«

»

Août 09

La technique Ho’oponopono : un art de vivre qui rend heureux

Technique Ho’oponopono, comment être heureux ?

La saga de l’été continue avec le défi Ho’oponopono. Cette tradition millénaire venue de Hawaï n’est pas qu’une simple pratique à la mode pour aspirants au développement personnel.

La technique Ho’oponopono est une véritable voie d’éveil qui vise l’unité avec le divin tout en nettoyant les restes d’attachement à votre propre histoire.

Et même si les 4 phrases qu’elle propose vous paraissent naïves et trop simples, ne vous y trompez pas, elles sont d’une efficacité redoutable.

La technique Ho’oponopono, c’est ce que j’ai enseigné à un petit groupe de stagiaires cet été en Ardèche, vous pouvez trouver le témoignage de certains d’entre eux ici:https://youtu.be/jfCAgnMlyRs

 

13-La technique Ho’oponopono et le hasard

Le hasard n’est pas juste fait pour expliquer les synchronicités. Il en est de même pour les choses désagréables, vous êtes êtes de la même façon au rendez-vous des mémoires.

Chaque fois que vous ne vous attendez pas, la mémoire rapplique et le schéma que vous ne vouliez plus voir dans votre vie réapparait.

Il n’y a rien de plus prévisible qu’une mémoire ou qu’un scénario répétitif comme son nom l’indique.

La technique Ho’oponopono vous permet de l’identifier pour pouvoir le ou la « nettoyer ».

Bien entendu, il y a des petites situations prévisibles que vous pouvez reconnaitre comme la file au supermarché où la caissière doit téléphoner parce qu’un article ne passe pas…

La barrière de péage ne se soulève pas  … des tas de petits détails au quotidien qui bloquent de façon tellement répétitive et prévisible !

Ce qui finalement paraît tout à fait normal lorsqu’on a l’habitude de s’attendre au pire…la vie vous confirme chaque fois que vous avez raison de vous attendre au pire…

il y a un fils à mon mari qui se fait mal chaque fois qu’il a une compétition. De façon très inconsciente, il s’invalide comme pour dire qu’il n’est pas assez bon.

Avec la technique Ho’oponopono, nettoyer une mémoire ne signifie pas se mobiliser pour réussir à tous prix.

Il n’est pas question de se réciter un chapelet de noms d’oiseaux lorsque vous avez l’impression d’être dans l’échec, vous allez voir, c’est beaucoup plus subtil dans cette vidéo:

.

 

14-La technique Ho’oponopono et le centre de la cible

Nous avons tous des objectifs de vie et nous faisons tout pour les atteindre. Fort heureusement la vie ne nous permet pas toujours d’installer en 3D tout ce qui nous motive ou nous passe par la tête.

Elle nous pousse au-delà de nos aspirations matérielles.

Dans cette vidéo, je vous décortique un koan zen sur lequel pas mal de stagiaires se sont cassé les dents pour en comprendre le sens, ce qui est le propre d’un koan!

Les koans zen nous ramènent à une vision spirituelle de la réussite et des sommets à gravir comme celui de toucher le centre de la cible.

L’objectif premier de la technique Ho’oponopono (comme vous allez le voir dans la vidéo) n’est donc pas non plus d’exceller dans nos savoir-faire mais bien de trouver l’inspiration du divin.

.

 

.

15-La technique Ho’oponopono et Swami Prajnanpad

Swami Projnanpad, le maître d’Arnaud Desjardins nous propose une petite citation qui rentre bien dans les principes de la technique Ho’oponopono.

SI vous avez l’habitude de râler contre vous lorsque vous vous apercevez que vous multipliez les échecs, vous pouvez utiliser Ho’oponopono pour vous aider à modifier votre taux vibratoire de râleur.

Je vous en dis un peu plus sur Swami Prajnanpad et sur les mémoires reliées à la technique Ho’oponopono.

.

 

.

16-Technique Ho’oponopono: est ce que le temps change les choses ?

Si vous vivez des moments difficiles mais que vous ne les nettoyez pas, pouvez-vous vous reposer sur le fait que le temps va arranger les choses ?

Vous croyez peut-être que vous pouvez oublier consciemment les difficultés ainsi que les traumatismes et faire table rase du passé.

Mais, est ce ainsi que cela se passe ? Est ce que le temps finit par avoir raison des soucis et des souffrances ou bien restent-ils actuels comme au premier jour dans votre mémoire cellulaire ?

La technique Ho’oponopono répond à cette question.

Dans le doute, vous avez à votre disposition cette technique tout à fait remarquable qui vous permet de vous libérer quel que soit l’intensité de votre difficulté.

.

 

.

17- La technique Ho’oponopono et l’honnêteté

Qu’est ce qu’une erreur avec la technique Ho’oponopono? Quelque chose à remettre droit. Souvent ce sont vos interprétations de la réalité et ce n’est pas toujours simple de les reconnaître.

Au cœur de la souffrance, ce n’est pas du tout un réflexe d’imaginer que vous êtes face à un scénario connu qui aurait besoin d’être nettoyé.

C’est pourquoi vous aimez croire que vous êtes face à un problème ou à une personne problématique plutôt que de penser en termes de “mémoires”.

Je vous raconte le scénario d’une de mes élèves pour vous expliquer comment déceler ce qui est « tordu » dans votre mémoire.

.

 

.

18- La technique Ho’oponopono comme une machine à laver

Le nettoyage des mémoires est un processus quasi magique.

Chaque fois qu’un problème se présente, est ce vraiment quelque chose qui vous embête et qu’il faut résoudre ou éliminer à tous prix?

Ou bien, est ce une réelle opportunité pour libérer (avec la technique Ho’oponopono) ce qui n’est jamais accessible car lové au fond de votre inconscient?

Plus de détails dans cette vidéo:

.

 

.

Si la technique Ho’oponopono vous attire, rendez-vous sur mon blog à l’onglet « articles ». Vous trouverez toute une série d’articles sur le sujet pour faciliter votre compréhension.

N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas de cet article si la technique Ho’oponopono vous inspire. Je vous réserve une petite surprise à la fin du mois car c’est le mois de mon anniversaire.

Share This Post

9 comments

  1. Monique JUGO

    Je vous remercie Hannah pour vos vidéos très enrichissantes et utiles pour nettoyer mes mémoires. Gratitude Monique

    1. Hannah

      Merci Monique pour ce petit commentaire

  2. VALLOUY Danielle

    Je suis toujours intéressée par vos communications, vos idées de stages mais il serait difficile pour l’instant de me joindre à vous physiquement. Je vais avoir 76 ans bientôt, ancienne enseignante devenue ensuite psychologue et intéressée par beaucoup de choses. Par contre, mon mari, âgé de 83 ans, plutôt très fatigable, ne serait pas partant pour ces réflexions approfondies sur le sens de la vie et autres méditations.Son passé d’ingénieur l’a rendu très pragmatique.
    Merci pour vos contacts. Bien cordialement. Danielle Vallouy

    1. Hannah

      Merci Danielle, l’essentiel c’est que vous soyez connectée à tout cela.

  3. peri

    Merci pour tout ces mini video ! Ca rajoute des infos interresantes et importantes
    Très agréable à ecouter!
    et facile à pratiquer…je dis des que je peux les 4 phrases..

    1. Hannah

      Super, c’est le but, pratiquer sans se prendre la tête

  4. Monique

    Bonsoir Hannah, cet après-midi j’ai été agressé par un homme plutôt âgé car je téléphonais dans un parc et que selon lui je troublais cet havre de paix. Il a été violent et autoritaire. J’ai cessé de parler après lui avoir dit qu’il était un mauvais coucheur mais il était très virulent. J’ai tout de même été un peu surprise par sa réaction. Comme j’écoute vos vidéos passionnantes, j’ai pensé à une mémoire mais laquelle? une mémoire de violence au père? j’ai pratiqué 3 fois de suite hoponopono pour nettoyer. Pourriez-vous me donner votre interprétation. Je vous en remercie. Gratitude

    1. Hannah

      Bonjour Monique
      AH oui c’est une mémoire magnifique à plusieurs
      étages:
      1- La violence d’un parent qui veut avoir la paix et ne pas entendre
      ses enfants brailler ou se chamailler
      2- Pas le droit de s’exprimer dans la famille
      3- Le plus difficile à repérer car caché par les 2 premières mémoires:
      la croyance que je me suis inventée pour survivre: je suis seule au monde
      La réalité c’est vrai, personne n’était la pour me soutenir ou m’écouter
      mais du coup, je me suis racontée que j’étais tranquille seule. Ce qui, visiblement
      n’était pas le cas, beaucoup d'”engueulades” dans la maison , enfant et pas
      d’espace pour être tranquille.
      mais

  5. danielle eliahou

    merci beaucoup pour ce défi très inspirant

    Annah est ce que le blessure de l’abandon et la blessure de rejet sont des mémoires qu’o pourrait nettoyer avec oponopono

    merci encore

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.