«

»

Juin 22

Quand la loi d’attraction me fait un clin d’oeil

Loi d'attraction108Une histoire à succès de la loi d’attraction

 

J’ai l’habitude de chercher la petite bête et de fouiner les détails de tout ce qui se fait en développement personnel.

 

Comme j’avais moi-même pas mal de choses à régler, je me suis fait un plaisir de tester l’essentiel des techniques et méthodes sur le marché.

 

J’utilise les plus performantes à mon goût, sur moi, sur mes clients et souvent je les enseigne.

 

Lorsque j’ai découvert la loi d’attraction, j’étais enthousiaste mais rapidement j’ai vu que les résultats probants se heurtaient au travail intérieur non abouti.

 

J’ai donc beaucoup épluché les écueils à éviter, les dessous de l’affaire dont peu de personnes parlent.

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une histoire à succès afin de participer à l’évènement «Histoires Extraordinaires » organisé par Danièle Galicia du blog Forme et bien-être.   

 

Loi d’attraction et la vie des maîtres

 


Dès ma jeunesse j’ai été fascinée par la vie et l’œuvre des Maîtres de sagesse. J’ai commencé par lire les livres de Lobsang Rampa.

 

Bien évidemment, tout paraissait fictif mais les récits de Rampa ont été assez convaincants pour que ses 19 livres se vendent à des millions d’exemplaires!

 

Même le Dalaï Lama en 1984, sans pour autant valider tous les faits relatés, a déclaré devoir remercier son auteur pour la publicité qu’il avait faite sur le Tibet.

 

De là est partie ma fascination pour le Tibet. Depuis, je me suis aperçue que mon enthousiasme avait sans doute des racines plus profondes que celles que je pouvais imaginer (voir mon article précédent).

 

J’ai vu et revu tous les films d’Arnaud Desjardins qui pour la première fois en Europe, a transmis les images des maîtres de l’Orient.

 

Puis est venue « La vie des maîtres » de Spalding et bien sur, tous les livres d’Alexandra David-Neel qui fut la première française à fouler le sol de Lhassa, déguisée en mendiante.

 

Pour ceux qui se sentent une connexion avec cet ancien royaume mythique, je vous laisse découvrir à la fin de cette vidéo des visages de maîtres connus.

 

Vous y verrez  Kalou Rinpoche, Dudjom et le 16ème karmapa, celui juste avant le 17ème que je vous ai présenté l’été dernier.

.

 

 

 

A t-on vraiment besoin d’un maître?

 

J’ai raconté dans un précédent article comment j’étais partie chercher un maître tibétain sur le versant indien de l’Himalaya.

 

Je me suis beaucoup interrogée sur la notion de maître avant de comprendre ce que cela pouvait signifier et surtout sur quels critères on pouvait nommer des individus « maîtres de sagesse ».

 

Le maître est celui qui sait, qui transmet et qui a lui même atteint un état de réalisation qui le rend libre des attachements ordinaires (matière, travail, famille). 

 

Selon son caractère et la nature de ses pratiques il respire la bonté, la lumière, l’amour, la bienveillance, l’autorité, la joie, la douceur ou la paix, à moins que ce ne soit tout à la fois.

 

En principe un maître a réalisé une expansion de conscience qui fait qu’il n’est plus identifié à son mental.

 

Il vit dans la réalité de l’instant et il a dissipé les illusions de la forme dont il n’est plus prisonnier.

 

L’égo est désormais à son service (et non l’inverse) et sa conscience inclut les plans de l’Esprit.

 

La question qui me turlupinait était : peut-on s’éveiller sans un maître ?

 

Je ne me sentais pas tant que ça capable de tout focaliser sur une personne même si j’en avais le fantasme.

 

Finalement, ne pouvant répondre à ma question, j’ai pensé que chercher un maître était une perte de temps et une quête plus névrotique qu’authentique.

 

Je me permets de dire cela car, étant plutôt orientée psy, j’avais déjà trouvé de magnifiques sources de projection et de transfert sur des thérapeutes.

 

Ceux qui ne font pas de travail sur eux-mêmes et se retrouvent dans un ashram font une projection massive sur un maître mais traitent avec lui, de façon très inconsciente, des points thérapeutiques.

 

J’en ai rencontré pas mal dans les monastères bouddhistes: beaucoup sont appelés, rares sont ceux qui rencontrent véritablement le maître en dehors de leurs projections.

 

J’ai plutôt laissé venir à moi par intuition un enseignant d’une lignée d’éveil avec qui je puisse me sentir en affinité.

.

 

event_178777842

 

 

 

La loi d’attraction et la vie dans un ashram

 

C’est ainsi que j’ai répondu à ma question sur le chemin spirituel que l’on fait avec ou sans maître.

 

Pour moi, toutes les voies sont bonnes. Avoir un maitre peut être le fruit d’un attachement à ne pas devenir adulte mais ne pas en avoir peut être un rejet de la projection du père.

 

Maître ou pas maître, Il n’y a pas de réponse globale à cette question, juste des cas individuels.

 

Suivre un maître qui n’est pas vivant (de chair) ou un maître qu’on ne rencontre jamais personnellement comporte des pièges.

 

Le mental a tôt fait de se raconter des histoires. Il crée en lui la relation au maître, parfois dans une illusion totale.

 

Je me souviendrai toujours de la première rencontre entre Arnaud Desjardins et son maître Swami Prajnanpad à qui il essayait de dire qu’il avait rencontré Ma Anandamayi.

 

Ce à quoi Swami Prajnanpad lui avait répliqué : vous n’avez jamais rencontré Ma Anandamayi, vous avez rencontré votre Ma Anandamayi.

 

Rencontrer un maître en chair et en os, c’est prendre le risque que son égo soit malmené.

 

William Berton (créateur du jeu de la couleur-énergie) racontait sa visite chez Sathya Sai Baba lorsque je l’ai rencontré.

 

Il acceptait de se moquer de son égo parce que Sathya Sai Baba lui avait donné une chambre de l’ashram au rez-de chaussée juste en face de la décharge de poubelles.

 

Comme il s’en plaignait et désirait une chambre mieux exposée, Sathya Sai Baba lui avait dit que cela correspondait à la tonne de poubelles qu’il avait à l’intérieur de lui et qu’il répondrait à sa demande lorsqu’il se serait nettoyé.

.

.

 loi d'attraction 112

 

 

Encore une application de la loi d’attraction.

 

Sathya Sai baba et la loi d’attraction

 

J’avais été impressionnée. C’était la première fois que j’entendais prononcer le nom de Sathya Sai Baba.

 

J’en ai souvent entendu parler ensuite dans la version lumière et dans la version ombre .

 

Je me disais que, pour susciter autant d’amour et de haine à la fois, cela devait être un grand homme.

 

De nombreux amis m’ont apporté au fil du temps des petits sachets de cendre parfumée ou vibouti et mon mental fantasmait sur les tours de magie qui sont associés à Sathya Sai baba.

 

Il y a ceux qui racontaient des histoires fantasques de l’attente pour voir Sathya Sai Baba et réussir à lui donner une lettre de vœux à réaliser.

 

Bref, ce Père-Noël des temps modernes m’intriguait et m’enthousiasmait beaucoup. Voir de mes yeux un humain créer instantanément de la matière sous mes yeux était mon vœu le plus cher.

 

Comme si, de voir quelqu’un le faire allait me donner la preuve que c’est possible et donc que je pouvais y arriver.

 

.

 Loi d'attraction104

 

 

J’étais assez neuve dans mes applications de la loi d’attraction.

 

Maîtres et avatars

 

Contrôler et manifester la matière est aussi une des preuves de la maîtrise.

 

Il y a certains humains qui incarnent sur terre l’esprit divin. Ils ont un corps de chair et sont nés d’une mère mais on les repère vite car ils font preuve d’une grande précocité.

 

Ils présentent avant l’adolescence des qualités d’initié et connaissent les écritures saintes sans les avoir apprises. On les retrouve dans toutes les religions.

 

Ils viennent favoriser l’évolution des humains mais n’ont plus eux-mêmes d’attaches  égotiques.

 

En général, ils n’ont plus de vie personnelle et font preuve d’un amour inconditionnel pour toute l’humanité (et les autres règnes).

 

C’est ce qu’on appelle des avatars (à ne pas confondre avec le film).

 

J’ai déjà parlé de certains d’entre eux comme Ma Ananadamayi et Amma. La lignée des Sai Baba en fait partie.

 

Pendant une vingtaine d’année, j’ai entendu beaucoup de personnes s’interroger sur l’éthique (bafouée ou non) de Sathya Sai Baba jusqu’à ce que je m’ouvre à l’idée d’aller vérifier par moi-même.

.

 loi d'attraction 113

 

 

Loi d’attraction et voyage en inde

 

Je n’avais pas mis les pieds en Inde depuis une vingtaine d’années, date à laquelle j’allais faire du trekking au Laddakh.

 

J’ai alors décidé d’aller vivre quelques jours à l’ashram de Sathya Sai baba. Quitte à faire le test, je voulais une immersion totale dans l’ashram.

 

Nous avons donc réservé des chambres sur place et j’ai eu la joie de découvrir ce qu’est un matelas de paille ;-)).

 

Je ne sais pas si vous êtes déjà allé en Inde mais il vaut mieux savoir ce qu’est le travail sur soi pour rester zen.

 

Je me suis déjà vue pousser un mendiant de mes propres mains et ne pas me reconnaître dans une telle exaspération. (je ne faisais pas de travail à l’époque).

 

Cette fois-ci, nous étions littéralement assaillis de sollicitations par les mendiants. Certains incarnaient la mendicité comme on devient spécialiste dans un métier.

 

Ils dégageaient une telle présence malgré le manque de ressource qu’il était possible de donner joyeusement en ayant l’impression d’avoir reçu un cadeau.

 

Je me demandais parfois si certains mendiants ne vivaient pas plus le bonheur que moi.

 

A d’autres endroits, les mendiants sentaient l’exigence qu’on leur donne au point que j’avais l’impression d’être dépouillée avant même d’avoir sorti une roupie de ma poche.

 

J’ai appris à être sélective en fonction du taux vibratoire que je ressentais à leur contact.

 

.

Loi d'attraction105 

 

 

A Puttaparti, ville de Sathya Sai Baba, une petite fille portant un bébé sur sa hanche m’a soudain fait une demande peu ordinaire.

 

– Je ne veux pas d’argent, je ne veux pas mendier mais pourrais-tu venir au magasin avec moi acheter du lait pour le bébé ?

 

J’ai décidé de jouer le jeu de l’Inde où je viens chercher une énergie de l’Esprit et où en échange j’apporte des fonds matériels.

 

Je n’ai pas été déçue. Je me suis sentie mère Noël dans le regard de la petite fille et je crois que j’ai compris ce que signifiait la gratitude.

 

Ces grands pics d’intensité se vivent chaque jour en Inde. Je ne connais aucun autre pays au monde qui secoue ainsi un être et le mets sans dessus dessous.

 

Déception sans nom

 

La première fois que nous sommes allés à la cérémonie du darshan, nous avons eu notre lot de petits bazars à travailler en Tipi !

 

Certaines se sont vues refoulées à l’entrée parce que leur foulard n’était pas assez grand ou ne couvrait pas assez leurs épaules.

 

D’autres parce que leur pochette mesurait quelques centimètres de trop…il y en avait pour toutes les sensibilités au rejet et à l’autorité.

 

Parmi tout ce à quoi nous avions à nous familiariser en même temps, un bruit courait que Sai baba était malade.

 

Je commençais à pester contre la loi d ‘attraction : comment se fait-il, au moment où je me décide à venir (de loin tout de même) qu’il en profite pour ne pas être là ?

 

Je sentais la frustration et la déception monter.

 

Vous l’aurez compris, je n’ai jamais vu Sathya Sai Baba de son vivant, nous sommes restés une semaine pratiquement jusqu’à l’annonce de sa mort en avril 2011!

 

 loi d'attraction 114

 

 

Loi d’attraction et frustration

 

Je ne savais plus quoi penser. J’avais beau me poser la question qui tue : Qu’est ce qui en moi crée cela ?

 

Je ne trouvais que des croyances et mon lot habituel de défenses.

 

  • C’est toujours comme ça, je suis au mauvais endroit au mauvais moment
  • Chaque fois que je m’intéresse à un maître, il est mort
  • Pourquoi ça m’arrive à moi ?
  • Pourquoi ne suis-je pas venue le voir plus tôt ?
  • Ça m’apprendra à procrastiner

 

Bref, les considérations très constructives d’un mental frustré!

 

Puis je suis passée à la phase acceptation du deuil après la déception. C’est ni bien ni mal, c’est ce qui est et il doit y avoir une raison.

 

Je suis rentrée bredouille en matière de maître mais ravie de ma semaine à l’ashram.

 

A la manière d’un bon film, j’avais l’impression d’avoir vécu une vie entière en quelques heures.

 

2ème partie, La loi d’attraction vous offre ce que vous voulez et bien au-delà.

 

Nous avons décidé plus tard dans l’année de voyager au Népal pour faire un trekking dans les Annapurnas.

 

Lorsque nous décidons, Alain et moi, de choisir une nouvelle destination, nous nous y rendons d’abord afin de préparer le terrain.

 

Là c’était un nouvel univers. Il fallait trouver une agence, un trajet de trekking, un guide, des sherpas… ce sont les joies de la découverte dans notre métier.

 

Nous avons erré joyeusement dans Kathmandou à la recherche d’une agence sympathique en croisant quelques soixante-huitards échoués depuis un demi siècle.

 

.

 loi d'attraction 115

 

 

Après quelques essais infructueux, nous sommes tombés dans une ruelle sur un boui-boui innommable mais où on parlait français.

 

La négociation prenait une tournure un peu désagréable, ce n’était pas le prix de départ, il fallait marchander etc .

 

La loi d’attraction en pleine action

 

Je commençai à me décourager lorsque j’aperçois une silhouette avec une robe orange sur l’ordinateur du responsable de l’agence.

 

Je lui demande s’il connaît Sai Baba et je le vois tout à coup s’illuminer de l’intérieur.

 

Je lui raconte mes déboires avec l’Inde et il me répond du tac au tac :

 

– Mais Sai Baba est au Népal !

 

A mon tour de lâcher un cri de surprise. Ils sont très forts ces maîtres mais quand même !

 

Il agrandit la photo qui était sur son ordinateur et je m’aperçois que c’est d’un jeune homme dont il parle.

 

– Il s’appelle Sanjay Sai Baba continue t-il. Il est une émanation des Sai Baba et il va bientôt avoir 25 ans!

.

 

 Loi d'attraction109

 

 

Le voilà à me raconter les miracles que le petit Sanjay faisait à l’école comme fournir toute sa classe en stylos et cahiers qu’il matérialisait devant les yeux de ses petits copains.

 

C’est tout de même un don qui ne passe pas inaperçu dans une école et qui pourrait résoudre pas mal de problèmes à l’éducation nationale !

 

J’ai commencé à sentir ce fameux taux vibratoire monter dans la pièce où nous échangions.

 

– Mais, lui dis-je, personne en Europe n’est au courant qu’un autre Saï Baba existe!

 

-Je sais, son aura est en train de grandir, nous allons commencer les travaux de son ashram et il va bientôt partir en Inde se faire connaître !

 

En Inde, une réincarnation peut avoir plusieurs manifestations, un peu comme chez les tulkous tibétains.

 

– Oui mais, là, où est -il en ce moment ?

– A Kathmandou, chez lui !

– Et comment peut-on faire pour le rencontrer ?

– Je suis son premier disciple et je suis responsable de l’organisation Sai baba au Népal.

– Glups !

-Ça vous dirait que je vous amène demain faire connaissance avec lui ?

-Hugh !

– Bon très bien, il fait son darshan (cérémonie) demain, je m’arrangerai pour que vous puissiez avoir un entretien privé avec lui.

– Et pour ce qui est des prix du trekking, on va s’arranger pour que chacun soit gagnant dans la transaction.

 

Loi d’attraction, quand tu nous tiens !

 

Depuis la connexion entre l’Inde et le Népal a été faite. Les dévots de feu Sathya sont obligés d’outre-passer leur mental et leurs attachements pour s’ouvrir au mystères des avatars.

 

Mais combien sont-ils dans la famille Sai Baba ?

A priori trois :

 

Shridi Saï Baba au siècle dernier: un fakir (qui réalise des actes surhumains), yogi, et sadhu (un renonçant qui n’a qu’un seul désir : la dissolution dans le divin),

Sathya mort en 2011 et

Sanjay.

 

.

 Loi d'attraction110

 

 

Les joies de la loi d’attraction

 

 

Alors quand je dis que la loi d’attraction vous offre ce que vous demandez et mieux, vous comprenez que je sais de quoi je parle!

 

Mon mental étriqué n’est pas capable d’imaginer tous les trésors de la création qui se mettent à mon service !

 

Comme je pense petit ! J’aurais pu rester bloquée sur la frustration d’avoir raté Sathya et ne rien attirer du tout dans ma vie.

 

Je me suis concentrée sur mon enthousiasme à rencontrer un maître/avatar qui joue à créer de la matière devant les yeux ébahis de ses visiteurs.

 

Je crois que c’était vraiment cette particularité qui m’attirait. L’univers a répondu à ma curiosité au-delà de mes espérances.

 

Depuis Sanjay réserve toujours un petit moment privé avec ceux qui le veulent quand nous accompagnons un groupe pour faire un trek au Népal.

 

Nous avons assisté lors de notre dernière rencontre à l’étonnante matérialisation de la vibouti, cette cendre parfumée que Sanjay Sai Baba manifeste à volonté et multiplie à la façon des poissons ou des petits pains bibliques.

 

L’énergie et la montée du taux vibratoire étaient au rendez-vous!

 

C’est sur des expériences comme celles-ci que je m’appuie lorsque je traverse des complications comme mon fil à retordre avec Google dont je vous parlais la semaine passée.

 

Et si c’était une étape intermédiaire comme la mort de Sathya Sai Baba en vue d’une surprise encore plus énorme ?

 

Vous avez une anecdote, une synchronicité à raconter? La loi d’attraction vous passionne? Laissez un commentaire!

Share This Post

60 comments

  1. Nicole

    Merci pour le développement de tes réflexions et de tes expériences sur la loi d’attraction…
    Une amie vient également de vivre un moment inoubliable en recevant chez elle un moine ayurvédique qu’elle voulait rencontrer lors de son voyage en Inde. Après son retour, il est venu en France et par une coïncidence heureuse, elle l’a reçu chez elle! Merci la vie!
    Nicole Articles récents..Illustrer un texteMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Nicole,
      En voila aussi une aventure extraordinaire!
      on ne peut pas parler de hasard!

  2. zenie

    Bonjour Hannah, combien de fois j’ai voulu des choses où la Vie m’a dit non et m’a envoyé d’autres choses à la place qui me convenait beaucoup mieux et je lui disais : ” Ah oui, ça je n’y aurais jamais pensé avec mon petit cerveau, Merci ! Merci ! Merci ! ”

    zenie
    zenie Articles récents..Interro surpriseMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Zénie,
      C’est le bon côté de la li d’attraction, elles
      amène ce qu’on demande et plus!

  3. Arnaud

    Coucou Hannah,
    Tu imagines bien ce que ton article peut me faire !!!
    Je dis souvent que dans ma vie il y a avant Sathya Sai baba et après!
    Je pourrais écrire un roman sur mon lien a ce maitre mais je voulais juste te dire le plaisir que j’ai à chaque fois que tu l’évoques.
    Et aussi te remercier car Grace à Alain et toi j’ai pu renconter Sanjay et continuer l’histoire commencée 10 ans plus tot avec Sathya.
    Enfin je dis grace mais notre rencontre est aussi le fruit de la loi d’attraction.
    Je me souviens et j’en ai encore des frissons de ta rencontre avec cette petite fille.Son regard de reconnaissance me traverse tout le corps à l’instand présent.Grand grand moment vecu ensemble!

    Pour conclure ce petit mot je dirais juste Sai ram,Sai ram ,Sai ram , et la vie est belle…
    Arnaud

    1. Hannah

      Bonjour Arnaud,
      Qu’une émanation puisse s’incarner dans plusieurs corps
      m’interrogeait avant; pourtant, c’est ce qui se passe avec les jumeaux. On est juste
      habitué à ce que les individus en question soient identiques alors
      que chez les bouddhistes et les hindouistes, ce sont des individus
      différents et parfois ayant plusieurs générations d’écart.

      1. Arnaud

        Bonjour Hannah,
        J’aime beaucoup cette interprétation.
        J’ai envie de rajouter ce que je dis souvent qu’en je parle de la réponse de Sathya sai baba à ma questions:”Baba quelle différence entre toi et moi?” réponse:” Je suis dieu , tu es dieu, moi je le sais, pas toi!”
        Juste pour dire que nous n’avons aucune limite mais nous croyons en avoir.
        Arnaud

  4. Danièle de Forme et bien-être

    Bonjour Hannah,
    Belle histoire et surtout belle rencontre. Le loi d’attraction est toujours présente et elle se manifeste parfois sous des formes inattendues.
    Je te souhaite un bon dimanche.
    Danièle
    Danièle de Forme et bien-être Articles récents..Mon histoire extraordinaire en Chine.My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Danièle,
      Tu vas certainement avoir quelques histoires
      extraordinaires pour ton événement qui traient
      de la loi d’attraction et de ses effets!

  5. Luc mister-no-stress

    Bonjour Hannah,
    Magnifique histoire qui illustre bien que les voies par lesquelles nous arrivent nos désirs sont souvent inattendues.
    Et que le lâcher prise nous ouvre régulièrement à de belles surprises
    Prends soin de toi
    Luc Mister NO Stress
    Luc mister-no-stress Articles récents..Comment gérer le stress de façon atypique, drôle, voire délirante ?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Luc,
      Oui, c’est un peu comme si la vie nous apportait ce qu’on demande une fois
      que nous avons lâché l’impatience et la charge émotionnelle qui nous fait
      vouloir ce qu’on désire!

  6. Stéphane@Vie-Plénitude

    Bonjour Hannah,

    Il faut faire bien attention à ce que l’on demande en prière car nous sommes TOUJOURS exaucés… mais bien souvent JAMAIS de la façon dont une partie de nous connu sous le nom d’ego le voudrait.

    Par contre, que cela nous plaise ou non, c’est toujours parfaitement ce dont nous avons besoin 🙂

    Mais cela, c’est souvent après coup que nous nous en apercevons.

    Que de claques n’ai-je pas pris (et combien m’attendent encore? 😉 ) suite à des prières me malmenant de fond en combles mais qui n’étaient finalement que le chemin (souvent escarpé) me menant vers la destination demandée.

    Merveilleuse journée.

    Avec Amour,
    Stéphane
    Stéphane@Vie-Plénitude Articles récents..Où êtes-vous ?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Stéphane,
      Long time no see 😉
      Ton petit rappel me fait du bien.
      J’ai vérifié aussi qu’après les grandes
      épreuves et les gros tracas, il y avait
      souvent une formidable ouverture qu’on
      n’aurait jamais imaginé possible.
      ça doit être le cas pour moi!

  7. Jonathan

    Bonjour Hannah,

    Merci pour cet article et ton partage d’expérience. La loi d’attraction m’intrigue beaucoup, je l’ai découverte il y a seulement un peu plus d’un an par le film “le secret”. Maintenant grâce à toi, j’apprends toutes les subtilités.

    Un truc passionnant et qui va en embêter plus d’un, c’est que les réponses ne se trouvent souvent pas là où on les cherche et pas non plus de la façon dont on les imagine comme tu l’as bien illustré dans l’article. C’est finalement quand on lâche enfin prise que cela arrive naturellement. J’étais hier en train de me renseigner pour participer à une retraite vipassana au Japon et ce matin, je découvre sur Facebook qu’une de mes anciennes profs à Osaka vient de terminer une retraite vipassana. Voilà une belle synchronicité pour avoir toutes les infos dont j’ai besoin et absolument pas de la façon dont j’aurais pu l’imaginer ! C’est un beau clin d’oeil à ton article.

    De ce que j’ai compris, le plus dur est pour notre mental d’accepter qu’il ne puisse rien contrôler et d’être dans le moment présent ouvert à ce qui arrive sans broncher. C’est terriblement inhabituel de donner totale confiance à la vie pour nous apporter ce dont on a besoin sans savoir ni quand, ni comment cela va arriver.
    Cela me perturbe un peu avec la visualisation créatrice et la pensée positive. Tout cela me semble inutile dans le sens qu’on attire naturellement ce à quoi on vibre et pas ce que le mental souhaite.
    Le besoin de contrôle est souvent le plus fort. On s’impatiente, on a une idée figée puis si cela se passe différemment, on est déçu et c’est reparti pour un tour ! Faire confiance à la loi d’attraction est un peu comme se jeter dans le vide sans avoir de garantie sur la façon d’atterrir. Et ça, ce n’est pas de la tarte pour notre ego ! Heureusement la vie nous amène de temps en temps ses cadeaux pour renforcer notre conviction et notre confiance. Ton site est un immense cadeau, j’apprends tellement de choses dans tes articles. Quand je bloque, je trouve toujours un article à relire avec une clé du problème ! C’est vraiment unique donc merci à toi et à la loi de l’attraction de m’avoir amené ici 😉

    Au plaisir et merci à toi et Alain pour les éclaircissements des différentes zones d’ombres !
    Jonathan Articles récents..Vidéo : Deux clés pour être heureux et savourer la vie !My Profile

    1. Michel de Changer Gagner

      Bonjour,
      c’est le principe du lâcher-prise (cf. Eckhart Tolle).

      Il y a aussi une technique pour attirer à soi ce que l’on veut. C’est un peu ésotérique…
      Il s’agit de Saint Germain et sa flamme violette.

      J’en parle parce que je l’ai utilisé récemment pour un produit que je vends. Et ça a marché ! Le produit est cher mais une personne s’est montrée intéressée et une autre a acheté.
      Pure coïncidence ?
      Michel de Changer Gagner Articles récents..Objectifs et Loi de la Variété Requise ?My Profile

      1. Hannah

        Bonjour Michel,
        Je connais bien la flamme violette de St Germain.
        Je me suis intéressée à ce groupement et je les
        ai suivi un temps. Ce ne sont pas que des écrits,
        c’est toute une structure avec des classes et
        il y en a un peu partout, même dans les pays
        francophones. L’énergie qui s’en dégage
        est impressionnante.
        Je ne l’ai pas utilisé pour des besoins matériels
        parce que c’est surtout un outil de nettoyage
        efficace mais pourquoi pas!

    2. Hannah

      Bonsoir Jonathan,
      Oui, moi aussi cela m’a posé problème entre la version
      “pensez intensément à ce que vous voulez” et “quoique
      vous fassiez, vous n’avez aucun libre arbitre car la loi
      d’attraction vous amène ce à quoi vous vibrez de toutes
      façons et souvent de manière inconsciente.
      Penser trop fort et trop souvent à quelque chose crée aussi un
      déséquilibre dans l’univers qui rétablit l’ordre en imposant
      une force inverse à celle de mon désir.
      Pour moi, penser intensément et tout le temps à ce que je
      désire est mental. Le désir est mental et la pensée aussi!
      C’est ho’oponopono qui me donne plus de réponse: si
      je reviens à zéro, sans pensée et sans mémoire, je suis
      en connexion avec toutes les dimensions, j’attire à ce moment
      là exactement ce qui est approprié. Je reçois les bonnes intuitions
      et la mise en pratique est fluide. Mon intuition me dit par exemple
      que ma vie m’attend dans le sud .
      Comme je suis aussi incarné avec un corps et une identité propre,
      j’ai le choix de décider si je veux vivre dans une maison, un appartement,
      au bord de la mer, dans la forêt…
      L’idéal, bien sur, c’est d’avoir le désir de vivre ce que mon intuition
      me dicte!
      Cette histoire de libre arbitre est une réflexion profonde, surtout quand on sait
      qu’on commence à agir avant d’avoir conscience de ce que l’on fait!

  8. Catherine

    Merci pour ce témoignage, je suis super heureuse de savoir qu’un autre Baba est vivant ! moi-même j’ai regretté de ne pas aller rencontrer Sathya Saï Baba lors de son vivant et ça me donne espoir de vivre cette rencontre. Quel cadeau, et quelle belle vibration pour notre planète. Très bonne nouvelle.
    Catherine Articles récents..BienvenueMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Catherine,
      Ce Baba est très jeune mais comme tous les avatars, il
      possède déjà la sagesse en plus de la capacité à matérialiser.
      Il est très apprécié au Népal car il élève les consciences.
      Il a aussi ouvert une école pour les enfants démunis qu’il
      dirige dans cet esprit d’éduquer les esprits mais aussi les
      consciences.
      Chose étonnante, il fête son anniversaire le jour de la naissance
      de l’autre Saï Baba.

  9. Marie-Claude

    Vous lire est un plaisir ! MERCI !
    Je “connaissais” Sathya Sai Baba, sur lequel j’ai lu plusieurs livres, regardé des vidéos, et votre article me touche donc particulièrement.
    J’aime vos articles, je vous découvre petit à petit, et j’apprécie !
    MERCI d’être qui vous êtes Hannah !

    1. Hannah

      Bonjour Marie-Claude,
      Merci pour votre appréciation, les encouragements
      ne sont pas de refus!

  10. Jean-Luc (de Moralotop)

    Autant le dire Hannah, la notion de Maitre me gêne.

    Y a t-il des maitres dont les hommes devraient suivre l’enseignement ou le vécu au motif d’une quasi “perfection” réelle ou supposée ?

    Cela relève des croyances philosphico-religieuses de chacun.
    Je les respecte au plus haut point.
    Mais ce ne sont que des croyances.

    Car, au delà de ce qu’ils projettent, et de ce que l’on en perçoit, que sait-on, exactement de ces maitres ?
    Que sait-on de leurs pensées profondes ?

    On écoute, entend, voit ce qu’ils disent, montrent, font (encore que…) mais que sait-on de leur nature intrinsèque ?

    Bien sûr, cette observation n’exclue pas les rencontres fortes, parfois très fortes, avec des personnes dégageant quelque chose d’inhabituel.
    Et d’éclairant.

    S’inspirer de leur exemple, adopter telle ou telle attitude oui.

    En faire des “maitres” sur la seule foi de notre perception est plus délicat.
    Car cela suppose une perfection qui n’est pas de ce monde.

    Alors, en dépit de la belle histoire racontée ici, je préfère considérer chaque humain pour ce qu’il est : un homme.
    Juste un homme.
    Avec ce qu’il montre.
    Et, tout ce qu’il ne montre pas.

    D’où ma réserve.
    Affaire ce croyances, là encore.
    Mais pour une fois que nos avis divergent, pourquoi ne pas alimenter le débat ? 🙂
    Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..Comment vaincre vos problèmes ? Web conférenceMy Profile

    1. Arnaud

      Bonjour Jean Luc,
      Ton message me touche alors je vais essayer d’apporter ma pierre au débat.
      Tout d’abord sache que je respecte ton point de vue.
      D’autant plus que personnellement je n’ai pas toujours été ce que je suis devenu.
      Fut un temps ou il ne fallait absolument pas me parler de spiritualité et vraiment plus que quiconque il fallait me prouver les choses par A + B.
      Ce temps là est fini et Mon Dieu merci.
      Je veux juste te dire une chose.
      Crée un jour de rencontrer physiquement ce genre de maitre et ensuite on en reparle.Il n’y a rien à dire.Juste à sentir.
      Avec tout mon coeur
      Arnaud

    2. Hannah

      Bonjour jean-Luc,
      Tu sais un maître ne se prend jamais pour un maître ni même ne se définit
      comme tel.
      En général, ceux qu’on nomme “maîtres” sont éveillés, cela signifie qu’ils ne
      sont plus identifiés à leur mental mais à leur multi-dimensionnalité.
      Comme en physique quantique, ils ne se différencient pas en tant qu’êtres séparés.
      Ils sont faits des mêmes atomes que le soleil ou l’arbre, ce qui leur permet
      de vivre un sentiment d’unité malgré la dualité terrestre.
      Quelqu’un d’éveillé est tout simplement vivant, il n’obéit plus à ses
      “drivers” inconscients, et en tant que vivant, il n’a aucune prétention
      d’être quelqu’un, encore moins un maître.
      Le bazar commence quand les disciples le déclarent “maître”.
      Là où je te rejoins, c’est qu’il ne faut pas prendre le terme maître pour argent
      comptant.
      Dans mon article j’ai parlé de “maîtres de sagesse”. Dans les traditions bouddhistes
      et hindouistes, ceux qui sont reconnus “maîtres de sagesse” n’étudient pas
      les écritures sacrées, elle se révèlent à eux sans qu’ils aient eux-mêmes à les
      recevoir d’un maître justement.
      En dehors de ces critères qui peuvent définir la notion de maître de sagesse,
      il faut expérimenter leur présence, le ressenti étant subjectif.
      Pour parler de mon ressenti à moi, ce que j’expérimente auprès de certains
      “maîtres” c’est la joie sans objet, une sorte d’hilarité que j’associe à une montée
      du taux vibratoire, un coup de pouce dans l’énergie associé à du bien-être.
      Je ne suis pas attachée à l’étiquette mais à ce que je ressens dans mon corps.
      Ce qui m’intéresse aussi, c’est d’écouter ce que leur sagesse transforme en moi.
      Plus un être est lumineux, plus il éclaire les ombres de chacun!
      On ne fait pas que se rouler dans le bien-être à leur contact, on est vite rattrapé
      par nos ombres qui semblent proliférer dès qu’on les approche de près.
      Quand je dis cela, je me positionne comme quelqu’un qui sait ce qu’est le travail intérieur.
      Je surfe sur l’énergie décuplée par la présence du “maître” pour creuser plus profond en moi.
      Ce n’est pas ce qui se passe pour tous ceux qui vivent dans les ashrams ou les
      monastères.
      Beaucoup se reposent sur la présence du maître sans comprendre à quel endroit leur
      égo est mis à mal. En d’autres termes, il y a plus de bazar dans les ashrams qu’ailleurs!
      Tout est donc une question de discernement.
      Finalement, il vaut mieux être un peu septique comme toi et rester au plus vrai de ce qui
      se passe à l’intérieur de soi plutôt que de que de suivre aveuglément le maitre et se prendre
      pour un disciple.
      Les peaux de banane sont partout dès qu’on cherche à trouver sa voie, surtout si c’est une
      voie d’éveil.

  11. Jean-Claude

    Bonjour Hannah,

    Merci pour tous ces textes qui me font bien réfléchir et me réconfortent.
    La loi de l’attraction est intéressante et apporte effectivement beaucoup de surprises. Je suis d’accord avec Jonathan ci-dessus qui précise que ce n’est pas si automatique que l’on voudrait.
    D’autres choses apparaissent et c’est à nouveau au mental de choisir…Par contre le taux vibratoire est toujours vérifié mais ne nous mettons pas inconsciemment sur une certaine fréquence en vue d’un résultat?
    J’ai également regardé ce fameux film maintes fois conseillé “le secret” avec mes enfants. Peu de commentaires mais des résultats!
    Bonne journée
    JC

    1. Hannah

      Bonjour jean-Claude,
      Oui, nous nous mettons à vibrer à la fréquence de ce que
      nous voulons obtenir même si parfois ce n’est pas évident de
      se sentir heureux quand on est malheureux et qu’on voudrait ne plus l’être!

  12. Marie

    Bonjour Hannah,

    C’est bien tout ce que je te souhaite, que ce soit une étape intermédiaire en vue d’une surprise encore plus énorme.
    Tes articles ouvrent en moi le même genre d’espace que les écrits dont tu parles.
    Je passe une grande partie de ma vie dans les livres et les quitte à regret, comme je termine la lecture d’un de tes articles, à regret.

    J’ai aussi beaucoup apprécié ton précédent article, que je n’ai pas commenté pour te ménager un peu de repos. Quel travail de répondre à nous tous !

    Amicalement.
    Marie.
    Marie Articles récents..Si les conseils pour maigrir de votre diététicienne ressemblent à ceux-là…My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      Cette fois-ci, je sens que je peux garder la foi que
      mes ennuis avec Google ne sont qu’une étape intermédiaire.
      J’ai vu de quelle mémoire il s’agissait, je pense même
      avoir compris ce qui m’est demandé. C’est le bas de la vague.
      Si je ne génère pas de peurs inutiles, le flux de la vie reprend.
      Si j’entretiens de la peur, je me maintiens artificiellement
      dans le creux de la vague!
      Décidément, ce blog me fait vraiment travailler!

  13. Janine CESAIRE

    Bonjour Hannah

    Merci pour ce très bel article
    Il faut faire confiance à la vie : elle nous apporte toujours ce dont nous avons besoin , au moment où nous en avons besoin et où nous sommes prêts à l’accueillir

    Amitiés

    Janine
    Janine CESAIRE Articles récents..alopécie causes et traitements naturelsMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Janine,
      C’est d’ailleurs souvent quand on ne pense plus
      à l’objet de son désir. le fait d’y mettre moins
      d’importance dénoue les obstacles que trop
      d’impatience avait mis sur notre chemin.

  14. Cathy de Poulettesurlenet

    Hello Hannah!

    Une histoire extraordinaire comme je les aime, vécues, qui racontent la manifestation de nos désirs, de nos vœux…l’enfant en moi se régale!

    En plus, elle remue plein de souvenirs cette histoire….un très bon moment encore, merci!

    Cathy

    1. Hannah

      Bonjour Cathy,
      je suis curieuse de savoir ce que remue cette histoire en toi!

  15. Sco!@couple routine

    Bonjour Hannah,

    Je comprends les personnes qui cherchent un maître spirituel, mais moi je je suis pas du tout disposée à aller au bout du monde, dans ces pays-là, comme toi. Je salue néanmoins ton courage et ta détermination à rencontrer tous ces gens et à vivre toutes ces expériences. Ce n’est pas dans na nature. Je suis probablement trop «douillette» pour ça!

    J’aime bien écouter des conférences de personnes qui sont inspirantes pour moi, comme Deepak Chopra, qui est originaire de l’Inde et qui a choisi les États-Unis comme terre d’accueil. Pour moi, ça veut dire quelque chose: on n’a pas besoin d’aller en Inde ou ailleurs pour trouver ce qu’il y a en chacun de nous. Le Dr Chopra retourne en Inde régulièrement pour vivre certaines expériences, mais c’est tout de même sa terre natale…

    J’avoue que moi aussi, j’aimerais bien voir quelqu’un qui fait apparaître de la matière (les magiciens le peuvent, mais c’est une autre histoire), mais j’irai voir cette personne si elle se présente dans mon environnement.

    Tiens, ce pourrait être ça ma demande : que cette personne vienne à moi et non moi à elle!

    Amicalement,

    Sco!
    Sco!@couple routine Articles récents..Garder son coeur d’enfant, mais pourquoi donc?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sco!
      Oui cela va avec mon tempérament, j’aime partir loin
      et surtout dans les pays bouddhistes et hindouistes.
      Je m’y sens des racines plus qu’ailleurs.
      Au Canada, il y a Amma qui passe une fois par an.
      Elle est considérée comme un avatar, pour d’autres
      un maître. ce qui est certain, c’est qu’on ne reste pas
      indifférent dans sa présence, surtout si on fait la queue
      pour passer dans ses bras.
      Dès qu’un être lumineux s’approche de nous, il éclaire
      toutes nos ombres, c’est souvent déroutant de se voir
      exposé ainsi alors que d’ordinaire, nous arrivons à
      nous cacher dans notre mental.
      En faisant cette demande, tu peux aussi tomber sur des
      maîtres indiens qui viennent voir leurs disciples canadiens.
      Tu verras bien. ceux qui font des miracles ne sont pas nécessairement
      ceux qui se déplacent.
      Il y en a dans toutes les traditions, c’est d’ailleurs à cette faculté
      qu’on peut mesurer leur taux de réalisation .
      Comme pour le Christ (en tous cas dans ce qui est écrit), les
      miracles sont là pour interpeller les humains et leur indiquer
      qu’ils peuvent chercher au-delà des résultats matériels, des preuves
      tangibles de l’Esprit et du potentiel humain.

    2. Arnaud

      Bonjour Sco,
      Je vais t’écrire quelque chose qui va en perturber plus d’un mais c’est pas grave!
      Ta demande que le maitre vienne à toi est très sérieuse crois moi.
      J’ai une longue Histoire avec Sathya Sai baba et une plus récente avec sa réincarnation actuelle Sanjay à Katmandou.
      J’ai passé beaucoup de temps auprès de Sathya dans son Ashram et j’ai vécu beaucoup beaucoup de choses ( J’ai meme cru une nuit y laisser ma peau ! il s’avère que c’était un grand nettoyage car je suis toujours là après avoir perdu 7 kilos sur place).Je pense là à mon ami Argentin qui a pris soin de moi cette nuit là.
      Tout ceci pour te dire que dans ce périple j’ai rencontré des centaines de devots du monde entier qui étaient appelés par Sathya. Beaucoup m’ont raconté leur histoire et j’ai aussi beaucoup vu de “miracles”.
      A ce sujet j’ai demandé un jour à Sathya pourquoi il faisait des matérialisations et autres miracles.
      Réponse :” c’est pour vous faire venir à moi! Les humains ont besoin de choses extraordinaires comme celle ci pour se réveiller! Ces miracles n’ont aucunes importance , ce qui compte c’est mon message , avec ces miracles vous écoutez mon message.”

      Par rapport à ta demande j’ai beaucoup de témoignage et là je pense à deux d’entre eux. Une femme que j’ai rencontré par ” hazard ” à Paris après un séjour en Inde m’a raconté comment elle à découvert Sai baba.
      Elle était en haut d’un immeuble de Paris pret à se jeter dans le vide.Au moment de sauter une main s’est posé sur son épaule.
      C’était Sai baba qui lui à dit:” Ne fait pas cela”.Depuis elle était devenue une fidèle dévote de Sai baba.
      Une autre personne m’a raconté, que un jour totalement alité et mourant dans sa chambre ,sa stupeur quand il a vu entrer sai baba pour le réconforter.
      Je te passe les gens qui ont vu un liquide au gout de miel sortir de tableau de baba chez eux ou bien encore les témoignages voyant baba en Inde et en meme temps en angleterre par exemple.
      Bref tout ca pour te dire que ta demande peut tout à fait etre exaucée ou pas!!!

      J’ai aussi vu des gens qui avait décidé d’aller rejoindre Sai Baba dans son ashram et qui n’ont jamais trouvé le chemin.A savoir que son Ashram se trouve dans un petit village en plein désert et Qu’il n’y a qu’une route toute droite.Baba disait que c’est lui qui décidait de faire venir les gens à lui et que quand on revait de lui s’était vraiment lui qui était là.
      Je pourrais aussi te raconter comment moi je l’ai rencontré mais ce serait trop long.
      Voilà un petit témoignage ! Je pourrais faire plus long car tant de choses à raconter mais je pense que tu auras saisi l’essence de ce que je voulais dire
      Sai ram
      Avec le coeur
      arnaud

      1. Hannah

        Et puis il ya ceux qui arrivent trop tard! 😉

        1. Arnaud

          Hi hi oui !! 😉
          J’ai trouvé bien d’y aller tous ensemble “meme trop tard”, rien que pour le plaisir de voir Alain jouir du confort de notre chambre dans l’ashram!!
          Depuis le temps qu’il révait de ce séjour hi hi hi!!! 😉

          1. Hannah

            Il y a des restes karmiques de l’ashram pour chacun!
            Moi, je serais très prête à retourner en inde.
            J’ai un truc avec les ashrams et avec Varanasi.

  16. charlotte

    Bonjour Hannah,

    Merci de nous faire partager cette histoire extraordinaire. On peut la lire dans sa globalité et c’est merveilleux.
    On peut en extraire certaines parties , elles nous éclairent.

    Merci Hannah.

    Charlotte
    charlotte Articles récents..Une histoire extraordinaireMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Charlotte,
      J’ai du mal à faire un article sur un seul sujet, je
      le raccorde à mes interrogations du moment.
      C’est aussi ce qui fait qu’il sont un peu longs!

  17. sylviane

    Bonjour Hannah

    Encore une belle histoire de snchronicités, tout nous conduit là où nous devons aller par des fils invisibles mais finalement très solides
    sylviane Articles récents..Imaginez que vous puissiez stopper net pensées négatives et sentiments perturbantsMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sylviane,
      Oui notre intention, doublée de la loi d’attraction
      nous amène inévitablement aux situations que nous
      avons demandées ou aux expériences qui nous font
      évoluer même si nous n’avons pas toujours l’impression
      de les avoir demandées!

  18. Dorian

    Passionnnante histoire Hannah !

    je ne suis pas sûr d’avoir bien saisi, mais tu as continué à croire que tu allais le rencontrer ? Car ce n’est sûrement pas la frustration qui t’a mené au “nouveau” Saï Baba 🙂

    On arrive rarement au résultat final comme on le souhaite. Parfois le résultat final est même complètement différent de celui que l’on imaginait car il est obtenu dans une vue ou dimension différente. On voit toujours les choses d’une certaine façon alors qu’elles peuvent être tout autre d’un autre point de vue. L’art de manier la loi de l’attraction est de savoir que cela va arriver même si on obtient des résultats parfois différents. Le résultat procurera cependant toujours la même émotion que celle émise..

    Bien amicalement,
    Dorian

    1. Hannah

      Bonjour Dorian,
      Je crois que le rencontrer a été un désir de longue haleine
      qui ne pouvait qu’aboutir, même si ces dernières années, je
      sentais moins cette demande en moi. cela prouve qu’une fois la
      commande envoyée, elle finit par trouver un chemin de réalisation,
      surtout quand on ne l’attend plus!

  19. Hannah

    Bonjour Louisa,
    Avoir une intention forte est déjà la première étape
    pour amener la vibration de l’expérience qu’on
    désire vivre.

  20. Jean

    Bonjour Hannah,
    C’est vraiment bien de connaître les saintes écritures sans les avoir lues.
    Moi qui m’intéresse à la Bible et qui regrette de ne pas avoir eu d’enseignement religieux étant petit, ça m’arrangerait vraiment…
    Pour répondre à ta question sur la synchronicité, si j’ai bien compris, je pense que la rencontre avec celle qui est devenue ma femme, était une réponse de notre demande respective, à une époque où je ne connaissais rien de la loi d’attraction. Il y a 28 ans, chacun de nous est allé à une soirée où nous n’avions pas vraiment envie d’aller, et la rencontre s’est produite.
    Amicalement.
    Jean Articles récents..Voulez-vous attirer de l’abondance ?My Profile

  21. PureNrgy

    Bonjour Hannah,

    Merci d’avoir partagé ton histoire avec nous!

    Des exemples personnels, je pourrais t’en donner à volonté. Chaque demande, chaque intention résonne dans l’univers et se manifeste d’une façon ou d’une autre. Au jour le jour on le vit, pour le pire ou le meilleur.
    Je pense à des choses simples comme plus marquantes, des rencontres que j’ai faites au bon moment, des cadeaux et signes reçus juste quand j’en avais besoin, un sujet abordé sur un blog juste en réponse à une question que je viens de me poser, etc.

    Ainsi j’ai manifesté des livres, des vêtements, de l’argent, des relations… Je pratique souvent la loi du vide et la 1ère fois que je l’ai mise en application en sachant ce que je faisais, j’ai donné un tas de livres pour faire de la place et faire profiter d’autres de ce que je ne lisais plus. Les livres n’étaient pas encore sortis de chez moi que dans la boite aux lettres m’attendait le nouveau livre de Randy Gage (qui m’a appris ces lois), tout droit venu des USA et dédicacé à mon attention 😉
    Je pense aussi à un corbeau qui m’a rendu visite 3 jours d’affilée alors que je me reconnectais à la Terre et aux éléments et que je demandais un signe.
    Et puis toutes ces petites choses comme la place de parking, l’appel tél au bon moment, la pièce de 20 cent que tu mets dans ta poche au dernier moment sans savoir pourquoi et puis 30′ après tu en as besoin…

    Bref, depuis je vis à travers ces lois et j’écoute mon intuition. Je n’y pense plus, c’est intégré.

    Mais tu fais bien de dire au début que “les résultats probants se heurtaient au travail intérieur non abouti.” car c’est le cas. Une fois que l’on aime inconditionnellement tout en étant détaché, on vit la sérénité et tout coule de façon plus fluide, du moins c’est dans ces mots que je peux le traduire.

    La Vie est Magie!

    Bonne soirée à toi, et à toutes et tous ♥
    PureNrgy Articles récents..Direction Begur sur la Costa BravaMy Profile

    1. Hannah

      Bonsoir Héloïse,
      Vivre les synchronicités comme tu le décris est
      un grand plaisir.
      pour ce qui est de l’intuition, je me suis longtemps
      battu avec…mais pourquoi prendre une pièce de 20 centimes…
      je n’en ai pas besoin.
      Apprendre à ne plus argumenter ni poser de questions lorsque
      l’intuition s’en mêle est le fruit d’un travail de lâcher
      prise sur le désir de tout comprendre et tout contrôler!

      1. PureNrgy

        Coucou Hannah,
        Exactement 😉
        Je pense que l’espèce humaine serait bien plus avancée si, au lieu de tout analyser, elle se concentrait sur l’être et le devenir. Si tu as soif, tu bois et tu n’essaies pas d’intellectualiser ta soif.
        Bonne soirée
        PureNrgy Articles récents..Direction Begur sur la Costa BravaMy Profile

        1. Hannah

          Bonsoir heloïse,
          il semblerait qu’il faille beaucoup de travail
          sur soi pour redevenir simple!

          1. PureNrgy

            Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, oui!
            Bonne journée Hannah 😉
            PureNrgy Articles récents..Direction Begur sur la Costa BravaMy Profile

            1. Hannah

              pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!;-))

  22. Ludo@jose

    Et oui, pour devenir simple, c’est maintanat très compliqué ! Le paradoxe des temps modernes je suppose

  23. Silver Price

    “La patience est également nécessaire pour la compréhension d’autrui. On doit apprendre à comprendre les autres! Sans une telle compréhension, on ne peut pas les aider!

    1. Hannah

      La patience est effectivement un fruit de l'”Esprit”
      dans la relation aux autres. Chez les bouddhistes,
      elle fait partie des 6 “paramitas” ou 6 sagesses.
      Elle ne concerne pas que notre relation à autrui mais aussi
      notre capacité à accepter notre parcours humain.

  24. Desmond A. Holt

    Sri Sathya Sai Baba est né dans le village de Puttaparthi (Inde) le 23 novembre 1926. En octobre 1940 à l’âge de 14 ans, il déclare être la réincarnation d’un saint indien décédé en 1917 Shirdi Sai Baba. En 1950, Sai Baba inaugure son ashram à Puttaparthi, qui devient un lieu de pèlerinage. Lors du 70ème anniversaire de Sai Baba en novembre 1995, plus d’un million de personnes , incluant le Président et le Premier Ministre de l’Union Indienne, vinrent lui rendre hommage. Actuellement, l’organisation SAI affirme avoir plus de 1 200 centres dans le monde. II est juste de dire que Sai Baba est une personnalité spirituelle hautement vénérée, dont la vie et le message ont inspiré des millions de gens dans le monde, les incitant à une vie hautement morale. Les histoires, sans cesse répétées contant ses “miracles” sont nombreuses et sont devenues légendaires. A cela s’ajoutent des occidentaux de renom, qui ont publiés des livres ou ils racontaient leurs expériences avec Sai Baba, comment celui-ci les aurait sauvé d’une mort certaine grâce à une apparition au moment crucial. Par ailleurs les nombreux récits de “matérialisations” ex-nihilo opérées par Sai Baba, impliquent clairement qu’il est la réincarnation de Dieu sur terre. Malheureusement, c’est ici que le conte de fées s’arrête. Un nombre croissant de garçons et de jeunes hommes sont venus accréditer les accusations de harcèlement sexuel et de viol pesant sur Sai Baba. De ce fait, l’attention se trouve portée maintenant sur le Swami et ses activités. De plus en plus d’histoires de miracles truqués, de morts suspectes, de fraude financière, d’armes et d’explosifs trouvés dans l’ashram, de tentatives d’assassinat, et maintenant de pédophilie et d’abus sexuels, sont révélées. Avec tous ces éléments nouveaux et bien d’autres, une graine de doute s’est insinuée. On peut se poser des questions sur certains évènements.

    1. Hannah

      Je ne pense rien de ce dont on peut accuser feu Sathya.
      Les dérives existent de la part des maîtres et de la part
      des disciples. J’ai rarement vu autant de névroses se
      mettre en scène que dans les monastères et les ashrams.
      Je n’ai jamais rencontré Sathya Sai Baba c’est pourquoi je
      ne peux pas vraiment en parler mais mon article ne le
      concerne qu’à moitié.
      J’ai surtout parlé de Sanjay Sai Baba que j’ai rencontré
      à plusieurs reprises en personnes et il n’y a aucun doute
      sur ce qu’il matérialise.
      Il faut l’avoir vécu pour en parler et encore, le mental
      n’a pas de mots.
      Ce qu’il fait n’est pas exceptionnel, de nombreux maîtres
      “matérilisent” ex nihilo afin que nous sachions qu’un être
      éveillé peut le faire et que nous pouvons nous éveiller.
      Ils sont là pour élargir le champ de notre imagination.
      Les débats qui veulent prouver que ce n’est pas possible
      servent à alimenter les basses vibrations de ceux qui ont
      peu d’imagination.

    2. Arnaud

      Bonjour,

      Lors de mes rencontres physiques avec Sathya sai Baba il parlait et expliquait les motivations des gens qui font ce que vous etes en train de faire.Consultez son enseignement ca vous apportera quelque chose je pense.

      Avez vous rencontrez Sathya Sai Baba ou simplement colportez vous les rumeurs?
      Quand quelqu’un me rapporte des rumeurs sur l’autre je me pose toujours la question de sa motivation à me parler SUR l’autre???

      Je commente votre mot dans un état tout à fait paisible et avec coeur.

      Arnaud

  25. ALLA

    Vraiment la vie est mystère, Sathia Saï BABA, il en aura encore et encore. L’aventure continue avec la renaissance

  26. tu veux tchatcher

    super blog, bon article.

Les commentaires sont désactivés.

Partagez
Tweetez
+1