«

»

Sep 03

Décodage biologique: votre peau vous parle !

 

décodage biologique problèmes de peau7Décodage biologique et problèmes de peau

 

Je ne vais pas vous donner dans cet article des trucs pour en finir avec vos problèmes de peau. Ce n’est pas mon propos.

 

Certains ados mangent des chips toute la journée et ont une peau nickel.

 

D’autres se font des jus de betterave et des cocktails dépuratifs et ont malgré tout, le visage couvert de pustules!

 

Ce qui m’intéresse, c’est le point de vue du décodage biologique ou bio-décodage et les raisons psychiques pour lesquelles il vous arrive d’avoir des problèmes de peau.

 

Je vous réserve en fin d’article une petite vidéo étonnante pour vous en parler .

 

La peau, cette membrane qui recouvre votre corps et qui est votre organe le plus vaste avec ses 2 m carré de surface, a beaucoup de choses à vous raconter sur vous-mêmes si vous savez l’observer.

 

Grâce à ses multiples terminaisons nerveuses, elle est à la jonction entre votre monde intérieur et l’extérieur et vous envoie des informations essentielles à votre survie.

 

Elle vous protège des agressions et sert d’émonctoire pour évacuer les déchets par la transpiration et toutes les affections cutanées.

 

Par elle, vous communiquez avec les autres humains par le toucher même si certaines cultures ont tendance à privilégier l’intellect comme moyen de communication.

 

C’est la raison pour laquelle, tout ce qui affecte la peau révèle votre lien au monde et votre façon de vous relier aux autres humains.

.

 décodage biologique problèmes de peau5

 

 

Si je pouvais résumer le rôle de la peau en quelques mots, je dirais qu’elle participe à vos fonctions vitales comme vous protéger, respirer et éliminer.

 

Elle vous permet aussi de sentir et représente ainsi un de vos atout majeurs en matière de satisfaction et de plaisir.

 

Comme chez les grands singes, les caresses sur la peau servent à:

 

  • manifester l’amour et l’affection
  • réduire les tensions
  • éviter les conflits

 

Comme l’amour et les relations sont un des thèmes les plus importants chez les humains, je vais vous parler de quelques affections de la peau.

 

 

Le décodage biologique et la santé

 

L’état de santé parfaite n’existe pas. Vous êtes en bonne santé lorsque vous êtes capable de vous adapter à tout ce qui vous arrive.

 

Parfois ce n’est pas possible, vous butez sur des croyances limitantes, des interdits sociaux ou familiaux, des peurs ou des jugements.

 

Lorsque vous ne trouvez pas de solution à un problème ou à un stress, la biologie va en trouver une à sa manière: elle va créer une maladie.

 

La façon dont vous allez vivre ce stress va toucher un organe dont la fonction est en adéquation avec votre stress.

 

Si votre façon d’aborder le monde est visuelle, vous allez développer un problème de vue. Si vous êtes un goûteur de la vie, c’est votre système digestif qui va être altéré.

 

Lorsque vous développez une pathologie même légère comme de l’eczéma ou de l’acné, vous recevez un message de stress de votre cerveau via votre corps.

 

 décodage biologique problèmes de peau8

Le décodage biologique sert à donner un sens à toutes les maladies, quelles qu’elles soient. Soyons clairs, donner un sens ne signifie pas soigner.

 

C’est pourtant une aide incomparable pour qui veut guérir, peu importe le traitement choisi. Si vous ne vous considérez pas comme ayant un corps et un esprit, il sera plus difficile de guérir.

 

Le décodage biologique part du principe que le cerveau choisira toujours la solution qui permet la survie de l’organisme.

 

En fait, il est possible d’ énoncer que tout symptôme a une fonction positive si on sait la décoder. C’est ce qui vous permet de prendre conscience de vos conflits intérieurs.

 

Sans le symptôme ou la maladie, vous seriez en danger ! Vous laisseriez le stress s’installer jusqu’à ce qu’il mette en danger votre organisme.

 

Paradoxalement, avoir une maladie, c’est savoir qu’il y a  un stress à ne pas laisser traîner.

 

Si vous êtes quelqu’un d’épidermique et que vous abordez le monde par le toucher, en cas de conflit c’est la peau qui sera touchée.

.

 décodage biologique problèmes de peau4

 

 

La pathologie que vous allez développer sera réellement fonction de votre ressenti car ce n’est pas ce qui vous arrive qui est important mais comment vous vivez ce qui vous arrive. (voir mon précédent article)

 

En décodage biologique, toute « mal à dit » est subjective

 

La vie est avant tout biologique.

 

J’aime beaucoup cette phrase de Christian Flèche car nous avons pris l’habitude (surtout dans mon métier) de regarder les problèmes sous un angle psychologique.

 

« La vie est biologique par nature, psychologique par accident. » Christian Flèche

 

Cette notion rejoint les principes de la psychologie quantique qui ne s’intéresse pas à ce que raconte le mental mais plutôt à l’élaboration psychologique qui a été construite à partir du moment où la fonction biologique n’est pas satisfaite.

 

Si l’organe n’a pas eu ce pour quoi il est programmé, apparaît immédiatement une sensation liée au conflit biologique.

 

“La peau est faite pour protéger mais surtout pour toucher et être touchée et caressée”.

 

Dès qu’un manque de caresse est perçu comme non gérable, c’est le corps qui prend le relai et qui crée une solution (vue de sa fenêtre) :

 

il détruit la peau afin d’enlever tout ce qui empêche le contact. Il cherche ainsi à établir un lien plus direct avec la situation ou la personne qui vous préoccupe.

 

Si c’est une agression qui est perçue comme non gérable, le corps va développer un système de protection comme un épaississement de la peau. Il va multiplier ainsi les cellules afin d’avoir plus de peau. C’est le mélanome.

 

Voici deux exemples de Christian Flèche qui illustrent bien comment la biologie vient au secours de la personne en créant une maladie :


  • Une patiente ne fabriquait plus le tissu conjonctif de sa peau, parce qu’elle ne voulait pas réagir à l’agression. Elle se laissait agresser pour ne pas faire du mal à l’autre. Elle détruisait donc cet organe qui sert de bouclier, le derme. Comme si elle se gommait elle-même.

  • Une autre femme au contraire, lorsqu’elle se sentait agressée, insultée, renforçait son bouclier. Elle fit un cancer de la peau, un mélanome. Elle épaississait ainsi sa peau. Cette femme était structurée sur du manque (de considération), sa réaction était donc de faire de la masse.

 

 

Décodage biologique et conflits affectant la peau

 

Les conflits responsables des problèmes de peau peuvent se décliner ainsi :

pour les pathologies de l’épiderme en surface

 

  • Conflit de séparation
  • Sensation d’isolement
  • Rupture de contact physique
  • Peur d’être seul (séparé)
  • Manque de communication
  • Dévalorisation esthétique

décodage biologique problèmes de peau2

 

 

pour les conflits impliquant le derme, plus en profondeur :

 

  • Souillure
  • Perte de l’intégrité

 

Vous voyez que dans ces difficultés, on retient deux forces antagonistes : la première, un désir de contact et la deuxième une peur de l’agression. Cela résume bien le paradoxe des pathologies de la peau.

 

Autre gestion du conflit de séparation

 

Si vous n’avez pas de maladie de peau, cela ne signifie pas que vous n’avez aucun conflit de séparation ou de peur d’être seul en vous !

 

Il n’est pas nécessaire de déclencher une pathologie chaque fois que vous avez un problème, vous avez d’autres exutoires possibles si vous souffrez par exemple d’un conflit de séparation.

 

  • Vous pouvez planer, passer votre vie dans la rêverie pour ne pas sentir les réalités douloureuses affectives sur lesquelles vous êtes construit

 

  • Vous pouvez devenir masseur, masseuse, kiné, osthéopathe ou faire de la thérapie manuelle. Vous aurez sans doute la chance d’aider d’autres humains mais cela ne résoudra en aucun cas votre conflit de séparation.

 

  • Vous pouvez aussi passer votre temps à faire des rencontres. Vous aurez l’impression d’être en contact au présent avec plein d’amis mais cela ne résoudra pas non plus votre profond sentiment d’isolement.

 

J’allais dire…si vous avez la chance de déclencher une maladie, alors vous saurez que vous devez vous attaquer à ce conflit encore vibrant en vous. Ok, je retire ce que j’ai dit, chance est un mot un peu fort!

 

C’est un peu comme les mémoires qui surgissent lorsqu’on travaille avec ho’oponopono : on remercie la mémoire de nous donner une chance de la nettoyer car si on ne la voit pas, on ne la traite pas.

 

Décodage biologique de l’acné

 

Je vais prendre un exemple classique de problème de peau afin de vous montrer comment cela fonctionne en décodage biologique.

 

L’acné est une dermatose qui se développe principalement sur le visage mais aussi sur le cou les épaules, la poitrine et le dos.

 

Lorsque l’acné recouvre le visage, il est question d’une dévalorisation de l’image doublée d’une problématique à l’identité.

 

Bien que l’acné soit un indicateur visible de puberté, il est, la plupart du temps une façon de se cacher , de s’enlaidir et justement de ne pas être un objet sexuel convoité.

 

Se couvrir d’acné est une façon de se protéger du monde extérieur. Tous les pores (les portes) sont fermées. Il n’y a plus évacuation des déchets (émotions perturbatrices), les cellules étouffent.

 

La biologie fabrique une peau épaisse et graisseuse afin de se protéger. Vous êtes dans un conflit de souillure avec atteinte à l’image.

 

Dans souillure, vous pouvez entendre moquerie, jugement et dévalorisation de la personne. Grâce à l’acné, on sait que la personne s’est sentie salie, comme si elle avait perdu la face.

.

 décodage biologique problèmes de peau 10

 

 

Grâce aussi à l’acné, il est possible de rester caché derrière son visage afin de garder précieusement son intimité.

 

C’est la solution parfaite du cerveau lorsqu’il y a une non acceptation du féminin pour une femme, du masculin pour un homme, une difficulté à se montrer dans son identité sexuelle.

 

Traduit différemment, on peut dire que généralement les hommes ont peur d’être violents et les femmes ont peur d’être agressées, mais cette classification n’est pas exhaustive, l’inverse peut être vrai.

 

Quelle est cette intimité que cache l’acné ?

 

Je vais vous montrer une vidéo passionnante : c’est une jeune fille américaine très propre sur elle, dans un parfait faux self.

 

En moins de deux minutes on comprend qu’en fait, elle cache un terrible secret : elle est recouverte d’acné sur le visage et le cou.

 

Elle va passer les 8 minutes suivantes à vous expliquer comment cacher l’acné et rester un top model.

 

Ce n’est pas sa prestation qui m’intéresse, c’est le changement de personnage. Dès que son visage est à découvert, c’est à dire plein d’acné, cette jeune fille est elle-même.

 

Cela se voit dans ses yeux, sa voix est hésitante comme si elle avait en permanence un sanglot dans la gorge.

 

En fait, c’est sa petite fille intérieure qui est dans cet état là. Il a sans doute fallu qu’elle compose, qu’elle cache ce qu’elle pensait vraiment, ce qu’elle ressentait pour s’adapter au modèle familial.

 

Ce n’est pas forcément une identité sexuelle qu’elle cache derrière son acné mais des émotions d’enfant qu’elle ne peut pas se permettre d’avoir en tant qu’adulte.

 

Il est certain qu’entre son travail et ses relations, elle n’est jamais elle-même, toujours dans un rôle de composition.

 

Voilà à quoi lui sert l’acné : à se protéger d’avoir en permanence des émotions d’enfant qui, on le sait on un rapport avec la solitude, l’isolement et la dévalorisation qu’elle a subie.

 

 

 

 

A plusieurs reprises, elle nomme l’émotion d’enfant dont elle n’est pas consciente : « c’est ma plus grande insécurité ». Pensez-vous réellement qu’un bébé ait pour plus grande insécurité son reflet dans le miroir ?

 

Sa plus grande sécurité a sans doute été la présence réconfortante de ses parents et surtout de sa mère. Ne sachant pas que son insécurité date de sa petite enfance, elle cherche à lui donner une forme aujourd’hui et ce qu’elle a trouvé de plus plausible est :

 

“Si je suis défigurée, personne ne va m’aimer, je serais seule, rejetée et dans une tristesse incommensurable”.

 

Voyez l’arnaque: parce qu’elle vibre à la peur du jugement et du rejet, sa biologie a créé une pathologie pour la protéger de la souillure.

 

Or, elle se sent aujourd’hui agressée par son acné et souillée par sa biologie. Voilà comment se tromper sur toute la ligne et faire de son corps un ennemi.

.

 décodage biologique problèmes de peau1

 

 

Ce dernier vous explique que vous avez un stress de longue date dont vous devez vous occuper et vous le faites taire à grand renfort de maquillage ou de médicaments !

 

La semaine prochaine, je clôture le thème des problèmes de peau en décodage biologique.

 

Nous verrons, les bénéfices secondaires des problèmes de peau comme l’eczéma, les furoncles, l’urticaire, les verrues, zona, orgelet, desquamation, amas de graisse etc…ainsi que les vraies raisons pour lesquelles vous les développez !

 

Et vous prenez-vous au sérieux les messages de votre corps? Avez-vous déjà identifié un conflit derrière votre symptôme?

Share This Post

82 pings

    Les commentaires sont désactivés.