«

»

Mai 30

Peut-on s’amuser en faisant un travail sur soi ? La psychologie des couleurs répond!

psychologie-des-couleurs112Stress et psychologie des couleurs


La psychologie des couleurs est plutôt mon rayon mais je vais répondre avant à une question qu’a posé Luc du blog Mister-no-stress à propos du stress justement.


Le stress est un symptôme d’adaptation à une situation qui exige de sortir des comportements habituels mais qui, contrairement à l’idée reçue n’est pas nécessairement négatif.


Le stress est plutôt une réaction normale face à une demande d’énergie supplémentaire à déployer et qui vous oblige à sortir de votre zone de confort.


Cet article est écrit dans la cadre de la Croisée des blogs avec pour thème : Comment gérer le stress de façon atypique, drôle, voire délirante ?


Le stress n’est pas toujours là où on le croit


En général le stress nait d’un trop grand écart entre l’idée qu’on se fait de la difficulté que présente la situation et la façon dont vous anticipez votre capacité à y faire face.


Se marier , de même qu’enterrer quelqu’un, génère un fort stress même si le premier est désiré et préparé de longue date.


Ce n’est pas toujours la situation qui est stressante mais l’idée qu’on s’en fait à l’avance. En fait, l’attente craintive est rarement liée à l’évènement qui nous fait stresser.


Vous comprenez ainsi que pour modifier votre façon de voir l’évènement, il peut être intéressant de savoir ce qui se cache derrière votre anticipation.


En d’autres termes, on ne peut craindre que quelque chose qui nous est déjà arrivé. Le mental est ainsi fait qu’il craint ce qu’il a déjà classifié comme ardu, douloureux ou pénible.


Si vous anticipez difficilement la préparation de votre mariage alors que c’est la première fois que vous vous mariez, il est bien possible que les causes réelles de votre stress ne soient pas celles que vous pensez.


Le stress se manifeste de façon physiologique, psychique et émotionnelle, engendrant entre autres des maux physiques, une baisse des défenses immunitaires, une irritabilité, des peurs ou des symptômes dépressifs.


Il s’accompagne aussi souvent de fatigue et de débordements émotionnels.


.


Gérer le stress n’est pas la panacée


Gérer le stress est l’apanage de nombreuses techniques de développement personnel et permet de maintenir un contrôle temporaire malgré les difficultés que représente la situation.


Dans les situations d’urgence, il est bon de connaître ces techniques afin de pouvoir continuer à assurer sans s’effondrer ou exploser là où la remise en question n’est pas de mise.


Si, au-delà de la gestion temporaire, vous voulez démanteler les véritables raisons de votre stress, alors je vous propose un petit voyage au pays des couleurs.


Gérer le stress c’est déjà pas mal, l’empêcher de revenir c’est bien aussi n’est-ce pas ?


Découverte de la psychologie des couleurs


Je suis tombée dessus par hasard, même si le hasard est la forme que prend Dieu lorsqu’il veut passer incognito.


L’univers symbolique m’a toujours passionné. Celui des rêves (car les interpréter fait partie de mon métier) mais aussi celui des chiffres, des planètes, des runes, des cartes etc…


Ma première approche du développement personnel a consisté à me former à toutes ces techniques qui sont en fait un décodage afin que je puisse faire du sens avec l’orientation et les évènements de ma vie.


J’ai fini par lâcher mon désir de prédire l’avenir car je sentais bien qu’il répondait chez moi à une forme d’insécurité et d’incertitude. A quoi cela sert-il de craindre le futur quand celui-ci s’origine dans vos actions présentes ?


C’est alors que l’univers de la psychologie des couleurs s’est présenté à moi. Connaître l’effet sur les humains qu’ont les vibrations des couleurs a été une révélation.


Au lieu de les approcher sans conscience, je me suis mise à étudier les couleurs de près afin de les ressentir plutôt que de les trouver belles.


Je me suis alors aperçue qu’elles avaient un impact sur mon corps, mes états d’âme et qu’elles pouvaient réveiller la joie, la tristesse et bien d’autres émotions.


.



Utilisation et psychologie des couleurs


Si la fréquence et la longueur d’onde que représentent les couleurs peuvent avoir une influence sur votre physiologie, pourquoi ne pas utiliser cette information pour décider de l’état dans lequel vous désirez être ?


Ainsi, l’influence des couleurs ne se limite pas à un aspect physique mais peut aussi influencer votre état psychique et émotionnel.


Avez-vous remarqué que certains matins, vous sentez parfaitement que porter telle ou telle couleur est impossible ?


Pouvez-vous préparer une chemise la veille pour le lendemain sans savoir dans quel état vous allez vous réveiller le jour dit ?


Pourquoi une femme (ou un homme proche de son féminin) peut-elle dire en ouvrant son armoire remplie d’habits : « je n’ai rien à me mettre aujourd’hui » ?


Sans doute parce que la vibration dans laquelle elle se trouve correspond à une couleur qui ne figure pas dans sa garde-robe!

.



La psychologie des couleurs pour attirer à soi des états


Sachez qu’inconsciemment, vous choisissez les couleurs qui correspondent à ce que vous êtes intérieurement mais aussi à l’état que vous aimeriez développer en vous.


Vous savez que vous pouvez modifier votre état en changeant vos pensées ou en affichant un sourire sur vos lèvres?


Vous pouvez le faire aussi en changeant la couleur de vos vêtements. Je joue souvent à ce petit jeu lors de mes conférences.


Je décode alors la couleur des vêtements que portent les participants afin de vérifier si cela correspond bien à leur état du moment.


J’ai fait une petite démonstration publique le jour de l’enregistrement pour ceux qui ont assisté au Booster-Gala en live en Février à Paris.


Connaître la signification des couleurs est donc d’un grand secours lorsqu’on a un projet de journée comme: être à l’aise, productif, cool, aimant, tendre, volubile etc…


La psychologie des couleurs chez vous


Imaginez maintenant l’importance de la couleur des murs dans lesquels vous vivez! Si la psychologie des couleurs est signifiante sur vos vêtements, elle l’est d’autant plus dans votre maison.


.


  • Si vous avez choisi blanc, vous n’avez pas pris de risque, vous êtes certain d’avoir créé l’illusion d’un espace plus vaste.
  • Si vous avez choisi du vert pour votre chambre, sachez que vous avez choisi la longueur d’onde qui, ne faisant pas travailler votre œil, a toutes les chances de vous relaxer. Un peu comme dans la nature!
  • Si vous avez choisi un bleu méditatif pour votre cuisine, quelle était votre intention cachée ?
  • Avez-vous déjà vu un personnel d’hôpital habillé en orange pétant ?


Je visitais une maison hier et tout particulièrement une pièce de soins lorsque j’ai commencé à me sentir très mal intérieurement.


La pièce était d’un jaune agaçant et même s’il peut y avoir des raisons énergétiques à ce que j’ai ressenti, je suis persuadée que le fait de la peindre d’une autre couleur va complètement modifier son énergie.


La psychologie des couleurs et le travail sur soi


Alors, en dehors des couleurs que l’on peut choisir pour ses vêtements, ses objets ou son lieu de vie, comment j’utilise les couleurs pour gérer le stress ?


En jouant!

.

 



J’utilise pour cela des cartes mais vous pouvez aussi utiliser un nuancier ou fabriquer des planches miniatures colorées.


Cette technique est utilisée au départ pour les personnes privées de parole ou qui ont du mal à nommer leurs ressentis. Les enfants adorent aussi ce jeu, je leur fais tirer une carte. Ah, encore ce hasard!


A la question, comment je me sens aujourd’hui, je réponds par la signification des couleurs tirées pour vérifier si c’est bien ce que ressent la personne.


Cette technique oblige chacun à se recentrer sur ce qu’il SENT vraiment afin de pouvoir être guidé dans ses choix et ses actions. Sentir n’est pas penser!


Le mental adore le travail sur soi!


Votre mental adore comprendre, faire des liens et analyser. il s’appuie pour cela sur une des capacités de votre cerveau. Les couleurs elles, ne pensent pas!


Votre cerveau est un magnifique ordinateur qui classe, évalue et trie les données afin de pouvoir les utiliser comme point de repère lorsque vous avez des choix à faire ou des concepts à comprendre.


Cette gigantesque machine peut apprendre, faire des synthèses, des pronostics en fonction des données du passé.


Malheureusement, il ne vous est pas d’un grand secours en thérapie lorsque vous apprenez à vous recentrer sur le présent de ce que vous vivez.


Le mental a une façon très à lui d’interpréter les situations, d’en tirer des conclusions, d’apprendre à se défendre des émotions jugées dangereuses et de vous entraîner dans les méandres de sa vision.


Sa vue partiale des évènements ne vous aide pas à savoir exactement où vous êtes ni ce qui se passe réellement.


Il vous entraîne dans son monde de concepts, d’idées, de poncifs où les choses doivent être comme ceci et pas comme cela, parce que.


Comment vous y repérer? Et le stress dans tout ça? C’est là qu’interviennent les couleurs.


.


Gérer le stress est à recommencer à chaque fois!


Vous avez vu en début d’article que le stress résulte d’un grand écart entre ce que vous croyez avoir comme problème et la capacité que vous croyez avoir pour le solutionner.


Beaucoup de croyances…imaginez que vous ayez une conférence à faire et que vous soyez paralysé par le stress. Votre objectif c’est de pouvoir faire votre conférence calmement.


Vous essayez de gérer le stress en respirant, en apprenant par cœur votre texte, en prévoyant tous les scénarios possibles à l’avance et en vous galvanisant de « t’inquiète pas, tu vas y arriver ».


Cela va peut-être fonctionner en partie mais vous aurez à faire face au même stress la prochaine fois. Chaque fois que vous êtes en difficulté pour parler en public, vous appliquez votre technique de gestion du stress.


Vous parez au plus pressé mais vous n’avez aucune idée de ce qui motive votre stress. Vous vous racontez que c’est de prendre la parole en public qui vous rend nerveux!


Où intervient la psychologie des couleurs?


Prenons une analogie. Au lieu d’avoir comme objectif une conférence, vous voulez vous rendre à Abu Dhabi. Vous allez devoir me donner votre ville de départ pour que je puisse vous donner la direction à prendre.


De cette donnée de base découlent vos chances d’y parvenir.


Si vous partez d’Egypte, alors vous vous dirigez plein Est. Si c’est d’Inde que vous partez, c’est plein Ouest et si c’est d’Iran c’est plein Sud !


Dans l’histoire qui vous intéresse, que savez-vous de votre ville de départ lorsque vous avez une conférence à faire à part “ça me stresse?”.


.



Vous n’aurez pas de réponse appropriée à votre cas si vous ne savez pas précisément ce que vous ressentez avant de prendre la parole.


C’est le moment pour moi de faire intervenir la psychologie des couleurs. Je demande à la personne de prendre une couleur au hasard pour nommer sa ville de départ.



  • Si la couleur est bleu pâle, alors elle est confrontée à une loi du silence non consciente de son enfance qui l’empêche de parler face à d’éventuels pairs ou frères et sœurs putatifs.
  • Si la couleur est jaune pâle, c’est qu’elle pense qu’elle ne va pas y arriver. La dévalorisation étant une défense, il est possible d’aller chercher en temps réel la blessure du passé qui se cache derrière afin de la libérer afin qu’elle puisse se sentir plus confiante.
  • Si la couleur est fuchsia, elle vit une culpabilité. Peut-être que c’est une amie à elle qui devait faire la conférence et elle a peur de lui prendre la place.
  • Si la couleur tirée est cuivre, c’est une peur de la critique et du jugement. Cette peur n’a bien entendu rien à voir avec la situation du moment. Personne ne l’a encore jugée!
  • Si la couleur tirée est kaki : la personne a fait un compromis en acceptant la conférence, peut-être pour faire plaisir à quelqu’un?
  • Si la couleur est turquoise, elle est en proie à une grosse émotion qui n’a rien à voir avec la situation et qu’elle n’avait pas sentie.
  • Si la couleur est marron, elle porte sans le savoir un membre de sa famille qui a vécu un drame dans une prise de parole en public. C’est une des explications possibles évidemment!
  • Si la couleur est orange, elle est en colère ou dans une grande frustration de ne pas être allée à son cours de salsa ou de tango.
  • Si elle tire le noir, elle pourrait bien être en train de revivre une mémoire de sa vie intra-utérine…


Sans l’aide des couleurs on va en déduire facilement qu’elle manque de confiance en elle. C’est là toute la subtilité de la psychologie des couleurs.


Après examen de la couleur choisie, il y a peut-être moyen de l’aider plus efficacement en traitant le point précis qui semble l’empêcher d’être calme avant sa conférence.


Alors me direz-vous, peut-on faire confiance à une technique bizarre et atypique qui repose sur une interprétation de la psychologie des couleurs ?


Peut-on vraiment jouer avec les couleurs et faire diminuer presque instantanément son taux de stress ? La réponse est oui et repose sur 20 ans de pratique et le regard bluffé de mes clients.


Pourquoi ? Parce que la couleur nomme exactement l’état dans lequel ils sont. Au lieu d’être perdus dans un futur hypothétique où ils s’imaginent bafouiller, il reviennent dans leurs baskets à l’instant présent.


Et dans leur présent, il n’y a pas de menace à parler en public .


S’ils sont confus, ramenés malgré eux à un passé douloureux où ils ont été jugés et humiliés, le fait de revenir dans le présent les ramène immédiatement à un état sans danger.


Avec la pratique, mes clients arrivent même à deviner la carte qu’ils vont tirer ! Pourquoi ? Parce qu’ils savent où ils sont et parce que l’âme agit (la magie!).


Pour ceux qui me connaissent depuis quelques temps, vous savez que je cherchais un éditeur pour mon premier bébé sur les couleurs!

.


C’est chose faire, le bébé est pour le mois prochain. En attendant, voici sa dernière échographie!

D’autres articles sur les couleurs si vous êtes intéressé:

Comment vous habiller pour votre prise de parole en public?

Quelle chemise mettre pour parler d’amour?

Trouver la paix grace au langage des couleurs

Le noir et le blanc : les étapes du deuil en psychologie des couleurs

Psychologie des couleurs : vivre en Thaïlande et sortir des conditionnements

Procrastination: perdre ou gagner du temps?

Langage des couleurs: je passe à la télé demain, devinez la couleur!

Mourir à soi-même, la belle affaire…nouvelle leçon sur la signification des couleurs


Et vous, êtes-vous sensible aux couleurs? Avez-vous des préférences? Laissez un commentaire!

Share This Post

52 pings

    Les commentaires sont désactivés.