«

»

Août 21

Langage secret des couleurs : quelle est la couleur d’un hyper-responsable ?



langage secret des couleurs 8
Perfectionnisme ou hyper-responsabilité?

 

Bien qu’étant issus de blessures identiques, l’hyper-responsable et le perfectionniste ont souvent des comportements opposés.

 

Le véritable perfectionniste a tendance à culpabiliser les autres et à leur reprocher de ne pas faire les choses comme il les veut.

 

L’hyper-responsable, quant à lui, se sent investi d’assurer le bien-être des autres et leur évolution.

 

Il se sent responsable de la terre entière, des êtres vivants, de leur sort, de leur bonheur, de leurs souffrances et de leurs réactions.

 

Voici donc la suite annoncée du dernier article sur le perfectionniste: je vais vous raconter les joies et les affres d’un hyper-responsable au cas où ce serait vous, surtout si vous êtes aussi un parent.

 

Je vous dévoilerai en fin d’article ce qui, dans le langage secret des couleurs caractérise l’hyper-responsable.

Le perfectionniste dit : « arrête de faire ce que tu fais car cela me fait fait toucher une blessure insupportable. Ne fais rien qui puisse me rappeler de près ou de loin ce que j’ai vécu ».

 

L’hyper-responsable propose : « dis moi ce qui te fait souffrir que je t’arrange cela. Pendant ce temps-là, cela va m’éviter de sentir que je pourrais avoir les mêmes souffrances que toi ».

 

La question qu’un hyper-responsable ne se pose pas, est : qui est-ce que je cherche tant à aider et pourquoi ? En général c’est évidemment son problème qu’il tente de résoudre chez l’autre.

 

 Les 5 caractéristiques d’un hyper-responsable :

 

1°) L’hyper responsable a des leçons à donner.

 

Comme le perfectionniste, en tant qu’hyper-responsable, vous cherchez à éduquer les autres, non pas pour imposer votre vision des choses mais plutôt pour élever leur conscience.

 

En apparence la motivation est saine mais elle cache souvent un regret de ne pas avoir pu éduquer vos parents afin qu’ils soient plus conscients de leur éducation et donc que vous souffriez moins !

 langage secret des couleurs 1

 

Vous rêvez de générer un monde d’humains responsables et conscients afin de vous sentir moins seul.

 

Cet objectif serait loyal, si vous ne cherchiez pas à éviter un profond sentiment de solitude lié à votre enfance et votre éducation.

 

 2°) L’hyper-responsable est trop sérieux

 

On se demande toujours pourquoi des enfants qui n’ont pas été bien traités ou livrés à eux-mêmes s’en sortent si bien dans leur vie : ils deviennent souvent hyper-responsables.

 

Si vous vous reconnaissez comme un hyper-responsable, en apparence vous allez bien. Vous réussissez votre vie et vous arborez une forme de résilience mais vous manquez de joie de vivre.

 

Vous n’êtes pas malheureux non plus mais la joie et la profondeur de l’amour nourrissant sont exempts de votre vie.

 

La façon que vous avez de tout prendre sur vos épaules vous réconforte mais ne vous rend pas heureux.

 

Assurer la protection de tous est une seconde nature mais vous vivez, en quelque sorte, par procuration.

 

Vous pouvez vous réjouir du bonheur des autres mais n’êtes pas certain de l’éprouver dans votre vie.

 
langage secret des couleurs 10

 

3°) L’hyper-responsable n’a pas la foi

 

Il n’a la foi ni en les autres, (ce qui revient à dire qu’il n’a pas confiance) ni en la vie, ni en l’Esprit de chacun. La confiance n’est pas son fort, contrairement à ce qu’il se raconte.

 

Prenons le cas de celui qui vit avec un alcoolique ou un grand dépendant.

 

Même lorsque la situation devient insupportable, il reste aux côtés du grand dépendant parce qu’il projette que personne d’autre que lui ne va pouvoir l’aider.

 

Il refuse aussi d’admettre que la personne dépendante ait aussi des ressources en elle qu’elle pourrait d’ailleurs mobiliser si elle sentait vraiment qu’on allait la quitter !

 

L’hyper-responsable tend à ignorer que l’autre a aussi un esprit, un guide intérieur qui pourrait lui permettre de sortir de la dépendance pour évoluer.

 

Il ne reconnaît en fait aucune force plus grande que la sienne pour sauver l’humanité même s’il se dit croyant ou spirituel.

 

 4°) L’hyper-responsable est seul au monde

 

Lorsqu’il y a un conflit, surtout s’il fait un travail sur lui, l’hyper-responsable cherche ce qui, en lui, a généré le conflit.

 

Rien de répréhensible à cela, surtout lorsqu’on connaît Ho’oponopono. Malheureusement il le fait de façon défensive : en cherchant en lui les sources du problème, il fait en sorte de le solutionner sans s’accorder ni se confronter à l’autre.

 

Si je caricature, cela pourrait ressembler à cela :

 

“Tu vois, ce matin, c’était difficile pour moi quand tu as décidé que nous n’irions pas en weekend alors que c’était prévu de longue date et que je m’en faisais une joie.

 

Je sais que ça touche des choses de mon enfance où je n’avais pas le droit d’imposer mes désirs et je vois que j’ai encore du travail sur moi à faire.

 

Cela génère pas mal d’émotions que je vais aller traiter si je ne veux pas que mon weekend soit gâché”.

 

Ce qu’il évite c’est de se confronter et de dire:

 

“J’ai besoin que nous discutions sérieusement de ce qui vient de ce passer. Pour moi un couple c’est un échange et une communication qui respectent les besoins de chacun.

 

J’ai besoin que tu m’expliques ton revirement de comportement afin que je puisse comprendre ce qui te motive et que nous puissions faire un compromis par rapport au temps que nous devions passer ensemble.

 

J’ai aussi besoin à l’avenir que tu exprimes tes difficultés lorsque nous avons décidé d’un projet commun”.

 

Vous voyez la différence. L’hyper-responsable va régler son problème tout seul puisqu’il est seul à gérer depuis l’enfance sans rendre à l’autre sa responsabilité.

 

Il a l’air tolérant et bien élevé. Il a appris la communication non-violente et connaît Jacques Salomé sur le bout des doigts.

 

Il est conscient que quelque chose ne va pas mais dans le déni total du conflit.

 

5°) Un hyper-responsable manque de confiance et de valeur

 

Adulte, en tant qu’hyper-responsable, vous êtes intolérant à toute injustice ou tout abus même si c’est aux autres que cela arrive.

 

La question que vous ne vous posez pas pourrait-être: quel abus ai-je subi pour être aussi réactif aux injustices ?

 

Vous ne connaissez de votre histoire que votre hyper-réactivité à venir en aide aux êtres vivants même quand l’aide n’est pas demandée.

 

N’ayant pas reçu l’aide dont vous aviez besoin enfant, vous avez du mal à vivre véritablement un échange. Vous avez tendance à vous mettre à la disposition et au service des autres.

 langage secret des couleurs 11

Contrairement au perfectionniste, c’est souvent l’autre qui a raison et vous ne cherchez pas à négocier.

 

Votre profond sentiment d’insécurité et de solitude est lié au fait de ne pas avoir trouvé un adulte à qui vous confier.

 

Vous devenez souvent des adultes hyper-actifs et très à l’écoute de ce que les autres expriment de leurs besoins.

 

Cette faculté d’être une grande oreille compatissante et serviable se retrouve dans votre environnement familial et professionnel.

 

Vous êtes facilement l’esclave volontaire d’un(e) conjoint(e), d’un parent, d’un patron ou de vos enfants.

 

Même si cela n’était pas décelable dans votre vie de jeune adulte, vous vous êtes reconnu comme un(e) grande) dépendant(e) affectif, souvent inhibé face à votre besoin d’être aimé.

 

Vous avez été capable de supporter très longtemps le manque d’affection dans un couple ou dans votre univers familial.

 

Un hyper-responsable souffre en silence alors qu’un perfectionniste exprime son mécontentement.

 

Causes de l’hyper-responsabilité

 

Naît-on hyper-responsable ou le devient-on et comment ? A votre avis, l’hyper-responsabilité est une qualité innée ou acquise ? Retournons un peu aux sources, là où tout a commencé.

 

L’enfant perçoit le monde à partir de son propre point de vue et jusqu’à environ 4 ans, il croit qu’il est au centre de tous les évènements.

.

 lapensedelenfant36ans

 

 

Lorsqu’il y a des souffrances ou des drames familiaux comme la mort, la maladie, la dépression, le divorce, l’alcoolisme etc, l’enfant croit qu’il en est responsable. C’est de sa faute.

 

L’égocentrisme est une phase normale du développement de l’enfant sauf que dans un contexte difficile, l’enfant est seul à gérer la solitude.

 

Là où il aurait besoin d’attention et d’explications, il se sent prisonnier des conflits des adultes qui l’ont en charge.

 

La souffrance de l’enfant est d’autant plus grande qu’il est totalement impuissant à éradiquer les conflits qui le touchent lui, ainsi que ses proches.

 

Dans un sentiment de toute-puissance (et pour échapper à cette impuissance), il développe l’illusion de pouvoir aider, réparer, guérir, rendre heureux et se faire aimer.

 

L’hyper-responsable et l’enfance abusée

 

La confiance se développe lorsque vous avez la preuve que vos besoins psychologiques et physiologiques de base sont respectés.

 

Cela se situe à un âge où vous êtes totalement impuissant à les satisfaire vous-mêmes, c’est à dire, entre 0 et 2 ans

 

Elle ne se développera pas si vous avez l’impression d’être traité différemment de vos frères et sœurs sans pouvoir en parler.

 

Un enfant abusé est celui qui n’a trouvé aucun parent pour le soutenir dans les moments difficiles et qui a du traverser seul ses difficultés sans pouvoir exprimer ses émotions et ses véritables besoins.

 

Sans aller jusqu’aux sévices, vous pouvez, avec cette définition, mesurer qu’un enfant est vite abusé.

 langage secret des couleurs 7

 

A cause de sa grande sensibilité, un rien l’angoisse et le met en difficulté

 

Ce sont les travaux d’Alice Miller qui ont aidé les adultes à comprendre à quel point un enfant ou un bébé pouvait souffrir au quotidien sans pour cela être maltraité.

 

Un enfant abusé est aussi celui à qui on demande quelque chose qu’il n’est pas capable de faire comme:

 

  • S’occuper de ses frères et sœurs,
  • Réaliser des exploits sportifs au lieu de vivre sa vie d’enfant
  • Apprendre seul
  • Réaliser des exploits scolaires alors que des angoisses mobilisent son énergie.
  • Travailler au lieu de jouer hors du temps scolaire
  • Être un objet sexuel
  • Grandir loin de ses parents

Un hyper-responsable a souvent été un enfant parentalisé

 

Si vos parents dysfonctionnaient, vous vous êtes senti exclu de la relation avec eux à titre d’enfant.

 

Vous ne vous êtes pas senti traité comme tel mais plutôt comme un petit adulte qui doit savoir fonctionner.

 

Ne pouvant être un enfant, vous vous êtes identifié à l’un des parents , voire les deux.

 

Afin de répondre à leurs besoins, vous avez redéfini votre nouveau rôle dans la famille, vous privant ainsi d’être un enfant en voie d’autonomie.

 

Si vous avez vu l’excellent film de Clint Eastwood « Au-delà », vous avez certainement remarqué à quel point les petits jumeaux du film sont parentalisés.

 

.

 

Un enfant parentalisé se voit investi d’un pouvoir de régulation dans le système familial.

 

C’est ce rôle qu’il gardera adulte dans sa famille ou dans un groupe. Il peut aller jusqu’à remplacer un parent.

 

Souvent il doit prendre parti malgré lui et soutenir un parent défaillant. Ce dernier ne se rend pas compte de ce qu’il réclame à l’enfant dont le sacrifice n’est ni reconnu ni apprécié.

 

L’enfant sollicité par la triangulation (otage entre deux personnes) ne peut se permettre d’être autonome ni d’avoir une vie propre.

 

C’est un des ferments de l‘hyper-responsabilité qu’il développera dans sa vie d’adulte. De là découlera le sentiment que la protection, en dehors de celle qu’il offre, n’existe pas.

 

Il est privé de tout ce qui fait une vie d’enfant ; abandon joyeux à la vie qui pourvoit, transmission de modalités relationnelles saines et nourrissantes, sentiment d’appartenance.

 

Si vous êtes un parent hyper-responsable

 

Il est extrêmement difficile de faire la différence entre être un parent et être hyper-responsable, les deux semblent synonymes.

 

Cela est d’autant plus vrai si vous avez souffert d’un manque de soutien dans l’enfance.

 

Quoi de plus naturel que de vouloir réparer en faisant vivre à vos enfants l’inverse de ce que vous avez vécu?

 

Être hyper présent dans la vie de vos enfants est une chose mais savez-vous être hyper-présent à vous-mêmes ?

 langage secret des couleurs 6

 

 

Il y a les nécessités de l’éducation obligatoire certes, je pense notamment à l’exercice pénible d’avoir à superviser les devoirs de vos enfants.

 

Évitez les longues heures à leur faire repasser les devoirs. Posez-vous la question de pourquoi vous voulez tant qu’ils aient des bonnes notes ?

 

Pour qu’ils soient fiers d’eux ? Vérifiez bien si les notes qu’ils obtiennent les rendent malades !

 

Souvent les enfants ne s’inquiètent que de la réaction de leurs parents, ce qui représente un souci supplémentaire.

 

De deux choses l’une : ou ils ont vraiment des troubles de l’attention et donc ils sont mobilisés par des difficultés la plupart du temps psychologiques.

 

Ou ils sont reliés à votre inconscient et ce qu’ils vous montrent de leurs difficultés à l’école a un rapport avec votre propre enfance ou celle de votre conjoint(e).

 

Vous vous inquiétez pour leur avenir? Pourquoi êtes-vous déjà en train de programmer qu’ils auront des difficultés à choisir et trouver un métier qui leur convient et qu’ils choisissent parce qu’ils l’aiment?

 

On ne peut pas avoir peur de ce qui ne nous est pas arrivé.

 

Qu’avez-vous vécu lorsque vous étiez adolescent et qu’il était temps de choisir un métier ?

 

Le problème des parents hyper-responsables, c’est qu’ils sont persuadés de s’inquiéter de l’avenir de leur enfant alors qu’il s’agit de leur propre peur:

 

  • celle qu’ils avaient quand ils étaient adolescents de ne pas trouver un travail et gagner de l’argent.
  • Celle de ne pas avoir eu le droit ou le choix de faire les études qu’ils voulaient faire.
  • celle d’avoir à porter financièrement leurs enfants trop longtemps alors qu’ils tirent déjà le diable par la queue.

 

Même si c’est votre enfant qui a l’air d’avoir des difficultés, considérez que c’est vous qui en avez un. Traitez déjà ce qui vous concerne par un travail sur vous-même.

 

S’il reste des difficultés chez votre enfant après que vous ayez travaillé les vôtres, vous vous apercevrez qu’elles sont minimes et la plupart du temps très gérables.

 

Laissez plutôt vos enfants semer un joyeux chaos dans votre vie plutôt que de chercher à tous prix à réparer ce que vous n’avez pas eu sur leur dos.

 

Il n’était pas question du langage secret des couleurs ?

 

Quelle est la couleur de l’hyper-responsable ? C’est une couleur de l’arc-en-ciel dont on parle peu, entre le bleu et le violet : l’indigo.

.

 langage secret des couleurs 9

 

 

L’indigo est la couleur des questions qu’on se pose sur la vie, le recul qu’on cherche à prendre sur les évènements.

 

C’est la couleur de la conscience et de la connaissance de soi. Cette sagesse intérieure s’appréhende par la connaissance de ce qui est caché.

 

L’indigo est aussi la couleur de la méditation et de la présence à soi.

 

Elle permet de prendre votre part de responsabilité dans les évènements qui vous arrivent et les situations auxquelles vous êtes confronté.

 

Poussée à l’extrême, elle devient hyper-responsabilité. A propos de couleurs, je vous annonce que mon livre est enfin publié et qu’il est disponible dans la boutique.

 

Et vous, avez-vous parfois la sensation de porter le monde sur vos épaules? Aimez-vous la couleur indigo?

Share This Post

51 comments

  1. zenie

    Bonjour Hannah, suivant les situations, le perfectionnisme ou le côté hyper responsable ressort mais nettoyé avec ho’oponopono, les choses deviennent plus douces pour ne garder que le meilleur. L’obsession a disparu, je fais ce que je pense devoir faire et je laisse la vie faire ce qu’elle a à faire aussi.

    zenie
    zenie Articles récents..Donnez le meilleurMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Zénie,
      Ho’oponopono est un outil multi-usage à partir
      du moment où on se souvient que tous nos aspects
      névrotiques sont à nettoyer.

  2. jean-luc

    merci, très bel article, qui amène un certain nombre de questions et également une nouvelle vision sur moi

    Bonne journée à tous

    Amicalement

    1. Hannah

      Merci jean -Luc pour votre retour

  3. charlotte

    Bonjour Hannah,

    Que de questions ! après la lecture de cet article.
    Remonter si loin et voir ou apercevoir certains liens que je ne voulais pas ou plus voir.
    l’arc en ciel entre le vif et le pastel s’imposent toujours., le bleu toujours dominant. Merci pour cet article éclairant.

    Amicalement

    Charlotte
    charlotte Articles récents..L’ABEILLE ET L’HOMMEMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Charlotte,
      Le bleu indigo est une couleur dont on parle peu
      car on l’associe à tort au bleu marine. Ceci dit,
      il pose en effet beaucoup de questions!
      Dans mon système, on travaille avec intensité cette couleur entre
      35 et 42 ans!

  4. Christian de Destresse Marketing

    Salut Hannah,

    Peut-on être hyper responsable perfectionniste?

    Moi professionnellement je me souviens que mon manque de confiance m’entrainait à être particulièrement perfectionniste dans le traitement de mes dossiers à la grande joie des clients qui obtenaient de bons résultats (oh, la grande gueule!).

    Je ne supportais pas l’idée que je puisse me faire engueuler en cas d’échec.

    Un peu la même chose à l’unif.

    Je bloq (g)uais (c’était déjà un signe) à fond parce que je n’avais pas trop envie de dire que j’avais raté.

    Un cas, j’vous le dit!

    @+
    Christian.
    Christian de Destresse Marketing Articles récents..Liberté d’expression et internet: ce qui change.My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Christian,
      Je confirme, on peut être un perfectionniste hyper-
      responsable, y a pas de souci à cumuler les
      casquettes.
      Je ne savais pas que tu avais été sérieux un jour 😉

  5. chantale

    Ouffffffff, là c’est moi qui en reste bouche-bée et à en pleurer de me voir ainsi décrite. En plein dans l’mil à quelques petites différences près, mais je suis une hyper-responsable. J’en cherche mes mots tellement que j’en suis secouée de la véracité encore une fois de cet article… à croire que l’on se connaît.

    Est-ce que automatiquement le perfectionniste engendre ou cause un effet d’hyper-responsabilité chez leurs enfants? y a-t-il plus de cas mère/fille que de mère/fils ou autant l’un que l’autre peut développer l’hyper-sensibilité?

    J’ai un frère 14 mois plus jeune que moi mais lui ne se pose pas ces questions-là. Dans la description, je ne reconnait absolument pas du tout mon frère mais vraiment juste moi. Il n’est pas un perfectionniste non-plus. Une chose est certaine c’est que moi je n’ai pas eu toute l’attention que j’aurais bien voulu en étant l’ainée mais pas tellement plus vieille non-plus. Ça fait longtemps que je connais l’ampleur et les effets causés dans ma vie d’adolescente et d’adulte mais je n’avais jamais entendu ce terme et oui je prenais ça pour de la dépendance affective, de l’insécurité, peur de la solitude etc… Maintenant et durant ma prise de conscience suite à ma séparation d’avec un PN et aussi approchant la quarantaine, toutes les questions existentielles, je me les posent. Mes réussites, échec ou erreur, tout est chamboulé dans ma tête et il faut que remette de l’ordre pour ainsi en ressortir grandi et sortir de mes patterns.

    Merci encore, bravo pour ce bel article,
    et maintenant je vais chercher et trouver les réponses et appliquer les solutions adéquates.

    Chantale

    1. Hannah

      Bonjour Chantale,
      Un perfectionniste peut aussi engendrer un grand
      bordélique qui ne veut pas être perfectionniste comme
      ses parents. Malheureusement il le fait dans un bras
      de fer avec eux et n’est pas libre de vivre sa vie.
      Ce sont souvent les ainés qui sont hyper responsables.
      Ils essuient un peu les plâtres. Ils arrivent dans le couple
      de leurs parents un peu trop tôt et compensent le fait
      de ne pas être vraiment désirés par un rôle qui vient
      en aide aux parents.
      14 mois d’écart, c’est assez terrible, cela veut dire qu’on
      a eu le regard de sa mère pendant moins d’un an, ce qui
      est très jeune pour apprendre à se débrouiller toute seule
      quand le petit frère arrive.
      Cette phase de la dépendance vraie (0-2 ans) étant tronquée,
      on reste dépendant toute sa vie si on ne fait pas de travail
      sur soi.
      Fort heureusement, ça se soigne;-)
      Rencontrer un PN peut être une cure de désintoxication
      affective possible si on a la conscience et qu’on est accompagné.
      Il est quand même rare d’en rencontrer un si nous n’avons pas
      enregistré dans notre mémoire cellulaire d’enfant un adulte pervers
      dans notre entourage.

  6. N

    Bonjour Hannah
    Cet article est encore très intéressant et permet de bien faire les nuances entre hyper responsable et perfectionniste.
    Mais pourquoi ne mets tu pas un lien vers la boutique afin de permettre d’acheter ton livre?
    J’ai du rechercher la boutique tout en haut de la page et ensuite je n’ai pas pu cliquer sur le bouton acheter…
    Peut être faut il une petite mise au point?
    Nicole qui attend avec impatience de te lire sur papier!
    N Articles récents..dessin apprentissageMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Nicole,
      Tu sais la technique et moi!
      Il y avait un lien sur le mot boutique
      mais je vais le mettre en plus bleu.
      En tous cas, merci pour l’intérêt que
      tu portes aux couleurs!

  7. Éric G. Delfosse

    Porter le monde sur mes épaules ? Tout l’univers ou juste la Terre ? 😆
    Non, quand même pas… Je me porte juste moi-même…

    Est-ce que j’aime l’indigo ?
    Bof, oui… Et non…
    Disons que ça ne me dérangerait pas de porter une chemise indigo (j’en ai eu une, si je me rappelle bien, voici quelques éons – au moins – et je n’ai pas le souvenir que je la détestais ou que je l’adorais, c’était une chemise comme une autre chemise).
    Mais je me verrais mal avec un costard de cette couleur-là… 😉
    Quant à peindre ne serait-ce qu’un mur, chez moi ou dans mon bureau, de cette couleur, non…

    Bonne journée !

    1. Hannah

      Bonjour Eric,
      Long time no see…
      Tu sais que nous naissons avec la carnation d’une saison.
      Les roux sont automne, ils portent très bien les oranges, les
      jaunes d’or, les rouges vermillon.
      Ceux qui sont hiver et été portent aisément de l’indigo car
      cela va bien à leur teint.
      Sans doute que tu es un ton chaud aussi et donc l’indigo
      ne fait pas vraiment partie de la palette de couleurs qui
      révèle ton être profond 😉

  8. Jacqueline

    Bonjour Hannah

    J’espère que tu as passé un bel été

    Je ne sais pas si je suis hyper responsable, mais j’aime beaucoup la couleur indigo.
    C’est vrai que j’aime bien quand les autres vont bien, je n’aime pas les conflits (il n’y a peut etre rien à voir avec l’hyper responsabilité ?)

    Ton article est très intéressant et nous apprend, nous amène à reconsidérer les choses……
    bonne journée
    Jacqueline

    1. Hannah

      Bonjour Jacqueline,
      Oui parfaitement juste, je fait de ne pas supporter
      les conflits nous rend de bons diplomates. Nous prenons
      sur nous de ramener la paix.
      En principe, pas de problème à faire cela sauf que nous
      le faisons dans une énergie défensive: nous ne voulons
      pas sentir ce que cela nous a fait de vivre au milieu de ces
      conflits quand nous étions enfant.
      Curieusement, lorsqu’on pousse un peu plus loin la peur
      des conflits, on s’aperçoit qu’en fait c’est plus souvent une
      peur de la solitude (qui résulte d’un climat conflictuel
      familial) plutôt que la peur de s’en prendre une.

  9. chaba

    merci pour cet article.il est tres ^nstructif dans la mesure ou nous parents souvent mal prepares a ce genre de problemes ne sachant pas par quoi commencer. parfois c imbrique les 2parents sont protecteurs et la qui l emporte sur l autre. par ailleurs tout ce vous dites est une realite souvent dissimulee mal geree et source de mal-etre

    1. Hannah

      Bonjour Chaba,
      C’est certain, qu’on ne peut pas en vouloir aux parents, ils
      ont fait ce qu’ils ont pu avec les moyens du bord.
      Par contre, lorsqu’on est un parent soi-même et qu’on fait
      un travail sur soi, on dégage très vite nos enfants de porter nos
      inconscients.

  10. bardou

    “N’ayant pas reçu l’aide dont vous aviez besoin enfant, vous avez du mal à vivre véritablement un échange. Vous avez tendance à vous mettre à la disposition et au service des autres.”
    Phrase tellement vraie en ce qui me concerne…
    un bel article qui explique de façon si simple ce qui peut rendre la vie si compliquée !!! merci Hannah encore pour cet article que j’ai bcp apprécié !!
    La couleur indigo ne m’inspire pas vraiment en fait , par contre le sens que tu en donnes ça oui j’adhère complètement !!

    1. Hannah

      Bonjour,
      La couleur indigo est passionnante car elle parle de la conscience.
      Pour ce qui est de la couleur indigo à porter sur soi, tu peux lire la réponse
      que j’ai faite à Eric ci-dessus.
      Les hyper-responsables sont de grands dépendants affectifs
      jusqu’à ce qu’ils fassent un travail sur eux-mêmes en profondeur.

  11. Georges

    Bonjour Hanna,

    J’ai beaucoup apprécié ton blog. Peux tu nous écrire sur les 6 types de procrastination:

    1- Perfectioniste
    2- Le rêveur
    3- Le protecteur
    4- Le priorisateur
    5- L’éviteur
    6- Le demandeur de pression

    Merci

    1. Hannah

      Bonjour Georges,
      Je ne les ai pas classés ainsi mais ton étiquetage est intéressant.
      Je ne saisis pas bien le protecteur, peux tu m’en dire plus?
      Sinon, j’ai déjà écrit plusieurs articles sur la procrastination, dont voici
      le premier:
      https://www.forme-sante-ideale.com/procrastination-etes-vous-adepte-sans-savoir/

  12. Christine Club Editeur Web

    Bonjour Hannah,

    Je pense bien avoir eu ce genre de symptômes….Mais ça m’a passé. OUF!
    Le bleu indigo n’est pas ma couleur préférée.

    Comme Nicole, je confirme, tu devrais placer le lien vers ton livre dans l’article. 🙂

    Bien amicalement

    1. Hannah

      Bonjour Christine,
      En fait j’ai mis un lien sur boutique et j’ai beau le changer de couleur
      dans mon interface, rien n’y fait…l’informatique m’envoie le message
      que vendre mon livre n’est pas une affaire simple pour moi!

  13. Nadia

    Bonjour Hannah,

    J’ai longtemps eu la sensation de porter le monde sur mes épaules, ça provoque d’ailleurs des douleurs en haut du dos au niveau des épaules,bien sûr. Mais ça va mieux. Il a fallu du temps de travail sur moi.

    À bientôt
    Nadia
    Nadia Articles récents..Cuisson micro-ondes et santéMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Nadia,
      C’est effectivement un symptôme phare des hyper-responsables:
      problèmes de dos, tendinites aux épaules, douleurs aux cervicales!
      Ils ont souvent des tempéraments non pas colériques comme les
      perfectionnistes mais bilieux

  14. Sco!@couple routine

    Bonjour Hannah,

    Je n’ai pas l’impression de porter le monde sur mes épaules, mais j’ai appris avec le temps que ce que je fais et pense contribue à la situation de ce monde.

    Quand je suis dans une situation que je trouve négative (exempla la colère), j’essaie de lâcher prise pour ne pas l’alimenter et rester coincée dedans, ce qui ne fait qu’en rajouter au «bagage» négatif de colère sur cette planète.

    Amicalement,

    Sco! 🙂
    Sco!@couple routine Articles récents..Mettre de l’eau dans son vinMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sco!
      Je suis persuadée que, chaque fois que nous fluidifions nos émotions
      et que nous dégageons notre énergie personnelle, nous avons un
      impact sur les humains de la planète.
      C’est ainsi que Hew Len a guéri les prisonniers, en travaillant sur lui
      les mémoires communes qu’il avait avec eux.
      En apparence, un hyper responsable fait du bien à la planète puisqu’il
      fait pour les autres mais son énergie de base (tant qu’elle n’est pas travaillée)
      est faite de déni de ses souffrances. Au niveau planétaire, c’est pas top!

  15. Sabrina

    coucou Hannah,
    Jeans l’hiver, short jeans l’été…J’avoue indigo à gogo!
    Je m’étais préparé pour “jouer” à la coursinette du village , mais dos bloqué et un retour à l’école dés lundi mon volé la belle ! Dégoutée; + ma copine sur le podium avec mon mari..;L’horreur!!
    Au moins c’était clair.
    Comment fait- on maintenant? Biz Sabrina .

    1. Hannah

      Bonjour Sabrina,
      Bon, l’indigo n’est pas tout à fait une couleur pour le printemps
      que tu es sauf s’il est clair!
      Je vois qu’il y a du travail de nettoyage en perspective, heureusement
      on se voit bientôt;-)

  16. Brigitte

    Bonjour Hannah,

    la description ressemble beaucoup au projet sens “esclave”. Cordialement

    1. Hannah

      Bonjour Brigitte,
      Oui c’est très parlant comme projet sens.
      Parfois je me demande aussi si il n’y a pas
      aussi de vieux restes karmiques derrière
      le mot esclave, comme si nous le portions dans notre
      mémoire cellulaire.

  17. sylviane

    Bonjour Hannah

    J’ai été une hyper responsable et perfectionniste pendant longtemps et parfois parfois je me reprends à … recommencer mais heureusement Jung me ramène vite sur le droit chemin

    Responsable de tout le monde et comme disait Nadia porter ses gens sur mes épaules j’ai eu des maux de dos terribles (à prendre l’avion courbée comme une petite vieille jusqu’à ce que je comprenne que chacun est responsable de lui-même et curieusement je n’ai plus jamais souffert de dos et c’est d’ailleurs une bonne indication dès qu’une petite douleur arrive ou est sur le point d’arriver j’agis et vois ce qui me cause cette douleur
    sylviane Articles récents..Comment j’ai surmonté ma claustrophobieMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Sylviane,
      Pour comprendre que chacun est responsable, il faut du travail
      derrière;-)
      Si nous n’avons pas reçu tous les soins dont nous avions besoin
      enfant, nous avons la fâcheuse tendance à les prodiguer à la
      terre entière dans l’espoir non conscient que cela calmera notre
      blessure.
      Il y a aussi souvent caché l’impression que la protection sur terre
      n’existe pas, c’est pour cela d’ailleurs qu’on se positionne en
      super-protecteur!
      Quant au mal de dos, j’espère que tous ceux qui en souffrent liront
      ton commentaire et commenceront à entrevoir une issue.

  18. Marie

    Bonsoir Hannah,

    La couleur du lapis-lazuli…Une merveille !
    Pourtant avec l’hyper-responsable on frôle l’enfer. Enfin pour moi.
    J’en ai heureusement connu très peu, mais c’est bien plus difficile qu’avec un perfectionniste.
    Je me méfie de ceux qui veulent mon bien malgré moi !

    Par ailleurs on devrait faire lire de force ce texte à un maximum de parents…
    Merci pour les enfants qui en bénéficieront.

    Amitiés.
    Marie.
    Marie Articles récents..De bons os grâce aux aliments enrichis en calcium?My Profile

    1. Hannah

      Bonjour Marie,
      J’aime ton enthousiasme.
      Bon, faire lire de force…;-) on devrait enseigner
      la conscience à l’école, on gagnerait du temps
      pour notre vie d’adulte! C’est sans doute aussi
      pour cela que j’ai changé de métier.

  19. Jean

    Bonjour Hannah,
    J’aime bien m’appliquer et bien faire les choses mais je ne suis pas perfectionniste.
    Je suis responsable et j’aime bien l’être mais ne pense pas être hyper-responsable.
    J’aime bien l’indigo quand même.
    Et j’ai beaucoup joué au lieu de travailler pendant les heures scolaires. Exactement l’inverse de l’enfant abusé… 😉
    Amicalement.
    Jean Articles récents..Rejetez l’importanceMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Jean,
      C’est bien de savoir que les enfances heureuses existent.
      Je suis persuadée qu’il existe des familles harmonieuses aussi.
      Alice Miller a réveillé la conscience de ceux qui ne sentaient
      pas qu’ils avaient souffert dans l’enfance mais qui ne
      comprenaient pas pourquoi ils n’étaient pas heureux adultes
      alors qu’ils avaient tout pour l’être.

  20. Helene Parisot

    Bonsoir Hannah,
    Merci pour ce partage instructif.
    Sur le thème de la sur-efficience mentale coté cerveau droit , je vous recommande aussi le livre de Christel Peticolin -Je pense trop-
    Bien cordialement
    Hélène Parisot
    Helene Parisot Articles récents..Apprendre à méditer Sakyong Mipham RimpocheMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Hélène,
      Merci pour le livre, le titre est éloquent!

  21. Jeanina

    Merci
    J’ai hâte de tout lire
    Je suis très reconnaissante

    1. Hannah

      Bonjour Jeanina,
      revenez nous voir pour commenter!

  22. Danièle de Forme et bien-être

    Bonjour Hannah,
    Je n’aime pas tellement le bleu à l’exception de l’indigo.
    Quant à porter le monde sur mes épaules non je ne pense pas mais parfois on essaie de porter un projet à bout de bras et on n’est pas récompensé de ces efforts.
    Tu parles de l’égo des jeunes enfants mais il arrive que l’égo ne quitte jamais la personne même adulte…
    Belle et douce journée sous le ciel bleu.
    Danièle
    Danièle de Forme et bien-être Articles récents..Comment perdre du poids dès demainMy Profile

    1. Hannah

      Bonjour Danièle,
      Oui , l’égocentrisme est normal pour un enfant.
      Tu as raison, il perdure souvent. Ce que je trouve
      terrible derrière la notion d’égocentrisme et
      d’égoïsme, c’est la blessure qui se cache derrière.
      En apparence ces personnes ne pensent qu’à elles
      ou ne font qu’en fonction d’elles. Ce n’est pas toujours
      être nombriliste, c’est une réalité psychique: dans leur
      monde elles sont seules. Et cela dure depuis la
      petite enfance.Aucun être humain n’a vraiment réussi à
      pénétrer leur monde. Ils ne peuvent pas échanger
      véritablement puisque l’autre n’existe pas. Ils sont en fait privés
      de l’amour.
      C’est la raison pour laquelle ils se roulent dans l’apparence.

  23. Jean-Luc (de Moralotop)

    Ouf, le curseur se déplace un peu et le perfectionniste laisse la place à l’hyper responsable.

    J’en connais trois, de très, très beaux modèles.
    Leur point commun ?
    Une immense envie d’être aimés.

    En jaune, rouge, vert ou… indigo, ils volent au secours de la terre entière car ils veulent être AIMES !

    1. Hannah

      Bonjour Jean-Luc,
      Oui c’est effectivement le grand fléau de l’humanité, on veut être
      aimé plutôt qu’aimer!

  24. Fantine

    Bonjour Hannah,

    C’est passionnant ! J’ai appris pas mal de choses sur l’hyper reponsable et je ne me doutais pas jusqu’alors, que j’en étais probablement une.
    J’ai eu l’impression, dès toute petite, d’être la maman de ma maman. D’ailleurs, je me souviens lui avoir dit, à 4 ans, alors qu’elle m’avait grondée “tu verras, quand ce sera mon tour d’être ta maman, je te ferai pareil”. Plus tard, je lui expliquais des tas de choses sur l’hygiène, la santé, les soins etc… Elle ne savait pas, j’avais appris, donc je prenais en charge.
    Depuis, je suis un peu chiante je le crains mais je me surveille, car on m’a fait remarquer que je voulais trop expliquer, voire imposer, aux autres comment faire pour être mieux, quoi penser pour être dans le vrai etc…
    Je m’offusque contre les injustices, je pleure de voir la souffrance d’autrui, à tel point que quand c’est trop, je préfère me couper des nouvelles du monde, ne rien en savoir, parce que ça me sape le moral. Je me sens impuissante, tout en pensant également que je suis en partie responsable, à mon petit niveau.

    1. Hannah

      Bonjour Fantine,
      il y a du bon aussi à avoir développer la responsabilité:
      cela aide à accepter que tout ce qui arrive, c’est nous qui
      l’avons attiré même si nous ne savons pas comment ni pourquoi.
      Lorsqu’on allume la télé et qu’on est touché, alors c’est le
      moment par exemple de pratiquer ho’oponopono, comme si les
      horreurs que nous voyons étaient aussi nos mémoires, donc
      nous pouvons y faire quelque chose.
      Envoyer un chèque en 3D peut être efficace mais nettoyer
      les mémoires que l’on croise l’est tout aussi pour résoudre
      les problèmes du monde qui, en apparence, sont loin de nous.

  25. Marie

    Bonjour Hannah,

    Tu comprends ce que je veux dire par “forcer” !
    C’est exactement ça, apprendre la conscience, découvrir déjà qu’elle existe, qu’elle est toujours là en arrière quoi que nous fassions.
    S’y connecter, c’est cela en réalité “se ressourcer”.
    Tout le malheur humain vient de l’ignorance de son existence.
    Du boulot pour toi !

    Amitiés.
    Marie.
    Marie Articles récents..Peut-on manger moins de produits animaux sans manquer de protéines ?My Profile

    1. Hannah

      Oui Marie, c’est exactement là où je me positionne dans le travail intérieur:
      apprendre aux autres ce que je fais pour moi-même, développer la conscience
      et une vision plus large de ce qui se cache derrière les apparences de la vie
      en 3Dimensions.

  26. sandra

    Bonjour!
    Quelle découverte ce texte! j’adore la couleur indigo, au point que le Lapis Lazuli est ma pierre préférée! et je ne conçoit pas ,ne pas avoir cette couleur dans ma garde robe! Mais ce que je viens d’apprendre m’a mis une grande claque! J’ai le comportement de la perfectionniste ,hyper-responsable, et je comprends mieux pourquoi maintenant! Mais j’ai une attitude de rejet vis à vis de mes parents, qui me perçoivent aujourd’hui comme celle qui doit se sacrifier, et qui doit leur servir de bâton de vieillesse, corvéable pour les choses qu’ils n’ont eux jamais eu à assumer pour leurs parents! et cette relation que je ressent toute les fois que je suis en contact avec eux me fait fuir! Je refuse de rentrer dans leur jeux! Je ne veux plus être leur petite chose! Je ne me comporte pas de cette façon avec mon fils, mais je m’inquiète pour lui! j’ai tendance à le stresser un peu! car le temps passe et même si je le laisse profiter de sa jeunesse, j’attends de lui, qu’il comprenne, qu’il y a des décisions à prendre, pour ne pas regretter ensuite concernant ce qu’il veut faire dans la vie! Et lui est cool, à contre courant! et ça m’angoisse! Maintenant, je comprends que la pression que je lui met, vient de ce que je me reproche! ça me déchire de savoir, que je suis en train de saboter nos relations, mais je comprends mieux d’où viennent mes malaises! je vais devoir me tenir calme, me tempérer! merci en tout cas pour ce trésor!

Les commentaires sont désactivés.

Partagez
Tweetez
+1