«

»

Avr 04

Technique TIPI : Adieu peurs, phobies et hyperréactivités

Petit rappel sur la technique TIPI

 

Je vous ai souvent parlé de cette merveilleuse pratique qu’est la technique TIPI, je crois même que c’était un de mes premiers articles il y a quelques années déjà.

Depuis je n’ai pas cessé de la mettre en pratique et surtout d’enseigner l’auto-TIPI qui permet d’apprendre à résoudre seul les hyperréactivités auxquelles vous êtes régulièrement confronté.

Je crois vraiment que la technique TIPI devrait être enseignée dans les écoles, cela éviterait à beaucoup de grandes souffrances dans la vie d’adulte et surtout cela réduirait la consommation d’anti-dépresseurs.

Comme vous avez été nombreux à venir témoigner que la petite vidéo de moins de 5 minutes était le format idéal pour ne pas empiéter sur le timing de votre vie trépidante, alors je continue sur ma lancée.

Cette semaine, je vous parle de la technique TIPI, un des rares outils « quantiques » qui permet de venir à bout des peurs récalcitrantes, des insécurités chroniques, des phobies, des colères incontrôlables, des paralysies d’agir, des attitudes contrôlantes etc….

Et vous allez vous apercevoir que tous ces comportements apparemment opposés, ont tous un point commun.

 

1°) La technique TIPI et les 3 sortes de peurs

 

Dans cette 1 ère vidéo, vous allez découvrir les 3 sortes de peurs auxquelles vous pouvez être confronté.

Et si vous êtes du genre guerrier ou petit soldat, ce n’est pas une peur qui va venir à bout de vous…

Vous pensez peut-être qu’avec un peu de volonté et de courage, il y a moyen de traverser l’écran de fumée qu’est la peur.

C’est d’ailleurs ce que je lis beaucoup sur les blogs francophones et anglophones.

Si vous croyez profondément qu’il faut montrer sa détermination et ne pas céder à la peur, alors vous allez apprendre quelque chose de fondamental dans cette vidéo qui pourrait bien vous déculpabiliser.

C’est là qu’intervient la technique TIPI

.

.

.

2°) Technique TIPI, agacement ou colère ?

 

Dans cette 2 ème vidéo, je vous décortique les dessous de la colère. Bien que vous ayez la sensation qu’une colère est justifiée, vous allez apprendre que la colère est presque toujours une émotion défensive et vous verrez où intervient la technique TIPI.

Je vous raconte comment j’ai réussi à faire la différence entre un agacement et une colère irrationnelle qui envahit tout le champ de la conscience et qui ne laisse aucun libre arbitre.

Encore une fois, vous pouvez vous persuader que vous êtes capable de vous maîtriser mais n’avez-vous pas remarqué que ce sont toujours les mêmes situations et les mêmes sujets qui vous mettent hors de vous ?

Vous allez ainsi comprendre à quel moment la technique TIPI peut vous être utile pour arrêter de culpabiliser lorsque vos mots ou gestes ont dépassé les bornes et vous mettent en difficulté face à votre entourage proche.

A moins que ce ne soit vous qui ayez de la difficulté à faire face aux colères de l’autre qui a du mal à comprendre que ses colères ont un impact énergétique désastreux sur la vie de couple, la vie de famille et les rapports avec l’autorité au travail.

.

.

.

3°) Être positif et la technique TIPI

 

Cette 3 ème vidéo ne va pas vous faire plaisir si vous êtes un(e) adepte de la pensée positive car le vrai titre de cette vidéo est : être positif ne veut rien dire pour la technique TIPI.

Vous allez voir que, même si vous vous croyez une personne positive, vous allez être surpris(e) de saisir comment votre mémoire cellulaire peut être activée malgré vous.

Vous verrez aussi comment la technique TIPI peut vous venir en aide pour des détails qui nous font parfois anticiper le pire là où vous pensiez être sans stress.

.

.

.

4°) Ne faites rien pour aider le processus de la technique TIPI

 

Dans cette 4ème vidéo, vous allez découvrir que tout le travail de développement personnel et de thérapie que vous avez fait peut complètement vous desservir quand il s’agit d’hyperréactivité.

Je vous explique comment faire en sorte de ne pas vous mettre en travers du processus de la technique TIPI si vous voulez venir à bout de vos peurs et de vos hyperréactivités irrationnelles.

Avec TIPI, il n’est pas question d’apprendre à gérer ses émotions, il est question d’arrêter carrément de sur-réagir aux sollicitations pour retrouver un comportement normal.

.

.

.

5°) En quoi la technique TIPI est différente des autres?

Dans cette 5ème vidéo, je rentre en détail dans la technique TIPI pour que vous puissiez faire la différence entre ce merveilleux processus et les autres outils thérapeutiques que vous avez peut-être l’habitude d’utiliser.

Vous verrez en quoi ce procédé est assez unique en son genre et comment la technique TIPI peut venir à bout des grandes inhibitions comme la procrastination.

Vous comprendrez aussi pourquoi il est important de ne pas minimiser l’impact émotionnel qu’ont les situations déplaisantes sur vous et surtout ne pas chercher à les calmer artificiellement.

.

.

.

Voilà j’espère avoir attisé votre curiosité si vous ne connaissiez pas cette technique TIPI.

Je vous parle dans les vidéos d’une conférence et d’une vidéo de questions/réponses sur la technique TIPI.

Si la curiosité l’emporte, vous trouverez, à l’adresse ci-dessous les replays de ces 2 conférences. (Cliquez ou faites un copier/coller de l’adresse)

.

https://taodyssee.learnybox.com/paques/

.

Ne soyez pas surpris d’avoir à vous ré-inscrire en cliquant sur le lien. Vous trouverez tout en haut de la page les 2 replays et si vous voulez en savoir plus sur la formation en ligne Auto-TIPI, déroulez la page.

Je vous explique tout ce que vous allez découvrir si vous décidez d’apprendre pour vous les subtilités de la technique TIPI.

Share This Post

4 comments

  1. MAGALI JAUDIN

    Bonjour Hannah,
    Je viens de lire plusieurs articles que tu as écris sur TIPI. Je me demandais si le fait de pratiquer Ho’oponopono sur la peur du manque par exemple, ne suffisait pas apparemment et que seul TIPI pouvait en venir à bout ? Je suis presque sûre qu’il s’agit d’une mémoire cellulaire, et qu’il s’agit d’épigénétique. Cette peur du manque je la ressens sur beaucoup de plans et je suis sûre qu’un jour j’arriverais à en venir à bout !
    Bonne journée
    Magali

    1. Hannah

      Bonjour Magali. 1 er conseil pour venir à bout du manque, ne pas y croire, c’est juste une forme que l’égo donne à un ressenti mais en fait on ne sait pas de quoi on manque.

  2. VELLA Sophie

    Bonjour Hannah,
    Je viens de regarder le replay de ta conférence du 10/07/18 au sujet d’Ho’opponopono. Je n’ai pas pu me connecter de mon lieu de vacances pour m’inscrire à l’atelier qui suivait le 12. Je suis adhérente à la Communauté de l’Abondance aussi je vais demander à Caroline de me l’envoyer. Cependant, j’aimerais savoir si ce protocole est adapté au problème que présente mon fils âgé de 16 ans. Il a mis en place un blocage il y a 3 mois en décidant de se séparer de son doudou qu’il avait tjs à l’occasion d’un voyage scolaire. Sa constipation déjà sévère (2 sub-occlusions il y a qques années) s’est aggravée depuis lors et le traitement laxatif instauré depuis ses 3 ans ne semble plus avoir d’effet. Il me dit ne plus ressentir le besoin d’aller aux toilettes. J’ai bien fait le lien avec cette séparation d’avec la mère (représentée par le doudou) mais n’ai pas d’outil pour libérer cette mémoire. A noter que la relation avec mon fils a eu bq de mal à se mettre en place à sa naissance, qu’il a vécu la séparation nourrisson, le rejet, le sentiment d’abandon. J’ai fait le lien plus tard avec ma propre histoire et travaille sur moi depuis une douzaine d’années. J’avance en travaillant sur l’Amour de Soi mais j’ai tjs du mal avec la tendresse, l’affection que je n’ai pas reçues. Je rajoute que mon fils a développé une anorexie du nourrisson certes post-chirurgicale et qu’il prend encore aujourd’hui des compléments alimentaires. Il a développé de nombreuses pathologies parfois surprenantes pour le corps médical et est dyspraxique. MERCI d’avance pour tes conseils.

    1. Hannah

      Bonjour Sophie
      Ho’oponopono va t’aider toi et cela peut avoir pour
      effet de dégager ton fils de certaines des mémoires
      qu’il porte (de ses parents).
      Mais il a aussi les siennes et il serait en age de le faire
      lui même s’il a conscience de ses difficultés et le désir
      de s’en libérer.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.