«

Fév 27

Peut-on faire Ho’oponopono sur un virus

Ho’oponopono à toutes les sauces

.

.

.

Pourquoi pas ? Puisque on peut tout nettoyer avec Ho’oponopono...Mais retraçons avant un peu les énergies du moment. Cet article fait suite à celui du 11 février.

(cliquez pour y accéder)

.

En cette fin de mois de février, nous sommes passés à l’énergie du poisson. Moins d’action, plus d’intériorisations. Le passage de l’un à l’autre peut être déroutant.

.

Cela ne fait que quelques jours que nous avons changé de signe donc d’énergie. Vous avez peut-être senti, comme moi un ralentissement qui rend plus contemplatif que combatif.

.

Avant le renouveau du bélier dans un mois, qui symbolisera aussi le premier jour du printemps, c’est l’heure du carrefour entre le passé et ce qui nous attend de notre nouvelle ligne de vie.

.

Je vous ai proposé dans mon précédent article de vous poser quelques questions pour vous mettre sur la voie de vos priorités et de l’acceptation de ce que la vie avait l’air de vous proposer.

.

Ce qu’il faut retenir de ce précédent article c’est que vous n’avez que peu d’idées de ce que la vie est capable de créer pour vous.

.

C’est incroyable ce qu’on manque d’imagination…à part créer des scénarios catastrophes de manque, de drames et de situations qui tournent mal.

.

.

.

C’est là que Ho’oponopono peut être utile, le mental ça se nettoie. Pourquoi c’est comme ça ?
.

Parce que vous avez un cerveau programmé pour vous maintenir en vie. Et donc il est agrémenté d’un mental qui scanne les situations pour vérifier qu’il n’y a rien dans votre vie qui puisse mettre en danger votre survie.

.

De ce point de vue-là, votre cerveau n’est pas votre ami : il ne se soucie pas de savoir si vous allez être heureux ou si vous allez enfin ouvrir votre cœur. Il ne se soucie que de votre survie.

.

Et donc vous êtes toujours, sans le savoir à surveiller les dangers.

.

Et peut-être qu’aujourd’hui vous avez votre dose de survie, vous aimeriez un peu plus de vivant dans vos vies.

.

.

Le signe du poisson et Ho’oponopono

.

.

Le poisson est le signe de la multidimensionnalité, c’est à dire que, ce mois-ci vous allez chercher, derrière les apparences matérialistes de votre vie, qui sont peut-être liées à :

.

-pénurie

-solitude

-problèmes domestiques

-retards

-difficultés familiales etc…

.

.

un fil rouge de ce que vous êtes venu faire sur terre à part essayer de régler des problèmes matériels ainsi que des souffrances émotionnelles et physiques.

.

Parce qu’il faut dire que ça prend beaucoup de place dans votre vie comme dans la mienne.

.

Le poisson voit plus loin et plus profond. Il cherche la racine de l’Être, la seule chose qui puisse donner un sens à votre venue sur terre. Ho’oponopono peut aider à cela.

.

C’est donc l’heure de lâcher le pragmatisme pur et dur et de prendre un peu de hauteur par rapport à votre quotidien, en mélangeant subtilement les 2.

.

Pour être franche ce poisson ne m’aide pas du tout ce mois-ci dans mon déménagement…il préfère regarder des vidéos spirituelles et faire de la méditation… c’est pas ça qui fait les cartons;-) malgré le nettoyage Ho’oponopono

.

Par contre ce signe du poisson va grandement vous aider à accepter ce qui est. Attendez quand même si possible le mois prochain pour les grosses décisions définitives.

.

.

Ho’oponopono et l’année numérologique

.

Je vous parlais dans mon dernier article, de la fin 2019 où vous aviez été obligé de lâcher un vieux système qui ne fonctionnait plus.

.

Les cycles numérologiques commencent toujours en année 1 et la dernière était 2017 ( 2+0+1+7= 10=1+0=1)

.

Si vous êtes à l’écoute de ce qui se passe en vous, c’est l’année où vous avez eu l’intuition que quelque chose devait changer et où vous avez peut-être pris des décisions importantes (qu’elles se soient manifestées ou non dans la matière).

.

C’est peut-être aussi l’année où vous avez intensifié votre pratique Ho’oponopono.

.

.

2018 était une année 2 (2+0+1+8= 11=1+1=2) c’est le moment où vous avez eu l’occasion de remette en question vos relations.

.

C’étaient peut-être aussi à propos de vos associations, votre relation la plus proche afin vous réaligner sur vos valeurs profondes que sont le partage équitable, le désir de proximité, le besoin de rapprochement si vous vous sentiez en distance affective.

.

2019 était donc une année 3, (2+0+1+9= 12= 1+2=3) une année d’expansion où les portes s’ouvrent, où on crée quelque chose, un concept une entreprise, quelque chose de nouveau.

.

2020 est une année 4, une année de stabilisation où ne vont s’incarner que les projets sérieux et solides.

.

Vous allez voir que ce que vous avez lancé en 2017 est en train de prendre forme à votre plus grande surprise !

.

Pourquoi ? Parce que vous n’aviez pas prévu que l’univers réponde de cette façon…

.

Vous étiez à peu près clair avec ce que vous vouliez et voilà que la vie cette année a traduit vos désirs en….ce qui vous arrive maintenant.

.

Si vous vous sentez inspiré ce mois ci pour faire un truc que vous n’aviez pas prévu alors c’est probablement de l’inspiration du poisson, allez y surtout si c’est fluide.

.

Si vous trouvez que c’est dur, soyez largement rassuré, tout ceci n’arrive que parce qu’il faut encore nettoyer un peu ce qui vous empêche d’obtenir ce que vous avez demandé en 2017 !

.

.

Ho’oponopono et mon histoire de maison

.

.

Souvenez-vous mon histoire de maison à louer. J’ai demandé du changement en 2017, je ne pensais pas que ça allait prendre la forme d’un déménagement !

.

Mais le plus fou, c’est que le jour où je suis allée voir l’agence pour lui dire que je voulais trouver plus petit…elle m’a tout de suite montré la maison dont je récupère les clés demain !

.

Incroyable, dans la seconde qui a suivi ma demande, la réponse était déjà là ! C’est comme ça que fonctionne l’univers, vous demandez, vous avez.

.

OUI MAIS…

.

Je n’étais pas prête à changer comme ça. Mon mental se sentait prêt mais pas mon système émotionnel, mes croyances, mes capsules etc…

.

J’avais besoin de nettoyer ce qui fait que je ne peux pas recevoir le cadeau de l’univers. Merci Ho’oponopono

.

Alors ça la pris la forme de :

.

-on va me trahir (mon système familial) on va me lâcher au dernier moment

-les maisons à louer c’est dur à trouver à Gap (croyance, rien n’est facile sur terre)

-les gens cherchent à m’arnaquer( mémoires karmiques)

-changer de maison est dangereux (mémoires de famille)

-je vais me retrouver seule isolée (capsule de solitude)

-quelqu’un va prendre ma place (arrivée des frères et sœurs)

-l’agence va m’oublier (projection de mes parents sur l’agence)

-je ne vais pas m’en sortir toute seule je ne sais pas faire (capsule 4 ans)

-je ne vais pas trouver de garant (projection familiale de je ne suis pas assez importante pour les autres)

-tout va foirer (drame familial de l’enfance)

.

Et j’en oublie certainement…

.

Mais maintenant vous comprenez mieux pourquoi il m’a fallu 4 mois pour récupérer cette maison que j’avais demandé et qui aurait pu être pour moi dès novembre…

.

J’étais un peu sidérée (et mon égo en a pris un coup) d’avoir encore autant de mémoires à nettoyer juste pour changer de maison !

.

Voilà c’est ça la matière, ça prend du temps, surtout pour nettoyer les mémoires et les capsules que vous entretenez à l’insu de votre plein gré.

.

C’est lorsque vous avez un projet et que vous vous mettez en mouvement que vous pouvez mesurer les mémoires à nettoyer. Vous connaissez les outils de nettoyage maintenant…Ho’oponopono et les autres…

.

SI vous ne faites rien et que vous procrastinez à propos d’un projet qui vous tient à cœur, eh bien…vous ne saurez jamais ce qui doit être nettoyé et donc ça peut durer encore quelques années.

.

C’est dommage

.

.

Parce que l’année 4 est faite pour matérialiser. Ce serait bête de rater le coche, surtout si vous aviez une idée en tête en 2017 et que vous l’avez bien nettoyée avec Ho’oponopono

.

Cette année 2020 est l’année du rat de métal. Il est, en général, facteur d’abondance à partir du moment où vous acceptez de nettoyer les mémoires à « ne pas mériter » ainsi que la mauvaise image de vous  en vérifiant bien que vos transactions sont honnêtes.

.

La nouvelle lune du 23 février se situe sur un degré du zodiaque qui représente symboliquement « le petit marché de l’église ».

.

Traduction : le sacré se trouve partout même dans les choses les plus anodines et terrestres. Voyez aussi le sacré derrière l’argent.

.

Vous verrez qu’au printemps, ce sera déjà la récolte du petit rat de métal. Je ne vous le cache pas, le rat est un bosseur (je sais de quoi je parle) et a tendance à faire passer le boulot avant tout.

.

Comme c’est une année 4, vous avez intérêt à être vigilant(e) à ramener du plaisir et des loisirs. Le rat de métal est un entrepreneur très famille et c’est pas toujours facile à concilier.

.

Le rat aime bien les impromptus et les voyages, ne le cantonnez pas à être productif. C’est un leader donc profitez-en pour vous lancer.

.

.

Ho’oponopono et la conjonction Jupiter/Saturne

.

Autre facteur à considérer : l’arrivée de la conjonction jupiter/saturne à la fin de l’année 2020. C’est une des raisons pour laquelle cette année est si spéciale.

.


Habituellement cette conjonction jupiter/saturne ne revient que tous les 20 ans, donc ce n’est pas rien.

.

Ces 2 planètes ensemble donnent une nouvelle impulsion à la société et aux humains en particulier. (pour le prochain cycle de 20 ans)

.

Avec Pluton (3 ème planète impliquée) dans le collimateur de ces 2 planètes pendant toute l’année, se rajoute la dimension du nettoyage karmique des mémoires trans-générationnelles. Merci Ho’oponopono

.

Autant dire que 2020 va déménager. Ces 3 planètes vont déchainer les protestations pour se libérer des jougs inacceptables .

.

Petit rappel historique :

.

Il est important de rappeler sur le plan historique que la précédente traversée de Pluton en Capricorne, de 1762 à 1778, correspond à l’avènement en Russie de Catherine II (21 juin 1762), dite « Catherine la Grande », à la fin de l’Empire colonial français en Amérique du Nord (cession de la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne en 1763), à l’exploration par James Cook du Pacifique, à sa découverte de l’Australie (1769-1771), tandis que la Pologne est dépecée (25 juillet 1772) ; last but not least, la sortie de Pluton du Capricorne marque la naissance des Etats-Unis (1776). »

.

Voilà ce qu’écrivait André Barbault (célèbre astrologue de l’Astrologie Mondiale) qui suggèrait clairement en 2016: « la Chine ne devrait-elle pas devenir le leadership mondial à la prochaine conjonction Jupiter-Saturne-Pluton de 2020-2021″ ?

.

C’est en lisant cela que je me suis dit qu’il fallait inclure le coronavirus et Ho’oponopono à cet article.

.

Pluton va ramener les mémoires à libérer de 2 façons : en faisant une conjonction avec Jupiter (5 avril, 30 juin et 12 novembre) ce qui devrait vous propulser dans l’expansion vers votre nouvelle ligne de vie.

.

Pluton a aussi commencé à ramener les mémoires plus lourdes à nettoyer avec saturne depuis janvier. C’est peut-être pour ça que l’année a commencé fort et que c’est souvent Ho’oponopono non stop pour les fans…

.

Jupiter (expansion, chance, argent, autorité bienveillante) sera en conjonction avec saturne (restrictions pénurie, rigueur, autorité abusive) le 21 décembre 2020 dans le signe du verseau à 0 degré.

.

.

Ho’oponopono et un virus

.

C’est là que je vais enfin pouvoir vous parler du virus qui sévit ces dernieres semaines.

.

J’ai regardé la vidéo l’autre jour de JJ Crevecoeur. J’aime bien sa rigueur, son sens du décodage et les prises de position qu’il a eues dans le passé notamment par rapport au virus H1N1 en 2009/2010 et à l’urgence de ne pas se faire vacciner.

.

La vidéo n’est pas facile parce qu’il amène des données scientifiques et médicales qui prouvent que les enjeux en présence (à propos de l”épidémie) sont plus « costauds » que ce qu’on essaie de nous faire croire.

.

Il a le mérite d’être vraiment honnête avec ce qu’il raconte mais je crois que ce n’est que la version masculine du décodage de ce genre de virus. Voici ma vision:

.

Je vous ai parlé de la nouvelle conjonction en verseau pour la fin de l’année. Le verseau est le signe de l’humanité et de l’unité entre les humains.

.

Cela fait très longtemps que la conjonction jupiter/saturne ne s’est pas faite en verseau donc ça fait plusieurs siècles que ça mature.

.

Et là on arrive dans les derniers 100 mètres pour commencer à vivre entre humains (human beings pour les Amerindiens, “hommes vrais” pour les Aborigènes).

;

Alors pas étonnant que ça résiste au moment où ça va lâcher… si vous êtes déjà allé dans le désert, vous avez pu assister à un phénomène troublant :

.

.

Juste avant l’aube, juste avant que le soleil (la lumière) se pointe, c’est le moment où l’ombre est la plus compacte et la plus froide.

.

C’est pareil avec les humains : à l’aube de l’humanité, on assiste à des moments de noirceur, précurseurs du soleil qui va se lever.

.

L’humanité, ça signifie que les humains œuvrent ensemble pour un organisme qui s’appelle l’humanité.

.

Tout comme les cellules de notre corps œuvrent ensemble pour nous maintenir en vie et nous permettent d’accomplir notre passage terrestre.

.

Il ne viendrait pas à une cellule du foie l’idée de se croire plus moche qu’une cellule du pancréas ou l’idée de détruire les cellules de l’œil…

.

.

Ho’oponopono et les maladies

.

.

Pourquoi y a t’il autant de cancers et ce malgré tous les systèmes de prévention ?

.

Parce qu’un cancer révèle un dysfonctionnement dans le psychisme et l’harmonie cellulaire qui a besoin d’être nettoyé sur le plan physique comme sur le plan symbolique.

.

Soigner une maladie sans nettoyer la mémoire responsable du dysfonctionnement prendra plus de temps que si vous utilisez Ho’oponopono ou toute autre technique quantique pour aider votre corps.

.

Traduit autrement : un cancer vécu en conscience permet de se libérer de ce qui ne serait pas encore en accord avec la notion d’humanité et de « oeuvrer ensemble ».

.

Idem pour les maladies auto-immunes ou les cellules du corps s’en prennent à d’autres cellules du corps révélant une grande division intérieure que la maladie va aider à nettoyer.

.

On ne peut pas dire qu’on n’a pas été préparé à “l’humanité qui s’en vient” grâce à ces maladies…

.

Alors que vient dire ce virus ? Qu’on en est encore à croire comme au moyen-âge que l’autre est dangereux, qu’il peut nous faire du mal et même nous tuer.

.

.

Ce sont de vieilles mémoires que nous avons tous besoin de nettoyer, surtout si nos âmes arrivent directement d’une guerre, d’un génocide, d’une épidémie de peste ou d’un camp de concentration.

.

Et guess what, Ho’oponopono s’avère être un bon outil pour ça.

.

Comment fait on pour croire encore cela ? Parce que notre mémoire cellulaire se souvient encore d’autorités malveillantes pendant l’enfance et notre épigénétique porte encore quelques horreurs transgénérationnelles.

.

Alors, au lieu de stresser (y a lieu dans sa vidéo) à propos du virus ou être dans le déni (y a des chiffres parlants dans sa vidéo), intéressons-nous à « corona » qui signifie couronne, c’est à dire symboliquement le père et l’autorité au niveau du chakra violet (en haut et au-dessus de la tête).

.

Plutôt que d’attendre le virus pour travailler la peur de l’autre, autant travailler tout de suite la peur de l’autre et de l’autorité intrusive.

.

Quelques pistes pour nettoyer avec Ho’oponopono

.

Cherchez dans votre quotidien où ça se joue?

Sur qui est ce que vous projetez une autorité abusive ?

Où en êtes vous de votre relation au père ?

Qui ou quoi vous fait encore peur ?

Qui vous paraît intrusif dans votre vie ?

Essayez-vous de vous planquer pour ne pas qu’on vous trouve sur le web ?

.

.

Cela va vous aider à nettoyer les mémoires qui pourraient attirer un coronavirus dans votre ville sans avoir forcément à le rencontrer;-)

.

N’hésitez pas à lire mes autres articles sur Ho’oponopono si vous voulez en savoir plus sur comment décliner la prière pour l’ajuster à votre mémoire perso.

Autre piste :

.

Les symptômes de ce virus étant principalement reliés au poumon, vous pouvez d’ores et déjà nettoyer la symbolique du poumon :

.

Territoire :

.

-Qui vous pompe l’air ou vous suce la moelle ?

-Quelle est la situation dans laquelle vous suffoquez ?

-Quelle promiscuité vous oppresse ?

.

Tristesse :

.

-Quelle relation vous rend triste ?

-Quelle situation vous attriste ?

-Qu’est ce qui fait pleurer votre petit ou votre petite intérieure ?

.

Peur de mourir

.

-Avez vous peur que quelqu’un meurt dans votre entourage ?

-Projetez-vous régulièrement qu’un de vos proche pourrait mourir alors que c’est improbable?

-Avez-vous des symptômes réels ou anticipés qui vous feraient craindre votre propre mort ?

Vous voyez qu’il y a de quoi faire pour nettoyer, et cela n’a rien à voir avec ce virus.

.

Vous voyez que Ho’oponopono ne va pas vous être inutile. Et même s’il ne nettoie pas le virus, il permet de nettoyer tout ce que ce virus pourrait activer chez vous.

.

Vous pouvez donc libérer toutes les mémoires qui y seraient associées.

.

Mon pronostic, c’est que si vous faites ce travail, vous faites reculer le danger et la psychose qui y est associée.

.

Voici aussi d’autres moyens de travailler sur vos peurs ou sur nettoyage que votre vie impose : (cliquez sur les images ou le lien)

.

Share This Post

18 comments

  1. Ravry martine

    J apprécie ton humilité Hannah dans l écriture de ton message
    Tout est clair et partage ta vision de la vie
    Que du bonheur pour 2020
    Martine

    1. Hannah

      Du bonheur et quelques mémoires….

  2. Ines Bei

    Bonjour Hannah,

    Ton message est intéressant.
    Les questions que tu poses le sont tout autant. Elles me parlent toutes
    Quelles responsabilités existentielles ! ‘il est grand temps d’y aller maintenant du moins pour moi.

    Ma difficulté est de trouver les mots justes pour la prière et là j’ai peur de me tromper.

    Merci pour ton éclairage.

    Bien à toi et un énoooooooooorme merci . Inès

    1. Hannah

      BOnsoir Ines
      En te connectant à ta petite tu ne peux pas te tromper même si
      les mots ne touchent pas tout à fait, il n’y a pas d’erreur
      possible.

  3. Magali

    Bonjour Hannah,
    Merci pour cet article. Effectivement en ce moment, je me dis que je dois travailler plus sur moi car c’est une année de construction.
    En 2017, je ne sais plus ce que j’avais demandé car j’en savais beaucoup moins qu’aujourd’hui, la formation ho’oponopono m’a sauvé la vie si je puis dire.
    C’est mon anniversaire le 10 mars et je sens que je dois préparer mon avenir maintenant, qu’il n’y a plus de temps à perdre, donc ça passe par une formation 🙂
    Je suis sur plusieurs fronts en même temps et je vois que si je me propose pas autre chose que du travail, j’ai du mal à m’y mettre. Maintenant que j’ai trouvé vers quoi me diriger professionnellement, je peux m’arrêter sur cette notion de détente et de plaisir. J’adore apprendre mais ces derniers temps je le prenais comme une corvée de plus alors ça ne pouvait pas fonctionner. J’avais perdu cet enthousiasme de découvrir en apprenant quelque chose de nouveau.
    Bonne soirée
    Magali

    1. Hannah

      Hello Magali
      Oui c’est une grosse année où on traverse tous un de nos
      noeuds karmiques principaux.
      Pas simple mais encourageant.

  4. Palaj

    Merci pour ta lumière Hannah, dans tous les sens du terme. Tes propos éclairent mon chemin et illuminent le monde. Merci ❤️. Géraldine

    1. Hannah

      Merci Géraldine

  5. La Scala Danielle

    C’est tranquillisant de savoir que tu as lu le message de j.jacques crèvecoeur mais que tu ne t’en fais pas (trop)!
    Là où je vis, Suisse italienne à la frontière de la Lombardie (Milan, Lodi!) il y en a qui paniquent-

    Je vais voir HO oponopono (que je ne connais pas bien et dont tu parles beaucoup) mais franchement moi je suis sereine et même optimiste –

    Courage pour ton déménagement, n’oublie pas le carnet où tu as numéroté les cartons + endroit où le poser!
    J’ai l’expérience de 17 déménagements dans ma vie conjugale, feu mon mari était médecin militaire… pas facile avec trois enfants –

    Ciao, à la prochaine sur le net

    Danielle

    1. Hannah

      Hello Danielle
      La FRance comme l’Italie, nous avons été au premier plan après la Chine,
      c’est signe que ce virus va nous permettre de faire un travail profond
      sur nous-mêmes.
      Le déménagement continue avec des petites mémoires à l’aide vu qu’il ne
      faut plus s’approcher…

  6. Ghislaine

    Bonsoir Hannah

    J’ai lu votre article avec un intérêt tout particulier d’autant que je suis “rat” moi-même et qu’il y a certainement beaucoup’de mémoires à nettoyer!
    J’ai commencé plusieurs fois Ho’oponopono puis j’ai lâché, absorbée par un quotidien et des charges familiales trop dévotants et je le regrette….! Cet article m’incite à m’y remettre d’autant plus qu’il faut contrebalancer la sinistrose ambiante et se protéger de la psychose coronavirale dans laquelle médias et gouvernement sont en train de nous enfiermer!!
    Merci donc doublement !
    A bientôt pour d’autres enseignements bienfaisants…et pourquoi pas un jour pour une formation…..
    En harmonie profonde,
    Ghislaine

    1. Hannah

      OUI ghislaine Ho’oponopono peut vraiment avoir un impact
      sur notre façon de voir les choses et de les accepter.
      AU plaisir…

  7. Frédéric Henry-Biabaud

    Bonjour Hannah…
    Bien dense pour moi ton article pas encore tout « assimilé et compris » bien sûr mais j’aime bien l’année 4, la noirceur et le froid juste avant l’aube et le rat de métal qui sait aussi faire autre chose que bosser ….
    Ceci dit ton article , que je viens de lire au moment où je rentre d’Asie pour le boulot et où l’un de mes plus grands amis de 63 ans vient de m’annoncer son cancer du poumon, arrive à point nommé pour creuser ce que tu écris et tenter de « materialiser » sans avoir peur en 2020
    Merci Merci

    1. Hannah

      Bonsoir Frédéric,
      Oui c’est dense je ne sais pas faire des articles courts…
      c’est jeune pour avoir un cancer. En général 3 sources
      possibles pour déclencher ce genre de cancer:
      – peur de mourir
      – tristesse infinie
      – problèmes liés au territoire

  8. Monique

    Bon sang d’bon soir !

    Bonjour Hannah

    Cet article, je le reçois comme une claque, mais qui fait du bien.

    “Peur de mourir- Avez-vous des symptômes réels ou anticipés qui vous feraient craindre votre propre mort ?”

    Oui: j’étais dans la misère en 2017 – 2018 jusqu’en aout 2019. Je stressais, je nettoyais, mais pas assez. Depuis septembre 2019, j’ai un emploi à temps partiel, je m’occupe d’une personne âgée atteinte de démence au stade sévère, maintenue chez elle. Je suis seule avec elle durant 7 heures. C’est très difficile, car elle a un sacré caractère, je connais un peu son passé d’avant sa pathologie, et elle a un côté destructeur. En gros, elle me met un pied dans la tombe. Je vais avoir 60 ans dans quelques mois. Elle m’a fait prendre conscience de la vieillesse. Parfois je craque, seule chez moi, mais je ne suis pas en dépression car j’ai une énorme envie de vivre. Mais, bon sang, comme c’est dur. C’est comme si je voyais la vie sur un écran de cinéma et moi je suis à part, enfermée avec cette dame. Je l’accompagne, la rassure, et souvent j’ai envie de fuir. Je ne le peux pas. C’est un salaire, une expérience mais aussi parce que je n’ai pas à résister, juste traverser cette période qui durera tant qu’elle pourra être maintenue à domicile. Elle me marque au fer rouge. Je ne veux pas retourner dans la galère, je la remercie (en secret) car c’est grâce à elle si je m’en sors un peu, mais à quel prix ? Je l’ai vu maltraiter son chien, j’ai vu son chien mourant, mais elle me gueulait dessus lorsque je lui ai suggérer,, une seule fois, qu’il serait bon pour son petit chien de ne pas le gaver de sucrerie. Idem, la véto s’est fait envoyé bouler. Elle me dit que je peux mourir à 60 ans, que je verrai combien c’est pas drôle de vieillir, que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue etc etc etc… Je lui en veux d’avoir maltraiter tous ses animaux… Je la remercie car grâce à elle je peux subvenir à mes besoins, comme la vie est triste, mais je tiens. Je me dis que cette expérience me sera utile dans le futur. J’ai mal dans le corps, mes kystes aux seins sont sensibles, j’ai des nodules sous chaque bras et du coup je me fais une cure de glutathion liposomal, je n’ai pas le souvenirs d’avoir eu aussi peur de mourir, et je nettoie avec ho’oponopono. Merci pour cet article.

    1. Hannah

      BOnjour MOnique,
      En effet ça n’a pas l’air facile.
      Est ce que c’est une mémoire que tu connais
      déjà, celle d’être avec quelqu’un dans le pouvoir
      qui mène son petit monde à la baguette mais
      sans coeur?

    2. Hannah

      BOnjour MOnique,
      En effet ça n’a pas l’air facile.
      Est ce que c’est une mémoire que tu connais
      déjà, celle d’être avec quelqu’un dans le pouvoir
      qui mène son petit monde à la baguette mais
      sans coeur?

      1. Monique

        Bonjour Hannah

        Oui, ma mère

        Je prendrai rendez vous avec toi pour une consultation, au moins 🙂 , dès le début Avril. Merci. A bientôt

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.