Archives de la Catégorie : Loi d’attraction

Avr 28

Psychologie des couleurs: Pourquoi Ho’oponopono est l’antidote du jaune

1°) Psychologie des couleurs:  le jaune ne connait que sa vision étroite

 

J’ai toujours de très bonnes raisons pour faire Ho’oponopono.

 

Souvent c’est pour nettoyer un état émotionnel, une difficulté ou une souffrance mais les ¾ du temps c’est pour nettoyer mon mental.

 

Je vais vous raconter quelques unes de ses facéties et je suis certaine que vous allez, comme moi, trouver d’innombrables situations où faire Ho’oponopono.

 

Je lisais ce matin sur Facebook l’épitaphe virtuel d’un gars qui vient de perdre une personne importante pour lui. Je lis un peu en diagonale et je comprends que c’est sa tante avec qui il était très en lien qui est partie.

 

Puis comme il avait l’air de parler de sa mère aussi, je relis le texte parce que je n’étais plus certaine de bien comprendre son propos.

 

Et là, Gasp!, je découvre qu’il ne parle que de sa mère du début à la fin. Pas l’ombre d’une tante dans son texte !

 

La tante, c’est mon cerveau qui a fait ça ! Il connait, il a été élevé une bonne partie de sa vie par sa tante donc il fait des associations avec sa vision étroite et il repeint toute la réalité avec cela.

.

.

Le mental (associé à la couleur jaune) veut avoir raison. C’est lui le centre du monde. Cet article est la 2 eme partie d’un ensemble sur le jaune et le mental.

 

Pour lire la première partie de l’article, cliquez sur psychologie des couleurs 1.

 

Alors, que s’est il passé vraiment pour moi?

 

Une fois que mes yeux ont enregistré (et créé de toute pièce des mots dans le texte!) que c’est de la tante dont on parle, mon mental défend sa vision.

 

Il veut avoir gain de cause et être entendu puisqu’il est sur de lui…mais sur de quoi en fait ? De projeter son monde sur tous les évènements de sa vie!

 

J’étais effarée de ce que mon mental est capable de faire ! Dire qu’on se fie à ses sens pour appréhender la réalité !

 

Vous avez déjà égaré vos clés et vérifié de vos propres yeux qu’elles n’étaient pas dans votre sac? Et puis quelqu’un d’autre que vous cherche au même endroit et les trouve!

 

Voilà ce que je veux dire quand je m’interroge sur la fiabilité de nos sens.

 

Dans mon monde à moi, c’est vrai que ma tante a pris la place d’une mère mais c’est vrai aussi que je l’ai vu écrit dans l’article.

 

Dans le monde de l’autre, il a juste parlé de sa mère. Vous ne pouvez jamais savoir ce qu’il y a dans la lorgnette de l’autre parce que vous ne voyez que la votre!.

.

.

.

Le mental est parfaitement capable de contrôler vos sens. De vous faire voir ce qui n’existe pas, de vous faire sentir ce qu’il a besoin que vous sentiez, de bloquer le ressenti de ce qu’il ne veut pas que vous sentiez !

 

Lorsque je reçois des couples en consultation, je suis toujours ébahie de voir comment chacun vit sur une planète différente.

 

Chacun défend son point de vue. Le jaune ne sait pas qu’il se croit seul au monde. Il a forcément raison. Dans son monde c’est vrai mais pas dans le monde de l’autre !

 

En général, je prends d’abord les personnes séparément pour comprendre sur quelle planète elles vivent avec leur mental.

 

Puis je les vois ensemble pour qu’ils puissent découvrir que la personne avec laquelle ils sont en relation vit en fait sur une autre planète. qu’eux

 

Tant que vous n’avez pas conscience de cela, vous allez vous voir en train d’argumenter ou d’insister dans une conversation parce que vous êtes certain que c’est vrai sur votre planète.

.

.

.

Demandez-vous ce que vous essayez de défendre finalement. Et si ce que dit l’autre était vrai dans son monde ? Pourquoi ne pas le laisser à ses croyances…

 

Alors, peut-on trouver un dénominateur commun entre deux personnes lorsque chacune perçoit le monde au travers de son mental ?

 

A bien y regarder, trouver un terrain d’entente pour les couples représente 5% de la séance.

 

Les 95% restants sont dédiés à ramener chacun à ses interprétations, à sa vision erronée, son jaune quoi!

 

Qu’est ce que je fais pendant ce temps là mis à part le fait de mettre à disposition tous mes outils thérapeutiques ?

 

Je fais Ho’oponopono (je vous explique plus loin dans l’article comment faire si vous ne connaissez pas).

 

Parce que si chacun d’eux est sur une planète différente, je ne fais pas exception.

 

Alors, pour être certaine de ne pas laisser ma planète interférer avec la leur, je nettoie mon mental et sa vision avec Ho’oponopono.

 

2°) Ho’oponopono, le meilleur antidote contre le mental

 

Avez-vous déjà essayé de raisonner un mental en pleine insécurité, quelle soit financière ou liée à des humains ?

 

Pas facile d’en venir à bout. Vous avez beau jouer la carte d’un grand frère qui vous met une petite claque dans le dos et vous dit « t’inquiète pas, ça va aller », il ne se laisse pas facilement convaincre.

 

En plus, associé au cerveau gauche, il a des arguments en béton armé. Il cherche à vous prouver que vous êtes bien en insécurité et il est très convainquant.

.

.

.

Il arrive à vous vendre que vous êtes en danger même si tous les compteurs sont au beau fixe.

 

Chercher la paix ne sert pas à grand chose, il suffit de faire taire son mental pour l’obtenir !

 

J’ai un ami qui a vendu sa voiture récemment.

 

Son mental avait tout sécurisé, le jaune était à fond dans les starting blocs, il connaissait toutes les arnaques possibles pour être certain de ne pas tomber dedans.

 

Et bien que l’acheteur ait montré toutes les preuves de sa crédibilité financière, cet ami continuait à avoir peur de l’arnaque.

 

Le mental ne lâche pas son insécurité, et si vous lui prouvez que tout va bien, il va vous trouver dans l’heure une nouvelle source d’insécurité.

 

Pourquoi ? Parce que nous avez, grâce à la peur, appris à vous méfier de tous les humains au fil des expériences traumatisantes de votre vie.

 

Vous avez oublié de mesurer à quel point ce sont les adultes de votre enfance (ainsi que les fameux grands frères et grandes sœurs) qui n’étaient pas si fiables que cela…

 .

.

.

Lorsque c’est votre cas, que votre mental tourne en boucle avec son os favori, commencez à faire Ho’oponopono.

 

Non pas pour régler votre problème mais pour faire lâcher votre mental et trouver la paix.

 

Il se peut qu’une solution créative émerge, loin de tout ce que votre mental pourrait imaginer. je vous raconte ma dernière expérience de voyage, il y a quelques jours à ce propos.

3°) Psychologie des couleurs: Comment ho’oponopono vient à bout du jaune

 

a-Le jaune aime comprendre

 

Je me définis aujourd’hui beaucoup plus par mon cerveau droit (créatif mais approximatif) que par mon cerveau gauche (rigoureux mais sans inventivité).

 

Pourtant, j’ai réussi (il y a  quelques jours) à me faire avoir pendant un certain temps par mon mental performant qui voulait comprendre.

.

.

.

J’étais à Bali. J’ai décidé de faire fabriquer des batiks énergétiques qui servent à faire monter le taux vibratoire des pièces de la maison ou des locaux de travail.

 

J’en emmène toujours un dans les chambres d’hôtel où je séjourne pour nettoyer l’énergie des autres occupants (ainsi que la mienne) et augmenter les vibrations de la chambre.

.

.

.

Sauf que là, je cherchais l’adresse (j’étais en scooter) que je ne trouvais pas.

 

b- Le mental veut à tous prix trouver des solutions

 

Mon mental s’en est mêlé et m’a proposé toutes sortes de solutions pour atteindre mon objectif.

 

Au début, j’ai refusé, j’étais persuadée qu’avec mon cerveau droit, j’allais tomber sur la boutique comme c’est souvent le cas.

 

Sauf que parfois, rien de nos schémas habituels ne fonctionne. Je fais la rue dans un sens puis dans l’autre, on parle quand même d’une rue qui fait 10 kilomètres !

 

Je décide alors de sortir mon « jaune », c’est à dire un mental qui passe au peigne fin toutes les enseignes pour n’en rater aucune.

 

Le mental aime la systématisation, rien ne lui échappe, tout est sous contrôle et il ne veut rien manquer.

.

.

.

Sauf que là, ça ne fonctionnait pas non plus, pas de boutique, pas de sourire de bouddha en vue (c’était le nom que je cherchais sur l’enseigne).

 

Le mental n’aime pas quand les choses (et les humains aussi d’ailleurs) lui résistent.

 

Il veut comprendre s’il est dans la bonne rue. Je m’arrête donc dans 2 ou 3 boutiques pour confirmer que c’est bien la bonne rue.

 

Pas de souci on y est même si la rue fait plusieurs kilomètres de long. Il passe alors au numéro de la rue.

 

Le mental minimise le stress et comme le fameux grand frère il cherche à me sécuriser, « ne t’inquiète pas on va trouver ».

 

Il scrute les numéros pour en déduire logiquement où doit se trouver le numéro 6.

.

.

.

Chou blanc. Il n’aime pas ce qu’il considère comme un chaos et le système de numérotation lui échappe.

 

A ce moment là je n’ai pas encore le réflexe Ho’oponopono, je suis persuadée qu’une boutique dans une rue ce n’est pas sorcier.

 

Sauf que j’ai rendez-vous à une heure précise et cela crée une petite tension.

 

c- Le mental aime tout prévoir

 

Pourtant mon mental avait tout prévu, j’avais regardé l’adresse sur Google et j’avais une carte du coin dans le scoot.

 

Mais vous le savez maintenant, une mémoire est une mémoire et quand on est coincé dedans plus rien de nos trucs habituels ne fonctionne.

 

Alors je commence à faire ho’oponopono sur ma mémoire (que je connais chez moi) à propos des adresses inconnues.

 

Je m’adresse à ma petite qui est souvent perdue au niveau de la géométrie dans l’espace. Elle porte des mémoires à se retrouver seule au milieu de nulle part sans un parent en vue !

.

.

.

Voilà ce que donne la prière Ho’oponopono dans ce cas:

 

  • Je suis désolée, je n’avais pas vu que tu portais des mémoires d’errance où il n’y a pas d’humain capable de te montrer la bonne direction.

 

  • Pardonne-moi de stresser aujourd’hui quand ‘il n’y a aucun réel enjeu alors que tu portes des mémoires angoissantes d’enfant perdu et abandonné.

 

  • Je te remercie de me faire vivre ce petit stress, ça me rappelle que j’ai grand intérêt à venir faire Ho’oponopono pour te libérer.

 

  • Je t’aime

 

Ça y est la machine est partie. Je n’ai plus besoin de mon cerveau logique pour trouver la boutique.

 

Je sais que, tant que la mémoire est là, je ne risque pas de la trouver, une petite de quelques mois est aux commandes, je peux juste m’occuper d’elle.

 

Je me détends et je commence à accepter qu’il est possible que je ne trouve jamais le N°6.

 

d- Le mental ne lâche pas le morceau

 

Puis je me surprends à re-scruter les enseignes avec un fond de « mais si je vais y arriver ».

 

Pourquoi le mental a t-il toujours besoin de se prouver qu’il va y arriver ? Pour faire taire l’enfant en soi à qui on demandait des choses qu’il n’était pas capable de faire sans aide.

 

Je l’ai vu un nombre incalculable de fois à l’œuvre. Pas plus tard que la semaine dernière.

 

Lorsque nous partons en Thaïlande, nous emmenons la plupart du temps un petit groupe d’irréductibles prêts à travailler sur eux mais qui veulent passer du bon temps et avancer dans leur quête intérieure dans la libération de leurs mémoires.

 

L’un d’eux s’est surpris dans une compulsion au faire plutôt que juste “être” et se détendre dans un cadre idyllique.

 

Il a tenu bon tous les jours en freinant son hyper activité puis il a craqué et a loué un surf.

 

Pas une petite planche pour s’amuser, un vrai surf comme les pros de la vague.

.

.

.

Évidemment il s’est épuisé à la tâche jusqu’à ce qu’il réalise qu’il s’était encore donné un défi plutôt que de s’amuser.

 

A moins qu’ils ne soient ludiques et générateurs de joie, les défis qu’on se donne sont souvent pour plaire à quelqu’un. Un parent en fait de notre passé.

 

Un à qui on va pouvoir prouver qu’on sait bien faire sans avoir appris…que se cache t-il derrière cette compulsion au faire et de réussir tout seul un exploit ?

 

Souvent le désir de ne pas accueillir un enfant blessé dont un parent (souvent le père) ne s’est pas occupé .

 

Personne n’a fait franchir les étapes difficiles à l’enfant en le tenant par la main et en construisant en lui la foi et la confiance.

 

Donc mon mental avait encore envie de se prouver qu’il allait y arriver. Il était même capable de me dire que Ho’oponopono ne fonctionnait pas.

 

Bon je fais un petit aparté ici parce que l’objectif de Ho’oponopono n’est pas de régler vos petits problèmes domestiques pour être encore plus performant.

.

.

.

Ho’oponopono vous aide à nettoyer vos mémoires douloureuses ainsi que celles de l’humanité pour revenir à l’état zéro, c’est à dire dans l’unité et l’inspiration.

 

Si dans le processus, cela règle vos petits soucis du moment, c’est tant mieux mais ce n’est pas le but ultime.

 

J’ai donc continué à faire Ho’oponopono tout en décidant de rentrer tranquillement à mon hôtel.

 

Sans lâcher le nettoyage de la mémoire !

 

On me demande souvent combien de temps il faut pratiquer Ho’oponopono

 

Aussi longtemps que la mémoire vous tient et que vous ne trouvez pas la paix dans cet instant où rien n’a l’air de fonctionner.

 

C’est pourquoi j’ai continué à pratiquer pour éviter que mon mental ne reprenne le contrôle de vouloir trouver à tous prix la boutique (pour toutes les mauvaises raisons que je vous ai citées plus haut )!

 

Vous connaissez le mental qui ne lâche pas son os? Tant qu’il le rogne, les nuages tournent en boucle au-dessus de sa tête car il ne trouve pas de solution mais surtout, il en cherche une à tous prix.

 

Du coup j’ai repensé à la loi d’attraction et aux sempiternelles 4 étapes à respecter pour manifester tout ce qu’on veut dans la matière.

 

Je ne vais pas vous dire que c’est une vaste connerie. La loi d’attraction existe bel et bien. Certaines fleurs attirent certains papillons. C’est aussi une loi d’affinités.

.

.

.

Mais la loi de résonance fonctionne très bien aussi. Cachez un diapason dans un placard et faites vibrer un diapason de même nature, il va faire vibrer à l’unisson celui qui est caché dans le placard.

 

Sauf que l’indication pour manifester, c’est de mettre toute son attention sur ce qu’on veut en y mettant de l’émotionnel, de la visualisation et de l’intensité.

 

C’est ce que mon mental faisait si je ne le surveillais pas : il était focalisé sur une enseigne et il ne lâchait pas le morceau.

 

Comment se laisser inspirer si on est obnubilé par ce que qu’on cherche et qu’on veut matérialiser dans sa vie ?

 

En mettant trop de pression sur ce que vous désirez, vous risquez de le faire reculer de votre champ de vision.

 

Je continuais à faire Ho’oponopono, cela permettait aussi de nettoyer toutes les pensées à propos du rendez-vous raté et tout ce que le mental voulait se raconter.

 

Et puis quelque chose d’étonnant s’est produit. Non, la boutique ne s’est pas manifestée par magie.

 

Mon mental s’est tu !

.

.

.

Vous êtes tellement habitué à l’entendre radoter que vous n’y prêtez plus attention mais quand il s’arrête, là vous vous en apercevez.

 

C’est bien cela le fruit du Ho’oponopono, trouver un état zéro qui peut s’apparenter à un état méditatif mais dans l’action.

 

L’instant d’après une pensée très nette a déboulé dans mon esprit. Pas le chewing gum remaché habituel du mental, une pensée inspirée :

 

” Remonte ton taux vibratoire, tu t’es complètement plombée à vouloir que ça fonctionne à la force du poignet. ”

 

Ce n’était pas la grande claque dans le dos du grand frère mais bien un conseil avisé à moitié chuchoté. (L’inspiration parle beaucoup moins fort que votre mental)

.

.

.

Alors j’ai regardé autour de moi ce qui pouvait faire monter mon taux vibratoire. Je n’avais pas de batik sous la main pour cela mais j’avais Bali !

 

Le vert de la végétation, les rizières, les décorations de rue, la nonchalance tranquille des habitants.

 

Je sentais que tout cela me faisait remonter une énergie douce et agréable. J’ai rajouté la chaleur agréable de la fin de journée.

 

Le plaisir de la vitesse en scooter. Les bas-côtés de la route qui ressemblent à des jardins.

 

Les offrandes disséminées un peu partout. Plus je cherchais des sources de bien-être, plus j’en trouvais, plus j’avais de la gratitude pour la vie et ce séjour à Bali.

.

.

.

C’est au milieu de cet exercice plaisant qu’un bouddha rose et souriant m’est apparu.

 

C’était l’enseigne ! J’avais la ferme conviction que j’avais bien arrêté de la chercher et que c’est elle qui était venue à ma rencontre.

 

J’étais toujours dans cette énergie de gratitude, gratitude aussi pour la pratique Ho’oponopono qui, selon moi, avait encore fait un petit miracle.

 

La preuve aussi que l’objectif de Ho’oponopono n’est pas de résoudre les problèmes mais de trouver un espace intérieur (l’état zéro) dans lequel le problème n’existe pas.

 

Bien sur il existe d’autres antidotes au mental mais celui-là est simple, efficace et magique.

 

Si cette pratique vous interpelle et vous passionne comme elle le fait pour moi, j’organise cet été en Ardèche un stage du 16 au 22 Juillet 2017.(Ecrivez-moi pour avoir plus d’informations, 6 jours pour le prix de 3 habituels)

 .

.

J’offre aussi une conférence à Toulon

MARDI 13 JUIN 2017

à 20H Place d’Armes

.

.

Et vous, connaissez-vous cet aspect “jaune” de votre personnalité, qui a besoin de se rassurer, de tout prévoir, de sécuriser à outrance l’avenir et qui, dans ses interprétations, peut être complètement à côté de la plaque? Avez-vous déjà pensé à utiliser Ho’oponopono pour nettoyer votre mental ?Laissez un commentaire

Share This Post

Nov 20

Après le travail sur soi, la lessive

travail-sur-soi-1Travail sur soi et vie spirituelle

 

Je ne sais pas si vous vous souvenez de ce fabuleux livre « après l’extase la lessive » de Jack Kornfield. Il était enfin question de spiritualité, d’éveil et de travail sur soi!

 

A l’époque, j’avais été très impressionnée par ce moine bouddhiste, qui loin du monastère, avait du mal à retrouver ses marques dans la vraie vie avec les factures, les gobelets sales et les relations affectives. Un travail sur soi lui a paru nécessaire!

 

Je me rappelle m’être dit à l’époque: enfin on s’attaque aux vrais problèmes! C’est à dire comment faire le lien entre la vie spirituelle, le travail sur soi et les réalités tangibles et matérielles.

 

C’est, bien entendu le cœur de ma formation sur les couleurs mais dans ce même registre, j’ai vécu une expérience assez exceptionnelle la semaine dernière. La vie voulait me tester. Dans cet article, je vous amène au cœur de cette double réalité matérielle et spirituelle et je vous propose en fin d’article un re-booster d’énergie en vidéo.

 

Le  service et le travail sur soi

 

Amma était à Toulon début novembre. J’ai l’habitude d’aller à sa rencontre vivre un darshan (être prise dans ses bras) pendant 3 jours de réjouissances indiennes. J’aime cette ambiance à la fois recueillie et joyeuse sauf que la vie m’attendait au virage et il n’était pas question de jouer la touriste comme d’habitude !

.

.travail-sur-soi-2

.

Mon amie qui, d’ordinaire fait le SEVA (service désintéressé pour que l’évènement puisse avoir lieu) devait s’occuper de sa mère qui rentrait à l’hôpital. Elle m’a donc donné son bracelet de service et m’a dit : c’est à toi maintenant.

 

J’ai reconnu tout de suite le clin d’œil de la vie car cela fait des années que je dis que j’aimerais faire le SEVA mais curieusement, j’ai toujours plein de clients et de stages dont je dois m’occuper à ce moment-là.

 

J’ai bien entendu l’univers qui m’a dit : tu l’as voulu, c’est maintenant. Il n’y a pas à discuter quand le timing est au rendez-vous. Mon amie m’a aussi donné des trucs et astuces pour faire la queue et être sure d’avoir un ticket pour passer dans les bras d’Amma.

 

Si vous ne connaissez pas Amma, je vous renvoie sur cet ancien article où vous pourrez aussi découvrir l’énergie incroyable qui se dégage des chants sacrés (bajans). (Cliquez sur Amma)

 

Ma tâche au SEVA était assez simple : récupérer les plateaux, assiettes, et gobelets sales une fois que les gens ont mangé. Rien de bien compliqué par rapport aux tâches auxquelles je suis habituée !

 

Sauf que je ne suis pas une très grande fan des tâches matérielles ; je les fais parce qu’il faut les faire mais entre préparer un webinaire et faire la poussière, j’ai plutôt tendance à toujours choisir la tâche créative que la tâche pure matière!

 

Mon mental sait très bien qu’il n’y a aucune différence entre le matériel et le spirituel mais si je m’observe dans ma vie de tous les jours, j’ai une nette prédilection pour le spirituel…comme vous peut-être…

 

J’ai fait quelques découvertes intéressantes sur place: bien que l’on soit à l’extérieur de la salle, il n’est pas rare que quelqu’un arrive en disant : Amma veut que…

 

Elle est donc à la fois totalement absorbée par sa tâche d’étreindre le monde mais elle semble connaître tous les petits détails ménagers de ce qui se passe aux cuisines ou à la vaisselle.

 

Un « Amma-a-dit » est arrivé dès le premier jour de service : “n’attendez pas que les bacs soient pleins de vaisselle sale avant de les amener à la cuisine”. Je me suis alors demandée si cette recommandation s’adressait aussi à moi et à quelque chose de plus subtil dans ma vie.

 

Remise en question et travail sur soi

 

Y a t’il quelque chose que j’accumule dans ma vie et que je ne fais pas circuler? la première chose qui m’est venue ce sont les savoirs. J’ai une petite tendance à collectionner les savoirs.

 

Il me semble que je les distribue, d’où ce blog mais j’ai une quantité industrielle de stages et de notes de séminaires qui dorment dans le placard, parce qu’un jour peut-être j’en aurai besoin…;-)

 

La 2 ème c’est que cette petite leçon qui m’était donnée parlait d’une de mes habitudes : j’ai tendance à laisser les papiers s’accumuler sur mon bureau avant de décider de les traiter, les classer ou les jeter.

.

.travail-sur-soi-4

.

Quand je dis un certain temps…ça peut durer quelques semaines, voire quelques mois: je suis tellement occupée à autre chose, à créer et à aller de l’avant que les justifications ne manquent pas.

 

J’ai même reçu une cliente engloutie sous les papiers à qui j’ai donné d’excellents conseils que j’ai commencé à mettre en application pour moi.

 

Il y avait une explication conjointe au conseil d’amener rapidement la vaisselle sale à la cuisine : ainsi la vaisselle est propre plus rapidement et re-utilisable immédiatement par les nombreux snacks lorsque Amma occupe le zénith.

 

Ne pas laisser l’énergie sale stagner! Une 3 ème image m’est apparue, celle de certains de mes vêtements dans une des penderies, comme s’ils dormaient sans jamais être mis en circulation.

.

.travail-sur-soi-5

.

Pourtant vous avez, au sein même de votre corps l’habitude d’alterner entre le vide et le plein, le propre et sale etc….vous avez au niveau des poumons et du cœur, une saine alternance entre air propre, air vicié, sang sale, sang propre.

 

Je sais que la circulation d’énergie dans notre quotidien influence grandement notre humeur et notre vision de la vie.

 

J’ai un ami célibataire par exemple,  qui laisse souvent sa vaisselle sale dans l’évier. Ce qui signifie que chaque fois qu’il veut manger, il lui faut laver une assiette qui retourne après usage dans l’évier.

 

Tout est toujours sale, il faut faire des efforts pour avoir quelque chose de propre. Alors que si l’assiette est propre dans le placard, vous la lavez une fois le repas terminé et elle passe sa vie à être propre !

.

.travail-sur-soi-7

.

Vous sentez qu’au niveau énergétique et visuel ce n’est pas pareil d’avoir la vaisselle toujours dans l’évier ou toujours dans le placard! Pourtant ce sont les 2 seules actions à faire: salir et laver! Le travail sur soi est partout dans les tâches quotidiennes!

 

J’ai donc pris ma tâche à cœur et j’ai amené les bacs sales à la cuisine sans attendre qu’un chariot vienne m’en délester.

 

Désir, confusion et travail sur soi

 

Pourtant j’étais perturbée intérieurement. Quelque chose en moi n’était pas en paix. J’avais une sensation bizarre de ne pas être à ma place et je me sentais très confuse.

 

J’ai pris un temps pour m’intérioriser malgré les 4000 personnes environnantes pour sentir ce qui se passait en moi.

 

En fait je n’étais pas tout à fait là. Je me demandais si c’était parce que j’étais occupée à des taches ménagères (qui d’ordinaire ne sont pas ma tasse de thé) quand tout à coup l’info est tombée en moi !

 

Je suis confuse parce qu’une partie de moi est bien là où elle est, et une autre veut passer dans les bras d’Amma comme me l’a suggéré mon amie. C’était un peu comme si j’étais coupée en 2 .

 

J’ai pris une photo intérieure de ma confusion pour être bien certaine de la reconnaître la prochaine fois qu’elle pointera son nez. En fait, j’étais confuse parce que je voulais quelque chose et grâce à l’énergie d’Amma, je percevais que ce n’était pas aligné.!

 

Si vous n’avez pas fait l’expérience du darshan d’Amma, je vous encourage à le tester l’année prochaine (Amma vient une fois par an). La présence d’Amma, se vit, entre autres, comme un gros amplificateur. C’est le cas dans la présence de tous les éveillés d’ailleurs…

 

Si vous avez l’habitude de traiter avec des émotions, des pensées, des angoisses récurrentes en sourdine, dans la présence d’Amma, vous avez soudain 2 hauts-parleurs en permanence qui diffusent le programme de votre mental.

.

.travail-sur-soi-8

.

J’étais stupéfaite, je ne savais pas qu’un désir non aligné pouvait parler aussi fort et déranger toute mon harmonie intérieure !

 

D’habitude, ce sont plutôt des peurs en moi qui font tout ce brouhaha, des pensées d’insécurité, sur comment on va faire pour vivre etc..  vous connaissez n’est ce pas, même quand ce n’est pas tout à fait justifié!

 

Ce que j’entends par là, c’est que, bien que notre mental nous berce d’histoires d’insécurité toute la journée, nous sommes relativement peu à finir sous les ponts et à manger dans les poubelles…

 

Mon désir de passer au darshan (passer dans les bras d’Amma) faisait beaucoup de remous intérieurs…et si?.. et comment.?.. et est ce que je vais passer.?…et est ce que à cause du SEVA je vais pouvoir ?…et est ce que ce ne sera pas trop tard,?  etc…assourdissant comme les plateaux en inox de la plonge !

 

Bref, pendant que je me demandais comment assouvir mon désir je n’étais qu’à moitié présente.

 

Quand je pense que certains manuels sur la loi d’attraction nous proposent de penser intensément et le plus souvent possible à ce que nous voulons attirer dans notre vie…je me demande !

 

J’ai donc fait dialoguer mon mental et ma conscience pour mettre un peu d’ordre dans cette cacophonie.

.

.travail-sur-soi-9

.

Faire un travail sur soi en faisant dialoguer le mental et la conscience

 

  • Ma conscience :

Pourquoi veux tu à tous prix passer dans les bras d’Amma?

 

  • Mon mental :

Parce que c’est un avatar, un être réalisé, qu’il y a de grands bienfaits à l’approcher pour pouvoir grandir, s’éveiller, se transformer

 

  • Ma conscience

Est ce que tu n’es pas bien là au service des gobelets sales?

 

  • Mon mental ;

Si mais …

quand même c’est Amma, j’ai la chance qu’elle soit là sans avoir besoin d’aller en Inde…

 

  • Ma conscience

Est ce qu’il y a quelque chose qui te manque tout de suite?

 

  • Mon mental :

Non

 

  • Ma conscience

Ferme les yeux :

Et là tu n’es pas bien?

 

  • Mon mental :

Si

 

  • Ma conscience :

Et si tu ne te poses pas de question et n’anticipe rien, est ce que tu as besoin d’autre chose tout de suite que ce qui est là?

 

  • Mon mental :

Non, tout va bien.

.

  • Ma conscience

Est ce que ça peut te suffire d’être là à faire ce que tu fais, à récolter les verres sales?

 

  • Mon mental

Oui

 

  • Ma conscience

Est ce que en fermant les yeux tu sens vraiment que Amma serait plus proche de toi si tu étais dans la salle à côté?

 

  • Mon mental

Non

 

Alors pas besoin de passer dans ses bras a dit ma conscience! Et là tout est rentré dans l’ordre à l’intérieur. Tout était parfait, il n’y avait pas de différence entre nettoyer un plateau sale et passer dans les bras d’Amma !

 

Je sais que c’est sans doute évident pour vous, mais en faire l’expérience, pas juste le savoir c’était tout simplement magique !

 

Le travail sur soi et l’univers quantique

.

.travail-sur-soi-12

.

Cela m’a rappelé une expérience récente dans une église. Nous étions tout un groupe et nous avons fait une nappe sonore, c’est à dire que nous lançons chacun une note basse que nous maintenons comme un bourdonnement.

 

Chacun choisit la même note ou une harmonique et on entend un joyeux et profond bourdonnement qui sert de note de base aux vocalises des sopranos qui ont bien travaillé leur voix.

 

Au bout d’un moment, toutes voix mélangées il n’était plus possible de distinguer qui faisait quoi. Je me suis aperçue qu’il n’y a avait pas de différence entre ma note de base et les magnifiques vocalises des autres.

 

Pour moi, c’est cela l’univers quantique: nous baignons tous dans un même jus et, même si notre mental nous raconte que l’autre c’est quelqu’un d’autre, l’expérience prouve le contraire, nous sommes tous un.

 

C’était incroyable, moi qui avait passé ma vie à me comparer et à penser que les autres avaient la chance d’avoir su placer leur voix, je sentais qu’il suffisait qu’une personne sache chanter pour que j’aie l’impression de savoir chanter aussi.

 

Lorsqu’on est à sa place, on profite des dons de toute l’humanité. De douces révélations…

 

Le travail sur soi et l’abondance

 

Mes aventures chez Amma ne se sont pas arrêtées là. En tant que participante au SEVA, j’avais le droit d’accomplir une autre tâche : le Prasad. Le Prasad est une offrande spirituelle qu’Amma offre en le tendant aux personnes qui passent dans ses bras, en général un pétale de rose et un bonbon.

 

Inutile de préciser que recevoir cette offrande d’une personne comme Amma est une véritable bénédiction. J’avais souvent eu l’occasion de vivre cette cérémonie depuis 20 ans que je connais Amma.

 

Sauf que là il m’était donné l’opportunité d’être celle qui pendant quelques courtes minutes choisit l’offrande à donner et la dépose dans la main d’Amma pour qu’elle puisse à son tour le distribuer.

.

.travail-sur-soi-7

.

Les règles sont strictes :

 

  • ce qu’il faut donner pour un enfant,
  • pour une femme avec son bébé,
  • pour une indienne
  • pour une famille entière avec des enfants autonomes…

 

Ce sont beaucoup d’informations à retenir et quelques secondes pour décider quoi lui mettre dans la main et ne pas se tromper. Je me suis d’ailleurs aperçue, en en parlant autour de moi, que cet exercice réveillait des craintes enfantines:

 

  • de ne pas être à la hauteur,
  • la peur du blanc comme lors des examens à passer
  • la peur de s’en prendre une si on se trompe,
  • la peur de décevoir un « parent »…

 

Je me suis félicitée de connaître le travail sur soi et d’avoir bien dégagé cela en thérapie pour profiter de l’instant qui m’était accordé ;

 

C’était la révolution à l’intérieur de moi : au lieu d’être celle qui attend désespérément dans les bras d’Amma, un geste de reconnaissance, une preuve d’affection, j’étais la petite main de l’univers qui distribue les bénédictions. Le monde à l’envers pour mon petit mental :

 

Mais alors… mais alors…, s’il n’y a pas de différence:

 

  • entre celui donne et celui qui reçoit….
  • entre celui qui fait la vaisselle et celui qui reçoit les enseignements d’un maître ….
  • entre celui qui ne chante qu’une seule note et celui qui chante en concert…

 

 

Il n’y a plus à devenir quoi que ce soit, il n’y a plus à vouloir quoi que ce soit, tout est déjà en place, juste être dans l’instant qui on est…

 

C’est enfin la résolution de cette impossible équation que présentait le film “Samsara“. Dans cette qualité de fréquence, il n’y a pas de différence entre la matière et la lumière, entre le concret et le spirituel.

 

Si vous avez manqué ce film magnifique, voici le trailer:

.

.

Et l’adresse du film complet: https://www.youtube.com/watch?v=-OajOm2kpxg

 

Pendant que je savourais ma révélation, je voyais l’amplificateur « Amma » résonner dans le mental de chacun  et monter crescendo au fil des 3 jours de sa venue.

 

Des petites guerres intestines au sein du personnel bénévole qui prenaient des proportions hallucinantes à propos de qui donne les ordres pendant le SEVA , qui a le droit de faire ci et qui a le droit de faire ça…c’est un peu la face cachée des ashrams: dans la présence d’un maître, certains savent faire un travail sur soi et d’autres non!

 

Au stand des gobelets sales, ça commençait à chauffer. Le 3ème jour, personne n’échappe aux perturbations émotionnelles et l’environnement d’Amma, n’échappe pas à la règle, (à moins de faire un travail sur soi bien entendu).

 

Parce que, si vous ne savez pas ce que vous travaillez intérieurement quand vous allez voir Amma, vous le saurez sur place, faites confiance à son amplificateur pour entendre les facéties de votre mental comme jamais vous ne l’avez entendu !

 

Car c’est aussi cela Amma, la vision de tout ce qui n’est pas aligné à intérieur de vous ! J’entends souvent les gens s’extasier de leur rencontre avec Amma, j’entends moins: “j’ai vu ça de moi, c’était l’horreur…”.

 

En attendant, Amma c’est aussi le bonheur de faire monter son taux vibratoire et si vous êtes sensible à l’énergie, vous ne manquerez pas de sentir ce qui se passe dans cette vidéo!.

.

 

« Réaliser Dieu est facile si tu le vois dans toutes les actions que tu accomplis». « Ce sont le soin et la patience que nous mettons dans l’accomplissement de petites choses qui nous conduisent vers de grandes œuvres ».

Amma

 

Si vous avez été voir Amma cette année, posez-vous la question :

 

  1. Qu’est ce que j’ai vu de moi pendant le temps où j’ai baigné dans son énergie ?
  2. Que s’est il passé dans les jours qui ont suivi ma rencontre ? Qu’ai-je modifié en moi ?

 

La première chose que j’ai faite en rentrant, a été de nettoyer mon bureau. J’ai retrouvé des papiers qui dataient de 6 mois…il était temps. Le travail sur soi c’est aussi le rangement!

.

.travail-sur-soi-13

.

Je suis revenue avec une forme d’alignement avec la matière qui me paraît vraiment en résonance avec ce que j’ai vécu dans sa présence: spiritualiser la matière et cesser de voir une différence entre les actes concrets du quotidien, la méditation et recevoir des enseignements…

 

De nouvelles idées créatives ont surgi et je vous en reparle très prochainement. Si vous aussi, vous désirez aligner plus en profondeur votre vie concrète et pragmatique, approfondir le travail sur soi, vos aspirations spirituelles et les raisons pour lesquelles vous êtes venus expérimenter l’incarnation terrestre, ne manquez pas mes prochains articles.

 

Et vous, connaissez-vous Amma? Avez-vous ressenti l’énergie de la vidéo? Aimeriez-vous rencontrer un Être éveillé? Laissez un commentaire

 

Share This Post

Mai 20

5 etapes pour faire des demandes à l’univers qui fonctionnent

faire des demandes univers1Faire des demandes à l’univers, est-ce infantile?

Je me suis toujours demandé pourquoi certaines personnes qui ont fait des demandes à l’univers obtiennent une réponse alors que d’autres continuent de ramer dans la frustration.

 

C’est un vrai casse tête: quel est donc cet ingrédient qui fait que l’univers entend une demande (et y répond) ou reste sourd? Je suis persuadée que les malheureux coincés sur le Titanic ont tous aussi fait des demandes à l’univers pour être sauvés…

 

J’observe aussi beaucoup mes clients et je vois bien que ceux qui demandent une relation affective sont rarement entendus. J’ai aussi lu vos commentaires sous mes vidéos couleurs et je me suis aperçue que cela concernait pas mal d’entre vous. Vous êtes nombreux à souffrir de solitude.Vous pouvez écouter cet article sur utube à cette adresse:
https://www.youtube.com/watch?v=eEMUKsKM8ws&feature=em-upload_owner

ou en cliquant sur la vidéo

.

.faire des demandes à l'univers31

;

 

Alors j’ai creusé .

 

J’ai cherché sur le net tout ce qui pouvait se dire à ce sujet et bien entendu je n’ai trouvé que des articles sur la loi d’attraction et d’autres pour aider à rompre la solitude.

 

Donc j’ai cherché en moi comme d’habitude et je vous livre le fruit de mes réflexions. La première chose qui me vient à l’esprit lorsque je pense « solitude » c’est une expérience que j’ai vécu lors d’une conférence de Eric Baret.

.

.faire des demandes univers4

Eric Baret est un OVNI (spécialiste du tantrisme Cachemirien), autant vous le dire tout de suite. J’avais lu ses nombreux livres avec délectation mais je n’avais jamais rencontré l’homme en vrai. Je n’ai pas été déçue !

 

Je suis allée l’écouter en conférence et j’ai vu un être monolithique apparaître et s’installer en méditation. C’est ainsi que s’est passée la première demi heure de la conférence. Autant vous dire que la moitié de la salle avait déjà déguerpi lorsqu’il a rouvert les yeux.

 

Faire des demandes à l’univers pour ne plus être seul

 .

J’étais venue avec un ami qui lui a immédiatement posé une question à propos de la solitude qu’il vivait, même si ce dernier a une vie où il est assez entouré !Il n’y a pas besoin de vivre seul pour sentir la solitude.

 

” La solitude du corps n’existe pas ” a proféré Eric Baret et il est reparti en méditation pendant quelques minutes. C’était parfait pour moi, j’avais capté quelque chose d’essentiel et j’étais bien contente d’avoir un peu de silence pour digérer.

.

.faire des demandes univers3

Fermez les yeux quelques instants. Centrez-vous sur votre respiration et laissez-vous lentement glisser vers un état méditatif. Posez-vous alors la question de savoir si vous vivez la solitude.

 

Évidemment, dans cet état et les yeux fermés, cette question n’a pas lieu d’être. Vous ne pouvez pas savoir au présent avec les yeux fermés si vous êtes seul ou si vous ne l’êtes pas.

 

Pour déclarer que vous êtes seul, vous êtes obligé de faire appel à votre mental, à ce que vous pensez de vous et de votre vie. Vous devez aussi comparer votre vie à celle des autres et au standard de vos croyances pour en déduire que vous soufrez de solitude.

 

Pourtant, là tout de suite, tout va bien. Voilà ce que voulait dire Eric Baret (in my opinion).

 

Votre mental vous raconte que vous souffrez de solitude parce que quelqu’un devrait vous aimer et vous choyer mais qu’est ce qui vous empêche tout de suite de rayonner d’un cœur aimant envers la vie, la création, l’humanité, vos parents, vos proches  et vous-mêmes ?

.

.faire des demandes univers5

Vous voyez où je veux en venir. Vous faites des demandes à l’univers pour ne pas être seul et en apparence, ce dernier reste muet.

Voici ce que Eric Baret dit dans un de ses ouvrages:

.

« Si des éléments ébranlent notre état émotionnel, nous blessent ou laissent une forme de conflit, il faut en discuter, chercher ensemble et voir comment se présente cet inconfort. Considéré humblement, sans a priori, tout conflit devient source de maturation. C’est l’antagonisme qui fait grandir. »

“Le Seul Désir : dans la nudité des tantra”

 

Traduction: Il n’y a aucun problème, juste quelque chose à vivre pour grandir”

 

La solution des maîtres tantriques

 

Éric Baret fait ensuite une analogie avec quelqu’un qui vient de se mordre la langue: Il peut se plaindre et alerter la terre entière, voir un médecin, se faire opérer, prendre des cachets etc…ou sentir ce que cela fait et laisser la vie faire. Il suggère d’écouter la situation. Il n’y a aucune place pour un choix ou l’exercice de la volonté.

 

Dans un moment de disponibilité sensorielle, il n’y a pas de place pour un conflit psychologique. Par la magie des choses, quand on se rend compte profondément de quelque chose, la chose cesse sans qu’on le veuille.

Quand vous constatez que ce que vous preniez pour un serpent est une corde, vous n’avez aucun effort à faire pour ne plus croire que c’est un serpent. La vision de la corde dissout le serpent.

Vous ne voyez pas la corde pour supprimer le serpent, mais, du fait que vous avez laissé la vision de ce qui était là s’imposer en vous, l’élément imaginaire (ce qu’on se raconte à propos d’une situation) a magiquement disparu.

Tout élément problématique disparaît de la même manière: ce n’est pas quelque chose que vous faites, c’est quelque chose que vous enregistrez. Vous enregistrez que vous êtes disponible à un conflit et que ce conflit se résorbe. Vous enregistrez le fait que vous résistez à ce conflit et qu’il demeure en tant que conflit.

Vous n’avez aucun choix. Plus vous constatez que vous laissez les conflits être de plus en plus libres en vous, moins vous les percevez comme conflictuels et cette apparente disharmonie ne vous fera pas quitter le ressenti de l’harmonie.Éric Baret, “de l’abandon”


La solitude n’échappe pas à cette constatation, que vous soyez seul, en groupe, en couple etc…

 

Tant que vous pouvez dire, je souffre de solitude ou je suis seul depuis X années, vous énoncez que vous vivez un conflit et que ce mécanisme existe en vous. Vous prenez la corde pour un serpent, elle vous fait mal et elle vous fait peur.

 

Disons que, dans le labyrinthe de votre mental, vous avez élu domicile dans la maison de la solitude. Vous n’aimez pas cette maison mais c’est quand même un endroit sécurisé pour y passer la nuit et peut-être les prochaines années à venir.

.

.faire des demandes univers6

Vous comprenez que cette halte dans cette maison symbolique et virtuelle est réellement de votre fait même si elle correspond à des mémoires dont nous allons parler plus loin.

 

Oui c’est terrible mais c’est ainsi que nous vivons! Bon je viens de vous donner, grâce à Éric Baret,  la solution ultime à vos problèmes: l’Éveil! 😉

 

Puisque nous sommes dans le tantrisme Cachemirien, Daniel Odier, autre éveillé racontait sa première rencontre avec un grand maître Tibétain dans l’Himalaya, je crois que c’était avec Dudjom Rinpoché.

 .

.faire des demandes univers7

.

Ce dernier lui avait dit “Commençons par la vie directe” et l’avait mis en méditation devant un caillou jusqu’à ce qu’il le fasse disparaître. Comme ça n’avait pas marché il lui avait alors dit: “pour vous ça prendra plusieurs années, allez voir Kalou Rimpoche“.

 

De même, comme nous ne sommes pas tous éveillés, ni vous ni moi, je vais vous donner quelques solutions temporaires pour moins souffrir lorsque vous êtes aux prises avec un gros sujet comme la solitude mais j’aurais pu tout aussi bien prendre l’insécurité financière, l’impossibilité de perdre du poids, la peur de poser l’acte qui va vous permettre de changer de vie comme déménager, quitter un job, une relation, un cabinet etc…comme je le fais parfois sur ce blog.

 

5 astuces pour faire des demandes à l’univers si vous n’êtes pas encore Éveillé

 

1°) Reconnaissez la mémoire à l’œuvre pour faire des demandes à l’univers

 

Lorsque vous êtes aux prises avec un gros dossier de cette envergure, la première chose à vous dire c’est que c’est une mémoire. Une mémoire est quelque chose de connu qui vient de vous, de votre enfance, de votre famille, de vos ancêtres ou d’attachements encore plus anciens à d’autres espaces/temps.

 

Autant dire que vous êtes dans la M…. !;-)

 

Non je plaisante, (même si le sujet peut vraiment être douloureux) mais sachant que c’est une mémoire, vous allez être moins enclin à vous juger de ne pas être capable d’en sortir plus vite ou à dénoncer l’univers de maltraitance.

 

Vous allez savoir que ça va prendre un peu de temps et que ce n’est pas la peine de vous identifier totalement au problème ni d’en faire une caractéristique de votre être.

 

Rassurez-vous aussi en vous disant que tout le monde a ses petites et ses grosses mémoires à traiter, c’est juste qu’elles sont différentes ou moins visibles que les vôtres.

 

Au travers de cette difficulté, la vie vous propose un chemin, une leçon et vous avez souvent envie de vous battre avec l’injustice plutôt que d’accepter réellement de sentir ce que cela vous fait au présent. En prendre conscience va vous aider à envisager de demander de l’aide au lieu de vous débrouiller tout seul.

 

Je vais prendre un exemple un peu extrême mais parlant :

 

Souvenez-vous que ceux qui ont survécu aux camps de concentration sont ceux qui ne se sont pas bercés du sentiment d’horreur et d’injustice du style ” on n’a pas le droit de faire cela à des humains, ça ne devrait pas exister, c’est impensable, inacceptable, indicible” etc..

 

C’était sans doute vrai mais ils n’ont pas laissé leur mental diriger l’instant présent. A chaque instant ils se posaient la question : et là, comment tu te sens, et là, tout de suite, est ce que ça va ?

 

Je n’ai pas vécu cette horreur mais j’ai fait une quête de vision : 5 jours de jeune toute seule dans le désert en plein été et je n’ai tenu qu’avec ces 2 questions jusqu’à ce qu’un espace de conscience plus grand s’ouvre à moi.(ainsi que la vision;-)

 

Pour vos gros dossiers c’est pareil : le maître mot c’est sentir ce que ça fait vraiment de vivre cela, pas l’idée mentale de “je n’ai pas envie de vivre ça”. Vous croyez vivre la solitude mais vous ne faites que lui résister avec comme mantra : « je n’aime pas ce que je vis, tout mais pas ça! ».

.

.faire des demandes univers8

Comme ce qui résiste persiste….ça peut durer des années. C’est donc mon premier conseil : reconnaître la présence d’une mémoire et sentir honnêtement ce qui se passe en vous.

 

Rien ne vous empêche, à cette étape, de vous faire aider pour savoir quoi faire de ce que vous sentez si le mental ne s’apaise pas.

 

2°) faire une méditation guidée pour pouvoir faire des demandes à l’univers

 

Il est toujours question d’apaiser le mental. Si c’est lui qui, dans la peur ou la résistance fait des demandes à l’univers, il a peu de chances d’être entendu. Imaginez quelqu’un qui vous dit: “j’en ai marre de souffrir, fais-le à ma place”, pensez-vous vraiment que vous allez avoir envie de lui donner un coup de main?

 

La méditation guidée va orienter votre corps mental et votre corps émotionnel dans la direction de la méditation.

 

Entendre une voix bienveillante va vous aider à quitter vos résistances mentales sans en créer de nouvelles comme c’est souvent le cas dans la méditation silencieuse: « il ne se passe rien pour moi », « ça ne marche pas pour moi », “j’en ai marre de méditer”, « je n’arrête pas de penser » etc…

 

Vous allez être induit tranquillement vers un état de conscience modifiée où votre mental va perdre de son pouvoir. Vous allez sans doute même piquer du nez ou croire que vous vous endormez.

.

.faire des demandes univers9

Ce n’est pas grave, le but sera atteint : relativiser les injonctions et les plaintes du mental parce que vous ne vivez pas la vie que vous voulez. Avec un mental plus apaisé, vous allez pouvoir faire des demandes à l’univers.

 

3°) Faire Ho’oponopono sur la mémoire en question avant de faire une demande à l’univers.

 

Vous n’avez pas besoin de connaître tous les tenants et aboutissants de cette mémoire pour commencer à la nettoyer.

 

Adressez-vous à votre subconscient qui connaît la racine des mémoires et répétez les 4 phrases qui vont déjà vous permettre d’ancrer le fait que vous êtes impuissant à changer la situation mais volontaire pour nettoyer la mémoire que vous prenez pour un problème au présent.

 

Je vous encourage à aller lire quelques articles sur ce blog pour vous familiariser avec la technique Ho’oponopono.(cliquez)

.

.faire des demandes univers10

.

4°) Souvenez-vous que le passé fait souvent irruption dans votre présent

 

C’est d’ailleurs la source numéro1 de vos souffrances. Ho’oponopono vous a rendu sensible au fait que la mémoire vient du passé, le vôtre, celui de votre famille ou celui de l’humanité.

 

Posez-vous la question de savoir depuis combien de temps cette mémoire existe en vous. Vérifiez si elle n’était pas déjà là dans votre enfance et rassurez-vous sur le fait que vous n’avez pas encore compris son message.

 

Tant que la leçon n’est pas apprise, le problème en question persiste et se manifeste sous toutes les formes possibles. Il n’est pas là pour vous embêter mais pour vous aider à vous en libérer, saurez-vous entendre son message?

 

Si votre problème de solitude, d’argent, de poids, d’injustice ou de trahison persiste, c’est juste qu’il n’est pas libéré. Maintenant vous savez quoi demander…ne demandez pas à être débarrassé du problème mais à en comprendre la leçon!

5°) Faites des demandes à l’univers

 

Mais à qui faire des demandes me direz-vous ? Pourquoi à l’univers?  En fait vous avez le choix. Vous pouvez vous adresser à:

  • l’univers
  • l’intelligence de vie
  • la Lumière
  • la Source
  • le soleil
  • Dieu si vous ne craignez pas d’être trop mental
  • les anges
  • vos guides
  • le grand Tout etc…

.

.faire des demandes univers13

.

Tout ce qui rentre dans vos convictions et vos croyances, même si cela signifie que vous vous adressiez à quelque chose ou quelqu’un qui n’est pas vous. Vous êtes le Tout certes mais pour le moment vous ne le sentez pas, prenez-vous là où vous en êtes, même si vous avez mis un Dieu dehors.

 

Lorsqu’une tornade réduit en miette votre voiture, vous voyez bien qu’il existe quand même des forces dans l’univers qui ne sont pas le petit être que vous voyez dans la glace.

 

Mais vous pouvez aussi vous adresser à Vous dans d’autres dimensions, votre âme, votre Esprit, votre Esprit directeur etc…Vous savez que c’est vous mais vous n’êtes pas sur d’être connecté en permanence avec lui. C’est plutôt sain d’ailleurs.

 

Si vous pensez être connecté en permanence avec lui, vous êtes peut-être dans la pensée magique….votre mental n’a vraiment aucune chance de se connecter à autre chose que ses illusions.

 

Si vous pensez que l’univers a autre chose de plus urgent à faire qu’écouter vos petits bobos ou exaucer vos désirs, vous êtes sans doute en pleine projection: vous projetez votre père ou votre mère sur l’univers. Eux n’avaient peut-être pas le temps mais l’univers dispose de l’éternité.

.

.faire des demandes univers14

Le moyen le plus sur est de faire vos demandes à l’univers ou à votre Grand Soi au réveil ou avant de vous coucher.

 

Pourquoi ? Parce que c’est le moment où votre mental est le moins actif. C’est aussi au moment de l’endormissement que vos 2 cerveaux sont en connexion étroite. Votre cerveau rationnel et votre cerveau intuitif (et branché) travaillent de concert.

 .

.faire des demandes univers15

.

Faites attention à l’énergie dans laquelle vous faites votre demande. Si vous demandez à ne plus être seul, vous sentez bien que l’énergie n’est pas très enthousiaste !

 

Demandez à trouver quelqu’un avec qui vous vous sentez bien, en confiance, à l’aise pour communiquer, branché sur la même longueur d’onde que vous, avec qui vous allez vivre des expériences exaltantes et passionnantes, quelqu’un de disponible à la relation etc…

 

Ne soyez pas trop spécifique sur la nature de vos échanges. Après tout, de quoi avez-vous besoin ? De sécurité ? Qu’est ce qui vous fait dire que c’est dans une relation amoureuse que vous allez trouver la sécurité ?

 

De tendresse ? Qu’est ce qui vous fait dire que c’est dans une relation amoureuse que vous allez trouver la tendresse ? De partage enrichissant ? Qu’est ce qui…. Vous comprenez…en fonction de ce dont vous avez besoin, qu’est ce qui vous fait dire que c’est d’une relation amoureuse dont vous avez besoin ?

 

Si cela fait 5 ans que vous demandez une relation amoureuse et qu’elle n’est toujours pas là, c’est sans doute parce que c’est un autre type de relation dont vous avez besoin pour vous réconcilier avec les humains !

 

En fait, vous avez besoin d’exercer votre cœur pour qu’il apprenne à rayonner….vous verrez bien ce que la vie vous amène ! Demandez donc la relation idéale dont vous avez besoin pour faire rayonner votre cœur à partir de l’état où vous êtes maintenant, pas dans l’idéalisation de l’âme sœur.

 .

.

faire des demandes univers17

.

Si ça se trouve, cette âme-sœur, vous la croisez tous les jours mais vous n’avez pas le taux vibratoire suffisant pour la reconnaître ! Demandez donc à élever votre taux vibratoire pour pouvoir rayonner l’amour !

 

Si vous demandez de l’argent pour payer votre loyer et boucler vos fins de mois, vous sentez que ce n’est pas très porteur comme énergie. Ça sent la peur de l’expulsion et la peur de finir sous les ponts. Demandez-vous plutôt ce que vous aimeriez faire avec cet argent.

 

Rayonnez l’énergie de votre projet et demandez à recevoir tout ce dont vous avez besoin pour mettre ce projet à exécution. Ne soyez pas trop précis, votre vision étroite aura sans doute moins d’imagination que l’univers!

 

Imaginez que vous ayez besoin d’acheter un lieu avec une salle pour proposer des stages…l’univers peut très bien vous répondre en vous envoyant une salle mais pas de l’argent ! Prenez vraiment le temps de vous demander ce que vous aimeriez amener dans votre vie.

 

6°) Pratiquez ou apprenez le Reïki pour faire des demandes à l’univers.

 

Le Reïki est une discipline que je pratique depuis une vingtaine d’années et que j’enseigne et transmet depuis 10 ans mais comme vous l’avez remarqué, je n’en parle pas souvent.

.

.faire des demandes univers18

J’évite que le mental de mes élèves s’en empare pour se déclarer « grand guérisseur ». Cela n’enlève rien à la puissance de la technique et au fait qu’elle permette sans effort de se connecter à l’énergie universelle quel que soit l’état de vos mémoires, ce qui n’est pas rien !

 

Je connais un nombre incalculable de personnes dont la vie a été révolutionnée par le Reïki; justement parce qu’il permet de faire des demandes à l’univers. Le 1er degré s’attache à la guérison dans le corps alors que le 2ème degré s’occupe de la guérison de l’esprit.

 

Lorsque vous avez une demande à faire, vous utilisez cette puissante énergie avec la certitude que vous serez entendu. La vie répond toujours en fait mais vous ne savez pas toujours reconnaître la concrétisation de ce que vous avez demandé dans votre vie.

 

La première fois que j’ai voulu tester le Reïki, j’étais septique, j’étais encore instit et c’était la kermesse de fin d’année. Connaissant mon manque de chance légendaire, je me suis dit que si le Reïki pouvait me faire gagner un lot à la kermesse alors, je pouvais lui donner du crédit, je prendrais ça pour une vraie preuve.

 .

.faire des demandes univers19

.

Oui je sais ce n’était pas très spirituel mais je partais de très loin en matière de chance !

 

J’achète donc 4 billets de tombola et je commence à passer en revue les lots qui étaient surtout des lots pour enfants…évidemment. Pourtant quelques bouquets de fleurs gentiment cédés par la fleuriste du coin avaient attiré mon attention, j’étais partante pour gagner un bouquet de fleurs.

 

C’était en juin, il faisait très chaud et la fête s’est arrêtée le samedi sur le coup de 14H au moment où presque tous les parents d’élèves étaient rentrés chez eux. La directrice a distribué tous les lots de la liste et …je n’avais rien gagné ! Je n’étais pas plus déçue que ça, longue pratique du pas de chance…

 

Puis au moment de partir, la directrice a dit : tout le monde n’a pas retiré son lot mais pour les fleurs lundi elles seront fanées alors je propose que chaque instit emmène un bouquet chez elle…

.

.faire des demandes univers20

Ce jour là, j’ai compris une grande leçon à propos du Reïki : c’était un autre paradigme qui s’ouvrait : si tu veux gagner un bouquet de fleurs, tu n’as même pas besoin d’acheter ton billet de tombola !

 

Aujourd’hui, je ne l’utilise plus pour ce genre de broutille mais pour travailler tout ce qui m’empêche d’obtenir ce dont j’ai besoin pour avancer.

 

Si vous voulez à tous prix faire une rencontre, vous posez cette intention mais vous acceptez par la même occasion que la vie vous fasse travailler tout ce qui vous sépare de votre résultat.

 

Si vous ne demandez rien, il ne se passera pas grand chose de nouveau dans votre vie.

 

Si vous vous lancez dans un projet avec l’intention que ça marche, la vie va se plier en 4 pour vous amener toutes les situations qui vont vous aider à dénouer vos mémoires et vos freins ! Vous comprenez maintenant pourquoi parfois cela prend un peu de temps pour avoir un résultat!

.

.faire des demandes univers21

Si vous avez l’habitude de pratiquer cette technique, n’oubliez pas de faire des demandes à l’univers, tant de personnes sont initiées au Reïki et ne s’en servent pas ! Et si vous êtes tenté par cette technique, cliquez ici ou rendez-vous à cette page:.https://www.forme-sante-ideale.com/stage-reiki-1er-degre-a-gap-en-juin/

 

Pour résumer:

 

Quelle que soit la technique que vous employez, il est important de retenir ceci: faire une demande à l’univers, c’est prendre un risque…celui d’avoir à travailler tout ce qui fait que vous ne l’avez pas encore manifesté dans votre vie.

 

C’est aussi l’occasion d’aller déloger des mémoires et des freins qui entravaient votre liberté sans même que vous ne le sachiez.

 

Faisant resurgir de nouvelles mémoires, vous allez enfin pouvoir les nettoyer et cerise sur le gâteau, elles vont vous permettre d’obtenir ce que vous désirez installer dans votre vie.

 

Tant que vous n’avez pas compris cela, vous cherchez à vous débarrasser des problèmes.Tous vos projets sont l’occasion d’un nettoyage. Et comme vous ne savez pas quoi nettoyer, faites des demandes à l’univers.

 

S’il ne vous envoie pas l’objet de votre désir immédiatement, il vous enverra à coup sur l’expérience qui va vous permettre de nettoyer tout ce qui besoin d’être travaillé afin de l’obtenir.

 

Si vous cherchez à vous débrouiller tout seul ou vous satisfaire de ce que vous avez déjà, c’est parfait aussi mais pourquoi ne pas innover en jouant avec l’univers et l’océan de créativité que vous êtes?

 

Et vous, faites-vous des demandes à l’univers? Que pensez-vous des résultats que vous obtenez? Laissez un commentaire!

Share This Post

Sep 02

Comment Ho’oponopono vous aide à garder la sante?

Ho'oponopono, garder la sante12Ho’oponopono et l’année 8 pour garder la santé

 

Si vous trouvez que la vie n’est pas facile en ce moment, c’est que vous êtes bien aligné avec cette année.

Si vous trouvez au contraire qu’elle répond à tous vos désirs, c’est que vous êtes aussi bien en phase avec 2015.

 

Vous allez voir que les deux ne sont pas contradictoires et vous verrez aussi comment Ho’oponopono peut vous aider quelle que soit la situation, même si votre souci majeur est de garder la santé

 

Nous l’avons déjà vu, en début d’année : nous sommes en année 8 universelle. Pour déterminer cela additionnez tous les chiffres qui composent 2015 :2+0+1+5= 8. Le 8 est un des chiffres les plus sacrés car il unit le monde physique et le monde spirituel.

 

Le 8 couché est le lemniscate, signe de l’éternité qui circule en vous. Ce symbole signifie aussi que tout ce qui s’éloigne revient à sa source et que tout mouvement est issue d’une cause et a un effet.

 

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais cette année, les causes et les effets semblent se rapprocher au point d’être quasiment vécus en même temps. Je m’explique : au temps de nos grands-mères l’effet d’une cause pouvait se manifester 30 ans plus tard…

 

Prenons un exemple : une femme a fait un enfant avec un « ennemi » de l’époque et a passé sous silence cette information capitale pour la vie de sa fille. Trente ans plus tard sa fille a fait un enfant avec un étranger qu’elle avait rencontré lors de son voyage en Inde sans comprendre pourquoi et sans l’avoir cherché.

 

Répétition de l’histoire grâce à la loi d’attraction : vous attirez à vous ce qui vibre dans vos cellules même si vous n’en êtes pas conscient.

 

Il y a encore une dizaine d’années, vous pouviez passer au travers des gouttes : si vous aviez raté 3 fois votre concours, il suffisait d’insister encore un peu pour passer en force. Aujourd’hui ce n’est plus possible : si vous ne vibrez pas à la fréquence de votre objectif, rien ne vous le fera atteindre même si vous vous acharnez.

 

A l’inverse, si vous vibrez à une certaine fréquence, vous allez la matérialiser rapidement, même si vous avez tout fait pour l’éviter.

 

Je ne suis pas en train de dire qu’il suffit de penser à quelque chose pour qu’il se matérialise…votre pensée est inefficace car issue de votre cerveau conscient qui peut recevoir 15000 bits d’information par seconde.

.

.Ho'oponopono,retrouver la sante3

.

.

Par contre, si vous vibrez à une croyance stockée dans votre subconscient, elle va avoir beaucoup de pouvoir pour se manifester car le cerveau mammalien qui l’abrite reçoit plus de 15 millions de bits d’information par seconde. Votre petite volonté ne fait pas le poids.

 

Pour garder la santé, il ne suffit donc pas de le vouloir ou de manger sainement, il faut que votre inconscient soit d’accord!

 

Mon expérience personnelle avec Ho’oponopono pour garder la santé psychique

 

Pour vous donner un exemple personnel, cette année, je me suis beaucoup amusée (façon de parler!) avec une croyance que je pensais avoir dépassée : « je suis seule au monde et personne ne peut m’aider ».

 

Je sais d’où me vient cette croyance mais savoir ne suffit pas à éradiquer ! Il a donc fallu l’expérimenter dans la matière pour la regarder de plus près.

 

Vous avez peut être écouté mon première webinaire sur le secret des couleurs…il a fallu près de 2 mois pour le mettre en place, alors que, sans croyance cela aurait pris 5 minutes !

 

Il a fallu que j’accepte de sentir que toute seule je n’y arriverais pas. (contrairement à la croyance qui dit que je suis toute seule et donc que je dois à tous prix y arriver !)

 

J’ai rarement vu autant de galères réunies. Chaque fois que ça allait marcher (en me faisant aider), j’étais sans doute rattrapée par l’autre morceau de ma croyance qui dit « personne ne peut m’aider ».

 

Alain a aussi ses propres croyances en la matière qui pourraient s’intituler… « le père n’est pas aidant ». Ainsi toute personne qualifiée pour guider (comme un père) se transformait en personne inefficace de façon tellement récurrente qu’il valait mieux en rire !

 

Vous voyez ce que ça peut donner deux croyances qui se renforcent dans un couple… Ce n’est pas le moment d’accuser l’autre d’incapable mais bien de voir la mémoire à l’œuvre chez les deux en même temps.

 

Il était aussi question de faire naître un projet, alors toutes les mémoires de naissance difficile étaient aussi au rendez-vous.(et ce n’est pas faute de les avoir déjà travaillées!)

.

.Ho'oponopono, garder la sante13

.

Ho’oponopono a été d’un grand secours : celui de ne pas s’énerver ni se décourager mais bien de continuer à nettoyer. Si vous voulez en savoir plus sur cette technique de guérison, cliquez sur le lien.

 

Les mémoires en question pendant l’année 8

 

L’année 8 est une année de justice, de justesse et de rééquilibrage. Quoiqu’il se passe dans votre vie aujourd’hui et ce depuis le début de l’année, ce n’est que l’effet d’une cause.

 

Toutes les mémoires et croyances enfermées dans votre subconscient ont émergé cette année dans votre vie afin que vous puissiez les voir en lumière et faire la paix avec.

 

C’est ce que je comprends de la citation biblique:

 

“Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur terre ; je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée”.

Mathieu 10.34

 

 

Qu’est ce que l’épée? C’est justement l’épée de la justice, là où l’effet dans votre vie est la partie visible de tout ce qui est enfermé en vous depuis des générations.

.

.ho'oponopono ,garder la santé 5

.

En effet, l’humanité entière se transmet de générations en générations des messages et recommandations de survie. C’est ainsi que vous pouvez vous surprendre à remplir les placards de denrées de base alors que vous n’avez pas vécu la guerre.

 

Vous avez vu dans un précédent article que certaines des mémoires transgénérationnelles étaient incrustées dans le cristal (l’émail) de vos dents. Nous ne sommes pas les seuls à transmettre les mémoires afin de mieux survivre: les animaux font de même.

 

Mettez des rats dans une cage dont certains barreaux sont électrifiés. Dès la première génération, les rats évitent de toucher les barreaux électrifiés. A la seconde générations aucun rat ne s’en approche et c’est ainsi pour toute leur descendance.

 

Nous portons aussi dans nos cellules tous les conflits non résolus de nos ancêtres, à commencer par ceux de nos parents. Ainsi, la suite du verset biblique prend tout son sens:

 

“Car je suis venu mettre la division entre un homme et son père, entre une fille et sa mère, entre une belle-fille et sa belle-mère et un homme aura pour ennemis les gens de sa maison.”

Mathieu 10.35

 

Entendre par “ennemi”, les mémoires de situations souffrantes non résolues comme la maladie, l’emprisonnement, la perte d’êtres chers, les épidémies etc…

.

.Ho'oponopono, garder la sante16

“Mettre la division entre un homme et son père”, ce n’est pas introduire la zizanie entre eux mais bien trancher les mémoires transgénérationnelles et souffrantes que les pères n’arrêtent pas de transmettre à leurs fils.

 

Ce sont souvent des mémoires de territoire, de mort jeune sur les champs de bataille, de veuvage (femmes mortes en couches), de rivalités fratricides, de métier imposé (un fils au business familial, un à l’armée l’autre chez les curés), d’héritages, de partage des biens etc…

 

Idem pour les mémoires que les mères transmettent à leur fille, mémoires d’esclave, de perte d’enfants, d’utilisation sexuelle, viols et naissances illégitimes, non existence dans le monde, pas de droits, dépendance financière, veuvage (morts à la guerre), mort en couches etc…

 

Quant aux difficultés belle-mère/belle-fille, nous sommes dans les rivalités de clans, de classe sociale etc…N’oubliez pas que la belle-mère (ou la belle-fille) qui vous pose problème est toujours la face cachée de ce que vous n’avez pas résolu avec votre propre mère!

 

Toutes sortes de leçons de vie non apprises par vos ancêtres car trop souffrantes ou ne faisant pas de sens avec leurs croyances limitées. Vous avez tous vu des films où les protagonistes s’insurgent contre Dieu parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi ils sont confrontés à des mémoires aussi douloureuses.

 

“Si Dieu est amour, pourquoi laisse t-il des horreurs se produire sur terre?” Dieu n’a rien à voir avec cela. Si une horreur arrive, c’est parce que la loi de cause à effet…ce qui est à l’intérieur de chacun (même si c’est inconscient ou transgénérationnel) doit se manifester à l’extérieur afin d’être travaillé et libéré.

 

Les épreuves sont ainsi comme des cours obligatoires à l’université de la vie. Tant que la leçon n’est pas assimilée ou la mémoire nettoyée, elle se représente régulièrement, ce qui provoque souvent un découragement: “je croyais en avoir terminé avec cette mémoire ou cette croyance!”

 

La réalité, c’est que si elle se manifeste encore dans le monde, c’est qu’il en reste un morceau, cela ne veut pas dire que vous n’avez rien fait.

 

Les mémoires et le fonctionnement de l’univers

 

Pour mieux comprendre comment tout cela fonctionne, Je vous propose de re-visionner la course des planètes autour du soleil, lui même tournant autour d’un autre centre (car il n’est pas le centre de l’univers)…


 

 

 

 

 

Nous sommes habitués à regarder le cosmos à plat avec une terre qui tourne autour d’un soleil statique, il n’en est rien. Le soleil n’étant pas le centre de l’univers, il tourne lui aussi!

 

C’est un peu pareil avec vos mémoires, vous tournez autour en spirale et lorsqu’elles se manifestent à nouveau, vous êtes souvent un octave au-dessus par rapport à la dernière manifestation.

 

Plus vous êtes avancés (dans le nettoyage de la mémoire ou de la croyance) et plus il peut se révéler difficile de se débarrasser des derniers restes de problèmes non résolus parce qu’ils sont souvent bien cachés. Parfois même, vous êtes arrivé sur terre avec !

 

Rassurez-vous, vous ne tournez jamais en rond, rien ne tourne en rond, même pas la terre. Elle ne revient jamais à la même place, vous non plus. Avec le 8, on atteint le 8ème degré de la gamme musicale (qui comporte 7 notes): L’Octave !

.

.hooponopono, garder la santé 7

.

.

Ainsi, au cours de cette année 2015 qui n’est pas terminée, avez-vous peut-être manifesté dans votre vie:


  • Une mémoire transgénérationnelle
  • une perte
  • un accident
  • une croyance
  • la répétition d’une expérience douloureuse
  • une séparation
  • un clash
  • une difficulté financière accrue.


Sachez que cela n’est qu’une facette de l’année 8. L’année 8 étant aussi celle de la récolte et la rétribution : toutes ces épreuves ont un sens. Elles vous permettent de libérer vos croyances parce que vous les voyez à l’œuvre.


Ce qu’il vous reste à faire cette année 8 et la bonne nouvelle

 

 

  • Nettoyer les blessures du cœur en acceptant l’épreuve et le chemin qu’elle permet de parcourir.
  • Libérer les mémoires non acceptées des ancêtres
  • Nettoyer les conflits intérieurs non résolus de vos parents

 

 

La bonne nouvelle!

 

Votre subconscient n’est pas qu’un lieu de stockage des mémoires difficiles, il est aussi le siège de vos dons, votre potentiel insoupçonné et de toutes sortes de capacités pour mener à bien les raisons pour lesquelles vous êtes sur terre.

 

Votre attitude peut modifier instantanément votre réalité. Quelles qu’aient été les épreuves de cette année, vous pouvez transformer 2015 en une année pleine d’abondance et de succès personnels.

.

.Ho'oponopono, garder la sante14

.

.

Ho’oponoponopo et la responsabiité

 

C’est là qu’Ho’oponopono intervient. Ce qui se manifeste n’est pas un problème auquel vous êtes soudain confronté comme une maladie ou un deuil : c’est une mémoire que vous portez et qui, sans doute ne vous appartient même pas.

 

Avec cette conscience de n’être responsable que de porter la mémoire et non de la créer, vous pouvez parler à la mémoire prise au piège dans votre subconscient :

 

  • je suis désolé,
  • s’il te plait pardonne-moi
  • je te remercie
  • je t’aime.

 

Pardonne-moi de ne pas avoir vu que tu étais une mémoire. Merci de me donner une chance de te nettoyer. Aimer une mémoire, c’est justement aimer ce que vous considérez comme un ennemi.

 

Vous êtes aussi responsable de comment vous prenez la mémoire. Allez-vous la prendre comme un affront personnel de la vie et vous battre avec ? Ho’oponopono vous aide à vous réconcilier avec la mémoire, quelle que soit sa violence.

 

Est-ce une injustice de la vie ou juste un effet de vos mémoires familiales et transgénérationnelles ? Pouvez-vous accepter que ce soit à vous de la nettoyer sans vous rebeller ?Si c’est une maladie, allez-vous accepter les précieuses indications qu’elle vous donne en fonction de l’organe touché ?

.

.Ho'oponopono, garder la sante15

.

.

Ho’oponopono n’est pas fait pour vous soigner miraculeusement mais pour que vous puissiez accepter ce qui arrive et le travail intérieur qui vous est proposé.

 

Avec la méthode Ho’oponopono, vous allez développer le réflexe de ne plus considérer une épreuve comme une catastrophe mais comme l’opportunité de nettoyer la mémoire qui a créé la situation.

 

Vous allez aussi apprendre à sortir rapidement de la culpabilité,  « j’aurais pu, j’aurais du, ah si seulement…. », une mémoire ne vous laisse pas de marge ! Il n’y a rien que vous auriez pu faire ou dire autrement…la preuve, vous ne l’avez pas fait !

 

Quelle que soit l’épreuve, vous retrouvez rapidement votre sourire et le sens de la vie. Dans cette énergie lumineuse où vous n’êtes pas dans une division intérieure souffrante, votre vibration reste paisible.

 

Par la loi d’attraction, vous allez alors attirez d’autres expériences qui vont conforter votre paix intérieure…jusqu’à la prochaine mémoire ! Vous lâchez tranquillement l’idée et l’objectif d’avoir tous les jours un ciel sans nuages.

 

Vous devenez confiant(e) : quoi qu’il arrive, c’est juste une opportunité de nettoyer une mémoire. Vous arrêtez d’anticiper fiévreusement les bonnes expériences tout en rejetant frénétiquement celles que vous nommez mauvaises.

 

Vous êtes au présent, vous vivez quoi ! Et la vie vous renvoie des expériences vivantes à la hauteur de votre vibration. Il n’y a aucune raison, dans cet état d’esprit que votre santé se détériore.

 

Et si elle le fait, ce sera juste une autre mémoire à nettoyer, jusqu’à ce que vous puissiez changer d’octave.

 

Si vous désirez en savoir plus sur Ho’oponopono, je vous annonce la sortie prochaine de mon livre Ho’oponopono, la face cachée. Plus de renseignements Ici

 

Et vous, c’était comment 2015 jusqu’à aujourd’hui? Laissez un commentaire!

 

 

 

 

 

Share This Post

Déc 11

Signification des couleurs: y a t’il un lien entre argent et insécurité affective?

signification des couleurs &insécurité affective3Insécurité financière = insécurité affective, une drôle d’équation!

 

J’aborde aujourd’hui un grand sujet qui est au cœur des nombreux mails que je reçois.

 

Ayant moi-même traversé de longs passages dans l’insécurité financière lorsque j’étais jeune adulte, j’aimerais vous parler de la façon dont j’ai avancé avec cette difficulté.

 

En fin d’article, je vous révèle par la signification des couleurs, celle qui est associée aux difficultés financières.

 

J’en profite aussi pour vous présenter Sylviane du blog «Les chemins de l’intuition »qui vient de publier sur son blog un article où elle m’interviewe.

 

 

Mais pour commencer, je vais vous raconter un petit conte initiatique que j’aimais raconter à mes élèves dans ma vie d’avant…

 

La petite souris et le grand Lama



Au sommet du monde, dans les montagnes de l’Himalaya, vivait un sage, un grand Lama.

 

Cet homme était connu dans toute l’immensité du Tibet pour son intelligence et sa bonté.

 

Un matin, en sortant de chez lui, il entendit un petit “coui”, retentir près de lui. Un cri franchement petit.

 signification des couleurs &insécurité affective16

Le grand Lama se baisse, tend l’oreille, cherche sous la pierre et que voit-il?  Une petite sourie blottie, toute transie par le froid de la nuit.

 

Le sage la ramasse avec précaution et la protège de ses mains. Bientôt la petite souris a si chaud qu’elle revient à la vie.

 

Le grand Lama lui offre un peu de lait tiède de yak et la petite souris, ragaillardie, se met à couiner poliment.

 

-Rimpoché (un nom qui veut dire “le haut précieux” et signe de grand respect), je n’oublierai jamais que tu m’as sauvé la vie. Mais je serai toujours trop petite pour te remercier à bon prix.

 

-Détrompe-toi, répond le Grand Lama. Il suffit que tu restes ici, à me tenir compagnie. Et puis chez moi, tu n’auras jamais froid.

 

 

Elle fut donc choyée comme une princesse.
Pourtant, dans le gris de ses yeux, quelque chose n’allait pas. Un soir, le grand Lama s’inquiéta.

 

-Qu’as-tu, petite souris ? Regrettes-tu la montagne et le froid ? Dès le printemps, si tu veux, tu y retourneras.

 

 

-Rimpoché, c’est que….Ma vie est douce près de toi et les gens de ta maison sont tous bons pour moi, mais il y a le chat !

 

A ces mots, le grand Lama pouffe de rire. Il n’avait pas pensé au chat. Un animal trop bien nourri pour s’occuper d’une souris.

 

-Tu n’as rien à craindre, je t’assure, mon chat ne ferait pas de mal à une souris !

 

-Je te crois couine timidement la souris, mais c’est plus fort que moi. voilà, j’ai peur du chat !

 

Le grand Lama s’assied et il se met à réfléchir tandis que la petite souris trépigne.

 

-Rimpoché, chuchote-t-elle un peu gênée, je crois que j’ai une idée: transforme-moi en chat et je serai heureuse près de toi !

 signification des couleurs &insécurité affective10

 

Le grand Lama hésite, hoche la tête, mais devant la petite souris suppliante, il finit par décider:

 

-Puisque c’est ainsi, petite souris, que ton désir se réalise !

 

Aussitôt dit, la petite souris devient un beau chat gris. Au petit matin, le beau chat gris sort tête haute de la chambre du grand Lama.

 

Mais juste après la porte, il rencontre le chat de la maison qui revient de la cuisine.

 

Le beau chat gris prend peur, il fait le gros dos et se précipite, les poils tout hérissés, dans la chambre du grand Lama. En le voyant dans cet état, le grand Lama se désole:

 

-Qu’as-tu à présent ? tu n’as tout de même pas eu peur de mon chat si gentil?
La petite souris-chat a tellement honte qu’elle répond:

 

-Oh, non, non, Rimpoché, ce n’est pas ton chat qui m’a fait peur, c’est un chien. Un chien géant qui m’a montré ses dents!

 

 lp.aspxsignification des couleurs &insécurité affective14

 

Le grand Lama se met à réfléchir, il hésite, il hoche la tête puis, il finit par demander:

 

-Voudrais-tu devenir un chien par hasard ?

 

-Oh, Rimpoché, ta bonté n’a pas de limite !

 

-Puisque c’est ainsi, répond le Lama, que ton désir se réalise !

 

Aussitôt dit, le beau chat gris devient un superbe chien gris. Vers l’heure de midi, le superbe chien gris sort triomphant de la chambre du grand Lama.

 

En croisant le chat, il bondit en aboyant comme un fou avant de se réfugier dans la chambre du Lama.

 

-Qui t’a fait peur ainsi ? Un autre chien?

 

-La petite souris-chien, la tête sous le tapis, répond morte de honte: oh, non, non, Rimpoché, figure-toi que dans la cour, je viens de rencontrer un tigre qui m’a sorti ses griffes!

 

signification des couleurs &insécurité affective12 


Le grand Lama se met à réfléchir, il rit doucement, hoche la tête, puis il finit par dire:

 

-Veux-tu alors que je te transforme en tigre ?

 

-Oh, Rimpoché, répond la petite souris-chien en sortant sa tête de dessous le tapis, ce serait sûrement la fin de mes soucis !

 

A la tombée du jour, un puissant tigre au pelage d’or quitte la chambre du grand Lama. Mais à la vue du chat, le tigre fou de peur, s’enfuit hors d’haleine dans la chambre du Lama.

 

Le grand Lama n’en croit pas ses yeux:

 

-Pauvre tigre, quelle horrible bête a osé te menacer ?

 

-Oh, la plus monstrueuse qui soit, Rimpoché. Une bête comme tu n’imagines pas !

 

-Mais il n’y a pas d’animal plus effrayant que le tigre dans toute l’Asie ! s’étonne le sage.

 

-Oh, si, il y en a un, je t’assure…c’est le chat!  Bafouille le tigre encore tout essoufflé.

 

Alors, le grand Lama éclate de rire et dit:

 

-tu vois petite souris, l’apparence ne change rien.

 

 insécurité financière&signification des couleurs18

 

 

Tu auras beau être transformée en chat, en chien, en tigre, tu auras toujours peur du chat parce que c’est inscrit en toi. Et c’est ainsi qu’elle redevint petite souris.

 

Je rajouterai à l’histoire, “et il y a peu de chances que tu fasses un travail sur toi et que tu apprennes à te désidentifier du schéma familial!”

 

L’insécurité est un état de peur

 

Revenons à la petite souris: ses besoins de base sont assurés. Elle ne manque pas de nourriture ni de chaleur mais elle aimerait plus de sécurité parce qu’elle a des peurs.

 

Il en est de même pour vous : vos besoins de base (nourriture, hygiène, sommeil, rythmes, chaleur) sont une priorité, c’est la survie.

 

Lorsque ces besoins sont satisfaits, un deuxième besoin se fait alors sentir: le besoin de sécurité.


 signification des couleurs &insécurité 20

Vous voulez assurer dans le temps vos besoins élémentaires: savoir que vous aurez toujours de quoi manger avec un toit.

 

Votre réflexe est bien entendu de faire comme la souris : vous assurer d’un minimum de tranquillité par rapport à vos peurs.

 

La meilleure façon à laquelle vous ayez pensé y remédier, ce n’est pas de devenir un tigre mais d’avoir de l’argent et la sécurité financière!

 

Si vous avez bien compris l’histoire, cela ne va pas régler vos problèmes d’insécurité, car le loup est dans la bergerie :

 

l’insécurité est en vous alors que vous croyez qu’elle est crée par le manque d’argent.

 

Comme d’habitude, je vais vous proposer de retourner la phrase :

 

Ce n’est pas parce que vous manquez d’argent que vous êtes en insécurité mais c’est parce que vous êtes en insécurité que cela se matérialise par un manque d’argent.

 

Vous aimeriez tellement pouvoir contrôler les circonstances extérieures pour arrêter de vous sentir mal et en insécurité donc vous imaginez que l’argent pourrait régler tout cela.

 

Avec l’histoire de cette petite souris, vous pouvez comprendre maintenant que plus de 95 % des personnes pauvres qui gagnent au loto finissent dans les deux années suivantes aussi pauvres qu’avant de gagner ?

 

Parce qu’elles restent des petites souris à l’intérieur!

 

J’ai fini par y croire vraiment car j’ai des clients qui se sentent en insécurité financière qu’ils aient 500000 euros en banque ou 100 euros.

 

Comment est ce possible s’interroge celui qui manque de ressources? Donnez-moi juste quelques milliers d’euros et je suis enfin à l’abri, prêt à me consacrer à mon bonheur.

 

C’est possible parce que 500000 euros ne suffiront pas à vous faire vivre jusqu’à la fin de votre vie. Donc, vous n’êtes pas à l’abri du manque.

 

De toutes façons d’autres peurs vont naître, celle de vous faire voler, d’être trop taxé, de voir le système bancaire s’écrouler, voir les banques fermer comme en 29… vous verrez votre créativité n’aura pas de limites!

 

Le fantasme caché de toute personne qui veut la fameuse «liberté financière», c’est de ne plus jamais s’inquiéter du manque !

 

Je vous rassure, même avec de l’argent, vous allez continuer à avoir peur: ce qui vous pourrit la vie n’est pas de manquer d’argent mais d’avoir peur d’en manquer.

Ah ?

 

Et d’où vient cette insécurité alors ?

 

Pour avoir de l’argent, il faut changer d’énergie!

 

J’ai trouvé une réponse chez les Tibétains. J’ai entendu cette histoire merveilleuse à propos d’un Lama installé en France.

 

Voyant qu’il n’avait pas assez de fonds pour construire le centre bouddhiste et les cellules de retraite, le lama avait fait cette suggestion:

 

-Nous devrions construire un Chorten (réceptacle d’offrandes qui symbolise aussi le corps, la parole et l’esprit du Bouddha ).

 signification des couleurs &insécurité affective8

 

Dépenser de l’argent supplémentaire alors qu’il en manquait était-ce bien raisonnable ?

 

Il signalait par là qu’un manque d’argent était aussi la preuve d’un taux vibratoire insuffisant ou d’un manque de foi.

 

Ainsi, en dehors des stratégies utiles pour gagner de l’argent, c’est aussi et surtout votre vibration intérieure qui fait que vous vous sentez en sécurité ou pas.

 

L’insécurité est donc une vibration à l’intérieur de vous qui existe depuis bien plus longtemps que votre souci d’argent. C’est la difficulté financière du moment qui la révèle !

 

Si quelque chose en vous vibre en contradiction avec la sécurité ou l’argent, vous ne pourrez pas le compenser par des tactiques ou des actions habiles.

 

Vous avez besoin de faire un équilibre à l’intérieur de vous si vous voulez équilibrer à l’extérieur les rentrées et les sorties d’argent.

 

Insécurité financière et croyances profondes

 

Bien entendu, votre insécurité financière peut avoir un rapport avec votre relation à l’argent.

 

  • Si vous croyez profondément qu’il est “plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu‘à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu“, vous avez intérêt à comprendre vraiment ce que cela signifie.

 signification des couleurs &insécurité affective5

  • Si vous avez peur de la critique et surtout d’être pris pour quelqu’un de vénal ou d’intéressé, vous risquez d’avoir des difficultés à bien gagner votre vie.

 

  • Si vous pensez aussi qu’on ne peut pas bien gagner sa vie en restant honnête, vous n’allez pas prendre le risque de devenir malhonnête en gagnant beaucoup d’argent.

 

Augmenter son taux vibratoire

 

Comment alors faire pour augmenter son taux vibratoire lorsqu’on est confronté à des soucis d’argent ?

 

Je vous déconseille dans un premier temps d’ériger un chorten, cela prend beaucoup de place dans le jardin.

 

Vous pouvez, par contre regarder les pensées que vous entretenez par rapport à votre situation :

 

“Dès que j’ai un peu de marge, une m..de m’arrive!”

 

Ce n’est pas faux : à votre façon, même si vous ne gagnez pas au loto, vous vous arrangez inconsciemment pour toujours être dans le manque malgré vos efforts.

 

Entretenir la pensée mêlée de plainte, de colère et d’injustice que cela vous arrive toujours ne fera qu’entretenir votre sentiment de frustration.

 

Notez que je ne vous propose pas non plus de vous regarder dans la glace en disant, je suis riche, yes, tout va de mieux en mieux.

 signification des couleurs &insécurité affective9

 

 

Plaquer une pensée positive sur une pensée négative n’a jamais résolu les problèmes de fond !

 

Voyons celle-ci :

 

“Depuis quelques temps, je travaille plus, je ne pars pas en vacances et pourtant je n’ai pas plus d’argent pour faire ce que j’aime”.

 

Cette pensée d’impuissance révèle juste que vous avez l’argent qui correspond à votre taux vibratoire (teinté de frustration, de devoirs sans jamais aller en récréation).

 

Vous êtes la preuve vivante que gagner mieux votre vie n’enlève en rien l’insécurité financière. Travailler sur la frustration pourrait être aidant.

 

Voyons une autre de vos pensées :

 

“J’ai toujours compté dans ma vie…même les courses au supermarché”.

 

Cette tristesse larvée contenue dans la pensée révèle peut-être une question intéressante : pour qui n’avez vous pas compté alors quand vous étiez enfant?

 signification des couleurs &insécurité affective23

 

 

Testons-en une autre :

 

“ça m’énerve de ne jamais avoir assez d’argent”.

 

Là c’est une colère non larvée qui fait chuter votre taux vibratoire. On pourrait presque croire que vous n’y êtes absolument pour rien.

 

Plutôt que de la remplacer par une autre pensée : « tu ne devrais pas être en colère parce que ça fait chuter ton taux vibratoire », demandez-vous de quoi vous n’avez jamais eu assez lorsque vous étiez enfant .

 

  • D’amour,
  • de tendresse,
  • d’écoute,
  • d’affection,
  • de soutien,
  • d’attention aimante ?

 

“Je n’arrête pas de bosser mais avec les taxes, impossible de m’enrichir”.

 

Vous voilà retourné à la plainte, à la colère larvée doublée d’impuissance.

 

Ces charges lourdes dont vous parlez et que vous semblez attribuer à l’État, quelles étaient-elles lorsque vous étiez enfant ?

 

  • Ramener des bonnes notes,
  • Aider vos frères et sœurs,
  • Être performant,
  • Soutenir un parent dépressif ou défaillant 
  • Porter l’ambiance familiale lourde,
  • Protéger votre mère ou votre petit frère,
  • Gérer un parent alcoolique ou violent ?

 

Vous comprenez maintenant que votre insécurité vous accompagne depuis très longtemps!

 

Heureusement que vos problèmes d’argent vous rappellent que vous avez besoin de nettoyer ces mémoires et travailler les émotions liées à cela. Merci Ho’oponopono !

 

Chercher des solutions et réfléchir à votre condition, est-ce utile?

 

Je vais poser la question autrement: est ce que penser à votre situation financière a vraiment réussi à la modifier ?

 

Certainement pas. Vous ne faites qu’augmenter le côté anxiogène du manque d’argent.

 

Est ce que visualiser un gros chèque et l’abondance financière ont réussi à modifier votre rapport au manque et à l’argent ?

 

Comment cela serait il possible puisque lorsque vous vous projetez dans le futur , vous quittez l’instant présent?

 

Cet instant présent qui vous ennuie beaucoup, que vous fuyez et qui vous fait peur est pourtant le seul qui vous permette de sentir votre état actuel.

 

Il n’y a que dans le présent que vous pourrez accepter que vos difficultés d’enfant viennent de faire irruption dans votre vie d’adulte.

 

Je ne suis pas en train de dire que la visualisation ne sert à rien, j’essaie juste de vous expliquer que visualiser pour fuir un état anxiogène n’aura aucun effet.

 

Si vous voulez avoir la bonne intuition pour gagner plus d’argent, vous devez d’abord identifier vos peurs pour les libérer. Intuition et peurs du cerveau reptilien ne font pas bon ménage

 

Insécurité financière et loi d’attraction.

 

Je me souviens d’un de nos élèves qui avait perdu son Iphone à Bali. Première réaction : panique et mode survie immédiat, il faut régler le problème.

 

Je lui ai proposé d’utiliser la technique Tipi, histoire de revenir dans le cerveau plus intuitif afin de chercher au bon endroit.

 

Dès qu’il a changé d’état, il a immédiatement su dans quel taxi il l’avait laissé et a pu le récupérer.

 

C’est un peu la même chose avec l’insécurité financière : il va falloir modifier votre état.

 

 signification des couleurs &insécurité affective22

 

 

Le mode « peur » sur lequel vous êtes branché vide littéralement votre compte en banque.

 

Normal, si l’argent est votre sécurité et que vous vous sentez en insécurité, par loi de résonance, vous perdez votre sécurité.

 

Par la loi d’attraction aussi, vous attirez de nouvelles situations qui vont vous mettre dans l’état de peur dans lequel vous passez le plus clair de votre temps.

 

Si vous pensez, je vais bien et de merveilleuses choses vont m’arriver alors que votre mémoire cellulaire vibre à la peur, c’est votre vibration qui va gagner.

 

Fâcheux non ? Pas moyen de mentir ou de se la raconter ! Cet article aura une suite très controversée sur les bénéfices secondaires de l’insécurité financière.

 

“Money, if it does not bring you happiness, will at least help you be miserable in comfort.”

Si l’argent ne nous amène pas le bonheur, au moins il peut vous aider à être malheureux dans le confort ! Helen Gurley Brown

 

 

Insécurité financière et signification des couleurs

 

Au niveau de la signification des couleurs, la sécurité de même que l’insécurité financière sont symbolisées par la couleur rouge.

 

 insécurité financière& signification des couleurs21

 

Rouge soutenu pour la sécurité, rouge pâle pour l‘insécurité financière.

 

Est ce que vous serez surpris si je vous dis que le rouge est aussi la couleur de la mère et que le rouge pâle est la couleur du manque de mère?

 

Voici quelques attributs du rouge dans la signification des couleurs

 

  • rouge pour le démarrage de vie,
  • la notion d’effort
  • la matière
  • la difficulté à se faire aider et à demander de l’aide
  • se contenter de peu
  • le cocon familial et la difficulté à en sortir
  • se débrouiller tout seul
  • n’avoir besoin de personne
  • le manque
  • disposer de peu de ressources

 

Si vous voulez en savoir plus sur les couleurs, j’aimerais vous présenter Sylviane qui vient tout juste de publier un article sur son blog les chemins de l’intuition. (Cliquez)  

 signification des couleurs &insécurité affective1

 

 

Dans son interview, je parle un peu plus de mon univers favori : les couleurs.Vous pourrez découvrir sa bonhommie enjouée et m’entendre en “live”.

 

Dans un prochain article, je vous donne plus de clés pour travailler votre insécurité financière

 

Et vous, que pensez-vous du fait que l’insécurité financière puisse prendre racine dans des blessures encore vives de manque d’amour et de soin ?

Share This Post

Juil 21

Loi d’attraction et libre arbitre: quand la vie dit non

loi d'attraction et libre arbitre9Loi d’attraction, résumé des épisodes précédents

 

Aujourd’hui, j’aimerais aborder la loi d’attraction sous un nouvel angle, celui des leçons de vie et de votre besoin d’évolution.

 

Je vous explique comment une leçon de vie peut avoir une priorité sur vos désirs personnels.

 

Je vous raconte aussi comment la vie m’a dit non et pourquoi j’ai touché une limite à mon libre arbitre.

 

Cet article est écrit pour la croisée des blogs organisée ce mois par Jérôme du blog “Changer de vie par l’action

 

Faisons le point: depuis quelques semaines déjà, je me pose avec vous les questions essentielles que soulève la loi d ‘attraction.

 

Comment faire pour l’activer ? Comment faire pour comprendre lorsqu’elle ne paraît pas fonctionner ?

 

Loin des poncifs du style, « vous avez tout en vous donc vous pouvez tout », qu’en est-il vraiment du libre arbitre ? Est-ce aussi tranché ? La loi d’attraction peut-elle vraiment tout vous amener?

 

Nous avons déjà vu que lorsque la vie a l’air de dire non, c’est souvent vous qui dites non même si vous ne le savez pas, parce que :

 

  • Vous avez des croyances limitantes à propos de ce que vous avez demandé à recevoir
  • Vous en êtes à une étape intermédiaire et vous n’avez pas encore compris que le vie était en train de répondre à votre demande
  • Votre mental (aidé de votre cerveau) garde les preuves de ce qui ne fonctionne pas dans votre vie et ne retient pas les preuves de votre réussite.
  • Votre taux vibratoire est insuffisant et vous n’arrivez pas à vibrer la qualité ou l’état de ce que vous désirez atteindre.
  • Vous ne désirez pas ardemment ce que vous demandez
  • Ce sont vos mémoires inconscientes qui créent à votre place même si vous n’en avez aucune idée.
  • Vous manquez d’imagination à propos de ce que vous avez le droit de demander.
  • Vous ne savez pas que vous avez un pouvoir sur la façon dont votre vie évolue et sur les expériences que vous voulez vivre.

 

Nous avons vu comment venir à bout des croyances limtantes, repérer les étapes intermédiaires et booster votre taux vibratoire.

 

Parfois la loi d’attraction vous résiste parce que vous cherchez à fuir un état en demandant son opposé :

 

  • Vous cherchez à fuir la solitude en demandant à rencontrer l’âme-soeur.
  • Vous voulez vous détourner du conflit intérieur qui crée votre maladie en désirant la guérison.
  • Vous priez pour avoir de l’argent juste pour ne pas être confronté à l’insécurité que le manque crée.

 

  Voyons maintenant ce nouveau volet d’exploration de la loi d’attraction:


 loi d'attraction et libre arbitre11

 

Loi d’attraction et leçon de vie

 

Il y a ce que vous voulez créer dans votre vie et ce dont vous avez besoin pour évoluer. Les deux ne sont pas toujours synonymes.

 

Mis à part mes demandes à la vie qui n’ont pas abouti et qui m’ont fait réfléchir au pourquoi du comment, cette petite prière a semé une graine en moi:

 

 

Donnez-moi

la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer,

le courage de changer les choses que je peux, et

la sagesse d’en connaître la différence.

 

 

Cette prière de la sérénité ne me plaisait pas. Je ne voulais pas faire entrer dans mon ordinateur intérieur l’idée que certaines choses était impossibles à atteindre.

 

En fait, je me battais contre l’idée des limitations pour la bonne raison que j’avais moi-même des limitations sous la forme de croyances.

 

Si vous êtes libre, vous n’avez pas besoin de vous battre avec les contraintes n’est-ce pas, vous êtes libre même si les contraintes existent !

 

Aujourd’hui je suis plus mitigée quant à cette citation. J’ai la croyance que venir sur terre s’accompagne de certaines leçons à apprendre.

 

Pour moi, vous n’êtes pas juste ici pour vivre votre vie limitée par toutes sortes d’identifications comme votre origine sociale et nationale, votre éducation et votre arbre généalogique.

 

Vous êtes aussi ici pour jouir de la vie et utiliser votre pouvoir de création à cet effet mais la cour de récréation peut receler des expériences pas toujours faciles.

 

Au-delà de cela, la terre est, selon mes croyances, une forme d’école où vous apprenez à évoluer.

 

Or, pour évoluer, il est nécessaire de développer de l’amour et de la sagesse (ou   conscience).

.

 storage.canoe.ca

Confrontation et leçons de vie

 

Cela ne se fait pas toujours dans la joie et la bonne humeur. Une des façons d’évoluer passe par la souffrance. Heureusement ce n’est pas la seule.

 

Parfois la vie dit non à vos projets. C’est un non de surface mais vous n’avez pas toujours le recul de voir les raisons profondes du refus.

 

Vous êtes pris dans des causes et des effets dont l’origine vous échappe mais que vous ne pouvez conscientiser que par le refus apparent de la vie.

 

C’est un peu comme si la vie vous orientait comme un parent bienveillant vers telle expérience plutôt qu’une autre ou telle personne plutôt qu’une autre.

 

Votre vie semble attirer à elle des haltes obligatoires, des oasis indispensables où vous pouvez développer certaines qualités quels que soient votre désir d’activer la loi d’attraction.

 

Parfois ce sont certaines souffrances que vous attirez afin de développer du cœur ou de la conscience à l’endroit où vous êtes fermé.

 

Je vois cela à la manière des jeux vidéos où vous devez au préalable ramasser une clé ou un trésor afin de poursuivre le jeu ou pour monter de niveau.

 

Vous avez beau désirer très fort quelque chose dans votre vie, la réponse est immanquablement une leçon à apprendre que, de toute évidence, vous n’avez pas demandée consciemment.

 

Loi d’attraction: vos traumas sont-ils une cause ou en effet?

 

Vous attirez à vous des leçons en fonction de votre taux vibratoire mais cette vibration a parfois commencé dans le ventre de votre mère.

 

 loi d'attraction et libre arbitre1

 

 

La loi d’attraction fonctionne bien mais les causes de votre création sont plus anciennes que ce que vous croyez.

 

Avez-vous assez vécu à trois jours de vie pour vibrer au point d’attirer à vous l’abandon d’une mère ?

 

Il doit bien y avoir une raison antérieure à cela et l’abandon apparaît alors comme un effet et pas comme une cause.

 

Antérieur c’est à dire quand ? Difficile à dire sans rentrer dans des croyances. Ce qui est certain c’est qu’au niveau des leçons à vivre, vous n’arrivez pas avec les mêmes objectifs, les mêmes bagages et la même évolution à opérer en une vie.

 

C’est la raison pour laquelle vous ne pouvez pas vous comparer. Si Daniel (dans un précédent article) a traversé un cancer dans sa vie, c’est que l’épreuve de la maladie est une des options sur son chemin pour évoluer.

 

Cela ne signifie pas que la vie est dangereuse et que les maladies vous guettent , c’était comme cela pour lui, pour vous ce sera différent.

 

Toujours selon moi, afin d’être certain que la vie vous aiguille vers les leçons qui vont vous être utiles pour évoluer, il faut un entraînement précoce.

 

Plus les expériences vous sont arrivées tôt, plus elles marquent votre mémoire cellulaire et plus elles créent certaines épreuves dans votre vie à venir.

 

Pourquoi ne pas imaginer que ce plan est conçu avant votre naissance ? Que votre naissance est un effet et non une cause ?

 

Que dire d’un enfant malade ? A t-il lui aussi assez vécu pour créer une maladie mortelle ?

 

La mort, une leçon de vie pas simple de la loi d’attraction

 

En apparence la vie dit non à ces enfants. Je vous rappelle au passage l’excellent film « my sister’s keeper » de Nick Cassavetes à ce sujet.

.

 loi d'attraction et libre arbitre3

 

 

Est-ce que ces enfants viennent faire travailler leurs parents afin qu’ils lâchent certains de leurs attachements et croyances sur la vie et la mort?

 

A quoi peut servir ce type de leçon quand on est un parent et qu’on perd un enfant ?

 

Y a t-il un libre arbitre, a t-on fait quelque chose sur le plan vibratoire qui fait que l’on crée ce genre d’épreuve ?

 

Je ne le crois pas. C’est une des leçons obligatoires dont je parlais en début d’article. Quelle incontournable leçon y a t’il à tirer de la mort d’un enfant ?

 

Sans doute que la vie inclut la mort et que l’amour est plus fort que la mort. La seule façon de quitter la croyance qu’à la mort physique tout s’arrête c’est d’expérimenter la mort d’un proche.

 

Parcourir les étapes du deuil amène immanquablement une grande ouverture de cœur dans la quelle la mort est incluse.

 

Sur terre, on ne fait pas semblant. Lorsque vous avez une leçon à apprendre, c’est tout votre être qui participe à la leçon.

 

Ce n’est pas une prise de conscience au hasard d’un livre spirituel qui vous explique que la mort n’existe pas. Il faut le prouver avec son cœur !

 

Vous pouvez apprendre cette même leçon en perdant une femme, un mari, un frère, une sœur ou un jumeau avant la naissance!

 loi d'attraction et libre arbitre11

 

Loi d’attraction et leçon de vie à propos du corps

 

Prenons l’exemple de quelqu’un qui arrive avec, dans ses bagages, de longues expériences de reclus ou de moine.


A votre avis, quelle est l’expérience qui peut lui avoir manqué pendant tout ce temps ?

 

Celle du corps par exemple. La religion peut avoir induit (en fonction de qui l’enseignait) que le corps était quelque chose à combattre plutôt qu’un temple sacré.

 

Quelle est la meilleure façon, dans cette vie, de ne pas passer à côté de l’expérience du corps ?

 

Pour répondre à cette question, vous devez vous demander qui, dans votre vie, a pour la première fois définit les limites de votre corps en le touchant.

 

Votre mère bien entendu !

 

En vous privant de votre mère peu de temps après votre naissance, la vie crée en vous un manque au niveau de la fonction maternelle mais aussi au niveau du corps.

 

Cette souffrance des premiers mois va se répercuter dans votre vie d’adulte. Mon cabinet foisonne de personnes qui ont ce type de souffrances (sans doute parce que je la connais très bien aussi!).

.

 loi d'attraction et libre arbitre7

 

Quelle va être la quête essentielle d’une telle personne dans sa vie?

 

La présence au corps puisque c’est un élément indispensable à son évolution et qu’il ne l’a pas vécu de façon satisfaisante dans son démarrage de vie.

 

Ainsi, grâce au manque de sa mère, cette personne va ériger le corps comme priorité à découvrir dans cette vie.

 

Si sa conscience s’élève assez, elle pourra même découvrir à quel point la matière (et donc le corps) est sacrée et faite de conscience densifiée.

 

Elle pourra ainsi faire siennes les trouvailles de la physique quantique qui dit que tout est issu d’une même substance.

 

La boucle est bouclée : grâce à une souffrance liée à la vie qui dit non (à une mère maternante), une personne peut apprendre une leçon de sagesse capitale pour son évolution.

 

Elle peut aussi se plaindre toute une vie de l’injustice de ne pas avoir eu de mère ou exiger pendant de longues années que réparation lui soit faite.

 

Si elle n’a pas eu la possibilité d’avoir une mère, elle a cependant le choix d’ouvrir son cœur et sa conscience sans rester bloquée dans des colères larvées, des exigences ou une vie de reclus.(voire les 3 à la fois).

 

Leçon de vie: la vie me dit non

 

Savoir quelle leçon vous avez à apprendre dans cette vie est un must si vous voulez l’accepter rapidement au lieu de vous battre avec.

 

La résistance à la leçon est beaucoup plus souffrante que la leçon elle-même. A moi aussi, il est arrivé que la vie me dise non.

 

Cela concerne le fait d’avoir ou non des enfants dans cette vie. J’étais partie contre l’idée puis en cours de chemin j’ai modifié mon point de vue tranché mais la vie a dit non.

 

Faire des enfants pour une femme est une leçon de vie majeure. Pour certains hommes aussi.

.

 loi d'attraction et libre arbitre8

 

En vous projetant dans un enfant, vous commencez par vivre l’expérience que vous êtes l’autre, qu’en vous occupant de ses besoins, vous vous occupez des vôtres. J

 

Jusqu’à un an, une mère peut sentir en elle les besoins de son enfant.

 

Comme il n’y a pas de différence entre vous et l’autre, vous ne pouvez plus imaginer  faire vos affaires dans un petit coin sans affecter la terre entière.

 

Vous pouvez ainsi développer un amour inconditionnel. Il n’y a plus d’amis ou d’ennemis, tout le monde est vous. Vous êtes l”humanité.

 

Ce que vous aimez chez l’autre est à vous, ce que vous détestez aussi.

 

Sans enfant, vous pouvez choisir de vous investir totalement dans une relation amoureuse (ou plusieurs) mais la leçon est totalement différente :

 

Vous apprenez l’altérité : l’autre n’est pas vous. Vous ne savez pas qui c’est, c’est un univers à découvrir.

 

L’autre c’est l’inconnu, peut-être une partie de vous mais que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais pris le temps de découvrir.

 

C’était une de mes leçons de vie. Alors, si l’autre n’est pas moi, j’ai un chemin propre.

 

Je suis unique, ma vie sur terre est essentielle, sans moi quelque chose manque à l’humanité.

 

Je peux résister à l’influence de quelqu’un, mais j’ai aussi un impact sur les autres puisque J’existe à part entière,

 

J’ai quelque chose à faire sur terre qui est aussi d’ordre individuel, je dois amener ma griffe personnelle, je suis seule à pouvoir le faire de cette façon..

 

Avant d’en tirer une leçon, j’ai atteint une sorte de limite à propos du libre arbitre d’avoir ou non des enfants.

 

Je pense que j’aurais pu me battre plus longtemps. Mais n’est ce pas là la souffrance ?

 

Il y a des êtres comme Guy Gilbert le prêtre ouvrier, à qui on donne tout afin qu’ils puissent à leur tour aimer les autres et répandre l’amour.

.

.

loi d'attraction et libre arbitre2 

 

Il y en a d’autres (comme moi) à qui la vie a l’air de refuser de donner l’essentiel, en tous cas ce qui paraît vital pour les autres.

 

La leçon est sans doute d’expérimenter une vision plus large de l’amour que celle d’une petite cellule familiale.

 

Je n’ai pas eu d’enfants à moi mais j’ai éduqué des centaines d’enfants dans ma vie d’instit.

 

La vie ne m’a pas donné d’argent superflu autre que le fruit de mon travail.

 

Pour suivre mes désirs de formations, de stages et de voyages, il a fallu que je développe un second métier…qui s’est avéré être essentiel à ma vie, celui que je fais maintenant.

 

L’aurais-je développé si j’avais eu une famille avec des enfants et beaucoup d’argent ?

 

Je n’ai pas vu d’enfant grandir physiquement sous mes yeux mais j’ai vu de nombreux clients grandir psychiquement et spirituellement à mon contact.

 

Parfois je me demande si tout cela n’est pas arrivé parce que j’ai fini par aimer mes limitations.

 

Ai-je vraiment eu un libre arbitre dans tout cela ? La vie m’a dit non mais elle m’a présenté d’autres options. C’est aussi cela la loi d’attraction.

 

Est-ce que mon libre arbitre ne se résumerait pas à dire oui à ce que la vie me présente quand elle dit non à ce que je lui demande ?

 

Si vous avez, vous aussi, l’impression que la vie vous a dit non, avez-vous choisi d’expérimenter la leçon qu’elle vous proposait ? La vie vous a t-elle toujours dit oui ? Laissez un commentaire, votre avis m’intéresse !

Share This Post

Juil 01

Loi d’attraction ou comment faire monter son taux vibratoire


loi-dattraction-et-taux-vibratoire11Loi d’attraction et taux vibratoire

 

Lorsque je vous parle de la loi d’attraction, je vous parle aussi de vibration ou de taux vibratoire car c’est la notion la plus importante à retenir.

 

Depuis quelques semaines, je vous énumère des écueils de la loi d’attraction au fil des articles :

 

 

Je vous avais promis quelques astuces pour remonter votre taux vibratoire, vous les trouverez en fin d’article.

 

Dans mon premier article sur ce sujet, je vous ai révélé la clé essentielle : avec la loi d’attraction, vous n’obtenez pas forcément ce que voulez mais plutôt ce que vous êtes.

 

Par la loi d’attraction, la peur attire la peur

 

Si vous êtes quelqu’un d’angoissé, vous allez attirer à vous des expériences terrifiantes qui vont vous angoisser.

 

Comme tout le monde, vous allez penser que, parce qu’il vous est arrivé quelque chose qui vous a fait peur, vous êtes angoissé.

 

Il n’en est rien : c’est parce que vous êtes angoissé que vous attirez à vous des expériences qui vous angoissent.

 

Il devient intéressant de savoir qui vous êtes et ce que vous dégagez car c’est exactement ce que vous allez attirer à vous.

 

Si votre vie vous va à merveille, que vous êtes heureux et que vous débordez de gratitude pour l’abondance reçue, c’est que vous vibrez à haute fréquence.

 

Pour moi, le Dalaï Lama est une personne qui vibre à haute fréquence. Il respire la joie et son énergie est communicative.

 

.

 loi d'attraction et taux vibratoire9

 

Son amour inconditionnel englobe les chinois envers lesquels il n’entretient ni guerre ni ressentiment.

 

Si vous pensez que des éléments de votre vie vous font souffrir, pensez dans un premier temps à retourner la situation dans un 180 degrés. Je m’explique:

 

Vous ne souffrez pas de la situation mais, parce que vous vibrez sur une fréquence souffrance, alors vous attirez à vous des situations qui vous font souffrir.

 

Loi de résonance et loi d’attraction

 

Il n’y a pas de culpabilité à développer, c’est un fait scientifiquement démontrable. Pour cela, il faut faire appel à deux lois :

 

Demandez à quelqu’un de cachez un diapason dans votre maison et faites en vibrer un dans vos mains.

 

Immédiatement, le diapason caché va se mettre en résonance avec celui que vous faites vibrer. C’est la loi de résonance et nous sommes des diapasons.

 

.

loi d'attraction et taux vibratoire14 

 

La souffrance du présent vient mettre en résonance la souffrance du passé afin que vous sachiez qu’elle est encore active.

 

C’est un des éléments clés de la thérapie: parce qu’une personne souffre aujourd’hui, nous savons qu’elle a souffert dans le passé, c’est l’effet de résonance.

 

La deuxième loi est la loi d’attraction : elle attire à vous des évènements ou des personnes qui vibrent à la même fréquence que vous ou que vos mémoires.

 

Vos mémoires sont stockées au fond de votre ordinateur. Il y a celles dont vous êtes conscients et celles dont vous ignorez tout.

 

Ces mémoires ont généré des croyances. Si dans votre mémoire, vous vous êtes senti abandonné, vous allez générer la croyance que les relations sont dangereuses car « si on s’attache, on a peur de se faire abandonner“.

 

En fait c’est une conséquence possible mais dans votre croyance, vous avez superposé relations et abandon.

 

.

 loi d'attraction et taux vibratoire6

 

De là, vous allez initier des pensées en rapport avec vos croyances : chaque fois qu’une femme s’approche de votre homme (ou vice versa), vous allez passer de l’amour à la peur.

 

Vous allez vous mettre à vibrer sur la fréquence de la peur. Vous n’allez pas forcément créer ce dont vous avez le plus peur mais vous allez attirer à vous des évènements qui entretiennent la peur.

 

Avec la loi d’attraction, vous attirez ce que vous craignez

 

La vie étant créative, les scénarios de peur se présentent toute la journée:

 

  • Si votre enfant rentre tard, vous allez l’attendre par peur qu’il lui soit arrivé quelque chose.

 

  • Votre peur va attirer une situation financière qui se dégrade (puisque cela vous fait peur).

 

  • Votre fille a été hospitalisée avant la naissance de son enfant, vous allez craindre le pire simplement parce que vous vibrez sur le mode peur.

 

  • Le téléphone sonne, vous hésitez à décrocher par peur d’une mauvaise nouvelle parce que vous écoutez radio-peur.

 

  • Vous avez un petit pincement angoissé chaque fois que vous recevez une lettre recommandée parce que vous imaginez une catastrophe.

 

  • Vous allez écouter les infos le soir où on vous annonce que l’état peut légalement ponctionner votre capital de 10% pour résorber sa dette et vous allez angoisser.

 

  • Quand vous allez parler à votre ami(e), vous lui raconterez combien vous êtes stressé(e) dans la vie avec tous vos soucis.

 

Tout cela simplement parce que vous n’avez pas travaillé en profondeur les émotions liées à l’abandon qui datent de votre enfance.

 

Cela fait bien longtemps que votre passé est terminé et pourtant, vous réussissez à le raviver tous les jours. C’est là que réside votre responsabilité.

 

.

 loi d'attraction et taux vibratoire2

 

Tout cela parce la pensée est une force magnétique qui agit comme un aimant.

 

.

“Vos croyances et vos sentiments nuancent vos perceptions et diffusent continuellement une fréquence d’énergie qui repousse ou attire tel ou tel événement“. – Barbara Marciniak

 

 

Vous êtes tel un poste émetteur/récepteur et vous êtes branché en permanence sur les ondes peur.

 

La peur est une vibration lourde. L’amour une vibration fine. Votre vibration attire à vous des situations en lien avec la peur ou l’amour. C’est un choix.

 

Quand je parle de l’amour, je ne parle pas d’avoir une pensée positive à propos d’une personne ou d’une situation.

 

Je parle de sentir son cœur rayonner et irradier tout son être. C’est un état que vous êtes (comme moi) loin d’expérimenter toute la journée.

 

Si vous n’aimez pas ce que vous attirez et si vous voulez plus d’amour que de peur dans votre vie, alors il va falloir changer de vibration.

 

Changer de vibration pour attirer avec la loi d’attraction

 

Si vous prenez l’analogie de l’eau, vous pouvez aussi bien la trouver sous forme de glace que de vapeur.

 

La vapeur a une vibration plus fine que le glaçon. Selon Einstein, tout est énergie. Nous sommes énergie, tous les règnes le sont ainsi que la matière en apparence inanimée.

 

C’est le taux vibratoire qui fait la différence. La matière est une densification de l’énergie et l’énergie est de la matière fine.

 

Pour passer du glaçon symbolique que vous êtes à la vapeur, il va vous falloir augmenter votre taux vibratoire, c’est à dire votre énergie.

 

.

 loi d'attraction et taux vibratoire15

 

Celle-ci peut varier selon votre humeur, votre état émotionnel ou votre santé.

 

La qualité de votre énergie et son intensité vibratoire déterminent en quelque sorte votre signature énergétique.

 

A cela s’ajoutent une couleur, un son et même une fragrance. Ne parle t-on pas de l’odeur de la sainteté ?

 

Lorsque vous dites, « celui-là, je ne le sens pas », ce n’est pas qu’une façon de parler. Vous ne sentez pas d’affinité entre sa vibration et la votre.

 

Votre taux vibratoire est même mesurable en radiesthésie sur l’échelle de Bovis, de même votre lieu d’habitation.

 

Le Feng Shui est un art millénaire qui a pour but d’harmoniser l’énergie d’un lieu afin d’assurer le bien-être, la santé et la prospérité de ses occupants.

.

 loi d'attraction et taux vibratoire8jpeg

 

Comment reconnaître un taux vibratoire élevé?

 

Si vous n’êtes pas géobiologue, vous pouvez néanmoins ressentir les variations de taux vibratoire sans rien connaître.

 

Là où le taux vibratoire est élevé, vous avez tendance à vous sentir bien et à ne plus vouloir partir. (si votre taux vibratoire ordinaire est assez élevé).

 

Là où il est bas, vous êtes agité, nerveux, avec un besoin urgent de changer d’espace. Vous êtes rarement en paix et vous développez plus facilement des maladies.

 

Comme vous vous sentez mal dans les vibrations basses, votre vibration attire à vous des évènements et des personnes qui s’accordent à votre mal-être et vous font vous sentir mal.

 

Un cercle vicieux s’installe : parce que vous êtes mal, vous vivez des expériences difficiles (et non pas l’inverse). Comme vous vivez des situations pénibles, vous êtes mal…

 

Si par contre vous vibrez très bas, vous allez vous accommoder des lieux à basse énergie, à la déchéance, la décrépitude, aux films gore (sanglants) et à la musique lourde.

 

La bonne nouvelle c’est que si une spirale sombre peut s’installer, l’inverse est aussi vrai.

 

Pour modifier votre taux vibratoire vous pouvez nettoyer, raffiner et intensifier le rayonnement de votre énergie.

 

En vous sentant bien, vous allez vivre des expériences qui vous font vous sentir bien.

 

Vous serez reconnaissants et rayonnants donc la vie vous amènera encore plus de situations agréables. Que pensez-vous de cette spirale du bien-être ?

 loi d'attraction et taux vibratoire3

 

Comment j’ai modifié en partie mon taux vibratoire

 

Sans vouloir faire le professeur ou donner des leçons, il y a certaines de vos habitudes ou de vos actions qui ont tendance à faire chuter l’énergie.

 

Rien de ce que je décris plus bas n’est à prendre au pied de la lettre mais si un élément vous interpelle, testez le changement et voyez si cela modifie réellement votre taux vibratoire.

 

J’ai personnellement beaucoup travaillé le taux vibratoire avec la nourriture. J’ai arrêté un jour de manger du pain alors que c’était mon aliment favori.

 

En 24 heures, j’ai eu l’impression de me remettre à respirer comme si j’avais arrêté de fumer. Rien que cela a modifié mon taux vibratoire.

 

Cela peut s’expliquer, je suis du groupe O et donc j’ai une tendance à moins supporter les céréales que les autres groupes sanguins.

 

J’ai aussi arrêté le sucre raffiné dans les produits industriels. Du jour au lendemain, j’ai stabilisé mon taux de sucre dans le corps et je n’ai plus subi de variations de glucose dues au passage de l’insuline.

 

Le malaise qui s’en suivait à disparu, de même que mon désir de grignoter. Sans m’en apercevoir, cette dépendance faisait chuter mon taux vibratoire et je n’en avais pas conscience.

 

Mais soyons honnête: même si vous mangiez la meilleure nourriture du monde et la plus bio, nous n’atteindriez pas l’éveil et ne seriez pas à l’abri des maladies.

 

Vous n’avez pas qu’un corps, vous avez aussi un esprit et les pollutions psychiques sont, de loin, les plus virulentes pour faire chuter votre taux vibratoire.

 

Qu’est ce qui fait chuter votre taux vibratoire ?

 

  • Les images dégradantes de certains films (celles où vous avez envie de tourner la tête).
  • Les bruits de fond (la radio toute la journée)
  • Se plaindre ou entendre quelqu’un se plaindre (colère déguisée)
  • Les actions compulsives (drogues, tabac et autres dépendances)
  • Les soirées trop alcoolisées (si vous avez besoin de boire beaucoup, c’est que l’énergie n’y est pas)
  • Les colères et ressentiments entretenus et que vous justifiez
  • Les jugements où vous êtes certain d’être dans votre bon droit de juger
  • De nombreux débats qui restent sur le plan mental, les émissions à polémique.
  • Les lignes à haute tension et les ondes électromagnétiques
  • L’énergie nucléaire
  • Les histoires de meurtre ou perversités sans issue ni évolution
  • L’essentiel des informations radio /télé
  • La violence, les abus
  • Les peurs et anxiétés non travaillées
  • Les bons sentiments qui nient les émotions présentes
  • Une sorte de militantisme (souvent de la colère camouflée)
  • La souffrance et la douleur
  • Le désir de perfection qui entraîne anxiété, tension et jugement de soi
  • Se sacrifier sans sentir un rayonnement dans son cœur
  • Être un esclave ou rendre quelqu’un esclave
  • Chercher la lumière et la pureté dans une grande division intérieure sans comprendre qu’immanquablement elle va éclairer les ombres.

 

Je vous propose maintenant quelques idées pour inverser la spirale et ramener l’énergie dans votre vie.

 

Comment augmenter votre taux vibratoire.

 

De façon intuitive, vous savez déjà sans doute ce qui fait monter votre taux vibratoire comme bouger votre corps dans le sport (non compulsif), la danse, le yoga, la sophrologie, le Qi gong, le Tai chi, le reiki, le massage et tout art martial.

 

Vous élevez aussi votre taux vibratoire lorsque vous faites ce que vous aimez et qui vous détend.

 

Pour certains, c’est le contact avec la nature qui hausse le taux vibratoire, l’exposition au soleil et l’air en altitude ou les embruns de la mer.

 

Vos animaux familiers ont aussi cette capacité de faire monter votre taux vibratoire.

.

 loi d'attraction et taux vibratoire13

 

Vous avez vu dans mon article précédent comment le contact avec les êtres éveillés rehausse votre propre taux vibratoire.

 

Tout ce qui passe par le corps et les sens, le chant, les parfums, les tissus. La méditation, la respiration profonde, l’absorption d’ions négatifs que l’on peut sentir près d’une cascade.

 

Je souligne en passant que les couleurs, que ce soit dans les vêtements, l’art ou sur les murs de votre habitat, ont cette capacité à élever votre taux vibratoire ou l’anéantir selon les choix que vous faites.

 

Vous le savez c’est mon dada et je vous parlerai prochainement du livre que j’ai écrit sur la psychologie des couleurs et qui a enfin pris une forme concrète au sortir de l’imprimeur.

 psychologie des couleurs 130

 

Bref, toute sensation de bien-être durable qui vous met d’humeur paisible, joyeuse et réveille en vous un immense sentiment de gratitude.

 

On peut donc élever son taux vibratoire de façon volontaire et consciente en choisissant en conscience ses activités et loisirs.

 

Pour agir sur les pensées qui font chuter votre taux vibratoire et qui émergent de votre subconscient ou de croyances limitantes enfouies, vous comprenez bien que décider de penser positivement ne va pas suffire.

 

Cela ne peut pas vous nuire bien sur mais le fait de penser n’arrivera jamais à vous faire ouvrir le cœur.

 

Si vous désirez un taux vibratoire élevé, vous devez d’abord déterrer la racine de vos croyances, comportements compulsifs, fermetures et divisions intérieures.

 

Quelques idées novatrices pour élever votre taux vibratoire


loi d'attraction et taux vibratoire 16 

1°) Faire un travail sur soi.

 

  • Apprendre à sentir ses émotions permet d’être plus présent et plus vrai. Une véritable émotion ne dure que quelques secondes, pas quelques années.

 

  • Faire un véritable travail sur soi permet de distinguer les véritables émotions des émotions fabriquées qui alimentent le système de défense et font chuter l’énergie.

 

  • Faire un travail sur soi permet d’installer la conscience et la présence à ce qui est plutôt que d’alimenter le mental en cherchant à comprendre ou à résoudre.

 

  • Cela permet d’installer l’amour et l’acceptation à la place des peurs. Faire un travail sur soi permet de déloger les ombres cachées derrière les jugements.

 

  • C’est aussi cela qui permet à une personne d’arrêter de se plaindre et d’accepter d’avoir attiré à elle le sujet de sa plainte. (loi d’attraction oblige!)

 

  • Enfin, faire un travail sur soi aide une personne à ne pas être dupe lorsque son mental tourne en boucle et s’attaque à de faux problèmes.

 

2°) Choisir ses musiques

 

 

La musique a un effet immédiat sur votre état émotionnel. Certaines mélodies affinent votre énergie, d’autres les alourdissent.

 

Il est utile d’être vraiment présent à son corps lorsqu’on écoute de la musique pour savoir ce qu’on ressent vraiment plutôt que de se concentrer sur sa beauté relative.

 

Pour certains c’est la musique classique qui élève le taux vibratoire, pour d’autres le son du didgéridoo des Aborigènes ou autres instruments vibratoires.

 

Pour ma part, je vibre assez fort à la voix des Tibétains mais aujourd’hui, j’aimerais vous présenter le groupe Huun-Huur-Tu (prononcer oun our tou).

 

.

 

 

Les musiciens et chanteurs de ce groupe sont originaires de Sibérie et pratiquent le chant diphonique (à plusieurs étages) doublé de la voix de larynx. 

 

C’est une pratique que j’ai étudiée en yoga du son. Et oui, les femmes peuvent aussi pratiquer ce genre de sons !

 

Si vous êtes curieux, je vous donne l’adresse d’une chanteuse de Mongolie, accrochez-vous!

 

 

 

En dehors de l’aspect étonnant de ces chants (uniques au monde), voyez si vous sentez quelque chose qui se dégage dans l’énergie.

 

3°) Faire monter l’énergie à deux 

 

En règle générale, faire à deux fait monter l’énergie. Je n’ai pas le temps de regarder la télé mais il m’arrive de regarder certaines émissions où on chante, particulièrement lorsque les chanteurs chantent ensemble.

 

Une synergie s’installe qui entraîne les deux dans une énergie porteuse et qui, selon mes critères, fait monter le taux vibratoire.

 

C’est sans doute la raison la plus importante qui me fait regarder ce genre d’émission : l’énergie s’enflamme. C’était particulièrement visible lors de la finale de The Voice.(Selon moi bien sur)

 

C”est aussi quelque chose que l’on peut sentir quand on danse à deux l’un en face de l’autre. Une synchronisation se fait, un échange non verbal mais énergétique s’établit.

 

Dans un autre domaine, j’ai découvert le rétro-running présenté par Christian Grollé. Ne soyez pas rebutés par quelques secondes de pub, la vidéo vaut le détour!

Je vous laisse découvrir cette course en marche arrière dont les effets bénéfiques sont (mis à part l’élévation du taux vibratoire!):

 

  • Stimuler le système cardio-vasculaire
  •  Renforcer les articulations
  •  Stimulation de l’hémisphère droit (intuition, créativité, état extatique)
  •  Redressement de la colonne vertébrale
  •  Meilleure oxygénation
  •  Guérison des blessures, tendons, entorses etc

 

 

Je l’ai testé mais je vais profiter de la plage en Thaïlande pour m’exercer au rétro-running et je reviendrai vous en parler.

 

Tiens j’allais oublier ce point, partir en Thaïlande c’est idéal pour élever son taux vibratoire ! Et C’est pour bientôt!

 

Et vous, êtes-vous sensible au taux vibratoire des lieux ou des personnes? Que faites-vous pour l’augmenter?

 

 

Share This Post

Juin 22

Quand la loi d’attraction me fait un clin d’oeil

Loi d'attraction108Une histoire à succès de la loi d’attraction

 

J’ai l’habitude de chercher la petite bête et de fouiner les détails de tout ce qui se fait en développement personnel.

 

Comme j’avais moi-même pas mal de choses à régler, je me suis fait un plaisir de tester l’essentiel des techniques et méthodes sur le marché.

 

J’utilise les plus performantes à mon goût, sur moi, sur mes clients et souvent je les enseigne.

 

Lorsque j’ai découvert la loi d’attraction, j’étais enthousiaste mais rapidement j’ai vu que les résultats probants se heurtaient au travail intérieur non abouti.

 

J’ai donc beaucoup épluché les écueils à éviter, les dessous de l’affaire dont peu de personnes parlent.

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une histoire à succès afin de participer à l’évènement «Histoires Extraordinaires » organisé par Danièle Galicia du blog Forme et bien-être.   

 

Loi d’attraction et la vie des maîtres

 


Dès ma jeunesse j’ai été fascinée par la vie et l’œuvre des Maîtres de sagesse. J’ai commencé par lire les livres de Lobsang Rampa.

 

Bien évidemment, tout paraissait fictif mais les récits de Rampa ont été assez convaincants pour que ses 19 livres se vendent à des millions d’exemplaires!

 

Même le Dalaï Lama en 1984, sans pour autant valider tous les faits relatés, a déclaré devoir remercier son auteur pour la publicité qu’il avait faite sur le Tibet.

 

De là est partie ma fascination pour le Tibet. Depuis, je me suis aperçue que mon enthousiasme avait sans doute des racines plus profondes que celles que je pouvais imaginer (voir mon article précédent).

 

J’ai vu et revu tous les films d’Arnaud Desjardins qui pour la première fois en Europe, a transmis les images des maîtres de l’Orient.

 

Puis est venue « La vie des maîtres » de Spalding et bien sur, tous les livres d’Alexandra David-Neel qui fut la première française à fouler le sol de Lhassa, déguisée en mendiante.

 

Pour ceux qui se sentent une connexion avec cet ancien royaume mythique, je vous laisse découvrir à la fin de cette vidéo des visages de maîtres connus.

 

Vous y verrez  Kalou Rinpoche, Dudjom et le 16ème karmapa, celui juste avant le 17ème que je vous ai présenté l’été dernier.

.

 

 

 

A t-on vraiment besoin d’un maître?

 

J’ai raconté dans un précédent article comment j’étais partie chercher un maître tibétain sur le versant indien de l’Himalaya.

 

Je me suis beaucoup interrogée sur la notion de maître avant de comprendre ce que cela pouvait signifier et surtout sur quels critères on pouvait nommer des individus « maîtres de sagesse ».

 

Le maître est celui qui sait, qui transmet et qui a lui même atteint un état de réalisation qui le rend libre des attachements ordinaires (matière, travail, famille). 

 

Selon son caractère et la nature de ses pratiques il respire la bonté, la lumière, l’amour, la bienveillance, l’autorité, la joie, la douceur ou la paix, à moins que ce ne soit tout à la fois.

 

En principe un maître a réalisé une expansion de conscience qui fait qu’il n’est plus identifié à son mental.

 

Il vit dans la réalité de l’instant et il a dissipé les illusions de la forme dont il n’est plus prisonnier.

 

L’égo est désormais à son service (et non l’inverse) et sa conscience inclut les plans de l’Esprit.

 

La question qui me turlupinait était : peut-on s’éveiller sans un maître ?

 

Je ne me sentais pas tant que ça capable de tout focaliser sur une personne même si j’en avais le fantasme.

 

Finalement, ne pouvant répondre à ma question, j’ai pensé que chercher un maître était une perte de temps et une quête plus névrotique qu’authentique.

 

Je me permets de dire cela car, étant plutôt orientée psy, j’avais déjà trouvé de magnifiques sources de projection et de transfert sur des thérapeutes.

 

Ceux qui ne font pas de travail sur eux-mêmes et se retrouvent dans un ashram font une projection massive sur un maître mais traitent avec lui, de façon très inconsciente, des points thérapeutiques.

 

J’en ai rencontré pas mal dans les monastères bouddhistes: beaucoup sont appelés, rares sont ceux qui rencontrent véritablement le maître en dehors de leurs projections.

 

J’ai plutôt laissé venir à moi par intuition un enseignant d’une lignée d’éveil avec qui je puisse me sentir en affinité.

.

 

event_178777842

 

 

 

La loi d’attraction et la vie dans un ashram

 

C’est ainsi que j’ai répondu à ma question sur le chemin spirituel que l’on fait avec ou sans maître.

 

Pour moi, toutes les voies sont bonnes. Avoir un maitre peut être le fruit d’un attachement à ne pas devenir adulte mais ne pas en avoir peut être un rejet de la projection du père.

 

Maître ou pas maître, Il n’y a pas de réponse globale à cette question, juste des cas individuels.

 

Suivre un maître qui n’est pas vivant (de chair) ou un maître qu’on ne rencontre jamais personnellement comporte des pièges.

 

Le mental a tôt fait de se raconter des histoires. Il crée en lui la relation au maître, parfois dans une illusion totale.

 

Je me souviendrai toujours de la première rencontre entre Arnaud Desjardins et son maître Swami Prajnanpad à qui il essayait de dire qu’il avait rencontré Ma Anandamayi.

 

Ce à quoi Swami Prajnanpad lui avait répliqué : vous n’avez jamais rencontré Ma Anandamayi, vous avez rencontré votre Ma Anandamayi.

 

Rencontrer un maître en chair et en os, c’est prendre le risque que son égo soit malmené.

 

William Berton (créateur du jeu de la couleur-énergie) racontait sa visite chez Sathya Sai Baba lorsque je l’ai rencontré.

 

Il acceptait de se moquer de son égo parce que Sathya Sai Baba lui avait donné une chambre de l’ashram au rez-de chaussée juste en face de la décharge de poubelles.

 

Comme il s’en plaignait et désirait une chambre mieux exposée, Sathya Sai Baba lui avait dit que cela correspondait à la tonne de poubelles qu’il avait à l’intérieur de lui et qu’il répondrait à sa demande lorsqu’il se serait nettoyé.

.

.

 loi d'attraction 112

 

 

Encore une application de la loi d’attraction.

 

Sathya Sai baba et la loi d’attraction

 

J’avais été impressionnée. C’était la première fois que j’entendais prononcer le nom de Sathya Sai Baba.

 

J’en ai souvent entendu parler ensuite dans la version lumière et dans la version ombre .

 

Je me disais que, pour susciter autant d’amour et de haine à la fois, cela devait être un grand homme.

 

De nombreux amis m’ont apporté au fil du temps des petits sachets de cendre parfumée ou vibouti et mon mental fantasmait sur les tours de magie qui sont associés à Sathya Sai baba.

 

Il y a ceux qui racontaient des histoires fantasques de l’attente pour voir Sathya Sai Baba et réussir à lui donner une lettre de vœux à réaliser.

 

Bref, ce Père-Noël des temps modernes m’intriguait et m’enthousiasmait beaucoup. Voir de mes yeux un humain créer instantanément de la matière sous mes yeux était mon vœu le plus cher.

 

Comme si, de voir quelqu’un le faire allait me donner la preuve que c’est possible et donc que je pouvais y arriver.

 

.

 Loi d'attraction104

 

 

J’étais assez neuve dans mes applications de la loi d’attraction.

 

Maîtres et avatars

 

Contrôler et manifester la matière est aussi une des preuves de la maîtrise.

 

Il y a certains humains qui incarnent sur terre l’esprit divin. Ils ont un corps de chair et sont nés d’une mère mais on les repère vite car ils font preuve d’une grande précocité.

 

Ils présentent avant l’adolescence des qualités d’initié et connaissent les écritures saintes sans les avoir apprises. On les retrouve dans toutes les religions.

 

Ils viennent favoriser l’évolution des humains mais n’ont plus eux-mêmes d’attaches  égotiques.

 

En général, ils n’ont plus de vie personnelle et font preuve d’un amour inconditionnel pour toute l’humanité (et les autres règnes).

 

C’est ce qu’on appelle des avatars (à ne pas confondre avec le film).

 

J’ai déjà parlé de certains d’entre eux comme Ma Ananadamayi et Amma. La lignée des Sai Baba en fait partie.

 

Pendant une vingtaine d’année, j’ai entendu beaucoup de personnes s’interroger sur l’éthique (bafouée ou non) de Sathya Sai Baba jusqu’à ce que je m’ouvre à l’idée d’aller vérifier par moi-même.

.

 loi d'attraction 113

 

 

Loi d’attraction et voyage en inde

 

Je n’avais pas mis les pieds en Inde depuis une vingtaine d’années, date à laquelle j’allais faire du trekking au Laddakh.

 

J’ai alors décidé d’aller vivre quelques jours à l’ashram de Sathya Sai baba. Quitte à faire le test, je voulais une immersion totale dans l’ashram.

 

Nous avons donc réservé des chambres sur place et j’ai eu la joie de découvrir ce qu’est un matelas de paille ;-)).

 

Je ne sais pas si vous êtes déjà allé en Inde mais il vaut mieux savoir ce qu’est le travail sur soi pour rester zen.

 

Je me suis déjà vue pousser un mendiant de mes propres mains et ne pas me reconnaître dans une telle exaspération. (je ne faisais pas de travail à l’époque).

 

Cette fois-ci, nous étions littéralement assaillis de sollicitations par les mendiants. Certains incarnaient la mendicité comme on devient spécialiste dans un métier.

 

Ils dégageaient une telle présence malgré le manque de ressource qu’il était possible de donner joyeusement en ayant l’impression d’avoir reçu un cadeau.

 

Je me demandais parfois si certains mendiants ne vivaient pas plus le bonheur que moi.

 

A d’autres endroits, les mendiants sentaient l’exigence qu’on leur donne au point que j’avais l’impression d’être dépouillée avant même d’avoir sorti une roupie de ma poche.

 

J’ai appris à être sélective en fonction du taux vibratoire que je ressentais à leur contact.

 

.

Loi d'attraction105 

 

 

A Puttaparti, ville de Sathya Sai Baba, une petite fille portant un bébé sur sa hanche m’a soudain fait une demande peu ordinaire.

 

– Je ne veux pas d’argent, je ne veux pas mendier mais pourrais-tu venir au magasin avec moi acheter du lait pour le bébé ?

 

J’ai décidé de jouer le jeu de l’Inde où je viens chercher une énergie de l’Esprit et où en échange j’apporte des fonds matériels.

 

Je n’ai pas été déçue. Je me suis sentie mère Noël dans le regard de la petite fille et je crois que j’ai compris ce que signifiait la gratitude.

 

Ces grands pics d’intensité se vivent chaque jour en Inde. Je ne connais aucun autre pays au monde qui secoue ainsi un être et le mets sans dessus dessous.

 

Déception sans nom

 

La première fois que nous sommes allés à la cérémonie du darshan, nous avons eu notre lot de petits bazars à travailler en Tipi !

 

Certaines se sont vues refoulées à l’entrée parce que leur foulard n’était pas assez grand ou ne couvrait pas assez leurs épaules.

 

D’autres parce que leur pochette mesurait quelques centimètres de trop…il y en avait pour toutes les sensibilités au rejet et à l’autorité.

 

Parmi tout ce à quoi nous avions à nous familiariser en même temps, un bruit courait que Sai baba était malade.

 

Je commençais à pester contre la loi d ‘attraction : comment se fait-il, au moment où je me décide à venir (de loin tout de même) qu’il en profite pour ne pas être là ?

 

Je sentais la frustration et la déception monter.

 

Vous l’aurez compris, je n’ai jamais vu Sathya Sai Baba de son vivant, nous sommes restés une semaine pratiquement jusqu’à l’annonce de sa mort en avril 2011!

 

 loi d'attraction 114

 

 

Loi d’attraction et frustration

 

Je ne savais plus quoi penser. J’avais beau me poser la question qui tue : Qu’est ce qui en moi crée cela ?

 

Je ne trouvais que des croyances et mon lot habituel de défenses.

 

  • C’est toujours comme ça, je suis au mauvais endroit au mauvais moment
  • Chaque fois que je m’intéresse à un maître, il est mort
  • Pourquoi ça m’arrive à moi ?
  • Pourquoi ne suis-je pas venue le voir plus tôt ?
  • Ça m’apprendra à procrastiner

 

Bref, les considérations très constructives d’un mental frustré!

 

Puis je suis passée à la phase acceptation du deuil après la déception. C’est ni bien ni mal, c’est ce qui est et il doit y avoir une raison.

 

Je suis rentrée bredouille en matière de maître mais ravie de ma semaine à l’ashram.

 

A la manière d’un bon film, j’avais l’impression d’avoir vécu une vie entière en quelques heures.

 

2ème partie, La loi d’attraction vous offre ce que vous voulez et bien au-delà.

 

Nous avons décidé plus tard dans l’année de voyager au Népal pour faire un trekking dans les Annapurnas.

 

Lorsque nous décidons, Alain et moi, de choisir une nouvelle destination, nous nous y rendons d’abord afin de préparer le terrain.

 

Là c’était un nouvel univers. Il fallait trouver une agence, un trajet de trekking, un guide, des sherpas… ce sont les joies de la découverte dans notre métier.

 

Nous avons erré joyeusement dans Kathmandou à la recherche d’une agence sympathique en croisant quelques soixante-huitards échoués depuis un demi siècle.

 

.

 loi d'attraction 115

 

 

Après quelques essais infructueux, nous sommes tombés dans une ruelle sur un boui-boui innommable mais où on parlait français.

 

La négociation prenait une tournure un peu désagréable, ce n’était pas le prix de départ, il fallait marchander etc .

 

La loi d’attraction en pleine action

 

Je commençai à me décourager lorsque j’aperçois une silhouette avec une robe orange sur l’ordinateur du responsable de l’agence.

 

Je lui demande s’il connaît Sai Baba et je le vois tout à coup s’illuminer de l’intérieur.

 

Je lui raconte mes déboires avec l’Inde et il me répond du tac au tac :

 

– Mais Sai Baba est au Népal !

 

A mon tour de lâcher un cri de surprise. Ils sont très forts ces maîtres mais quand même !

 

Il agrandit la photo qui était sur son ordinateur et je m’aperçois que c’est d’un jeune homme dont il parle.

 

– Il s’appelle Sanjay Sai Baba continue t-il. Il est une émanation des Sai Baba et il va bientôt avoir 25 ans!

.

 

 Loi d'attraction109

 

 

Le voilà à me raconter les miracles que le petit Sanjay faisait à l’école comme fournir toute sa classe en stylos et cahiers qu’il matérialisait devant les yeux de ses petits copains.

 

C’est tout de même un don qui ne passe pas inaperçu dans une école et qui pourrait résoudre pas mal de problèmes à l’éducation nationale !

 

J’ai commencé à sentir ce fameux taux vibratoire monter dans la pièce où nous échangions.

 

– Mais, lui dis-je, personne en Europe n’est au courant qu’un autre Saï Baba existe!

 

-Je sais, son aura est en train de grandir, nous allons commencer les travaux de son ashram et il va bientôt partir en Inde se faire connaître !

 

En Inde, une réincarnation peut avoir plusieurs manifestations, un peu comme chez les tulkous tibétains.

 

– Oui mais, là, où est -il en ce moment ?

– A Kathmandou, chez lui !

– Et comment peut-on faire pour le rencontrer ?

– Je suis son premier disciple et je suis responsable de l’organisation Sai baba au Népal.

– Glups !

-Ça vous dirait que je vous amène demain faire connaissance avec lui ?

-Hugh !

– Bon très bien, il fait son darshan (cérémonie) demain, je m’arrangerai pour que vous puissiez avoir un entretien privé avec lui.

– Et pour ce qui est des prix du trekking, on va s’arranger pour que chacun soit gagnant dans la transaction.

 

Loi d’attraction, quand tu nous tiens !

 

Depuis la connexion entre l’Inde et le Népal a été faite. Les dévots de feu Sathya sont obligés d’outre-passer leur mental et leurs attachements pour s’ouvrir au mystères des avatars.

 

Mais combien sont-ils dans la famille Sai Baba ?

A priori trois :

 

Shridi Saï Baba au siècle dernier: un fakir (qui réalise des actes surhumains), yogi, et sadhu (un renonçant qui n’a qu’un seul désir : la dissolution dans le divin),

Sathya mort en 2011 et

Sanjay.

 

.

 Loi d'attraction110

 

 

Les joies de la loi d’attraction

 

 

Alors quand je dis que la loi d’attraction vous offre ce que vous demandez et mieux, vous comprenez que je sais de quoi je parle!

 

Mon mental étriqué n’est pas capable d’imaginer tous les trésors de la création qui se mettent à mon service !

 

Comme je pense petit ! J’aurais pu rester bloquée sur la frustration d’avoir raté Sathya et ne rien attirer du tout dans ma vie.

 

Je me suis concentrée sur mon enthousiasme à rencontrer un maître/avatar qui joue à créer de la matière devant les yeux ébahis de ses visiteurs.

 

Je crois que c’était vraiment cette particularité qui m’attirait. L’univers a répondu à ma curiosité au-delà de mes espérances.

 

Depuis Sanjay réserve toujours un petit moment privé avec ceux qui le veulent quand nous accompagnons un groupe pour faire un trek au Népal.

 

Nous avons assisté lors de notre dernière rencontre à l’étonnante matérialisation de la vibouti, cette cendre parfumée que Sanjay Sai Baba manifeste à volonté et multiplie à la façon des poissons ou des petits pains bibliques.

 

L’énergie et la montée du taux vibratoire étaient au rendez-vous!

 

C’est sur des expériences comme celles-ci que je m’appuie lorsque je traverse des complications comme mon fil à retordre avec Google dont je vous parlais la semaine passée.

 

Et si c’était une étape intermédiaire comme la mort de Sathya Sai Baba en vue d’une surprise encore plus énorme ?

 

Vous avez une anecdote, une synchronicité à raconter? La loi d’attraction vous passionne? Laissez un commentaire!

Share This Post

Juin 16

Loi d’attraction: on ne vous dit pas tout!

 


loid'attraction et croyances limitantes1La loi d’attraction et la procrastination

 

J’avais prévu de vous écrire la suite de mon précédent article sur la loi d’attraction. Vous l’avez peut-être vu, j’ai été très occupée à modérer vos nombreux commentaires.

 

Pourtant, je ne me voyais pas m’asseoir à l’ordinateur pour écrire la suite. Cela fait trois jours que j’observe comment je tourne et vire dans la maison.

 

J’ai écrit assez d’articles sur la procrastination pour la reconnaître quand elle pointe son museau dans ma vie. Et hier, elle était clairement là.

 

Quand je commence à faire du rangement sur mon bureau, ce n’est pas bon signe…je procrastine.

 

J’ai des outils précis comme Tipi quand je veux m’en débarrasser mais il faut quand même savoir ce que je tiens si je veux pouvoir le lâcher.

 

Après enquête, il s’est avéré que j’étais en train de remettre au lendemain la suite de mon dernier article sur la loi d’attraction.

 

Comme je suis en train de préparer parallèlement mon stage d’été sur le lâcher prise et libération des croyances, j’ai vite compris que la vie m’offrait de l’expérimenter d’abord sur moi-même !

 

Surprise et damnation, comment est ce que la procrastination peut m’arriver à moi qui aime écrire ?

 

Puisque nous en étions restés aux obstacles qui empêchent la loi d’attraction de vous apporter ce que vous désirez, j’ai pensé que c’était malgré tout la suite logique. Je venais de tomber sur une croyance limitante.

 

loidattraction

 

Les croyances limitantes, un obstacle à la loi d’attraction

 

J’ai reçu d’adorables commentaires comme “j’ai hâte de lire la suite”, “vivement la seconde partie” et tout à coup, devant l’enthousiasme des commentateurs sur ce dernier article, un doute a surgi en moi: vais-je être à la hauteur de la suite et des attentes?

 

J’aime finalement ce genre de trouble intérieur: je sais que c’est du bazar et qu’une mémoire est à l’œuvre. C’est ainsi que je démarre une enquête pour voir plus clair en moi.

 

Après investigation plus profonde, j’ai déniché dans mes placards de l’inconscient une ou deux croyances limitantes que je pensais avoir dépassé depuis biiiiiennnnn longtemps!

 

Une croyance est au départ une affirmation ou une pensée que vous croyez vraie, à propos des autres, de la vie ou de vous-mêmes.

 

Elle marque votre conscience et agit comme un filtre qui déforme la réalité sans que vous ne le sachiez.

 

Parmi tous les champs possibles de matérialisation qu’offre la physique quantique, vous décidez d’adopter une représentation qui fait sens avec votre expérience : par exemple, « ça va aller un moment puis ça va se détériorer. »

 

Je ne l’ai pas prise au hasard, nous sommes copines depuis longtemps même si cette croyance n’est pas une compagne très joyeuse. Cela parle de ma croyance en la réussite: ça marche un temps puis ça retombe.

 

Les croyances font souvent sens par rapport à votre réalité d’enfant. Parfois, vous l’avez juste acceptée de votre environnement comme une vérité. En voici un exemple:  « on ne peut pas toujours faire ce qu’on veut ».

 

Cette vérité établie vous a aidé à prédire et accepter votre futur scolaire: il faut faire les études qui promettent un métier à la sortie, pas gagner sa vie avec ce qu’on aime faire! (parce qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut)

 

Parfois, vous avez adopté une croyance qui, à force de se voir confirmée dans votre vie, est devenue graine, a pris racine et s’est épanouie.

 

Toutes les situations qui sont venues confirmer cette loi ont été enregistrées et ont servi de preuve à cette affirmation.

 

Une croyance limitante affecte vos perceptions, vos ressentis et votre façon de penser, teintant ainsi tout votre univers.

.

 loi d'attraction et croyances limitantes 34

 

Le cerveau, les croyances et la loi d’attraction

 

Reprenons mon exemple « ça va aller un moment puis ça va se détériorer.»

 

Sachant ce qu’il cherche à valider (ici, ça va se détériorer), votre cerveau va détecter les moindres signes de détérioration en ne regardant que cet aspect des choses jusqu’à confirmation de la détérioration.

 

Le mental est ainsi fait, il aime les équations binaires, c’est 1 ou 0, c’est noir ou c’est blanc. Il fonce comme un petit soldat avec un objectif de validation de croyance.

 

Le plus terrible c’est que si votre cerveau perçoit une amélioration, il ne va pas retenir l’information. Il n’en informera pas la conscience puisque la programmation initiale est de chercher les signes de détérioration.

 

Le cerveau fait le tri tout seul dans vos perceptions et choisit d’invalider certaines informations sans en informer votre conscience.

 

On ne vous dit pas tout ! Votre cerveau fonctionne à l’économie d’énergie, il crée des raccourcis.

 

Pourquoi vous encombrer avec des informations qui ne sont pas pertinentes comme le progrès et l’évolution quand il piste ce qui va aller de plus en plus mal?

 

Votre cerveau gère donc à votre place votre vie en fonction des automatismes du passé.

 

En cas de danger, l’information est envoyée à l’amygdale cérébelleuse afin de vous sauver la vie avant d’en informer votre conscience.

.

 loid'attraction et croyances limitantes2

 

 

Lorsque vous réfléchissez dans la rue, c’est votre cerveau en pilote automatique qui vous fait traverser. Vous avez évité la voiture avant de savoir qu’il y en avait une.

 

C’est aussi ce qui fait que vous ne voyez plus les détails de votre environnement proche : il n’y a pas de danger donc votre cerveau a tout automatisé.

 

En fait, vous ne voyez que ce qui est présent dans votre mémoire. C’est aussi ce qui fait que votre cerveau peut falsifier les informations de façon à les faire coïncider avec ses données antérieures enregistrées.

 

A moins de faire un effort conscient pour être présent à chaque instant, vous vous déplacez dans un monde d’automatismes.

 

Lhistoire initiatique de mon précédent article prend tout son sens à propos du Maître et de ses miracles.

.

 loid'attraction et croyances limitantes19

 

Les croyances limitantes créent votre réalité grâce à la loi d’attraction

 

Ainsi, bien que votre vie soit un champ de potentialités illimitées, elle est réduite à ce que vous croyez, c’est à dire, une interprétation de ce que vous avez expérimenté enfant. Oui, vous avez régulièrement 4 ans!

 

Vous avez épousé ces croyances qui sont des conclusions d’enfant afin de vous construire. Elles ont grandi, protégées dans votre subconscient et vous les prenez pour des vérités vraies.

 

Les croyances servent de matériau de base à la construction de votre identité. Elles soutiennent la représentation que vous avez de vous-mêmes et des autres.

 

Elles font partie intégrante de la dalle de béton sur laquelle vous érigez votre vie.

 

Allez, je vous en fais tester une croyance:« Il faut gagner de l’argent pour vivre ». Voyez qu’il n’est pas facile de la chasser d’un revers de la main.

 

Vous pouvez vous répéter en vous regardant dans le miroir le matin, “je n’ai pas besoin d’argent pour vivre” mais je ne suis pas certaine que cette affirmation mentale ait du poids comparée à la croyance ci-dessus.

 

Déjà dans votre berceau, vous avez pu vérifier cette croyance quand vos parents vous déposaient à la crèche ou chez la nounou pour aller travailler. Vous l’avez enregistrée sans la conscientiser.

.

 loid'attraction et croyances limitantes5

 

 

Bon, on teste une autre croyance? « Le hasard n’existe pas ». Terrible n’est-ce pas quand on sait que vous avez fait un travail intérieur pour y croire. Vous n’êtes pas prêt de lâcher cette croyance!

 

Vous pensez que c’est une vérité ? C’est une croyance comme une autre, c’est un peu l’inverse de « le hasard existe ». Si “le hasard existe” est une croyance, “le hasard n’existe pas” en est une aussi.

 

Est-ce que vous saisissez maintenant ce qu’est une croyance fondatrice? On est prêt à y mettre ses deux mains à couper !

 

Au niveau de l’égo, vous êtes obligé d’adopter certaines croyances, alors bien évidemment autant adopter celles qui vous aident à vous sentir mieux, mais avez-vous eu la possibilité enfant de choisir vos croyances?

 

Positives ou négatives, ces croyances contrôlent l’essentiel de vos comportements, de vos actions et donc du résultat dans vos vies au lieu de vous laisser la possibilité d’expérimenter tous les possibles, c’est pour cela qu’on les appelle des croyances limitantes.

 

Elles sont des façons subtiles de restreindre votre réalité. A partir de ces fondements, des pensées vont naître, en cohérence avec vos croyances.

 

Physique quantique et loi d’attraction

 

La théorie de la relativité d’Einstein a prouvé que tout ce qui existe dans l’univers est énergie. Matière et énergie sont liées. Elles émettent des vibrations que l’on peut mesurer.

 

Vous avez vu dans l’article précédent que des vibrations de même nature s’attirent. Vos pensées ne naissent pas seulement de votre décision mais aussi de votre subconscient où sont stockées vos croyances.

 

Toutes ces croyances dont nous avons parlé vont générer des pensées qui vont aimanter des situations de même nature.

 

Vous pouvez intensifier votre pensée positive et vos ressentis agréables dans le but de matérialiser vos désirs, mais sachez qu’au niveau inconscient, vous avez déjà créé une autoroute neuronale qui va attirer à vous ce que vous croyez.

 

Vous risquez de vous décourager si vous cherchez à programmer consciemment votre cerveau alors qu’il obéit déjà à une programmation non consciente.

 

Non consciente signifie que vous n’en avez pas conscience ! Vous ne faites pas le poids avec votre petite volonté.

.

 loi d'attraction et croyances limitantes35

 

 

Je vous rappelle au travers de cette image ce que signifie le poids de l’inconscient: à votre avis qui va gagner au niveau de la loi d’attraction?

 

La mauvaise nouvelle c’est que votre subconscient dirige votre vie. La bonne c’est qu’il suffit d’analyser les scénarios répétitifs pour connaître vos croyances cachées afin de vous en dégager.

 

Des doutes sur le rôle de l’inconscient dans la loi d’attraction?

 

Vous souvenez-vous de l’expérience du neurophysiologiste Benjamin Libet? Il désirait répondre scientifiquement à la question:

 

 

Sommes-nous capable de déclencher consciemment une activité cérébrale qui semble mener ensuite irrémédiablement à une action volontaire ?

 

 

 

Cela peut vous paraître évident mais après ce qui vient d’être dit, vous ne serez pas surpris d’entendre les résultats de son enquête déroutante.

 

En d’autres termes: est ce que votre décision consciente précède l’activité cérébrale associée à la préparation puis à l’exécution d’un geste volontaire ?

 

Faites-vous les choses parce que vous voulez les faire ou parce que vous êtes dirigé par une autre force ?

 

Benjamin Libet a donc conçu une expérience où il pouvait chronométrer trois événements:

 

  • le début d’un mouvement volontaire simple comme fermer le poing 
  • le moment où le sujet avait l’impression subjective de décider consciemment d’effectuer le mouvement.
  • le moment ou il agit

 

Ces deux activités (vouloir agir et préparer son corps à agir) déclenchent des réactions dans des parties différentes du cerveau qu’il est possible de détecter et dont on peut mesurer l’amplitude.

 

Les résultats ont démontré que le mouvement commandé par le cerveau commence à environ 550 millisecondes (ms) avant l’action.

 

C’est seulement 350 ms après, que le sujet décide consciemment d’exécuter le mouvement, qui lui, survient finalement 200 ms plus tard.

 

Moralité, la conscience volontaire arrive trop tard pour être à l’origine de l’action. Votre cerveau a initié un de vos gestes avant l’apparition de votre volonté consciente de faire ces mouvements.

 

Où est votre libre arbitre, que fait votre conscience? Qui décide et pourquoi?

 

 loi d'attraction et croyances limitantes 20

 

 

Benjamin Libet pourrait bien avoir apporté la preuve scientifique que vos actions sont motivées par vos mémoires non conscientes et donc potentiellement par vos croyances.

 

Comment dépister les croyances?

 

Pour continuer avec les croyances, afin d’éviter qu’elles ne créent à votre place avec la loi d’attraction, il va vous falloir les ramener à la conscience, à la manière de l’hydre qu’on amène à la lumière pour s’en débarrasser.

 

Pour ma part, c’est la procrastination qui m’a mis la puce à l’oreille ainsi que quelques déboires avec Google. Voici quelques pistes de là où se cachent vos croyances limitantes:

 

  • Repérez les sentiments et émotions exagérés et hors de propos
  • Surveillez vos pensées antagonistes qui se font la guerre entre elles
  • Pistez vos actions contradictoires comme trop manger et vouloir perdre du poids
  • Regardez de près là où vous avez tout mis en œuvre et où rien ne fonctionne
  • Surprenez-vous à penser que vous n’avez pas de chance

 

Une fois l’identification faite d’un dysfonctionnement, posez-vous les questions suivantes: quel film est ce que je suis en train de me jouer et qu’est ce que je me raconte?

 

Pour ma part, je me racontais qu’on avait des exigences envers moi auxquelles je n’allais pas pouvoir faire face. En fouinant dans mon placard de croyances, j’en ai dégoté une bien magnétique:

 

Elle s’appelle: “on ne peut pas se maintenir longtemps au sommet sans chuter et décevoir ! ” Imaginez-la, couplée avec la perle dont je vous parlais en début d’article : « ça va aller un moment puis ça va se détériorer », et vous aurez un vrai cocktail inconscient explosif;

.

 loid'attraction et croyances limitantes15

 

 

Comment investiguer les croyances?

 

Encore une petite enquête fructueuse à mener. Je vous livre la mienne pour vous donner un exemple et je vous propose de passer votre croyance dans la moulinette:

 1°) Quand a commencé cette croyance?

 

Autrement dit, quand ai-je eu l’idée qu'”on ne pouvait pas se maintenir longtemps au sommet sans chuter puis décevoir” ?

 

Quand je faisais du sport de compétition au niveau national.

 

2°) Sur quoi se base cette croyance?

 

Dit autrement: y a t’il eu un ou plusieurs évènements qui sont venus confirmer cette croyance ?

 

Plein bien sur, avec un niveau de stress croissant associé à la peur de me faire mal (sport oblige). L’impression d’avoir été une athlète un moment puis de m’être fait dépasser par la technique et mes capacités.

 

3°) A quel âge cela remonte cette croyance selon moi?

 

à 8 ou 10 ans

 

4°) Qu’ai-je évité de faire grâce à cette croyance?

 

De me donner à fond pour éviter que l’on m’en demande plus

 

5°) Qu’est ce ça pose comme problème d’avoir cette croyance ?

 

Pour moi, pas d’évolution possible, ne pas prendre d’ampleur, rester petit.

 

6°) Est ce que ma croyance m’aide à réussir mon objectif aujourd’hui?

 

Certainement pas. Et pourtant, elle est active! Passons donc aux bénéfices secondaires…

 

7°) A quoi cela me sert il de ne pas évoluer ?

 

  • A  ralentir le rythme de ma croissance donc à pouvoir souffler.
  • Faire diminuer les attentes que les autres ont sur moi puisque je ne leur donne plus satisfaction.
  • Puisque plus ça va aller plus on va m’en demander, autant montrer des signes de fatigue et d’épuisement.
  • Si j’arrive à limiter les sollicitations en décevant, cela va aussi limiter les contraintes que je subis.
  • Si je suis trop embarquée vers la réussite, je ne pourrai plus m’occuper de mes besoins.

 

Voyez que, dans ma vision d’enfant, ça se tient. Le tout est un tissu de croyances et de suppositions mais auquel je peux croire.

.

 loid'attraction et croyances limitantes3

 

 

En fait la vie répond très justement à mes attentes, elles-mêmes dictées par mes croyances non conscientes. Et en ce moment, c’est Mr Google qui me donne du fil à retordre.

 

Il n’y a rien de juste ou d’injuste dans l’univers juste des preuves concrètes et tangibles dans votre vie de ce que vous émettez dans l’univers.

 

Il n’existe ni bien ni mal, juste une matérialisation de votre vibration. Les croyances ne sont pas nécessairement faciles d’accès.

 

Elles créent malgré tout dans votre vie et si vous voulez les déloger un travail s’impose. C’est un début de ce que nous proposons cet été dans notre stage “lâcher prise et libération des croyances”.

 

Vous trouverez plus d’informations en cliquant ici. La suite du travail passe par l’acceptation de ce qui est, la prise en compte de l’émotion non consciente et le lâcher prise, une fois que l’on sait vraiment ce qu’on tient!

 

Mon prochain article sera donc la suite des obstacles incluant comment élever votre taux vibratoire pour attirer à vous des réalisations conscientes. En attendant merci de m’avoir fait travailler!

 

Et vous, avez-vous repéré des croyances qui vous desservent? Pensez-vous pouvoir les trouver maintenant? Comment les traitez-vous? Commentez!

Share This Post

Juin 07

Ne me dites pas que la loi d’attraction vous a tout apporté !



loi d'attraction 20La loi d’attraction est à la mode

 

La loi d’attraction sur toutes les bouches et dans tous les blogs.

 

Normal, vu qu’elle est présentée comme le processus miraculeux qui permet d’obtenir tout ce qu’on désire.

 

On pourrait croire qu’il suffit d’appliquer un protocole minutieux et répété jusqu’à obtention de son désir.

 

Faire en sorte d’utiliser la loi d’attraction à vos fins ne relève pas de la recette. Je vais vous parler de deux écueils majeurs à pister si vous voulez tester vos pouvoirs de création.

 

La loi d’attraction et le film “Le Secret”

 

Lorsque j’ai vu le film «Le Secret» pour la première fois, j’ai été agréablement surprise de constater que j’avais oublié de faire des demandes à l’univers, surtout en ce qui concerne la matière.

 

Ce que j’aime chez les Américains, c’est que, bien que tendus vers le gain, ils sont aussi détendus quand il s’agit d’argent et de biens matériels.

 

Gagner de l’argent est un jeu joyeux qui ne comporte pas toujours la gravité que j’observe dans certains d’Asie ou même en Europe.

..

 loid 'attraction 21

 

 

Ils ont moins de tabous à dire combien ils gagnent et ne s’offusquent pas quand un individu devient millionnaire.

 

Dans le psychisme d’un français, entre bien gagner sa vie et escroquerie, la marge est faible.

 

Toute personne qui veut élever son niveau de vie est suspectée d’être avide ou malhonnête.

 

Nous avons longuement discuté de cela au Booster-Gala puisqu’il était question de gagner sa vie avec son blog!

 

J’ai donc commencé à jouer avec la Loi d’Attraction et j’ai pu mesurer jusqu’à un certain point que cela fonctionnait pour moi.

 

J’ai posé des intentions claires, j’y ai rajouté des émotions, agrémentées de visualisations de l’objectif atteint, avec la sensation de bonheur qui l’accompagne.

 

J’ai appris aussi à lâcher prise pour laisser l’univers faire à ma place en bien mieux que moi.

 

J’avais du mal cependant à concilier les deux approches: y penser toute la journée jusqu’à l’obsession et le lâcher prise.

 

Dans la phrase, «vous êtes ce à quoi vous pensez le plus souvent »…où est le lâcher prise ?

 

En regardant le film “Le Secret” la deuxième fois, j’ai commencé à voir quelques failles et à la troisième fois, j’ai pensé qu’il fallait ajouter un chapitre: pourquoi le secret ne marche pas!

 

Responsabilité dans la création et loi d’attraction

 

Croire que penser avec intensité et émotion suffit pour obtenir ce qu’on veut par la loi d’attraction est un peu réducteur.

 

Créer est un processus plus complexe qu’il n’y paraît.

 

Je savais que je créais mes rêves de toutes pièces et finalement cela ne m’a pas étonné de mesurer que je créais aussi ma réalité de chaque instant !

 

J’ai donc poussé plus loin ma réflexion sur la responsabilité de mes créations. Si ce qui existe est le résultat de vos créations, de qui sont les créations que l’on nomme guerres, pollution, violations, famines?

.

.

 Loi d'attraction1

 

 

Je suis persuadée que les personnes qui vivent dans ces pays prient et demandent la paix et l’abondance et pourtant c’est la misère qu’ils reçoivent.

 

” Demandez et vous recevrez ” est certainement plus profond qu’il en a l’air mais ce qui est certain c’est qu’au premier degré, ce n’est pas tout à fait vrai.

 

Je me suis dit qu’il devait y avoir un second degré.

 

Du point de vue spirituel, tous les maîtres de l’univers s’entendent pour dire que tout est parfait. Du point de vue de l’humanité perdue dans la dualité, ça ne l’est pas.

 

Pré-requis pour utiliser consciemment la loi d’attraction

 

Pour pouvoir créer sa vie comme on le désire, il faut un minimum :

 

  • Être certain d’avoir une vie à soi et ne pas être qu’une extension de ses parents par exemple, qu’un rôle à jouer dans un famille ou une institution.
  • Savoir qu’un humain a le pouvoir de créer
  • Ne pas être totalement identifié à son mental qui pense
  • Ne pas passer sa vie dans la survie

 

J’ai l’air d’écrire des poncifs mais savez-vous que dans une monarchie (et il en existe encore dans le monde) un individu est un sujet du roi mais ne possède pas de vive propre ?

 

Même si l’appellation est symbolique, au royaume de l’énergie toute vibration a son importance!

 

Pour savoir que vous avez le droit de créer, il faut qu’on vous l’ait dit ou que vous l’ayez lu. Si vous êtes né esclave, ce pouvoir ne vous est pas acquis.

 

Cela pose bien sur la question, de qui crée? Certainement pas votre mental avide qui, passant devant une bijouterie imagine que le bijou dans la vitrine est déjà à vous si vous parvenez à le visualiser avec assez d’émotions et d’intensité.

 

.

 Loi d'attraction6

 

La loi d’attraction est incompatible avec la peur

 

Quant à passer sa vie dans la survie, vous êtes beaucoup plus nombreux à le faire que ce que vous croyez.

 

La survie c’est la peur. Elle peut se manifester par un désir d’attaquer tout ce qui bouge ou de se sentir menacé en permanence.

 

N’avez-vous pas parfois cette impression totalement fabriquée en regardant les infos que la vie est dangereuse et pleine de serial killers?

 

La peur se retrouve dans toutes les inhibitions, tous les rêves que vous ne mettrez jamais en place, (un jour mon Prince…) et tous les actes de procrastination.

 

Elle se retrouve enfin dans toutes les méfiances et les désirs d’échapper aux situations jugées pénibles ou douloureuses.

 

Si vous cherchez à actionner la loi d’attraction dans le sens de vos désirs devant votre télé ou bloqué face à votre ordinateur en proie à une incapacité à vous mettre au travail, vous avez peu de chances d’obtenir des résultats.

 

L’état dans lequel vous êtes conditionne votre capacité à créer ce que vous voulez.

 

Ce n’est que lorsque vous entrez dans la vibration de la pensée  «je peux créer du bien-être dans ma vie» que  vous commencez à quitter les attachements dont j’ai parlé.

 

Liberté et  loi d’attraction

 

Votre conditionnement s’étend bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

 

Si  la nation mobilisait à nouveau tous les hommes pour partir en guerre, avez-vous imaginé d’autres scénarios que la désertion ou l’objection de conscience?

 

Joe Vitale raconte l’histoire d’un mystique chrétien américain, très en avance sur son époque à propos de la liberté de création.

 

A une époque où personne ne parlait de loi d’attraction, il a réussi à échapper à l’enrôlement militaire pendant la 2ème guerre mondiale alors qu’il était en âge d’y aller.

 

Comment a t-il fait? C’était un esprit libre et même une transe collective et nationale n’a pas réussi à l’atteindre au niveau de la loi d’attraction.

 

Il vibrait littéralement la liberté et non la soumission! C’est ce qui est merveilleux avec la loi d’attraction, c’est qu’on ne peut pas tricher, ou on vibre ou on ne vibre pas la qualité que l’on désire installer dans sa vie!

.


 future

 

Mais au fait que signifie la loi d’attraction?

 

Que toute chose de même nature s’attire. Tout dans la nature est onde et vibration.


La physique quantique a démontré qu’une expérience est modifiée lorsqu’il y a un observateur qui entre dans la pièce.

 

Elle démontre aussi qu’un électron peut aussi se comporter en particule (matière) ou en onde.

 

Dans l’expérience des fentes (voir la vidéo du Dr Quantum), on s’aperçoit qu’en présence d’un observateur, un électron peut choisir de se comporter en onde ou en particule.

 

Dans la vidéo, on voit bien que ce choix a été différent selon qu’on plaçait ou non un observateur. C’est ce qui a permis aux scientifiques de démontrer que les ondes du cerveau peuvent affectent la matière.

 

La loi d’attraction stipule que toutes les vibrations de même nature s’attirent. Cette attraction est la nature même de l’amour.

 

La loi d’attraction est donc une loi d’amour, elle met en relation des situations, objets personnes vibrant de même nature.

..

 BU007939

 

 

En ce sens le monde est parfait. Si une personne est en guerre avec elle-même à l’intérieur, elle attirera une relation où cette guerre s’établira.

 

Ceci durera jusqu’à ce qu’elle prenne conscience de ce qu’elle attire et que la guerre est déjà en elle.

 

Même si cela ressemble à un paradoxe, la loi d’attraction ou loi d’amour peut amener la guerre.

 

Le mental n’aime pas cette vision de la loi d’attraction. Dans sa vision manichéenne  noir ou blanc, c’est ou l’amour ou la guerre!

 

D’ailleurs ce n’est pas un exemple cité dans le film « le Secret » !

 

Les dettes attirent les dettes, la négativité attire la négativité ou des expériences de vie où on se sent mal, la richesse attire plus de richesse ou des expériences où on se sent riche.

 

On ne peut pas être quelqu’un de positif si on vit sa vie à côté de quelqu’un de négatif! Loi d’attraction oblige! Elle est terrible cette loi pour l’égo!

 

Premier écueil à éviter pour profiter consciemment de la loi d’attraction

 

Pour pouvoir utiliser la loi d’attraction afin d’obtenir ce qu’on désire, il ne faut pas donner son pouvoir aux autres.

 

Chaque fois que vous pensez que quelqu’un peut vous asservir ou vous faire du mal, vous lui donnez ce pouvoir.

 

Cela ne signifie pas que les agressions n’existent pas mais vous avez le pouvoir de savoir qu’une partie de vous l’a attiré à vous même si vous ne savez pas comment.

 

Chaque fois que vous craignez de perdre votre place, de vous faire manipuler, éjecter ou rejeter, vous donnez plein pouvoir à une situation comme si la vie était dangereuse et qu’une épée de Damoclès flottait au-dessus de votre tête.

 

Le fait de savoir que c’est votre création vous aide à comprendre que si vous l’avez créé, vous pouvez le dé-créer. Encore faut-il l’accepter!

.

 the golden egg

 

 

Encore une fois, cela ne signifie pas que les dangers n’existent pas, mais si vous en rencontrez un alors cela fait sens dans votre vie.

 

Au lieu de vous prémunir et de verrouiller par le contrôle tous les accès à votre vie, vous pouvez tout de suite passer à la question qui suit :

 

Qu’est ce qui en moi a attiré cette situation ?

 

Cela vous permet de rester ouvert et confiant. Au lieu de craindre une nouvelle agression, vous cherchez en vous la source de votre création.

 

Chaque fois que vous jugez qu’une personne ne fait pas ce qu’elle devrait faire, vous êtes en train de dire que la loi d’attraction s’est trompée et qu’elle vous a envoyé une personne qui n’a rien à voir avec vous.

 

La preuve, cela vous met en colère devant tant d’ignorance ou tant d’incompétence. Alors, à votre avis, que cherche à vous dire la loi d’attraction?

 

Vous donnez votre pouvoir à l’autre, chaque fois que vous voudriez que l’autre soit différent. Parfois même ce sont à des personnes de votre famille que s’adresse ce reproche.

 

Je voudrais une mère plus ci, un père moins ça, un enfant plus comme ci, un frère moins comme ça, un mari, une femme….

 

Cela ne signifie pas qu’il faille tout accepter de leur part jusqu’à la fin des temps, cela signifie juste accepter que vous avez attiré ce comportement de leur part dans votre vie.

 

Chaque fois que vous pensez que quelqu’un peut vous sauver ou qu’une situation extérieure peut régler la situation, vous donnez votre pouvoir à l’autre.

 

Si vous voulez qu’une situation se résolve, cela passe par l’identification de ce qui l’a créé dans votre vie.

 

Si vous cherchez la solution avant cette identification, il y a peu de chance que la loi d’attraction vous amène une résolution puisque vous vibrez encore à ce qui a créé le problème.

 

” On ne peut résoudre les problèmes avec le même esprit qui les a créés “.

 

Second écueil :le principe des étapes intermédiaires et la loi d’attraction.

 

En fait la loi d’attraction fonctionne toujours.

 

C’est un peu comme la gravité, à moins d’avoir changé de dimension, vous êtes soumis à l’attraction terrestre et vous ne pouvez pas vous élever dans les airs.

 

J’ai mis un peu plus de temps à mesurer la loi des étapes intermédiaires.

 

Je voyais des clients pourtant motivés qui cherchaient une relation amoureuse et n’en trouvaient pas.

.

 Loi d'attraction3

 

 

Malgré les nettoyages successifs de leur psyché et leurs mémoires, rien n’y faisait. J’ai fini par comprendre.

 

Puisque la loi d’attraction fonctionne tout le temps et sans erreur, au lieu de focaliser sur ce qu’il voulaient obtenir, j’ai regardé de plus près ce qui se passait réellement dans leur vie.

 

J’ai été surprise de constater que ces personnes s’étaient engagées dans une amitié.

 

Le mental continuait à râler parce qu’il n’obtenait pas son âme-sœur mais pourtant l’amitié était bel et bien là.

 

C’était la réponse de la loi d’attraction. Le fait d’avoir nettoyé les blessures de l’enfant avait bien modifié leur énergie et cette modification avait amené une relation dans leur vie. Relation oui mais pas amoureuse. Tant pis pour un jour mon prince!

 

Parfois nous avons des idées toutes faites sur ce que nous voulons. Nous voudrions rencontrer l’amour de notre vie mais s’il passait à côté de nous, peut-être ne serions- nous pas prêt à le reconnaître.

 

Encore une question de vibration. Vous ne pouvez pas reconnaître votre âme-sœur si vous ne vibrez pas déjà l’amour !

 

La vie vous envoie la personne exacte qui correspond à là où vous en êtes. Au lieu d’être déçu, soyez curieux…qu’est ce qui en moi….?

 

C’est une étape intermédiaire.

 

Si vous reconnaissez dans votre vie une première réponse à votre demande, vous allez vous investir à fond dans cette relation jusqu’à ce qu’elle vous permette de modifier à nouveau votre vibration.

 

Si vous la vivez du bout des lèvres juste parce que ce n’est pas ce que vous avez demandé, dans dix ans vous y êtes encore.

 

La vie a tout son temps. Elle mesure votre avancement à votre taux vibratoire !

 

La loi d’attraction et l’édition de mon livre

 

Pour ceux qui ont suivi mes premiers articles, je parlais de mon intention de faire éditer mon livre sur les couleurs dont je vous parlais dans mon dernier article.

.

 u2ALMQu2bL

 

 

J’ai pris le risque en temps réel de poser un objectif en public et de voir si j’arrivais à actionner la Loi d’attraction dans le sens de mes désirs.

 

J’ai écrit mon livre  sur les couleurs en automne 2010. J’habitais encore dans le Var à l’époque.

 

Je n’avais aucune idée de comment les choses pourraient se faire. Le livre d’Alain avait été accepté par l’éditeur et pas le mien.

 

Je venais aussi de changer de nom car nous venions de nous marier. Cette nouvelle identité me paraissait de bonne augure mais je n’arrivais pas encore à l’incarner.

 

Or, pour être publiée, il faut exister avec son nom et sa photo. Au niveau vibratoire, je n’en étais pas encore là.

 

La réponse intermédiaire a été la création de ce blog. J’ignorais tout du blogging et lorsque j’ai commence fin 2011, j’étais loin d’imaginer que c’était l’étape intermédiaire avant la publication de mon ouvrage.

 

Je ne pense pas que j’aurais réussi si je m’étais acharnée à envoyer mon livre à tous les éditeurs de la terre.

 

J’ai posé le livre dans un coin et je me suis mise à faire ce que j’aime : écrire !

 

C’est ainsi que mon énergie a commencé à se modifier. Tous les obstacles au droit à l’existence, à la peur d’être vue ont été travaillés au fur et à mesure que le blog avançait.

 

Grâce au blog, j’ai pu identifier les domaines qui me restaient à travailler. J’ai pu aussi commencer à voir émerger certaines croyances limitantes.

 

Mais le chapitre des croyances, je vous le réserve pour le prochain article.

 

J’approfondirai les raisons qui font qu’on croit que nos vœux ne se réalisent pas avec la loi d’attraction.

 

Je vous expliquerai aussi comment modifier votre taux vibratoire pour aller vers la réalisation de vos désirs.

 

Si n’avez pas obtenu satisfaction (en apparence) par rapport à un chapitre de votre vie, en quoi la loi d’attraction a t-elle mis sur votre chemin une réalisation intermédiaire ?

 

La vie vous a comblé ? Il vous reste un objectif non réalisé ? Vous avez eu une moitié de réponse ? Laissez un commentaire !

 

Share This Post

Déc 19

Pourquoi décodage biologique et loi d’attraction marchent main dans la main?

Qu’est ce que le décodage biologique ?


Nous avons vu dans un article précédent que, à la lueur du décodage biologique, la maladie n’est jamais une cause mais un effet.


La cause est antérieure et nécessite souvent une véritable remise en question pour être découverte.


Vous avez le droit de vous poser la question à propos des enfants : en quoi sont ils responsables de leurs maux, et quelles causes pourraient bien être à l’origine de leurs troubles vu le peu d’expérience qu’ils ont?


Pour les maladies infantiles, il ne faut pas oublier que pendant les premiers mois de sa vie un bébé ne fait pas la différence entre son corps et celui de sa mère.


Il peut ainsi, porter un effet dans son corps (sous forme de mal) dont la cause est à investiguer chez l’un ou l’autre de ses parents.


Dans d’autres cas plus spécifiques, un bébé peut porter une mémoire transgénérationnelle et vivre ainsi un effet sous forme de maladie dont la cause est dans son arbre généalogique.


Christian Flèche fait une analogie en décodage biologique avec le bronzage :


Pendant le temps d’exposition au soleil, vous êtes dans une cause souvent invisible à moins d’une trop longue exposition. Vous vous exposez au soleil.



Pendant la nuit, bien que le soleil ne soit plus là, la peau bronze. C’est un effet, une adaptation, ce n’est pas une maladie.


La nouvelle teinte de votre peau vous permet de ne pas vous brûler au soleil car le corps trouve toujours une solution qui va dans le sens de la survie.


L’action c’est de se mettre au soleil, la réaction c’est le bronzage. Pendant l’effet, nous rentrons dans la phase visible.


Transposons cet exemple sur le décodage biologique des maladies


Il est ainsi possible de comprendre ce qu’est une maladie. La cause est un stress invisible, le résultat une maladie visible, une adaptation.


Par exemple, vous avez mangé des huitres périmées, votre corps se débarrasse d’un poison en vous obligeant à vomir. Les huitres sont la cause, le vomissement la meilleure solution que votre corps puisse choisir pour vous maintenir en vie.


Peut-on appliquer le décodage biologique aux animaux ?

 

Chez les animaux, une cause n’est pas toujours un stress mais simplement un état de fait. Les animaux en contact avec des humains ont tendance à incarner les conflits internes de leur maître!


C.Flèche donne l’exemple de deux lionnes, l’une ayant un territoire restreint, l’autre un immense terrain de jeux et de chasse.


L’une aura une portée de deux lionceaux ou sera stérile, alors que l’autre en aura huit. Ce résultat est une adaptation qui va dans le sens de la survie de l’espèce. Celle qui possède un territoire aura une famille nombreuse, l’autre non.



La biologie « intelligente » s’adapte et crée les circonstances les plus favorables pour la survie de l’espèce.


Vous voyez où je veux en venir…ne pas faire d’enfant est un résultat pour les animaux comme pour les humains!


Lorsqu’il est question d’une difficulté à avoir des enfants chez les humains, on s’aperçoit que nous avons tendance à négliger cet aspect.


Une femme peut imaginer qu’elle est stressée car elle ne peut pas avoir d’enfant alors que c’est le stress qui fait qu’elle n’en a pas. Que va t’il se passer, à votre avis, si elle tente une F.I.V.(fécondation in vitro)?


Plutôt que de se désoler d’un résultat pourquoi ne pas chercher activement la cause au lieu de rajouter un stress.


C’est un des objectifs du décodage biologique: débrancher les conflits internes et les causes antérieures invisibles des maladies.


Phases de stress et phases de guérison en décodage biologique


Reprenons l’exemple de la lionne qui a mis bas huit lionceaux. Imaginez maintenant qu’un mâle dominant les élimine.


Cette même lionne va immanquablement développer des kystes aux ovaires afin de produire un plus grand nombre d’œstrogènes en vue d’une nouvelle ovulation.


Ces kystes sont donc des effets visibles qui vont permettre à la lionne d’avoir d’autres lionceaux et donc de préserver l’espèce.


Prenons maintenant le cas d’un lionceau avec un problème de thyroïde. Tout ce qui touche à la thyroïde est lié au facteur temps.


En cas d’hyperthyroïdie, le métabolisme s’accélère et permet ainsi à un lionceau d’être plus véloce pour attraper une mamelle.


Le lionceau qui développe un problème de thyroïde est, en fait, en train de devenir plus performant pour pouvoir se nourrir à temps, donc préserver sa vie.


Vous comprenez maintenant que la biologie ne fonctionne pas au hasard. Chaque effet est le résultat d’une cause visible ou non mais qui va toujours dans le sens de « rester en vie ».


La maladie est donc une information qu’il s’agit de décoder. Toute maladie répond ainsi à une intention positive.



Prenons encore un autre exemple afin de vous familiariser avec le fait qu’une maladie puisse être un effet du stress ( la lionne qui a perdu ses lionceaux) ou une guérison (n’avoir que le nombre suffisant de lionceaux pour ne pas manquer de nourriture).


Prenons chez un humain l’exemple de la salpingite. C’est une inflammation potentiellement grave des trompes de Fallope.


En décodage biologique, cette infection est reliée au sentiment d’être trompé ou d’avoir été trompé. Qui dit infection dit colère.


Elle est doublée d’une sensation d’avoir vécu quelque chose de dégradant pendant un rapport sexuel.


Si vous faites une salpingite pendant que vous vivez avec un partenaire douteux, le message de stress de votre corps vous rappelle que vous vivez très mal cette situation et qu’il vous faut ou l’arrêter ou la modifier, faute de quoi les symptômes vont s’aggraver.


Vous avez développé un symptôme de stress.


Si vous faites une salpingite avec votre nouveau partenaire, c’est à dire avec quelqu’un avec qui vous ne courrez aucun risque de trahison, votre corps exprime un conflit entre votre nouvelle réalité et la tromperie qui est « engrammée » dans vos cellules.


Vous êtes dans une maladie dite de « guérison ». Votre corps vous informe que vous portez une mémoire antérieure de tromperie et que vous pouvez maintenant libérer vos cellules de cette mémoire.


Le décodage biologique a ceci de magique : il vous aide à comprendre le message de votre corps puisque chaque organe touché correspond à un conflit interne spécifique et répertorié.


Vous trouverez quelques exemples sur cet article.


On ne devait pas parler de la loi d’attraction ?

 

C’est une des lois les plus puissantes de l’univers. Elle est la cause de tout ce qui se manifeste sous vos yeux.



Lorsque vous écoutez votre émission préférée sur 97.6 FM, vous pouvez l’écouter car vous réglez votre poste sur cette fréquence et la chaîne de radio émet aussi sur cette fréquence.

 

Émission et réception doivent impérativement être en correspondance.


Pour résumer, selon la loi d’attraction, vous attirez à vous ce qui vibre de même nature que vous. Dit autrement « ce qui se ressemble, s’assemble ».


Vous avez souvent tendance à réduire cette loi à « Vous attirez à vous ce à quoi vous pensez ». Vous pouvez pousser plus loin la réflexion et inclure :


  • Tout ce que vous ressentez
  • Tout ce sur quoi vous vous concentrez
  • Tout ce que vous savez que vous croyez
  • Tout ce que vous ne savez pas que vous croyez.


C’est sur ce dernier point que le bas blesse. A cet endroit précis, la loi d’attraction ne fait pas de cadeau : elle EST tout simplement et il n’y a jamais d’erreur.


Avec le décodage biologique, nous avons vu qu’il est possible de ne pas avoir de progéniture si le territoire est trop petit.


De la même façon, avec la loi d’attraction, si vous croyez que votre territoire est trop petit alors qu’il ne l’est pas, vous obtiendrez le même résultat.


Au niveau de la thyroïde, un lionceau peut développer une hyperthyroïdie pour se nourrir plus vite. Un humain peut aussi développer le même symptôme, s’il croit qu’il n’aura pas le temps de se nourrir ou d’accomplir à temps tout ce qu’il doit faire que ce soit réel ou pas.


La loi d’attraction vous amène ce à quoi vous croyez en priorité, pas ce à quoi vous pensez! Si vous vous croyez laid alors que vous êtes très présentable, vous allez manifester des remarques désagréables sur votre physique ingrat ou un partenaire inquisiteur qui vous critique sans cesse.



 


A tout moment, vous découvrirez une corrélation exacte entre ce à quoi vous pensez, ce que vous croyez et ce qui se concrétise effectivement dans votre vie.


C’est vous qui attirez tout ce qui vient à vous sans exception, Rien ne se manifeste par hasard dans votre vie. Si vous croyez que vous allez avoir du mal à perdre du poids, vous aurez effectivement du mal à en perdre.


De la même façon, si vous croyez profondément que l’argent pourrit les relations, vous aurez du mal à être riche malgré les longues séances de visualisation que vous ferez du résultat accompli.


Vous pouvez imaginer qu’être pauvre est la cause de toutes vos souffrances alors que la pauvreté n’est qu’un effet visible d’une croyance non visible.


Comme en décodage biologique, vous avez une petite enquête à mener sur les véritables causes de vos difficultés. Suivre une technique ou un protocole ne suffira pas à vous rendre riche.



Loi d’attraction et décodage biologique marchent bien main dans la main. Il n’existe pas d’injustice dans votre vie, juste des effets dont vous ignorez encore la cause.


Au lieu de partir en guerre, partez à la chasse aux indices. La semaine prochaine, je laisserai Laurence raconter son histoire de guérison et je décoderai la liste impressionnante des symptômes que son corps a déployés pour lui sauver la vie, le temps qu’elle accepte de changer de vie.


Deux autres articles qui traitent du décodage biologique:

Decodage biologique: le Sherlock Holmes de la sante

Le décodage biologique au pays des sultans



Avez-vous réussi à décoder un de vos symptômes? Utilisez-vous consciemment la loi d’attraction? laissez un commentaire!

 

 

Share This Post

Juil 10

La voie du magicien ou comment devenir sorcier en 3 livres

Comment devenir sorcier ou magicien ?


Devenir sorcier était un véritable désir d’enfant. Au début, je faisais des tours de cartes. Puis je me suis mise à lire, à dévorer les livres plutôt.


Je pistais le magique dans toutes mes lectures ainsi que l’exaltation des enquêtes de toutes sortes.


J’ai bien sûr poursuivi mes lectures. Plus tard, les enquêtes n’étaient plus policières mais thérapeutiques.


J’ai continué à chercher des livres de magie et je suis tombée sur trois livres que je vais vous présenter. La magie ne se limitait plus à de simples tours mais à vouloir créer ma vie.


Cet article est proposé à la croisée des blogs organisée par le site:développement personnel. C’est olivier Roland du blog « des livres pour changer de vie » qui a pris l’initiative en nous invitant à proposer justement 3 livres.


Réduire à trois livres les milliers de titres qui m’ont transporté, fait rêver, transformé serait franchement réducteur, voire impossible, alors je choisis les trois plus récents.


Devenir sorcier grâce à « La voie du magicien » de Deepak Chopra


Ce livre est un dialogue entre Merlin (l’Enchanteur de l’épopée des chevaliers de la Table Ronde) et Arthur son élève ou disciple.


Chaque chapitre représente une leçon, accompagnée d’une explication pour bien saisir ce qui est explosé, suivie d’un paragraphe pour vivre la leçon.


Deepak Chopra, originaire de l’Inde a été bercé par la spiritualité orientale. Pourtant, il affectionne particulièrement le personnage de Merlin qu’il considère comme un grand maître de sagesse.

(Vous pouvez cliquer sur le livre et les suivants pour avoir plus de renseignements)

Tout d’abord, que fait un magicien ?


Un magicien a le pouvoir de changer la peur en joie et la frustration en épanouissement. Avouez que c’est mieux qu’un tour de cartes!


C’est un alchimiste capable de changer en or un métal ordinaire mais ce qu’il change en or c’est surtout un être humain et pour commencer, lui-même.


A force de le côtoyer, vous apprenez à devenir une personne libre et aimante.


Évidemment, chacun de vous abrite un magicien, même si vous ne le savez pas. Tant que vous ne l’avez pas découvert, vous vous battez pour avancer sur votre chemin.


L’univers vous paraît plein de promesses et en même temps, vous vous sentez limité par nos conditionnements. Vous êtes ce que dit Rûmî :


” Tu es l’esprit souverain pris au piège des circonstances comme le soleil que masque l’éclipse “.


En bref, la voie du magicien est la voie qui ouvre sur la force et la puissance de l’Esprit.


Je ne vous livrerai que la première leçon. Elle est de haut vol et vous aurez le temps de la méditer.


Le livre contient en tout 20 leçons, chacune étant destinée à nous libérer tout en décuplant nos possibilités d’épanouissement personnel.


Merlin qui, apparaît en guide extérieur, est en fait notre guide intérieur, celui à qui vous devez apprendre à vous relier.



Devenir sorcier, leçon N°1


“Le magicien est au-delà des oppositions lumière/obscurité, Bien/mal, Plaisir/Douleur”.


Dans cette première leçon, Merlin explique à Arthur comment, au lieu de regarder physiquement un humain, il voit l’énergie qui émane de cette personne.


C’est un peu  comme s’il voyait un monde à l’intérieur d’elle. Vous portez en vous l’univers; vous n’habitez pas ce monde, vous le contenez.


“D’ordinaire, vous ne vous souciez que du plaisir et de la douleur, vous poursuivez l’un et fuyez désespérément l’autre.”


La perspective de la richesse et de la pauvreté vous obsède et alimente vos angoisses.


Le magicien lui, ne connaît pas ces états, il voit la vérité donc le jeu des contraires devient illusoire.


C’est là que j’ai compris que je devais trouver moi aussi un “Merlin” afin de perfectionner ma sagesse intérieure.


Je suis allée le chercher au Laddakh en organisant mon premier  voyage initiatique, mais c’est en rentrant en France que  je l’ai trouvé.


Il n’y a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde: quand on cherche, on trouve!

 

Bien qu’issu des enseignements de Merlin, ce qui suit me paraît très proche de lunivers bouddhiste et des traditions spirituelles en général.


Au quotidien, vous abordez le monde de deux façons :


1°) Par votre mental : celui-ci contient un immense catalogue de souvenirs qu’il compulse à longueur de journée.


Il compare le nouveau avec l’ancien et alors seulement, il prend sa décision. Il réagit donc toujours avec un temps de retard.


Le mental choisit, « j’aime ceci ou je déteste cela ». Pour choisir, il doit repousser les autres options et la peur joue un grand rôle dans ses choix.

 

Il est sur le qui vive en permanence et veille continuellement à ce que les blessures, le rejet, la solitude et toutes ces émotions désagréables ne se reproduisent pas. Il n’y a jamais de paix ni de silence.


2°) Par vos émotions.


Elles sont souvent réactives. La douleur provoque une contraction émotionnelle et une impulsion immédiate qui apparaît comme de la spontanéité mais qui est, en fait, pure réactivité.


Vous n’agissez pas, vous êtes « agis » par la situation.


Le magicien ignore ces deux réponses (mentales et émotionnelle). Il sait que tout est lui-même. Le magicien se laisse imprégner de tout.



Puisque vous ne pouvez empêcher vos émotions d’interférer avec votre vie, je vous propose un deuxième ouvrage qui, pour moi, fut une révélation.


Grâce à D.Chopra, j’avais compris la nécessité d’un maître et je m’étais donné les moyens pour en trouver un.


Mais le travail thérapeutique restait à venir…j’allais bientôt découvrir que tout ce qui ne fonctionnait pas dans ma vie venait de mes émotions.


Mes formations en psychothérapie m’ont bien sûr ouvert à ce monde intérieur mais je passais mon temps à analyser mes comportements quand je n’analysais pas celui des autres!


C’est le livre d’ Abraham et Esther Hicks qui m’a permis d’opérer le plus grand virage de ma vie en utilisant positivement les émotions que jusque-là je prenais pour d’affreuses  petites bêtes.


“Le fabuleux pouvoir des émotions” de Esther et Jerry Hicks


Avec eux, j’ai découvert la loi d’attraction et la capacité de de me laisser guider par mes sentiments.


Ce qui m’a plu justement dans cette approche, c’est d’apprendre à utiliser les émotions dont tout le monde se méfie.


Jusque-là, je n’avais appris qu’à “déconstruire” mon histoire de ses schémas névrotiques.


Avec eux, je comprenais avec effroi que je n’avais pas envisagé l’essentiel: qu’est-ce que je voulais créer dans ma vie?


Qui est Abraham?


Abraham est un groupe de maîtres qui transmet des blocs de pensées que Esther Hicks « canalise » ou capte.


Cette approche est sulfureuse pour certains car on ne sait pas ce qu’on capte. Personnellement, avant de juger, je regarde ce dont il est question, l’énergie qui se dégage des écrits et la pertinence de ce qui est énoncé.



Selon Abraham, votre moi non-physique ou Soi a donné naissance à votre moi physique.


Votre existence est une projection vibratoire de la pensée de votre Soi dans la réalité physique.


Tout ce que vous avez manifesté dans votre vie a commencé par une pensée et un concept vibratoire qui a mûri jusqu’à devenir réalité concrète; alors, autant savoir ce que vous projetez!

 

Vos nouveaux désirs naissent de ce que vous vivez. Lorsque vous êtes confronté à ce que vous ne voulez pas, vous obtenez une idée plus précise de ce que aimeriez manifester à la place.


La question est: permettez-vous à votre être physique de s’unir à votre Être intérieur pour manifester ce nouveau désir ou restez vous accroché à ce qui ne vous plaît pas?


C’est là l’essentiel des enseignements: au lieu de vous détendre et de réajuster au fur et à mesure votre tir en fonction de vos désirs, vous êtes terrorisé.


Vous passez le plus clair de votre vie à dire « je ne veux pas ci, je ne veux plus de ça, je ne supporte pas ça, c’est trop injuste…. »au lieu de vous concentrer sur votre prochaine création améliorée.


En fait, mieux vous vous sentez, plus vous permettez à cette connexion de se faire. Plus vous restez accroché à l’expérience qui ne vous plaît pas, plus vous brouillez le lien à votre Source et donc la réalisation de votre désir.


Un petit exemple?


Admettons que vous manquiez d’organisation et que vous vous sentiez totalement dépassé par les tâches.


Vous en commencez dix en même temps que vous ne finissez jamais. Vous accumulez les dossiers sur votre bureau. Le découragement vous gagne. C’est le chaos et la paralysie totale, du coup vous ne faites rien.


Cette disposition d’esprit s’apparente à la procrastination. Je connais l’approche thérapeutique de ce problème (vous la trouverez en cliquant ci-dessus), je n’avais pas envisagé d’autres pistes pour le traiter.


Voici ce que propose Abraham :


Selon la loi d’attraction, dans cette énergie, vous n’arriverez à rien et ce que vous accomplirez aura pour résultat un chaos semblable au fatras qui est sur sur votre bureau.


Dans un premier temps, il n’est pas question de vous occuper de cette pagaille. Le problème est plus profond qu’un problème de rangement.


La première chose à faire est d’améliorer votre état émotionnel. Pour le moment, vous bombardez votre espace avec des pensées du style :


  • Je vais jeter mes affaires comme ça je serai débarrassé
  • Je suis complètement fou d’accumuler tout ça
  • Je suis certain que si je jette je vais en avoir besoin
  • C’est de pire en pire
  • Je n’ai pas le sens de l’organisation
  • Je suis bordélique
  • Je n’y arriverai jamais.


Toutes ces phrases sont justes mais elles ne font qu’alimenter votre frustration, votre sentiment d’impuissance et votre taux vibratoire ne fait que chuter.


Ces émotions négatives sont là pour vous signifier que vous vous êtes éloigné de votre Source. Vous ne pouvez donc plus rien co-créer avec elle.


Selon Abraham, le but n’est pas d’énoncer des choses vraies mais d’amener un sentiment de soulagement. Votre énergie va changer et au lieu de vous sentir paralysé, vous allez retrouver l’énergie pour entreprendre.


Premier objectif : se remettre dans le courant en rétablissant la connexion entre l’Être intérieur et le moi physique.


Selon Esther Hicks, lorsque vous êtes en stress, vous pagayez en remontant la rivière. Vous déployez de gros efforts pour faire du sur place pensant que votre objectif est en haut de la montagne et qu’il va coûter en efforts.


Trouvez des affirmations justes mais plus positives afin de rediriger le canoë vers la vallée. Votre objectif vous attend quelque part en contrebas. Avec la pente, il ne coûtera aucun effort surhumain. Essayez plutôt des pensées du style :


  • Il est logique que j’accumule des informations en accord avec mes intérêts.
  • J’ai une curiosité insatiable et comme les autres j’ai des sujets qui me motivent.
  • Je vais trouver le moyen de ranger et de trier ces dossiers afin de les retrouver facilement quand j’en aurai besoin.
  • J’ai réussi à vivre avec ce tas sur mon bureau, il n’y a pas d’urgence.
  • Je peux m’y mettre une demi heure par jour avec la sensation d’avoir commencé ce que je croyais impossible.
  • Tout comme j’ai pris plaisir à trouver ces infos, je vais trouver du plaisir à les trier et les répertorier.


En apparence, rien a changé mais vous ne vous sentez plus coupable d’être débordé.


Rester fixé sur vos défauts n’améliore pas la situation. Nos éducateurs l’ont déjà fait pour nous et voilà où nous en sommes! Une fois le courant rétabli, vous pouvez passer aux solutions pratiques.


Vous trouverez dans ce livre une trentaine de sujets de la vie courante traités de façon pragmatique, au sujet de l’amour, du travail, de la santé, des enfants, de l’argent et de la créativité en passant par le sentiment de dépossession.


Moi, c’était l’amour que je voulais créer dans ma vie. Je ne voulais plus me satisfaire de relations dont je finissais par me défendre, je voulais construire un couple solide. C’est comme cela que je me suis mariée pour la première fois à 49 ans!


Le problème quand on commence à créer sa vie et que ça fonctionne, c’est qu’on devient gourmand, on en veut plus!


Le dernier livre que je voulais vous présenter est au départ un film du même nom tiré de l’américain : « what the bleep do we know !? »Avec ce livre, mon imagination en matière de créativité a fait un bond quantique.


“Que sait-on vraiment de la réalité” ? de W.Arntz, B. Chasse, M. Vicente


Ce livre aide à se poser les bonnes questions sans attendre qu’une grande épreuve, un deuil ou un échec ne vous l’impose.

  • Pourquoi moi ?
  • La vie vaut elle la peine ?
  • Pourquoi “Dieu” permet-il cela ?


Ce que vous devez comprendre avant tout, c’est comment vos attitudes influencent votre expérience de la vie.



Rien ne vous arrive, vous êtes partie prenante de l’expérience. Tout a commencé lorsque les physiciens se sont aperçus que les résultats d’une expérience différaient si quelqu’un assistait à l’expérience ou pas.


On ne peut donc être sûr de rien. Au lieu de reproduire des expériences à l’identique comme le préconise la « méthode scientifique » il faut ouvrir son esprit : Qu’est ce que je veux savoir que je ne sache pas déjà ?


Chaque être modifie le cours de l’histoire juste en « étant ». Bien sûr, des traditions comme le Zen ont d’autres façons de l’exprimer.


Une petite histoire zen pour illustrer ?


“Un professeur d’université rendit visite au maître Nan-in afin d’en apprendre davantage sur le zen.

Cependant, au lieu d’écouter le maître, il ne cessait d’énoncer ses propres idées. Après l’avoir écouté un certain temps, Nan-in lui servit du thé.

Il remplit complétement la tasse de son visiteur, puis il continua à verser le liquide. Le thé déborda de la tasse et se répandit sur le pantalon de l’homme et sur le plancher.

-« Ne voyez-vous pas que la tasse est pleine ? Explosa le professeur, vous ne pouvez pas en rajouter.

-« C’est très juste » répondit calmement Nana-in, et comme pour cette tasse, vous êtes plein de vos propres idées et opinions.

-« Comment puis je vous enseigner le zen si vous ne videz pas d’abord votre tasse ? »

 



Depuis la mécanique des quantas, l’ancien paradigme scientifique n’est plus adapté.


Comment expliquer l’influence des émotions sur le corps, la médiumnité et les NDE (expérience de mort imminente) ?


On a bien fini par se rendre compte que l’ancien modèle scientifique ne permettait pas de libérer les humains de la souffrance, de la pauvreté, de l’injustice et de la guerre.


A un  niveau plus personnel, on en est arrivé au fait que l’hypothèse matérialiste est erronée. Il n’est plus question de croire que plus d’argent permet une meilleure existence.


Quel est le nouveau paradigme alors ?


L’univers est un être vivant comme le sont vos pensées, les planètes et les particules subatomiques. Ce n’est pas quelque chose de statique qui existe en dehors de vous.

 

Chacun croit que la réalité est ce qu’il a sous les yeux. Or,  si vous regardez avec un microscope c’est une autre réalité.

 



Tous les matins, lorsque vous mettez le pied au bas du lit, d’un côté c’est bien un plancher que vous voyez, de l’autre, un précipice. Vous accordez juste une probabilité supérieure au fait que le plancher est tangible.


«  Rien n’existe excepté les atomes, et l’espace vide, tout le reste n’est qu’une opinion ».

Démocrite d’Abdère


“Parmi toutes les options possibles qui s’offrent à vous, c’est donc un miracle que vous trouviez votre plancher le matin. En fait, la matière est assez semblable à une pensée, c’est de l’information concentrée. 


Vous présumez des choses et la réalité se conforme à vos attentes. Lorsque vous ouvrez les yeux, vous ne voyez que ce que votre système de croyances vous permet d’observer et ce que vos émotions veulent bien vous laisser voir.”


“Les particules subatomiques communiquent entre elles instantanément, quelle que soit la distance qui les sépare et donc l’information circule plus rapidement que la vitesse de la lumière. 

 

L’univers est comme un tout unifié dont les parties sont interconnectées et s’influencent mutuellement. Il n’y a plus de distinction entre le sujet et l’objet.”

 

La spiritualité et la science sont les deux principales approches de la vérité et elles ne se contredisent plus.

 La physique quantique a révélé que les particules peuvent être à plusieurs endroits en même temps.


C’est alors que j’ai compris que moi aussi je pouvais imaginer être à un autre endroit que ce que mon formatage avait prévu pour moi: la retraite à 60 ans de l’éducation nationale!


J’ai compris que jusqu’ici je choisissais de vivre les évènements qui m’étaient connus sans imaginer pouvoir révolutionner totalement ma vie.


J’ai décidé alors de changer de métier et je suis devenue thérapeute à plein temps en quittant les bancs de l’école! Plus encore, j’ai commencé ce blog!


Le livre  foisonne d’idées et d’informations sur les découvertes récentes. Il est bon de pouvoir y revenir car dans le film tout va très vite. Tout est passionnant et contagieux!


Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

Et vous, avez-vous un livre à me conseiller? Dites-le moi dans les commentaires!

 



Share This Post

Mai 15

La fatigue du webmaster, connais pas!

Se sentir mieux derrière l’ordi

Pour participer à l’évènement d’Yvon, j’ai choisi parmi mes techniques innovantes, les secrets qui permettent de se sentir mieux et de garder la pêche après une dure journée d’ordinateur.


Depuis que j’ai quitté mon boulot de fonctionnaire, je m’occupe à plein de temps de mon travail de “thérapsy” et de formateur de psys.


J’ai donc beaucoup de temps pour m’occuper de mon blog et j’ai du adapter mes astuces santé du corps et de l’esprit à ma pratique intensive de l’écran.


Voici donc mes 5 astuces pour se sentir mieux derrière l’ordinateur et rester un webmaster efficace, alerte, pêchu, avenant, drôle et totalement pro.

 

1°) Se sentir mieux en reposant ses yeux !

 

Sans parler de fatigue générale intense ou de maux de tête (qui nous alertent immédiatement), travailler longtemps sur ordinateur déclenche une fatigue insidieuse des yeux, due à une immobilité posturale et une focalisation soutenue sur l’écran.


Cette fatigue oculaire se traduit par une sensation d’avoir les yeux secs car nous oublions de cligner des yeux pour les protéger par un film lacrymal.

L’astuce pour se sentir mieux et protéger ses yeux:


Faire une petite pause régulière pour faire un palming“.

Cékoiça ?


Le palming est une méthode naturelle qui permet de soulager les tensions des yeux. Elle est d’autant plus efficace pour ceux qui ont déjà un trouble de la vision, myopie, presbytie, astigmatie etc…

Comment fait-on ?


Vous restez assis derrière votre table de travail sur laquelle vous avez posé un coussin.


Vous frottez vos deux paumes l’une contre l’autre jusqu’à sentir l’énergie qui se dégage. La chaleur de vos mains va accélérer la circulation du sang vers vos yeux.


Chez les humains, contrairement aux singes, le palming se fait avec les deux mains! Se sentir mieux pendant le palming ne veut pas dire s’endormir non plus.


Vous posez vos deux coudes sur la table et vous laissez reposer votre tête entre vos deux mains qui sont appliquées directement sur vos yeux. Faites en sorte de ne pas obstruer votre nez quand vous faites obstruction à la lumière.


Malgré la présence de vos paumes sur vos yeux et du noir qui s’installe, fermez les yeux et bombez légèrement les paumes de façon à ne pas appuyer sur les globes oculaires.


Vous ne devriez rien voir d’autre que du noir. Si ce n’est pas le cas, dites-vous mentalement que votre champ visuel devient de plus en plus noir.


Quelques minutes suffisent. Vous accompagnez tranquillement la respiration sans réfléchir à votre prochain article. Impossible de ne pas se sentir mieux instantanément.


Vous recommencez plusieurs fois par jour cette opération. Et vous savez quoi ? Le palming est utilisée pour améliorer la vue, pas juste reposer la vue! Si vous la pratiquez régulièrement, vous pourriez récupérer quelques dixièmes.


2°) Se sentir mieux en se protégeant des ondes nocives

 

Les appareils que nous utilisons (dont l’ordinateur) fonctionnent par ondes mais  émettent aussi des ondes électromagnétiques.


Nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour en connaître les incidences sur notre organisme mais cela ne veut pas dire pour autant qu’elles n’existent pas.


C’est le règne minéral qui va venir à votre secours grâce à la tourmaline noire. Son prix est dérisoire, son action, incommensurable.


Neutraliser les ondes négatives permet de se sentir mieux dans son lieu de vie . Vous n’êtes même pas obligés d’y croire pour cela marche !


Le secret pour se sentir mieux: la tourmaline


Vous n’êtes pas obligés de tout connaître. C’est un minéral cristallisé qui s’électrise en attirant les corps légers et qui, de plus,  polarise la lumière.



Elle possède des propriétés identiques au quartz.  Au-dessus de 10°, elle se comporte comme un aimant vis à vis de la poussière et des particules de l’environnement.


Une de ses extrémités est chargée positivement, l’autre négativement. La tourmaline, par son champs vibratoire attire à elle tout ce qui l’entoure.


Elle emmagasine ainsi toutes les énergies négatives de la pièce et permet ainsi de garder les idées claires. Non, elle ne fait pas le café le matin.


Elle a la capacité de protéger des effets de l’énergie statique, des ondes hertziennes et des ondes Wifi.  Elle facilite ainsi l’ancrage à la terre.


Comment faire pour se sentir mieux avec cette petite merveille?


Placez une ou deux petites tourmalines noires entre vous et votre clavier. Si vous avez une unité centrale, placez la au-dessus. Vous pouvez aussi coller aux quatre coins de l’écran des petites tourmalines plates


Le petit plus de la tourmaline noire : placée dans une chambre, elle protège des champs électriques et favorise le sommeil. Recommandée pour la chambre de vos enfants si leur sommeil est agité.


3°) Se sentir mieux grâce à la posture

 

Vous pouvez avoir une influence sur votre psychisme rien qu’en changeant votre comportement.


Tous les sophrologues et les PNListes (Programmation Neuro-Linguistique) vous le diront : afficher un sourire intérieur ou extérieur sur votre visage vous met dans de bonnes dispositions et a un effet positif sur votre santé.


Quelques secondes suffisent pour se sentir mieux en inondant votre cerveau de bien -être car vous générez des endorphines.


Si vous n’êtes pas d’humeur à sourire, sachez que la posture de votre corps peut aussi avoir un effet sur votre énergie vitale.



Lorsque vos épaules sont affaissées, que votre dos se courbe et que vous baissez la tête, vous ralentissez votre métabolisme.


Vous avez un sommeil moins profond, des défenses immunitaires amoindries, une augmentation de l’appétit et une diminution de la dépense énergétique. Votre moral se calque sur votre posture entraînant démotivation et inefficacité.


Se sentir mieux passe par appuyer régulièrement votre dos sur le dossier afin d’éviter la compression des tissus cellulaires. Vous favorisez ainsi la circulation sanguine avec une meilleure ouverture des poumons donc une plus grande quantité d’oxygène.


Vous comprenez que la position de votre corps améliore votre humeur et votre comportement. un véritable changement physiologique s’opère.


Le secret pour se sentir mieux : Relever la tête, au sens littéral comme au sens figuré.


Comment faire pour garder la tête droite ?


Surélever votre écran de façon à ce que votre regard droit arrive en haut de l’écran.


Si vous travaillez sur un portable, investissez dans un écran de côté plus grand, vous ne le regretterez pas.


Saviez-vous que les personnes ayant l’habitude d’adopter une bonne posture avec la tête droite sont plus attirantes ?


4°) Se sentir mieux avec le Dien’ Chan’


Le Dien’ Chan est une réflexologie faciale venue du Vietnam. Au lieu de stimuler la paume de la main ou la plante des pieds comme nous en avons l’habitude, le Dien’ Chan” stimule les méridiens du visage sur lequel se trouvent toutes les terminaisons du corps.


Il associe une partie du corps à un point précis du visage. C’est une acupuncture sans aiguille qui peut être pratiquée à volonté et sans danger.


Si vous commencez à sentir un petit coup de “pompe” et qu’il est hors de question de prendre 20 minutes pour faire une relaxation ou une méditation…prenez le bout rond de votre stylo et stimulez les trois points suivants: (on peut appuyer sur les points avec les doigts.)




Point N° 1: stimulez le point au centre du front. II tonifie la mémoire et régularise l’énergie (ou chi) dans le corps. Appuyez fermement sans faire mal.


Point N°2 : il est situé dans le creux entre la bouche et le menton, il ôte la fatigue et fait remonter l’énergie. Vous pouvez balayer le point du haut vers le bas.


Point N°3, le point des oreilles. Ce point a un effet régulateur sur  tout l’organisme. Il est situé sur le devant de l’oreille.


Vous le stimulez du bas vers le haut. Si vous faites l’inverse vous allez bailler gentiment et vous endormir devant l’ordinateur.  C’est une autre façon de se sentir mieux mais vous ne finirez pas votre journée!


5°) Se sentir mieux avec la méthode Ho’oponopono


Ce mot barbare ho’oponopono venu direct d’Hawaï signifie, rectifier, corriger. Attention, ce secret pour se sentir mieux ne va pas plaire à tout le monde! Âmes sensibles s’abstenir.


Lorsque vous voyez que quelque chose ne fonctionne pas dans votre vie, vous choisissez d’avoir votre part de responsabilité puisque c’est vous qui rencontrez le problème, c’est le principe de base de la méthode Ho’oponopono.


Certains vont se hérisser mais je vous l’explique quand même. Dans ce système, tout ce que vous voyez dehors a un rapport avec ce qui est à l’intérieur de vous.


Par la loi d’attraction , vous l’avez attiré donc vous pouvez le résoudre en reprenant votre responsabilité d’avoir vibré à la même fréquence que l’obstacle en le faisant rentrer dans votre vie.


Oui je sais la pilule est difficile à avaler. Vous pouvez tester, ça ne mange pas de pain, au pire, vous n’aurez aucun effet. La méthode Ho’oponopono n’est pas pour les tièdes!


C’est une technique de guérison hawaïenne transmise par le docteur Hew Len. Il a guéri  lui-même toute une aile d’aliénés avec cette technique.



Avec quatre petites phrases anodines tirées de la méthode Ho’oponopono, vous aller nettoyer votre subconscient.

Comment adapter cette technique à ma journée derrière l’ordinateur ?


  • Chaque fois qu’un problème informatique se pose.
  • Vous avez perdu vos données
  • Votre box ne fonctionne pas
  • Vous râlez parce que le débit est trop lent
  • Vous venez de recevoir un mail qui vous met dans tous vos états
  • Vos enfants ne vous laissent pas travailler tranquille avec leurs bagarres
  • Vous butez sur votre prochain article etc…

Vous allez parler au problème, à voix basse pour ne pas passer pour un fou.

Vous lui dites :

“je suis désolé

s’il te plait pardonne moi

je te remercie

je t’aime”

Pour se sentir mieux il faut dire ça à son problème ? (je vous avais prévenu que ce dernier point n’allait pas être simple!)


Exactement. Selon la méthode Ho’oponopono, votre problème est comme un enfant mal aimé, il a besoin de votre accueil dans un premier temps avant de pouvoir passer à la phase résolution.


Après tout, un grand de ce monde a osé dire un jour « aime ton ennemi ». Votre problème est bien votre ennemi que je sache !


A vous de tester ces petites astuces, il y  a vraiment moyen de se sentir mieux tout au long de la journée.


Vous risquez même de terminer votre journée en meilleure forme que vous ne l’avez commencée, malgré vos 13 heures d’ordinateur !

Autres articles sur le Dien’Chan’

Apprenez une methode de relaxation express avec le Dien’ Chan’

Soigner une migraine sans se prendre la tête avec le Dien’ Chan’

 

Autres articles sur Ho’oponopono

La technique Ho’oponopono met la psychologie à rude épreuve…

Pourquoi je reçois des mails de gens qui se plaignent que Ho’oponopono ne fonctionne pas ?


La fatigue, vous connaissez? Merci de laisser un commentaire…

 

 

Share This Post

Mai <