes et demandez-vous ce qui s’est passé depuis.


  • vous avez subi un trauma?
  • vous avez vécu une sorte de drame affectif?
  • une perte, une séparation?
  • vos enfants sont partis de la maison?
  • vous avez rencontré quelqu’un?
  • vous avez déménagé?
  • vous avez eu un accident?
  • vous avez cessé une activité?
  • vous avez subi une agression?
  • votre situation financière s’est détériorée?
  • vous avez eu peur pour quelqu’un?


Posez-vous la question afin de déterminer l’évènement qui vous a projeté dans la survie. (Parfois, il ne s’est rien passé…vous êtes bloqué depuis la nuit des temps).


Qu’est ce qui vous a profondément marqué ?


Toute votre attention est mobilisée à vous faire oublier ces évènements (qu’ils soient récents ou datant de votre enfance) et vous n’avez plus aucune latitude pour vous lancer dans de la nouveauté.


Angoisser pour votre avenir ne sert à rien puisqu’il s’agit de votre passé. Croyez-vous vraiment que vous pouvez avoir peur de quelque chose que vous ne connaissez pas?



La procrastination et la demande d’aide

 

La procrastination est souvent le résultat d’une incapacité à demander de l’aide. Vous auriez besoin de solliciter quelqu’un mais cela ne vous vient même pas à l’idée de demander.

 

Vous avez un projet en cours et vous savez qu’à un moment donné vous allez être coincé ou échouer car vous manquez d’information, de savoir-faire, de technicité, que sais-je?


Vous ne voulez pouvez pas penser aux solutions car penser signifierait être positionné dans le cortex cérébral et c’est le cerveau reptilien qui est aux commandes.


Tel un écolier qui bute sur son devoir, vous laissez le temps s’écouler en essayant de rêver à autre chose. Vous êtes à cet instant précis ré-identifié à l’enfant sans soutien que vous avez été.


Vous vous croyez adulte, vous vous racontez même qu’il suffit de vous y mettre pour briser la chaîne infernale qui vous relie à l’impuissance.


En fait, vous êtes en pleine régression, vous êtes petit et la tâche vous paraît aussi insurmontable que de savoir lacer vos souliers avant trois ans.


Vous devez identifier vos besoins pour avancer, cela vous aidera ultérieurement à trouver les moyens de trouver un soutien.


Contrairement à ce que vous croyez, vous n’êtes pas aux prises avec un manque de temps mais plutôt avec un obstacle intérieur.


Tant que vous êtes submergé de travail et de responsabilités, vous pouvez vous illusionner et vous dire, “quand j’aurai du temps” ou il faut gagner du temps.


Croyez-vous vraiment que les personnes qui ne travaillent pas et sont au chômage utilisent tout leur temps libre pour mettre en place leurs projets ?


Pas tous ! La plupart sont encore aux prises avec ce fameux obstacle intérieur.

.


Procrastination et service aux autres


Vous manquez de temps parce que vous répondez aux besoins des autres et ne prenez pas assez de temps pour vous-même?


C’est le moment de vous apercevoir que le temps sur terre est limité. Le problème n’est pas ce temps qui vous manque pour vous mais les raisons qui vous poussent à vous occuper des autres au détriment de vous-même.


Observez les relations qui plombent votre énergie. Chaque fois que vous vous surprenez consciemment à ne pas être une priorité pour vous-même, posez-vous la question :


Étais-je une priorité pour mes parents lorsque j’étais enfant ? (Il n’est pas question de faire leur procès, chacun fait ce qu’il peut avec ses cartes de naissance)


Y a t-il eu autre chose dans la vie de mes parents qui passait avant moi ?


  • Mon frère infernal, ma sœur adorable (ou l’inverse), un demi-frère, le chien ?
  • Un drame? Un procès, un exil? Une guerre?
  • Leur couple fusionnel?
  • Des amants, des maîtresses?
  • Leur clan familial et ses valeurs ?
  • Une idée sur l’éducation? Une image à cultiver?
  • Leur travail ? La politique?
  • Un loisir?
  • Leur insécurité financière ?
  • Leur maladie, leur dépression ?
  • Leurs bagarres incessantes ?


Si vous avez répondu Oui à une de ces interrogations, alors vous avez un problème de priorité qui vous a suivi jusqu’à aujourd’hui.


Au moment de vous lancer dans votre vie et de devenir une priorité pour vous-même, vous êtes rattrapé par une souffrance qui date de votre enfance. Inutile de chercher à gagner du temps, le problème n’est pas là!

.


Projeter cette priorité sur quelqu’un d’autre, sur un travail ou une cause vous permet de l’éviter. Il est normal de faire passer ses enfants avant soi mais de là à ne plus avoir de vie propre ?


Voulez-vous leur transmettre la vision d’un âge adulte où vous n’avez plus une minute de repos, de plaisir et d’enthousiasme pour vos projets ?


La solution passe par l’identification de votre état intérieur. La procrastination est bien souvent une tentative d’éviter de sentir. Quant au manque de temps, il devient clair que ce n’est las le véritable problème!


Si vous n’observez aucun changement après avoir testé les astuces pour gagner du temps, c’est que le problème auquel vous faites face est plus profond, la cause plus antérieure.


Si vous connaissez des outils de libération émotionnelle ou cellulaire, utilisez-les pour vous dégager. Inutile de laisser le rêve à une vie meilleure s’installer, rien ne va bouger tout seul


Si vous ne connaissez pas d’outils de guérison, faites-vous aider. Ne vous laissez pas rattraper par la culpabilité, l’angoisse, la dévalorisation et le manque de foi.


Ce ne sont que des émotions. Les émotions, ça se travaille. je suis bien placée pour le savoir, c’est mon métier.


Ce serait dommage de passer à côté d’une vie qui vous attend car elle a tout son temps, mais vous, l’avez-vous ?


Cet article est écrit pour l’évènement interblogueurs d’Olivier Roland du blog “Des livres pour changer de vie” sur le thème de “votre meilleure astuce pour gagner du temps“. Votez ici si cet article vous a plu.


Par ailleurs, si vous n’êtes pas inscrit pour recevoir les vidéos du Booster-Gala, vous pouvez cliquer ici. Ce soir, c’est moi qui suis sur la sellette des experts du Booster-Gala!

 

Autres articles sur la procrastination:

Procrastination: Êtes-vous un adepte sans le savoir?

Procrastination: perdre ou gagner du temps?

Comment être heureux et se réveiller zen quand on a du mal à dormir ?


Et, vous, avez-vous aussi un frein intérieur qui vous empêche encore de changer de vie? Procrastinez-vous? L’avez-vous surmonté? laissez un commentaire!





Share This Post

Jan 31

La psychologie quantique, une approche pour réaliser notre état unité

Ceci est un article invité. L’auteur, Didier Thiellet du blog «Le voyage du lâcher prise» vous propose une introduction à la psychologie quantique.


Ma rencontre avec la psychologie quantique.

 

Il y a environ 12 ans, époque où je suivais beaucoup de formations, je rencontrais, à l’institut de kinésiologie de Freiburg en Allemagne, Stephen Wolinsky.


Ayant pratiqué la méditation via le Siddha Yoga pendant dix ans, cette formation m’intéressait et m’appelait.


Je ne savais pas à quoi je m’attendais ni combien celle-ci allait influencer toute ma vie.

 

Ma première découverte.

 

Le premier choc a été de me rendre compte avec précision que je -et je devrais dire que nous- ne pouvons pas avoir confiance en ce que nous croyons, percevons, concluons, sentons et savons.


Le deuxième a été d’en recevoir la confirmation par Stephen.


De là, allait commencer un voyage vers la découverte de ce que veut dire conceptualisation, illusion, rien jusqu’à aujourd’hui au-delà du rien.

 

D’où vient la psychologie quantique ?

 

Wolinsky est docteur en psychologie, praticien en gestalt, hypnose, P.NL. Il lui a pris l’envie de partir pendant six ans en Inde.




Là-bas, il allait rencontrer son mentor Nisargadatta Maharaj. Pour ma part, Je ne connais pas tous ses chemins et aboutissements.


Stephen a été mon professeur pendant 22 jours, physiquement parlant. De retour aux États-Unis, il a réalisé un mixte entre la physique quantique et la spiritualité en utilisant l’enseignement de Nisargadatta Maharaj avec qui il avait conscientisé :

 

Une personne est trois choses :


  • ce qu’elle pense être
  • ce que les autres pensent qu’elle est
  • ce qu’elle est réellement.

 

 

Qu’est-ce que la psychologie quantique ?

 

Une approche qui donne des supports de réflexion et de méditation.

 

Oh super ! Comment devons-nous faire, pourraient demander certains ?

 Mauvaise question.


Il est clair que, pour tout ce que nous voulons obtenir dans “l’avoir”, l’action est appropriée.


Elle ne l’est pas pour “l’être”. Comprenez que, dans ce que j’appelle “l’être”, je pourrais le nommer aussi vide, silence, immensité, inavoué, vie, ce qui “ne nous a jamais quitté”.


C’est lui qui nous porte, nous nourrit et nous sourit. Il n’a pas besoin de nous, puisque nous sommes lui.


C’est donc à chacun de réaliser, dans une prise de conscience, qui il est vraiment. C’est pour moi notre deuxième naissance et il n’y a qu’une personne qui puisse l’obtenir : soi-même.

 

Cela ne veut pas dire sans aide, sans accompagnement. C’est là tout l’objet de la psychologie quantique.


La prise de conscience ne peut être que personnelle, mais quand nous avons la tête dans le sac, ce que nous appelons “le masque sac”, cela commence à devenir compliqué.


Dans la conscientisation de l’être ce n’est pas le but qui est important, mais l’appréciation du voyage et donc de l’instant.


Stephen Wolinsky, de par son cursus d’hypnothérapeute, parle de transe dans laquelle nous sommes.


En biologie totale on parle de mini-maxi schizophrénique, mot normal pour les médecins qui sont à la base de cette autre éclairante approche. Certains sages parlent de conditionnement.

 

Les supports de réflexion donnés par la psychologie quantique.

 

J’en parlerai beaucoup plus en détail à partir de mars, je vais, pour l’instant vous en donner les grandes lignes.

 

La transe dont parle Wolinsky est, dans ma compréhension, l’effet de notre attachement à des états émotionnels.


La biologie totale parle de sens de vie et de vécu émotionnel inconscient. Quand vous vous en rendez compte il est alors possible, et je dis bien possible et non certain, que vous puissiez expérimenter “l’état sans état”, c’est-à-dire le fait qu’il n’y ait pas deux ou mille substances mais que toute chose est faite d’une seule et même substance.


Ce qui veut dire que tout ce que nous croyons être, nous ne pouvons l’être.

 

Ainsi, la voie pourrait paraître facile puisqu’il suffirait de laisser tomber toutes nos identifications.

.


Malheureusement, cette réalisation tient beaucoup plus qu’à une simple mentalisation, elle suit aussi toute notre psychologie et encore plus notre biologie.


Qu’est-ce que cela veut dire ?


Que nous construisons pas à pas notre illusion, notre image du monde et de nous-même.


Cette construction est installée dans notre neurologie (connexion neurologique), notre psychologie (croyances) et notre biologie (nos comportements jusqu’à nos sensations et vécus émotionnels).


Cela sans compter que nous prenons l’immensité, la source, notre être, l’amour, le vide…pour un ennemi.


Dans le travail que je propose, où je m’inspire de tout mon cheminement, il y a plusieurs phases :


  • la première consiste à se confronter à tout ce que nous nous racontons, ce qui correspond à notre conditionnement,


  • la deuxième phase, où généralement, la personne expérimente “son positif réel” et non mental, consiste à se laisser aller dans cette immensité.

 

Il est de coutume que les personnes, arrivées dans cette deuxième phase retournent, sans s’en rendre compte, dans leur négatif ou leur chemin de préoccupations.

 

Advaita et la Vedanta

 

La culture n’a jamais été mon fort, j’ai toujours préféré l’expérience. Je ne pourrais donc pas vous parler profondément de l’Advaita et du Vedanta qui sont, en Inde, deux approches majeures vers la réalisation de soi.


Ce que je trouve significatif est la compréhension intime que nous sommes “tout” et “rien” à la fois.


Cette compréhension m’amène aujourd’hui à m’apercevoir de ma simple inexistence.


Qu’est-ce que je veux dire par là ?


  • Que Didier Thiellet est le nom que l’on m’a donné, et qu’il implique tout un conditionnement symbolique, une conceptualisation à travers une multitude d’informations,
  • Que ce conditionnement résulte de l’utilisation non consciente de la lecture émotionnelle et mentale des expériences passées.


Je souligne des expériences passées, car mes pratiques en constellations systémiques et en biologie totale m’ont montré que notre cerveau biologique se servait plus des mémoires ancestrales que de celles de notre vie personnelle.


Ce conditionnement, que Wolinsky nomme “transe” se construit déjà dans le ventre de notre mère et se renforce par la suite, au fil de nos expériences.



Chercher Qui vous êtes n’a rien à voir avec être plus, faire plus, avoir plus, manifester plus, créer plus, être le meilleur que vous pouvez être, chercher votre mission et votre but supposés dans la vie ou avoir le succès financier.

Chercher Qui vous êtes est la réalisation que chaque chose est faite de la même substance, et que Vous êtes cette substance même.

Stephen Wolinsky

 

 

Le faux noyau et le faux soi en psychologie quantique

 

Wolinsky nomme cette structure d’enfermement (l’enfer où je me mens), le faux noyau et le faux soi.

.


L’un est une explication dynamique et conceptuelle de notre trauma de notre pseudo séparation, l’autre sa compensation.


Je commence à parler de ces deux compères dans cet article “I’am a poor lonesome cowboy. Mais j’me soigne.” au paragraphe sur Stephen.


Au niveau de la définition, le faux noyau est un moyen du “pourquoi nous sommes entraînés dans ce qui nous semble un puits sans fond en direction de l’abîme infini.” C’est comme une immense peur d’ une autre peur.


Comme nous ne pouvons vivre dans la conscience de la première peur, voire des deux, elles doivent être détournées.


C’est le travail du faux soi qui va nous pousser à un dynamisme contraire. Wolinsky a schématisé ce phénomène en utilisant l’ennéagramme. Il a ainsi dégagé les neuf types de faux noyau/faux soi :

 

 

Faux Noyau 1: il y a quelque chose de faux en moi.

Faux Soi 1. Prouver qu’il n’y a pas ’’quelque chose de faux en moi”, comme si ‘’j’étais Parfait’’.

 

Faux Noyau 2: je suis sans valeur.

Faux Soi 2 Prouver que je ne suis pas sans valeur et agir comme si  “j’avais de la valeur”.

 

Faux Noyau 3: je ne peux pas faire.

Faux Soi 3. Prouver et agir « comme si j’étais un virtuose de l’action ».

 

Faux Noyau 4: je suis insuffisant.

Faux Soi 4. Prouver que je n’étais pas insuffisant et agir “comme si j’avais tout ce qu’il me faut”.

 

Faux Noyau 5: je n’existe pas.

Faux Soi 5. Prouver et agir « comme si j’existais ou que j’étais quelque chose ».

 

Faux Noyau 6: je suis seul.

Faux Soi 6. Prouver et agir « comme si j’étais relié ».

 

Faux Noyau 7: je suis incomplet.

Faux Soi 7. Prouver que je ne suis pas incomplet et agir « comme si je me sentais

complet ».

 

 Faux Noyau 8: je suis impuissant.

Faux Soi 8. Prouver que je ne suis pas impuissant et agir «comme si j’étais puissant ».

 

Faux Noyau 9: je suis sans amour.

Faux Soi 9. Prouver que je ne suis pas sans amour et agir “comme si je pouvais être aimé”.

 

 

Stephen Wolinsky a construit neuf protocoles qui aident à mieux prendre conscience de cette structure en soi.


Il relate aussi que nous ne pouvons pas nous débarrasser de cette structure.

.


Nous pouvons, en tout cas, nous en rendre compte par une observation minutieuse, l’accueillir et nous apercevoir que nous sommes au-delà.


Dans ce que j’ai pu observer, cette structure est bien plus qu’une phrase que nous pourrions simplement étiqueter.


C’est une structure énergétique qui rassemble toutes nos expériences et la façon dont nous les interprétons. Elle a son fief dans la dimension biologique.

 

Les autres éclaircissements de la psychologie quantique.

 

Comme déjà annoncé tous ces propos feront l’objet d’articles prochains plus détaillés. Je vous en donne juste un avant-goût.

 

Une autre constatation de la psychologie quantique se recueille dans le fait que nous vivons dans neuf dimensions :


1/ la dimension extérieure

2/ la dimension de la pensée

3/ la dimension émotionnelle

4/ la dimension biologique

5/ la dimension de l’essence

6/ la dimension du “Je”

7/ la dimension du “Non Je”

8/ la dimension des archétypes

9/ la dimension du vide

 

Et au-delà du vide.

C’est très éclairant de les reconnaître et d’exercer sa conscience sur le fait que nous sommes dans plusieurs dimensions à la fois.

.

 

Ce qui est intéressant dans le travail de Wolinsky, ce sont tous les principes qu’il explique, une partie venant des enseignements de Nisargadatta Maharaj. En voici deux:


  • Pour lâcher prise tu dois savoir ce que tu tiens.
  • Tout ce que tu crois savoir sur toi, tu ne l’es pas.

 

Mon propre travail s’appuie grandement sur toutes ces données.

 

Une autre facette du travail de Stephen Wolinsky que l’on trouve dans les quelques 10 livres qu’il a publiés sur la psychologie quantique se trouve dans ces protocoles.

 

Les exercices de la psychologie quantique.

 

Pour ceux qui parlent l’anglais, vous en trouverez un grand nombre dans ses livres.

J’en donnerai un certain nombre sur ce blog via des vidéos. Vous en trouverez déjà 3 sur You tube.


J’ajoute celle-ci dessous:

>


Elle vous invite à un voyage, une méditation guidée. Je vous propose donc de vous installer confortablement avant de la démarrer si vous la faites.

 

 

Je reste à votre disposition si vous avez des commentaires, des questions ou des demandes.

 

 

J’aimerais finir par un mot de Stephen tiré de son livre “the beginners guide to quantum psychology”.

 

La Psychologie Quantique a pour objet la réalisation de Qui vous êtes en réalisant que vous êtes au-delà de ce que vous pensez ou imaginez être – et en dernier ressort en réalisant qu’il n’y a pas de ‘Je’ ni d’au-delà.

Ainsi, ici il n’y a Rien. Prenez plaisir au voyage.

 Avec amour Votre frère, Stephen Septembre 1999

 

C’est tellement vrai.

 

Stephen a beaucoup d’humour, je lui dédie ce “t’aime-sourire”. Je crois qu’il apprécierait.

 

Saviez-vous que notre bouche et notre anus proviennent du même anneau de notre période embryonnaire. Horreur ! Ils se touchaient donc ! Quelle en est la haute raison philosophiquement Divine ?

 

L’évènement de Didier


Cet article est le septième de l’événement : « Agir ? Réagir ? Mais qui ou qu’est-ce qui agit ou réagit ? ». 


C’est le dernier pour le jeu “les mots vous sourient ”. Il offre en lecture, 7 articles dont chacun mène à une partie d’un huitième, l’article caché, soit 7 parties.


Là débute le double jeu de cet événement. Une phrase dans chacun des 7 articles vous attend.


Elle est facile à trouver car elle n’a rien à voir avec le texte et elle se distingue de lui. Cette phrase est à la fois un thème (« le t’aime-sourire ») pour les blogueurs ou écrivains qui voudront participer à un e-book d’articles humoristiques


C’est aussi un moyen pour toutes et tous, d’accéder à l’article caché. Comment ? En trouvant le ou les mots liens, il y en a deux à chaque « thème-sourire ». Les mots liens vous mèneront aussi à des mots-clés, là arrivent les cadeaux dans ce jeu.


Pour connaître les règles du jeu “les mots vous sourient” en un clic, c’est ici.

 

 Pour connaître et participer à l’événement pour blogueurs et écrivains, c’est là.

 

 

Parmi les neuf proposés, à quel faux noyau/faux self pensez-vous correspondre ? Laissez un commentaire !



 

Share This Post

Sep 25

Est ce que croire au karma aide à la realisation de soi?


Karma et réalisation de soi


Comme la réalisation de soi est mon dada, j’ai choisi d’aller regarder du côté du karma pour voir je pouvais y trouver une aide constructive.


Bien qu’il soit souvent présenté comme un distributeur de mauvais points et d’images à gagner, le karma est plus vaste que cela et il obéit à des lois qu’il est bon de connaître.


Ceci fait partie d’un carnaval d’article sur le thème du karma, organisé par Jonathan du blog méditer pour être heureux.


Nul besoin de faire intervenir la notion de réincarnation pour comprendre que nous sommes soumis à ces lois.


Rangez donc cet épée de Damoclès qui voudrait vous faire croire que, parce que vous avez commis des actes horribles dans une autre vie, vous êtes obligé de payer dans celle-ci.


Dans un monde où il est question de dette, sous forme de crédit à rembourser au niveau de toutes les institutions, ne rajoutez pas un endettement karmique qui pourrait vous cantonner à un enfermement à «perpette»  vous privant ainsi de la réalisation de soi.


Je n’ai pas toujours eu cette vision, je vous raconterai plus loin comment, plus jeune, j’avais cette idée fataliste du karma.


Définition du karma : une aide ou une entrave à la réalisation de soi ?


Le karma pourrait se résumer à la somme de ce vous avez fait, êtes en train de faire ou ferez ainsi que les effets que cela aura.


La notion de karma est évaluée par les actes qui induisent des conséquences dans votre vie et, selon certaines croyances dans vos vies futures.


Le karma est donc le reflet de vos actions antérieures (quelle que soit la notion d’antériorité) qui se manifeste dans votre vie actuelle.


En d’autres termes, si votre vie actuelle ne vous convient pas, c’est que vous avez à rectifier votre façon d’agir.


Pour les hindous, cela implique une profonde croyance dans le destin et une certaine forme de fatalité.


Pour les bouddhistes, en plus de la relation de cause à effet, le karma désigne l’intention d’agir, l’acte lui-même et l’adhésion au résultat.


Selon, d’autres croyances, le karma représente une série d’épreuves choisies avant l’incarnation dont vous avez à tirer les leçons.


Les grandes épreuves de la vie feraient donc partie d’une forme de déterminisme, de chemin obligatoire, le reste étant apparenté au libre arbitre.




Les humains sont ainsi divisés en trois catégories :


Ceux qui ont eu les yeux plus gros que le ventre et/ou qui oublient leur mission en route et qui finissent leur vie dans l’injustice, l’incompréhension ou le suicide (réel ou à petit feu).


Il y a ceux qui prennent à cœur les leçons de vie mais qui, au final, ne font que vivre les épreuves, un peu comme s’ils avaient payé les intérêts sans jamais posséder leur maison. Pour ces deux voies, la réalisation de soi n’est pas gagnée !


On compte enfin ceux qui se souviennent rapidement du chemin à suivre, qui retrouvent facilement les enseignements (dharma) et les bonnes personnes pour les conduire dans les pas de la félicité.


Bien que cette approche n’implique pas la réincarnation, elle signifie quand même qu’il y a un avant cette vie et donc pourquoi pas un après.


On rejoint donc chrétiens et musulmans qui s’accordent sur la notion de vie éternelle.


Pour ma part, j’ai compris un jour que j’avais choisi l’option numéro 2, celle où on n’arrête pas de vivre les causes et les effets de souffrances interminables. Ce jour là, j’ai décidé d’être heureuse et ma vision des épreuves a radicalement changé.


Bad and good karma


J’ai vécu deux expériences (entre autres) où j’ai immédiatement pensé à la notion de karma, à plus de vingt ans d’intervalle et toujours en Inde.


La première, c’était lors d’un voyage au Laddakh. Nous étions sur un sentier de trekking extrêmement exigeant.


J’utilisais comme bâton de marche le mât de notre tente quand, au milieu de nulle part une vieille tibétaine a surgi devant moi.


Elle voulait mon bâton. Je ne pouvais pas le lui donner mais je pensai soudain à ces histoires initiatiques pour enfants où le cœur pur du héros est testé par un mendiant qui le retarde sur le chemin.


Si le héros arrête sa quête pour en prendre soin, il trouve un allié indispensable pour la suite de la quête. Si il continue son chemin dans l’orgueil du missionné qui ne doit pas être dérangé, il faillit.


Je ne lui ai pas donné mon bâton et j’ai su que j’avais raté l’épreuve. Je suis tombée malade immédiatement et sans l’aide providentielle d’un médecin au fin fond de nulle part, j’y aurais laissé ma vie.



C’était sans doute plus par culpabilité que par orgueil mais les conséquences de mes actes ne se sont pas faits attendre. Je pensais que c’était mon mauvais karma.


Il y a deux ans, nous accompagnions un groupe en Inde pour l’exceptionnelle kumbh Mela.


A Varanasi, un soir, nous étions une petite poignée dans un tuktuk (triporteur). Nous arrivions de la rue de l’hôtel pour déboucher sur le grand boulevard.


Un gros bus nous a coupé la route. Il a du passer à quelques millimètres de notre véhicule. Je ne me souviens pas avoir vu un bus en mouvement de si près.


Le temps s’est figé un instant dans cet espace cotonneux des moments importants où tout s’arrête. Puis la vie a repris son cours.


Je me suis dit: ça c’est le bon karma. En fait, je ne sais pas expliquer ce qui s’est passé mais c’était tout à fait surnaturel. Dans les deux cas, ce n’était pas mon heure!


Action et réalisation de soi : vous récoltez ce que vous semez


Dans la notion de karma, il n’est pas question d’un dieu vengeur mais de responsabilité.



Chaque action génère une force dans l’univers qui revient vers vous, telle qu’elle a été mise en œuvre… un véritable boomerang qui fait que vous récoltez ce que vous avez semé.


Mais savez-vous vraiment ce que vous semez ? J’écoutais l’autre jour l’histoire d’une surveillante qui se faisait tutoyer de façon condescendante par un prof dans un collège.


Elle se préparait à riposter afin de sortir de son schéma habituel qui l’oblige chaque fois,  à se faire toute petite et à se taire.


Pourtant, si elle avait répondu avec colère, elle aurait aussi semé des graines de colère qu’elle aurait fini par récolter.


Dans les deux cas, se taire dans la culpabilité ou riposter dans la colère génère des conséquences. Sortir du schéma n’est pas si simple, il n’y a pas une bonne et une mauvaise réponse !


S’il y a un karma dans cette histoire, c’est celui de se faire malmener par l’autorité.


Elle ne sait pas quand les graines du rapport à l’autorité ont été semées, mais aujourd’hui, elle en a les fruits.


Règle n°1 : accepter la responsabilité de vos actes et leur résultat même si vous avez oublié l’origine du problème car tout ce qui arrive est la conséquence de choix qui ont été faits dans le passé.


Vous pouvez choisir d’être offensé par une critique, ou d’être flatté par un compliment (cela revient strictement au même). C’est votre décision, il n’y a rien de naturel à réagir aux sollicitations du monde.


Vous ne savez pas qu’en vous sentant flatté ou offensé, vous faites un choix inconscient. Votre réaction est un choix influencé par un conditionnement.


Règle n°2 : Faites des choix conscients.


A chaque instant, vous êtes plongé dans le champ de tous les possibles. Vous pouvez décider de n’être ni offensé ni flatté.


Règle n°3 : la façon dont vous choisissez de vivre les expériences (bonnes ou mauvaises) qui vous sont proposées va déterminer la qualité de votre futur et pas besoin de penser à une autre vie !


Je vous propose un texte sur le karma d’un grand Lama qui a longtemps vécu en France: Lama Guendune:


Tous ces êtres sont prisonniers de l’océan de souffrance qu’est le cycle des existences. Tous veulent être heureux et essaient d’éviter la souffrance, mais cette recherche échoue par ignorance. L’individu ignore que, pour être heureux, il faut accomplir des actes vertueux et que, pour éviter la souffrance, il faut abandonner les actions négatives. Du fait de leur ignorance, les êtres s’autorisent à agir sous l’influence des poisons de l’esprit – les émotions perturbatrices – qui deviennent les bases de leurs actions. Les résultats s’accumulent et ne sont que souffrance.

Lama Guendune


Réincarnation, karma et réalisation de soi


La réincarnation est une “croyance selon laquelle un certain principe immatériel et individuel (âme,conscience individuelle  ou Esprit ) accomplit des passages de vies successives dans différents corps”.


Selon cette doctrine, au moment de la mort, l’âme quitte le corps pour s’incarner, lors d’une nouvelle naissance, dans un autre corps.


Dans le bouddhisme tibétain, on appelle « tulkous » des êtres reconnus comme la réincarnation d’un grand maître ou lama. 


Pour un hindou, s’il a commis trop d’actes négatifs, son âme s’incarne dans un nouveau corps sur une planète comme la Terre afin d’y subir le poids et la rétribution de ses mauvaises actions.


Si au contraire, le fruit de ses actions est positif, il ira vivre comme un dieu sur l’une des planètes célestes, sorte de paradis.


Il arrive aussi, dans ce contexte, qu’une même âme s’incarne en plusieurs corps dans le même espace temps. Cette idée est reprise dans le film « Little bouddha » de Bertholucci.


Ceci est difficilement concevable pour le mental occidental. Pourtant, nous avons rencontré au Népal, (par hasard !) un autre Sai Baba (que celui d’Inde qui est mort récemment).





Il va bientôt avoir 25 ans et dit lui-même qu’il est une manifestation de la même âme sous une forme différente.


L’important ce n’est cependant pas de savoir si une telle chose existe mais plutôt si vous en avez l’expérience dans votre vie.


Avez-vous déjà eu la conviction, au hasard d’une rencontre, que vous connaissiez déjà cette personne ? Avez-vous déjà senti dans un pays que vous visitiez pour la première fois, la sensation d’y avoir déjà des racines ? C’est ce que je raconte dans un autre article.


Aujourd’hui, je n’ai aucune certitude de comment les choses se passent après la mort.


Personnellement, j’ai du mal à intégrer la notion de vie antérieure lorsque je sais que le temps n’existe pas de façon linéaire (bien que ce soit une impression sur terre).


Je rejoins plutôt la physique quantique qui stipule qu’une particule, n’ayant pas de trajectoire, se trouve simultanément en plusieurs endroits.


Appliquée à la notion de plusieurs vies, je visualise plutôt des univers parallèles avec des « moi » qui évoluent différemment en fonction de leurs choix.


Dans cette vision, je peux très bien avoir une vie en Inde parallèlement à celle-ci.


Il est sorti dernièrement un excellent film brésilien sur le sujet “No Solar”. Cette fiction raconte ce que nous faisons entre deux incarnations. Vous pouvez visionner ci-dessous les dix premières minutes du film.



Pourquoi se réincarne t-on ?


  • Pour vivre de nouvelles expériences
  • Pour sortir de l’ignorance et de l’obscurantisme
  • Pour assainir des liens difficiles.
  • Pour trouver une issue à une non acceptation, que vous soyez victime ou bourreau,
  • Pour avoir enfreint les lois de la vie et apprendre à y obéir
  • Parce qu’une injustice n’a pas été comprise et acceptée
  • Pour finir une histoire avec un être cher dont vous avez été séparé
  • Parce la culpabilité vous a empêché de reconnaître votre nature divine
  • Parce que le corps et le sacré de la matière ont été négligés
  • Pour aider les autres


Mis à part les êtres (bodhisattvas) qui se réincarnent par compassion pour aider l’humanité à grandir et se libérer, nous nous réincarnons souvent pour soigner des blessures.


Les principales blessures sont l’abandon, le rejet, la séparation, la non-reconnaissance, la spoliation, la trahison, l’injustice, l’abus, la maltraitance et l’humiliation.


Je précise qu’une blessure n’est pas quelque chose qui vous est arrivé ou qu’on vous a fait mais comment vous avez vécu l’évènement et cela est entièrement votre responsabilité.


Nous parlerons de comment se libérer du karma dans un autre article.


Tant qu’il y a une réaction en vous (autre que l’acceptation de ce qui est), vous n’agissez pas, vous réagissez et donc vous fabriquez du karma.


C’est cette loi de cause à effet qu’on appelle le karma et ça se passe déjà dans cette vie !


Vous est-il déjà arrivé de re-connaître une personne, un pays, un talent personnel, alors que c’était votre tout premier contact ?

Dites-le moi dans les commentaires!




Share This Post

Juin 11

Le décodage biologique au pays des sultans

Le décodage biologique au pays des sultans existait-il déjà?


En dehors de la boutade, je vous propose une nouvelle histoire initiatique arrivée tout droit du pays des sultans et proposée par Cédric Vimeux.


De tous temps, la sagesse orientale a dépassé l’anecdote et disséminé dans les contes initiatiques les étapes de la voie d’éveil.


Un jour, le sultan rêva qu’il avait perdu toutes ses dents.

Il se réveilla, effrayé, et fit venir un homme sage pour interpréter son rêve.

« Quel malheur ! dit le sage. Chaque dent perdue représente la perte d’un proche parent de Votre Majesté.

– Insolent ! s’écria le sultan. Comment oses-tu dire une chose pareille ? »

Le sultan appela les gardes et ordonna qu’on lui donne cent coups de fouet. Puis, il exigea qu’on appelle un autre sage, afin d’interpréter son rêve.

L’autre sage lui dit :

« Majesté, un grand bonheur vous est réservé ! Le rêve indique que vous allez survivre à tous vos proches ! »

Le visage du sultan s’éclaira et il fit donner au sage une centaine de pièces d’or.

Quand celui-ci sortit du palais, un courtisan lui demanda :

« Comment est-ce possible ? L’interprétation que tu as faite est la même que celle de ton collègue et pourtant, il a reçu des coups, alors qu’on te donne des pièces d’or !

– Rappelle-toi toujours, l’ami, dit le sage, que tout dépend de la manière dont on dit les choses.


Tout dépend aussi de la manière dont on voit les choses et surtout dont on les ressent.


La vie ne prend pas toujours le temps de prendre des gants pour que j’aie le temps de regarder le bon côté des évènements qui m’ arrivent.


Lorsqu’elle m’annonce un accident, une perte ou une séparation, je n’ai pas toujours un sage sous la main à fouetter comme dans les contes initiatiques pour me défouler de mon stress.


Je ne trouve pas toujours une ressource intérieure sous forme de sage optimiste pour me faire passer la pilule.


Le décodage biologique s’occupe des ressentis

 


J’imprime donc dans mon corps ce stress et je stocke les émotions sous forme d’énergie perverse ou somatisation.


Tout dépend donc de la façon dont je prends les évènements. Tout ce que je ressens va déterminer l’état de mon humeur mais aussi l’état de ma santé.


C’est aussi cette altération de mon taux vibratoire qui va aussi déterminer la nature des évènements qui vont m’atteindre.


Dans une famille, bien que l’éducation soit la même pour tous (encore que…), aucun des enfants ne vivra son enfance de la même manière.


Chacun vit sa vie en fonction de ses ressentis même si ceux-ci n’ont aucun rapport avec la réalité objective.



Le décodage biologique et le cerveau


J’ai commencé à traiter ce sujet dans mon article précédent à propos du fonctionnement du décodage biologique.


Si vous ne rectifiez pas les causes du stress, vous générez une surtension au niveau du cerveau.


Survient alors une rupture du champ électrique dans une partie précise du cerveau qui correspond symboliquement à la nature de vos ressentis ou émotions.


Cette rupture du champ électrique va affaiblir un os, un organe ou une partie du corps, comme les dents par exemple, en corrélation avec la nature du conflit.


En un mot, le cerveau contrôle absolument toute votre physiologie consciente et non consciente (comme la respiration).


C’est lui qui prend les décisions lorsqu’il estime que votre corps est en danger dans l’optique de le faire vivre le plus longtemps possible.


Un symptôme physique est donc toujours la meilleure solution de survie que le cerveau ait trouvé au moment du conflit.


Le décodage biologique et la maladie


Si vous ne sentez pas de quelle façon vous êtes affectés par vos relations ou les évènements de votre vie, regardez où vous avez mal.


« Une maladie est le simple transposé biologique d’un ressenti concomitant d’un conflit psychologique soudain et pour lequel nous n’avions pas de solution immédiate. »Salomon Sellam


Le décodage biologique  est applicable à tous les symptômes, du petit bobo à la maladie sérieuse, voire considérée comme fatale.


En d’autres termes, on ne se fracture pas un os par hasard, surtout quand on est sportif et bien entraîné.



Le décodage biologique et les fractures


Prenons l’exemple d’une fracture. Lorsque j’avais 10 ans, je me suis fracturé le radius. Or, le symbole du radius est associé au « rayon » c’est à dire l’entourage proche.


Le problème était donc avec mon entourage proche et concernait la dévalorisation puisqu’un os a été touché.Dommage que je n’aie pas connu le décodage biologique!


Les fractures ne surviennent que parce qu’on s’est senti dévalorisé. Cela ne veut pas dire que nos performances ont baissé. Cela signifie que nous ne nous sentons plus à la hauteur.


Je faisais beaucoup de sport à l’époque mais j’étais très petite et certains agrès en gymnastique me paraissaient trop grands pour ma taille: la barre et le cheval. C’est en faisant un saut au cheval que l’accident est arrivé.


Si c’est le genou qui est touché, c’est une problématique de place: je ne peux pas faire la différence entre moi et les autres (le genou sert de jonction ou d’articulation).


Puisqu’il est question de l’ossature, il est aussi question de dévalorisation, de mon physique esthétique ou de mes performances physiques.


Avec le genou, le problème se double d’une difficulté dans la relation entre le Je(moi) et le Nous (l’autre ou les autres). Il est aussi question  de soumission (plier ou un genou à terre) et/ou d’une difficulté avec l’autorité.


Ne prenez jamais à la légère la fracture de votre enfant. Le symptôme vous révèlera de façon certaine la difficulté qu’il traverse et qu’il ne vous dit pas.


En décodage biologique, ce que vous pensez de vous ou de votre problème a une importance capitale car cette pensée déclenche une émotion donc un ressenti.



Faire du sens avec le décodage biologique


Si vous ne connaissez pas le travail intérieur, thérapeutique (ou toute autre technique) ou si personne ne vous conseille afin de faire du sens, c’est votre interprétation de la situation qui va créer la maladie.


C’est là qu’intervient le décodage biologique. En interprétant votre maladie à partir de sa localisation dans le corps, vous pourrez vous souvenir de ce que vous avez senti au moment de l’impact de la situation stressante.


Il est donc toujours possible à n’importe quel moment de votre traitement de «débrancher» le conflit initial afin de faciliter la guérison.


Mais vous pouvez aussi prévenir les maladies en acceptant de sentir les émotions au fur et à mesure qu’elles se présentent pour qu’elles n’aient pas besoin d’atteindre votre corps.


C’est un des bénéfices de la thérapie quelle que soit sa forme.


Comment s’y prend-on pour la prévention en décodage biologique ?


Je vais reprendre un exemple de Salomon Sellam, un des spécialistes du décodage biologique,  pour vous faire cette démonstration :


Une fille de 15 ans vit avec son père. Ses parents ont divorcé il y a deux ans et sa mère est partie à 1000kms de là. Elle ne la voit que tous les 15 jours.


Si elle est très heureuse de vivre chez son père, elle ne développera pas de maladie.


Si par contre, elle n’accepte pas cette situation, son stress va augmenter. Sa mère, à chaque rencontre, va faire comme si de rien n’était pour éviter de gâcher les brefs instants avec sa fille.


Malheureusement, cet évitement va devenir la raison précise pour laquelle sa fille va avoir de plus en plus de mal à gérer les rencontres.


Un véritable conflit s’installe à l’intérieur de la jeune fille. Elle veut que sa mère soit là et rien n’avance dans ce sens.


Si rien ne se passe pour résoudre ce conflit entre ses aspirations et la réalité qu’elle vit, la jeune fille a le choix des pathologies à développer sans que ce soit une fatalité. Soit:

  • Si elle sent de la dévalorisation par rapport à un climat de rancœur: elle va programmer une entorse à la cheville gauche avec atteinte d’un ligament.


  • Si elle est triste de la séparation, elle va développer un problème de peau, sous la forme d’un gigantesque eczéma.


  • Si elle se sent dévalorisée en tant que fille de sa mère, et pense qu’elle ne vaut pas la peine puisque sa mère reste éloignée d’elle, elle va déclencher une maladie  de sang (de la lignée des femmes) .


  • Si elle est juste en colère avec beaucoup de rancœur, ce sont les canaux biliaires qui seront touchés entraînant une hépatite virale.


  • Si elle se sent totalement abandonnée, elle va prendre de l’embonpoint pouvant aller jusqu’à l’ obésité.


  • Si la douleur des rendez-vous et la frustration sont tels qu’elle n’a plus envie de se déplacer pour voir sa mère (malgré son désir d’habiter avec elle), elle va choisir une pathologie comme la sclérose en plaque pour se paralyser.


Décodage biologique ou thérapie ?


Toutes ces maladies n’arrivent pas en un jour bien sûr et laissent le temps de résoudre le conflit. Le but étant de retrouver un climat de paix et d’amour.


Si cela n’est pas possible en changeant la réalité, c’est à dire que sa mère se rapproche d’elle physiquement ou psychiquement, alors il reste le travail sur soi.


Le thérapeute devient le sage de l’histoire. Une jolie interprétation de la réalité ne va pas suffire bien évidemment pour que cette jeune fille retrouve sa joie de vivre.

Elle va être guidée dans son travail intérieur pour :


  1. Nommer ses émotions au lieu de somatiser.
  2. Se rappeler que sa difficulté avec sa mère est certainement plus ancienne.
  3. Apprendre à voir sa mère comme une victime plutôt que comme un bourreau.
  4. Apprendre à exprimer face à sa mère ce qu’elle ressent malgré la peur.
  5. Apprendre à faire des demandes au lieu d’attendre que les choses s’arrangent d’elles-mêmes.


Ce travail intérieur apaise, libère et rend la santé physique et psychique. C’est l’objectif d’une thérapie comme du décodage biologique.


Des petits miracles se produisent alors car le travail intérieur d’un des membres de la famille peut aussi libérer les autres personnes impliquées.


Le travail sur soi fonctionne aussi lorsque l’on souffre d’avoir perdu des êtres chers car la libération est intérieure.


Le travail thérapeutique n’est plus réservé aux fous, aux déséquilibrés, aux névrosés ou aux grands hystériques. On peut y avoir accès pour régler des problèmes ponctuels de la vie quotidienne.


Par le discernement, Il devient possible de se dégager de la souffrance comme par la pratique de certaines voies, religions ou spiritualités.


Et vous quelle est votre pratique pour vous dégager des émotions ou situations stressantes ?

Une pratique vous paraît-elle nécessaire?

Quelle technique utilisez-vous?

Donnez votre réponse dans les commentaires.

Share This Post

Mai 25

Votre annee personnelle avec le symbolisme des nombres

Symbolisme des nombres de votre année personnelle

Nous avons vu dans les précédents articles le symbolisme des nombres et leur influence vibratoire sur nos vies.


Nous avons dévoilé des aspects de votre personnalité ainsi que les pièges qu’elle recèle, d’après votre jour de naissance.


Nous avons soulevé les mystères de votre mission et de votre travail intérieur (voire extérieur) d’après votre chemin de vie .


Pour vous remercier de votre fidélité, j’aimerais vous offrir un ebook gratuit sur le meilleur du bien être et qui regroupe, en plus d’un de mes articles, une foule de bons conseils. Entrez votre prenom sans accent.


                                                                                                      

TELECHARGEZ GRATUITEMENT VOTRE EBOOK ” LE MEILLEUR DU BIEN-ETRE”
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Recevez les nouveaux articles avant les autres



Avec ce troisième volet sur le symbolisme des nombres, nous allons nous intéresser à votre année 2012.


Saviez-vous qu’à chacun de vos anniversaires est associée une année personnelle qui vous renseigne sur les énergies disponibles  de l’année?


Il est possible de savoir sur quoi focaliser son attention afin de se laisser porter par le climat général de l’année plutôt que de le vivre en résistance.


Peut-on prédire l’avenir avec une année personnelle ?



J’ai commencé ma vie de relation d’aide par l’astrologie. J’étais enthousiasmée par la symbolique des signes et les profils psychologiques qui s’en dégageaient.


Je me régalais avec les techniques d’anticipation qui permettaient de définir les potentiels de l’année, voire la venue d’évènements personnels.


Ce que je ne comprenais pas c’est pourquoi , avec des révolutions solaires (thème de l’année) identiques, certaine personnes surmontaient les défis alors que d’autres non.


J’ai été forcée d’en déduire que les évènements n’étaient pas écrits mais potentiellement réalisables.


Aujourd’hui je suis beaucoup plus intéressée par le présent. Je sais que c’est ce que je vis maintenant, la présence et la conscience que j’ai dans l’instant, qui créent mon futur.


Je suis une adepte du “tarot du présent”. C’est la raison pour laquelle j’utilise principalement les couleurs car elles parlent de notre état présent, de notre ressenti et de nos émotions.


Peut-on alors prédire l’avenir de notre année personnelle quand les évènements qui vous attendent ne sont quasiment jamais déterminés à l’avance?


Qu’est ce qui est déterminé alors ?



Il existe cependant des « dates anniversaires » qui sont en fait transmises par l’inconscient de vos parents, l’inconscient collectif, vos propres mémoires et par le biais de votre arbre généalogique.


Par exemple, votre grand-père a réussi son entreprise à l’âge de 37 ans et votre arrière-grand-mère a perdu sa mère à 18.




Ces événements « psychogénéalogiques » sont empreints de charge émotionnelle et se transmettent sous forme de croyances et de mémoires cellulaires dans votre famille.


C’est une forme de « génétique psychologique ». Dans ma pratique, j’ai souvent constaté que les descendants réactualisent ces dates dans leur propre vie.


En dehors de l’arbre, c’est surtout la «névrose » de chacun qui est prévisible : par exemple, votre petite sœur a déboulé dans votre vie quand vous aviez 7 ans.


Vous ne l’avez pas senti mais l’arrivée de cette petite sœur (petit frère) a généré en vous une grande insécurité (au niveau de la place) qui vous a rendu myope.


On vous a acheté des lunettes pour votre CP et vous avez investi toute votre énergie à apprendre à lire pour garder une place de choix dans votre famille malgré la menace affective que représentait le nouveau bébé.


Des années plus tard, a votre tour, vous avez un fils ou une fille. L’année du CP de votre enfant , vous êtes très angoissé(e) car il(elle) ne réussit pas à apprendre à lire. Névrose prévisible!


N’allez surtout pas croire qu’il(elle) n’est pas doué(e)…il(elle) est juste pris(e) dans une mémoire familiale!


Ce qui vous arrive est fonction de causes et d’effets non résolus de ce que vous avez fait hier, il y a dix ans ou quarante.


Ce que vous deviendrez dépend de vos pensées, de vos émotions et de votre système de croyances.


Les opportunités qui vont s’offrir à vous dépendent de votre enthousiasme (ou de votre peur) à les voir arriver .


En effet, si vous craignez avec intensité quelque chose, il y a de fortes chances pour que vous réussissiez à le créer dans votre vie simplement parce que vous allez y penser souvent, longtemps et avec beaucoup d’intensité.


C’est une des recettes de la créativité, autant utiliser les lois à votre avantage !


Qu’est ce qu’une année personnelle par le symbolisme des nombres ?

 


Le cycle de l’année personnelle est de neuf ans.


Chaque année personnelle porte sur un thème particulier. Il est des années d’expansion, d’autres de recentrage.


Certaines années personnelles sont propices  aux relations et associations alors que d’autres prédisposent à l’initiative et au parcours du guerrier. Aucune des années du cycle de neuf ans ne se ressemble.


Chaque fois que vous êtes dans une année personnelle N°1, vous démarrez un nouveau cycle.


Chaque fois que vous êtes dans une année personnelle N°9 vous terminez un cycle et souvent un morceau de vie dans un lieu, un travail avec certains types de personnes…


Par le symbolisme des nombres, nous allons pouvoir interpréter les grandes lignes de votre année personnelle.


Calcul de votre année personnelle



Additionnez votre jour de naissance, votre mois et l’année en cours :

Ex 1 : 28/10/2012 2+8+1+0+2+0+1+2 = 16

Ex 2 : 03/01/2012 0+3+0+1+2+0+1+2 = 9,  vous êtes dans une année personnelle 9 qui a commencé le 3 janvier 2012

Au-delà du chiffre neuf, vous devez opérer une nouvelle addition numérologique :


Ex 1 : 16= 1+6= 7  Cette année 7 commencera le 28 octobre 2012. En attendant, vous êtes encore en année 6, même si les prémisses de l’année 7 deviennent sensibles.


Le chiffre que vous allez obtenir ne démarre donc pas le 1er janvier 2012, il va s’actualiser aux alentours de votre anniversaire.


Tant que vous n’avez pas vécu votre anniversaire de 2012, vous êtes encore dans l’année personnelle précédente.


Si vous êtes né le 14 septembre, vous vivez encore les affres de l’année personnelle  9 du dernier cycle mais cela ne vous empêche pas de sentir les prémisses de l’année 1.



Votre année personnelle est 1, s’affirmer et s’engager.

C’est le tout début d’un projet travail, famille ou immobilier. Regardez dans votre vie ce qui s’annonce, dans quel domaine avez-vous prix récemment des initiatives ?

Il faudra peut-être tout bouleverser dans votre quotidien, démarrer du neuf dans un nouveau lieu ou avec de nouvelles personnes.


Vous lancez une énergie qui va durer neuf ans. Vous engagez l’avenir à long terme. Vous pouvez vous poser la question :

Qu’est ce que j’ai démarré il y a neuf ans lorsque j’étais aussi dans une année personnelle 1 ?

C’est une année plutôt « perso », c’est à vous de mettre en place, de faire appliquer vos propres idées, vous êtes seul(e) à savoir ce dont il s’agit.

Malgré l’incertitude des résultats de ce que vous allez lancer, vous pouvez vous sentir porté par l’enthousiasme et l’ouverture.

Ce n’est pas le moment d’hésiter, de chercher conseil, de remettre à demain ou de vous laisser bercer. L’année prochaine n’aura pas du tout cette qualité énergétique, c’est maintenant qu’il faut se lancer.

Vous allez sans doute investir dans une nouvelle facette de vous-mêmes, une nouvelle image qui peut dérouter votre entourage qui lui, n’est peut-être pas dans une année 1.

Ne vous laissez pas influencer, ne cherchez pas encore d’appui, c’est le moment d’affirmer sa différence.

L’énergie n’est pas encore à son maximum donc inutile de piétiner, de vouloir des fruits immédiats ou de vous laisser envahir par le doute ou la peur de vous tromper.

Engouffrez-vous là où est l’énergie sans chercher à comprendre. Prenez des paris fous et soyez entreprenant.

Utilisez ce nouvel élan pour installer de la nouveauté dans votre vie.

Pour les chemin de vie 1, c’est votre année ! Si vous ne connaissez pas votre chemin de vie, référez-vous à mon article “chemin de vie”




Année personnelle 2, s’adapter, s’associer

 

C’est une année personnelle plus passive que la précédente. Il est question de perfectionner ses premiers acquis en s’inspirant des autres.


C’est l’heure de s’adapter, réajuster. Tous les projets affectifs amènent de grandes transformations. Favorisez tout ce qui touche à la relation .


C’est le moment des alliances, des amis, des ressources sur lesquelles on va pouvoir compter.


L’énergie est féminine, réceptive et intuitive. Autant l’année passée était destinée à l’action et l’entreprise, autant cette année est basée sur les sensations et les intuitions.


Hommes et femmes seront obligés de tenir compte de leurs émotions, sans laisser s’installer des tensions internes ou des débordements. Les émotions sont là pour déblayer le chemin et sont des opportunités de nettoyage interne.


Tout est plus flou, il va donc falloir rentrer dans les détails, écouter, se faire conseiller, dialoguer.


C’est le moment idéal pour légaliser une relation ou une association ou légaliser une rupture.


Ce n’est plus l’heure des décisions à l’emporte-pièce mais plutôt l’heure d’observer le chemin qui a été pris et de réfléchir aux améliorations que l’on peut y apporter.


Voyez une chose et son contraire danser ensemble afin d’affermir la direction que vous voulez suivre.


En cas de choix à faire, retardez le plus possible votre décision afin d’avoir pesé le pour et le contre de toutes les options.


Si vous sentez que cette année personnelle est difficile, c’est que vous n’avez pas fini le nettoyage de votre dernière année 9 et c’est votre dernière chance d’en finir avec un problème non résolu de ces deux dernières années.