«

»

Juil 10

La voie du magicien ou comment devenir sorcier en 3 livres

Comment devenir sorcier ou magicien ?


Devenir sorcier était un véritable désir d’enfant. Au début, je faisais des tours de cartes. Puis je me suis mise à lire, à dévorer les livres plutôt.


Je pistais le magique dans toutes mes lectures ainsi que l’exaltation des enquêtes de toutes sortes.


J’ai bien sûr poursuivi mes lectures. Plus tard, les enquêtes n’étaient plus policières mais thérapeutiques.


J’ai continué à chercher des livres de magie et je suis tombée sur trois livres que je vais vous présenter. La magie ne se limitait plus à de simples tours mais à vouloir créer ma vie.


Cet article est proposé à la croisée des blogs organisée par le site:développement personnel. C’est olivier Roland du blog « des livres pour changer de vie » qui a pris l’initiative en nous invitant à proposer justement 3 livres.


Réduire à trois livres les milliers de titres qui m’ont transporté, fait rêver, transformé serait franchement réducteur, voire impossible, alors je choisis les trois plus récents.


Devenir sorcier grâce à « La voie du magicien » de Deepak Chopra


Ce livre est un dialogue entre Merlin (l’Enchanteur de l’épopée des chevaliers de la Table Ronde) et Arthur son élève ou disciple.


Chaque chapitre représente une leçon, accompagnée d’une explication pour bien saisir ce qui est explosé, suivie d’un paragraphe pour vivre la leçon.


Deepak Chopra, originaire de l’Inde a été bercé par la spiritualité orientale. Pourtant, il affectionne particulièrement le personnage de Merlin qu’il considère comme un grand maître de sagesse.

(Vous pouvez cliquer sur le livre et les suivants pour avoir plus de renseignements)

Tout d’abord, que fait un magicien ?


Un magicien a le pouvoir de changer la peur en joie et la frustration en épanouissement. Avouez que c’est mieux qu’un tour de cartes!


C’est un alchimiste capable de changer en or un métal ordinaire mais ce qu’il change en or c’est surtout un être humain et pour commencer, lui-même.


A force de le côtoyer, vous apprenez à devenir une personne libre et aimante.


Évidemment, chacun de vous abrite un magicien, même si vous ne le savez pas. Tant que vous ne l’avez pas découvert, vous vous battez pour avancer sur votre chemin.


L’univers vous paraît plein de promesses et en même temps, vous vous sentez limité par nos conditionnements. Vous êtes ce que dit Rûmî :


” Tu es l’esprit souverain pris au piège des circonstances comme le soleil que masque l’éclipse “.


En bref, la voie du magicien est la voie qui ouvre sur la force et la puissance de l’Esprit.


Je ne vous livrerai que la première leçon. Elle est de haut vol et vous aurez le temps de la méditer.


Le livre contient en tout 20 leçons, chacune étant destinée à nous libérer tout en décuplant nos possibilités d’épanouissement personnel.


Merlin qui, apparaît en guide extérieur, est en fait notre guide intérieur, celui à qui vous devez apprendre à vous relier.



Devenir sorcier, leçon N°1


“Le magicien est au-delà des oppositions lumière/obscurité, Bien/mal, Plaisir/Douleur”.


Dans cette première leçon, Merlin explique à Arthur comment, au lieu de regarder physiquement un humain, il voit l’énergie qui émane de cette personne.


C’est un peu  comme s’il voyait un monde à l’intérieur d’elle. Vous portez en vous l’univers; vous n’habitez pas ce monde, vous le contenez.


“D’ordinaire, vous ne vous souciez que du plaisir et de la douleur, vous poursuivez l’un et fuyez désespérément l’autre.”


La perspective de la richesse et de la pauvreté vous obsède et alimente vos angoisses.


Le magicien lui, ne connaît pas ces états, il voit la vérité donc le jeu des contraires devient illusoire.


C’est là que j’ai compris que je devais trouver moi aussi un “Merlin” afin de perfectionner ma sagesse intérieure.


Je suis allée le chercher au Laddakh en organisant mon premier  voyage initiatique, mais c’est en rentrant en France que  je l’ai trouvé.


Il n’y a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde: quand on cherche, on trouve!

 

Bien qu’issu des enseignements de Merlin, ce qui suit me paraît très proche de lunivers bouddhiste et des traditions spirituelles en général.


Au quotidien, vous abordez le monde de deux façons :


1°) Par votre mental : celui-ci contient un immense catalogue de souvenirs qu’il compulse à longueur de journée.


Il compare le nouveau avec l’ancien et alors seulement, il prend sa décision. Il réagit donc toujours avec un temps de retard.


Le mental choisit, « j’aime ceci ou je déteste cela ». Pour choisir, il doit repousser les autres options et la peur joue un grand rôle dans ses choix.

 

Il est sur le qui vive en permanence et veille continuellement à ce que les blessures, le rejet, la solitude et toutes ces émotions désagréables ne se reproduisent pas. Il n’y a jamais de paix ni de silence.


2°) Par vos émotions.


Elles sont souvent réactives. La douleur provoque une contraction émotionnelle et une impulsion immédiate qui apparaît comme de la spontanéité mais qui est, en fait, pure réactivité.


Vous n’agissez pas, vous êtes « agis » par la situation.


Le magicien ignore ces deux réponses (mentales et émotionnelle). Il sait que tout est lui-même. Le magicien se laisse imprégner de tout.



Puisque vous ne pouvez empêcher vos émotions d’interférer avec votre vie, je vous propose un deuxième ouvrage qui, pour moi, fut une révélation.


Grâce à D.Chopra, j’avais compris la nécessité d’un maître et je m’étais donné les moyens pour en trouver un.


Mais le travail thérapeutique restait à venir…j’allais bientôt découvrir que tout ce qui ne fonctionnait pas dans ma vie venait de mes émotions.


Mes formations en psychothérapie m’ont bien sûr ouvert à ce monde intérieur mais je passais mon temps à analyser mes comportements quand je n’analysais pas celui des autres!


C’est le livre d’ Abraham et Esther Hicks qui m’a permis d’opérer le plus grand virage de ma vie en utilisant positivement les émotions que jusque-là je prenais pour d’affreuses  petites bêtes.


“Le fabuleux pouvoir des émotions” de Esther et Jerry Hicks


Avec eux, j’ai découvert la loi d’attraction et la capacité de de me laisser guider par mes sentiments.


Ce qui m’a plu justement dans cette approche, c’est d’apprendre à utiliser les émotions dont tout le monde se méfie.


Jusque-là, je n’avais appris qu’à “déconstruire” mon histoire de ses schémas névrotiques.


Avec eux, je comprenais avec effroi que je n’avais pas envisagé l’essentiel: qu’est-ce que je voulais créer dans ma vie?


Qui est Abraham?


Abraham est un groupe de maîtres qui transmet des blocs de pensées que Esther Hicks « canalise » ou capte.


Cette approche est sulfureuse pour certains car on ne sait pas ce qu’on capte. Personnellement, avant de juger, je regarde ce dont il est question, l’énergie qui se dégage des écrits et la pertinence de ce qui est énoncé.



Selon Abraham, votre moi non-physique ou Soi a donné naissance à votre moi physique.


Votre existence est une projection vibratoire de la pensée de votre Soi dans la réalité physique.


Tout ce que vous avez manifesté dans votre vie a commencé par une pensée et un concept vibratoire qui a mûri jusqu’à devenir réalité concrète; alors, autant savoir ce que vous projetez!

 

Vos nouveaux désirs naissent de ce que vous vivez. Lorsque vous êtes confronté à ce que vous ne voulez pas, vous obtenez une idée plus précise de ce que aimeriez manifester à la place.


La question est: permettez-vous à votre être physique de s’unir à votre Être intérieur pour manifester ce nouveau désir ou restez vous accroché à ce qui ne vous plaît pas?


C’est là l’essentiel des enseignements: au lieu de vous détendre et de réajuster au fur et à mesure votre tir en fonction de vos désirs, vous êtes terrorisé.


Vous passez le plus clair de votre vie à dire « je ne veux pas ci, je ne veux plus de ça, je ne supporte pas ça, c’est trop injuste…. »au lieu de vous concentrer sur votre prochaine création améliorée.


En fait, mieux vous vous sentez, plus vous permettez à cette connexion de se faire. Plus vous restez accroché à l’expérience qui ne vous plaît pas, plus vous brouillez le lien à votre Source et donc la réalisation de votre désir.


Un petit exemple?


Admettons que vous manquiez d’organisation et que vous vous sentiez totalement dépassé par les tâches.


Vous en commencez dix en même temps que vous ne finissez jamais. Vous accumulez les dossiers sur votre bureau. Le découragement vous gagne. C’est le chaos et la paralysie totale, du coup vous ne faites rien.


Cette disposition d’esprit s’apparente à la procrastination. Je connais l’approche thérapeutique de ce problème (vous la trouverez en cliquant ci-dessus), je n’avais pas envisagé d’autres pistes pour le traiter.


Voici ce que propose Abraham :


Selon la loi d’attraction, dans cette énergie, vous n’arriverez à rien et ce que vous accomplirez aura pour résultat un chaos semblable au fatras qui est sur sur votre bureau.


Dans un premier temps, il n’est pas question de vous occuper de cette pagaille. Le problème est plus profond qu’un problème de rangement.


La première chose à faire est d’améliorer votre état émotionnel. Pour le moment, vous bombardez votre espace avec des pensées du style :


  • Je vais jeter mes affaires comme ça je serai débarrassé
  • Je suis complètement fou d’accumuler tout ça
  • Je suis certain que si je jette je vais en avoir besoin
  • C’est de pire en pire
  • Je n’ai pas le sens de l’organisation
  • Je suis bordélique
  • Je n’y arriverai jamais.


Toutes ces phrases sont justes mais elles ne font qu’alimenter votre frustration, votre sentiment d’impuissance et votre taux vibratoire ne fait que chuter.


Ces émotions négatives sont là pour vous signifier que vous vous êtes éloigné de votre Source. Vous ne pouvez donc plus rien co-créer avec elle.


Selon Abraham, le but n’est pas d’énoncer des choses vraies mais d’amener un sentiment de soulagement. Votre énergie va changer et au lieu de vous sentir paralysé, vous allez retrouver l’énergie pour entreprendre.


Premier objectif : se remettre dans le courant en rétablissant la connexion entre l’Être intérieur et le moi physique.


Selon Esther Hicks, lorsque vous êtes en stress, vous pagayez en remontant la rivière. Vous déployez de gros efforts pour faire du sur place pensant que votre objectif est en haut de la montagne et qu’il va coûter en efforts.


Trouvez des affirmations justes mais plus positives afin de rediriger le canoë vers la vallée. Votre objectif vous attend quelque part en contrebas. Avec la pente, il ne coûtera aucun effort surhumain. Essayez plutôt des pensées du style :


  • Il est logique que j’accumule des informations en accord avec mes intérêts.
  • J’ai une curiosité insatiable et comme les autres j’ai des sujets qui me motivent.
  • Je vais trouver le moyen de ranger et de trier ces dossiers afin de les retrouver facilement quand j’en aurai besoin.
  • J’ai réussi à vivre avec ce tas sur mon bureau, il n’y a pas d’urgence.
  • Je peux m’y mettre une demi heure par jour avec la sensation d’avoir commencé ce que je croyais impossible.
  • Tout comme j’ai pris plaisir à trouver ces infos, je vais trouver du plaisir à les trier et les répertorier.


En apparence, rien a changé mais vous ne vous sentez plus coupable d’être débordé.


Rester fixé sur vos défauts n’améliore pas la situation. Nos éducateurs l’ont déjà fait pour nous et voilà où nous en sommes! Une fois le courant rétabli, vous pouvez passer aux solutions pratiques.


Vous trouverez dans ce livre une trentaine de sujets de la vie courante traités de façon pragmatique, au sujet de l’amour, du travail, de la santé, des enfants, de l’argent et de la créativité en passant par le sentiment de dépossession.


Moi, c’était l’amour que je voulais créer dans ma vie. Je ne voulais plus me satisfaire de relations dont je finissais par me défendre, je voulais construire un couple solide. C’est comme cela que je me suis mariée pour la première fois à 49 ans!


Le problème quand on commence à créer sa vie et que ça fonctionne, c’est qu’on devient gourmand, on en veut plus!


Le dernier livre que je voulais vous présenter est au départ un film du même nom tiré de l’américain : « what the bleep do we know !? »Avec ce livre, mon imagination en matière de créativité a fait un bond quantique.


“Que sait-on vraiment de la réalité” ? de W.Arntz, B. Chasse, M. Vicente


Ce livre aide à se poser les bonnes questions sans attendre qu’une grande épreuve, un deuil ou un échec ne vous l’impose.

  • Pourquoi moi ?
  • La vie vaut elle la peine ?
  • Pourquoi “Dieu” permet-il cela ?


Ce que vous devez comprendre avant tout, c’est comment vos attitudes influencent votre expérience de la vie.



Rien ne vous arrive, vous êtes partie prenante de l’expérience. Tout a commencé lorsque les physiciens se sont aperçus que les résultats d’une expérience différaient si quelqu’un assistait à l’expérience ou pas.


On ne peut donc être sûr de rien. Au lieu de reproduire des expériences à l’identique comme le préconise la « méthode scientifique » il faut ouvrir son esprit : Qu’est ce que je veux savoir que je ne sache pas déjà ?


Chaque être modifie le cours de l’histoire juste en « étant ». Bien sûr, des traditions comme le Zen ont d’autres façons de l’exprimer.


Une petite histoire zen pour illustrer ?


“Un professeur d’université rendit visite au maître Nan-in afin d’en apprendre davantage sur le zen.

Cependant, au lieu d’écouter le maître, il ne cessait d’énoncer ses propres idées. Après l’avoir écouté un certain temps, Nan-in lui servit du thé.

Il remplit complétement la tasse de son visiteur, puis il continua à verser le liquide. Le thé déborda de la tasse et se répandit sur le pantalon de l’homme et sur le plancher.

-« Ne voyez-vous pas que la tasse est pleine ? Explosa le professeur, vous ne pouvez pas en rajouter.

-« C’est très juste » répondit calmement Nana-in, et comme pour cette tasse, vous êtes plein de vos propres idées et opinions.

-« Comment puis je vous enseigner le zen si vous ne videz pas d’abord votre tasse ? »

 



Depuis la mécanique des quantas, l’ancien paradigme scientifique n’est plus adapté.


Comment expliquer l’influence des émotions sur le corps, la médiumnité et les NDE (expérience de mort imminente) ?


On a bien fini par se rendre compte que l’ancien modèle scientifique ne permettait pas de libérer les humains de la souffrance, de la pauvreté, de l’injustice et de la guerre.


A un  niveau plus personnel, on en est arrivé au fait que l’hypothèse matérialiste est erronée. Il n’est plus question de croire que plus d’argent permet une meilleure existence.


Quel est le nouveau paradigme alors ?


L’univers est un être vivant comme le sont vos pensées, les planètes et les particules subatomiques. Ce n’est pas quelque chose de statique qui existe en dehors de vous.

 

Chacun croit que la réalité est ce qu’il a sous les yeux. Or,  si vous regardez avec un microscope c’est une autre réalité.

 



Tous les matins, lorsque vous mettez le pied au bas du lit, d’un côté c’est bien un plancher que vous voyez, de l’autre, un précipice. Vous accordez juste une probabilité supérieure au fait que le plancher est tangible.


«  Rien n’existe excepté les atomes, et l’espace vide, tout le reste n’est qu’une opinion ».

Démocrite d’Abdère


“Parmi toutes les options possibles qui s’offrent à vous, c’est donc un miracle que vous trouviez votre plancher le matin. En fait, la matière est assez semblable à une pensée, c’est de l’information concentrée. 


Vous présumez des choses et la réalité se conforme à vos attentes. Lorsque vous ouvrez les yeux, vous ne voyez que ce que votre système de croyances vous permet d’observer et ce que vos émotions veulent bien vous laisser voir.”


“Les particules subatomiques communiquent entre elles instantanément, quelle que soit la distance qui les sépare et donc l’information circule plus rapidement que la vitesse de la lumière. 

 

L’univers est comme un tout unifié dont les parties sont interconnectées et s’influencent mutuellement. Il n’y a plus de distinction entre le sujet et l’objet.”

 

La spiritualité et la science sont les deux principales approches de la vérité et elles ne se contredisent plus.

 La physique quantique a révélé que les particules peuvent être à plusieurs endroits en même temps.


C’est alors que j’ai compris que moi aussi je pouvais imaginer être à un autre endroit que ce que mon formatage avait prévu pour moi: la retraite à 60 ans de l’éducation nationale!


J’ai compris que jusqu’ici je choisissais de vivre les évènements qui m’étaient connus sans imaginer pouvoir révolutionner totalement ma vie.


J’ai décidé alors de changer de métier et je suis devenue thérapeute à plein temps en quittant les bancs de l’école! Plus encore, j’ai commencé ce blog!


Le livre  foisonne d’idées et d’informations sur les découvertes récentes. Il est bon de pouvoir y revenir car dans le film tout va très vite. Tout est passionnant et contagieux!


Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

Et vous, avez-vous un livre à me conseiller? Dites-le moi dans les commentaires!

 



Share This Post

77 pings

    Les commentaires sont désactivés.