«

»

Juil 04

Dilgo Khyentse, un joyau du bouddhisme tibetain

 L’enfance hors du commun de Dilgo Khyentse


Selon la tradition au sein du bouddhisme tibétain, Dilgo Khyentse a été reconnu très jeune comme un enfant exceptionnel.


Pourtant, son père n’était pas disposé à lui accorder le droit de vivre sa mission spirituelle car il avait déjà deux garçons appelés au monastère.


Dilgo Khyentse n’aurait pas survécu à sa maladie si son père n’avait pas cédé. Il est donc entré au monastère à 11 ans et a été reconnu comme l’esprit de sagesse du premier Khyentse (Wangpo).

 

Dès l’âge de 13 ans Dilgo Khyentse entamait sa première longue retraite, suivie par d’autres jusqu’à ses 28 ans dans des grottes de montagne.


Il devint alors disciple de Jamyang Khyentsé Tchokyi Lodro, lui aussi une ré-incarnation de Khyentsé Wangpo.


Cela nous paraît toujours étrange, à nous européens, qu’un maître puisse se réincarner sous deux émanations en même temps mais c’est chose commune dans le bouddhisme tibétain.


Ce sujet est traité dans l’excellent film « Little Buddha » de Bertolucci avec Keanu Reeves dans le rôle de Bouddha.


Dans la vidéo en fin d’article, vous pourrez reconnaître à un moment Sogyal Rinpoche, lui même disciple de Dilgo Khyentse et qui joue dans le film son propre rôle de moine !


Historique


A cause de l’invasion des Chinois en 1949 et du génocide non seulement humain mais spirituel qui s’ensuivit (plus de 1 million de morts), Dilgo Khyentse a dû quitter le Tibet.


Avec sa femme et ses deux filles, il a trouvé refuge au Bouthan, Népal (à côté de Bodhanath), Sikkhim, Inde et en France!

 

Le Dalaï Lama, Dilgo et les 4 écoles du bouddhisme tibétain


Il existe quatre écoles principales incarnées par quatre grandes lignées. A la tête de l’une d’elles se trouve le Dalaï lama. Vous verrez dans ses paroles à propos de Dilgo Kyentse, combien ce dernier était universel dans sa vision et son enseignement.


Voici donc les différentes écoles:

 


  • Gelugpa par son aspect plus universitaire et philosophique
  • Sakyapa par la force de ses rituels et la transmission familiale
  • Nyingmapa plus ésotérique et où il est possible de se marier
  • Kagyupa qui met l’accent sur la pratique individuelle


Le Dalaï lama est le chef spirituel de l’école des Gelugpas et Dilgo Khyentsé Rinpoché devint le chef spirituel des Nyingmapas.


Voici ce que le Dalaï Lama dit de Dilgo Khyentse:


“Il a été un de mes principaux maîtres, surtout dans les enseignements du Dzogchen (ceci fera l’objet d’un autre article).

Il a fait des transmissions orales très rares pas seulement dans la tradition Nyingmapa mais Gélukpa, Sakyapa et Kagyupa.

C’est pourquoi je considère que Dilgo Kyentse a été très aidant dans ma pratique spirituelle.

Quand il était assis sur une chaise ou un trône, il était magnifique et impressionnant, une vraie force de la nature … et surtout il souriait tout le temps, absolument tout le temps.”


Survol du bouddhisme tibétain


La culture bouddhiste s’est établie au Tibet pendant plus de 1000 ans et a fait partie des fondements de la société tibétaine.


Pour les moines comme pour les laïques, la vie religieuse a toujours eu la place principale.


Ceci est sans doute du au fait que le bouddhisme est axé sur des pratiques très concrètes et sur un état d’être en général.


Si vous avez déjà vécu quelques temps dans un pays bouddhiste, vous pouvez sentir que cette philosophie imprègne la vie de chaque instant qu’on soit moine ou marchand.




L’altruisme passe avant le désir de compétition et le matérialisme. Il y a congruence entre la foi et les actes.


Au Népal, par exemple où les religions sont mélangées, les commerçants ont tendance à faire tenir la caisse par des bouddhistes!


Le bouddhisme tibétain, une religion athéiste !


Cette association paraît paradoxale et pourtant il n’est pas question de « Dieu » dans le bouddhisme tibétain.


Il n’y a pas de principe de création de l’univers, et donc pas de divinité créatrice dans le bouddhisme en général. C’est donc bien une religion mais sans un dieu créateur tout puissant.


Dans le bouddhisme tibétain, chaque humain possède en germe sa nature de bouddha, son soi supérieur. ll est plutôt question pour chacun de mettre en œuvre les moyens de se réaliser en étant responsable de son bonheur et de sa souffrance.


Le bouddhisme tibétain a produit bon nombre d’êtres réalisés hommes et femmes qui ont été source d’inspiration.


Tout commence par la rencontre avec un maître en qui il est possible de projeter sa confiance.


Viennent ensuite les pratiques (qui commencent par 100 000 prosternations) afin de purifier le karma puis l’étude des enseignements sur le chemin de la perfection pour soi et pour aider les autres.


Cet altruisme se retrouve dans l’expression de la non-violence envers les humains mais aussi les autres règnes.


Dans leur exil forcé, les maîtres bouddhistes ont inspiré et guidé des personnes de tous pays. Même si cela n’excuse pas le génocide, c’est pourtant le résultat direct de l’action des chinois: répandre le dharma (les enseignements).


Si on devait résumer le bouddhisme tibétain, on nommerait :


  • Apprendre à méditer
  • Travailler sur soi
  • Ouvrir son cœur

L’ œuvre de Dilgo Khyentse dans le bouddhisme tibétain.


Sa journée commençait à 4H par les pratiques. Arrivaient ensuite les dévots à qui il délivrait tous les enseignements qu’il avait accumulés au cours de ses voyages.

Il enseignait le but suprême : reconnaître la vraie nature de l’esprit.

Au cœur de tout cela, il a réussi à écrire 25 tomes d’enseignements et à construire des monastères.


Dilgo Khyentse a passé beaucoup de temps en France en Dordogne avec ses disciples européens. Le jour de sa mort, Sogyal Rinpoche raconte que le ciel a été inondé d’un magnifique arc-en-ciel en signe d’adieu.


“Tant que notre esprit est limité par nos attachements, nous ne pouvons donner que nourriture, vêtements argent ou affection, autant de choses qui, dans le meilleur des cas ne leur apporteront qu’un bonheur passager.

L’important c’est de pouvoir les libérer totalement de leur souffrance. Or ceci n’est possible qu’en suivant une voie spirituelle et en se transformant soi-même afin de devenir capable de transformer autrui.

La compassion doit s’appliquer à tous les êtres sans différence entre amis et ennemis.

Le désir de rendre les autres heureux, même ceux qui nous font du mal est la source du bonheur ultime.

Il est important de vous engager de tout votre être à atteindre la “bouddhéité” pour le bien des autres jusqu’à ce que le caractère frustrant et absurde des activités de cette vie vous apparaisse clairement.

La situation des êtres de cette époque difficile vous touchera et vous attristera profondément, et vous éprouverez une puissante détermination à vous libérer de la ronde des existences.

Si un tel sentiment prend véritablement racine en vous, il ne fait aucun doute que les qualités et les accomplissements du Grand Véhicule seront vôtres.”

Dilgo Khyentse Rinpoche


Bouddhisme tibétain et réincarnation.


Il faut dire que les adieux ne durent pas bien longtemps dans le bouddhisme tibétain !


Les monastiques font des prières toute leur vie pour pratiquer ensemble dans une autre vie. Et ça marche !


Dilgo Khyentse s’est réincarné en Dilgo Khyentse Yangsi au Nepal le 30 juin 1993.


En 2010, âgé alors de 17 ans, Dilgo Khyentsé Yangsi Rinpoché a séjourné en France dans le cadre de sa première tournée en Occident pour marquer le centenaire de sa précédente incarnation.


A Lérab Ling (centre bouddhiste français), il a été accueilli par Sogyal Rinpoché,et 1 500 autres personnes. En 1990, peu avant sa mort, il avait annoncé qu’il reviendrait en France, c’est chose faite!


Il s’est déplacé avec le petit fils de Dilgo Khyentse et Matthieu Ricard qui a longtemps été le traducteur et l’assistant de ce dernier, comme il l’est aujourd’hui pour le Dalaï Lama)


Vous pouvez voir cette vidéo à cette adresse :

Passage de Gilgo Khyentse yangsi en France en 2010


Cette même année 2010, c’est le Gyalwa Karmapa qui a rendu visite à Dilgo Khyentse Yangsi Rinpoche à Bodhnath (pour ceux qui connaissent ce temple merveilleux à côté de Kathmandou).



Qui est le karmapa ?


C’est le chef spirituel de l’école Kagyupa

A la mort du 16 éme karmapa en 1981, il fut trouvé deux 17 ème karmapas (sans doute à cause d’intrigues chinoises) mais connaissant la capacité qu’ont les maîtres à manifester deux incarnations en même temps, ce n’est pas un vrai problème.


Le premier Orgyen Trinley Dorje (1985) vit en Inde et aux US et le second, Trinley Thayé Dordjé (1983) vit en inde et vient faire des retraites en France.




Il reçoit toute la transmission de la lignée Kagyu afin de pouvoir la transmettre à son tour.


Dilgo Kyentse Yangsi n’est pas revenu en France. Par contre le 17 ème karmapa sera des nôtres en Août.


Dans le cadre de notre stage d’août  sur «Comment se libérer des mémoires cellulaires » par les nouvelles thérapies quantiques, nous avons inclus une rencontre et 3 jours d’enseignements auprès du 17 ème karmapa.


Il était initialement prévu d’aller à la rencontre du Tibet cet été pour ceux qui ont lu mon article…mais finalement c’est le Tibet qui vient à nous, pourquoi s’en priver?


Si vous êtes intéressés, du 11 au 18 août, vous pouvez trouver des renseignements en cliquant ci-dessous :

Grand stage d’été Taodyssee sur les libérations par les nouvelles thérapies quantiques


“Le jour de votre naissance, vous avez commencé à mourir : ne perdez pas un seul instant !”
Dilgo Khyentsé Rinpotché

Je vous présente Dilgo Khyentse en images, celui que l’on considère comme une fontaine d’amour, de sagesse et de compassion.



Et vous, que vous inspire la réincarnation, doute, ineptie, indifférence ou certitude? Mettez un commentaire!

 





Share This Post

37 comments

  1. Nathalie

    Excellent article qui met l’eau à la bouche pour le stage de cet été dont je suis ravie de faire partie.
    J’ai hâte de rencontrer le karmapa, de sentir l’énergie qu’il dégage et de suivre ses enseignements.
    Bises et à bientôt
    Nathalie

    1. adminhannah

      Bonsoir Nathalie,
      Rien que le lieu dégage un max. Le lama qui dirige le centre est un adorable nounours mais il ne faut pas se fier aux apparences… malgré leur simplicité, ce sont de grands éveillés.

  2. Marhthine

    Encore un bel article Hannah sur cet être lumineux simple inspirant et bienfaisant qu’était Dilgo Khyentse . J’ai lu “Le trésor du coeur des êtres éveillés” et la beauté de cet enseignement m’a beaucoup émue . Belle présence dans ce monde que cet être là , qui est passé , et que je n’ai jamais rencontré . snif .
    un petit extrait alors , pour le plaisir :
    “Selon le système de valeurs ordinaire, vaincre ses ennemis, protéger se famille, devenir riche et prospère sont les critères de réussite d’une vie bien remplie. Mais en tant que bouddhistes, nous devrions essayer de vaincre notre propre agressivité plutôt que nos ennemis, de développer notre patience plutôt que nous enliser dans d’incessantes préoccupations familiales, et d’investir davantage dans l’amour et la bienveillance que dans la prospérité matérielle.” Om Ma Ni Pad Mé Hum 🙂
    Marhthine Articles récents..Le conte du "SERPENT VERT "My Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Marhthine,
      Oui ses enseignements ont le mérite d’être concrets et très accessibles aux européens. Ce ne sont pas que des adages à respecter mais bel et bien le chemin pour arriver à la réalisation!

  3. zenie

    Bonjour Hannah, pour moi la mort est une étape vers autre chose que je découvrirais quand cela sera le moment. Toutes les choses ont un sens que l’on comprend souvent bien après avec un peu de recul sur sa vie.
    Pour moi la réincarnation, c’est possible, ensuite j’en sais rien.

    zenie
    zenie Articles récents..L’importance des chosesMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Zénie,
      Les Tibétains se préparent à la mort durant toute leur vie mais cela ne les empêche pas de la vivre pour autant. Le Dlaï Lama dit souvent en riant: “de demain ou de la prochaine vie, nous ne savons pas qui arrivera en premier!”

  4. patricia pierron

    bonjour
    j’aime beaucoup les tibétains, leur façon d’être, leur culture
    Depuis peu, je peux acheter des vêtements créés chez eux et c’est avec beaucoup de bonheur que je me vets de leurs couleurs chatoyantes et les tissus sont agréables au toucher- tout est harmonie dans leur découpe et de légèreté –
    très bonne journée pleine d’amour
    patricia

    1. adminhannah

      Bonjour Patricia,
      Bien que la cause de leur universalité soit douloureuse, ils sont partout, leurs coutumes et leurs enseignements ont inondé la planète.

  5. sylviane

    Bonjour Hannah,

    Lire ou entendre parler du Tibet est pour moi un enchantement car je nourris une passion pour tout ce qui touche de près ou de loin ce pays martyr.

    Ce que je pense de la réincarnation? Eh bien notre corps terrestre qui nous sert à progresser sur le long chemin vers l’illumination n’est qu’une enveloppe car notre âme perdure dans une autre dimension en attendant de retrouver une autre enveloppe charnelle pour refaire un bout de chemin et ça recommence …

    Je regrette sincèrement de ne pouvoir me rendre en France aux dates indiquées car j’aurais vraiment aimé rencontrer le Karmapa en tous les cas merci pour ce magnifique article car même si je connais tout ce que tu y écrit c’est toujours un enchantement de me plonger dans tes articles et l’univers tibétain dont je “sens” avoir fait partie dans des vies passées.

    Merci à toi
    sylviane Articles récents..Commentaires sur La plus singulière façon d’exercer l’intuition : un inconnu me révèle par sylvianeMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Sylviane,
      Merci pour ton partage; je crois que ceux qui ont à voir avec ce pays sur le plan social ou spirituel le savent. Lorsque j’ai découvert la photo de Dilgo Khyentse et que j’ai su qu’il était mort, j’ai eu l’impression de perdre quelqu’un. Or, dans cette vie je ne l’ai pas rencontré. Mais, au travers de cette succession d’incarnations d’un même esprit, tout est possible. Le karmapa sera en France à partir du 26 juillet jusqu’au 21 août mais à différents endroits.

  6. Luc mister-no-stress

    Bonjour Hannah,
    Quel bel article très bien documenté.
    Je ne savais pas par exemple qu’il y avait 4 écoles différentes et que le Dalaï Lama n’en représentait qu’une.
    Merci de tout ça
    A bientôt
    Luc Mister-no-stress
    Luc mister-no-stress Articles récents..Un documentaire sur les bienfaits de la méditation sur le stress (vidéo)My Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Luc,
      En fait, il a la double casquette, il est le chef spirituel du Tibet, le numéro 1, le numéro 2 étant le Panchen lama. Malgré tout, il est le représentant de la lignée geluk. C’est pour cela qu’il a choisi comme maître Dilgo Khyentse, à cause de son éclectisme.

  7. Sabrina

    Coucou Hannah,
    Je suis très émue de la lecture de ton article, tombé pil-poil à la bonne soirée! On était coincé avec le frère!!
    Alors merci pour cet espace, je me prépare ( pas cette année) à un voyage… Biz Sabrina

    1. adminhannah

      Bonsoir Sabrina,
      Si les Tibétains résonnent en toi, c’est sans doute que tu as un lien avec eux, de cette vie ou d’avant!

  8. arnaud

    Bonsoir Hannah,

    Pour répondre à ta question,pour moi il ne fait aucun doute que nous sommes quelque chose D’immortel qui est ici et ailleurs et qui de temps en temps s’incarne dans un corps pour une raison ( mission) bien précise.
    Une fois le travail fait ou pas cette chose repart et reviens ( ou pas ).
    Cette certitude en moi fait que les difficultés humaines sont traversables!
    Arnaud

    ps: Cette vidéo était aussi douce dans l’énergie , que lors de ma rencontre avec les différents maitres qui ont croisés ma route

    1. adminhannah

      Bonsoir Arnaud,
      Je crois que la réincarnation est une expérience plus qu’une croyance. Ceux qui le vivent disent que ça existe, ceux qui ne le vivent pas disent que ça n’existe pas et les deux ont raison! Dans la blague zen le disciple répond:
      – “mais vous ne pouvez pas dire que les deux ont raison puisqu’ils ont des avis totalement contradictoires….”
      Et le maître répond:
      -“Tu as raison”

  9. Éric G. Delfosse

    Alors, à la question “que vous inspire la réincarnation, doute, ineptie, indifférence ou certitude?”, ma foi (c’est le cas de le dire), certainement pas “ineptie”, car j’avoue que l’idée de réincarnation me plaît bien…
    Bon, maintenant, ce que ça m’inspire tourne quelque part entre les trois autres possibilités… Un peu de doute, malgré un peu de certitude (oui, je sais, c’est contradictoire, mais bon, parfois, j’y crois dur comme fer, parfois, je doute) et probablement une certaine indifférence qui fait que j’arrive à supporter ce doute quant à une possible certitude…
    Oui, je sais, je suis compliqué… Indécis, probablement, également…
    😉
    Belle nuit étoilée !
    Éric G. Delfosse Articles récents..Salade vinaigrette ?My Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Eric,
      Je vois… j’espère que c’est plus clair quand tu as une décision à prendre!

  10. arnaud

    Oui J’adore que chacun ai raison!

    Ca me fait penser encore une fois à quand tu réponds avec cette grande douceur aux gens qui te posent des questions sur ton blog.
    Dans leur monde ce qu’ils disent est juste.

    Pour ma part le spirituel c’est quelque chose que je vis, que je sens,qui me fait vibrer et je n’ai pas besoin que ce soit la vérité absolue.C ‘est la mienne est c’est très bon!

    1. adminhannah

      Il y a autant de vérités que d’humains et leur monde personnel…ça fait un bazar pour s’y retrouver!

  11. Jonathan

    Bonjour Hannah,

    J’ai bien apprécié cet article, je ne sais pas si la réincarnation existe mais en tout cas beaucoup de choses nous échappent. Donc peut-être que c’est le cas. J’ai vu un film assez intéressant sur le sujet : http://www.youtube.com/watch?v=8stKBLnUGN0
    On y voit tout le “parcours” de la mort d’un Lama puis de la recherche de sa réincarnation. Il y a pas mal d’élément troublant, à regarder pour les sceptiques.
    Bravo pour le stage qui est plein de promesses 😉
    Jonathan Articles récents..3 livres essentiels dans ma vie !My Profile

    1. adminhannah

      Merci pour le lien Jonathan, sans vouloir convaincre qui que ce soit, c’est une éventualité à pendre en compte; Encore que parfois je me demande si les univers avec d’autres nous-mêmes ne sont pas plutôt parallèles, qu’antérieurs.

  12. Muriel

    Bonjour Hannah,

    J’ai connu le Bouddhisme grâce aux différents voyages que j’ai effectué en Thailande, Inde et Népal et j’ai aimé ce que j’y ai vécu. J’ai apprécié de pouvoir m’assoir dans les temples simplement.

    Quand j’ai eu besoin de partir quelques jours je suis allée au centre Bouddhiste près de Grenoble et j’ai aimé ce qui se dégageait du Lama qui enseignait cette semaine là, rien que d’être assise près de lui, l’entendre chanter (L’Appel au Lama de Loin..). m’a mis de la douceur…

    C’est donc avec un grand plaisir que je rencontrerai le Karmapa cet été, merci de cette idée..

    1. adminhannah

      Bonjour Muriel,
      Il est encore jeune mais chez les Tibétains, ça ne veut pas dire grand chose, ils sont déjà la réincarnation de grands maîtres même à 4 ans!. Il ne leur reste qu’à récupérer leur savoir et à l’ouvrir au monde. Le centre de Dordogne a aussi un lama adorable à sa tête.

  13. Jean-Lou

    Bonjour Hannah,

    Croire que la vie n’est qu’une étape vers un autre lieu merveilleux ou bien qu’une vie sur terre n’est que le début d’une autre aventure sous une autre identité ou forme différente (certains s’imaginent revivre tel un oiseau ou un bel animal sauvage) peu importe en fait! L’important n’est-il pas de vivre pleinement sa vie présente et de la manière la plus douce possible!

    Chacun d’entre-nous est habité par une énergie dont la science est très loin d’avoir percer les mystères. Sans doute que cette force, une fois libérée de son enveloppe terrestre, nous réserve t-elle de bien belles choses?

    Les clefs de la sagesse est détenue par ces êtres d’exception que sont les moines Tibétains, …un souhait: Que cette sagesse inonde nos sociétés si malmenées pour ne pas dire malades!

    Bien à toi Hannah!
    Jean-Lou Articles récents..Quand la vie et l’avenir se jouent sur des paris improbables!My Profile

    1. adminhannah

      Bonjour jean-Lou,
      Tu as raison, les Tibétains répandent leur sagesse dans le monde depuis qu’ils ont été chassés de leur pays. La véritable question est: pouvons-nous nous libérer pendant que nous sommes vivants et sans attendre une prochaine vie….

  14. adminhannah

    Bonjour Dorian,
    Je suis d’accord avec toi sur la cohérence des pratiques et des enseignements.
    Au départ, toutes les religions sont censées amener à l’accomplissement de soi mais la particularité du bouddhisme c’est de suivre un maître qui incarne l’état auquel le disciple peut aspirer. Le bout du chemin est concret et on peut faire un lien avec. On ne peut pas se raconter d’histoires en faisant dire ci ou ça à un texte, il y a bien un humain en face qui peut me dire si je suis sur la voie ou si je m’en écarte.

  15. Nathalie

    Merci, Hannah.
    Malgré l’océan du Samsara dans lequel nous baignons, quelle immense joie de pouvoir être guidés par les bodhisatvas.
    Ton article me ramène sur ma route.
    J’ai regardé et écouté les vidéos et te remercie infiniment de les avoir partagées.
    Nathalie Articles récents..Gravatar: être identifié partout sur le webMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour Nathalie,
      Une petite piqure de rappel fait toujours du bien! Les bodhisattvas sont parmi nous et pas toujours en robe safranée!

  16. Jean-Louis

    Bonjour Hannah,
    Moi, je crois en la réincarnation.
    N’étant pas (encore ?) très porté sur la spiritualité, ce n’est donc qu’une simple affirmation, désolé de ne pas pouvoir développer plus.
    Quoi qu’il en soit, comme la plupart de tes articles, celui-ci est remarquable d’érudition et ton style permet de se faire plaisir à sa lecture (je n’ai aucune raison de flagorner…)
    Bien amicalement,
    Jean-Louis
    Jean-Louis Articles récents..Vitamine K : la dernière dans la liste alphabétiqueMy Profile

    1. adminhannah

      Bonjour jean-Louis,
      J’ai passé beaucoup de temps dans les monastères bouddhistes, d’où ma culture mais j’y ai aussi trouvé des enseignements qui permettent à un européen d’en tirer quelque chose de concret. Là où tu habites, il vaut mieux que tu aies un à priori positif sur la réincarnation. Moi j’en ai entendu parler quand j’avais onze ans à la lecture des plaideurs. Ça s’appelait la métempsychose à l’époque mais j’ai su instantanément qu’il y a avait un truc géant derrière ce terme! Merci pour les compliments .

  17. Arnaud Guétcheu

    Bonjour,
    bel article qui donne envie de poster une pluie de commentaires… je vais juste lancer quelques pistes: la notion de dieu-créateur ne se dévoile que lorsque le contemplatif “voit” la source… Du point de vue des contemplatifs il n’y a peut être pas autant de différence qu’on veut bien le croire entre le Dieu Créateur des traditions théistes et le Roi qui fait Tout (notre esprit) des bouddhistes… Tout semble affaire de poésie… ou de façon d’aborder le lien, le rapport que l’on entretien avec cette source…
    Les 100 000 prosternations (plus celles pour réparées celles qui ont été “mal faites”) ne purifie pas le karma mais créer une ouverture du coeur, une ouverture, une réceptivité aux enseignements. La pratique préliminaire qui consiste à purifier le karma est la pratique des 100 000 mantras de 100 syllabes… Bon ok j’exagère… toutes les pratiques purifient le karma. Toutes les pratiques ultérieures purifient les voilent (karma, émotions, conditionnement et ignorance fondamentale) qui nous empêchent de contempler notre nature de bouddha.
    Pour les deux karmapas… il faut peut être plutôt regarder du côté des intrigues tibéto-tibétaines… je vais voir l’un des deux Karmapa mi aout… en FRANCE…
    Quant à la réincarnation, c’est un vaste sujet… qui demande beaucoup d’attention… d’après ce que m’a dit Jonathan nous pourrons échanger à ce sujet bientôt… Avant de remettre en cause certaines choses il faut en percevoir toute leur subtilité… sinon on risque de passer à côté de précieuses choses… Et si le Père Noël n’existait pas où seraient les rêves de tous ces enfants… Pour eux le Père Noël existe, cette forme d’existence a son pouvoir… notre égo, notre indivualité n’a pas plus de réalité… mais elle a autant de pouvoir… n’est ce pas ? Chhaque nuit notre individualité meurt et renaiit le lendemain… En une fraction de seconde nous pouvons d’un monde intérieur paisible à un état psychique infernal! ici et maintenant… Ces changements d’états sont précisément le fruit de l’émergence (la naissance) de l’égo et des mécanismes (notre tempérament = karma) qui dictent ses façons de réagir… Bref…la réincarnation and co sont des thèmes bien top subtile pour les parcourir trop vite… ce serait passer à côté de toutes ces vérités que veulent nous faire toucher les sages… Pourquoi depuis des milliers d’années s’efforceraient ils de reconduire des mensonges ? N’auraient ils pas d’autres chats à fouetter ? Quand aux tulkous (ces jeunes enfants reconnus comme réincarnation), le débat est peut être d’un autre ordre… encore plus complexe…
    Arnaud Guétcheu Articles récents..En retraite pour une semaine !My Profile

    1. adminhannah

      Bonsoir Arnaud,
      J’ai choisi de ne pas parler de mes propres ressentis par rapport à de vastes sujets comme la réincarnation car
      au pays des croyances tout le monde est libre de croire à ce qui lui tient à cœur. Mon sujet principal était bien Dilgo
      Khyentse pour qui j’ai une affection particulière comme si mes cellules l’avaient déjà connu.

      1. Arnaud Guétcheu

        Bonsoir Hannah,
        le début de mon parcours estival s’est très bien passé… au point que je doive peut être en “adapter le parcours”… je ne serai donc peut être pas à Dhagpo.
        Quant à ta réponse sur les réincarnations et les croyances… je ne ceux pas de ceux qui pensent que les croyances sont toutes bonnes… Le mot veut bien dire ce qu’il veut dire CROIRE et non pas savoir. Les voies spirituelles, même si elles laissent une très large part à la “liberté” individuelle, sont quand même là pour faire le point sur les illusions qui guident nos vies… Et cela n’empêche pas ENSUITE de vivre avec cette magie des illusions… Comprendre la nature illusoire de certains phénomènes permet aussi d’en utiliser toute l’énergie… cette science est précisément celle des tantras et des voies spirituelles… c’est ce que l’on appelle les “moyens habiles”, peut être ce que l’on pourrait appeler de la magie BLANCHE. en d’autres mots: vérités, relatives, vérités ultimes, vérités pédagogiques… Bien des pistes à développer..
        Arnaud Guétcheu Articles récents..3 livres des bouddhas qui ont changé ma vie !My Profile

        1. adminhannah

          Bonsoir Arnaud,
          Je n’ai pas insisté sur la réincarnation dans mon article car
          chacun est libre de ses certitudes (surtout qu’elles peuvent
          varier avec le temps) et il n’y a pas de vérité avec
          un grand V.
          Ce que j’aime particulièrement dans les enseignements bouddhistes,
          c’est justement cette connaissance très poussée du mental.
          Mais ce n’est qu’un des aspects, découvrir la vraie nature de l’esprit.
          L’essentiel se passe dans la relation avec le maître, et nous avons
          vraiment de la chance en France, ils sont là. On ne peut pas se bercer
          d’illusions avec des icônes, le maître est là en chair et en os pour
          pointer les facéties du mental, à l’endroit où nous sommes en pleine
          illusion.

  18. Arnaud Guétcheu

    … je viens de survoler les articles… nous nous croiserons donc à Dhagpo… 😉
    Arnaud Guétcheu Articles récents..Concours Photos ZEN et FUN pour l’Ecole des SoleilsMy Profile

    1. adminhannah

      Bonsoir Arnaud,
      Oui la rencontre est pour bientôt!

Les commentaires sont désactivés.

Partagez
Tweetez
+1