«

»

Oct 08

Gratitude et reconnaissance, comment faire un Ho’oponopono minimaliste

Gratitude et Ho’oponopono

 

Vous avez beaucoup entendu parler de la gratitude mais savez-vous que ce n’est qu’un des piliers de Ho’oponopono?

 

Vous verrez, dans cette article 4 exercices rapides pour modifier votre chimie intérieure en quelques minutes par jour.

 

La gratitude, un antidote au matérialisme

 

Sur terre, tout ce qui est matériel est appelé à mourir. C’est vrai pour votre corps mais aussi vrai pour les objets qui vous entourent.

 

Pour ces derniers, si vous ne faites rien, la poussière s’installe, la rouille, la dégradation prennent le dessus et un jour ou l’autre vous jetez l’objet parce qu’il est trop vieux usé cassé etc…

 

Vous verrez que, pour votre corps, c’est pareil, si vous n’entretenez pas votre taux vibratoire, vous vieillissez plus vite!

 

La nourriture a, elle aussi, une durée de vie limitée qui fait que rien sur terre ne perdure.

 

Cette constatation avait l’habitude de me mettre en transe. C’était un peu comme si, de toutes façons, ce n’était qu’une question de temps avant que je ne vive la perte.

 

A partir du moment où je possédais un objet, son temps terrestre était limité et un compte à rebours se mettait en route.

.

.

Que ressentez-vous lorsque la même semaine, votre machine à laver, votre ordinateur et votre voiture tombent en panne ?

 

Pour moi, c’était l’impression d’être blousé par la vie. J’avais depuis très longtemps chaussé les lunettes de la perte et de l’abandon et c’est bien la réalité que je créais avec les objets.

 

Or il existe un remède, celui d’apprécier ce qui est éphémère au lieu de lui opposer le fait qu’on voudrait qu’il soit éternel.

 

Dans ma croyance, ce qui est éternel n’est pas dans la dimension 3D de la matière.

 

Apprécier ce qui est éphémère s’appelle la gratitude. Les moines Tibétains sont des experts en gratitude pour l’éphémère.

 

C’est un peu en les regardant faire que je suis passée du “c’est du gâchis tout ce temps passé” à  “du moment que cela fait apprécier l’instant”.

.

.

On associe souvent la gratitude avec le fait de dire merci à quelqu’un qui nous a donné un coup de main ou offert un cadeau. C’est une forme de gratitude sociale.

 

Du point de vue des sciences humaines, la gratitude n’est pas qu’une action, c’est aussi une émotion.

 

Plus récemment, la psychologie positive a été capable de mesurer les effets de la gratitude.

 

Les qualités de la gratitude

 

La gratitude est au départ un exercice qui vous permet de réaliser et d’apprécier ce qu’il y a de bon dans votre vie.

 

Elle permet ainsi de se connecter à quelque chose de plus grand qu’un individu comme la nature ou un pouvoir supérieur.

.

.

.

La gratitude est aussi l’appréciation de ce qui a de la valeur (sans aucun rapport avec l’argent/valeur) et ce qui a du sens.

 

Elle est gratuite, exprimée librement justement parce qu’elle n’est pas le résultat d’une transaction, d’une rétribution ou d’un gros effort à fournir.

 

Elle vient en plus, c’est l’expression même de la générosité et de l’élan du cœur, bref, la cerise sur le gâteau .

 

Reconnaissance, appréciation et remerciement pour ce vous recevez mais aussi pour l’existence de tout ce qui semble extérieur à vous incluant la conscience universelle.

 

Ce sont bien 2 phrases sur 4 qui caractérisent le Ho’oponopono:

 

  • Je te remercie
  • Je t’aime

 

Il y a bien gratitude pour ce que vous recevez directement dans votre vie mais aussi pour la source de toute cette bonté.

.

.

.

L’intérêt de la gratitude

 

Elle joue un grand rôle dans les religions. En général, c’est surtout là qu’on la découvre.

 

La gratitude est un acte sans ego. Elle ne cherche rien en retour et se nourrit d’elle-même.

 

La gratitude, est-elle à pratiquer ou une émotion humaine naturelle?

 

Si je me réfère à moi, il y a quelques années, j’avais tendance à me promener dehors en étant dans mes pensées.

 

Je ne ruminais pas particulièrement d’idées négatives mais je vivais un peu dans ma tête et pas toujours consciente de mon environnement.

 

L’exercice de la gratitude a fait que je suis beaucoup plus présente à ce qui se passe autour de moi.

 

Les détails du monde extérieur me sautent aux yeux, il n’est plus possible de passer à côté d’un arbre sans ressentir sa présence et le bienfait qu’il me procure.

 

Lorsque je vais à Paris, je prends le temps de sourire aux musiciens dans le métro parce qu’ils me procurent un bien-être et que cela vaut la peine de le leur montrer.

.

.

.

La gratitude et les neurosciences

 

Les scientifiques se sont penchés sur le thème de la gratitude et vous allez voir que ça vaut le détour, surtout si vous n’en avez pas fait encore une pratique quotidienne.

 

Selon les recherches à UCLA, exprimer régulièrement de la gratitude modifie la structure moléculaire de votre cerveau.

 

Ils vont même plus loin en affirmant que la gratitude vous recâble pour le bonheur. J’ai donc pensé que cela valait la peine de s’y arrêter un moment.

 

Savoir qu’exprimer de la gratitude rend les gens plus heureux et leur permet de vivre plus longtemps ne suffit pas, la science l’a prouvé !

 

Lorsque vous ressentez de la satisfaction, soit parce que

 

  • vous avez réussi ,
  • vous avez obtenu ce que vous désiriez,
  • ou que vous avez su vous émerveiller,

 

votre cerveau libère de la dopamine naturelle.

.

.

.

Lorsque vous exprimez de la gratitude pour ce que vous avez reçu, vous poussez littéralement votre cerveau à produire cette hormone du bonheur.

 

Mais ce n’est pas tout : lorsque vous êtes dans la gratitude par rapport à ce qu’un proche a fait pour vous ou lorsque vous faites un cadeau à quelqu’un, votre cerveau libère de l’ocytocine.

 

Cette hormone vous fait ressentir le bonheur de vivre des liens et de l’affection.

 

Le sentiment de gratitude active aussi le cortex cingulaire antérieur qui produit de la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur et de la joie de vivre.

 

Pratiquer la gratitude, ce n’est pas qu’un exercice d’appréciation, c’est aussi la mise en mouvement dans le corps de toute une chimie qui entretient le bien-être et le bon vivre.

.

.

.

La gratitude s’apprend

 

Au siècle dernier, on pensait que le cerveau arrêtait sa croissance à l’âge adulte.

 

Aujourd’hui, on sait qu’il n’en est rien, tout ce que vous apprenez change votre cerveau.

 

Ce dernier accélère les échanges chimiques en fonction de vos actions, de votre comportement et votre ressenti.

 

C’est aussi le postulat de l’épigénétique. Tout ce que vous pensez, faites ou ne faites pas modifie vos gènes !

 

Mais pour modifier le câblage de votre cerveau, vous avez à cultiver des pratiques d’apprentissage.

 

Si vous voulez activer les circuits du bien-être dans votre cerveau, vous avez à prendre le temps de savoir ce pour quoi vous avez de la gratitude.

.

.

.

Et même s’il est commun de penser qu’il faut 10 000 heures de pratique ou d’apprentissage pour faire un câblage solide, les recherches récentes tendent à prouver que cela dépend entièrement de votre attitude et de la façon dont votre cerveau fonctionne.

 

Plus vous créez des circuits neuronaux, plus vous densifiez le câblage interne jusqu’à ce que votre comportement (pour générer du bonheur par exemple) devienne quasi-automatique.

 

Plus vous pratiquez, moins vous avez besoin de faire d’efforts. C’est un peu comme tracer son chemin à la machette dans la jungle.

 

Les premiers passages sont les plus délicats. Une fois le chemin tracé, il devient très agréable à arpenter.

 

Plus vous allez vous sentir reconnaissant, plus votre cerveau va adopter la gratitude attitude jusqu’à ce que cela devienne une seconde nature.

.

.

.

La gratitude est contagieuse

 

Lorsque quelqu’un qui s’adresse à vous se plaint, vous sentez rapidement un malaise.

 

Vous aimeriez aider pour soulager la personne mais elle ne cherche pas d’aide, elle veut juste se plaindre et vous ressentez physiquement ce que la plainte fait à votre corps.

 

A l’inverse lorsque quelqu’un vous raconte un événement pour lequel il a une profonde gratitude, vous pouvez ressentir en vous l’énergie de cœur qui se dégage.

 

Et lorsque c’est vous qui exprimez cette gratitude, non seulement vous modifiez la chimie de votre corps mais vous devenez aussi contagieux.

.

.

.

On ne remplace pas une pensée négative par une pensée positive

 

La gratitude n’engloutit pas une bonne fois pour toutes les pensées stressantes que vous entretenez.

 

Elle vous permet simplement de ressentir le bonheur d’avoir ce que vous avez plutôt que le malaise du manque de ce que vous n’avez pas.

 

Sachant que vous avez environ 60 000 pensées dans la journée et que 80% de vos pensées sont stressantes et répétitives, il est intéressant de devenir conscient et d’alimenter vos pensées d’une énergie nourrissante.

 

Robert Emmons et Michael McCullough ont mené une expérience auprès de 3 groupes de personnes :

 

  • Le 1er notait ses expériences quotidienne
  • le 2ème notait ses expériences désagréables
  • Le 3ème notait les expériences pour lesquelles il était reconnaissant

 

C’est bien entendu dans le 3ème groupe qu’on a trouvé le plus de personnes enthousiastes avec un meilleur sommeil et le taux le plus bas de Cortisol (hormone de stress).

.

.

.

Votre cerveau est programmé de naissance pour repérer les difficultés et les dangers afin que vous vous mettiez dans les circonstances qui favorisent votre survie.

 

Il est centré sur les manques, la peur de manquer, l’anticipation des difficultés et des dangers mortels.

 

Si ce manque s’accompagne d’un sentiment d’impuissance ou d’être débordé, alors votre organisme produit des hormones de stress qui mettent beaucoup de temps à se dissiper.

 

Pratiquer la gratitude est une décision personnelle

 

Vous pouvez choisir d’inverser la vapeur et sans résistance, faire d’autres propositions à votre cerveau.

 

Encore une fois il n’est pas question de remplacer du négatif par du positif mais de câbler votre cerveau par des comportement qui vont amener dans votre corps des hormones du bonheur plutôt que des hormones de stress.

 

Sachant, de surcroit, que votre cerveau ne fait pas différence entre le réel et le virtuel (pensez à mordre dans un citron frais et vous verrez que vous salivez), vous pouvez devenir maître de vos pensées et donc des réactions chimiques dans votre corps.

.

.

.

En d’autres termes, si vous ne vous sentez pas heureux, vous y pouvez quelque chose !

 

Les 4 exercices simples à pratiquer

 

1°) Noter les 3 choses, évènements, situations qui vous ont amené du bien-être dans la journée.

 

Faites cet exercice plutôt le soir avant de vous coucher pour améliorer votre sommeil.

2°) Le bocal à gratitude

 

Lorsque vous éprouvez un profond sentiment de reconnaissance pour ce que vous avez vécu, expérimenté, ressenti etc…décrivez rapidement la situation sur un bout de papier et mettez ce dernier dans un bocal de la cuisine.


A la fin de l’année ou lors de votre anniversaire, ouvrez le bocal et lisez tous vos petits papiers pour faire monter l’énergie et voir le chemin parcouru.

 

N’oubliez pas que votre cerveau a plutôt tendance à se souvenir de ce qui ne va pas que de ce qui vous a rendu heureux(se).

.

.

.

3°) Si vous passez du temps avec des enfants ou vos petits enfants, faites-leur faire (et jouez avec eux) l’alphabet de la gratitude.

 

Les enfants n’ont pas ce réflexe mais vous pouvez l’induire sous forme de jeux :

 

  • Je suis reconnaissant ou je trouve ça formidable que les …….(trouvez un mot qui commence par A) Antilopes par exemple
  • Je suis heureux de pouvoir prendre des Bains dans la mer
  • Je trouve ça formidable d’avoir un Chat à la maison
  • J’aime les Dalmatiens
  • J ‘adore les Eléphants etc….

 

4°)Ceci est mon exercice personnel du matin

 

Avant d’être réveillée totalement je fais l’exercice de la gratitude pour tout ce que je possède.

 

Pour cela, je passe en revue tous les objets de la chambre.

 

  • J’ai beaucoup de gratitude pour les livres de ma bibliothèque
  • J’ai une gratitude immense pour le confort de mon matelas
  • J’adore ma house de couette du Taj Mahal
  • J’aime mes commodes avec leurs petits compartiments
  • J’ai beaucoup de gratitude pour ma rampe lumineuse en forme d’orchidées
  • J’adore ce tableau que j’ai peint il a quelques années
  • J’ai une infinie gratitude pour cette statuette que j’ai ramenée de…

Etc…

 

En général, ça se passe très bien , je me prends au jeu et je me mets à déborder au-delà des objets de la chambre.

 

Sauf que l’autre jour, je fais pareil pour mes cristaux et j’entends une petite réflexion de mon mental : « Oui mais j’ai pas le temps de m’en occuper ».

 

Je laisse passer et je reprends l’exercice…j’ai de la gratitude pour mon livre de chevet du moment …et le mental rapplique « oui mais j’ai pas le temps de le lire ».

 

Alors j’ai su qu’il fallait rajouter une nouvelle rubrique à mon exercice de gratitude : le temps car visiblement j’étais encore dans la bouteille à moitié vide !

 

  • J’ai de la gratitude pour le fait que je peux vivre sans mon réveil
  • J’ai de la gratitude parce que je peux choisir mes horaires de travail
  • J’ai de la gratitude parce que j’arrive à trouver le temps chaque jour de faire une méditation…

 

.

.

J’ai fait cet exercice de la gratitude pour mes 50 ans ; j’avais invité toute ma famille et le soir, j’ai fait cet exercice en remerciant chacun pour l’impact qu’il avait eu dans ma vie…

 

Je peux vous assurer que le silence était religieux, la gratitude dégage une énergie incroyable qui nourrit le cœur (ou rend mal à l’aise ;-)), je vous encourage à essayer si vous ne l’avez pas déjà fait avec vos proches.

 

J’aimerais terminer cet article par un petit poème (la maison d’hôtes) de Rumi. Vous allez découvrir que la gratitude ne s’applique pas qu’aux choses et aux êtres que vous aimez.

 

Tout comme Ho’oponopono, la gratitude s’applique aussi à ce qui vous met en difficulté mais semble sur votre chemin pour vous faire avancer.

 

Lorsque vous réussissez cette partie de l’exercice, alors vous savez que le câblage pour le bonheur est en bonne voie.

Être humain, c’est être une maison d’hôtes. 
Tous les matins arrive un nouvel invité. 

Une joie, une dépression, une méchanceté,
une prise de conscience momentanée vient 

comme un visiteur inattendu. 

Accueillez les tous et prenez-en soin! 
Même s’ils sont une foule de chagrins, 
qui balaient violemment votre maison 
et la vident de tous ses meubles, 
traitez chaque invité honorablement. 
Peut-être vient-il faire de la place en vous
pour de nouveaux délices. 

La pensée sombre, la honte, la malice, 
rencontrez-les à la porte en riant, 
et invitez-les à entrer. 

Soyez reconnaissants pour tous ceux qui viennent, 
parce que chacun a été envoyé 
comme un guide de l’au-delà.

.

Et vous quel exercice de la gratitude faites-vous ? Laissez un commentaire !

Share This Post

48 comments

  1. Elisandre

    Bonjour et gratitude pour cet article !

    Fréquemment je suis dans la gratitude des informations que je peux recevoir si facilement via mon pc et des heures qui sont devant moi pour que je m’acquitte de mon service à la vie, à mon rythme et selon mon choix.
    Gratitude pour tous les miracles, toutes les surprises que la vie met en scène.

    Elisandre
    Elisandre Articles récents..Crois-tu savoir ce qu’est la sexualité ?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Elisandre,
      Merci pour ce clin d’oeil. La vie ne se prive pas
      pour nous faire des mises en scènes et c’est
      merveilleux d’y être sensible 😉

  2. Abra Mawussi

    Merci pour l’aide que vous portez à l’humanité en publiant vos découvertes. Merci et à bientôt

    1. Hannah

      C’est un plaisir pour moi aussi!

  3. Lulu

    j’ai beaucoup de gratitude en lisant cet article !

    1. Hannah

      Super, c’était exactement l’objectif de l’article

  4. JACQUELINE

    Bonjour Hannah
    régulièrement le soir dans mon lit je pense aux choses qui m’ont apporté de la joie, du bien être, de la satisfaction et c’est vrai que je m’endors l’esprit apaisé
    j’essaie d’être reconnaissante
    est ce un bon début pour la gratitude ?
    merci
    Jacqueline

    1. Hannah

      Excellent Jacqueline, cela modifie l’énergie de la nuit!

  5. Anne53

    Bonjour et merci Hannah de nous dévoiler encore plus de trésors de gratitude; la mienne en ce moment c’est pour mes pieds, mes mains ma tête parce qu’ils me sont indispensables à chaque instant; je suis tellement touchée par mes mains qui transmettent tellement d’amour dans tout geste quotidien, mes pieds qui me supportent et me conduisent partout et ma tête oui ma tête , j’ai toute ma tête pour penser et vivre……une reconnaissance profonde qui me touche dans ma “divine” humanité! namasté et merci encore de pouvoir m’exprimer ici

    1. Hannah

      Bonjour Anne,
      C’est vrai que notre corps n’est pas toujours notre
      premier support de gratitude alors qu’il est la base
      de tout. Merci pour ce rappel.

  6. Demulier

    Bonjour Hannah,
    Il y a des jours avec et des jours sans. Ou plutôt des matins au réveil où lors de ma courte méditation j’exprime et j’éprouve de la gratitude pour les petites choses, les petits évènements heureux de la vie, pour ma vie et ceux que j’aime. Et il y a des matins sans. Et la journée est le reflet de ce réveil.
    Alors merci pour cette article qui me permet de me réveiller et de t’exprimer toute ma gratitude.
    Bien amicalement,
    Christine

    1. Hannah

      Bonjour Christine,
      C’est un vrai plaisir d’avoir de tes nouvelles.
      Je m’aperçois de plus en plus que cet exercice
      est indispensable pour garder un taux vibratoire
      au top et donc attirer plus facilement ce que
      nous voulons dans la vie.

  7. Corinne

    Bonjour à tous et à toutes!
    Je confirme, la gratitude est la clé du bonheur et du cœur.
    J’ai commencé il y a une dizaines d’années à remercier, le soir, avant de m’endormir, pour toutes les choses agréables que la vie m’avait envoyées dans la journée. Au début, j’avais du mal à en trouver ne serait-ce qu’une, j’ai même arrêté pendant quelques temps puis je m’y suis remise car je souffrais trop et là j’ai tenu bon, chaque soir je revisionnais ma journée, je remerciais pour un chaton rencontré en promenade, une magnifique ipomée en fleur, la douce chaleur du soleil sur ma peau…toutes ces choses simples et auxquelles j’étais si habituée que je ne les voyais même plus. Petit à petit je me suis retrouvée avec une longue liste de remerciements et parallèlement, étant plus attentive, je découvrais des symboles et des messages d’encouragement un peu partout dans mon environnement. Un jour, je me suis même surprise à prendre conscience que les choses jugées “désagréables” par mon mental étaient aussi des cadeaux de la vie pour m’aider à naître à moi-même. Cet été ma gratitude a atteint un haut niveau et j’ai senti en mon cœur une explosion de joie, de bonheur et d’amour pour moi, pour vous tous et toutes, pour la Vie, sur Terre et partout dans l’univers…Infinie gratitude à Hannah et à Alain qui m’accompagnent dans ce processus!

    1. Hannah

      Merci Corinne pour ce témoignage.
      Oui, tu l’as dit, le but c’est de pouvoir
      exprimer de la gratitude pour ce que le mental
      n’aime pas. Cela rejoint le commentaire de Fabienne
      et c’est pour moi l’octave supérieur de la gratitude.

  8. Verveine

    Bonjour Hannah
    Merci pour le partage de votre expérience sur la gratitude
    Pour ma part je pratique tous les soirs la gratitude pour les choses positives de la journée , grandes choses comme les petits riens qui ensoleillent la vie.
    Je vais tester l’alphabet de la gratitude avec mes petits enfants.
    Belle journée à vous.
    Verveine

    1. Hannah

      Bonsoir Verveine,
      Les enfants n’ont pas l’habitude faire cela mais
      ils sont sensibles à la bonne énergie qu’elle
      dégage…

  9. Marie-Lyse

    Particulièrement en cette journée D’Action de Grâce, un gros merci à Hannah et à mes Guides.
    Après 2 ans de galère médicale, qui m’a forcé à faire du ménage dans mon corps, mon subconscient et mes blessures de coeur. Faire de nombreuses prises de conscience et me repositionner face à ce que je voulais vraiment réaliser; tout s’enligne.

    Mon livre part pour l’imprimerie demain matin, une de mes textes sera publié dans une revue littéraire, j’ai gagné un certificat-cadeau pour ma journée de bénévolat, pour ma participation comme animatrice et lectrice à la journée de la culture…. Tout ça en une semaine!

    Et du côté santé… ça se replace!

    Oui!
    “Soyez reconnaissants pour tous ceux qui viennent, parce que chacun a été envoyé
    comme un guide de l’au-delà “.

    Merci! et Namasté

    1. Hannah

      Merci Oriane, ça fait plaisir de savoir que tout se met en place pour toi.

  10. Nicole

    Merci Hannah pour cet article merveilleux ! Gratitude, gratitude, gratitude !

    Je ne pratique pas régulièrement. Je commence et j’arrête beaucoup plus par oubli, ce qui est dommage. Je sais ce qu’il me reste à faire !

    1. Hannah

      Oui Nicole, fabriquer une autoroute neuronale
      pour que ça se fasse tout seul!

  11. Fabienne

    Bonjour Hannah, régulièrement quand il m’arrive quelque chose de stressant ou qui me met en difficulté, je me mets dans la gratitude de la leçon que j’ai à en tirer ou bien du l’événement encore bien pire que cela m’a permis d’éviter. Cela change radicalement ma réaction émotionnelle et bien sûr les conséquences néfastes que je récoltais jusqu’ici et je suis alors dans la gratitude de mes réactions nouvelles et du positif que cela amène dans ma vie. La gratitude appelle la gratitude et….l’état de bien être !

    1. Hannah

      Oui c’est exactement cela, l’univers bous sert
      encore plus de ce que nous dégageons, alors autant
      vibrer à quelque chose de sympa…

  12. Monique

    Bonjour 🙂

    Oui, mille fois oui et mille occasions de remercier pour les choses et situations agréables qui nous entourent,
    être consciente de la chance d’être là où je suis, de recevoir de l’aide, des petits cadeaux qui me font un grand plaisir, de penser et prier pour d’autres personnes connues ou pas ( je pense aux personnes qui subissent les guerres, aux enfants maltraités, aux animaux qui subissent des cruautés) , de ne plus tant m’inquiéter du lendemain, de ne pas lâcher ce travail sur moi et de savourer chaque moment comme un cadeau précieux et remercier dans le silence de mon esprit

    1. Hannah

      Merci Monique pour ce rappel d’arrêter de s’inquiéter pour le lendemain,
      ce que fait notre cerveau par défaut…

  13. yamile

    Merci pour ce retour sur des arrêts ou des petites activités que nous avons et qui contribuent à nous recharger et à agrandir les limites de notre monde, qui devient alors un espace où ceux que nous avons aimé et qui ne sont plus là, des objets, des êtres que nous avons perdus de vue, tous nous accompagnent et nous éclairent encore même s’ils sont absents…..

    1. Hannah

      L’espace du cœur est exactement fait pour cela;-)

  14. Agnes Legrand

    Bonsoir Hannah
    Merci pour cet article intéressant et plein de gratitude!
    Je le fais depuis très longtemps comme beaucoup d autres choses d ailleurs. Mais je n arrive pas à être dans la régularité car beaucoup d autres choses m intéressent et je fonctionne aussi bcp au feeling. Et d un coup j oublie pendant des semaines ou plus et j y reviens. Je me suis souvent rendu compte que je pratiquait la gratitude et autres quand j allais bien. Mais dès que trop de fatigue et de soucis arrivent j ai la sensation que ça me demande trop d énergie. J ai besoin juste de silence de vider ma tête sans penser et de me reposer.

    1. Hannah

      Bonsoir Agnès, nous faisons tous cela mais c’est
      peut-être dans les moments de chute du taux vibratoire
      que nous aurions le plus besoin d’y retourner pour
      remonter 😉

  15. Pascale Isabelle

    Je suis pleine de gratitude pour le contenu généreux de qualité que vous nous offrez.
    Mille Mercis.
    Pascale-Isabelle

    1. Hannah

      Merci Pascale, c’est un plaisir pour moi aussi

  16. Anouchka

    Merci pour ce bel article!
    Chaque jour, je note mes “5 petits bonheurs du jour”, qui peuvent être aussi simple que le chant d’un oiseau ou me coucher dans des draps qui ont séchés au soleil! Et plus on fait l’exercice et plus il est facile de trouver plus que 5 petits (ou grands) bonheurs.
    Bonne journée
    Anouchka

    1. Hannah

      Oui Anouchka, il n’y a pas de petit plaisir dans l’exercice de la gratitude, tout concourt à élever notre taux vibratoire

  17. MARIE

    Merci pour cet outil que je ne connaissais pas et dans mon fond intérieur je sens l’envie de dire merci pour tout ce que je vois et tout ce que je ne vois pas .
    J’ai beaucoup de gratitude pour l’ informatique qui me permet de lire des documents inspirants
    je suis reconnaissante que tu m’es envoyée cet article qui change ma vie, car je mets en pratique tout de suite.
    Merci à vous tous.
    MARIE

    1. Hannah

      C’est super Marie,
      Tu vas t’apercevoir, comme l’a bien décrit Delphine
      dans son commentaire que l’exercice de la gratitude
      prend tout son sens lorsqu’on arrive à le faire
      alors qu’on aurait plutôt envie de râler…

  18. LE ROHELLEC

    Merci pour cet article qui me montre que je suis déjà sur le chemin du mieux Être et qui va intensifier ma gratitude envers les petites choses. Je remercie beaucoup la vie et particulièrement la nature qui m’apporte le plaisir de ramasser châtaignes et surtout champignons que je cuisine et déguste avec plaisir.

    Je viens de traverser des problèmes techniques mais des solutions pointent leur nez et je vais rendre grâce pour ma patience et ma pugnacité et toutes les solutions, aussi infimes soient-elles, ainsi que les bonnes choses qui m’arrivent aussi par surprise en cette période d’anniversaire.

    Grand merci à vous, aux témoignages et à la vie.

    Annick44

    1. Hannah

      Merci Annick,
      Je ne connais pas d’exercice aussi puissant que celui
      de pratiquer la gratitude tous les jours pour élever
      son taux vibratoire et mesurer les améliorations dans sa vie

  19. Natalie

    Merci pour cet article!
    Je me réjouis chaque jour d’être en Vie .
    Je suis reconnaissante à l’ Univers d’être là où je dois être et de m’envoyer les personnes et les situations qu’il me faut pour avancer .
    De la joie tous les jours .
    Bonne soirée .
    Natalie.

    1. Hannah

      Hello Nathalie, c’est exactement ce qui nous fait changer d’énergie
      et de taux vibratoire.

  20. Delphine

    Bonjour Hannah,

    Un merci particuliers pour cet article qui a su me trouver au moment opportun.

    Cette année, j’ai décidé que voyager n’était pas une question d’argent et que je voulais partir quelque soit ma situation financière.
    Avec un ami nous sommes donc partis en Irlande la semaine dernière.

    Evidemment toutes les mémoires liées à l’argent m’ont explosées à la figure cerise sur le gâteau j’étais en charge du budget et tout notre pécule était dans mon porte monnaie. Quelle angoisse ! 🙂
    La personne avec qui je suis partie pratique elle aussi ho’oponopono, du coup tout au long du voyage nous avons nettoyé tout ce qui se présentait et notre séjour c’est vraiment bien passé.

    Ca, c’était avant le drame :).
    Le jour du retour, nous nous disions que nous n’avions pas envie de rentrer : méfiez vous de ce que vous souhaitez …
    Notre vol à 45 min du départ a été annulé.
    Il n’a pas été facile de remonter, la nouvelle nous a soufflé !

    C’est en attendant de savoir que faire, entouré par tout les autres voyageurs, très en colère que j’ai reçu ton article.
    Du coup nous avons mis de la gratitude sur cette dernière nuit en Irlande, gratitude pour l’aéroport qui restait ouvert et nous offrait un abri, gratitude pour les billets que nous avons pu avoir sur une autre compagnie et qui nous permettait de rentrer dans les temps, gratitude sur les banquettes du café qui nous ont permis de nous reposer etc…

    Alors cette expérience est devenue une aventure qui nous a beaucoup amusés.

    Merci à la synchronicité :).

    Bises.

    Delphine

    1. Hannah

      Quel bel exemple! C’est quand on est dans la m…. que la gratitude
      prend toute sa valeur. Autrement c’est un peu simple. Dire je te
      remercie aux “emmerdes”, c’est du haut vol!

      1. delphine

        Pour le coup, j’ai eu un gros coup de main, le fait de recevoir le mail à ce moment là, ça a vraiment changé la “donne”. J’ai réitéré l’expérience lors d’un entretien. C’est quelque chose que je n’oublierai plus !

        1. Hannah

          Bravo, ça c’est du sport 😉

  21. Jean-Claude

    Bravo Hannah,
    j’ai bien aimé l’exercice pour les enfants, ludique à l’image de ton site.
    Merci de m’inviter ainsi à quitter la caverne à la fin de “mon” hiver.
    Que la Spirale ornée de Mauve t’accompagne !…
    Bien chaleureusement.

    1. Hannah

      Merci Jean-Claude, ce fut un plaisir de te croiser
      cet été. A une prochaine

  22. Dorian

    Coucou Hannah !
    Merci pour le partage de ces exercices géniaux !
    Le bocal à gratitude me donne envie, je ne suis jamais passé à l’action, je me rajoute sur ma todolist à acheter 🙂
    Personnellement, j’aime pratiquer à la gratitude sur tout ce qui est non physique ou palpable. tu cites le fait de se réveiller le matin sans réveil, ou ressentir la joie, la liberté, le sentiment d’être à ma place, d’être entourés de pleins d’êtres que je ne vois pas, etc. 🙂
    Je viens de jeter un oeil à ton stage vivre quantique en Avril, il a bien lieu ? Car la page n’a pas l’air à jour au niveau des dates.
    Biiises
    Dorian
    Dorian Articles récents..Faire du Business en accord avec la Loi d’Unité et la Loi d’AmourMy Profile

    1. Hannah

      Hello Dorian,
      Merci pour ton commentaire, tu me diras ce que tu penses
      du bocal.
      Le stage quantique a bien lieu mais sur une ile sans voitures
      en Thaïlande 😉

  23. Math aminou

    Salut hannah c’est formidable. J’aime. J’adore. Je suis reconnaissant. Pour la gratitude
    Bien de choses à vous.

    1. Hannah

      Super, au prochain article alors

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Partagez
Tweetez
+1