«

»

Juin 16

Loi d’attraction: on ne vous dit pas tout!

 


loid'attraction et croyances limitantes1La loi d’attraction et la procrastination

 

J’avais prévu de vous écrire la suite de mon précédent article sur la loi d’attraction. Vous l’avez peut-être vu, j’ai été très occupée à modérer vos nombreux commentaires.

 

Pourtant, je ne me voyais pas m’asseoir à l’ordinateur pour écrire la suite. Cela fait trois jours que j’observe comment je tourne et vire dans la maison.

 

J’ai écrit assez d’articles sur la procrastination pour la reconnaître quand elle pointe son museau dans ma vie. Et hier, elle était clairement là.

 

Quand je commence à faire du rangement sur mon bureau, ce n’est pas bon signe…je procrastine.

 

J’ai des outils précis comme Tipi quand je veux m’en débarrasser mais il faut quand même savoir ce que je tiens si je veux pouvoir le lâcher.

 

Après enquête, il s’est avéré que j’étais en train de remettre au lendemain la suite de mon dernier article sur la loi d’attraction.

 

Comme je suis en train de préparer parallèlement mon stage d’été sur le lâcher prise et libération des croyances, j’ai vite compris que la vie m’offrait de l’expérimenter d’abord sur moi-même !

 

Surprise et damnation, comment est ce que la procrastination peut m’arriver à moi qui aime écrire ?

 

Puisque nous en étions restés aux obstacles qui empêchent la loi d’attraction de vous apporter ce que vous désirez, j’ai pensé que c’était malgré tout la suite logique. Je venais de tomber sur une croyance limitante.

 

loidattraction

 

Les croyances limitantes, un obstacle à la loi d’attraction

 

J’ai reçu d’adorables commentaires comme “j’ai hâte de lire la suite”, “vivement la seconde partie” et tout à coup, devant l’enthousiasme des commentateurs sur ce dernier article, un doute a surgi en moi: vais-je être à la hauteur de la suite et des attentes?

 

J’aime finalement ce genre de trouble intérieur: je sais que c’est du bazar et qu’une mémoire est à l’œuvre. C’est ainsi que je démarre une enquête pour voir plus clair en moi.

 

Après investigation plus profonde, j’ai déniché dans mes placards de l’inconscient une ou deux croyances limitantes que je pensais avoir dépassé depuis biiiiiennnnn longtemps!

 

Une croyance est au départ une affirmation ou une pensée que vous croyez vraie, à propos des autres, de la vie ou de vous-mêmes.

 

Elle marque votre conscience et agit comme un filtre qui déforme la réalité sans que vous ne le sachiez.

 

Parmi tous les champs possibles de matérialisation qu’offre la physique quantique, vous décidez d’adopter une représentation qui fait sens avec votre expérience : par exemple, « ça va aller un moment puis ça va se détériorer. »

 

Je ne l’ai pas prise au hasard, nous sommes copines depuis longtemps même si cette croyance n’est pas une compagne très joyeuse. Cela parle de ma croyance en la réussite: ça marche un temps puis ça retombe.

 

Les croyances font souvent sens par rapport à votre réalité d’enfant. Parfois, vous l’avez juste acceptée de votre environnement comme une vérité. En voici un exemple:  « on ne peut pas toujours faire ce qu’on veut ».

 

Cette vérité établie vous a aidé à prédire et accepter votre futur scolaire: il faut faire les études qui promettent un métier à la sortie, pas gagner sa vie avec ce qu’on aime faire! (parce qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut)

 

Parfois, vous avez adopté une croyance qui, à force de se voir confirmée dans votre vie, est devenue graine, a pris racine et s’est épanouie.

 

Toutes les situations qui sont venues confirmer cette loi ont été enregistrées et ont servi de preuve à cette affirmation.

 

Une croyance limitante affecte vos perceptions, vos ressentis et votre façon de penser, teintant ainsi tout votre univers.

.

 loi d'attraction et croyances limitantes 34

 

Le cerveau, les croyances et la loi d’attraction

 

Reprenons mon exemple « ça va aller un moment puis ça va se détériorer.»

 

Sachant ce qu’il cherche à valider (ici, ça va se détériorer), votre cerveau va détecter les moindres signes de détérioration en ne regardant que cet aspect des choses jusqu’à confirmation de la détérioration.

 

Le mental est ainsi fait, il aime les équations binaires, c’est 1 ou 0, c’est noir ou c’est blanc. Il fonce comme un petit soldat avec un objectif de validation de croyance.

 

Le plus terrible c’est que si votre cerveau perçoit une amélioration, il ne va pas retenir l’information. Il n’en informera pas la conscience puisque la programmation initiale est de chercher les signes de détérioration.

 

Le cerveau fait le tri tout seul dans vos perceptions et choisit d’invalider certaines informations sans en informer votre conscience.

 

On ne vous dit pas tout ! Votre cerveau fonctionne à l’économie d’énergie, il crée des raccourcis.

 

Pourquoi vous encombrer avec des informations qui ne sont pas pertinentes comme le progrès et l’évolution quand il piste ce qui va aller de plus en plus mal?

 

Votre cerveau gère donc à votre place votre vie en fonction des automatismes du passé.

 

En cas de danger, l’information est envoyée à l’amygdale cérébelleuse afin de vous sauver la vie avant d’en informer votre conscience.

.

 loid'attraction et croyances limitantes2

 

 

Lorsque vous réfléchissez dans la rue, c’est votre cerveau en pilote automatique qui vous fait traverser. Vous avez évité la voiture avant de savoir qu’il y en avait une.

 

C’est aussi ce qui fait que vous ne voyez plus les détails de votre environnement proche : il n’y a pas de danger donc votre cerveau a tout automatisé.

 

En fait, vous ne voyez que ce qui est présent dans votre mémoire. C’est aussi ce qui fait que votre cerveau peut falsifier les informations de façon à les faire coïncider avec ses données antérieures enregistrées.

 

A moins de faire un effort conscient pour être présent à chaque instant, vous vous déplacez dans un monde d’automatismes.

 

Lhistoire initiatique de mon précédent article prend tout son sens à propos du Maître et de ses miracles.

.

 loid'attraction et croyances limitantes19

 

Les croyances limitantes créent votre réalité grâce à la loi d’attraction

 

Ainsi, bien que votre vie soit un champ de potentialités illimitées, elle est réduite à ce que vous croyez, c’est à dire, une interprétation de ce que vous avez expérimenté enfant. Oui, vous avez régulièrement 4 ans!

 

Vous avez épousé ces croyances qui sont des conclusions d’enfant afin de vous construire. Elles ont grandi, protégées dans votre subconscient et vous les prenez pour des vérités vraies.

 

Les croyances servent de matériau de base à la construction de votre identité. Elles soutiennent la représentation que vous avez de vous-mêmes et des autres.

 

Elles font partie intégrante de la dalle de béton sur laquelle vous érigez votre vie.

 

Allez, je vous en fais tester une croyance:« Il faut gagner de l’argent pour vivre ». Voyez qu’il n’est pas facile de la chasser d’un revers de la main.

 

Vous pouvez vous répéter en vous regardant dans le miroir le matin, “je n’ai pas besoin d’argent pour vivre” mais je ne suis pas certaine que cette affirmation mentale ait du poids comparée à la croyance ci-dessus.

 

Déjà dans votre berceau, vous avez pu vérifier cette croyance quand vos parents vous déposaient à la crèche ou chez la nounou pour aller travailler. Vous l’avez enregistrée sans la conscientiser.

.

 loid'attraction et croyances limitantes5

 

 

Bon, on teste une autre croyance? « Le hasard n’existe pas ». Terrible n’est-ce pas quand on sait que vous avez fait un travail intérieur pour y croire. Vous n’êtes pas prêt de lâcher cette croyance!

 

Vous pensez que c’est une vérité ? C’est une croyance comme une autre, c’est un peu l’inverse de « le hasard existe ». Si “le hasard existe” est une croyance, “le hasard n’existe pas” en est une aussi.

 

Est-ce que vous saisissez maintenant ce qu’est une croyance fondatrice? On est prêt à y mettre ses deux mains à couper !

 

Au niveau de l’égo, vous êtes obligé d’adopter certaines croyances, alors bien évidemment autant adopter celles qui vous aident à vous sentir mieux, mais avez-vous eu la possibilité enfant de choisir vos croyances?

 

Positives ou négatives, ces croyances contrôlent l’essentiel de vos comportements, de vos actions et donc du résultat dans vos vies au lieu de vous laisser la possibilité d’expérimenter tous les possibles, c’est pour cela qu’on les appelle des croyances limitantes.

 

Elles sont des façons subtiles de restreindre votre réalité. A partir de ces fondements, des pensées vont naître, en cohérence avec vos croyances.

 

Physique quantique et loi d’attraction

 

La théorie de la relativité d’Einstein a prouvé que tout ce qui existe dans l’univers est énergie. Matière et énergie sont liées. Elles émettent des vibrations que l’on peut mesurer.

 

Vous avez vu dans l’article précédent que des vibrations de même nature s’attirent. Vos pensées ne naissent pas seulement de votre décision mais aussi de votre subconscient où sont stockées vos croyances.

 

Toutes ces croyances dont nous avons parlé vont générer des pensées qui vont aimanter des situations de même nature.

 

Vous pouvez intensifier votre pensée positive et vos ressentis agréables dans le but de matérialiser vos désirs, mais sachez qu’au niveau inconscient, vous avez déjà créé une autoroute neuronale qui va attirer à vous ce que vous croyez.

 

Vous risquez de vous décourager si vous cherchez à programmer consciemment votre cerveau alors qu’il obéit déjà à une programmation non consciente.

 

Non consciente signifie que vous n’en avez pas conscience ! Vous ne faites pas le poids avec votre petite volonté.

.

 loi d'attraction et croyances limitantes35

 

 

Je vous rappelle au travers de cette image ce que signifie le poids de l’inconscient: à votre avis qui va gagner au niveau de la loi d’attraction?

 

La mauvaise nouvelle c’est que votre subconscient dirige votre vie. La bonne c’est qu’il suffit d’analyser les scénarios répétitifs pour connaître vos croyances cachées afin de vous en dégager.

 

Des doutes sur le rôle de l’inconscient dans la loi d’attraction?

 

Vous souvenez-vous de l’expérience du neurophysiologiste Benjamin Libet? Il désirait répondre scientifiquement à la question:

 

 

Sommes-nous capable de déclencher consciemment une activité cérébrale qui semble mener ensuite irrémédiablement à une action volontaire ?

 

 

 

Cela peut vous paraître évident mais après ce qui vient d’être dit, vous ne serez pas surpris d’entendre les résultats de son enquête déroutante.

 

En d’autres termes: est ce que votre décision consciente précède l’activité cérébrale associée à la préparation puis à l’exécution d’un geste volontaire ?

 

Faites-vous les choses parce que vous voulez les faire ou parce que vous êtes dirigé par une autre force ?

 

Benjamin Libet a donc conçu une expérience où il pouvait chronométrer trois événements:

 

  • le début d’un mouvement volontaire simple comme fermer le poing 
  • le moment où le sujet avait l’impression subjective de décider consciemment d’effectuer le mouvement.
  • le moment ou il agit

 

Ces deux activités (vouloir agir et préparer son corps à agir) déclenchent des réactions dans des parties différentes du cerveau qu’il est possible de détecter et dont on peut mesurer l’amplitude.

 

Les résultats ont démontré que le mouvement commandé par le cerveau commence à environ 550 millisecondes (ms) avant l’action.

 

C’est seulement 350 ms après, que le sujet décide consciemment d’exécuter le mouvement, qui lui, survient finalement 200 ms plus tard.

 

Moralité, la conscience volontaire arrive trop tard pour être à l’origine de l’action. Votre cerveau a initié un de vos gestes avant l’apparition de votre volonté consciente de faire ces mouvements.

 

Où est votre libre arbitre, que fait votre conscience? Qui décide et pourquoi?

 

 loi d'attraction et croyances limitantes 20

 

 

Benjamin Libet pourrait bien avoir apporté la preuve scientifique que vos actions sont motivées par vos mémoires non conscientes et donc potentiellement par vos croyances.

 

Comment dépister les croyances?

 

Pour continuer avec les croyances, afin d’éviter qu’elles ne créent à votre place avec la loi d’attraction, il va vous falloir les ramener à la conscience, à la manière de l’hydre qu’on amène à la lumière pour s’en débarrasser.

 

Pour ma part, c’est la procrastination qui m’a mis la puce à l’oreille ainsi que quelques déboires avec Google. Voici quelques pistes de là où se cachent vos croyances limitantes:

 

  • Repérez les sentiments et émotions exagérés et hors de propos
  • Surveillez vos pensées antagonistes qui se font la guerre entre elles
  • Pistez vos actions contradictoires comme trop manger et vouloir perdre du poids
  • Regardez de près là où vous avez tout mis en œuvre et où rien ne fonctionne
  • Surprenez-vous à penser que vous n’avez pas de chance

 

Une fois l’identification faite d’un dysfonctionnement, posez-vous les questions suivantes: quel film est ce que je suis en train de me jouer et qu’est ce que je me raconte?

 

Pour ma part, je me racontais qu’on avait des exigences envers moi auxquelles je n’allais pas pouvoir faire face. En fouinant dans mon placard de croyances, j’en ai dégoté une bien magnétique:

 

Elle s’appelle: “on ne peut pas se maintenir longtemps au sommet sans chuter et décevoir ! ” Imaginez-la, couplée avec la perle dont je vous parlais en début d’article : « ça va aller un moment puis ça va se détériorer », et vous aurez un vrai cocktail inconscient explosif;

.

 loid'attraction et croyances limitantes15

 

 

Comment investiguer les croyances?

 

Encore une petite enquête fructueuse à mener. Je vous livre la mienne pour vous donner un exemple et je vous propose de passer votre croyance dans la moulinette:

 1°) Quand a commencé cette croyance?

 

Autrement dit, quand ai-je eu l’idée qu'”on ne pouvait pas se maintenir longtemps au sommet sans chuter puis décevoir” ?

 

Quand je faisais du sport de compétition au niveau national.

 

2°) Sur quoi se base cette croyance?

 

Dit autrement: y a t’il eu un ou plusieurs évènements qui sont venus confirmer cette croyance ?

 

Plein bien sur, avec un niveau de stress croissant associé à la peur de me faire mal (sport oblige). L’impression d’avoir été une athlète un moment puis de m’être fait dépasser par la technique et mes capacités.

 

3°) A quel âge cela remonte cette croyance selon moi?

 

à 8 ou 10 ans

 

4°) Qu’ai-je évité de faire grâce à cette croyance?

 

De me donner à fond pour éviter que l’on m’en demande plus

 

5°) Qu’est ce ça pose comme problème d’avoir cette croyance ?

 

Pour moi, pas d’évolution possible, ne pas prendre d’ampleur, rester petit.

 

6°) Est ce que ma croyance m’aide à réussir mon objectif aujourd’hui?

 

Certainement pas. Et pourtant, elle est active! Passons donc aux bénéfices secondaires…

 

7°) A quoi cela me sert il de ne pas évoluer ?

 

  • A  ralentir le rythme de ma croissance donc à pouvoir souffler.
  • Faire diminuer les attentes que les autres ont sur moi puisque je ne leur donne plus satisfaction.
  • Puisque plus ça va aller plus on va m’en demander, autant montrer des signes de fatigue et d’épuisement.
  • Si j’arrive à limiter les sollicitations en décevant, cela va aussi limiter les contraintes que je subis.
  • Si je suis trop embarquée vers la réussite, je ne pourrai plus m’occuper de mes besoins.

 

Voyez que, dans ma vision d’enfant, ça se tient. Le tout est un tissu de croyances et de suppositions mais auquel je peux croire.

.

 loid'attraction et croyances limitantes3

 

 

En fait la vie répond très justement à mes attentes, elles-mêmes dictées par mes croyances non conscientes. Et en ce moment, c’est Mr Google qui me donne du fil à retordre.

 

Il n’y a rien de juste ou d’injuste dans l’univers juste des preuves concrètes et tangibles dans votre vie de ce que vous émettez dans l’univers.

 

Il n’existe ni bien ni mal, juste une matérialisation de votre vibration. Les croyances ne sont pas nécessairement faciles d’accès.

 

Elles créent malgré tout dans votre vie et si vous voulez les déloger un travail s’impose. C’est un début de ce que nous proposons cet été dans notre stage “lâcher prise et libération des croyances”.

 

Vous trouverez plus d’informations en cliquant ici. La suite du travail passe par l’acceptation de ce qui est, la prise en compte de l’émotion non consciente et le lâcher prise, une fois que l’on sait vraiment ce qu’on tient!

 

Mon prochain article sera donc la suite des obstacles incluant comment élever votre taux vibratoire pour attirer à vous des réalisations conscientes. En attendant merci de m’avoir fait travailler!

 

Et vous, avez-vous repéré des croyances qui vous desservent? Pensez-vous pouvoir les trouver maintenant? Comment les traitez-vous? Commentez!

Share This Post

73 pings

    Les commentaires sont désactivés.