«

»

Août 19

N’emmenez pas votre mental en vacances et développez la maitrise de soi 

La maîtrise de soi avec un mental gros comme ça, pas si simple !


Je suis d’accord pour développer la maitrise de soi et j’aimerais bien donner des vacances à mon mental mais il ne veut jamais les prendre !


Je ne sais pas comment fonctionne le votre mais le mien est plus exigeant qu’un enfant de 3 ans. J’ai essayé toutes les ruses mais il ne me lâche pas d’une semelle.


Cet article participe à la croisée des blogs du site developpement personnel.org, organisé par le blog de Quentin Cottereau “Les outils du mentaliste


J’ai beau dire à mon mental que ses élucubrations ne m’intéressent pas, il continue à bourdonner autour et à l’intérieur de moi. Au point que j’ai longtemps pensé qu’il était moi. Il avait tellement d’avis pertinents sur tout !


J’ai aussi cherché à le calmer. J’ai pensé qu’il suffirait d’arrêter de penser pour être tranquille mais c’est à peu près aussi difficile que d’arrêter de respirer.


J’ai donc investigué d’autres pistes et il semblerait que je ne sois pas la seule à jongler avec les ruses de mon mental.


Le mental, qu’est ce que c’est ?


Par définition, le mental a un rapport avec les fonctions intellectuelles. Mais il régit de façon plus vaste l’ensemble des activités de l’esprit comprenant les pensées et les émotions.


Bien que silencieux dehors, mon mental a une activité quotidienne très bruyante : il pense, le jour et parfois la nuit aussi.


Attention, mon mental m’est très utile. Grâce à lui, je me souviens tous les jours de comment conduire sans avoir à réapprendre. Je peux comprendre, raisonner, classer, répertorier, prévoir, faire des analogies et tirer des conclusions.



Mon mental aux antipodes de la maîtrise de soi


Mon mental me stresse, il me parle sans interruption. Il bavarde toute la journée, pas juste des monologues.


Il m’invite aussi à répondre, à dialoguer avec lui…c’est sur qu’il n’y a pas une seconde d’ennui. Une idée s’associe à une autre, un mot à un autre, une phrase s’accroche à l’autre en un tout cohérent.


Le souvenir de quelqu’un me renvoie au souvenir d’un autre, un début appelle une suite, mon mental saute de flaque en flaque à la vitesse de la pensée et moi je le suis, fascinée et intéressée.


Parfois mon mental commente: « qu’est ce que ce lac est beau ! ». Avant même que j’aie pris le temps de le contempler, il m’a déjà dressé toutes ses qualités.


Il me dit ce qu’il en pense, si ça lui plaît et en quoi ce lac ressemble étrangement à celui que j’ai vu l’année dernière lors d’un voyage en Asie.

 

Ce que je pense de ce lac est un écran qu’il met entre le lac et moi. Il empêche la nature de venir à moi dans son altérité originale : il sait déjà que c’est un lac avant que je l’aie vraiment ressenti.


Les 12 facéties de mon mental et l’anti maîtrise de soi

1. Mon mental préfère penser plutôt que cultiver la maîtrise de soi


En fait, il me fait penser à autre chose que ce qui se passe ici et maintenant. Il prend littéralement la place de la réalité.


Au lieu de rentrer dans la satisfaction de l’instant, il désire des choses extérieures ou dans un autre espace-temps. Cela m’évite de mesurer ce que je vis et de prendre des dispositions pour une vie meilleure dès à présent.


Il s’évade il ne veut pas savoir ce qui ce qui est en train de se passer tout de suite. Il pense à demain. Il s’inquiète de comment il va vivre avec ce qui est ou sans ce qu’il n’a pas, au lieu d’attendre et de l’expérimenter.


Il repense à hier : si c’était formidable, il craint que ça ne se reproduise plus et qu’il n’ait plus jamais de satisfaction.


Lorsque je le surprends en flagrant délit d’évasion, je me demande ce que je sens vraiment maintenant dans la situation que je suis en train de vivre.


2.Mon mental aime se faire les dents sur des problèmes


Cela l’occupe et le calme. S’il n’y en a pas il en crée. Il crée des problèmes faciles à résoudre pour m’éviter de m’attaquer à des sujets brûlants.


Parfois il crée aussi des problèmes insolubles pour m’empêcher de sentir des émotions trop dévastatrices. Je l’aime bien finalement, il me protège: de mes difficultés mais aussi des joies de l’instant !


Il s’amuse à jouer avec les chiffres, les lettres et les cartes. Quand il joue il me fout la paix car il ne pense plus.


Mais est ce bien cela que je veux faire en ce moment, n’ai-je pas plutôt à mettre en place des projets importants pour ma vie ?

 

3.L’appât du gain et la maîtrise de soi

 

Mon mental aime et veut gagner, quel que soit le gain. En Asie, il s’amuse à faire baisser les prix. Il n’hésite pas à y passer une heure pour gagner dix centimes.


Si je ne suis pas vigilante, il pourrait me faire croire que les chiffres sont plus importants que la relation qui est en train de s’installer avec le vendeur.

 

4.La plainte et la maîtrise de soi


Mon mental aime bien croire que c’est un peu la faute à pas de chance si les choses ne fonctionnent pas. Il se plaint.


Il a une idée « mentale » de comment les choses devraient se passer. Normal, il l’a prévu en pensée. Quand ce n’est pas le cas, il se plaint de ce qui n’est pas. Il ne cherche pas à sentir ce qui est. Ce qui est sert juste de comparatif à ce qui devrait être.


Quand ça lui plaît il dit qu’il aime, quand ça ne lui plaît pas, il dit qu’il n’aime pas. Dans ce cas il résiste pour ne pas rentrer dans l’instant de ce qu’il n’aime pas.


Chaque chose est comme elle est. Pourtant mon mental me dit que ça c’est agréable ou ça c’est pénible.


Mon mental résiste dans les embouteillages, il ne veut pas de ça. Le mal être l’envahit. Pourtant, Il pense échapper à la sensation en râlant comme si ça allait faire évoluer favorablement la situation.


5.Les injustices et la maîtrise de soi


Mon mental ne supporte pas les injustices. Même si cela est, il dit que ça ne devrait pas. Il se projette immédiatement dans l’opprimé.


Mon mental agit en fonction de mon passé pas en fonction de la situation présente. Il réagit à un stimulus inconscient.


Si je lui dis que je devrais d’abord sentir ce qui se passe en moi comme étant à moi avant de régler les problèmes dehors, il me répond qu’on ne peut pas laisser faire ça quand même.


6.Le mensonge et la maîtrise de soi

 

Mon mental ne se formalise pas quand il veut mentir. D’abord il dit que ce ne sont pas de bien gros mensonges. Ensuite, il dit que si ça peut arranger les choses, ça ne peut pas faire de mal.


Ainsi, il est prompt à dire que tout va bien et que ce n’est pas grave s’il est contrarié.


Il est capable de remercier pour un truc qui ne lui plaît pas. Souvent même, il ne dit pas ce qui lui plairait pour ne pas embêter les autres.


Il dit qu’il peut se débrouiller tout seul et que, non ça ira, il n’a pas besoin d’aide. Si je n’impose pas la vérité, il croit qu’il a fait une bonne action en ne dérangeant pas.

 

7.Le patriotisme et la maîtrise de soi


Mon mental a des idées sur tout. Il y croit dur comme fer. Il est obstiné. Il est capable de défendre un point de vue toute une soirée (mais surtout à l’heure de l’apéro).


Il aime bien que les autres approuvent et soient d’accord avec lui.


Parfois je m’amuse avec lui lorsqu’il a perdu un peu de vigilance. Je défends le point de vue contraire avec autant d’arguments que lui. Là, je me sens en vacances.

 

8.Le jugement et la maîtrise de soi


Il arrive à mon mental de critiquer les autres, il dit que c’est constructif. Il repère les aspects confus des autres et leurs contradictions.


Si je le laisse faire, il est content de lui car il est certain d’avoir raison et d’être plein de discernement.


Parfois je fais l’avocat du diable et je lui dis qu’il n’est pas clair lui-même sur ces mêmes sujets qu’il critique sinon il n’aurait pas besoin de faire des remarques. Ça ne lui plaît pas du tout !


9.Mon mental me juge moi !


C’est souvent pour se venger du point précédent !


Il me dit que je suis nulle, inadéquate, à côté de la plaque, pas assez ci, bien trop cela et que, de toutes façons, je n’y arriverai jamais.


Cette voix me place dans des états émotionnels que je ne contrôle pas. Plus je crois à ses pensées, à ses goûts, à ses jugements et à ses interprétations, plus la charge émotionnelle est grande.


Je n’ai alors plus de recours car je ne sais pas penser différemment pour le contrer. Si je n’avais pas d’outils thérapeutiques et de travail personnel, il aurait tout pouvoir sur moi !


10. Désir et maîtrise de soi


Lorsque mon mental veut quelque chose c’est tout de suite, il ne supporte aucune attente. Il accumule et il collectionne.


Il capte dans son environnement tout ce qui l’intéresse et le veut pour lui. Ce ne sont pas que des objets, parfois c’est l’attention de quelqu’un qu’il veut à tous prix.


Il adore thésauriser les savoirs. Il voudrait tout connaître, tout expérimenter. Il achète des livres, des formations etc. et si je n’étais pas là pour le temporiser, il en aurait rempli la maison. Je lui rappelle souvent que ce qui m’intéresse moi, c’est plutôt l’amour, la paix, la créativité et la joie!


11.Doute et maîtrise de soi.

 

Mon mental hésite. Entre deux voies, il a toujours l’impression qu’en choisir une va le faire passer à côté de l’essentiel.


Il devient alors confus, ne sait plus quel chemin emprunter, se met à jauger les avantages et inconvénients de chaque option sans pouvoir se prononcer.


Il oublie ce qu’il veut vraiment au profit de bonnes raisons toutes meilleures les unes que les autres. Il me faut alors un effort colossal pour me souvenir de ce que je veux VRAIMENT !


12.Mon mental est monsieur Plus


Il veut être le meilleur, avoir plus de connaissances, être plus que parfait. Il se compare et s’appuie sur ce qu’il voit des autres pour en tirer des conclusions sur lui-même.


Mon mental a besoin de temps pour se parfaire, ce qu’il est aujourd’hui ne lui suffit pas.


Il s’imagine être quelqu’un d’autre qui sait faire ci ou qui pourrait faire ça. Il crée un stress entre ce qu’il croit qu’il devrait être et ce qu’il est vraiment.


Souvent je cherche à le suivre et je m’épuise. Je suis obligée de pratiquer toutes sortes d’exercices de recentrage pour apprécier qui je suis aujourd’hui.


Que faire pour trouver la paix et la maîtrise de soi ?


Aussi longtemps que je suis mon mental, je vais suivre aussi ses envies, ses besoins, ses manques, ses attachements et ses aversions.


Je suis identifiée à mon mental donc ma pensée est compulsive. Je n’ai pas juste des pensées, j’y crois et j’agis en fonction d’elles et de mes croyances. Ce ne sont pas juste des nuages qui passent. Ces pensées créent des émotions qui me mettent en action, qui, elle-mêmes génèrent des résultats.

 

Heureusement, les grandes traditions se sont intéressées à la maîtrise de soi et au calme mental pour parvenir à la libération.

Le bouddhisme


Le bouddhisme est une voie spirituelle qui permet d’atteindre la libération et éliminer la souffrance pour tous les êtres..


Votre personnalité ne fait que rencontrer ce que votre mental projette dans le monde, que ce soit conscient ou non. Votre projection vous paraît juste car elle correspond à vos conditionnements. Vous ne vivez en conséquence que dans l’univers de votre mental. En d’autres termes, dans une illusion.


Dans le bouddhisme, La connaissance du mental et de son fonctionnement est extrêmement pointue. La méditation est une voie d’accès royale pour atteindre le calme mental et pourquoi pas l’Éveil ou la sortie de l’illusion.


Cet été, j’ai rencontré le 17 ème Karmapa et il a suffi d’un regard pour que mon mental s’apaise et que l’agitation soit remplacée par de la joie. La présence des Êtres éveillés nous ouvre l’accès à d’autres dimensions de notre être.


Celui-ci, malgré son érudition et sa réalisation est un grand blagueur.



Les Ecrits védiques

 


“L’individu (l’âme) occupe en passager le corps matériel, semblable à un char; l’intelligence, c’est le cocher, le mental, ce sont les rênes, et les sens, ce sont les chevaux. Dans une telle posture, l’âme jouit ou souffre de son contact avec le mental et les sens”


Certes, le mental devrait recevoir ses ordres de l’intelligence, mais les rôles sont souvent inversés.


Swami Prajnanpad


Selon lui, Le mental agit comme un filtre qui empêche de voir le monde tel qu’il est. Il est animé par des mémoires inconscientes et des croyances sur la vie.


“L’ego est le sentiment de séparation vis-à-vis du reste du monde, la sensation d’être un individu particulier et non un autre, l’identification à un corps, à un nom. L’égo est donc, dans cette perspective, une illusion qui nous sépare de la réalité du monde.”


Eckart Tolle


Le mental ne fait pas seulement référence à la pensée. Il comprend également vos émotions ainsi que tous les schèmes réactifs inconscients mettant en rapport pensées et émotions.


Dans cet état-là, même votre désir de vous libérer ou d’atteindre l’éveil n’est encore qu’une autre envie axée sur une satisfaction et un accomplissement futurs.


Le silence


Mon mental n’aime pas le silence alors je le lui impose.


Pour savoir si je me sens bien avec quelqu’un je me tais. Je ne cherche pas à savoir si la personne raconte un truc vraiment intéressant, je cherche à savoir comment je me sens quand elle parle et j’ai souvent des surprises.


Je m’installe chaque jour en méditation et je m’aperçois dans un premier temps que toutes mes pensées se sont données rendez-vous à cet instant précis.


Les pensées me traversent mais je sais qu’elles ne sont pas à moi. Je les regarde passer, je vois de quoi elles parlent mais je ne dialogue pas avec elles.


Je leur rappelle que je ne suis pas intéressée et que je préfère méditer. Chaque fois que je prends conscience d’une pensée, je l’étiquette en inscrivant : ceci n’est qu’une pensée.


Je porte mon attention sur ma respiration. Cela crée une discontinuité dans le flot de pensées. Entre deux pensées il y a un espace de silence dans lequel je peux m’immiscer.


Et là, les vacances commencent !

 

ET, vous, vous arrive t-il d’être embarqué par votre mental? Avez-vous une technique à proposer à nos lecteurs agités?

Faites un commentaire!


Share This Post

53 comments

  1. Martine Poiret

    La sophrologie utilise la respiration et la concentration sur le corps sans jugement. C’est également une mise en parenthèse du mental.
    Martine Poiret Articles récents..Luttons Contre Les Idées Reçues Sur Le SommeilMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Martine,

      Je suis tout à fait d’accord, la sophro
      est l’outil d’excellence pour calmer le
      mental.

  2. Pierre RAYNAUD

    Bonjour Hannah,
    cet article me trouve en phase avec vous et me remets en mémoire aussi ce que je sais que je devrais faire mais ne fais pas assez souvent : méditer, me poser, pratiquer le détachement que j’enseigne pourtant. Depuis de longues années, le mental est on ennemi ; en termes occidentaux on l’appelle la Carte par opposition au Territoire, et j’essaie d’inculquer aux autres et à moi-même l’importance du ici et maintenant. Mais je m’aperçois que mes contemporains ici en France, n’y sont pas préparés : ils préfèrent élucubrer sur le passé, et fantasmer sur leur avenir, ils préfèrent penser qu’agir, ils préfèrent se rapporter à des concepts abstraits qu’apprendre à vivre dans le présent.
    Ce fut le thème de mon dernier livre chez Eyrolles dont le titre premier était : le mot chien ne mord pas.
    A bientôt j’espère pour d’autres échanges sur ces thèmes et d’autres.
    Pierre
    Pierre RAYNAUD Articles récents..Le problème du mot ‘problème’My Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Pierre,
      Calmer le mental est vraiment un travail en conscience
      car ce n’est pas son intérêt s’il veut diriger notre vie!
      Moi aussi je suis obligée de forcer un peu la discipline
      pour prendre quelques minutes par jour pour méditer
      sinon je me fais embarquer par un tas de trucs
      très intéressants mais exempts de silence!
      Votre titre à propos du mot chien qui ne mord pas me
      plaît. Je vais aller voir votre site.

  3. Alain Sembély

    Bon, ça tombe bien
    pour les quelques 3 ou 4 jours de vacances que nous nous accordons cette année …
    Alain Sembély Articles récents..La Sophrologie, qu’est-ce que c’est ? ça sert à quoi ?My Profile

    1. adminhannah

      On va laisser le mental à la maison.
      Dans la marche et les via ferratas,
      il n’a pas trop le temps de discourir!
      Il doit regarder où il met les pieds, ça calme
      le ponts de singe sur une simple corde à
      cent mètres au-dessus du vide!

  4. arnaud

    Bonjour Hannah ,
    J’ai passé la semaine avec Eckhart Tolle et son livre ” le pouvoir du moment présent “.
    J’ai l’impression de faire un pas de géant dans mon élévation spirituel avec ce savoir.
    Depuis que j’ai lu les premiers mots de ce livre mon quotidien prends une saveur tout autre c’est fabuleux !
    L’etre , la présence diffusent…
    Toutes les peurs, les ombres se transforment en lumiere à son contact c’est magique.
    Bise
    Arnaud

    1. adminhannah

      Bonjour Arnaud,
      Ce qu’écrit ce type est fantastique.
      Alain pense qu’il arrive direct d’une
      autre planète!
      Il est plus difficile à écouter…la
      lenteur de son discours.
      Pourtant, il y a bien du silence qu’il transmet
      dans sa conférence, c’est très subtil
      et le mental ne s’y retrouve pas, c’est normal
      la conférence n’est pas pour lui!

      1. arnaud

        Bonjour hannah ,

        Puisque tu emploies un terme comme celui -ci ( fantastique) alors je dois t’écrire que je n’ai pas voulu m’enflammer car toujours la crainte de déborder quand j’exprime mes émotions mais la franchement ce livre !!!!
        mais c’est une pure merveille!! chaque mot me transperce le coeur..
        Il l’écrit d’ailleurs , il ne nous apprend rien, tout est déja en nous!!

        J’ai la sensation , comme parfois dans ma vie avec des rencontres importantes ( comme Alain et toi ), qu’il y aura avant ce livre et après ce livre ( bien entendu dans le temps chronologique ! car le temps n’existe pas).

        1. adminhannah

          Ce livre est vraiment important.
          Le reste c’est la pratique…
          aucun livre ne peut la remplacer.

      2. arnaud

        J’ai beau etre en ce moment en total osmose avec ce livre et pratiquer , et bien je suis en train de me rendre compte que ce mental est un vrai coquin!
        Comme vous savez j’ai pris une décision importante coté professionnel ! Avec la certitude que c’est le bon choix tout les paramètre bien pesés et surtout avec votre validation et celle de ma famille d’ame!

        et bien malgrès tout ça quelque chose me panique dans ce choix ! la trouille de faire une erreur alors que tout est bien pesés!!!

        c’est tout simplement dingue!!!

        Là je crois qu’il y a méditation en vue , tipi etc etc etc…..

        1. adminhannah

          Ah, le mental qui doute!

          1. arnaud

            oui c’est ca exactement!
            Et bien je vais le calmer ! je vais aller vers la présence , l’état d’etre , et ce sacré coquin va disparaitre ou du moins va devenir lumière!
            Merci hannah

            1. adminhannah

              Tu peux aussi te poser la question de pourquoi
              tu doutes? il doit y avoir un attachement ou
              une peur derrière qui n’est pas dégagée.

              1. arnaud

                Oui je me suis posé la question.
                Je pense que c’est une terrible peur ! je viens de décider pour la première fois de ma vie de ne plus avoir de patron !
                Donc toute la résponsabilité sur mes épaules de ma sécurité financière .

                Je ne vais plu pouvoir m’échapper ! il va falloir que je fasse ce que j’ai dis avec tout les doutes sur mes capacités !
                Je saute dans le vide en fait ! le parachute va t’il s’ouvrir ?
                En meme temps je ne veux pas faire marche arrière sinon ce serait abandonner mon reve !
                Donc je suis face à moi meme.
                Voilà je pense que c’est ça qui se joue!!
                In challah !!!
                Je vais faire ce qu’il faut , je n’ai plus l’excuse du pas le temps!! je verrai bien !!!

                au pire je fais comme Eckhart Tolle , à la rue pendant 2 ans !!
                Au pire mon corps meurt , pas moi !!!!

  5. zenie

    Bonjour Hannah, ton article me parle complètement, tant j’ai bataillé contre lui par le passé…
    Nous vivons maintenant en meilleur terme et quand parfois il me presse, je lui réponds ” peut être ” ou ” je ne sais pas ” ou ” on verra “.

    Dans ton 1. tu parles que parfois, il désire des choses d’un autre espace temps, tu peux développer un peu plus?

    zenie

    1. adminhannah

      Bonjour Zénie,
      Excellente pratique que le inch’Allah, on verra!
      Ça permet de rester en bons termes avec son mental
      tout en gardant la main!
      A propos des autres espaces temps, je voulais
      simplement dire qu’il navigue entre hier et demain
      pour éviter consciencieusement aujourd”hui.Il se transpose
      dans tous les lieux de la planète pour ne pas voir
      où il est maintenant.
      Tu as raison de soulever ce point: certaines personnes
      sont persuadées vivre de grands moments spirituels
      alors que parfois, ils sont créés par le mental:
      c’est un grand manipulateur, parfois il se fait
      passer pour l’Esprit!

  6. PHILIPPE LE BOLU

    Bonjour Hannah.
    Bel article que celui-ci. Très accessible.
    Une expérience comme le cheminement sur le chemin de Compostelle m’a permis de calmer le mental, de gagner en sérénité, détachement et confiance dans le cheminement de ma vie. Je le continue bientôt.
    Les souffrances du corps, le strict nécessaire dans un sac à dos et le contact permanent avec la nature ré-apprennent la maîtrise de soi ainsi que la liberté face à bien des choses dont nous sommes très souvent dépendants. Cela aide à faire quelque chose que j’ai acquis depuis longtemps : rétablir l’ordre dans ce qui est nécessaire et ce qui est superflu.
    De plus, l’humilité et le dépouillement favorisent l’altruisme et le contact.
    J’ai renforcé en moi la certitude que l’Esprit donne ce qui est nécessaire, et non pas en fonction de ce que réclament nos peurs et donc notre mental.
    Ta référence au char et aux chevaux me parle bien pour avoir pratiqué l’équitation… Et clin d’oeil de la vie : au moment exact où je lis ce passage, le facteur dépose une carte postale de ma nièce, carte représentant des chevaux.
    Prends soin de toi.
    Bises.
    Philippe Le Bolu.

    1. adminhannah

      Bonjour Philippe,
      Merci de ton partage sur le chemin de Compostelle.
      A propos du strict nécessaire, je me souviens d’une
      scène du film “St Jacques-La Mecque”qui m’a bien fait
      rire pour avoir pratiqué longtemps la marche avec
      le sac sur le dos.
      Aujourd’hui, je choisis la mode asiatique: le sherpa
      ou la mule, ça me permet de garder la fonction plaisir
      pendant la marche.

  7. Etienne

    Bonjour Hannah !

    J’aime beaucoup ce dialogue avec ton mental… C’est tellement vrai !
    En ce qui me concerne, c’est le soir, au moment de m’endormir qu’il est le plus bavard … Il prend n’importe quel prétexte pour se manifester: le frigo qui fait du bruit, de quoi sera fait demain? “Demain? il faut faire ceci ou cela, oui, ok… mais si je fais ça, cela va avoir une influence sur ceci, etc…” et la machine s’emballe ! et le temps de sommeil se raccourci…
    Une technique? imaginez un grand trou obscure, comme un trou noir, plutôt… Chaque fois que le mental essaye de vous titiller, envoyez vos pensées directement vers ce trou noir qui va les absorber. Coupez l’alimentation de votre mental… Il va finir par s’épuiser et vous laisser tranquille, le temps de vous endormir… Encore faut-il se souvenir chaque fois que votre mental se nourrit de vos pensées ! C’est quelque chose qu’il ne souhaite pas assimiler de façon récurrente… Normal, il a besoin de ces pensées pour exister.
    Voilà pour ma propre expérience qui malheureusement, ne fonctionne pas toujours car il faut un certain état de conscience qui n’est pas linéaire mais ondulatoire.

    Merci Hannah pour ce beau sujet !

    Etienne
    Etienne Articles récents..Photographie: Un Art, Une PassionMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Etienne,
      C’est bon de le débrancher le soir avant de se coucher.
      Je suis d’accord avec toi, c’est le moment où il choisit
      de récapituler sa journée…ce trou noir dont tu parles
      est accessible dans l’espace entre deux pensées.

  8. Jonathan

    Salut Hannah,

    J’ai bien aimé lire cet article, tu décris très bien comment fonctionne le mental et son incessant bruit intérieur. La seule solution est la vigilance, arriver à observer ce mental qui n’arrête jamais de bavarder, voir sa présence pour ne pas s’identifier à lui . La méditation est un bon entrainement même si on arrive jamais à l’arrêter, simplement le limiter en ne l’alimentant pas trop.

    Ca aurait été une bonne question pour le Karmapa, a-t-il la paix avec son mental après toutes ces années de pratiques méditatives ?

    Merci pour l’article. A+
    Jonathan Articles récents..Lancement d’un carnaval d’articles sur le karma.My Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Jonathan,
      De ce que j’ai vu du Karmapa, il me paraît bien en paix.
      Il est plein d’humour. Sa façon d’enseigner est très
      contemporaine.
      Il a beaucoup insisté sur l’impermanence, la mort qui
      arrive vite et le peu de temps qu’il nous reste à
      nettoyer.

  9. danielle BEN YAMIN

    impossible de lire la video ECKART au delà de 2mn 30?????pouvez vous me l’envoyer différemment ?
    mille merci
    Danielle

    1. adminhannah

      Bonjour Danièle,
      J’ignore pourquoi, mais je vais vous donner
      le lien direct pour aller la regarder sur Utube:
      D’abord vous allez sur http://www.youtube.com
      ensuite vous écrivez” Méditation Eckhart Tolle en français”
      et vous pourrez la lire directement

  10. Sabrina

    Coucou Hannah, on est parti en mer , et enfin “il” semble avoir lâché, aidé par quelques embruns et le silencieux bruit des vagues… 3min c’est court… pour une semaine!
    Je ne trouve plus ton fabuleux article sur la peur et aimerai le partager avec une copine , comment puis je faire pour le retrouver?
    Biz Sabrina .

    1. adminhannah

      Bonsoir Sabrina
      Trois minutes de silence c’est déjà excellent.
      Pendant ces trois minutes, ton système se régénère,
      tes défenses immunitaires se renforcent, ton taux
      de stress diminue, la lumière déchire l’opacité…
      quant à mon article sur la peur, il y en a deux:
      https://www.forme-sante-ideale.com/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-pour-sortir-de-la-peur-et-langoisse/ et
      https://www.forme-sante-ideale.com/ne-laissez-pas-bluffer-par-stress-pour-vaincre-la-peur/

  11. sylviane

    Bonjour Hannah,

    J’ai lu il y a longtemps le livre de Phyllis Kristal “le singe piégé” qui bien sûr parlait du mental et la métaphore était vraiment judicieuse car la première fois que je suis allée en Inde, j’ai vu tous ces petits singes malicieux qui ne tenaient pas en place et j’ai compris pourquoi elle avait choisi ce titre (puisqu’elle passait beaucoup de temps dans le sud de l’Inde)

    Notre mental est comme ces petits singes, toujours en train de sauter, s’agiter et de nous fatiguer.

    Quand j’ai découvert au cours d’un séminaire que je pouvais changer ma vie en changeant mes pensées, je peux te dire que ça vraiment été une révolution pour moi et le mot n’est pas vain.

    Merci pour cet article excellent comme d’habitude
    sylviane Articles récents..Êtes-vous un saule pleureurMy Profile

    1. adminhannah

      Bonsoir Sylviane,
      Merci pour la référence du livre.
      Le travail commence effectivement par l’identification
      des pensées. Tant qu’on ne sait pas ce qu’on se raconte
      toute la journée, nos pensées créent par défaut.
      S’arrêter pour écouter le brouhaha intérieur est une
      grande leçon d’humilité…et puis apprendre à modifier
      le cours des pensées, tu as raison, une véritable révélation!

  12. Karine du blog Réussir en famille

    Hello,

    J’ai réussi à lâcher mon mental pendant ma semaine de vacances en famille.
    – j’ai choisi le lieu donc je savais que j’allais y faire des choses plaisantes,
    – j’y suis allée en famille : donc je savais que j’allais être occupée avec mes 2 filles et mon conjoint,
    – j’ai fait du sport ( ma passion) : à chaque jour, son activité différente
    – il y avait un super programme TV : les jeux olympiques

    Grâce à tout cela j’ai lâché mon mental et profité de mes vacances.

    Le sportifs de haut niveau pour ne pas se laisser ”ronger” par leur mental en phase pré compétitive, planifie tout à la minute. S’occuper pour ne pas se préoccuper !
    Le sport , permet aussi, de se centrer sur son corps et donc laisser son esprit tranquille.

    bonne nuit !

    1. adminhannah

      Bonsoir Karine et merci de ton passage sur les commentaires.
      Le corps en action est effectivement un bon moyen de faire
      lâcher le mental. Les Jeux nous ont offerts de beaux spectacles.
      La sophrologie aide aussi dans le sport: se concentrer en ondes
      alpha pour s’éloigner de l’agitation du mental avant les compétitions.

  13. Michel de Changer Gagner

    Bonjour Hannah…

    Pour moi, le mental c’est surtout le conscient, non ? Ou alors une partie de soi qui veut accomplir quelque chose pour nous mais s’y prend mal, non ?
    Michel de Changer Gagner Articles récents..Documentaire en vidéo sur le cerveau et la physiqueMy Profile

    1. adminhannah

      Bonsoir Michel,
      Tu as raison, le mental est en partie conscient (cerveau frontal)mais
      il est aussi en lien avec le non-conscient. C’est de là
      que viennent les problèmes. Il régit une partie de nos
      émotions dont le siège est le cerveau limbique. C’est un cerveau
      que nous ne contrôlons pas.
      C’est la raison pour laquelle, nous sommes obligés d’observer le
      mental car lorsqu’il s’agite, c’est qu’une émotion non consciente
      est à l’œuvre. La méditation aide aussi à le démasquer.

  14. Luc mister-no-stress

    Bonjour Hannah,
    Super article encore une fois avec cette exposition de notre sacré mental !
    Je continue chaque jour à faire du rodéo dessus malgré ma pratique quotidienne.
    Mais il est quand même beaucoup plus paisible qu’avant…
    Merci et à bientôt
    Luc Mister-no-stress – le coach anti-stress
    Luc mister-no-stress Articles récents..On a compris comment la sophrologie réduit le stress !My Profile

    1. adminhannah

      Bonsoir Luc,
      Ce qui me rassure, c’est que même les éveillés
      continuent à travailler sur eux et à déjouer
      leur mental même s’il est devenu très paisible.
      On se sent moins seul!

  15. Michaël

    Bonsoir Hannah
    superbe illustration de ce que le mental peut se/nousraconter et croit savoir, comme les vacances par exemple.
    Pendant bien longtemps et cela m’arrive encore mon mental ne voulait que cela … des vacances! Mais je me suis aperçu que le mental n’avait en réalité aucune idée de ce que c’était vraiment. Aujourd’hui alors que je commence à sentir moins de stress dans ma vie et une sensation de ce que le mental imaginait comme étant des vacances je sens venir l’énergie de faire des choses et de m’engager dans des projets. Et là le mental ne s’y retrouve pas : elles sont où les vacances? En fait un peu de dépaysement au gré des voyages et rencontres me suffisent car le reste de ma vie est beaucoup plus en phase avec moi même. Alors si le mental veut venir en vacances avec moi je lui réponds “tu n’as aucune idée de ce que c’est”. Bises
    Michaël

    1. adminhannah

      Ravie de te voir sur le blog Michaël!
      Je crois que tu as bien résumé: le mental
      ne sait pas ce que ça veut dire les vacances.
      Il ne veut pas se mettre dans un hamac et encore moins
      sur un coussin de méditation, il veut penser!

  16. Alain Sembély

    Pour moi une des caractéristiques des vacances, c’est de faire ce que je veux, quand je veux.
    Et l’idéal c’est que ce soit la vie de tous les jours :-))
    Alain Sembély Articles récents..Je vous offre le plus grand secret des businessmen américains !My Profile

    1. adminhannah

      La récréation quoi!

  17. Sco!@routine couple

    Bonjour Hannah,

    Moi, je n’ai pas pris de vacances, seulement de longs weekends. Ce n’est pas comme s’évader pendant de longues semaines quand on veut vraiment oublier le boulot

    L’idéal pour moi serait d’être en vacances tout le temps en ne faisant que ce que j’aime, comme le dit Alain ci-dessus. Du moins c’est ma compréhension de son commentaire et surtout mon opinion. Oui, la récréation tout le temps, pas de retraite en vue, juste de la récréation à temps plein! Wow!

    Quant au mental, j’ai une petite méthode toute simple. Je ne sais plus où je l’ai prise.

    Je prends de grandes respirations en inspirant par le nez et en expirant par la bouche pour me relaxer un peu. Ensuite, je me dis : qu’elle sera ma prochaine pensée? et je l’attends… après quelque secondes, je répète c’est quoi ma prochaine pensée?

    Et j’attends et rien ne vient. Un petit break du comité de voix qui se trouve habituellement dans ma tête…

    Sco!
    Sco!@routine couple Articles récents..3 trucs pour se faire aimer de son hommeMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Sco!
      Je trouve ta technique absolument fantastique.
      Ça me fait penser à un maître Zen qui obligeait
      ses disciples pendant la méditation à penser à
      un maximum de choses en même temps.
      On imagine bien le mental en train de se tortiller
      pour comprendre ce qui lui arrive quand on lui pose
      la question” c’est quoi ma nouvelle pensée!”

  18. Sco!@routine couple

    Salut Hannah,

    J’ai oublié de mentionner que j’ai lu Le pouvoir du moment présent et Terre nouvelle de Eckhart Tolle : deux ouvrages que j’ai vraiment beaucoup aimé.

    C’est lui qui m’en a appris le plus au sujet du mental. Une vraie révélation ces deux ouvrages, enfin pour moi.

    Sco!
    Sco!@routine couple Articles récents..3 trucs pour se faire aimer de son hommeMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Sco!
      Il est en ce moment sur tous les blogs, donc j’imagine
      que nous en avons tous beaucoup besoin pour calmer
      le mental!

  19. adminhannah

    Bonsoir Eric,
    Je te souhaite de bonnes vacances en Bretagne,
    il ne pleut pas plus d’une fois par jour!
    J’ai suivi ton exemple et je me suis fait une
    petite pub de mon blog en vidéo:
    http://youtu.be/gzGhcjRsT1I

    1. arnaud

      J’ai toujours entendu dire que en Bretagne quand tu vois le clocher c’est qu’il va pleuvoir et quand tu le vois pas c’est qu’il pleut !!!
      Non!! c’est vrai?? Les gens qui m’ont dis ça sont taquins!!!
      Bon heureusement les bretons sont tous frères ils ont Quimper !!
      Wahooo! Je suis en forme ce matin.

      1. adminhannah

        Très bon Arnaud, c’est la grande forme, un peu d’humour
        dans ce monde de thérapie!

        1. arnaud

          OUi et d’ailleurs à ce propos je suis en train d’ éxpèrimenter à ma grande satisfaction que je suis de plus en plus capable de faire ce que préconise souvent ton cher époux Alain c’est à dire rire de soi !!

          C’est vrai que lorsqu’on est souvent plongé dans le monde de la thérapie c’est une attitude vraiment heureuse.

          J’ai constaté ça chez moi ces temps dernier et j’avoue que je suis assez fier de moi d’y arriver ! c’est aussi important de ne pas se juger soi que l’autre.
          Rire de soi pour moi traduit ce non jugement .

          1. adminhannah

            Oui, rire de soi c’est reconnaître que nous ne sommes pas notre mental.

            1. arnaud

              Oui Hannah et d’ailleurs je dirais que c’est une véritable révélation!

              Ca fait des années que Alain et toi vous me dites que je ne suis pas mon mental, au fil des thérapie et stages divers, mais je dirais que depuis que j’ai lu” le pouvoir du moment présent “j’ai la sensation de enfin l’éxpèrimenter plus souvent d’ou” le rire de soi”.
              Dès que quelque chose me pose problème désormais systématiquement mon réflexe est : ” ah oui c’est vrai je ne suis pas mon mental ” et “oups”la créativité arrive pour résoudre le problème.

              Il y a savoir les choses et un jour ” paf ” c’est pret! on l’expérimente réellement comme par magie.

              1. adminhannah

                Les énergies du moment sont ainsi, Arnaud, l’expérience du moment présent devient réellement accessible.
                Jusqu’ici elle était réservée à quelques éveillés. Maintenant le réveil est collectif.

  20. Arnaud

    Oui c’est l’impression que j’ai aussi.
    Les gens tiennent des propos autour de moi que je n’avais pas l’habitude d’entendre auparavant!
    Bon tu vas me dire mon exterieur ne fait que refléter mon intérieur!
    C’est génial !!
    ps:La forme de ton blog a changé!!? Bravo

    1. adminhannah

      Non, c’était un petit problème informatique qui m’empêchait de publier
      mon dernier article, c’est redevenu normal.
      Pour ce qui est de l’extérieur, il y a vraiment zéro erreur quand à ce
      qui nous est renvoyé.

  21. clash

    J’adore votre façon de présenter les choses!

Les commentaires sont désactivés.

Partagez
Tweetez
+1