«

»

Sep 15

La dépression cherche à vous guérir

sortir de la depression technique Tipi1Dépression et décodage biologique

 

La dépression est un trouble mental. Selon la médecine traditionnelle, elle peut être causée par des facteurs biologiques (chimie du cerveau) ou psycho-sociaux (difficultés relationnelles, chômage etc).

 

Bien qu’on puisse être tenté de dire que la dépression n’existe pas, elle est tout de même composée d’un ensemble de symptômes et pour ceux qui les vivent, elle est bien réelle.

 

Je vais vous parler en fin d’article des récentes découvertes qui font que le traitement de la dépression peut se faire en quelques séances là où des années étaient nécessaires auparavant.

 

Cet article est écrit pour la Croisée des blogs organisée par Dominique du blog “Choisir le bonheur“.

 

Considérer la dépression comme une maladie peut être aidant car la fatigue et les inhibitions qu’elle occasionne peuvent être très culpabilisantes.

 

La rumeur circule que la guérison est longue, aléatoire et que certains ne s’en sortent jamais. J’espère vous démontrer le contraire.

 

J’aimerais, dans cet article éclairer la dépression sous l’angle du décodage biologique afin de multiplier les chances de la comprendre pour s’en dégager.

 

Les symptômes de la dépression

 

Mis à part le fait de ne plus se reconnaître ou de ne plus se sentir soi-même, cet ensemble de symptômes inclut certains des troubles suivants:

 

  • Manque d’énergie voire fatigue extrême et obsédante
  • Troubles du sommeil
  • Manque de motivation, difficulté à prendre des décisions
  • Irritabilité, agitation
  • Mal de vivre avec isolement
  • Modification involontaire du poids, souvent perte d’appétit
  • Troubles de la concentration et amoindrissement des facultés cognitives
  • Ralentissement et affaiblissement général
  • Culpabilité et auto-dépréciation
  • Forte anxiété
  • Douleurs somatiques dont problèmes gastriques
  • Tristesse persistante

 

Le problème des affections mentales, c’est qu’elles sont en partie non visibles, ce qui les rend difficiles à diagnostiquer et à guérir.

 

Lorsque quelqu’un vous lance à la volée que vous êtes dépressif ou en pleine dépression, vous avez immédiatement le réflexe de penser psychiatrie.

 

Il n’y a rien de problématique à cela du moment que vous poursuivez de votre coté une investigation fine des raisons qui vous ont mené jusque là.

 

.

sortir de la depression technique Tipi5 

 

Comme cette affection est assez douloureuse, sans compter qu’elle vous draine de toute votre énergie, physique, psychique et sexuelle, il est normal de parer au plus pressé et de penser médication.

 

Dépression et causes psychiques

 

Par contre, si vous croyez sincèrement qu’on devient dépressif par hasard ou que la dépression s’attrape comme un mauvais rhume, vous allez devenir un patient (qui patiente) mais qui ne prend pas en main ses responsabilités.

 

La souffrance psychique existe pour les mêmes raisons que la douleur physique: vous dire que quelque chose en vous est en train de s’infecter et qu’il est temps de s’en occuper.

 

Au niveau physiologique, les bactéries ont gagné le combat avec votre système immunitaire. Au niveau psychique, un stress (souvent non conscient) a pris le dessus.

 

il doit devenir clair que la dépression vous oblige à regarder de près ce qui ne fonctionne pas dans votre vie.

 

Ce sont peut-être des choix que vous avez faits et dont les résultats sont insatisfaisants ou des actions dont vous vous sentez coupable.

 

C’est souvent une épreuve à laquelle vous n’avez pas réussi à vous adapter et qui a fini par vous ronger.

 

Dépression et auto-questionnement

 

Les premières questions à se poser pourraient être :

 

  • Qu’est ce que j’ai fait (ou pas fait) qui me met dans cet état ?
  • Qu’est ce que je n’ai pas digéré ou qui ne passe pas ?
  • Qu’est ce que je n’ai pas compris ?

 

Symboliquement, la dépression vous met dans un état de survie et non de vie.

 

Vous avez donc à prendre conscience de vos souffrances, schémas mentaux ou émotions.qui vous maintiennent dans cet état.

.

 Mother_nature_crying_Wallpaper_0ttqs

 

Si vous pensez n’y être pour rien, vous pouvez espérer que la dépression reparte comme elle est venue mais vous êtes réduit à l’impuissance totale.

 

Si vous ne connaissez pas encore les raisons qui vous y ont poussé mais que vous les recherchez, alors la maladie devient un processus réversible dont vous êtes la clé.

 

C’est ce que propose le décodage biologique ou bio-décodage.

 

La dépression vue par le décodage biologique

 

Selon le décodage biologique qui prend en compte l’être humain dans sa totalité, une maladie n’est pas que physiologique, elle est aussi le résultat d’un désordre psychique ou émotionnel.

 

Vous avez pu lire dans mes articles qu’une maladie est toujours la meilleure solution qu’a trouvé le cerveau pour vous maintenir en vie.

 

Lorsque vous êtes affecté par un stress (appelé conflit) qui pourrait nuire à votre biologie, le cerveau met en place une solution temporaire destinée à vous laisser le temps de régler le problème afin de vous maintenir en bonne santé.

 

Ne pouvant gérer la charge du conflit émotionnel en cours, le cerveau fait porter le stress par l’organe qui lui correspond :

Ainsi par exemple:

 

  • Conflit de manque : organe touché ,l’estomac
  • Conflit de contrariété, ignominie avec la famille : pancréas
  • Conflit de territoire : vessie
  • Peur de la mort : poumons
  • Peur du futur :Parkinson
  • Conflit mère/enfant : sein gauche etc…

 

Les corrélations entre le type de choc émotionnel, les zones du cerveau et les organes touchés tendent à prouver que les maladies ne se développent pas par hasard.

 

Cependant, le symbolisme de l’organe ne suffit pas, il faut rajouter à cela, le ressenti émotionnel de la personne qui vit un choc.

 

Par exemple, lors d’une succession qui se passe mal, celui qui se sent lésé pourra développer un problème au pancréas s’il est en colère.

 

Celui qui se sent dévalorisé sera affecté par un problème osseux s’il ne résout pas son conflit intérieur. Pour une même injustice, deux pathologies différentes.

Looking up at the sky, from a manhole, Rendered in 3D

 

Alors, pourquoi la dépression?

 

La question à se poser par rapport à la dépression pourrait être : en quoi cette dépression est-elle la solution la moins stressante pour mon cerveau ?


La première réponse qui vient est peut-être :


“En limitant ma capacité à agir, je m’oblige à reconsidérer ma vie affective, familiale et professionnelle avant d’être capable d’aller plus avant.”


Vous voyez que si vous prenez des cachets sans reconsidérer votre vie, il n’y a aucune raison pour que la dépression s’arrête.


La deuxième serait :


“En me maintenant dans la survie et ayant perdu le goût de vivre, je me mets à l’abri de sentir la vie intensément.

 

Ainsi j’y perds en sensations agréables mais j’y gagne car je n’ai plus non plus de sensations désagréables.”


 

Pour ma part, j’ai du mal à croire au sabotage : le corps est une machine parfaite destinée à se maintenir en vie le plus longtemps possible.


Lorsqu’il développe une pathologie, c’est parce que entre choisir ce qui vous plait ou ce qui vous fait le moins souffrir, c’est la deuxième solution qu’il choisit.


Le vivant et le nouveau sont créateurs de plus de stress que la routine où vous n’êtes pas heureux mais où vous ne souffrez pas trop.


Vous pouvez penser que c’est contradictoire car la liste ci-dessus des symptômes de la dépression peut vous paraître riche en souffrances.


C’est très vrai mais cela m’amène à la troisième réponse :


Il vaut mieux souffrir aujourd’hui alors que vous êtes adulte avec des ressources (médecins, thérapeutes), votre famille ou vos amis à côté plutôt que de sentir une souffrance passée à un âge où vous n’aviez pas toutes ces ressources.


Ainsi, la dépression est souvent le rappel d’un obstacle que vous n’avez pas réussi à franchir dans le passé, mais dont vous avez minimisé l’impact.


C’est ce qui fait qu’un individu dépressif passe ses journées au présent inondé de ses émotions du passé qui lui font dire: “je ne comprends pas, j’ai tout pour être heureux…”


Oui au présent, les circonstances sont favorables mais vous êtes psychiquement dans le passé là où vous n’avez pas pu intégrer certaines épreuves.

.

 sortir de la depression technique Tipi2

 

Retracer l’origine de la dépression


L’état de dépression serait donc une sonnette d’alarme vous rappelant que vous avez un élément du passé à traiter qui vous empêche d’être totalement heureux au présent.


Vous avez besoin de sentir ce que vous n’avez pas senti à l’époque où vous êtes resté figé.


C’est la raison pour laquelle il est bon de se faire accompagner car c’est souvent une époque où vous évitez de retourner.


Dans un premier temps, vous avez besoin de retrouver l’évènement déclencheur de votre dépression.


Pour cela remontez entre 3 mois et un an avant l’apparition des premiers symptômes dépressifs.


Vous ne trouverez peut-être pas le conflit d’origine mais vous allez en connaître le thème.

 

C’est en général là que s’arrêtent les thérapies ordinaires. En acceptant de sentir totalement ce qui vous a affecté à cette époque, vous n’avez plus besoin d’un rappel sous forme de maladie.


Vous comprenez qu’être sous camisole chimique peut aider à supporter les symptômes de la dépression mais retarde la guérison en anesthésiant vos ressentis.


Vous aurez aussi à prendre des décisions et opérer des changements dans votre vie pour vous offrir ce dont vous avez besoin pour être plus heureux.


Il faudra sans doute aussi faire un peu de ménage dans les situations ou relations qui vous « bouffent » et vous empêchent de vous épanouir.

 

Est-ce bien l’origine de la dépression?


Pourquoi les personnes qui ont réussi à se sortir d’une dépression ont-elles souvent peur de rechuter ?


Parce que le conflit qui a été débranché et résolu n’est pas toujours le conflit initial. La mémoire cellulaire est encore active.


D’où viennent alors les mémoires qui font que vous déclenchez une dépression ?

 

  • De votre vie actuelle mais quand vous étiez plus jeune.
  • De votre famille sous la forme de mémoire transgénérationnelle.
  • De votre projet sens qui va de 18 mois avant la conception jusqu’à votre naissance


1)  Votre enfance

 

Une psychothérapie bien menée peut vous aider à retrouver et ressentir les émotions liées aux évènements qui ont engendré la dépression présente quelques mois plus tôt.

 

Vous pouvez aussi avoir accès à des mémoires plus antérieures et portant sur le même thème.


2) Les mémoires transgénérationnelles

 

Elles sont transmises par le biais de votre arbre généalogique et contrairement à l’idée reçue, elles ne sont pas destinées à vous pourrir la vie .


Vous héritez de la physiologie de vos ancêtres, vous héritez aussi de leurs possessions ou de leurs dettes.

 

Comment avez-vous pu vous imaginer que vous n’héritiez pas aussi de leur psychisme et de leurs blessures non résolues?

 

sortir de la depression technique Tipi9

 

Revivre les mémoires de vos ancêtres et trouver une issue là où ils n’ont vu qu’injustice et souffrance intolérable fait partie de votre « travail » sur terre en dehors de trouver les voies du cœur et de l’Esprit.


Lorsque vous ne comprenez pas le sens des évènements répétitifs ou des symptômes de votre vie, vous pouvez creuser du côté de l’arbre.


Je me souviens de l’histoire de Laurence dans mon article sur la guérison qui avait identifié l’apparition de ses symptômes dépressifs lors de sa première grossesse.


Que peut-il y avoir dans la vie de vos ancêtres (de non réglé) qui crée en vous une dépression pendant la grossesse ou au moment de la naissance ?


Il suffit de remonter à quelques générations pour s’apercevoir que mourir en couches était chose courante. Un enfant naît mais la maison est en deuil.


Tant que l’arbre n’est pas guéri, les naissances s’accompagnent de la profonde tristesse d’un deuil non fait.

 

Si vous n’avez pas vu ce merveilleux film de Cristina Comencini « Va où ton cœur te porte », vous trouverez les explications d’une dépression dont les causes sont bloquées dans l’arbre!

 

sortir de la depression technique Tipi10

3) Le projet sens

 

Dans le projet sens, il est question des conflits non résolus de vos parents que vous incarnez à votre naissance dans le but non conscient de les résoudre à leur place.


Imaginez que quelques mois avant votre conception votre père perde son père. S’il ne vit pas son deuil, c’est vous qui aurez à porter le deuil non fait du père.


Au moment où vous allez divorcer par exemple et où vous allez vous séparer du père de vos enfants, il est possible que la mémoire de la perte du père resurgisse.


En apparence vous n’allez pas vous remettre du divorce (alors que c’est vous qui l’avez demandé).


Vous allez même vous demander si vous n’avez pas fait la pire erreur de votre vie vu l’état dépressif dans lequel cela vous a mis.


Vous êtes juste en train de profiter du symbole de la séparation et de la perte pour guérir par la même occasion le deuil non fait du père de votre père.


Voilà pourquoi la charge paraît insupportable. Sans conscience et connaissance de ce qui se passe vraiment, vous risquez de mettre beaucoup de temps à traverser et de rester bloqué dans une dépression…de guérison !


La technique Tipi et la dépression


Luc Nicon, auteur et découvreur de cette technique avance que Tipi peut traiter en un temps record les dépressions.


La difficulté avec la technique Tipi, c’est qu’il faut trouver des situations très précises alors que dans une dépression, vous avez l’impression de vivre une morosité uniforme.

.

sortir de la depression technique Tipi7

 

Il n’est pas possible de démêler l’écheveau de symptômes que représente une dépression.


Avec la technique Tipi, il est possible d’isoler les peurs, insécurités, inhibitions et émotions qui tournent en satellite autour d’un état dépressif.

 

Je parle des inhibitions car ceux qui souffrent de dépression ont souvent du mal à sentir la colère.

 

Un travail est nécessaire pour dénicher les situations agaçantes et pour oser y réagir.

 

Parce que le déprimé est en sous-régime, il développe une grande culpabilité à ne pas être opérationnel pour sa famille.

 

Il évite les conflits relationnels qui pourraient le mettre en danger de rupture car, comme nous allons le voir, c’est une des peurs fondamentales au cœur de la dépression.


En y regardant de plus près, vous allez vous apercevoir que les états anxiogènes révélés par la dépression arrivent à des moments précis de la journée comme le réveil ou le coucher.


Les perturbations émotionnelles et tristesses inconsolables arrivent aussi suite à des situations précises qu’il vous faudra identifier et qui pourraient bien être relationnelles.


Il est nécessaire alors de se concentrer sur les moments forts de tristesse ou de manque d’entrain afin de les débrancher en profondeur.

 

Dépression et vie intra-utérine


Sur des centaines de cas étudiés avec la technique Tipi, Luc Nicon s’est aperçu que la dépression prenait souvent racine dans la vie intra-utérine et était liée à la perte d’un jumeau.

 

.

sortir de la depression technique Tipi11

 

Dans le ventre de la mère, les jumeaux entretiennent une relation déjà fusionnelle et plutôt harmonieuse.


La disparition du jumeau n’est pas vécue consciemment surtout si elle occasionne une perte de connaissance, mais elle affecte la mémoire cellulaire du fœtus.


Avant même de naître, vous avez déjà perdu l’amour de votre vie. Vous avez failli mourir et vous avez vécu de longs mois de solitude et d’isolement.


Vous pouvez bien entendu ne pas vous en souvenir mais les scientifiques sont en capacité aujourd’hui de repérer dans l’utérus les vestiges de jumeaux décédés.


Les récentes découvertes vont même jusqu’à dire que les grossesses gémellaires ont pu être aussi nombreuses que les grossesses à enfant unique.


Bien que ce vécu intra-utérin soit non conscient, votre mémoire cellulaire va rejaillir dès qu’un symbole de séparation ou de mort va faire irruption dans votre vie.


Les évènements tels que:


  • les fausses-couches
  • la perte d’un enfant
  • l’interruption de grossesse
  • la mort d’un proche ou d’un inconnu, (même en film)
  • les séparations (même en film)
  • les histoires d’amour impossibles


ravivent la mémoire cellulaire de la perte d’un jumeau et peuvent déclencher des états dépressifs ou des tristesses sans fin.


Vous trouverez dans cet article sur les jumeaux nés seuls, une liste de symptômes pouvant vous amener à vérifier si un jumeau intra-utérin était votre cas.


Ce qui est certain, c’est que les personnes ayant souffert de la mort d’un jumeau (in utero) sont susceptibles de développer des symptômes dépressifs sans en connaître la cause.


Elles nourrissent au fond d’elles-mêmes une insécurité latente qui les rend fragiles émotionnellement et les empêche de trouver une satisfaction véritable et durable.


Elles vivent dans un contrôle exacerbé et ont une difficulté à lâcher prise puisque lâcher peut signifier perdre quelqu’un.

 

Leur sommeil est longtemps affecté puisque dormir c’est lâcher prise sur le contrôle.


Il leur est aussi difficile de construire une vie matérielle et affective durable sans un travail sur soi approfondi.


Grâce à Luc Nicon et sa technique Tipi, il est aujourd’hui envisageable de sortir rapidement d’une dépression en allant directement à la source de la mémoire cellulaire sans rechute possible.

 

Pour résumer, la dépression est là pour vous guérir dans ce sens où elle vous montre que votre vie est en désaccord profond avec vos aspirations.

 

Vous n’êtes pas né pour souffrir même si pour le moment, vous êtes aux prises avec des mémoires cellulaires.

 

Bien que souffrant depuis votre tendre enfance (l’était-elle, tendre?), vous arrivez à un point crucial dans votre vie où vous envisagez qu’être heureux est possible quelle que soit votre histoire.

.

sortir de la depression technique Tipi13 

 

Même les plus grandes épreuves ont leur raison. C’est peut-être une question spirituelle que vous avez à résoudre avec la dépression.

 

Aujourd’hui, les techniques quantiques démontrent chaque jour que nous avançons vers des guérisons plus rapides avec des outils de plus en plus performants.

 

Et vous, pensez-vous aussi qu’une dépression puisse être le début d’une guérison plus profonde? La dépression, vous connaissez? Commentez!

Share This Post

68 pings

    Les commentaires sont désactivés.