«

»

Oct 15

Que savez-vous de l’amour inconditionnel et du depassement de soi?

Vous connaissez l’amour inconditionnel


Vous rencontrez l’amour inconditionnel au démarrage de votre vie. Je vais peut être dire un gros mot pour certains mais c’est auprès de votre mère que vous le trouvez.


Lorsque vous atterrissez dans l’incarnation, vous obligez votre mère à vous donner son corps, qu’elle vous désire ou pas.


Son corps est contraint de vous laisser grandir dans une adhésion totale et sans réserve. Ces neuf mois représentent un long dépassement de soi.


Vous êtes pris en charge par le placenta (à l’intérieur d’elle) qui répond à tous vos besoins.


Vous êtes donc alimentés et nourris par la vie qui passe au travers d’elle. Vous êtes aimés par la vie (même si votre mère ne le peut/veut pas) dans votre globalité, sans conditions, sans attente, quelle que soit votre couleur ou votre sexe.


Votre véritable problème à propos de l’amour commence, en fait, lorsque vous naissez.


Votre première expérience terrestre est un arrachement au placenta et à la mère. Dès cet instant l’amour inconditionnel dont vous avez besoin se double d’un besoin incompressible de la présence du corps de votre mère.


Et là, la présence de votre mère et de son corps peut être soumis à condition parce que vous n’avez plus de placenta pour pallier à tous vos besoins.



Les 2 formes que prend l’amour avant l’amour inconditionnel


Les Grecs le nomment Eros. C’est un amour physique et émotionnel, un amour qui prend plutôt qu’il ne donne.


C’est souvent le premier amour que vous croisez, une fois que vous êtes incarné.


Vous êtes un bébé dans le besoin qui demande beaucoup d’attention. Votre mère est dans un attachement émotionnel plutôt que dans un amour inconditionnel car elle a tout le chemin à parcourir pour y parvenir.


Vous êtes sans doute là pour l’y aider sans le savoir. L’amour que vous recevez est soumis à conditions, et se manifeste sous forme de punitions et récompenses.


Cet amour se préoccupe principalement de sa satisfaction et est bourré d’attentes, de désirs et d’attachement. Vous êtes accepté si vous jouez le jeu selon les règles imposées par le clan.


Même si l’affection qu’on vous porte est sincère, il peut se transformer en haine si vous n’êtes pas adéquat.


Plus tard, lorsque c’est votre tour d’aimer, vous reproduisez ce que vous avez connu, dans un mélange de passion, d’attachement, d’ignorance et d’attentes, dans le meilleur des cas.


Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif, et son futur est toujours conditionnel.

(Jean Cocteau) 



Les manques non résolus vous poussent vers des relations de dépendance. Au pire, vous expérimentez la violence, le rejet, l’obsession, le chantage, l’abandon, l’esclavage ou la solitude à deux.


Vous ne passerez pas à la forme d’amour suivante tant que vous n’aurez pas fait le deuil de l’amour que vous auriez voulu recevoir dans votre enfance.


Vous aurez aussi à renoncer à avoir eu un passé différent avec des parents différents, et au fantasme d’avoir été échangé à la naissance !


Nous sommes encore très loin de l’amour inconditionnel ! Passer à la forme d’amour suivante demande un véritable dépassement de soi.



“Storge” et “Philia” ne sont pas l’amour inconditionnel


C’est un amour plus basé sur le véritable échange. L’un représente l’amour filial et l’autre l’amour social pour son prochain (celui qui nous permet de faire du bénévolat).


Dans cette forme d’amour, il est important de reconnaître sa responsabilité dans les relations, sans la fuir ni rejeter la faute sur les autres.


A ce stade, vous quittez l’exigence de changer l’autre et vous apprenez à voir en vous la source de ce qui vous dérange chez les autres.


C’est cet amour qui permet de créer une famille harmonieuse. C’est aussi la raison pour laquelle les familles qui entretiennent un amour « Eros » sont des familles toxiques où les membres sont utilisés, voire abusés.


Tout est une affaire de dépassement de soi. Vous avez pour cela, besoin de comprendre les enjeux relationnels et ne pas tomber dans les pièges de la projection.


C’est ici que se situe votre animal familier. Vous n’êtes pas encore dans l’amour inconditionnel.


Vous avez des attentes envers eux, mais eux peuvent l’être! Vous pouvez bien sûr les vivre au stade de l’Éros et des jeux de pouvoir: « Rex, au pied ! ».


C’est l’époque où vous lisez des livres de développement personnel. Vous cherchez une issue à vos souffrances sans les faire peser sur les autres.


C’est aussi parfois le moment de refaire votre vie après un long mariage ou d’oser vous engager pour la première fois.


C’est peut-être là qu’internet et ses solutions virtuelles interviennent généreusement dans votre vie.


Vous cherchez des sites de rencontres qui ne sont pas basés sur la consommation (Eros) mais sur la communication véritable comme chez Parship.fr ou d’autres, concernés par une qualité d’échanges.



“Agape”, l’amour inconditionnel, amour divin qui donne.


C’est celui que vous trouvez lorsque vous avez cessé de chercher l’amour à l’extérieur ou dans le but de combler un manque.


Vous le trouvez en vous-mêmes. Il est l’essence même de votre bonheur. Il est relié à votre âme/esprit et ne dépend plus des humains ou des circonstances extérieures.


C’est votre cœur qui rayonne et vous nourrit à la fois, une fois que vous avez réalisez qui vous êtes vraiment et surtout qui vous n’êtes pas.


La Bible, les poètes soufis et les ouvrages des maîtres (ou de leurs disciples) regorgent de merveilleux textes et chants qui décrivent cet amour-là.


Vous voici dans l’amour inconditionnel, celui où vous êtes devenus une véritable source d’amour et d’inspiration pour les êtres.


Vous n’êtes plus les enfants de vos parents mais de la Vie, issus du Soleil et de la Terre.



Vous retrouvez votre vraie nature, celle d’aimer qui vous met en phase avec tout l’univers. C’est votre but ultime, celui que décrivent toutes les voies d’Éveil.


« La leçon la plus importante pour chacun de nous est celle de l’amour inconditionnel, tant envers les autres que pour nous-même” . E. Kubler-Ross


Dans cet amour inconditionnel, il est possible d’aimer ses ennemis et d’y englober toutes les horreurs de la vie terrestre.


“Le véritable amour n’est pas un sentiment, mais un état de conscience.” Omraam Mikhaël Aïvanhov


Où trouver l’amour inconditionnel aujourd’hui ?


Je vous ai déjà parlé dans un précédent article de Mata Amritanandamayi, dite Amma, « la divine mère ». C’est elle qui représente cet archétype depuis la disparition de Ma Anandamayi.


Elle fait partie, selon moi de ces êtres qui rayonnent l’amour inconditionnel. Ce n’est pas qu’une vue de l’esprit, elle le met en pratique.


Amma distribue ses bénédictions et son amour inconditionnel sans compter et reçoit à la hauteur de ce qu’elle donne sous forme de dons. Ses services sont gratuits.


Mata Amritanandamayi est nommée affectueusement la marathonienne des câlins ou la « serial kisser ».


Les Nations Unies la reconnaissent comme un leader spirituel et lui ont décerné un trophée de la non-violence.


Toute son activité repose sur l’aide bénévole. Elle encourage tous eux qui rendent service en nettoyant ou en faisant la vaisselle à prendre conscience qu’en nettoyant pour les autres, ils nettoient en eux.


Mata Amritanandamayi est une figure spirituelle avec un but humanitaire et écologique. On ne compte plus l’étendue de ses œuvres, vous pouvez  visionner ici une émission de Radio Canada.


L’amour inconditionnel se reconnaît à la grandeur des œuvres accomplies en son nom.


“Ma religion est l’Amour” dit-elle, “je suis convaincue que la vie n’est pas faite pour souffrir et nous pouvons cesser d’être victimes de nos problèmes”.


Amma ne se contente cependant pas d’intervenir au niveau matériel dans son pays. Selon elle, l’humanité souffre d’un plus grand mal que la faim :le manque d’amour. La faim n’étant qu’un dommage collatéral de la famine affective.


Elle parcourt le monde entier pour serrer l’humanité dans ses bras. Concrètement, elle passe trois jours dans certaine villes d’Europe et d’Asie pendant lesquels elle étreint jusqu’à 10 000 personnes.


Chaque jour de la vie de Mata Amritanandamayi est entièrement dédié au bonheur de tous les êtres. Laissez-vous gagner par son enthousiasme sur la vidéo!



http://youtu.be/S3ChsaTbhhQ

Le darshan est-il une forme d’amour inconditionnel?


Le Darshan est un contact visuel ou corporel ainsi qu’une transmission d’un être éveillé.


” Je prends les gens dans les bras pour réveiller l’esprit qui est en eux. C’est un contact physique mais son but est de toucher dedans ». Amma


Cette étreinte, selon de nombreux témoignages, touche le cœur et donne un sentiment de plénitude et de paix.


On compte à ce jour plus de 30 millions d’individus de toutes races et toutes religions qui sont passés dans ses bras.


Mata Amritanandamayi donne deux darshans par jour, un le matin vers 8 heures et un le soir vers 20H.


Les venues d’Amma sont très bien organisées, il vous faudra prendre un ticket (gratuit) et accepter d’attendre votre tour en étant bercé par les bajans indiens (chants sacrés).


Je vous laisse une petite vidéo pour vous permettre de vous représenter cet événement lorsqu’il se passe à Toulon.



Cette année, Amma vient du 31 octobre au 2 novembre à Toulon (au Zénith) et du 18 au 20 octobre à Paris au Hall Saint-Martin, Parc des expositions de Cergy-Pontoise.


Si vous voulez connaître les dates pour d’autres villes d’Europe, le Japon ou le Canada, allez sur ammafrance.org


Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’approcher l’amour inconditionnel, soyez curieux, c’est une expérience à vivre plus qu’à raconter.


Rien n’arrive par hasard. Chaque acte, chaque parole, chaque pensée affecte l’ensemble de la planète.

Tout, dans le cosmos, a un rythme : le vent, la pluie, les vagues, le flot de notre respiration et le battement de notre cœur, tout a un rythme.

De même notre vie possède son propre rythme. Ce sont nos pensées et nos actions qui créent le rythme et la mélodie de notre vie.

Quand l’harmonie de nos pensées est rompue, cela se reflète dans nos actions et entraîne une rupture dans le rythme même de la vie.

C’est ce que nous observons aujourd’hui autour de nous.

Amma


Ces êtres ne prient pas pour la paix ou pour que cessent les guerres, ils incarnent la lumière, la paix, l’amour inconditionnel et contaminent joyeusement la planète.


Sa prière : « om lokaha samastaha sukhino bhavantu » signifie: que tous les êtres trouvent le bonheur.

Vous pouvez lire un autre article sur Amma et la guérison du coeur qu’elle permet sur le tout récent blog d’Eric:

Guérir du manque d’amour maternel


Et vous, avez-vous rencontré des êtres qui incarnaient pour vous l’amour inconditionnel ? Faites un commentaire !

Share This Post

50 pings

    Les commentaires sont désactivés.