20 réponses

  1. Agnès
    29 avril 2017

    Bonjour, c’est toujours un réel plaisir de te lire Hannah,
    et pour dire que je suis en plein dedans avec un dos bloqué depuis quelques jours, j’ai pris conscience que je n’arrive pas à avancer sur un projet et un gros souci avec le domaine affectif et financier, du coup , ma petite voix toute pleine de tendresse m’a dit “et si tu appelais ho’opnopono”, et ça fait trois jours , je persiste, et la douleurs diminue de plus en plus, je continu, merci à ce brave mental de m’avoir fait touché du bout de l’esprit ce qui se jouait précisément
    j’hésite encore sur la phraséologie, sinon je m’en tiens au classique je t’aime, désolée, pardon , merci
    bien cordialement
    Agnès

    Répondre

    • Hannah
      2 mai 2017

      Oui c’est l’intention qui fait tout.
      Les phrases c’est pour toucher la petite
      en nous.

      Répondre

  2. ori
    30 avril 2017

    J’utilise Ho’ponopono de temps en temps ET en ce moment je lis les lettres du CHRIST et le livre le CHRIST revient. Cela m’aide énormément. Amicalement

    Répondre

    • Hannah
      2 mai 2017

      L’énergie christique et le Ho’oponopono ont pas
      mal de similitudes en effet.

      Répondre

  3. Dorian
    30 avril 2017

    Bonjour Hannah,
    Vraiment intéressant tout cela et merci de mettre en lumière que la loi d’attraction ne peut vraiment s’exprimer dans notre vie physique qu’à travers cet espace de tranquilité, le point zéro, la vacuité, etc.
    “L’inspiration parle beaucoup moins fort que votre mental” je ne suis pas d’accord avec cela quand on est justement dans cet espace de sérénité où le mental n’a plus de prise.
    Merci pour ces jolis exemples en tout cas
    Biises
    Dorian
    Dorian Articles récents..Une vie VIDE DE SENS… Pour combien de temps encore ?My Profile

    Répondre

    • Hannah
      2 mai 2017

      Hello Dorian
      Ah oui, à l’état zéro il n’y a pas de mentalisation entre le souffle
      de l’inspiration et l’action qu’on pose, pas d’indécision, pas de
      calcul et pas de comparaison 😉

      Répondre

  4. yveline
    30 avril 2017

    Bonjour Hannah,
    Ce qui m’interpelle ce sont les auteurs de dessins animés qui tablent sur le jaune pour créer leurs “héros” tels que Bob l’éponge, les Mignons et autres – est ce pour nous dire qu’il n’y a pas de danger pour les enfants ou les adultes à regarder ces films truffés de symboles….
    Je pratique Ho’ oponopono mais je ne mets pas toujours de phrases adéquates, les résultats sont ils moindres ?
    Merci

    Un petit bonjour à Dorian

    Répondre

    • Hannah
      2 mai 2017

      Bonjour Yveline
      Tout est bon lorsqu’on pratique avec conscience.
      Je me suis aperçue que ma “petite” se sent plus
      concernée quand j’utilise des phrases ciblées,
      cela s’acquiert par la pratique.

      Répondre

  5. LESOURD
    30 avril 2017

    Hello Hannah,
    J’aime toujours ta façon d’exploiter des situations du quotidien pour appliquer des techniques au fil de l’eau. De mon côté, je le fais plutôt au moment où je choisis de prendre du temps pour celà… et quand je suis sur une démarche en cours, j’ai plus de mal à être en écoute (subtile) en même temps !
    Merci pour ce partage, et bonne suite de voyage.
    Bises

    Répondre

    • Hannah
      2 mai 2017

      Merci Bénédicte
      Être seule en voyage (en tous cas celui de Bali)
      aide à focuser sur ce qui se passe dehors et dedans 😉
      A très bientôt pour de nouvelles aventures leadeuses.

      Répondre

  6. Monique
    2 mai 2017

    Coucou Hannah

    Article percutant !! comme cela fait du bien d’obtenir davantage d’informations fines concernant Ho’oponopono que je pratique depuis début janvier. Et c’est grâce à mes recherches sur internet que j’étais tombé sur un de tes articles, qui par la suite m’a fait connaître ton blog, puis de là, m’a mené à suivre la formation sur les couleurs, c’est génial cette continuité 🙂
    Bien sûre, le jaune domine ma vie mais en pratiquant Ho’oponopono j’ai senti et vu des modifications dans certaines situations. Alors sans chercher à changer la situation elle-même, je me suis laissé aller à nettoyer la “résistance” et cela me permet de mieux appréhender ce qui se passe dans moi, de laisser remonter à la surface des émotions qui me troublent, que je bloque, même si je tremble dans mon corps, et je continus jusqu’au jour ou cela ira mieux. Blocage et résistance, voilà mon mentale. Mille merci de tout coeur

    Répondre

    • Hannah
      2 mai 2017

      Bravo Monique, c’est déjà énorme de reprendre
      les rennes sur son mental!

      Répondre

  7. Célia
    2 mai 2017

    Bonjour Hannah,,
    merci pour ton article!
    Tu as raison, on veut toujours essayer de prouver quelque chose, même si ça part d’une
    bonne intention comme prendre soin des autres, être à l’écoute etc c’est fatiguant parfois.
    Merci pour ces exemples simples mais qui expliquent tout, la loi de la résonance.. exactement,
    d’ailleurs en ce moment j’ai pas mal de situations qui me la rappelle haha.
    Bali… ça a l’air merveilleux !!
    Le plus dur c’est de vouloir apaiser cette mémoire, mais au fond on souhaite la résolution de ce problème, alors qu’au final quand on lâche cette mémoire on obtient beaucoup mieux. L’état zéro 😉
    Je me souviens que je pratiquais pendant un court moment ho’oponopono pour mes mains moites, dans le but de résoudre “ce problème”. Bon depuis j’ai fait du chemin, je ne m’en préoccupe presque plus sauf quand cela devient extrêmement gênant, quel soulagement de ne plus y penser 😉

    J’ai eu plutôt ce problème pendant des années, quand j’arrivais devant quelque chose de trop dur ou pas très important comme trouver une boutique je baissais les bras. Je disais tant pis ce n’est pas la mort & du coup je laissais tomber, j’ai eu des remarques de mes proches alors maintenant je me bouge plus les fesses mais du coup je sais relâcher la pression quand il y a un obstacle persistant car j’essaie de comprendre ce qu’il y a derrière et comme je sais que l’on ne meurt pas de certaines choses on peut lâcher prise ça s’arrangera. 🙂 voilà bonne journée Hannah !

    PS: d’ailleurs le bonhomme vert qui est censé me représenter en commentaire est bien mécontent il m’a toujours dérangé haha je ne sais pas pourquoi j’ai celui-ci….?

    Répondre

    • Hannah
      17 mai 2017

      Bonjour Célia,
      Oui Bali est fantastique et comme en plus j’y vais pour faire faire
      des batiks énergétiques, ça double le plaisir;
      Pour le bonhomme vert, c’est
      sans doute pour que tu mettes ta photo et qu’on voie qui tu es! Tu peux faire
      cela en te rendant ici: https://fr.gravatar.com/ 🙂

      Répondre

  8. Jean-Claude
    2 mai 2017

    Bonjour Hannah,
    Encore un message qui arrive à point nommé. J’ai eu le même souci à Chypre pendant mes vacances de Pâques. Mon mental recherchait une boutique de maroquinerie et on en était à 3 fois le front de mer dans les 2 sens…Je traverse la rue et m’assied côté mer en sirotant un peu de thé de mon thermos. Machinalement je tourne la tête côté boutiques, on était juste devant.
    On a rélaisé notre achat et accepté une ballade au hasard dans le dédale des ruelles à la découverte de merveilles archéologiques. Mon mental n’était pas venu pour ça. Alors j’ai continué de lâcher et les gens sont venus à nous et on a passé nos meilleures vacances depuis le début avec mon épouse.
    Par contre : le retour en France, la rprise du boulot, un WE chargé et le lundi soir (1er mai) en live. Mon épouse me ressort tjrs la même histoire de jalousie qui me fait si mal. Le jaune intervient aussi car ses arguments autant que les miens sont parfaitement valables. Je vais essayer OOPOPO dès ce soir et je te dirais.
    Merci bcp, bonne soirée et peut-être en Ardèche cet été. Bises de JC du Népal, et d’Annecy

    Répondre

    • Hannah
      17 mai 2017

      Bonjour Jean-Claude
      C’est terrible la jalousie car on est persuadé
      que tout se passe en 2017 alors que ce sont de
      vieilles souffrances non digérées de quand on
      avait 4 ans.
      Que ceux tu, c’est ce qui fait la différence quand on
      travaille sur soi, on souffre beaucoup moins longtemps.
      De ton côté, lorsque tu fais Ho’oponopono, tu parles
      à ton petit qui n’a pas le droit d’être lui-même et
      qu’on n’écoute pas ou qu’on n croit pas.
      Je te remercie aussi de ton anecdote car je viens de
      gagner une semaine à Chypre pour l’automne prochain`
      et je me demandais si j’allais aimer 😉

      Répondre

  9. Raya@ blogregime.net
    12 mai 2017

    Bonjour Hannah,

    Je n’ai pas compris toute l’histoire, mais il est sacret ton article, surtout ta façon d’appréhender les choses. Ta façon de réagir et ta curiosité, tu dois être quelqu’un de spécial. J’aimerais bien rencontrer quelqu’un comme toi, je suis aussi un grand curieux comme toi.

    Raya

    Répondre

    • Hannah
      17 mai 2017

      Merci Raya, nous sommes tous une exception à la règle 😉

      Répondre

  10. Valérie
    15 juin 2017

    Bonjour Hannah,

    Merci, tes billets sont toujours bienfaisants pour moi. Depuis deux ans, je vis beaucoup de changements positifs dans ma vie. J’ai commencé avec la méditation, j’ai ensuite fait de la PNL et maintenant je commence la pratique de Ho’oponopono, que tu m’as fait découvrir.

    Cette technique est remarquable et m’apporte déjà la paix.

    Tes textes, ancrés dans le quotidien, m’aident à faire des liens avec mes propres expériences, c’est très nourrissant.

    Merci encore,
    Valérie

    Répondre

    • Hannah
      29 juin 2017

      merci de ton commentaire Valérie.
      Toutes les techniques sont bonnes, ce que j’aime avec
      ho’oponopono c’est l’ouverture du coeur que cela procure
      et donc le changement de vibration.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Retour au début
mobile bureau