«

Nov 20

Ho’oponopono aide t-il à résoudre les problèmes d’argent ?

Concilier Ho’oponopono et les problèmes d’argent?

 

Comme l’argent est un sujet qui fait travailler pas mal de monde, je me suis dit que ça valait la peine d’écrire un article pour répondre à cette question. Et vous allez voir ce que répond Ho’oponopono à cette problématique.

 

Dans mon entourage, je ne connais personne qui ne soit pas aux prises avec la mémoire qu’est l’argent. Si, le Dalaï lama et certains éveillés échappent peut-être à cette mémoire…

 

En quoi est ce une mémoire et est-ce que Ho’oponopono aide ? C’est une mémoire simplement parce que vous n’arrivez pas à l’âge adulte vierge de toute représentation par rapport à l’argent.

 

Et si c’est une mémoire, alors Ho’oponopono y peut quelque chose et nous allons voir comment.

 

L’insécurité (qui se transforme en insécurité financière) vient de loin

 

Avant vos 3 ans, c’est à dire avant d’être totalement identifié à votre corps et à une vie séparée de celle de votre mère ou de votre famille, vous baignez dans un jus familial où il est aussi question d’argent.

 

Vous absorbez comme une éponge les émotions et conflits non résolus de vos parents…que vous finissez par croire vôtres à l’âge adulte.

.

.

.

L’amygdale cérébelleuse doublée de l’hippocampe, tous 2 logés dans votre cerveau limbique, ont enregistré bien avant que vous en ayez conscience les situations que vous avez vécues et certains schémas familiaux en vous.

 

Votre “ordinateur intérieur” est donc déjà pas mal encombré de données lorsque c’est l’heure pour vous de vous occuper d’argent pour votre vie. Vous allez voir que nettoyer avec Ho’oponopono n’est pas du luxe!

.

.

.

Dépendamment de vos croyances, la vie a plusieurs façons de vous présenter certaines épreuves incontournables qui font partie des leçons de vie que vous avez à apprendre sur terre.

 

Elle utilise à loisir les scénarios :

 

  • de la vie affective et des attachements
  • de la mort et la perte d’êtres chers
  • de la maladie et de la souffrance
  • de votre relation à l’argent

 

C’est ce qu’on appelle une crise. Alors la question à laquelle vous avez du mal à répondre est: “Est ce que la crise que je traverse me fout dedans ou est-elle à mon service.”

La crise en question

 

Je remarque qu’ en ce moment, beaucoup de personnes sont en train de vivre une « crise » toute personnelle qui, en fait, n’a rien à voir ni avec les circonstances de 2017, ni avec le système socio-financier de la société.

 

Rien de plus sévère que d’habitude sauf que là, il n’y a plus moyen de s’évader, c’est vraiment l’heure de regarder en soi.

 

Vous vous êtes peut-être dit un jour : « il va falloir que je m’en occupe un jour », eh bien ce jour, c’est en ce moment;-)

 

L’hiver qui s’approche est aussi la saison qui pousse dans ses retranchements intérieurs et le signe du scorpion qui se termine vous aide à aller chercher de vieux démons avec lesquels vous aviez peut-être un peu de complaisance.

 

Je m’inclus dans le lot et peu de monde échappe à ce face à face avec soi-même en ce moment.

 

Lorsque les énergies sont fortes, c’est toujours une belle opportunité de déloger plus en profondeur des attachements qu’on pensait résolus depuis longtemps.

 

Bon, y a t’il vraiment des moments de grand répit… ? Entre les pleines lunes, les nouvelles lunes, les équinoxes et les portails énergétiques… pas moyen de garder un poil de sec.

.

.

.

Ce n’est plus l’heure de se plaindre non plus ou de chercher des coupables, c’est l’heure de se remonter les manches. Ho’oponopono ne se fait pas sans vous!

 

Alors, si personne n’échappe à ces leçons de vie régulières, qu’est ce qui fait que certaines personnes se fortifient avec l’adversité et d’autres explosent en plein vol ?

 

La façon dont vous prenez la crise détermine ou non sa résolution

 

Ce ne sont pas les évènements, les pertes et les pénuries qui font la différence mais bien la façon dont vous réagissez aux évènements.

 

  • Si vous faites face à une crise financière, et surtout si cela fait un moment que ça dure, retirez-vous tout de suite de la tête l’idée mentale que tout se dégrade et que ça ira de mal en pis.
  • Sortez-vous aussi de la tête l’idée tout aussi mentale que tout va finir par s’arranger sans rien faire.

 

C’est l’heure de regarder en face ce schéma intérieur et tant que la leçon n’est pas apprise, la crise continue…

 

Si vous êtes en couple, la crise est multipliée par 2 : la leçon de l’un, la leçon de l’autre qui, comme par hasard vient résonner et appuyer sur votre difficulté.

.

.

.

Or une crise sert à grandir. Le chaos qu’elle crée autour d’elle est l’opportunité pour mettre un nouvel ordre en place.

 

Sauf que quand on a le nez dedans, on trouve ça tout sauf sexy ! La crise financière , en tant que crise, sert aussi à cela.

 

Elle vous ramène en général à un événement du passé, la plupart du temps inconscient, qui demande à être remis en ordre pour pouvoir être libéré.

 

Alors comment faire Ho’oponopono et pour quel résultat ?

 

Tout d’abord, soyons clair, Ho’oponopono n’est pas une poudre de perlimpinpin pour faire disparaître par magie tous vos problèmes.

.

.

.

Ho’oponopono demande une pratique assidue, surtout lorsque vous êtes au cœur d’une crise.

 

Vous ne devez pas oublier cependant que toute crise est pédagogique, c’est à dire qu’elle cherche à vous enseigner quelque chose d’important pour votre évolution.

 

C’est le creux de la vague. Vous ne le savez pas encore mais quelque chose demande à être changé ou libéré pour pouvoir remonter.

 

S’inquiéter et paniquer sont les deux premières peaux de bananes sur lesquelles vous allez essayer de ne pas glisser.

 

L’anxiété et la bile n’ont jamais rien résolu, donc ce n’est pas le moment d’encourager vos pensées en panique mais bien de les nettoyer et Ho’oponoopono est l’outil idéal pour cela.

 

Parfois la solution est un acte à poser mais avant cela, la plupart du temps, l’important c’est de libérer l’émotion au lieu de la vivre comme un stress permanent.

 

Une problématique d’insécurité financière se règle rarement en un weekend car votre capacité à manifester l’abondance est proportionnelle à votre qualité vibratoire plus qu’à vos stratégies.

.

.

.

Il apparaît clairement que la première chose à faire c’est réduire les dépenses et gagner plus d’argent mais, en général, si c’est une vraie mémoire profonde, ça ne suffit pas à régler le problème.

 

Vous avez le droit d’envoyer bouler ceux qui essaient de vous dire que ce n’est qu’un manque d’organisation ou de fainéantise…dans une mémoire, on peut bosser comme un malade et ne rien gagner!

 

Ho’oponopono et les émotions mode d’emploi

 

1°) Identifier l’émotion et commencer Ho’oponopono

 

C’est donc du côté de l’énergie qu’il va falloir investiguer : qu’est ce qui vous mine et fait chuter votre taux vibratoire ?

 

  1. Un sentiment d’injustice (colère) :” j’en ai marre de ramer avec tous les efforts que je fais” ou “à cause de leur organisation de m …,” je me suis fais rayer de pôle emploi?
  2. Une plainte. “Je ne vais jamais m’en sortir”, “la vie est mal faite”, “les taxes sont abominables”, “mon employeur ceci ou cela…”?
  3. La peur de ne pas pouvoir y arriver, de mourir de froid ou de faim, de devenir dépendant, de perdre des liens à cause de l’argent etc…?
  4. Le déni “on va toujours s’en sortir”, “je vais faire un crédit”?
  5. Le jugement “c’est à cause de machin ou machine que j’ai perdu mon emploi ou mes clients”?

 

2°) Le retournement

 

Une fois que vous avez identifié l’émotion que cette situation crée en vous, apprenez à faire un retournement.

 

Ce n’est pas la situation financière qui crée l’émotion, c’est l’émotion qui crée la situation financière.

.

.

.

Voici un exemple : une personne aux prises avec de gros soucis financiers se sent dans l’impuissance totale à modifier la situation.

 

Cette impuissance crée du découragement et l’impression que ça ne se réglera jamais.

 

Si vous renversez la situation voilà ce que ça donne : à cause d’un sentiment d’impuissance et de découragement parce que ça ne se réglera jamais, cette personne a crée de façon inconsciente une situation qui lui rappelle cette même émotion qu’elle trimbale depuis l’enfance et qui n’a jamais été vraiment travaillée et qui fait que rien ne se règle.

 

Sachant qu’un enfant n’a pas le pouvoir de :

 

  • gagner de l’argent
  • changer de famille
  • travailler sur ses émotions
  • trouver du bien-être dans une situation où il souffre,

 

vous comprenez que, tant qu’il est aux commandes de votre vie, vous n’allez pas pouvoir sortir la tête de l’eau.

 

Même si c’est difficile à entendre, c’est grâce à l’insécurité financière d’aujourd’hui que cette personne sait qu’elle a encore une mémoire d’impuissance à nettoyer. Elle a plutôt l’impression de vivre ça:

.

.

.

Comment faire Ho’oponopono peut aider?

 

3°) Les 4 phrases

 

Vous pouvez parler à cet enfant de l’époque qui vit encore en vous avec les 4 phrases de Ho’oponopono :

 

  1. Je suis désolé, je n’avais pas mesuré que tu avais vécu toute ton enfance dans ce sentiment d’impuissance et de découragement.
  2. Pardonne-moi d’en faire une affaire d’adulte et d’argent alors que c’était déjà ton émotion d’enfant
  3. Je te remercie de ne pas avoir fait en sorte que ma situation financière se solutionne pour que je me souvienne de venir nettoyer cette mémoire d’impuissance et de découragement.
  4. Je t’aime

 

Je suis d’accord avec vous, ce n’est pas toujours facile de dire qu’on remercie la mémoire qui nous embête de se manifester pour qu’on puisse s’en libérer.

 

Lorsque cette situation vous met en colère et vous angoisse tour à tour… c’est parfois parce que vous êtes resté bloqué sur un événement non digéré de votre enfance comme:

 

  • l’arrivée du petit frère ou de la petit sœur,
  • un déménagement
  • un changement d’école
  • avoir été pris en charge par des grands parents ou des nounous
  • le divorce de vos parents

 

Votre monde s’est écroulé un jour et vous n’avez plus jamais retrouvé de totale sécurité dans la vie et en les humains.

 

Vous doutez de ce que je vous raconte ? Alors je vous invite à écouter par ci par là ce qui se raconte dans l’émission « danse avec les stars ».

 

Jusqu’ici je ne connaissais que le sketch de Kavanagh mais une intuition m’a poussée à regarder l’émission cette année.

.

.

Alors qu’il est question d’être au présent, d’apprendre à danser, les stars sont en fait confrontées à des émotions d’enfants dans lesquelles elles sont encore enfermées.

 

Par exemple:

 

  • Tatiana à propos de la mort de sa mère
  • Mathieu Sinclair, le divorce de ses parents
  • Camille Lacour, un terrible sentiment d’impuissance …

 

La danse les aide à revisiter cette motion mais vous savez maintenant que vous n’avez pas besoin d’être une star pour faire ce travail, vous pouvez faire Ho’oponopono dans votre salon.

 

Il y a souvent 2 façons de gérer l’insécurité financière : par la colère ou par la peur. (Les 2 tout aussi inefficaces l’une que l’autre)

 

a) Si vous êtes dans la colère, c’est qu’une partie de vous (très inconsciente) exige réparation.

 

Vous créez de l’insécurité pour pouvoir trouver de l’aide et que la solution vienne de l’extérieur. Sans vous en apercevoir vous comptez sur les autres :

 

  • la société
  • le chômage
  • pôle emploi
  • un conjoint, une conjointe
  • l’aide de vos parents ou de vos enfants etc…

 

b) Ou bien, vous êtes dans la peur parce que que vous avez vérifié, enfant, qu’aucune aide n’allait venir de l’extérieur.

 

Nettoyer avec Ho’oponopono

 

Cette insécurité financière d’aujourd’hui, des 5 ou des 10 dernières années est simplement une nouvelle forme qu’à pris le climat stressant de votre enfance.

.

.

.

Pour démêler l’écheveau, il n’y pas de recette miracle, vous devez partir de cette constatation : qu’est ce que ça vous fait au quotidien de vivre cette situation ?

 

C’est donc cette émotion que vous allez nettoyer avec Ho’oponopono. La réponse ne sera peut-être pas un compte en banque bien fourni mais la vie va répondre si vous pratiquez.

 

Et vous avez intérêt à savoir décoder tout ce qui vous arrive après car ce sont déjà des éléments de réponse.

 

En fait aussi étrange que cela puisse paraître, une crise financière peut déjà être la réponse à un demande que vous avez faite!  Je vous en reparlerai plus précisément lors de la web-conférence que je vais donner la semaine prochaine.

 

Ho’oponopono et l’argent, une histoire personnelle

 

Voici un petit exemple personnel pour illustrer cela.

 

Il était un jour question de faire une grosse dépense et je n’arrivais pas à me décider pour dire oui ou non.

 

J’étais tellement paralysée dans le magasin que je n’étais pas capable ni d’acheter ni de sortir du magasin… cela s’appelle une inhibition.

 

Reconnaissant la peur en moi, j’ai commencé à faire Ho’oponopono sur l’état de peur de la petite en moi .

.

.

.

 

  1. Je suis désolée, je n’avais pas vu à quel point tu avais eu peur de te retrouver à la rue et sans ressource.
  2. Pardonne-moi de me faire croire que j’ai un problème à choisir de faire une dépense qui pourrait me mettre en difficulté financière alors que cela parle de toi et de ton sentiment d’insécurité de l’époque.
  3. Je te remercie de me montrer ta peur comme ça je peux venir nettoyer
  4. Je t’aime.

 

Je ne savais pas exactement ce qui se passait mais avec ho’ooponopono, vous n’avez pas besoin de tout savoir tout de suite ni de connaître immédiatement la mémoire en question.

 

Par contre, à force de faire ho’oponopono, j’ai commencé à me calmer intérieurement.

 

La peur a diminué et j’ai pu retrouver une partie de ma conscience d’adulte sans être totalement submergée par ma réalité d’enfant.

 

J’ai commencé alors à discuter avec mon mari (dans le magasin) de comment je me sentais par rapport à cette dépense et là l’info est tombée.

 

C’est souvent ce qui se passe avec Ho’oponopono, à force de nettoyer, les vraies problématiques apparaissent…

 

Je me suis aperçue que ce n’était pas l’argent le problème mais quelque chose dans la relation : j’avais peur d’être toute seule à assurer et d’avoir seule à assumer cette dépense.

 

J’étais en train de m’apercevoir que je ne lui faisais pas confiance dans le partage des charges. Là, j’ai senti la véritable émotion et ce n’était pas de la peur mais de la tristesse.

 

En apparence c’était l’adulte qui était triste de ne pas être sure d’avoir un mari qui fasse équipe avec moi.

 

Mais la réalité, c’est que c’était la tristesse d’une enfant qui n’a pas de soutien et qui doit traverser ses épreuves toute seule.

.

.

.

Alors j’ai affiné Ho’oponopono en parlant à cette petite. C’est cela qui, à mon avis, met le turbo dans la pratique et cela s’apprend.

 

  1. Je suis désolée, je n’avais vu à quel point tu t’étais sentie seule et sans soutien dans les pires moments de ta vie.
  2. Pardonne-moi de ramener cela à une histoire d’argent et de dépense alors que c’est dans une profonde détresse et un désert affectif qu tu as traversé ton enfance.
  3. Je te remercie de m’avoir montré cela au travers de l’argent, maintenant je sais quoi nettoyer.
  4. Je t’aime.

 

Voyez-vous à quatre ans, il est rarement question d’argent. Donc, est ce que Ho’oponopono aide à résoudre un problème d’argent ?

 

Oui et non. Ho’oponopono aide à nettoyer et libérer l’émotion que je crois aujourd’hui être reliée à l’argent.

 

Grâce à l’argent (qui en fait est une énergie complètement neutre), je sais quelle émotion est coincée depuis l’enfance et cherche à se libérer.

 

En libérant l’émotion, je déplombe mon taux vibratoire et donc l’abondance peut venir à moi plus facilement à partir du moment où je pose des actes qui vont aussi dans le sens de la résolution.

.

.

.

Et pour terminer, faites Ho’oponopono chaque fois que le mental essaie de vous faire croire que cette émotion est liée avec l’insécurité financière… elle était là bien avant, c’est même elle qui vous pousse à créer de l’insécurité financière dans votre vie!

 

L’émotion ne cherche pas à vous embêter ou vous plomber, elle veut juste être libérée!

 

Ho’oponopono est souvent le chemin le plus rapide pour prendre du recul par rapport une émotion et découvrir ce qu’elle cache derrière elle.

 

Il n’est pas question de comprendre ou d’intellectualiser mais de nettoyer le bazar au moment où il se présente de dans le feu de l’action.

 

Aller un peu plus loin avec Ho’oponopono?

 

Alors, vous avez peut-être lu mes articles sur ce sujet ou lu ma version particulière de Ho’oponopono dans mon livre… si vous voulez allez plus loin, je vous convie mardi 28 novembre à une web-conférence où je vous explique tout cela.

Cliquez sur l’image pour vous inscrire:

.

.

ou faites un copier/coller manuel (lettre par lettre) de l’adresse: https://taodyssee.learnybox.com/inscription-1

 

Privilégiez le live plutôt que le replay car j’offrirai un cadeau personnalisé et unique aux intéressés qui seront sur place.

.

Dites-moi avez-vous une pratique Ho’oponopono et êtes-vous satisfait(e) du résultat? Laissez un commentaire

Share This Post

37 comments

  1. Das

    Très juste et très intéressant
    Merci
    À bientôt pour la Web conférence

    1. Hannah

      Merci pour votre commentaire et à mardi

  2. THIBEAULT Bernard

    Bonjour, Mais qui est-ce ce ” Ho’ oponopono ” ? Merci d’éclairer ma lanterne. Bernard

    1. messeant

      Bonjour Bernard , je vous explique ce que je pense avoir compris de Ho ,oponopono ! Ce n’est pas pas une personne , ou une religion ou autres , c’est une pratique hawayenne qui aide à concilier des états d’être , des états de pensées , des querelles , animosités ou bien d’autres choses ., en relation avec quelqu’un ou quelque chose , que ce soit ancien ou récent . Elle consiste à dire , répéter les mots : Je suis désolé , pardonne moi , merci , je t’aime en ajoutant les paroles qui correspondent à votre intention .
      Voilà , j’espère malgré ma connaissance limitée , avoir un peu éclairer votre lanterne , et je vous laisse découvrir toutes les vertus de cette magnifique pratique dans la conférence .
      Cordialement

      1. Hannah

        C’est l’essentiel au niveau mécanique 😉

    2. Elisabeth

      Bonsoir Bernard,
      Je joint “messeant” dans ses explications concernant le Ho’oponopono. Des recherches sur Internet et en librairie me n’ont pas vraiment satisfaite car il existe des nombreuses interprétations et propositions de l’appliquer….plutôt confus pour ma part. Le meilleur résumée se trouve à mon gout dans le livre de Hannah, clair, net et précis avec quoi de travailler en plus. (non, je ne touche pas une com, lol!) Sur cette page, tout en haut ” Ho’oponopono La face cachée” , en 2 jours dans la boîte à lettre. Je conseillée vraiment!
      Cordialement!

      1. Hannah

        Merci Élisabeth,
        C’est vraiment la sensation que j’ai eue en l’écrivant:
        faire quelque chose de pratique et de concret avec
        les pieds sur terre 😉

    3. Hannah

      Bonjour Bernard,
      très bonne question. Si vous êtes pressé d’avoir la réponse,
      vous trouverez une vingtaine d’articles sur ce blog, sinon
      rendez-vous à la conférence mardi 28 à 20H.
      Voici le lien d’inscription: https://taodyssee.learnybox.com/inscription-1

  3. Sybille

    Merci Hannah, Et merci la vie et Merci aussi à moi car cet article vient il me semble ponctuer un cheminement que j’ai entamé quelque temps pour faire la paix avec l’argent.
    La prière ho’oponopono reliée à la solitude m’émeut au larmes. Je sens qu’elle vient me permettre aussi d’anciennes mémoires que je n’avais pas identifiées aussi clairement.
    Aussi merci pour m’avoir permis de clarifier et de nettoyer avec plus de conscience à travers cet article que je partage tant je crois qu’il peut aider de nombreuses personnes à apaiser leur relation avec l’argent. Encore Merci pour votre travail

    1. Hannah

      Merci Sybille pour votre témoignage, c’est toute la
      puissance de Ho’opononpono.

  4. Marie-blanche

    Bonjour Hannah

    Merci pour cet article inspirant, j’utilise aussi ho’oponopono mais s’parodiquement, je sais que ca marche vraiment,
    la seule chose qui me gene c’est le mot “je t’aime” a la fin il s’adresse a qui : moi, la personne face à moi,ou mon subconscient ou Sur Moi.
    J’ai hâte d’être à mardi pour le live

    Namasté

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      Cela s’adresse à l’enfant en nous qui porte les mémoires.
      Une mémoire est toujours un manque d’amour.

  5. ben mrad

    J’ai essayé l’Ho’oponopono pour récupérer mon mari suite à notre rupture mais ça n’a pas marché.Je suis en instance de divorce et dans une situation financière désastreuse suite à cette demande de divorce de sa part.Je me suis lancée dans la positivité et le développement personnel mais en vain sans résultat.Pouvez-vous me donner des conseils pour m’aider à sortir de ce sale pétrin et trouver enfin l’amour de ma vie et sortir de mes problèmes financiers le plus tôt possible.Je vous remercie d’avance.

    1. Hannah

      Bonjour Amel
      J’ai répondu à votre commentaire sur mon article précédent.
      Ho’oponopono n’a pas d’effet sur les autres, juste sur nous.
      Lorsque nous changeons de taux vibratoire, c’est à dire que
      nous sortons de la plainte et de l’exigence d’une solution qui
      nous satisfasse, alors tout commence à changer.
      Eventuellement cela peut avoir un impact sur les autres mais
      l’objectif est l’ouverture du coeur et un espace de pardon à
      l’intérieur de soi pour l’ignorance avec laquelle nous conduisons
      nos vies en refusant les leçons importantes qui nous font grandir.

  6. Anouchka Beilin

    Bonjour,
    Merci pour ce bel article qui remue dès le matin, tellement c’est évident!!
    Je comprend le principe du Ho’oponopono, mais je n’arrive pas à faire les phrases qui suivent “pardonne moi…”
    du coup je me contente de répéter en boucle, comme un mantra les quatre débuts de phrase!
    Je me suis inscrite au webinaire, peut-être que je trouverais une réponse à ce moment là.
    Bonne journée et encore merci pour vos articles.
    Anouchka

    1. Hannah

      Bonjour Anouchka
      C’est déjà pas mal de répéter les phrases mais comme
      vous pouvez le lire dans les commentaires, lorsque la
      prière est plus ciblée, elle a plus d’impact et le nettotage
      est plus rapide et plus efficace. Cela s’apprend!

  7. caroline

    Eh bien…ça me parle complètement, malheureusement 🙁
    Phobique des comptes bancaires (les miens seulement) j’ai un sacré passif derrière moi …
    On parle des phobiques administratifs et ça fait rire (jaune) beaucoup de monde quand il s’agit d’hommes politiques pourtant je pense que certains le sont vraiment.
    Moi, c’est mes comptes. Vraiment. Je n’arrive plus à faire mes comptes depuis après le décès de ma mère. Terreurs nocturnes, envie de vomir, sueurs, vertiges : impossible d’ouvrir un relevé. C’est comme si on me demandait de sauter dans le vide. D’ailleurs rien que de vous le décrire ça revient..
    Comme un arachnophobe à qui on présente une araignée et on lui demande la toucher !
    Un an de psy + un an de thérapie “alternative” (EMDR, hypnose, lettre brulée etccc) qui m’ont couté une fortune (le comble!) et je n’avance pas. L’EFT me soulage un peu.
    Ma mère était alcoolique, Père en déplacement professionnel, j’ai vécu une enfance “insecure” OK ça j’ai compris.
    Rapport alcool/liquidité (suivant la psy) mouais bof, tiré par les cheveux mais admettons…
    L’alcoolisme ça coute cher (et pas seulement en alcool) donc on était toujours en galère…
    Bref, j’ai assimilé tout ça mais rien à faire. Ca me mets dans une rage folle (après la peur) de ne pas dépasser ça parce que c’est un vrai handicap au quotidien.
    Tout ça pour dire donc que oui, ça me parle, je suis en plein dedans. Donc je vais maintenant essayer l’Hoponopono que j’utilise parfois pour d’autres situations. Merci

    1. Hannah

      Bonjour Caroline,
      C’est l’enfant insécure qui a besoin que vous fassiez Ho’oponopono.
      Cela vous rapproche d’elle et, se sentant moins seule à tout porter, elle sera moins paniquée.
      Pour la phobie des comptes, je vous conseille de lire aussi mes articles sur TIPI.
      Ce n’est pas tant l’acoolisme le problème que le fait que ce soit une dépendance.
      Une dépendance nous ramène toujours à l’age de la dépendance, c’est à dire 0/2 ans.
      Les souffrances à cet âge là sont très inconscientes, c’est pour cela qu’il n’y a pas
      à comprendre mais plutôt à nettoyer les horreurs qu’à vécu notre “petite” à l’intérieur.

  8. Daniella

    bonjour,
    je ne le pratique pas souvent mais c’est vrai qu’à chaque fois c’est bouleversant.
    Le 28 novembre c’est l’anniversaire de feu mon père et depuis enfant j’ai toujours entendu parler de problèmes d’argent. Il avait un super emploi mais ne gérait absolument pas et le rapport à l’argent est un poids dans la famille, du côté de ma mère également. Du côté des parents de mon mari également, le manque et une enfance marquée par ce sceau également. Je m’inscris à ce webinaire car j’ai très envie de travailler correctement cet aspect qui freine toutes nos projets. Merci

    1. Hannah

      Bonjour Daniella
      C’est un bon début de faire Ho’oponopono chaque fois qu’il est question d’argent
      et chaque pensée qui nous y ramène. L’argent est une grosse mémoire pour la
      plupart d’entre nous donc la pratique est indispensable pour alléger un peu le
      morceau.

  9. Le bolu

    Bonjour Hanna
    Cet article résonne en moi.
    C’est justement ceci que je voulais travailler avec toi lundi.

    Je ressens de la frustration et de la privation et j ai fais ho’oponopono dessus. Du coup cela me ramène à mon enfance ou mes parents galeraient pour nous nourrir et nous habiller.

    J espère bien passer ce cap et retrouver un boulot digne de ce nom pour surmonter ces problèmes.
    Bien à toi
    Je t embrasse Brigitte

    1. Hannah

      Hello Brigitte,
      Ce n’est pas le boulot qui va aider à surmonter le problème mais
      le changement vibratoire intérieur qui va permettre au boulot digne
      de ce nom de se présenter 😉 Rendez-vous au 11 décembre alors

  10. sophie

    Bravo pour l’article ! j’avais déjà entendu parler d’ho oponopono mais sans “creuser”.Voilà que j’entame ma troisième année de chômage ….il est temps d’étudier ces résonances avec les mémoires du passé.
    Merci merci !
    Amitiés
    Sophie

    1. Hannah

      Bonjour Sophie,
      Oui un peu de nettoyage ne fera pas de mal pour dissoudre
      la mémoire.

  11. Magali

    Bonsoir Hannah,
    Je ne pensais pas trouver ce super article en ouvrant ma boite mail aujourd’hui ! Sachant le dernier mail envoyé à ce sujet. Donc déjà avant même de commencer ce super nettoyage, je tenais à vous remercier. Je me sens de taille et plus forte pour affronter cette énorme mémoire ! Je ne savais pas trop comment utiliser ho’oponopono sur le thème de l’argent, je savais que je pouvais faire quelque chose, mais je savais pas quoi faire et comment, j’y vois plus clair maintenant alors merci, très sincèrement car j’ai tout compris, enfin la théorie !
    Mais vu ce que je nettoie en ce moment et que je commence à voir des résultats à l’intérieur, je ne m’inquiète pas trop pour cette grosse mémoire. Je vais y passer le temps qu’il faut et je vais y arriver. 2018 sera mon année !!!
    Très Bonne soirée
    Magali

    1. Hannah

      Bonjour Magali
      Oui c’est un peu pour vous que j’ai écrit cet article parce que je sais que
      vous n’êtes pas seule dans ce cas.
      Certaines personnes ont beau avoir de quoi vivre, cela ne les empêche pas
      d’angoisser à propos de l’argent.
      C’est cela une mémoire…même si on nous donnait l’argent dont nous avons besoin,
      cela n’éliminerait pas l’angoisse. Il ya vraiment necessité de nettoyer.

  12. ISABELLE SEGURA

    superbe article Hannah et à point nommé. Heureusement pour moi que vous m’avez guidé bien avant vers Ho’oponopono cet été, j’ai pu ainsi à force de répéter ce mantra calmer mon mental. J’ai aussi entrepris des choses concrètes avec mon conseiller financier pour temporiser la situation et nous allons vers le mieux. Forte de cette expérience, une autre arrive et elle parle je crois aussi d’insécurité. Nous sommes locataires et notre propriétaire va vendre : soit nous achetons mais nous n’avons pas assez d’argent pour acheter – soit nous essayons de trouver un autre endroit. J’ai l’impression là aussi de basculer dans le vide….Pratiquer Ho’oponopono est la priorité encore une fois…
    A très bientôt.
    Isabelle

    1. Hannah

      Bonjour Isabelle,
      Lorsqu’on pratique assidument Ho’oponopono, ce qui apparait comme
      un problème (le déménagement futur) est peut-être déjà le début d’une solution.
      Donc, ce n’est peut-être pas une nouvelle mémoire mais un début de guérison.
      L’avenir le prouvera, ce n’est pas le moment de lâcher la pratique!

  13. Elisabeth

    Bonsoir Hannah,
    Comme quoi, les soucis d’argent recommences à re-pointes le nez et tu nous fait cadeau de cet article..
    pour moi juste au bon moment, MERCI! Je n’aurait pas eu l’idée de commencer à travailler l’émotion qui se cache derrière!
    Au grand plaisir de te revoir mardi 28, chouette et merci! Elisabeth

    1. Hannah

      Bonjour Elisabeth.
      A mardi alors!

  14. Danse et passion

    Merci pour cette belle découverte. J’ai moi aussi entendu plusieurs fois parlé de la pratique Ho’oponopono sans réellement savoir ce que c’était. Tu as réussi à me convaincre que celle-ci pourrait bien changer ma vie. Je me rends compte que comme ces danseurs, je me réfugie souvent dans la danse quand un problème arrive. Je n’y peut rien, je suis un véritable passionnée.

    1. Hannah

      Bonjour,
      La passion est une belle ressource mais lorsqu’il s’agit
      de mémoires, la danse ne peut pas se substituer totalement
      à une pratique de nettoyage psychique et émotionnel.

  15. Gill

    Bonjour Hannah,
    Je n’ai jamais vraiment manqué d’argent, en tout cas je n’en avais pas le stress malgré des moyens finalement assez limités. J’ai même pu économiser et mon père m’a donné une somme sympathique . J’avais fait différents ateliers sur ma relation à l’argent car depuis mon divorce, j’avais un gros sentiment d’insécurité et une peur du manque …Il me semblait cependant avoir “travaillé” sur mes vibrations et forte de cette nouvelle vision j’ai fait, avec enthousiasme et gratitude, un placement ….qui s’avère désastreux. J’ai perdu toutes mes économies , peu d’espoir de les récupérer, pas d’énergie pour entrer dans une démarche juridique et surtout des ressources qui sont devenues précaires . J’ai passé des nuits d’enfer à me “flageller” d’avoir été aussi “innocente” !!! J’ai accueilli cette épreuve comme étant nécessaire à mon évolution avec un sentiment d’injustice exacerbé (pourquoi moi ? Qu’est ce qu’ j’ai fait au Bon Dieu ? Je ne vais pas pouvoir vivre dignement ? Et d’autres pensées aussi “délicieuses” ! Aujourd’hui je découvre votre article, alors que je pratiquais Hoponopono depuis cette situation (je réussis à faire comme si cet argent n’avait jamais existé…et c’est un plus serein sans être confortable bien sûr) .
    J’ai écouté plusieurs personnes parler d’Hoponopono sur you tube mais vous êtes la première qui donne ce genre de piste, et quand je vous lis, je me dis “mais c’est bien sûr, c’est de là que vient la mémoire !) Cependant ma question est : comment être certaine que c’est bien la même émotion, est ce important de la préciser et comment formuler les phrases dans ce cas ? Est ce nécessaire de formuler précisément ?

  16. Maryse

    C’est avec beaucoup de plaisir que je retrouve ton blog (peu de temps ces derniers mois pour te lire) et je ne suis pas déçue ! Du coup, j’ai plein d’articles à lire, tout est passionnant et sonne juste pour moi. Merci pour ces partages.

    1. Hannah

      Super Maryse, à bientôt allors

  17. Maryse

    J’apprécie aussi beaucoup le livre d’Hannah que j’ai acheté il y a déjà un certain temps, et pas assez pratiqué… ces articles me donnent envie de m’y remettre. Je le trouve très éclairant, et très complémentaire de ce que je connaissais, c’est une bonne aide pour mieux comprendre et pratiquer.

  18. Hannah

    C’est plutôt bon signe si tu n’as pas assez pratiqué, c’est
    que la vie t’a donné moins d’occasions…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Partagez
Tweetez
+1